Partagez
 
 
 

 La colère d'une femme - Thalya8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Leonnor
Leonnor
Féminin MESSAGES : 333
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 27
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-with http://www.letempsdunrp.com/t3212-m-m-ou-f-m-m-is-online#69504
Pigeon

La colère d'une femme - Thalya8 Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Elle peut changer de forme. Elle se venge des hommes depuis que lui l'a trompé. Jusqu'à ce qu'elle le croise de nouveau et décide de se venger de lui
Contexte provenant de cette [url=LIEN]recherche[/url]
Revenir en haut Aller en bas
 
Leonnor
Leonnor
Féminin MESSAGES : 333
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 27
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-with http://www.letempsdunrp.com/t3212-m-m-ou-f-m-m-is-online#69504
Pigeon

La colère d'une femme - Thalya8 Empty


Eva (Danaé)
J'ai 35 ans et je vis à NYC, USA. Dans la vie, je suis plus ou moins détective privé et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire vengeresse et je le vis plutôt pas si mal.

Informations supplémentaires ici.


gwyneth paltrow :copyright:️ neverutopia

C'était une journée presque agréable pour Danaé. On ne pouvait pas dire que ce fut le cas tous les jours alors ça la mettait de bonne humeur. Depuis qu'il l'avait trompé, chaque jour avait une saveur morose et un goût de cendre dans la bouche. Ce n'était pas une histoire très intéressante ni même originale, toutefois elle avait eu un impact violent sur la jeune femme. Son caractère n'était pas une nouvelle pour personne. D'aucun aurait dit qu'elle était caractérielle et ils auraient tout à fait eu raison. Qu'elle soit revancharde et mauvaise quand on l'avait trahie était une certitude encore plus grande. Plusieurs années étaient passées depuis l'incident mais sa colère et sa hargne étaient en tout point identique au jour où il l'avait quitté. Elle se rappelait l'humiliation d'apprendre qu'il y en avait une autre, la colère de savoir qu'il l'avait trompée pendant qu'ils étaient encore en couple et la tristesse de se sentir abandonnée par une des rares personnes qu'elle avait véritablement aimé. Sa névrose de l'abandon remontait à bien des années et était directement liée à ses rapports pour le moins houleux avec ses parents. Toutefois, on ne pouvait pas dire que la résilience fut une de ses qualités. Alors elle se retrouvait incapable de réfléchir à comment changer ou s'améliorer. Tout ce qui restait c'était cette hargne farouche et sa volonté de fer qui voulait briser, et briser encore en espérant que cette fois, ça finirait par la rendre heureuse de nouveau.

Probablement qu'elle avait placé trop d'espoirs sur une seule personne. Rendre une personne responsable de son bonheur et de son épanouissement c'est beaucoup de pression à mettre sur quelqu'un. Vivre pour satisfaire cette personne et espérer qu'elle ne nous abandonne pas en retour, c'est penser en diagonale de la réalité. Faire des choses pour les gens ne signe pas une sorte de contrat moral qui garde systématiquement les gens à un haut niveau de contentement. Rationnellement, on aurait pu se dire que c'était des choses qui arrivent et que c'était la vie. Mais pour Danaé c'était une insulte suprême qui demanderait réparation tôt ou tard. Une chose que l'homme en question avait bien compris car il avait très vite pris la poudre d'escampette. A ce jour, la femme ne savait pas ce qu'il était advenu de lui. Dans un sens, c'était mieux que de le croiser tous les jours bouche sur bouche avec une autre.  

Elle avait trouvé une manière de se défouler pour le moins personnel. Voyez-vous Danaé avait un talent que dont bien peu se trouvaient pourvus. Elle pouvait changer d'apparence à volonté. Elle n'avait jamais vraiment mis ce talent à contribution jusqu'à ce qu'une de ses amies vienne la voir avec un problème similaire au sien. Danaé réalisa qu'elle ne pouvait pas laisser ce genre de comportements impunis et qu'elle avait peut être la solution.  Toutes ces femmes bafouées méritaient qu'on leur rende justice d'une manière ou d'une autre. Alors, elle avait monté une petite agence de détective en couverture pour les femmes qui voulaient prendre leur revanche. Elle leur demandait toutes les informations possibles sur les cibles, leurs goûts etc et elle se modelait en leur désir. Quand cela fonctionnait (et cela fonctionnait incroyablement souvent) elle se contentait de disparaître et de leur briser le cœur. Ils méritaient tous de souffrir autant qu'elle avait souffert. Si ce n'était même plus. Ce petit travail étonnamment florissant lui avait permis d'oublier un peu sa hargne habituelle ou du moins de la mettre de côté suffisamment pour ne pas se pourrir la vie. Cependant, la créature hargneuse tapie derrière le masque de la jeune femme ressurgit brusquement en fracassant la cage dans laquelle elle était enfermée. Car c'était bien LUI. Elle le reconnaîtrait entre mille. Il prenait un café tranquillement le plus heureux des hommes alors qu'il avait détruit sa vie. Ni une, ni deux sa décision fut prise. Ce serait le moment de prendre sa revanche. Danaé changea d'apparence devant une grande blonde aux yeux clairs. La femme avait toujours suspecté que c'était plus proche du type qu'il recherchait.  

Ni une ni  deux reprenant ses habitudes félines et rassemblant ce qu'elle connaissait de lui, du moins ce qu'elle croyait connaître. Elle s'approcha, féline et sensuelle pour s'asseoir à côté de lui. Par expérience, elle savait qu'il ne fallait pas trop montrer ses intentions aux hommes alors elle entama la conversation avec un air dégagé.  

"Vous avez volé ma table vous savez. C'est l'endroit où l'on voit le mieux ce bâtiment."  lança-t-elle tranquillement en pointant du doigt l'endroit avec un sourire aussi délicat que feint sur le visage. " Vous venez ici pour la vue vous aussi ?" Demanda-t-elle en tournant ses yeux vers lui le sondant, essayant de savoir s'il allait mordre à l'hameçon. Danaé se doutait qu'il n'allait pas se laisser avoir si facilement que cela mais elle espérait au moins avoir tapé juste quant à ses goûts et sa manière de procéder. Cela serait une étape non négligeable.  
Revenir en haut Aller en bas
 
Thalya8
Thalya8
Féminin MESSAGES : 148
INSCRIPTION : 11/08/2019
CRÉDITS : Profil : Ben Whishaw, dans "Bright Star"

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Historique - Mythologie - Dérivés de films/livres...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t3194-a-new-melody#69193 http://www.letempsdunrp.com/t3196-au-pays-des-idees#69213 http://www.letempsdunrp.com/t3208-journal-de-bord-d-une-aventuriere#69447 http://www.letempsdunrp.com/t3195-le-repere-des-personnages#69198
Tortue

La colère d'une femme - Thalya8 Empty



Terence Lyndon
J'ai 36 ans et je vis à New York, aux Etats-Unis. Je travaille en tant que réalisateur de plateau, et je m'en sors plutôt bien.



Informations supplémentaires ici.



Michiel Huisman
Avec un rythme de travail soutenu et des horaires intensifs, difficile pour Terence Lyndon de trouver des moments de repos. Comme les autres journées, celle-ci fut particulièrement fatigante. Plusieurs séances de tournage se sont enchaînées, et il eut à peine le temps de déjeuner ; il dut se contenter d'un simple sandwich et d'une canette de soda.
Toutefois, son métier lui tient à cœur. Il n'est peut-être pas un célèbre réalisateur de cinéma, mais filmer des émissions de télévision est tout aussi intéressant. Jouer avec les effets sonores et de lumières, positionner les caméras de telle manière d'offrir un rendu attractif, retransmettre toutes les émotions du plateau à l'écran ; telles sont les missions du réalisateur qu'est Terence. Et parfois même, lorsqu'il a de la chance, il a la possibilité de côtoyer des célébrités venues des quatre coins du monde.
Ce métier le passionne. Cela n'a pas été si simple d'accéder à ce poste, mais il y est parvenu, et en est satisfait. Il gagne bien sa vie, de quoi subvenir aux besoins de sa famille, et s'accomplit dans son travail. Que demander de plus ?

Entre deux séances de tournage, Terence parvint finalement à trouver un moment pour souffler un peu. Quelques heures seulement, mais cela lui convenait parfaitement. Il décida alors de se rendre là-bas, ce café au coin de la rue où il se rendait à chaque pause. En plus de proposer un bon café et de bonnes gourmandises, il offrait une vue imprenable sur l'Empire State Building. Terence s'asseyait toujours au même endroit, sur cette table haute contre la vitre, et admirait la tour qui se dressait fièrement en face. Elle n'était pas la plus haute de la ville, mais elle n'en était pas moins impressionnante.

Terence buvait tranquillement son café tout en contemplant la vue lorsque quelqu'un lui adressa la parole. Il se retourna. C'était une femme. Une belle femme blonde aux yeux clairs et perçants. Il l'observa un moment. Elle était bien habillée, ses boucles blondes descendaient gracieusement au niveau de ses épaules, et elle arborait un sourire radieux. Elle ressemblait à quelques célébrités qu'il accueillait pour ses émissions de télévision, ces célébrités auxquelles on ne peut donner d'âge et qui paraissent toujours jeunes.

"Vous avez volé ma table vous savez. C'est l'endroit où l'on voit le mieux ce bâtiment.", a-t-elle dit. "Vous venez ici pour la vue vous aussi ?"

L'homme esquissa un léger sourire et se leva.

« Eh bien, que Madame veuille bien me pardonner, j'occupe également toujours cette même table. Mais je vous en prie, prenez donc une chaise et asseyez-vous à mes côtés ; je ne peux laisser une femme debout. »

Il s'assit sur la chaise d'à côté, lui laissant sa place. Il pouvait faire preuve d'une incroyable galanterie lorsqu'il le voulait, surtout à l'égard de belles femmes comme elle.

« Et vous avez raison. Je ne me lasse jamais d'admirer l'Empire State Building. Vous également ? » Il lui retourna sa question tout en se tournant légèrement vers elle, afin de mieux l'avoir dans son champ de vision.
Revenir en haut Aller en bas
 
Leonnor
Leonnor
Féminin MESSAGES : 333
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 27
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-with http://www.letempsdunrp.com/t3212-m-m-ou-f-m-m-is-online#69504
Pigeon

La colère d'une femme - Thalya8 Empty


Eva (Danaé)
J'ai 35 ans et je vis à NYC, USA. Dans la vie, je suis plus ou moins détective privé et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire vengeresse et je le vis plutôt pas si mal.

Informations supplémentaires ici.


gwyneth paltrow :copyright:️ neverutopia

Le fieffé filou, il n'avait pas changé d'un grain depuis la dernière fois qu'elle l'avait vu. Toujours ce même sourire diablement arrogant et cette attitude cajoleuse surtout envers les belles femmes. Elle aurait dû se douter plus vite que c'était un salopard. La rage grondait déjà en elle. Cette affaire allait être difficile à mener. La change-forme était bien trop impliquée pour pouvoir s'en sortir aussi admirablement que d'ordinaire. Elle allait devoir redoubler d'efforts pour parvenir à ne pas lui arracher elle-même la tête. Ses pensées vrombissaient et emplissaient l'espace dédié à sa réflexion avec tellement de violence que ça devenait difficile de parvenir à maintenir une conversation. Sa main se crispa imperceptible sur la tasse. Son visage restait de marbre, la force de l'habitude. Elle parvint à se composer un sourire de façade. Sa main bougea lentement pour jouer avec ses cheveux dorés alors qu'elle répondait avec grâce et calme à la remarque de sa némésis personnelle.  


"Et bien, il faut croire que vous m'avez percé à jour. J'ai l'impression que c'est la seule chose immuable de mon existence. Oh ça va sembler idiot je suppose mais quand on a une vie qui bouge, c'est agréable de se retrouver face à quelque chose qui ne change jamais. Je suppose que vous avez le même soucis ? Si ce n'est pas indiscret, puis-je vous demander votre profession ? "
 Elle se penche légèrement vers lui inclinant son buste. Un geste discret qui montre l'intérêt qu'on peut avoir pour une personne sans pour autant lui signifier. S'il y avait bien une chose que la femme savait d'expérience, c'était que 80% de la communication passait par le non verbale. Alors elle avait mis à profit son expérience pour apprendre tout ce qui lui  était nécessaire pour créer une impression de confiance pour démontrer qu'elle avait envie. La vengeresse était parfois si douée qu'elle finissait par se croire elle-même attirée par l'homme en question. C'était à cela qu'on reconnaissait une bonne menteuse cela dit. Pendant de longues semaines, elle vivait comme le persona qu'elle avait créé, aimait comme lui, mangeait comme lui, parlait comme lui jusqu'à ce que le rôle lui colle à la peau. Alors tel le serpent, dont elle ne partageait manifestement pas que la langue venimeuse, elle muait pour changer de peau. Parfois, elle retrouvait la sienne. Du moins, celle qu'elle avait toujours assimilé comme étant la sienne. Danaé avait souvent eu ce questionnement de savoir quelle était sa véritable apparence. Lorsqu'on peut prendre celle de tout le monde alors est-on quelqu'un en particulier ? Elle croisa les jambes pour dévoiler un peu plus sa peau blanche et sans défaut.  

"Je ne vous dérange pas avec ma curiosité j'espère ? Je sais que je peux être terriblement curieuse parfois. C'est un de mes vilains défauts." Ajoute-t-elle avec un léger sourire en coin qui se veut joueur.  

Revenir en haut Aller en bas
 
Thalya8
Thalya8
Féminin MESSAGES : 148
INSCRIPTION : 11/08/2019
CRÉDITS : Profil : Ben Whishaw, dans "Bright Star"

UNIVERS FÉTICHE : Réel - Historique - Mythologie - Dérivés de films/livres...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t3194-a-new-melody#69193 http://www.letempsdunrp.com/t3196-au-pays-des-idees#69213 http://www.letempsdunrp.com/t3208-journal-de-bord-d-une-aventuriere#69447 http://www.letempsdunrp.com/t3195-le-repere-des-personnages#69198
Tortue

La colère d'une femme - Thalya8 Empty



Terence Lyndon
J'ai 36 ans et je vis à New York, aux Etats-Unis. Je travaille en tant que réalisateur de plateau, et je m'en sors plutôt bien.



Informations supplémentaires ici.



Michiel Huisman
Terence regardait la femme jouer avec ses mèches de cheveux. Si elle était belle ? Nul ne pouvait le nier. Elle ne semblait pas très vieille non plus. 28 ans ? Peut-être une trentaine d'années tout au plus ? Il était en bonne compagnie, cela était certain.

« Je comprends tout à fait votre ressenti, qui est aussi le mien - vous m'avez aussi percé à jour on dirait bien. Je suis réalisateur de plateau : toute la supervision des émissions de télé (sélection des participants, choix des décors, position des caméras) est de mon ressort. Un métier passionnant quoique épuisant parfois. Une journée peut être très chargée ! »
Il marqua une courte pause, et reporta son regard sur l'imposant Empire State Building. « Alors je viens ici, pour décompresser un peu... »
Il jeta un coup d’œil à sa montre. « Et dans une heure, je reprends ces activités. »

Alors qu'il parlait, il n'avait pas remarqué que la femme s'était penchée vers lui et le regardait fixement. Il reporta son attention sur elle. C'était étrange, mais il avait comme une impression de déjà-vu, comme s'il revivait un moment du passé. Et surtout, il avait l'étrange sentiment de connaître cette femme. Il émanait d'elle quelque chose de fort et inexplicable qui lui était familier. Cela était absurde bien entendu. Il ne l'avait jamais rencontrée. Il l'avait peut-être juste aperçue dans ce café un jour, et encore, il en doutait.

"Je ne vous dérange pas avec ma curiosité j'espère ? Je sais que je peux être terriblement curieuse parfois. C'est un de mes vilains défauts."

« Non, vous ne me dérangez pas le moins du monde, ne vous en faîtes pas ! Et je ne refuse jamais une si agréable compagnie. D'ailleurs, puisque l'instant des curiosités est lancé : comment vous appelez-vous ? »

Cette question lui avait presque échappée de la bouche. Visiblement, la curiosité était contagieuse. Qu'avait-il à se reprocher ? Rien. Il voulait tout simplement mieux connaître cette personne qu'il venait de rencontrer. Et la première chose à faire n'est-elle pas d'échanger leurs noms ? Néanmoins, il ne pouvait s'empêcher de se montrer légèrement nerveux.

« Peut-être est-ce moi qui aurait dû commencer à me présenter ? Je m'appelle Terence Lyndon, enchanté. »

Pourquoi donc était-il si nerveux ? Il n'en avait aucune raison. Du moins aucune à laquelle il aurait spontanément pensé...

Car s'il ne tenait pas à faire ce rapprochement, il était pourtant constatable. Il avait déjà ressenti cette sorte d'émotion, à un moment précis de sa vie. Être attiré par une femme alors qu'il était déjà engagé avec une autre. Oui, même s'il ne l'admettait qu'à moitié, cette femme l'attirait, presque malgré lui en réalité. Elle avait ce quelque chose qui l'intriguait, un quelque chose qu'il ne parvenait pas à expliquer.
Il était bien loin d'imaginer que la femme qui se tenait devant lui était celle qu'il avait aimée, avec qui il a conçu tant de beaux souvenirs, mais qu'il avait fini par laisser pour une autre ! "Elle ne m'aimait plus comme avant, et cela me faisait mal", tel aurait été le discours qu'il aurait tenu à ce propos.
Et voilà que l'histoire semblait recommencer. Sauf que cette fois-ci, l'enjeu était bien différent. Car voilà que l'homme de 26 ans en a dix de plus, et qu'il est marié.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


La colère d'une femme - Thalya8 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
La colère d'une femme - Thalya8
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Janvier 96 - La jeune femme qui ne ... - Londres - Rab'
» Agnès Malesherbes - Apothicaire et sage-femme
» Les machos persistent
» Les femmes noires au pouvoir ...
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: