Partagez
 
 
 

 Artistes autour d'un café [PV Aida10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Jo'
Jo'
Féminin MESSAGES : 104
INSCRIPTION : 21/08/2019
ÂGE : 21
RÉGION : Meurthe-et-Moselle
CRÉDITS : Lautrec

UNIVERS FÉTICHE : Incertaine
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t3218-jo http://www.letempsdunrp.com/t3275-jeu-de-jo-jeu-de-pas-beau http://www.letempsdunrp.com/t3249-memo-de-jo http://www.letempsdunrp.com/t3228-personnages-recurrents-ou-non
Tortue

Artistes autour d'un café [PV Aida10] Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
France, 1900/1910, La Belle Epoque. Montparnasse bouillonne de créativité, d'artistes, d'insouciance. Ils se retrouvent place de Clichy, à la Rontode ou au Select, à la Coupole et à la Closerie des Lilas - l'Art s'y écrit au fil des conversation. Une femme peintre y accompagne son mari écrivain. Sur place, elle y rencontre un collègue des pinceaux, elle s'en fait un ami. Ils parlent d'art, mais parler d'art, c'est surtout parler de la vie.

Contexte provenant de cette recherche


C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante. Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. - Saint Exupéry
Revenir en haut Aller en bas
 
Jo'
Jo'
Féminin MESSAGES : 104
INSCRIPTION : 21/08/2019
ÂGE : 21
RÉGION : Meurthe-et-Moselle
CRÉDITS : Lautrec

UNIVERS FÉTICHE : Incertaine
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t3218-jo http://www.letempsdunrp.com/t3275-jeu-de-jo-jeu-de-pas-beau http://www.letempsdunrp.com/t3249-memo-de-jo http://www.letempsdunrp.com/t3228-personnages-recurrents-ou-non
Tortue

Artistes autour d'un café [PV Aida10] Empty


Célestine
Brot-Rolland

J'ai 26 ans et je vis à Paris Montparnasse, France. Dans la vie, je suis peintre et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis mariée à l'écrivain Martin Rolland et je le vis plutôt mal.

Une photo de son mari et une de ses peintures


Alicia Vikander :copyright:️ Jo'


Voilà trois jours que je n'ai quitté ni ma blouse de peintre ni mon atelier - une grosse commande me retient en haleine, je ne dors presque pas et mange à peine. Voilà surtout trois jours que je n'ai pas vu Martin, et ça, c'est une joie. Sa conversation plate comme un trottoir de rue me rend le quotidien insipide et ses seuls traits d'esprit, si on peut les appeler comme cela, se manifestent lorsqu'il tente de rabaisser mon travail. Il lui déplaît que mes affaires roulent alors que son imprimeur n'a pas même voulu figurer sur la couverture de son unique roman publié - Martin a de bonnes connaissances grâce à son poste, voilà la seule raison pour laquelle ses "amis" le souffrent chaque soir au café. Monsieur n'a rien d'un artiste. Il n'a rien d'un époux non plus. Mais il a un atelier.

On toque à la porte. Je suis en colère car je n'ai pas fini la commande. Une voix nasillarde que ne connais que trop bien me parvient à travers la maigre cloison de l'atelier.

"Célestine ! Sortez donc un peu de là ! Mes compagnons du café vont penser que je suis veuf si vous vous obstinez à rester dans votre trou à rats !
- Peu me chaut ! Vivement que moi, je sois veuve !


L'odieux a un double de la clef de l'atelier. Je l'entends tourner dans la serrure et vois la porte s'ouvrir sur sa stature déjà vieillie. La colère me remue ; je suis une des femmes peintres les plus en vogue, je fais fonctionner à moi seule le foyer, je suis fille d'une famille bourgeoise, mais je n'ai tout de même pas l'autorité sur mon lieu de travail.

"Diable mais regardez-vous ! Ai-je épousé une femme ou un singe ? Allez vous préparer, ce soir je vous emmène de force s'il le faut. Vous venez, ou vous pouvez dire adieu à votre si cher atelier. Vous êtes ma femme et me manquez.
- Vous non, et s'il ne tenait qu'à moi nous ne serions pas mariés du tout. Vous pouvez remercier cette société et toutes ses moeurs flétries."


Martin n'est pas un mauvais homme. Il est amoureux de moi, j'en suis convaincue, et il aurait pu rendre une femme moins ambitieuse heureuse. Mais le mariage est pour moi une abherration - devoir allégeance à quelqu'un me révulse, c'est pour cela que je suis odieuse avec lui. Parfois, comme cet après-midi où je lui manque, il est gentil. Quand on se côtoie plusieurs jours d'affilée, il m'insulte. De temps en temps, si je lui réponds, il me pousse. Je sais que je suis, malgré tout, plutôt chanceuse.

"Allez donc vous préparer ma mie ! Il y aura de la belle compagnie, et même un nouvel invité que vous n'avez encore jamais rencontré. C'est un peintre, comme vous. Enfin, en mieux, ce qui ... Il regarde la toile en cours sur le chevalet. ... ce qui n'est pas très compliqué.

Je ne réponds pas, à dire vrai je suis un peu fatiguée. Un café crème, après trois jours de disette, ne me ferait pas de mal. Je me lève, défais mes cheveux ternis, regarde mon mari d'un air de défi et le pousse sans mot dire pour sortir de mon atelier. Après une revigorante toilette, je monte mes cheveux sans grand soin, quelques mèches se disputant mon front, mes tempes et ma nuque et enfile une robe informe mais confortable - Martin déplore mon manque de féminité, mes mains bariolées de couleurs et mon visage effronté. Nous partons de chez nous, monsieur exige que l'on se rende au café à pieds en plein soir de novembre, "Ca vous fera les joues roses !", mais j'apprécie la balade.

Montparnasse est une sublime fresque lumineuse. Les couleurs vives des apparats des femmes tranchent sur les pavés mouillés reflétant les lueurs jaunies de l'intérieur des restaurants. Les textures se démultipient et de dévoilent dans l'obscurité prématurée du presqu'hivers dans de subtiles camaieus de velours, dentelle, laine pour les plus démunis. Une vibration festive rend le paysage vivant, et une balade en ville sera toujours la muse des peintres parisiens. Ce jeune peintre auquel je vais être présentée, trouve-t-il lui aussi son inspiration au détour d'une vitrine ?



Spoiler:
 


C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante. Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. - Saint Exupéry
Revenir en haut Aller en bas
 
 
Artistes autour d'un café [PV Aida10]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers historique :: Contemporain-
Sauter vers: