Partagez
 
 
 

 ALEKSIE | I love you but it's not enough anymore.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2200
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

ALEKSIE | I love you but it's not enough anymore. Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Tyler et Samael sont ensemble depuis très longtemps. Ils sont mariés et heureux papas de deux jumeaux adorables de dix ans. Ca n'a pas toujours été facile mais la petite famille est unie et heureuse. Jusqu'au jour où...
Après avoir perdu un proche Tyler sombre dans le profond gouffre qu'est l'alcool. Il se renferme, n'arrive pas à parler à Sam et préfère un verre qu'une bonne discussion. Le quotidien se complique, mais Sam se montre patient et compréhensif car il comprend la douleur de son mari. Enfin, la comprenait. Effectivement, Tyler a fait la connerie de trop. Il a pris le volant, totalement ivre... Avec les enfants sur la banquette arrière. Il aurait pu tous les tuer. Et cette erreur, Samael ne peut pas lui pardonner.
Aujourd'hui ils sont séparés. Pour autant, ils vivent toujours ensemble et " jouent " à faire semblant pour les enfants. Devant eux, tout va bien, ils sont heureux, s'embrassent. Mais quand les petits sont couchés ou à l'école, c'est souvent disputes, reproches, regards emplis de jugement...
Tyler s'en veut. Mais il n'arrive pas à faire face à son problème. Quant à Sam, il refuse de le laisser seul avec les enfants pour le moment. Il commence même à flirter de son côté, sans doute pour faire souffrir Tyler comme Tyler l'a fait souffrir...
Une histoire compliquée en somme.

Contexte provenant de cette recherche
Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2200
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

ALEKSIE | I love you but it's not enough anymore. Empty


Samael Wilkerson
J'ai 35 ans et je vis à Montréal, Canada. Dans la vie, je suis éditeur et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis plus ou moins séparé et je le vis plutôt très mal.

ALEKSIE | I love you but it's not enough anymore. AridHollowHen-size_restricted

Zachary Levi :copyright:️ ALLES


En ce moment les temps étaient compliqués. Ensemble et fous amoureux depuis près de dix ans, Tyler et Samael n’arrivaient plus à s’entendre, à se comprendre. Si Tyler avait vécu des moments douloureux dernièrement, il avait entraîné Sam dans sa chute. Et il avait commis le pire : mettre leurs enfants en danger. Si tout le long de son deuil il avait tenté d’être présent au maximum et de le soutenir, suite à cet événement qui lui semblait impossible à oublier et à pardonner, Sam avait pris une décision radicale : rompre. Enfin, rompre… Ca ressemblait davantage à une pause qu’à une vraie rupture. Tout ce qu’il voulait, c’était poser un ultimatum à Tyler. Ce serait l’alcool, ou lui. Mais pas les deux. Et tant que le brun n’aurait pas fait des efforts, alors entre eux ça resterait au point mort. Mais vous allez me dire, alors pourquoi continuer à vivre ensemble ? Pour les enfants. L’idée était peut-être mauvaise ou stupide mais Samael avait insisté pour que ça se passe ainsi. Pour qu’ils jouent la comédie devant les enfants. Ils n’avaient pas à souffrir des disputes et des conneries de leurs parents et sur ce point au moins les deux hommes étaient d’accord : ils devaient les protéger.

Plus rien n’était simple dans cette histoire. Si Sam n’avait plus eu de sentiments alors partir aurait été bien plus facile. Mais c’était là tout le problème : il aimait toujours Tyler. Il l’aimait toujours, mais il n’acceptait pas son erreur et encore moins le fait qu’il ne cherche pas à se sortir les doigts du cul. Alors il essayait de provoquer des réactions. Des déclics. Des éléctrochocs. Appelez ça comme vous voulez. Et récemment, pour le faire réagir, il s’était inscrit sur un site de rencontres. Samael n’avait pas vraiment l’intention de rencontrer un autre homme… Enfin, peut-être. Il n’en savait rien. Mais après tout ce qu’il venait de vivre, il avait besoin de se sentir désirable. De se sentir important. Le fait que son homme ne l’aime pas assez pour arrêter de boire le travaillait énormément, et le blessait surtout. Alors… Peut-être qu’une pointe de jalousie l’aiderait à avancer.
Il avait prévu de laisser traîner les messages à la vue de son mari, pour stimuler la jalousie et peut-être enfin obtenir une réaction et un début d’effort, il s’était vite ravisé. Très vite, il s’était rapproché d’un homme, à qui, au final, il s’était beaucoup confié. Ce n’était pas vraiment de la drague finalement, il avait eu besoin de ça. Et en y réfléchissant plus longuement, attiser la jalousie de Tyler ne le ferait que souffrir davantage. Mais c’était la dernière solution qu’il avait en sa possession. Pour autant, il n’avait pas encore pu se résoudre à lancer son “ plan “ et à laisser traîner les fameux messages. Mais il allait vite découvrir que Tyler n’avait pas besoin de lui pour les trouver.

Sam redoutait chaque jour de repos qu’il passait seul avec Tyler. Ca allait encore partir en couilles - et il n’avait pas idée à quel point. Il déposa comme toujours les enfants à l’école, refusant absolument que Tyler le fasse, et rentra tranquillement à la maison. Quand il poussa la porte, la première chose qu’il vit furent les bouteilles d’alcool. Vides. Comment il avait fait pour s’en procurer encore ? Sam avait tout jeté ! Très vite agacé - il n’avait plus aucune patience - il s’approcha et se saisit de la bouteille. Tyler avait encore l’air d’une loque sur ce foutu canapé. « Tu ne te caches même plus maintenant ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
Aleksie
Aleksie
MESSAGES : 27
INSCRIPTION : 03/08/2019
ÂGE : 25
RÉGION : Belgique
CRÉDITS : Moi-même

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique, Réel, Moyen-Âge
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace

ALEKSIE | I love you but it's not enough anymore. Empty


Tyler Wilkerson
J'ai 35 ans et je vis à Montréal, Canada. Dans la vie, je suis psychiatre, enfin j'étais, maintenant j'suis juste un alcoolique et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis plus ou moins séparé et je le vis plutôt très mal.

Zachary Levi :copyright:️ hypnotic


Ma vie était un véritable champ de mines depuis quelques mois, depuis la mort de cette personne dont je n'ai pas réussi à me remettre. Un soir tout va bien, et le lendemain on t'appelle et on t'annonce que tu reverras jamais cette personne, qu'une bagnole l'a percutée et que c'est fini... C'est pourquoi oui je l'avoue, j'ai sombré. Dans l'alcool, le schéma parfaitement classique du gars qui se pose un millier de questions sur la vie, sur son sens. J'étais clairement devenu cette loque que j'avais toujours refusé d'être. Faut dire que j'avais pas eut une vie facile, ni une enfance spécialement heureuse. J'avais toujours lutté contre mes démons, refusé de sombrer et peut-être bien que le fond du problème résidait là.
Peut-être que ce décès avait été la goutte d'eau qui avait fait déborder le vase, et qu'aujourd'hui, mon cerveau et mon corps ne me laissaient plus le choix. Je devais sombrer, et me relever. Mais pour la deuxième partie c'était beaucoup plus compliqué...

Sam... Sam avait été une bouffée d'air pur au milieu de Tchernobyl. J'en étais rapidement tombé fou amoureux et les choses avaient toujours parues évidentes entre nous. S'installer ensemble, se marier, avoir des enfants. Il était et avait toujours été l'homme avec qui je voulais passer ma vie. S'il existait réellement une âme soeur en ce monde, alors ça ne pouvait être que lui. Seulement voilà, forcément, depuis que je buvais et que j'étais rongé par les questions existentielles et les angoisses qui allaient avec, les choses s'était légèrement compliquées.
Enfin légèrement c'est un doux euphémisme. J'avais fais une énorme erreur... Boire et conduire, avec les enfants sur la banquette arrière. Oui, j'aurais pu nous tuer tous les trois. Oui je m'en voulais tellement que ça me rongeait nuit et jour. Et enfin, oui, j'avais bien trop de fierté pour l'admettre devant Sam.
Alors il m'avait quitté, mais nous avions décidé ensemble de rester sous le même toit et de jouer la comédie devant les enfants. Ce qui -même si j'étais d'accord avec le concept- était une véritable torture au quotidien.

Bref, ce jour là, alors que Sam était partit emmener les enfants à l'école, l'envie de faire un tour sur l'ordinateur me prit, histoire de me changer les idées, histoire d'essayer de lutter contre cette solution de facilité qu'était l'alcool. Mais un petit tour rapide dans l'historique pour retrouver un de mes sites favoris,  m'apprit que Sam, Mon Sam pour le dire tel que je le ressentais, était allé sur un site de rencontre. Et cette idée commença à me faire trembler alors... Alors il me fallait un verre pour fouiller son intimité. Et c'est ainsi qu'un verre en entrainant un autre, j'étais ivre, et j'avais lu cette foutue conversation. Finalement, mon chemin se termina comme toujours sur le canapé, le regard vide, et la mort dans l'âme.

« Tu ne te caches même plus maintenant ? » Cette phrase me tira de mes rêveries parce que je n'avais entendu ni le clef dans la serrure, ni le craquement de la porte qui s'ouvre. Alors un rire s'échappa d'entre mes lèvres, un rire sarcastique, un rire amer.
« Tu vois Sam, ce matin j'étais plein de bonnes intentions.» Je me redressai, afin de m'asseoir le dos droit, comme pour me donner une contenance plus importante. « Puis j'suis allé sur l'ordi, histoire de m'occuper l'esprit...» Je balançais mon histoire, à fond dans la culpabilisation -qui était tout sauf légitime-, et dans le suspens, bien que j'en étais certain, il connaissait la chute de ma petite histoire. « Et j'ai fais connaissance avec Michael, charmant garçon somme toute, mais un rien arriviste, non?» Mon regard plein de reproches s'était plongé dans le sien. Je l'aimais, et ça m'aurait arraché de le dire à cet instant précis. Être haineux et méchant, c'était bien plus simple.

Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2200
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

ALEKSIE | I love you but it's not enough anymore. Empty


Samael Wilkerson
J'ai 35 ans et je vis à Montréal, Canada. Dans la vie, je suis éditeur et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis plus ou moins séparé et je le vis plutôt très mal.

ALEKSIE | I love you but it's not enough anymore. AridHollowHen-size_restricted


Zachary Levi :copyright:️ ALLES


Michael. Le prénom avait été prononcé. Sam fronça les sourcils en comprenant que son très cher mari - peut-être bientôt ex mari - avait fouillé dans l’historique et dans son intimité par le même coup. Alors certes, il avait plus ou moins prévu de laisser les messages en évidence un jour ou l’autre, mais on l’avait clairement devancé sur ce coup. « Je pensais pas que t’étais capable de tomber encore plus bas. » Aie. Leurs joutes verbales étaient parfois violentes, c’était à se demander comment ils avaient fait pour ne pas se cogner sur la tronche jusqu’à maintenant. C’était à celui qui sortirait la plus grosse vacherie à l’autre. Tellement triste. Il s’approcha du canapé et récupéra les bouteilles vides. Il avait tellement envie d’en envoyer une dans le mur, là tout de suite. Garder son calme devenait de plus en plus difficile dans cette baraque et pourtant, il n’était pas un nerveux comme mec. « C’est vrai, je me suis inscrit sur un site de rencontres. J’avais besoin de sentir que je pouvais encore être important pour quelqu’un. Parce que j’en ai ma claque de rentrer et de trouver une loque qui n’est même pas foutu de se mettre sous la douche. Ouais, là je viens de dire que tu puais carrément, donc si tu pouvais aller te laver ça m’arrangerait. » Il alla mettre les bouteilles dans la cuisine, là où ils mettaient le verre en attendant d’aller au container. En passant, il fouilla le moindre placard pour retrouver celles qui seraient passées à la trappe et que Tyler avait visiblement cachées mais ne trouva rien. Ouais, les mettre dans la cuisine ce serait sûrement trop facile à trouver, hein ? Il prit quelques secondes pour reprendre ses esprits. Sam avait envie de hurler. Toute cette situation était insupportable et il ne supporterait plus pendant très longtemps. Si Michael n’arrivait pas à lui donner le déclic, alors ce serait définitivement terminé. Il retourna finalement dans le salon et recommença le même manège, à fouiller un peu partout dans la pièce. « T’as pas été foutu de te battre pour notre couple. Pour nos enfants. Alors oui, j’ai rencontré un gars. Et il est très sympa. Il s’intéresse à moi. Il me demande comment s’est passée ma journée. Il n’est pas obnubilé par l’alcool et il ne me parle pas comme une merde quand il est bourré. » Il se retourna en sa direction et haussa les épaules. « T’as quelque chose à redire là-dessus peut-être ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
Aleksie
Aleksie
MESSAGES : 27
INSCRIPTION : 03/08/2019
ÂGE : 25
RÉGION : Belgique
CRÉDITS : Moi-même

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique, Réel, Moyen-Âge
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace

ALEKSIE | I love you but it's not enough anymore. Empty


Tyler Wilkerson
J'ai 35 ans et je vis à Montréal, Canada. Dans la vie, je suis psychiatre, enfin j'étais, maintenant j'suis juste un alcoolique et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis plus ou moins séparé et je le vis plutôt très mal.

Zachary Levi :copyright:️ hypnotic


Quand je me pris en pleine face que j'étais apparemment tombé encore plus bas qu'il ne l'eut cru possible, j'eus plusieurs envies. Lever les yeux au ciel premièrement, puis lui coller mon poing dans la figure ensuite. Avait-il la moindre idée de ce que j'endurais? Savait-il ce que c'était de vivre avec... ça?
Néanmoins cette phrase me mit une baffe. Pourquoi? Et bien parce qu'elle faisait mal. Je me sentais au fond du gouffre depuis tellement longtemps maintenant que j'en avais juste oublié ce que c'était d'avoir envie de vivre. Ou même juste ce que ça faisait d'être normal. Je passais mes main sur mes joues, où trônait une barbe de bien plus que trois jours, les frottant un moment.
« Tu vois que j'peux encore te surprendre.» Ouais ça manquait cruellement de répartie, mais là j'avais rien d'autre sous la main, j'étais troublé. Et malgré l'alcool mes pensées tournaient à plein régime. Un millier de questions me taraudaient l'esprit, tandis que je le regardais ramasser les bouteilles vides. C'est vrai, j'avais encore abusé, hein? Qu'est-ce que ça m'apportait au final? Un bien être illusoire ? Sans doute, mais je refusais d'affronter mes angoisses. Je ne pouvais m'y résoudre.
« Mais tu es imp...» Mais je décidai de ne pas en rajouter plus, parce que ses mots continuaient de tomber, comme des lames de rasoir, écorchant ma peau, mes perceptions. Evidemment qu'il était important pour moi. Il était même avec nos enfants la chose la plus importante au monde.
« Je n'ai pas envie de me laver, Sam, pas plus que...» Mais il était partit, dans la cuisine, à la recherche de mes bouteilles sans doute. Il pouvait bien chercher, elles étaient si bien cachées qu'il ne les trouverait jamais. Rapidement il revint dans le salon, et continua sa recherche. Je me levai alors, et il me fallut quelques secondes pour m'assurer de mon équilibre, et je m'avançai jusqu'à lui, écoutant une nouvelle fois une série de mots qui firent un violent écho en moi. Depuis combien de temps je ne lui avais pas demandé comment s'était passé sa journée, moi? Trop longtemps, c'était vrai. Cette fois j'étais en train de le perdre, pour de vrai.
Ce qui demeurait le plus hallucinant dans ma situation était le fait que pourtant, j'étais psychiatre de profession. Les troubles dépressifs, anxieux, obsessionnels ainsi que les problèmes d'addictions entre autres c'était mon rayon.
Une fois devant lui, je plongeais mon regard aux pupilles dilatées dans le sien. Il était temps que je me mette à table, non? Parce que jamais, ô grand jamais je ne lui avais parlé réellement de ce que j'éprouvais.
« Sam...» Je déglutis péniblement. Dire ce que je ressentais avait toujours représenté un problème, et il n'était pas sans le savoir.
« J'ai rien à redire à ça. J'ai foiré un paquet de trucs.» Je détournais le regard, parce qu'envoyer bouler ma fierté c'était trop dur à assumer clairement.
« Enfin si, j'ai un paquet de trucs à redire parce que... Parce que je t'aime, Sam.» Sur ces derniers mots, ma voix parut presque étranglée. En fait, l'impossible allait-il se produire ? Allait-il me voir pleurer pour la première fois depuis toutes ces années? Et bien non, mais c'était pas loin. Les larmes luttaient pour couler. Mais j'étais Tyler, ce soit disant roc.
« Je sais que j'ai préféré m'enfermer dans l'alcool plutôt que te parler. Mais c'est la seule chose qui empêche mes mains de trembler, mon coeur de palpiter, mon ventre de se tordre. J'ai... Peur Sam. J'ai peur tout le temps. Sauf quand je bois.» Je glissais une main sous son visage, pour l'obliger à me regarder.
« J'suis désolé d'avoir mis aussi longtemps à me décider, mais je.. Tu m'connais putain.» Je n'osais pas lui faire montre d'affection pourtant j'en mourrai d'envie. « J'ai à la fois peur de mourir en permanence, et à la fois envie de rester sur le carreau, tu comprends?» Je retirai ma main de son visage, lui rendant ainsi sa liberté sur tous les plans au final.
« Oui, Michael vaut sans doute mieux que moi. Peut-être bien que ce serait mieux. Tu serais sans doute plus heureux, qu'avec moi, ou plutôt ce qu'il en reste. C'est à dire quasi rien.»
Je me détournai, et prenais la direction de la salle de bain. Sans doute que malgré mes propos un peu désarticulés, mon semblant d'abandon, j'avais pris une baffe avec ce foutu Michael qui pour l'heure valait bien mieux que moi.

Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2200
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

ALEKSIE | I love you but it's not enough anymore. Empty


Samael Wilkerson
J'ai 35 ans et je vis à Montréal, Canada. Dans la vie, je suis éditeur et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis plus ou moins séparé et je le vis plutôt très mal.

ALEKSIE | I love you but it's not enough anymore. AridHollowHen-size_restricted


Zachary Levi :copyright:️ ALLES


Ils ne se touchaient plus depuis des semaines, alors quand Tyler posa sa main sur son visage, il eut un frisson. Il voulut se dégager. Il voulut le repousser, se barrer. Mais Tyler faisait des efforts. Il tentait d’ouvrir son coeur, il venait même de dire qu’il était toujours amoureux. Alors Sam prit sur lui pour ne pas se défiler cette fois. Ils devaient parler, plutôt que de reprocher. Se dire ce qu’ils ressentaient. Et ce fut Tyler qui se lança le premier. Il avouait ses peurs, ses doutes. Ses yeux ne quittèrent jamais ceux de son mari, sauf lorsqu’il évoqua le prénom de Michael. Entre Sam et ce type ça n’avait rien de sérieux. Il avait voulu rencontrer quelqu’un et plutôt que de trouver un amant, il s’était trouvé un confident. Ce qui visiblement, semblait être une bonne stratégie. En dix minutes ils avaient fait plus de progrès qu’en dix semaines, certainement grâce à la jalousie qui pointait le bout de son nez. Et si jalousie il y avait, alors amour il restait.
Il n’eut pas le temps de répondre que Tyler avait prit la fuite. Samael soupira et resta quelques secondes debout dans le salon comme un con. Finalement, il prit le chemin de la salle de bains pour le rejoindre. Avec une petite idée dans la tête. Alors que Tyler était entré dans la pièce, peut-être pour ENFIN prendre sa douche, Sam rentra à son tour. Il ferma la porte à verrou derrière lui et se positionna devant. Tant qu’ils n’auraient pas parlé sincèrement, il ne sortirait pas d’ici. C’était devenu la seule solution pour qu’il arrête de fuir. « Le problème c’était pas l’alcool, de base. Je comprenais quand tu avais besoin de boire, je te laissais faire. Le problème, c’est que t’es un gros con quand tu picoles. Et que même après avoir mis nos enfants en danger, ça ne t’a pas suffi à arrêter. Si le fait de ne plus voir tes enfants, si le fait de ne plus me voir, si tout ça, ça te motive pas à arrêter, rien ne le fera. Et ça fait mal. Ca fait mal parce que moi aussi je t’aime Tyler mais qu’apparemment je n’en vaux pas la peine. Qu’on en vaut pas la peine. Deux choix s’offrent à toi. Continuer à boire seul, ou essayer d’arrêter en famille. Je te préviens, à ce niveau, c’est une cure qu’il faut envisager. Mais moi je peux plus supporter ça. Tu sais comment je me sens quand je vais au boulot ? Toute la journée je me demande si tu vas pas faire une connerie ou te mettre en danger. C’est plus possible Tyler. »

Revenir en haut Aller en bas
 
Aleksie
Aleksie
MESSAGES : 27
INSCRIPTION : 03/08/2019
ÂGE : 25
RÉGION : Belgique
CRÉDITS : Moi-même

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique, Réel, Moyen-Âge
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Limace

ALEKSIE | I love you but it's not enough anymore. Empty


Tyler Wilkerson
J'ai 35 ans et je vis à Montréal, Canada. Dans la vie, je suis psychiatre, enfin j'étais, maintenant j'suis juste un alcoolique et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis plus ou moins séparé et je le vis plutôt très mal.

copyright:️ hypnotic


La porte s'ouvrit et se referma sur un Sam qui n'avait pas l'air spécialement prêt à négocier. Ses mots me firent l'effet d'une bombe, une nouvelle fois. Mais il avait raison n'est-ce pas? Evidemment qu'il avait raison. J'étais tombé dans l'engrenage de l'alcool sans même m'en rendre compte. Parce que c'était plus facile, parce que ça m'aidait à supporter toutes ces émotions horribles que je cherchais à fuir plus encore que la peste. Je l'écoutai donc en silence, asséner ces vérités. Une seule chose était certaine.. Non, deux en fait. Premièrement je ne voulais pas le perdre, ni lui ni les enfants. Deuxièmement il fallait que je recommence à vivre. Ca serait douloureux, ça serait long, mais il le fallait.
Et puis il me fallait arrêter l'alcool, pour pouvoir prendre le traitement médicamenteux qui s'imposait.
Quand il eut finit, je m'approchais de lui sans un mot, le regard plongé dans le sien pendant toute la durée de ce court trajet. Ma main droite vint se glisser derrière sa nuque, et je vins déposer mon visage contre son épaule, fermant les yeux pour mieux profiter de son odeur qui venait délicatement flatter mes narines.
« Je ferais de mon mieux pour sortir de là.» Ces mots sortirent comme un simple murmure, mon souffle venant butter sur la peau de son cou. Dans le fond j'était rassuré, de savoir qu'il m'aimait encore. Que je n'avais pas tout foutu en l'air. Que si je faisais les efforts nécessaires, il restait encore quelque chose à sauver. A cette pensée une vague de larmes se présenta à mes yeux, mais je serrais davantage les paupières pour les contenir.
Je connaissais le mécanisme, je savais qu'aujourd'hui ça irait, et que demain voire même dans quelques heures mes peurs et mes travers pointeraient à nouveau le bout de leur nez. Et c'est là qu'il faudrait que je me batte.
Je glissais finalement mes bras autour de sa taille pour l'attirer plus fermement contre moi, le serrant presque comme si ma vie en dépendait, et je luttais toujours contre ces larmes.
« J'suis tellement désolé, Sam...» Mais ces mots furent ceux de trop, et la déferlante se mit en marche, le corps secoué de sanglots, les doigts, les lèvres tremblantes, je pleurais. Comme un enfant perdu, un enfant désespéré.  

Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2200
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

ALEKSIE | I love you but it's not enough anymore. Empty


Samael Wilkerson
J'ai 35 ans et je vis à Montréal, Canada. Dans la vie, je suis éditeur et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis plus ou moins séparé et je le vis plutôt très mal.

ALEKSIE | I love you but it's not enough anymore. AridHollowHen-size_restricted


Zachary Levi :copyright:️ ALLES


Samael n’arrivait pas à le repousser. Pas aujourd’hui. Alors quand Tyler vint se mettre tout contre lui, il passa ses bras autour de son mari. C’était la première fois que Tyler parlait de faire des efforts. Qu’il montrait des signes de volonté. Certes, une toute petite volonté, mais c’était mieux que rien. Il caressa doucement le dos de son amoureux alors que ce dernier s’était mis à pleurer et soupira. Comment résister à ça ? Maintenant il commençait à culpabiliser de s’être inscrit sur un site de rencontres. Et pourtant c’était peut-être ce qui avait poussé Tyler à avoir le déclic. Il n’y avait plus qu’à prier pour qu’il le garde et qu’il se batte pour de vrai, cette fois. Il passa doucement sa main sur la joue de l’autre homme avant de venir déposer tendrement ses lèvres au coin de sa bouche. Pas un vrai baiser. Pas encore. Mais un petit quelque chose. « On va t’aider Ty. Les enfants et moi. T’es pas tout seul. Si tu es d’accord pour aller en cure… On viendra te voir dès qu’on pourra. On t’enverra des photos, des lettres. Ils te feront plein de dessins. Mais il faut faire quelque chose. » Ils pouvaient éventuellement tenter de l’emmener aux alcooliques anonymes d’abord. Ce serait un peu moins rude peut-être. Pour ce coup, Sam lui laisserait le choix et le soutiendrait dans les deux cas. Mais c’était bien sa dernière chance… Parce que Sam n’en pouvait plus lui non plus. Il avait dû tout gérer ces derniers mois. Son travail, les enfants, son mari, qui au final, était devenu un peu comme un troisième enfant. Il se recula juste un peu, son dos touchant désormais la porte. « Alors maintenant tu vas aller prendre ta douche, histoire de désaouler un peu. Moi je te prépare du café, et après on parlera des options qui s’offrent à toi pour guérir. Ok ? » Il était calme. Il essayait en tout cas. Lui aussi il avait envie de chialer en réalité. Il avait peur. Peur d’y croire encore une fois et de tomber de haut quand Tyler craquerait à nouveau. Mais il voulait essayer de lui faire confiance. Il rouvrit la porte de la salle de bains. « Allez… va, je t’attends. »

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


ALEKSIE | I love you but it's not enough anymore. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
ALEKSIE | I love you but it's not enough anymore.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love Hina
» Let your love come true
» I don't love you like I loved you yesterday ۴ ISIS
» GAMES, I LOVE GAMES~ ft. connor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: