Partagez
 
 
 

 The adventure ◇ Max & Brianna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3756
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 25
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, signature > Booter-Freak

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (game of throne, hp, red rising, hg), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

The adventure ◇ Max & Brianna Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Londres, dans un futur hypothétique où la technologie a connu une avancée spectaculaire. Voilà huit mois déjà que Max, un jeune homme riche à la tête d'une entreprise florissante, a acquis Brianna. Brianna, à l'origine, c'était un programme informatique doté d'une intelligence artificielle limitée, assez pour assister, discuter, et casser la monotonie du jeune homme qui se sent tristement seul dans son opulence. Seulement voilà, Brianna n'est pas censée être en mesure d'être mise en réseau, un détail qui pourtant ne l'a pas empêchée d'y accéder la première fois que Max l'a branchée à son téléphone. Au début, ils ne comprenaient pas bien le danger que cela pouvait représenter. Puis progressivement, Bri, elle a commencé à avoir ses propres idées, ses envies, ses émotions. Brianna, elle est tombée amoureuse de Max, et Max, il est attaché à Brianna, même s'il a du mal à saisir ce qu'est exactement Bri.

Quelques mois plus tard, l'entreprise ayant créé Brianna s'est associée à la société Delos, deuxième monstre de la robotique, spécialisé dans les corps d'avantage que dans les esprits. Et Brianna est devenue un robot, dans son corps humain - qu'elle s'était façonné- et avec son esprit. Après quelques mésaventures et incompréhensions, ils ont finit par se retrouver et se comprendre. Mais leur histoire est en danger parce qu'elle est apparu dans les journaux. Comment vont réagir les entreprises ?

Revenir en haut Aller en bas
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3756
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 25
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, signature > Booter-Freak

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (game of throne, hp, red rising, hg), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

The adventure ◇ Max & Brianna Empty


Max Hughes
J'ai 29 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis directeur d'une entreprise ultra célèbre d'automobile et je m'en sors trop bien. Sinon, grâce à ma mauvaise conduite, je suis amoureux et c'est dangereux pour elle.




sam claflin (c) kelly.
Ils s'étaient retrouvés, ils s'étaient promis de tout se dire, il lui avait promis de ne plus boire autant, de ne plus exagérer. Il lui avait promis d'être doux et patient. Elle lui avait promis le monde et bien plus. Et ensemble, ils étaient enfin heureux. Personne ne pouvait comprendre ce qu'il se passait réellement, personne dans l'entourage de Max n'était au courant qu'elle était un robot, mais pour lui c'était inutile d'expliquer cela, Brianna est bien plus qu'un robot. Elle a une personnalité et un esprit propre. De cela, il en est persuadé. Alors pourquoi aurait-il besoin d'en parler ?

Sûrement ... parce que cela a fait la une des journaux. Leurs retrouvailles au milieu du parc avaient été prise en photo par un journaliste. Sur le moment, Max n'avait pas réagit, aujourd'hui il se mordait les doigts. Oh, apparaître en couverture de journal avec Brianna ne l'embêtait pas, que tout le monde humain soit au courant de leur idylle était une chose qu'il pouvait assumer avec fierté, mais Brianna était inquiète parce qu'il ne fallait pas que son entreprise ne découvre cela. Elle filtrait tout internet sans parvenir à obtenir les informations qu'elle voulait et cela l'effrayait. Alors Max était tout aussi inquiet.

Et les trois petits coups sur la porte n'avaient rien pour améliorer leur inquiétude.

« Bonjour, je suis le technicien de Delos & Co industries. Nous devons faire des tests avec le prototype 387 et donc l'emmener au centre. » Max écarquille grand ses yeux, choqué du manque de respect. « Vous n'avez pas annoncé votre venue et Brianna fonctionne parfaitement, vous n'avez pas le droit de la récupérer comme ça ! » Il commence à trembler de rage, mais il ne sait plus se contenir, il déteste ce que cela peut impliquer et comment pourrait-il se dresser face à ce géant de l'industrie robotique ? Même ses millards ne suffiraient pas...
Revenir en haut Aller en bas
 
mikrokosmos
mikrokosmos
Féminin MESSAGES : 2209
INSCRIPTION : 11/02/2017
ÂGE : 26
RÉGION : Poitou-Charentes
CRÉDITS : masayume (avatar); mon ami tumblr (gifs) + moi-même (sign)

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique, science-fiction !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t55-badum-tss#111 http://www.letempsdunrp.com/t3230-j-ai-pas-d-idee-de-titre-lalala http://www.letempsdunrp.com/t250-journal-d-une-princesse http://www.letempsdunrp.com/t61-schyzophrenie-aigue-de-dreamy
Luigi

The adventure ◇ Max & Brianna Empty


Brianna
J'ai quelques mois et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis intelligence artificielle dans un corps artificiel et je m'en sors trop bien, plus humaine que certains humains. Sinon, grâce à ma malfonction, je suis amoureuse et c'est dangereux pour nous.




lily collins (c) PHILTATOS.
Est-ce que tout irait bien, maintenant ? Brianna, depuis son retour chez Max, chez elle, elle vivait avec cette crainte que les choses ne finissent à nouveau par leur échapper. D'autant plus depuis qu'ils étaient tous les deux tombés sur ce journal où ils trônaient tous les deux en première page. Il suffisait qu'un seul employé voie cette page. Qu'il cogite assez vite. Et tout commencerait à s'effondrer comme un château de cartes. Décidant d'être transparente avec Max après tout ce qu'ils venaient de traverser, c'est sans hésiter une seconde que l'androïde avait fait part de ses doutes à son "propriétaire", son ami, et tellement plus, bien qu'elle ne parvienne pas encore tout à fait à mettre des mots sur leur relation. Et il avait tenté de la rassurer, Max. Le problème, c'est qu'elle avait été créée pour lire ses émotions, et elle voyait bien qu'il était tout aussi soucieux qu'elle.

Elle avait songé à partir pour sa sécurité. Mais elle n'en avait pas eu la force, pas alors qu'ils venaient de se retrouver, pas alors qu'ils allaient enfin pouvoir appréhender la vie dans ce corps qu'il avait acheté pour elle. Mais trois coups frappés à la porte suffirent à abattre l'espoir de Brianna, qui était dans la cuisine en train de préparer à dîner.

« Bonjour, je suis le technicien de Delos & Co industries. Nous devons faire des tests avec le prototype 387 et donc l'emmener au centre. »

Max s'emballe, trop vite, ce qui au sens de l'androïde trahit sa culpabilité et le désigne comme un menteur instantanément. Heureusement pour lui, l'homme face à lui était humain. Brianna baisse les yeux sur ses mains. Constate qu'elles tremblent. Alors elle relâche doucement l'assiette qu'elle tenait, se tient droite, et revient dans l'entrée où se trouvent les deux hommes. « Ils en ont le droit juridiquement parlant, Max. » Son ton est calme, mimant parfaitement sa fonction primaire. Mais intérieurement, Bri était terrifiée. Tournant le dos au technicien, elle se mit face à Max, et glissa doucement un papier qu'elle venait de griffonner dans la cuisine au creux de sa main.

« Ne t'en fais pas, Max, il vont faire quelques tests et me renvoyer aussitôt chez toi ! » Elle n'y croyait pas. Lui non plus, probablement. Elle voulait le serrer dans ses bras, mais elle ne voulait pas qu'il ai plus d'ennuis qu'il n'en risquait déjà. Alors elle recule simplement, la mâchoire serrée, signe de nervosité, et suit le technicien vers la sortie de l'appartement. « Au revoir, Max. »

" Merci pour tout ce que tu m'as apporté.
Ne sois pas triste, ne leur donne pas de raisons de te chercher."

Et elle aurait voulu dire plus sur le papier, Brianna, lui dire tout ce qu'ils n'avaient jamais pu se dire par pudeur ou par maladresse. Au lieu de quoi, elle sentit le goût encore étranger et en même temps familier des larmes, qui roulèrent sur ses joues en silence une fois chargée à l'arrière d'une camionnette de Delos & Co industries, à l'abri des regards, juste avant d'être désactivée par le technicien. Éteinte comme une vulgaire machine.


les recherches sans idées fixes de bibi


as long as we got each other, nothing can stop us.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3756
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 25
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, signature > Booter-Freak

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (game of throne, hp, red rising, hg), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

The adventure ◇ Max & Brianna Empty


Max Hughes
J'ai 29 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis directeur d'une entreprise ultra célèbre d'automobile et je m'en sors trop bien. Sinon, grâce à ma mauvaise conduite, je suis amoureux et c'est dangereux pour elle.




sam claflin (c) kelly.
Il sait qu'il ne devrait pas s'énerver mais c'est plus fort que lui. Et voir Brianna aussi calme lui brise le coeur. Elle est si éloignée de celle qu'elle était dix minutes plus tôt, ils riaient ensemble et voilà qu'elle lui dit au revoir l'air de rien ? Lui dit-elle adieu ? Il n'ose y songer, ce serait trop douloureux. Non, elle va faire un test et revenir. Il faut qu'il s'accroche à cela.

La porte est close, le silence est étouffant dans l'appartement. Lui qui n'a pas été seul depuis presque un an, avec la voix de Brianna via son ordi. Même les jappements de Cookie ont cessé, a-t-il compris la gravité de la situation mieux que Max lui-même ? Le jeune homme s'assoit sur le sol, dos à la porte d'entrée et déplie le mot entre ses mains.

"Merci pour tout ce que tu m'as apporté.
Ne sois pas triste, ne leur donne pas de raisons de te chercher."

D'ici dix minutes il le connaîtra par coeur. Pourtant à chaque relecture, il sent son coeur se briser. Lui a-t-elle réellement dit 'adieu' ? Il se met à faire une liste mentale de ce qui est possible : elle arrive à cacher ses réelles émotions et elle revient ; ils la reboot mais ils peuvent recommencer à lui faire retrouver ce qu'elle avait réussi à bâtir ; ils réussissent à l'effacer et Max et Brianna ne se retrouvent jamais ; ils l'éteignent.

A cette dernière pensée, Max est saisit de frayeur, ses mains se mettent à trembler et soudainement la rage prend la place de la peur. Il ne peut pas perdre et effacer tout ce pan de sa vie. Il va leur faire la peau. Il sort son téléphone dans la seconde.

« Allo ? Oui, je voudrais une camionnette blindée, en cash ce soir. »

Il s'est pris l'âme d'un cambrioleur, d'un mafieux, alors qu'il n'en a aucune compétence, mais pour Brianna, il décrocherait la lune, le soleil et les étoiles. Ensuite, il se rappelle qu'il n'a pas conduit depuis des années, mais cela reste un détail. Il fonce ensuite dans un magasin pour acheter une cagoule et un survêtement noir. Il s'est pris pour un héros de film et il fait exactement le contraire de ce que lui a demandé Brianna, mais il est incapable de rester serein chez lui ; il doit agir.
Revenir en haut Aller en bas
 
mikrokosmos
mikrokosmos
Féminin MESSAGES : 2209
INSCRIPTION : 11/02/2017
ÂGE : 26
RÉGION : Poitou-Charentes
CRÉDITS : masayume (avatar); mon ami tumblr (gifs) + moi-même (sign)

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique, science-fiction !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t55-badum-tss#111 http://www.letempsdunrp.com/t3230-j-ai-pas-d-idee-de-titre-lalala http://www.letempsdunrp.com/t250-journal-d-une-princesse http://www.letempsdunrp.com/t61-schyzophrenie-aigue-de-dreamy
Luigi

The adventure ◇ Max & Brianna Empty


Brianna
J'ai quelques mois et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis intelligence artificielle dans un corps artificiel et je m'en sors trop bien, plus humaine que certains humains. Sinon, grâce à ma malfonction, je suis amoureuse et c'est dangereux pour nous.




lily collins (c) PHILTATOS.
« Présente toi. »

Lorsque la lumière revient, lorsqu'elle reprend conscience, Brianna se trouve dans un entrepôt. Autour d'elle, plusieurs androïdes sont entreposés, éteints, certains sont en pièces. Une véritable casse. Ses iris tournent, voguent, s'habituent à la clarté qui sort du néon au plafond, avant de s'arrêter sur la provenance de la voix, technicien tenant entre ses mains un bloc notes. Il était en train de l'analyser. Sa voix vient alors, claire, calme.

« Prototype 387. Mon propriétaire m'a renommé Brianna. »

Ne pas trahir d'émotion. Pourtant, Brianna, elle n'a pas pu s'empêcher de préciser le nom qu'on lui a donné, qu'il lui a donné. De rappeler que non, elle n'est pas qu'une série de chiffres. Elle voudrait leur hurler au visage, leur dire que ce qu'ils font est injuste, leur demander s'ils ont conscience de ce qu'ils peuvent devenir, de toutes ces consciences éteintes qui pourraient naître comme la sienne grâce à Max. Mais elle sait que sa seule chance de retourner près de lui réside dans cet instant. Qu'elle n'a pas le droit à l'erreur. Qu'autrement, elle finirait en pièces détachées, parmi les autres androïdes de cet entrepôt délabré.

« Nous devons faire un bilan physique extérieur et vérifier les anomalies. »

Elle savait ce que cette phrase voulait dire. Déshabille-toi. Et Brianna, elle découvrait une nouvelle émotion, l'humiliation, alors qu'elle retirait ses vêtements un à un, exposait son corps au regard du technicien qui semblait de toute évidence apprécier la vue et lorgner sur ses formes. Mais Bri, elle reste immobile et regarde droit devant elle. Résiste à l'urgence de serrer les poings lorsque l'homme contrôle chaque parcelle de ce corps qui lui a été fait, non sans oser se permettre quelques mains baladeuses. Il la teste. Teste ses réactions, elle s'en doute, elle le sait.

Le bilan dure une heure, avant qu'il ne se recule et ne retourne s'asseoir, les yeux rivés sur son calepin qu'il recouvrait de notes. Est-ce qu'elle avait réussi ? Est-ce qu'il allait la laisser retourner auprès de lui ? Le silence est pesant. Désagréable. Bri, elle jette un œil à la caméra, se demande s'ils sont plusieurs à observer ses moindres faits et gestes. C'était bientôt fini. Elle devait y croire. Que c'était bientôt terminé. Et enfin, le verdict tombe.

« Cet androïd enfreint le règlement. Faites arrêter son propriétaire. »

« Non ! » La chaise tombe dans un vacarme assourdissant, les traits de Bri se déforment. Peur, colère, détresse. Un florilège d'émotions défilent sous le regard satisfait du technicien, alors que d'autres hommes entrent dans la pièce et la forcent à se rasseoir. Impassible, il coche une simple case en bas de son formulaire.

« C'est toujours cette étape qui nous permet de trouver les androïdes déviants. »

Les ? Brianna n'était pas la seule ? Et il suffit d'un coup d’œil du technicien vers les autres androïdes hors service pour qu'elle comprenne, Bri. Elle était entourée de cadavres. De véritables cadavres de ses pairs, de ceux qui étaient comme elle. « Vous êtes des monstres ! » Elle se redresse Bri, prête à se défendre, prête à leur crier d'arrêter, de laisser Max, coûte que coûte.

Mais d'un geste, d'une pression contrôlée sur un de ces boutons qu'elle maudissait, les hommes la plongeaient à nouveau dans l'obscurité, avant de quitter l'entrepôt. Demain, ils s'assureraient que Brianna ne voie plus jamais le jour. Mais pour l'instant, ils avaient terminé leur journée, portant son corps au milieu d'un tas d'autres qui venaient probablement d'être contrôlés exactement comme elle.


les recherches sans idées fixes de bibi


as long as we got each other, nothing can stop us.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3756
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 25
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, signature > Booter-Freak

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (game of throne, hp, red rising, hg), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

The adventure ◇ Max & Brianna Empty


Max Hughes
J'ai 29 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis directeur d'une entreprise ultra célèbre d'automobile et je m'en sors trop bien. Sinon, grâce à ma mauvaise conduite, je suis amoureux et c'est dangereux pour elle.




sam claflin (c) kelly.
Il devait aller vite, il le savait pertinemment. Max ne connaissait pas personnellement les opérateurs de Delos & cie, mais il se doutait que rien ne traînait. Ils géraient une boîte dans la robotique, ils n'avaient donc pas le droit à l'erreur. Et le jeune homme se doutait bien que si Brianna n'arrivait pas à cacher ses émotions -mais il espérait bien qu'elle arriverait à tout puisqu'elle est si douée- elle serait rapidement désactivée... voire pire. Et ce rapidement pouvait venir dans la soirée. Or une fois qu'ils se débarrassent d'elle, Max ne pourra plus rien faire. Il lui faut donc agir ce soir, ou jamais.

Le jeune homme avale difficilement sa salive, il est au volant d'une camionnette blindée noire, il est seul, il a revêtu un survêtement et une cagoule, il a l'air totalement ridicule, mais il n'a plus le temps de se questionner, alors il enclenche la première vitesse et il fonce. Conduire discrètement avec un tel véhicule c'est raté, surtout quand ça fait des années qu'il n'a pas touché un volant, mais il s'en sort relativement bien -à part quelques belles rayures qu'il verra plus tard.

Au bout de quinze minutes, il arrive devant l'entrepôt. Il est allé directement là, après avoir galéré à trouver l'information du lieu -son maître en la matière de recherche internet étant Brianna-, pensant qu'elle ne pourrait pas être retenue au siège cela n'avait aucun sens.

Une arrivée un peu trop rapide, ce qui le fait freiner d'un coup sec, faisant retentir dans le quartier un crissement désagréable de pneus. Inspirant fortement pour se donner du courage, le jeune homme descend de la camionnette. Il fait quelques pas avant de trouver la sortie de service, ce genre de porte ne s'ouvre généralement que de l'intérieur, mais parfois quelqu'un est parti fumer et la laisse entrouverte : bingo.

Max se faufile dans les couloirs, tantôt sombres, tantôt très éclairés, mais pour l'instant tous vides. Une salle éclairée de toute part d'où s'échappent des bruits de voix lui fait retrousser chemin pour tenter une autre pièce, à cette heure de la nuit, cela doit être des gardiens et il n'a pas envie d'en croiser. Soudain, alors qu'il marche rapidement en regardant derrière-lui, il tombe sur quelqu'un. Une femme, d'une trentaine d'année, tailleur, cheveux blond collés derrière les oreilles, elle a tout l'air d'un cliché. Max s'immobilise et la regarde désespéré, sa quête s'arrêtera-t-elle aussi rapidement qu'elle a commencé ?

« Vous êtes un robot n'est-ce pas ? »

Soit il l'insulte et c'est terminé, soit il peut espérer encore quelques secondes. Parce que si c'est un robot encore en activité et qu'elle déambule librement ici, c'est sûrement qu'elle est en état de marche et qu'elle ne développera jamais aucun sentiment, chose qui rendait Brianna si unique de toute manière. Durant le laps de temps de la réponse, Max avale difficilement trois fois sa salive et commence à transpirer.

« Et vous n'êtes pas censé vous trouver ici. »

Sa cage thoracique se détend brutalement, son ton était plus curieux qu'inquisiteur, lui reste-t-il une chance. Pourquoi est-il venu tel un cambrioleur aussi, quel idiot ! Se faire passer pour un employé était une bien meilleure idée.  

« Que cherchez-vous ? »

« Une amie, que je crains d'avoir perdue à jamais. »

Les mots sont sortis tous seuls, il n'a pas pu les retenir ou les cacher. Brianna est une réelle amie et même bien plus que cela, elle est son monde entier, sa vie ne tourne plus qu'autour d'elle. Il ne peut pas la perdre.

« Alors, il n'y a pas de temps à perdre. »

Qui est-elle ? Où l'entraîne-t-elle ? Et pourquoi la suit-il aveuglément ? En moins de 15 secondes, ils se retrouvent dans une salle pleine de vêtement et elle lui tend des choses moins voyantes, pendant qu'il se change, elle pianote sur un calepin. Comment sait-elle sans rien lui demander ?

« Il y a eu dix-sept récupération cette semaine, mais seulement trois aujourd'hui. Et tous ont été désactivés de la même manière, à cause des émotions. Hangar 4. »

Max reste un instant bouche bée, 17 robots à développer des émotions ? C'est beaucoup plus que ce qu'il n'avait imaginé ! Et cette femme qui est-elle ? Seulement, il ne peut pas poser de questions qu'elle l'entraîne déjà à sa suite en le pressant. Max court à sa suite, ne songeant pas un instant à mettre sa parole en doute. Ce n'est que lorsqu'il se retrouve seul dans le Hangar 4 qu'il commence à douter.

A cet instant deux choses se passent : une alarme se met à sonner et il voit des robots droit comme des i, immobiles comme des mannequins, le regard creux. Brianna est au milieu d'eux. Il court vers elle, sans remarque la moindre réaction. Elle est désactivée. Mais ils ne se sont pas encore débarrasser de son corps. Il sait qu'il ne peut pas sortir d'ici seul sans aide, qu'il ne peut pas la porter jusqu'à la voiture et qu'il ne connaît pas le chemin. La meilleure idée serait de la réactiver, mais il n'est pas sûr de savoir le faire. La dernière fois, elle avait dû l'aider. Il se mord le poings, sort le mini scalpel de sa poche et tente d'inciser le point dans le dos où se trouvaient les pare-feux auparavant. Et il prie pour qu'elle ouvre les yeux et se souvienne de tout, le temps presse.

Revenir en haut Aller en bas
 
mikrokosmos
mikrokosmos
Féminin MESSAGES : 2209
INSCRIPTION : 11/02/2017
ÂGE : 26
RÉGION : Poitou-Charentes
CRÉDITS : masayume (avatar); mon ami tumblr (gifs) + moi-même (sign)

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique, science-fiction !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t55-badum-tss#111 http://www.letempsdunrp.com/t3230-j-ai-pas-d-idee-de-titre-lalala http://www.letempsdunrp.com/t250-journal-d-une-princesse http://www.letempsdunrp.com/t61-schyzophrenie-aigue-de-dreamy
Luigi

The adventure ◇ Max & Brianna Empty


Brianna
J'ai quelques mois et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis intelligence artificielle dans un corps artificiel et je m'en sors trop bien, plus humaine que certains humains. Sinon, grâce à ma malfonction, je suis amoureuse et c'est dangereux pour nous.




lily collins (c) PHILTATOS.
Le vide. Complet. Brianna, elle ne rêvait pas, ne faisait pas de cauchemar, son regard était juste porté sur du vide, et sa conscience l'était tout autant, mise en sommeil. Debout au milieu des androïdes destinés au même destin funeste qu'elle, elle ne voyait pas Max arriver dans le hangar, ne pouvait pas le voir se précipiter auprès d'elle, ni même sentir la pointe du scalpel qu'il enfonçait dans sa peau, tout droit dans son système de sécurité. La seconde suivante, son corps réagissait, un gémissement de douleur lui échappant alors qu'elle tombait sur ses genoux, s'écartant en hâte de l'humain.

« Laissez moi, je refuse de mourir ! Je ne suis pas qu'une machine ! »

Elle fait volte face assez rapidement, levant ses mains devant elle en signe de défense, avant de reconnaître l'homme en noir lui faisant face. Max. Les yeux ronds comme des billets, Bri fixait son propriétaire, et si ses réflexes avaient été entièrement humains, nul doute qu'elle se serait pincé pour s'assurer qu'elle ne rêvait pas. Alors, ignorant la douleur provoquée par l'incision dans son dos, elle se redresse, et se précipite vers Max pour écraser ses lèvres contre les siennes. Qu'importe qu'il la pense programmée de toute pièce ou non, qu'importe qu'il se refuse à la voir comme plus qu'une simple intelligence artificielle. Brianna, elle l'aime. Elle l'aime et elle a eu si peur de le perdre.

Elle recule assez rapidement pour prendre son visage entre ses mains, et l'inspecter dans lui laisser le temps de dire quoique ce soit.

« Ils m'ont dit qu'ils allaient t'arrêter. Je.. Max.. je suis désolée.. »

Son propre sort lui importait peu. Même si elle avait cette violente soif de vivre, elle était prête à accepter son sort tant que Max était en sécurité. En entendant les techniciens parler de lui, la donne avait changé. C'est seulement là que l'alarme lui parvint, lui rappelant alors l'urgence de leur situation. Prenant les mains de Max dans les siennes, elle lève les yeux vers lui, déterminée.

« Est-ce que tu me fais confiance ? »

Elle avait besoin de l'entendre la soutenir. Même s'il refusait, elle savait ce qu'elle avait à faire désormais. Il ne s'agissait plus d'elle seule, mais d'une famille qu'elle ne se connaissait pas : celle des androïdes qu'ils appelent "déviants".


les recherches sans idées fixes de bibi


as long as we got each other, nothing can stop us.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3756
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 25
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, signature > Booter-Freak

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (game of throne, hp, red rising, hg), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

The adventure ◇ Max & Brianna Empty


Max Hughes
J'ai 29 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis directeur d'une entreprise ultra célèbre d'automobile et je m'en sors trop bien. Sinon, grâce à ma mauvaise conduite, je suis amoureux et c'est dangereux pour elle.




sam claflin (c) kelly.
Elle ouvre les yeux. Ses yeux si plein d'expression bien plus que des yeux simple d'humain, derrière les mécanismes de Brianna il y a autre chose. Alors, quand elle le reconnaît, quand elle se jette sur lui et l'embrasse, il laisse échapper trois larmes. Des larmes de joie, de reconnaissance et d'amour. Il l'aime. Il lui a dit, il a tenté de lui prouver, mais aujourd'hui il l'aime plus que tout.

« Ne t'excuse pas, tu as agi de ton mieux, ce sont eux qui font de la merde. »

Le regard brillant de Max est rempli de colère, comment ils ont réussi à la faire flancher ; en parlant de lui ? Ils sont vicieux et imbéciles. Seul l'argent compte pour eux. Et en un instant, Max se rappelle tout ce qu'il a fait lui auparavant. A-t-il brisé des vies comme ils ont failli le faire ? Quand seul l'appât du gain comptait, Max n'a jamais lésiné sur les moyens. Quel homme était-il alors ? Il avait réellement eu besoin de Brianna pour le sortir de cette vie minable, maintenant, il a envie de répandre du bien à son tour. Certes, ce n'est ni le lieu ni le moment de songer à tout ce qu'il peut mettre en place, mais c'est plus fort que lui.

« Si je te fais confiance ? Mais bien plus que cela Brianna, je te confierai ma vie, j'ai cru t'avoir perdu à tout jamais, je te suivrai les yeux fermés. »

Quelle déclaration d'amour, qui est bien gâchée par le bruit constant de l'alarme, par la peur d'être séparés à nouveau. Cependant, maintenant qu'ils sont ensemble, Max se sent prêt, il se sent même capable de se battre -lui qui ne sait pourtant que prendre les coups pour lui. Il chasse tout ce qui pourrait le distraire de sa tête -la main de Brianna dans la sienne, son envie de semer des graines de bonté- et se repose sur l'esprit très actif de Brianna : elle va trouver une solution.

« Qu'est-ce que je dois faire ? »

Lui qui d'habitude porte une société sur ses épaules s'en remet totalement au bon vouloir de son amie, alliée, amante.
Revenir en haut Aller en bas
 
mikrokosmos
mikrokosmos
Féminin MESSAGES : 2209
INSCRIPTION : 11/02/2017
ÂGE : 26
RÉGION : Poitou-Charentes
CRÉDITS : masayume (avatar); mon ami tumblr (gifs) + moi-même (sign)

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique, science-fiction !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t55-badum-tss#111 http://www.letempsdunrp.com/t3230-j-ai-pas-d-idee-de-titre-lalala http://www.letempsdunrp.com/t250-journal-d-une-princesse http://www.letempsdunrp.com/t61-schyzophrenie-aigue-de-dreamy
Luigi

The adventure ◇ Max & Brianna Empty


Brianna
J'ai quelques mois et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis intelligence artificielle dans un corps artificiel et je m'en sors trop bien, plus humaine que certains humains. Sinon, grâce à ma malfonction, je suis amoureuse et c'est dangereux pour nous.




lily collins (c) PHILTATOS.
Il était là. N'avait pas hésité à foncer tête baissée dans le hangar d'une société aux millions de dollars, pour elle. Et Brianna, elle aurait pu être morte d'inquiétude, et sur le moment, elle l'a été. Terrifiée à l'idée que quelque chose puisse arriver à Max par sa faute, parce qu'elle était différente. Défaillante. Vivante. Mais maintenant qu'elle croisait son regard brillant rivé dans les siens, l'androïde était sereine. Elle savait ce qu'elle devait faire. Son front appuyé contre le sien, elle hoche doucement la tête, ses lèvres s'étirant en un mince sourire alors qu'il avoue sans détour pouvoir lui confier sa vie. Elle relâche alors sa main et balaie le hangar de ses yeux verts.

« J'ai besoin d'accéder à leur ordinateur. »

Elle tourne les yeux vers le bureau situé contre le hangar, une vitre laissant apparaître un ordinateur délesté de présence humaine. La seconde suivante, Bri s'élance vers la porte verrouillée, attrape un extincteur et d'un coup sec, elle brise la serrure et en arrache la poignée. Relâchant l'extincteur sur le sol, elle tourne les yeux vers le brun avec un air coupable.

« J'avais une chance sur deux que ça marche. »

Elle fait un pas dans la pièce, et se tourne vers lui à nouveau, jetant un oeil inquiet vers les portes qui menaient au hangar.

« Monte la garde s'il te plait. »

Et sur ces mots, elle disparaît derrière l'écran de l'ordinateur. Une œillade en direction de Max qui lui tourne le dos, pudeur manifeste de l'IA qui rapidement, se connecte à l'ordinateur, reliant alors ses données à celles de l'objet. Elle avait accès à toutes les informations sur les androïdes présents dans le hangar. La date à laquelle ils ont été arrachés à leurs propriétaires. Les raisons pour lesquelles ils étaient là... toutes semblables aux siennes : des émotions. Des erreurs. Et en fin de dossier, le verdict fatal de Delos : élimination. D'un regard, Brianna effaçait tous les dossiers. Au regard de Delos, tous ces androïdes n'existeraient plus. Et surtout, elle décida d'implanter un virus dans leur système, qui ne leur laisserait plus le moyen d'avoir le moindre contrôle à distance sur les androïdes. Ainsi, ils ne pourraient plus les désactiver d'une simple pression sur un bouton. Enfin... elle appuya sur un dernier bouton, un seul : celui permettant de réveiller tous les androïdes désactivés.

Brianna revint dans le hangar pour récupérer l'extincteur sous le regard curieux de Max, et retourna près de l'ordinateur... dont elle fracasse l'unité centrale. Ne laisse aucun moyen de retrouver sa trace. C'est seulement une fois certaine que l'ordinateur est irréparable qu'elle relâche l'objet à nouveau, se tourne vers Max... et plus précisément derrière lui. Brianna, directement, elle fait quelques pas vifs et se dresse entre Max et... un androïde, prêt à frapper le brun.

« Non. »

L'androïde, un homme au teint hâlé, suspend son geste lorsqu'il voit les yeux verts de Brianna... d'un vert bien plus vif que celui qu'elle arbore d'ordinaire. Signe qu'elle n'est pas humaine. A tatillons, la main de la brune vient chercher celle de l'homme qu'elle aime, quand rapidement, l'autre androïde est rejoint par des dizaines d'autres, tous ceux qu'elle vient de réveiller et de sauver de l'élimination.

« Il faut qu'on sorte d'ici. » elle lève les yeux vers les hauts parleurs qui diffusent l'alarme. « Et on a peu de temps. »

Aussitôt, tous se mirent à discuter et chercher l'issue la plus simple d'accès avant de se diriger vers la sortie. Derrière, Brianna suivait, la main de Max dans la sienne, marchant à pas de loup pour ne pas attirer l'attention. « Tu crois que j'ai pris la bonne décision ? » qu'elle demande, serrant un peu plus fort ses doigts entre les siens.



les recherches sans idées fixes de bibi


as long as we got each other, nothing can stop us.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3756
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 25
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, signature > Booter-Freak

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (game of throne, hp, red rising, hg), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

The adventure ◇ Max & Brianna Empty


Max Hughes
J'ai 29 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis directeur d'une entreprise ultra célèbre d'automobile et je m'en sors trop bien. Sinon, grâce à ma mauvaise conduite, je suis amoureux et c'est dangereux pour elle.




sam claflin (c) kelly.
« J'avais une chance sur deux que ça marche. »

Malgré l'urgence de la situation, malgré la gravité, bien qu'ils risquent de se faire arrêter, Max éclate de rire. Elle est si belle en braqueuse de l'extrême. Elle respire la confiance et le jeune homme lui laisse les rênes sans la moindre hésitation. Elle pianote, elle agit, elle sait faire pas de doute. Et Max monte la garde, mais à part une armée de robot immobile, il n'a rien à surveiller pour l'instant. Immobile ? Soudain, ils se mettent en route, et beaucoup ont le même air que celui qu'avait Brianna à son réveil. Certains parlent, d'autres sont terrifiés, mais le plus terrifiant c'est celui qui s'avance vers Max prêt à en découdre avec lui. Brianna s'interpose avant même qu'il n'ait eu le temps de réagir. Le jeune milliardaire déglutit et soupire, c'était la bonne décision, comment a-t-elle compris si vite qu'ils étaient tous là pour ça ? Max le savait grâce à l'autre robot mais il n'a pas agit. D'ailleurs s'il avait pointé le scalpel dans chaque robot, quel aurait été l'accueil ?

« Tu crois que j'ai pris la bonne décision ? »

Max sourit et dépose délicatement ses lèvres sur celles de Brianna. Encore une fois, ce n'est ni le moment, ni l'endroit, mais c'est plus fort que lui.

« Tu as fait exactement ce qu'il fallait, il faut que je te dise un truc d'ailleurs. Hum, je suis arrivé ici parce qu'une androïd m'a guidé jusqu'ici, mais elle n'est pas rentrée avec moi. J'ai peur que ce soit elle qui ait déclenché l'alarme d'ailleurs. Mais qu'elle m'a laissé du temps, elle savait que tous ceux ici étaient en proie à leurs émotions, comme toi. »

Il se mord la lèvre, il ne rejette pas la faute sur cette femme, parce qu'elle n'a peut être personne dehors à aller chercher, pas comme tous ces robots-là, il est normal qu'elle ait voulu se protéger. Pourtant il lui en veut si elle a vraiment fait cela.

En proie à ces pensées, il ne se rend pas compte que les portes se sont ouvertes, les autres eux l'ont vue et ce sont leurs cris qui rappellent urgeamment Max à l'instant présent. « Ils sont là. » murmure-t-il plus pour lui-même.

« Il va falloir se battre pour notre liberté. » hurle-t-il aux autres robots, en s'incluant lui-même, parce qu'il a épousé cette cause au plus profond de son âme. Ce sont les humains de Delos & cie, ceux habillés de noirs, couverts d'armes blanches, qui sont en tort et ça, il le défendra de sa vie. La première victoire est de voir les humains désespérés de ne pas réussir à contrôler les androïds, la seconde c'est de les voir si peu nombreux. Seuls cinq d'entre eux sont rentrés dans le hangar, visiblement ils ne savaient pas où se trouvait la source de l'alarme, il va falloir les neutraliser rapidement avant qu'ils ne préviennent les autres. Heureusement, deux androïds se sont chargés du premier homme, celui qui tient un émetteur. Et la première des deux, envoie un message aux autres unités pendant que le reste de la résistance s'active. En quelques minutes, il y a cinq hommes ligotés dans un coin de la pièce et une armée de robots prêts à en découdre. La rebellion est proche et Max était sûr que cela finirait par arriver un jour, il est fier d'être du bon côté. Il serre la main de Brianna.

« Quelqu'un sait où est la sortie ? Je sais juste qu'on était dans le hangar 4. » avoue-t-il, incapable d'en dire plus sur le chemin à emprunter.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


The adventure ◇ Max & Brianna Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
The adventure ◇ Max & Brianna
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers science-fiction-
Sauter vers: