Partagez | 
 
 
 

 I love you present tense. (ROBERT & lully)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
ROBERT LOVE
Féminin MESSAGES : 182
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 22
RÉGION : L'ouest
CRÉDITS : which witch (signa)

UNIVERS FÉTICHE : TOUS ! (Sauf les mangas et les zombies)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Flash


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Nolan et Hannah, c’est une histoire d’amitié qui dure depuis des années. Du moins, du côté de notre blonde. Parce que pour Nolan, cette jolie histoire d’amitié a bien assez duré. Depuis pas mal de temps déjà, il a conscience de ses sentiments pour sa meilleure et tente plus ou moins subtilement de les lui faire comprendre. Le problème, c’est que la jeune femme reste traumatisée par une histoire d’amour qui a mal tourné. Paul, de son doux nom, l’a détruite. Depuis, elle s’est promis de ne jamais retomber dans les bras d’un homme. Nolan est pourtant persuadé de pouvoir l’aider à se reconstruire. Après plusieurs mois à tourner autour du pot, Nolan n’a plus qu’une envie : lui hurler « JE T’AIME » en pleine figure et improviser selon la réaction de sa meilleure amie.
Nous sommes donc à Charlotte. Les deux amis vivent désormais ensemble et même si Hannah se sent parfois de trop, Nolan est ravi de pouvoir l’héberger. Au petit matin, alors que la blondinette s’active à préparer le petit-déjeuner, son meilleur ami rentre enfin de soirée. Etant donné qu’il vient de découcher, Hannah pense qu’il a passé la nuit chez une charmante jeune femme. Evidemment, elle saute sur l’occasion pour relancer son sujet de conversation préféré : la vie amoureuse de Nolan.


 
spread the love
mephobia (noun) : fear of becoming so awesome that the human race can't handle it and everybody dies.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
ROBERT LOVE
Féminin MESSAGES : 182
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 22
RÉGION : L'ouest
CRÉDITS : which witch (signa)

UNIVERS FÉTICHE : TOUS ! (Sauf les mangas et les zombies)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Flash



Nolan Kinsella
J'ai 35 ans et je vis à Charlotte, USA. Dans la vie, je suis gérant d'un bar-restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bof.




avatar © tearsflight
Depuis maintenant trois semaines, Nolan et Kevin sont devenus les heureux tontons de jumeaux. Si l’aîné des Kinsella se réjouit de la nouvelle, ce n’est pas tout à fait le cas de Kevin. Pour la cinquième fois depuis le début de la journée, KK agresse Nolan d’appels téléphoniques et SMS en tout genre. Au début, il s’est contenté de les ignorer. Son frère est grand et fort, il va survivre. C’est ce qu’il pense. Jusqu’à ce que Kevin pointe le bout de son nez dans le bar-restaurant que son grand frère gère, encore vêtu de son pyjama. Le pauvre semble littéralement abattu par la vie. Nolan le fixe avec incrédulité, deux bières en main. Il n’était pas prêt. « Euh… » Il a juste le temps d’écarter les bras pour recevoir son frère. « Je suis triste, Nono l’asticot. » Habituellement, Nolan se serait un peu énervé d’entendre ce surnom sortir de la bouche de son frère. Entre ça et Nono le robot, ce sont vraiment les deux surnoms qu’il déteste le plus au monde. Pourtant, dans le cas présent, il ne dit rien. L’état de son frère est plus ou moins inhabituel, ça le surprend un peu. « Casey t’a rejeté parce que tu pues ? » Il n’est pas sûr que ce soit la chose à dire dans de telles circonstances. Même si, on ne va pas se mentir, Kevin est présentement loin de sentir la rose. Peut-être devrait-il envisager de prendre une douche. « Nooooon, c’est toi qui me rejette. Jeremy aussi. Vous me rejetez, vous ne m’aimez plus. Vous avez une vie maintenant ! » C’est officiel. Kevin est en plein crise existentielle. Nolan l’interroge du regard et il s’explique. « On fait plus de soirée le vendredi soir. Tout ça parce que y’a les jumeaux et que Jeremy doit s’en occuper. Wanker. » Il resserre un peu plus son étreinte et commence à le regarder de ses yeux larmoyants. « Mais t’es pas devenu papa de jumeaux, que je sache ! Pourquoi tu m’abandonnes ? Pourquoi tu veux pas qu’on passe nos vendredis soirs ensemble ? » Cet enfant devient fou. Nolan pousse un soupir d’agacement et lève les yeux au ciel. « Ca va. Y’a pire dans la vie. » Il parvient à s’extirper de l’étreinte oppressante de son frère pour reprendre son travail. Le souci, c’est que Kevin n’a pas dit son dernier mot. Il tient à avoir sa soirée fraternelle et pour ça, il est littéralement prêt à tout. Y compris monter sur une chaise pour chanter Old MacDonald Had A Farm. C’est à ce moment-là que Nolan capitule.

Kevin est tellement heureux de retrouver son frère qu’il commence à lui raconter sa semaine dans les moindres détails. Nolan fait même l’effort de s’y intéresser ! Les deux Kinsella reprennent leurs habitudes, se goinfrant de pizza tout en jouant à la Play. Tout va bien dans le meilleur des mondes. Aux alentours de minuit, Nolan envisage de rentrer chez lui. La soirée est terminée, Kevin s’endort et il doit quand même retrouver Hannah à un moment ou un autre. Qui doit certainement l’attendre vu l’heure qu’il est. Malheureusement, le jeune Kinsella n’est pas encore prêt à mettre fin à leur soirée, alors il impose à Nolan de dormir chez lui. « Non. Tu sais, il va falloir grandir un jour. » Dit-il en riant. « Oui. Demain. » Nolan n’a pas le temps de dire quoi que ce soit, Kevin est déjà en train de prévenir Hannah par message que son meilleur ami ne rentrera qu’au petit matin. En utilisant donc son portable. Ca le rend aigri, notre Kinsella. « Tu fais chier, Dickhead, vraiment. » Pour combler le tout, Nolan est obligé de dormir avec son frère. Qui ne perd pas une minute pour l’utiliser comme oreiller. La nuit lui semble particulièrement interminable, et fortement désagréable. Kevin parle de son sommeil, Kevin bave, et Kevin tient beaucoup trop chaud. C’est à peine si Nolan ne passe pas la nuit totalement éveillé. Il parvient juste à dormir une heure ou deux, pas plus. Alors c’est sans surprise qu’il quitte l’appartement de son frère dès qu’il en a l’occasion. « BISOU DICKHEAD ! » Qu’il fait en claquant la porte. Avec cette aventure, il se pourrait que notre grand brun soit quelque peu ronchon. Il rentre chez lui vers huit heures le matin et, s’attendant à ce que sa meilleure amie dorme encore, il est plutôt surpris de la retrouver dans la cuisine à préparer des pancakes. Agréablement surpris. « Wow, t’es matinale pour un samedi matin. » Il retire ses chaussures, sa veste, et va s’asseoir devant le bar qui sépare la cuisine et le salon. « J’ai le droit d’en avoir, moi aussi ? J’ai un p’tit peu faim, quand même. » Il appuie sa demande en lui offrant son plus beau sourire. Il sait que la blonde n’aime pas spécialement les absences de Nolan. Mais pour sa défense, celle-ci était aussi impromptue qu’incontrôlée. Et pas très agréable.


 
spread the love
mephobia (noun) : fear of becoming so awesome that the human race can't handle it and everybody dies.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Lully Love
Féminin MESSAGES : 48
INSCRIPTION : 24/02/2017
ÂGE : 24
RÉGION : nord
CRÉDITS : uc

UNIVERS FÉTICHE : réel + fantastique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t234-lully-spread-kindness http://www.letempsdunrp.com/t539-lully-overthinking-ruins-you#7509
Limace



Hannah Horan
J'ai 28 ans et je vis à Charlotte, USA. Dans la vie, je suis architecte d'intérieur et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis seule et je le vis plutôt perplexement.




avatar ©melow bird
Parfois Hannah se demandait pourquoi elle avait accepté de venir habiter avec Nolan. Ce qu’elle voulait par-dessus tout était de ne pas révéler ses faiblesses à ses amis. Et c’est pour ça qu’elle était très bien toute seule dans son minuscule appartement. Le fait est que maintenant Nolan connait ses faiblesses depuis que la blonde a fait une foutue crise de panique dans la salle de bain de son meilleur ami. Il l’avait prise dans ses bras et rassurée alors qu’elle était à moitié et poil et finalement ils ont dormis ensemble. Concrètement, ce n’était pas désagréable de dormir avec Nolan, au contraire, elle avait apprécié sa présence plus que rassurante et elle s’était rendue compte que la solitude ne fait que l’enfermer d’avantage dans son mal-être. Peut-être que c’était pour ça au fond qu’elle avait accepté, ne plus être seule. Ça lui posait encore quelques problèmes, d’avoir peur que Nolan la voit encore prise de panique, ou faisant des cauchemars. Elle sait que ça lui arrive encore, et elle sait que Nolan finira par le voir. Cette nuit, la blonde avait eu énormément de mal à s’endormir. Elle avait reçu un message tard le soir de la part de Nolan disant qu’il ne rentrerait pas ce soir. Hannah avait répondu un simple d’accord. Que pouvait-elle dire ? Qu’elle avait envie qu’il reste ? Qu’il la laisse dormir avec lui juste pour ce soir ? Elle n’était pas en mesure de demander autant, et bien que c’est ce qu’elle veille au fond, elle était aussi très contente que monsieur sorte et s’il pouvait être chez une femme ça n’était que mieux. Voilà plus d’un an que la blonde insiste pour que son meilleur ami se trouve une femme, elle n’attend que ça, qu’il trouve la femme de sa vie et qu’il soit heureux. Voilà, c’est ce qu’elle veut Hannah, que son meilleur ami soit heureux. Il lui avait bien avoué qu’il était fou amoureux de quelqu’un, et bien que sur le coup elle se soit sentie vexée qu’il ne lui en ait jamais parlé, elle était en fait aux anges. Satisfaite que son meilleur ami songe enfin à se caser. Le problème était qu’il lui avait entre temps proposé d’emménager chez lui, et ce n’est pas comme a qu’il va se caser avec cette charmante demoiselle, mais par pur égoïsme elle avait accepté. Même si ce n’était que l’affaire de quelques semaines ou de quelques mois, elle profitera de sa présence et elle sait que c’est lui particulièrement qui soignera son cœur et ses démons.

Après quelques heures de sommeil, la blonde se réveillait en sursaut, des goutes froides perlant dans son dos et la respiration haletante. Elle restait assise sur son lit un instant, histoire de reprendre ses esprits. Hannah remet ses cheveux en place et jette un œil sur sa montre posée sur la table de chevet. Il est sept heures et elle n’a aucune envie de se remettre au lit. Elle se lève péniblement, et sort de la chambre en traînant des pieds. La porte de la chambre de Nolan est grande ouverte, elle se penche un instant pour constater que le lit est fait et qu’il n’est pas rentré de la nuit. Entre déception et joie, Hannah est confuse mais refuse de faire une dissertation sur le sujet. Elle hausse les épaules et finit par se glisser sous la douche pour se débarrasser de  cette sueur poisseuse. La blonde n’hésite pas à traîner sous l’eau, profitant de la sensation agréable de l’eau chaude sur sa peau et tente en vain de chasser cet abruti de Paul de son esprit. Elle se sent faible au possible et complètement idiote de ne pas savoir surmonter cette épreuve même après plusieurs années. Elle voudrait pourtant balayer ça d’un revers et tourner la page réellement. Une fois sortie de la douche, la blonde s’habillait et se maquillait légèrement avant de se préparer un thé. Elle humait cette bonne odeur et déjà ça lui mettait un peu de baume au cœur. Elle entreprit alors de préparer des pancakes parce qu’elle avait très faim et ne s’attendait pas à voir Nolan débarquer si tôt. « Wow, t’es matinale pour un samedi matin. » Elle lui sourit innocemment. « Bonjour toi. » Si Nolan est matinal, elle ne l’est pas ça s’est un fait. Mais par contre elle pensait quand même qu’il resterait un peu plus longtemps dehors. Il s’installe sur le bar et lui demande s’il peut avoir des pancakes. Elle hausse les épaules. « J’sais pas. Cette blonde dont tu m’as parlé ne t’as pas fait le ptit dej’ ? » Inutile d’y aller par quatre chemins. Elle ne savait pas bien elle-même si c’était un reproche qu’il ait découché, ou une volonté d’en savoir plus sur l’élue de son cœur puisqu'il ne veut jamais en parler. « Si elle ne te fait pas des pancakes et te laisse partir si tôt le matin, je sais pas si je peux cautionner ça » dit-elle en posant une assiette devant son meilleur ami. Il faut au moins bien le nourrir cet homme. « T’as passé une bonne nuit ? T’as pas l’air d’avoir beaucoup dormi. » Elle le regarde avec inquiétude avant de lui préparer un café. Il a les traits un peu tirés, mais ce n’est peut-être rien de grave.



You open your eyes into mine and everything feels better. ✻ anamnesis


Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
ROBERT LOVE
Féminin MESSAGES : 182
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 22
RÉGION : L'ouest
CRÉDITS : which witch (signa)

UNIVERS FÉTICHE : TOUS ! (Sauf les mangas et les zombies)
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Flash



Nolan Kinsella
J'ai 35 ans et je vis à Charlotte, USA. Dans la vie, je suis gérant d'un bar-restaurant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bof.




avatar © tearsflight
La nuit aura été mouvementée pour notre Kinsella, c’est le moins que l’on puisse dire. Nolan pensait pourtant connaître son frère sur le bout des doigts, intimement persuadé que celui-ci ne pourrait plus jamais le surprendre. Visiblement, il y a encore énormément de choses qu’il ignore sur son petit frère. Sa fragilité et sa sensibilité, notamment. Kevin l’a littéralement pris pour son coussin réconfortant, et à l’heure actuelle, Nolan ne sait pas comment il doit vivre la chose. Un jour, son frère devra bien grandir. Les soirées entre Kinsella ne dureront jamais éternellement, et autant dire que Nolan redoute fortement l’instant où ni lui, ni Jeremy ne seront présents pour leur frère. En attendant, il est plutôt ravi de rentrer chez lui. Sa joie est d’autant plus grande lorsqu’il sent la bonne odeur des pancakes que sa meilleure amie est en train de préparer. Évidemment, il ne peut pas non plus nier sa surprise. Hannah est plutôt du genre à traîner au lit le samedi matin. La voir dans la cuisine à une heure pareille est assez peu commun, et il ne peut pas s’empêcher de faire une remarque à ce sujet. En toute gentillesse, naturellement. Une fois installé devant le bar de la cuisine, il ne se gêne pas pour passer commande. C’est bien connu, Nolan est un ventre sur pattes. La nourriture le charme assez facilement. Bien qu’il soit capable d’avaler tout ce qui traîne sous son nez, Nolan a une énorme faible pour tous les plats bien caloriques que personne n’ose regarder par peur de prendre dix kilos d’un coup. Il a la chance d’être un grand sportif, les calories n’ont généralement pas le temps d’abîmer son joli corps. On ne va pas se mentir, il en profite. Hannah commence à parler d’une blonde et de petit-déjeuner, ce qui laisse Nolan perplexe un instant. Il plisse les yeux et dévisage Hannah durant de longue seconde, bien incapable de saisir le sens exact de sa phrase. Quelle blonde ? Quel petit-déjeuner ? Il semble interroger sa meilleure amie du regard, tandis qu’elle continue sur sa lancée. Plongé dans l’incompréhension la plus totale, il ne cherche même pas à saisir le fin mot de l’histoire. Il se contente de rire bêtement avant d’hausser les épaules. « Ouais, c’est pas faux. » Il utilise bel et bien la méthode Perceval pour échapper à cette discussion compliquée. Il ne sait pas si c’est lui qui n’a pas assez dormi, ou si c’est Hannah qui déraille mais cette affaire devient difficile à cerner. Heureusement pour lui, la question qui suit est bien plus simple.

Nolan pousse un long soupir, avant de lâcher une réponse des plus vagues. « Bof. » Qu’il fait, approuvant le fait qu’il n’ait pas beaucoup dormi. Ce n’est pas dans ses habitudes de faire des siestes et pourtant… Il envisage très sérieusement la chose. « C’était… Compliqué. » Dit-il simplement en observant distraitement la blondinette faire les pancakes. Et puis le silence qui suit lui permet de mieux comprendre le dialogue. La blonde dont il lui a parlé il y a de ça quelques mois. Il s’agit en réalité d’elle, mais Nolan n’a toujours pas trouvé comment lui dire. Parce qu’avec Hannah, il faut savoir être direct et subtile en même temps. Ceci dit, si elle s’en donnait vraiment la peine, Hannah n’aurait aucun mal à trouver qui est cette jolie blonde qui anime le cœur du plus vieux des Kinsella. « Attends… J’crois que je viens de capter un truc. » Commence-t-il en affichant un léger sourire. Finalement, ça l’amuse. La naïveté de sa meilleure amie le fait plutôt rire, il ne va pas dire le contraire. « Tu crois que j’ai passé la nuit où ? » Il est désormais certain que sa meilleure amie ait tiré des conclusions hâtives. Si seulement… Nolan aurait largement préféré passer la nuit en compagnie d’une charmante blonde. « J’ai passé la nuit chez KK. » Il finit par cracher le morceau en secouant légèrement la tête. « Il est venu hier soir au bar, et je suis à peu près sûr qu’il ne s’était pas lavé depuis trois jours. Il a mal vécu le fait de se retrouver seul un vendredi soir alors que normalement, on joue à la Play avec Jeremy en mangeant pleiiiin de pizza ! Bref, j’suis rentré avec lui et il a tenu à ce que je reste dormir. Du coup, j’ai passé une bonne nuit de merde grâce à lui. » Merci Kevin, cœur sur toi. Nolan se saisit l’assiette de pancakes que Hannah lui tend et n’hésite pas à ajouter une bonne dose de sirop d’érable histoire de bien sentir le goût du sucre éveiller ses papilles. « Sois pas jalouse, ma douce. Je t’ai dit que t’étais la seule femme dans mon cœur. » La petite déclaration dès le matin, elle est gratuite. Ce qu’il y a de bien avec Hannah, c’est qu'il n’a plus besoin de faire attention à ce qu'il dit. Nolan est à peu près certain qu’elle ne captera jamais le fond de sa pensée malgré les propos évidents qu'il peut tenir.


 
spread the love
mephobia (noun) : fear of becoming so awesome that the human race can't handle it and everybody dies.
Revenir en haut Aller en bas
 
 
I love you present tense. (ROBERT & lully)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» Robert McNamara, artisan de la mise au pas des peuples
» ROBERT MANUEL : NOUVELLES REVELATIONS
» ROBERT MENARD VOLE GAGE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: