Partagez
 
 
 

 Paris est blanc - RP de Groupe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
Cherokee
Cherokee
MESSAGES : 507
INSCRIPTION : 12/08/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Moi

UNIVERS FÉTICHE : SF, Apocalyptique, Fantastique, les trucs un peu originaux et/ou farfelus
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1166-presentation-d-un-truc http://www.letempsdunrp.com/t3007-recherches-sans-idefix http://www.letempsdunrp.com/t1174-quand-l-indoraptor-fait-du-rp#17730 http://www.letempsdunrp.com/t2846-la-meute-de-l-indoraptor
Pigeon

Paris est blanc - RP de Groupe - Page 2 Empty


Sasha Basselier
J'ai 8 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis écolier et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis un petit garçon craintif et je le vis plutôt pas bien.

Petit garçon fan de super-héros et de dinosaures, il aime se créer des histoires dont il est le héros. Une façon de combattre sa timidité et son côté -beaucoup trop- peureux.


avatar :copyright:️ moi
Tout à coup, les gens autour d'eux commencèrent à s'agiter. Sasha posait son regard d'une personne à l'autre, de plus en plus rapidement, cédant doucement à la panique. Sasha était un petit garçon toujours gaie que la foule ne stressait habituellement pas tellement, mais il se rendit vite à l'évidence que les gens commençaient à dégager une certaine anxiété. Il en voyait certains se balancer sur leurs jambes, d'autres se bousculaient un peu, les bavardages se faisaient de plus en plus nombreux. Les yeux du petit garçon s'humidifièrent, voir toutes ces grandes personnes s'agiter lui porta un poids dans le ventre, il n'aimait pas ça. Hanna se mit à marcher en direction d'un point qu'elle seule connaissait, son petit frère se laissant trainer sans broncher, essuyant discrètement ses petites larmes -hors de question que sa soeur le voir pleurer !

Finalement, ils s'arrêtèrent et Sasha pu appercevoir pour la première fois ce qui inquiétait autant les gens : de la neige ! Il est vrai que c'était l'été et que le soleil et la chaleur étaient bien présents tous les jours, jusqu'à il y a quelques minutes. Sasha paru déconcerté. Il ne comprenait pas pourquoi, à l'extérieur, tout était blanc et que de gros flocons continuaient à tomber. Mais son âme d'enfant pris le dessus, et ses yeux brillèrent. Il neigeait parfois l'hiver, mais jamais il n'avait vu autant de neige. Il ne voyait pas très bien l'extérieur et se doutait qu'il y avait encore plus de neige que ce qu'il pensait.

Sa soeur lui demanda de rester où il était, à quoi il répondit par un sourire. Le timbre de sa voix et ses mots étaient rassurants. Le laisser seul, en revanche, ne l'était pas. Mais lorsque sa soeur commença à s'éloigner dans la foule, il mit sa main dans sa poche, touchant du bout des doigts un jouet en plastique qu'il serra fort dans sa main. Il attendit là, son regard suivant les mouvements divers des gens. Il recula de quelques pas lorsqu'il remarqua un changement dans le comportement des personnes les plus proches de l'extérieur, certains revenaient, une expression indéchiffrable sur le visage. L'inquiétude repris le garçon qui serra plus fort encore le jouet dans sa poche. Une expression crispée apparut sur son visage, les larmes menaçaient à nouveau de couler. Et puis d'un coup, sa soeur réapparu et le pris dans ses bras. Sasha parut interloqué, il ne comprenait pas malgré le côté apaisant de cette étreinte. Il rendit son câlin à sa soeur, la main toujours dans la poche, et lui murmura :

« T'as vu Hanna, il neige. Mais je ne sais pas si je dois être content ou non... J'ai un peu froid... »
Revenir en haut Aller en bas
 
AC
AC
Féminin MESSAGES : 109
INSCRIPTION : 14/05/2019
ÂGE : 25
RÉGION : Normandie
CRÉDITS : Avatar > Sp-Studio

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter, en particulier la génération des Maraudeurs.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t3067-je-jure-solennement-que-mes-in http://www.letempsdunrp.com/t3074-m-m-les-maraudeurs-sont-dans-la-place-toujours-ouverte http://www.letempsdunrp.com/t3142-mes-maraudeurs-et-autres-petits-aventuriers
Tortue

Paris est blanc - RP de Groupe - Page 2 Empty


Clarisse
Collin

J'ai 17 ans et je vis en région parisienne. Dans la vie, je suis lycéenne ainsi que pupille de l’État et je m'en sors moyen. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


> Plus d'informations sur moi
Alors qu'elle parlait plutôt toute seule sans vraiment s'adresser à qui que ce soit, Clarisse eut la surprise d'entendre la fille derrière elle lui répondre. Hésitante, elle la regarda s'éloigner en direction du tourniquet à l'entrée, tenant fermement par la main le petit garçon qui devait être son frère et qui semblait assez effrayé par la situation...

Et puis zut ! Il se passait quelque chose d'important, d'intéressant, peut-être même de grave : les adultes qui venaient de l'entrée avaient l'air tout bonnement terrifiés. Les courses pour la famille Lamy attendraient. Clarisse lâcha son panier en plastique rouge sur le sol et s'élança à la suite de l'adolescente inconnue.

Grelottante, car le froid par ici se faisait plus intense, elle la rejoignit alors qu'elle enlaçait le petit garçon. La remarque innocente de l'enfant lui tira un petit rire nerveux, et bêtement, elle demanda :

- Alors ? Qu'est-ce qu'il se passe ?

Sans même attendre que l'adolescente lui réponde, mécaniquement, Clarisse les dépassa pour se rapprocher du tourniquet et constater la situation de ses propres yeux. Soit, derrière les vitres qui se couvraient de givre, secouées par un vent glacial qui se faufilait dans les moindres interstices des portes et la pénétrait jusqu'aux os, des formes blanches allongées, figées dans la neige, partout : devant le magasin et dans tout le parking pour ce qu'elle pouvait encore en voir avec ce blizzard infernal.

Des formes ? Clarisse regarda les gens qui reculaient, qui couraient vers l'intérieur du magasin, ceux qui pleuraient contre les vitres du tourniquet, ceux qui criaient, et puis les responsables dans leur uniforme vert et les agents de sécurité qui bloquaient les portes, descendaient dans la précipitation le lourd volet en métal, et s'époumonaient en agitant les bras :

- Mesdames, Messieurs, s'il-vous-plait, restez calmes ! Veuillez vous diriger vers le magasin et attendre que nous en sachions plus ! Nous essayons actuellement de contacter les services de police !

Clarisse cligna des yeux. Sa respiration se bloqua dans sa poitrine, et tout à coup, elle se sentit très mal. Pourtant, elle en avait vécu des choses difficiles en tant que pupille. Mais... ce n'était pas pareil. Là, dehors, ce n'était pas juste des formes, c'était des corps ! Des corps humains... Ça n'avait aucun sens : de la neige par cette canicule, des personnes mortes qui tombaient comme des mouches... Saisie par un sentiment d'irréalité, Clarisse recula, bousculée par des adultes paniqués, et ferma très fort les yeux. Un mauvais rêve, c'était la seule explication plausible.

- Il se passe quoi ? Il se passe quoi ? répéta-t-elle dans une litanie sans fin en manquant de trébucher.

Clarisse détestait ne pas comprendre, perdre le contrôle, se sentir dépassée. Comment savoir de quelle façon faire face si elle ne saisissait pas la nature de la difficulté sur son chemin ?





AC
Aventurière de Canapé

©️Laxy Dunbar
Revenir en haut Aller en bas
 
Requiem
Requiem
MESSAGES : 139
INSCRIPTION : 24/05/2018
CRÉDITS : //

UNIVERS FÉTICHE : //
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t1759-requiem-pour-un-con http://www.letempsdunrp.com/t2604-carnet-de-bal#56207
Tortue

Paris est blanc - RP de Groupe - Page 2 Empty


Neyla Desplas
J'ai 16 ans et je vis à Limoges, France. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, j'ai craqué pour la capitaine de mon équipe de handball et je le vis plutôt mal.

Lycéenne, bonne élève, Neyla est aussi gardienne de but de l'équipe de handball. Le dessin est sa grande passion. Elle voudrait en faire son métier, créer des bandes dessinées ou faire des illustrations pour des livres. Une vie tranquille où tout se passerait bien s'il n'y avait la capitaine de l'équipe qui met le bordel dans sa tête ! Elle est venue à Paris parce que son équipe participe à un tournoi.

Informations supplémentaires ici.


Sofia Lesaffre,
photo recadrée par mes soins
Neyla est assise par terre, appuyée contre une gondole. Ce qui souffle sur elle, ce n’est pas l’air chaud d’un chauffage, c’est la climatisation ! Sa fraicheur est d’un degré tellement supérieur à ce qui s’est engouffré tout à l’heure par la porte, qu’elle ne sait plus si elle a froid ou chaud. Elle tremble. Le froid. La peur. La culpabilité surtout. Elle a fermé la porte. Elle a laissé l’homme de l’autre côté, celui qui est tombé devant ses yeux. Elle aurait dû le tirer de ce côté. Elle aurait dû. Mais il y avait l’autre au bout du passage, une forme blanche qui s’est affaissée aussi, qui, dans le clignotement des lumières, paraissait tellement horrible. Elle l’a laissé de l’autre côté dans le froid polaire. S’il était encore en vie, elle l’a tué. Elle tremble. Elle pleure. Ce truc de non assistance à personne en danger, c’est exactement ce qu’elle a fait. Elle est responsable de la mort d’un homme.  Ou pas... elle repense au Titanic. Ça lui vient comme ça. Les gens dans l’eau glacée n’étaient pas morts, ils étaient en hypothermie. Le type de l’autre côté, c’est peut-être son cas, alors il reste une chance de le sauver.

Ça va à mille à l’heure dans sa tête. Elle renifle. Elle se lève et court dans le rayon vêtements. C’est le plein été. Canicule ! Les pulls sont rares. Il y a des trucs légers, c’est mieux que rien. Un jean aussi, parce que son short, c’est nul. Un autre pull dans le rayon homme. Elle bifurque dans le secteur sport, les vêtements déjà récupérés sur le bras et s’empare d’un jogging. Chaussettes pour les pieds et les mains, parce que les gants, c’est mort. Elle s’habille à la va-vite au milieu des chaussures, couche sur couche sur couche. Chaussures taille 40, c’est trop grand, mais les mecs, ils ont trop de chance d’avoir tout, tout le temps à disposition. Ça va trop vite dans sa tête, elle est sûre de louper des choses. Couvertures ? Tant pis, ce sera après. Le Titanic... et puis il y a ce reportage aussi sur un village en Russie où les gens pouvaient avoir les doigts gelés en quelques minutes s’ils restaient dehors. Elle ne sait plus combien. Elle se fixe cinq minutes. Est-ce que c’est long ? Est-ce que c’est court ? Cinq minutes pour ouvrir la porte, le tirer et refermer. C’est long cinq minutes, elle est sûre qu’elle mettra moins. Elle court comme elle peut avec ses boots trop grands jusqu’à l’issue qui donne vers la réserve. Derrière, il y a l’homme qu’elle veut secourir à tout prix. Il suffit juste d’ouvrir cette porte. Elle pose la main sur la poignée et prend une grande respiration pour se gorger de courage.
Revenir en haut Aller en bas
 
ErynhPastel
ErynhPastel
Féminin MESSAGES : 84
INSCRIPTION : 29/01/2019
CRÉDITS : Gifs OUAT de unknows - Édités par moi ♥

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy, School-Story principalement ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t2777-erynh-switch-on#59255 http://www.letempsdunrp.com/t2789-welcome-to-the-tea-party
Tortue

Paris est blanc - RP de Groupe - Page 2 Empty


Hanna
Basselier

J'ai 16 ans et demi et je vis à Paris, en France. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors bien . Sinon, grâce au hasard, je suis homosexuelle et je le vis plutôt bien.

C'est une fille assez douce et gentille en général. Elle n'aime pas s'imposer, mais lorsque des vies sont en danger, elle se révèle d 'un calme et d'un sang-froid étonnants.  Lors de la vague de froid, elle était au centre commercial avec Sasha, son petit frère de 8 ans.


Photo d'Ebba Zingmark, éditée par mes soins.

"T'as vu Hanna, il neige. Mais je ne sais pas si je dois être content ou non... J'ai un peu froid..."

Hanna se relève et sourit à son frère. Peu importe tout ce qui peut se passer, elle ne doit pas l'inquiéter. Elle essaie de se convaincre mentalement que tout va bien. Après tout, son frère et elle sont en sécurité, et elle ne connaissait pas les gens dehors. Elle va bien. Sasha va bien. C'est tout ce qui compte pour le moment. Tout va bien.

"Tu as raison Sasha, c'est joli la neige. Et ne t'inquiète pas, on va aller te chercher des vêtements plus chauds."
Alors qu'elle s'apprête à repartir, la fille rousse de tout à l'heure passe devant eux.

"Alors ? Qu'est-ce qu'il se passe ?"

Hanna n'a pas le temps de la retenir et la fille va vers le tourniquet. Hanna voit le changement d'expression sur son visage, chose qui lui est arrivée juste avant.
Les agents du service de sécurité s'en mêlent. La police ? Que peut faire la police contre ce froid intense ? Mais bon, c'est sûr qu'il leur faut de l'aide. Ce sera mieux que rien.
Les adultes commencent à paniquer. Ce n'est pas bon. En voyant leurs têtes, Hanna se rend compte qu'elle aussi elle ne va pas si bien que ça. Il faudrait peut-être qu'elle dise la vérité à son frère, en fait. Calmement. Parce que s'il se met à paniquer comme les autres, elle ne pourra pas garder son sang-froid.

"Il se passe quoi ? Il se passe quoi ?"

La fille rousse panique avec les autres. Hanna lâche la main de son frère et se rapproche d'elle, puis la tire doucement vers eux, là où ils ne se font pas bousculer.
"Hé, dit-elle en la prenant doucement par les épaules. "Calme-toi. Il faut qu'on s'éloigne des portes, il commence à faire trop froid."

Hanna se tourne ensuite vers son petit frère. Du haut de ses 8 ans, arriverait-il à comprendre la situation ? Elle n'a pas trop le choix, après tout, elle doit lui dire. Il finira bien par l'apprendre de toute façon. Laissant la fille reprendre ses esprits, Hanna se tourne vers son frère.
"Dis, Sasha, il se passe quelque chose de grave mais je ne sais pas si je dois te dire ce que c'est vu que tu es petit. Tu préfère que je te dise ce qui se passe ou pas ?"

Autant lui demander directement. Elle préfère que ce soit lui qui choisisse.



Paris est blanc - RP de Groupe - Page 2 Wc38

"Je suis un Passeur de portes et vous avez détruit ma porte, c'est pas de chance..."
Revenir en haut Aller en bas
 
Cherokee
Cherokee
MESSAGES : 507
INSCRIPTION : 12/08/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Moi

UNIVERS FÉTICHE : SF, Apocalyptique, Fantastique, les trucs un peu originaux et/ou farfelus
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1166-presentation-d-un-truc http://www.letempsdunrp.com/t3007-recherches-sans-idefix http://www.letempsdunrp.com/t1174-quand-l-indoraptor-fait-du-rp#17730 http://www.letempsdunrp.com/t2846-la-meute-de-l-indoraptor
Pigeon

Paris est blanc - RP de Groupe - Page 2 Empty


Sasha Basselier
J'ai 8 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis écolier et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis un petit garçon craintif et je le vis plutôt pas bien.

Petit garçon fan de super-héros et de dinosaures, il aime se créer des histoires dont il est le héros. Une façon de combattre sa timidité et son côté -beaucoup trop- peureux.


avatar :copyright:️ moi
Lorsque sa sœur desserra son étreinte, Sasha ne savait plus quoi penser. Aller chercher des vêtements plus chauds ? Alors que le matin même il n'avait enfilé qu'un t-shirt blanc assez banal, celui à l’effigie d'Iron-Man étant trop épais et donc trop chaud pour ce temps caniculaire. Mais où était passée la canicule ? Il était si perplexe, des sentiments se mélangeants dans son esprit, entre la joie de voir de la neige, et la conscience que cela n'était pas normal à cette période de l'année. Il avait entendu parler du réchauffement climatique, et suivait les directives à l'école pour prendre soin de la planète. Mais il n'était qu'un petit garçon de 8 ans, et parfois tout ça le dépassait un peu, malgré sa bonne volonté. Était-ce finalement le moment fatidique du « point de non retour » ? La planète était-elle définitivement foutue, ça y est ? Il ne pouvait répondre à toutes ces questions et cela lui fit sacrément peur, il ravala les larmes qui commençait à nouveau à couler sur ses joues.

Il observa en silence sa sœur rattraper la jeune fille rousse et l'amener à eux, un peu largué, plongé dans ses pensées. Hanna lui demanda alors, elle qui savait ce qu'il se passait, s'il voulait qu'elle lui dise. Une légère lueur brilla dans ses yeux. Jamais on ne lui avait posé une telle question. En général, c'était lui qui la posait, et on lui répondait « ce n'est pas pour les enfants, va jouer », « tu comprendra quand tu sera plus grand » ou encore « tu es trop jeune pour comprendre, repose moi la question quand tu sera grand ». Que de questions qu'il avait déjà oublié et dont il ne connaîtrait jamais la réponse, parce que les adultes pensaient toujours que les enfants étaient trop jeunes pour comprendre les choses d'adultes. Mais Sasha faisait parti de ces enfants qui comprenait beaucoup de choses malgré tout. Il n'hésita pas un instant lorsque sa sœur lui posa la question.

« Oui je veux savoir, Hanna. Je suis assez grand pour comprendre. »

Et en plus, je suis inquiet, je veux savoir ce qu'il se passe, ça me concerne. Il jeta un bref regard à l'autre fille qui les avait rejoint. Il était content qu'elle soit là, être un peu plus nombreux le rassurait dans la masse de foule affolée qui se mouvait autour d'eux. Il frissonna lorsqu'un vent froid pénétra d'il-ne-savait-où dans le magasin et réprima un gémissement. Il sentait qu'il allait devoir être courageux, il pensa très fort à Iron-Man qu'il avait abandonné dans sa chambre et promis à Tony Stark qu'il serait courageux lui aussi, et protégerait sa sœur s'il devait.
Revenir en haut Aller en bas
 
ErynhPastel
ErynhPastel
Féminin MESSAGES : 84
INSCRIPTION : 29/01/2019
CRÉDITS : Gifs OUAT de unknows - Édités par moi ♥

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy, School-Story principalement ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t2777-erynh-switch-on#59255 http://www.letempsdunrp.com/t2789-welcome-to-the-tea-party
Tortue

Paris est blanc - RP de Groupe - Page 2 Empty


Hanna
Basselier

J'ai 16 ans et demi et je vis à Paris, en France. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors bien . Sinon, grâce au hasard, je suis homosexuelle et je le vis plutôt bien.

C'est une fille assez douce et gentille en général. Elle n'aime pas s'imposer, mais lorsque des vies sont en danger, elle se révèle d 'un calme et d'un sang-froid étonnants.  Lors de la vague de froid, elle était au centre commercial avec Sasha, son petit frère de 8 ans.


Photo d'Ebba Zingmark, éditée par mes soins.

Hanna essuya une larme qui coulait sur la joue de son frère et lui sourit tristement. C'était dur de dire une chose pareille à son petit frère. De briser son idée du monde, et tout ça. Mais Sasha était intelligent. Il saurait y faire face, elle l'y aiderait. Hanna inspira un grand coup.
"J'ignore pourquoi, mais il fait très, très, très froid dehors. Et avec la canicule, la plupart des gens sont en simple t-shirt. Alors... Dehors, il y a des gens qui... se sont fait surprendre par le froid, et... ils sont... ils sont décédé, Sasha. Je pense qu'ils ne s'en sont même pas rendus compte..."
Hanna bute sur les derniers mots et se met elle aussi à pleurer, mais elle lutte pour se reprendre. Elle doit être un modèle pour son petit frère, lui montrer l'exemple. Et là, le plus important c'est qu'ils aillent quelque part en sécurité.



Paris est blanc - RP de Groupe - Page 2 Wc38

"Je suis un Passeur de portes et vous avez détruit ma porte, c'est pas de chance..."
Revenir en haut Aller en bas
 
AC
AC
Féminin MESSAGES : 109
INSCRIPTION : 14/05/2019
ÂGE : 25
RÉGION : Normandie
CRÉDITS : Avatar > Sp-Studio

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter, en particulier la génération des Maraudeurs.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t3067-je-jure-solennement-que-mes-in http://www.letempsdunrp.com/t3074-m-m-les-maraudeurs-sont-dans-la-place-toujours-ouverte http://www.letempsdunrp.com/t3142-mes-maraudeurs-et-autres-petits-aventuriers
Tortue

Paris est blanc - RP de Groupe - Page 2 Empty


Clarisse
Collin

J'ai 17 ans et je vis en région parisienne. Dans la vie, je suis lycéenne ainsi que pupille de l’État et je m'en sors moyen. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.


> Plus d'informations sur moi

Clarisse ouvre les yeux. La fille a raison : elle doit se calmer, tout de suite. Le sang-froid, être capable de réfléchir, c'est la clef, ça l'a toujours été, dans chacune des situations difficiles dans laquelle elle s'est trouvée.

A côté, la fille demande à son frère s'il veut savoir ce qu'il se passe, et la question lui paraît si incongrue qu'elle la distrait un instant de son angoisse. Jamais un adulte ne lui a demandé son avis pour quoi que ce soit, mais bien sûr cette fille n'est pas une adulte, alors tout s'explique.

Clarisse tend l'oreille. Elle-même n'arrive pas à mettre les mots dessus, c'est bien trop insensé, juste... trop ! L'entendre formuler à voix haute, peut-être que ça l'aidera à digérer la situation.

- J'ignore pourquoi, mais il fait très, très, très froid dehors. Et avec la canicule, la plupart des gens sont en simple t-shirt. Alors... Dehors, il y a des gens qui... se sont fait surprendre par le froid, et... ils sont... ils sont décédé, Sasha. Je pense qu'ils ne s'en sont même pas rendus compte...

Okay. Tandis que la fille laisse échapper un unique sanglot, Clarisse inspire profondément, puis elle répète, les yeux à nouveau fermés, pour imprimer l'information et convaincre son esprit de sa véracité :

- Ils se sont fait surprendre par le froid et ils sont décédés. Ils se sont fait surprendre par le froid et ils sont décédés.

Clarisse rouvre les yeux et, dans l'instant, en regardant la foule en panique, elle comprend quelque chose de vraiment bizarre. Ce qui l'effraie le plus, ce n'est pas la neige, ce n'est pas la mort, ce sont eux, ces adultes qui hurlent, qui se poussent, qui chialent. C'est pire que de ne pas pouvoir leur faire confiance : ils sont tout bonnement dangereux... Parce qu'ils sont des adultes, parce qu'ils manquent d'imagination...
Combien de temps pour qu'ils acceptent la situation ? Pour qu'ils envisagent la réalité de ce qu'il est en train de se produire, digne d'un film de science-fiction ? Combien de chance qu'ils fassent preuve de sang-froid, eux, habitués au contrôle, à ce qui est carré, réglé, bien défini ?
Les enfants sont plus calmes : la frontière entre ce qui est possible et ce qui ne l'est pas est plus floue pour eux, moins tranchée.

Clarisse réfléchit, et sans même s'en apercevoir, presse machinalement l'épaule de la fille dans un geste de réconfort.
Ils sont trop nombreux ici, mais avec quantité de vivres. Dans le pire des cas, les adultes vont se déchirer, se diviser, se battre pour la nourriture et eux, les enfants, ne feront que subir leurs états d'âme, trop petits pour se défendre. Dans le meilleur des cas, ils partiront chercher de l'aide au dehors, des explications, les laissant en paix.

Clarisse détache son regard de la foule et se tourne franchement vers la fille et le petit garçon. Peu importe pour l'instant qu'il s'agisse d'une nouvelle ère glaciaire, d'une catastrophe scientifique, ou juste d'une tempête passagère.

- Tu as raison, il nous faut des vêtements chaud, mais aussi cacher de quoi manger, un abri, une cachette si les adultes s'entretuent. Ça arrive, parfois, quand les gens ont trop peur. Ils deviennent fous. Mais d'abord...

Elle tend la main en avant, le petit doigt levé, dans une invitation.

- Faisons une promesse, d'accords ? Restons ensemble, quoi qu'il advienne, jusqu'à ce que cette neige s'arrête... Soyons une meute.

Clarisse sait que ce pacte en déstabiliserait beaucoup : c'est bête, puéril, ridicule. Mais en foyer, souvent, c'est ainsi qu'ils scellent leur alliance, ainsi qu'ils survivent et parviennent à être un minimum heureux, en s'appuyant les uns sur les autres, les plus grands veillant sur les plus petits. Clarisse aime être seule, mais seule, on ne tient jamais très longtemps.  

Elle songe à la promesse qu'ils se sont faites, avec Charlène et Brian, chez les Lamy. S'ils sont chacun à l'abri, aucun ne voudrait que l'un d'eux prenne le risque de mourir en tentant de les rejoindre. S'ils ne le sont pas...

Clarisse jette un coup œil au volet métallique qui obstrue maintenant l'entrée du magasin et derrière lequel elle devine les silhouettes gelées qui s'entassent. S'ils ne le sont pas, il est déjà trop tard. Une boule se forme dans son estomac. Dès qu'elle pourra, elle tentera d'appeler à la maison des Lamy, et puis aussi à l'hôpital Sainte-Anne, en espérant qu'il y aie encore du réseau.




AC
Aventurière de Canapé

©️Laxy Dunbar
Revenir en haut Aller en bas
 
Requiem
Requiem
MESSAGES : 139
INSCRIPTION : 24/05/2018
CRÉDITS : //

UNIVERS FÉTICHE : //
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t1759-requiem-pour-un-con http://www.letempsdunrp.com/t2604-carnet-de-bal#56207
Tortue

Paris est blanc - RP de Groupe - Page 2 Empty


Neyla Desplas
J'ai 16 ans et je vis à Limoges, France. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, j'ai craqué pour la capitaine de mon équipe de handball et je le vis plutôt mal.

Lycéenne, bonne élève, Neyla est aussi gardienne de but de l'équipe de handball. Le dessin est sa grande passion. Elle voudrait en faire son métier, créer des bandes dessinées ou faire des illustrations pour des livres. Une vie tranquille où tout se passerait bien s'il n'y avait la capitaine de l'équipe qui met le bordel dans sa tête ! Elle est venue à Paris parce que son équipe participe à un tournoi.

Informations supplémentaires ici.


Sofia Lesaffre,
photo recadrée par mes soins
« Touche pas à cette porte ! »

L’homme hurle et son ordre fait sursauter Neyla.

« Tu t’éloignes immédiatement. »

Elle le regarde surprise. Il avance à grands pas vers elle. Son air imposant de vigile la fait lâcher la poignée de la porte et reculer. Son air et sa détermination la font trembler. Elle doit lui expliquer la situation.

« Il y a un homme juste derrière la porte en hypothermie. Il faut le rentrer de ce côté. En trente secondes, même pas, c’est fait. »

Le type de la sécurité a sans conteste bien plus de force qu’elle, alors les deux mètres à parcourir pour ramener le moribond, à eux deux, elle l’estime même pas à ce temps-là. Le gars l’a rejointe et en guise de réponse, il la pousse. Tellement fort que ses chaussures trop grandes ne l’aident pas à garder l’équilibre. Elle tombe à la renverse. Elle tente de s’agripper au présentoir. Tout ce qu’elle parvient à faire c’est se couper la main sur un angle métallique.

« Vous êtes malade ! Je vous dit qu’il faut sauver la personne qui est là. Et vous me bousculez. Il va mourir si on ne l’aide pas. »

« Personne ne va dehors. »

« Mais c’est pas dehors, c’est la zone de stockage, c’est pas dehors. »

Elle est presque sûre que la silhouette qui l’a inquiétée tout à l’heure à fermer l’entrepôt parce que... non, elle n’a rien pour le prouver que son intuition. L’autre s’approche toujours menaçant. Elle se traine les fesses par terre puis tant bien que mal parvient à se remettre debout tout en continuant à reculer.

« Il va mourir, j’vous dis. »

« Dégage ! »

Ce type est taré, il laisse quelqu’un mourir alors qu’il n’a qu’à tendre le bras pour le sauver. Elle croyait être fautive de non assistance, lui par contre c’est un assassin !

« Où tu as pris ces vêtements ? »

« Il fait un froid démentiel à l’extérieur, c’est pour aller chercher votre collègue. »

« Tu es venue pour voler. C’est ton complice derrière la porte. »

Elle sent bien que ce ne sont pas des questions, mais des affirmations. Il l’a cataloguée direct. Neyla secoue la tête dans la négative, mais elle a compris que c’est en train de partir en vrille. Si pour sauver l'inconnu elle y mettait toute son ardeur, maintenant elle opte pour un calme complet, si ça pouvait faire effet sur le vigile trop zélé.

« Je ne vole pas, je veux juste aider. »

« Oh ! C’est certain, on ne vole pas ici. J’y veille. »

« Hé ! Calmez-vous, j’ai rien fait de mal. Je vais les rendre ces fringues. C’était qu’un emprunt pour aider le type. C’est même pas ma taille. »

On est en plein délire ! A force de reculer, elle a atteint la grande allée centrale. Il y a des voix plus loin. Si elle ne peut pas raisonner ce malade, d’autres pourront peut-être.

« Je peux même les payer. Comme ça ce sera réglé. »

Elle recule toujours. En aucun cas, elle ne veut le quitter des yeux. Gros manque de confiance en ce type. Toutes ces allées transversales mènent aux caisses. Nayla en a pris une au hasard. Elles sont trop longues ces allées ! Il lui semble qu’elle marche depuis une éternité. Arrivée au bout, elle percute un caddie abandonné d’une jeune maman, pour preuve les paquets de couches. Des mouvements compliqués dans son amoncellement de vêtements, son entaille dans la main qui vient de lui rappeler sa présence et le regard du vigile qui pèse une tonne la rendent tellement nerveuse qu'elle a du mal à se dégager des chariots sans propriétaire.
Revenir en haut Aller en bas
 
ErynhPastel
ErynhPastel
Féminin MESSAGES : 84
INSCRIPTION : 29/01/2019
CRÉDITS : Gifs OUAT de unknows - Édités par moi ♥

UNIVERS FÉTICHE : Fantasy, School-Story principalement ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t2777-erynh-switch-on#59255 http://www.letempsdunrp.com/t2789-welcome-to-the-tea-party
Tortue

Paris est blanc - RP de Groupe - Page 2 Empty


Hanna
Basselier

J'ai 16 ans et demi et je vis à Paris, en France. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors bien . Sinon, grâce au hasard, je suis homosexuelle et je le vis plutôt bien.

C'est une fille assez douce et gentille en général. Elle n'aime pas s'imposer, mais lorsque des vies sont en danger, elle se révèle d 'un calme et d'un sang-froid étonnants.  Lors de la vague de froid, elle était au centre commercial avec Sasha, son petit frère de 8 ans.


Photo d'Ebba Zingmark, éditée par mes soins.

"Tu as raison, il nous faut des vêtements chaud, mais aussi cacher de quoi manger, un abri, une cachette si les adultes s'entretuent. Ça arrive, parfois, quand les gens ont trop peur. Ils deviennent fous.
- Oui, je suis d'accord. D'autant plus que les gens d'ici n'ont pas l'air très calmes.
- Mais d'abord...


La fille lève son petit doigt en l'air et Hanna hausse un sourcil interrogateur.

- Faisons une promesse, d'accord ? Restons ensemble, quoi qu'il advienne, jusqu'à ce que cette neige s'arrête... Soyons une meute.
- ... C'est d'accord.

Hanna entremêle son petit doigt à celui de la fille et sourit d'un air confiant. Il va falloir qu'ils se serrent les coudes.
- Ça te va, Sasha ?"

Alors que son frère allait répondre, Hanna lève les yeux. Près des caisses, dans son champ de vision, une fille a l'air en difficulté face à un homme. Hanna court dans sa direction. En arrivant, elle se rend compte qu'il s'agit de la fille qui mangeait du chocolat tout à l'heure. Quand tout était normal.
"Est-ce que tout va bien ?" demande-t-elle.


Paris est blanc - RP de Groupe - Page 2 Wc38

"Je suis un Passeur de portes et vous avez détruit ma porte, c'est pas de chance..."
Revenir en haut Aller en bas
 
Cherokee
Cherokee
MESSAGES : 507
INSCRIPTION : 12/08/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Moi

UNIVERS FÉTICHE : SF, Apocalyptique, Fantastique, les trucs un peu originaux et/ou farfelus
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1166-presentation-d-un-truc http://www.letempsdunrp.com/t3007-recherches-sans-idefix http://www.letempsdunrp.com/t1174-quand-l-indoraptor-fait-du-rp#17730 http://www.letempsdunrp.com/t2846-la-meute-de-l-indoraptor
Pigeon

Paris est blanc - RP de Groupe - Page 2 Empty


Sasha Basselier
J'ai 8 ans et je vis à Paris, France. Dans la vie, je suis écolier et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis un petit garçon craintif et je le vis plutôt pas bien.

Petit garçon fan de super-héros et de dinosaures, il aime se créer des histoires dont il est le héros. Une façon de combattre sa timidité et son côté -beaucoup trop- peureux.


avatar :copyright:️ moi
Sasha écoutait avec attention se que sa sœur lui apprenait. Il ne comprenait pas tout, en partie parce que sont esprit d'enfant était dans le déni total. Il s'attendait presque à ce qu'un clown débarque, cri « caméra cachée !! » et que tout le monde rit en le regardant, parce que c'était lui qu'on avait piéger. Sa sœur aurait eu un sourire moqueur mais pas méchant. Mais malheureusement, tout ce que disait sa sœur était vrai. Il ne répondit pas, se contentant de baisser les yeux tout en écoutant l'autre jeune fille qui, à présent, resterait avec eux.

A l'annonce de sa demande de promesse, Sasha leva les yeux vers elle et vit son petit doigt levé vers sa sœur et lui. Un pétillement éclata timidement dans ses yeux. Faire une promesse, « être une meute » (même s'il ne comprenait pas trop ce que ça voulait dire) c'était comme un pacte dans les films d'aventure un peu trop mature pour lui mais qu'il regardait quand même en cachette dans l'entre-baillement de sa porte de chambre. Il ne réfléchit pas une seule seconde de plus et vint prendre le doigt de la jeune fille et celui de sa sœur avec le siens.

« Oui, on reste ensemble tous les trois ! »

Mais sa sœur était déjà partie en courant, laissant Sasha et l'autre jeune fille seuls derrière.

« Hanna !!! »

Sasha cria et se précipita à sa suite, espérant que l'autre membre de la meute les suivrait.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Paris est blanc - RP de Groupe - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Paris est blanc - RP de Groupe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Un monstre à Paris [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Cars 2 [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Bons baisers de Hong-Kong [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Les Fantômes du Titanic [DVDRiP]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers science-fiction :: Survival/Apocalyptique-
Sauter vers: