Partagez
 
 
 

 We are not lovers. We are more than that.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Cloud
Cloud
MESSAGES : 8
INSCRIPTION : 27/08/2019
CRÉDITS : blimey

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, fantasy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Limace

We are not lovers. We are more than that.  Empty

We are not lovers. We are more than that.
Contexte: Prisonniers sur une île, les vampires sont soumis à la volonté des hommes qui ont découvert leur existence. Ils survivent. Les poches de sang donné par les humains et sorciers présents leur suffisant pour perdurer...Mais jusqu'à quand?

Sofyan et Balian se sont retrouvés il y a une semaine...L'île était grande, ils ne pensaient pas se revoir un jour...Balian ne pensait pas que son infant était vivant. Il l'est. Et ensemble ils rattrapent le temps perdu.
(c) AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
 
Cloud
Cloud
MESSAGES : 8
INSCRIPTION : 27/08/2019
CRÉDITS : blimey

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, fantasy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Limace

We are not lovers. We are more than that.  Empty



We are not lovers. We are more than that.

Balian & Sofyan

◊ ◊ ◊



Musique

La tapisserie ne s'est jamais ternie. Même si les années ont passées, elles n'ont jamais su nous éloigner. Il y a des cœurs qui sont liés depuis la nuit des temps. Je veux croire que les nôtres sont de ceux-là. Je veux croire à ton égarement alors que la haine a circulé dans mes veines. Je veux croire en notre relation divine, tandis que les flammes de l'enfer lèchent mes pensées. J'ai voulu le tuer tu sais. T'abandonner dans le lit et suivre sa trace pour lui trancher la gorge. Je l'aurai fais en ton nom car il te déshonore. Il t'affaiblit, alors même que je t'anoblis. Je sais que tu en as conscience. Je sais à quel point tu perçois que je suis mieux que lui. Que nous sommes mieux que vous. De l'arrogance. À laquelle je m'attache depuis cette semaine où tout semble redevenue comme avant. L'as-tu seulement revu? Je m'interroge tandis que je sens les mouvements de la journée venir éveiller mon corps en profondeur. Je me demande s'il a osé revenir vers toi. Je sens la haine grignoter chacun de mes silences, somme prête à surgir pour tout détruire. Mais pas toi Maysan. Toi je veux te garder tout contre moi. Je veux te sentir me dominer tandis que j'amène ta conscience toujours plus loin. N'aies pas peur de ce nouveau monde, il est déjà tout à nous. N'est-ce pas à cela que j'ai veillé durant toutes ces années? À ce que la modernité ne nous enterre pas? Au lieu de cela, c'est la perfidie et la loi martiale qui s'est tournée contre nous. Inepties. Quand on connait notre puissance. Pourtant ton royaume - oserais-je dire le nôtre? - est tombé en ruine. Décrépitude. Que j'ai essayé de redresser en me privant de te retrouver en errant deux ans sur cette île. Je suis certain que la solution est à portée de main. Il me suffit que d'explosifs et du soutien des sorciers. Nous sortirons d'ici. Nous serons en fuite. Ce mortel n'existera plus. Pas même dans tes souvenirs que je brûlerai si je le pouvais.

Un mouvement. Pas celui de la vie qui réanime mon corps. Mais celui du tien qui commence doucement à bouger. Une sensation qui me remplit d'excitation comme à chaque matin. Ton bras est autours de mon ventre, ton torse contre mon dos. Nos corps ne sont plus chauds du sang bu la veille. Restriction. Je me languis des jeux de séduction que nous faisions parfois ensemble qui ne visaient qu'à ramener un à deux mortels dans notre chambre. C'était un bain de sang, même s'ils repartaient vivants...C'était vivifiant, nous faisions alors l'amour comme si nous n'étions plus qu'une âme. N'était-ce pas ce que nous étions en réalité? Lentement je me retourne, une jambe venant entourer ton bassin, nos désirs déjà palpable, mais c'était ta bouche que mes lèvres vinrent doucement effleurer. «Maysan.» Je ne me lasserai pas de ces réveils. De prononcer ce nom que je t'ai offert il y a des siècles. Je ne me lasserai pas de laisser mes doigts glisser sur ton visage avant de venir s'échouer dans le creux de tes reins. Mon amour transparaissait à travers mes gestes alors même que je combattais cette sensation de vengeance qui n'arrêtait pas de se distiller. «Qu'aimerais-tu faire en ce soir? As-tu envie de profiter de l'île avant que nous ne parvenions à la quitter définitivement?» C'était mon souhait le plus cher. J'étais certain que nous y parviendrons. Le temps a toujours été de notre côté après tout.

À chaque fois que mes yeux rencontraient les tiens, j'avais la sensation de tomber dans des abysses auxquelles je souhaitais m'abandonner. Jamais tu n'aurais pu mettre en péril notre relation, n'est-ce pas? Jamais tu ne retournerais voir ce gamin qui a prétendu me remplacer dans ton cœur? Des questions que je ne prononce pas, préférant profiter de la proximité de nos corps, ne voulant pas sortir de ce lit et mettre fin à cette étreinte. Sans plus vouloir me retenir, mes lèvres revinrent au contact des tiennes avec une volupté non feinte. C'était à chaque fois un enlacement des âmes, une certitude qu'il n'y avait que cette voie-là pour donner la paix à tout mon être. Ma main remonta à ta nuque, et d'un mouvement je te fis basculer, me retrouvant au-dessus de toi, ma langue ne cessant de jouer de malice avec la tienne, tandis que nos ventres s'épousaient. Mes mains se posèrent de chaque côté de ton visage afin de me redresser et te murmurer en arabe: «Tu ne me quitteras plus jamais n'est-ce pas?» Parce-que j'en deviendrais fou. Parce-que sans toi ma vie ne serait qu'errance et mon âme châtiée du paradis.



(c) oxymort

Revenir en haut Aller en bas
 
 
We are not lovers. We are more than that.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: