Partagez
 
 
 

 “why you gotta kick me when i'm down?” ∇ starring ALLES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
exhaustante
exhaustante
Féminin MESSAGES : 12
INSCRIPTION : 17/06/2019
ÂGE : 21
RÉGION : rhône-alpes
CRÉDITS : mes petits doigts.

UNIVERS FÉTICHE : réel, dystopique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t3109-you-nice-keep-going
Limace

“why you gotta kick me when i'm down?” ∇ starring ALLES Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation

Dan Karlson est un psychologue très compétent et très professionnel. Depuis quelques semaines, il suit Dorian Sergio de près qui est à deux doigts de la bêtise.

Un jour, Dorian trouve le numéro personnel de Dan et s'en sert le soir où il est vraiment à bout et qu'il veut en finir. Dan va forcément répondre, se déplacer, lui parler... Et de là va naître un vrai conflit interne. Être proche de ses patients, ce n'est pas déontologique. Ce n'est pas sain. Et pourtant, il ne pourra pas le laisser tomber. Ca lui est impossible. Parce que Dorian a besoin de lui, qu'il est dans une situation difficile et qui sait, Dan pourrait aussi avoir besoin de lui ?

Contexte provenant de cette recherche


“why you gotta kick me when i'm down?” ∇ starring ALLES 0ogx
Revenir en haut Aller en bas
 
exhaustante
exhaustante
Féminin MESSAGES : 12
INSCRIPTION : 17/06/2019
ÂGE : 21
RÉGION : rhône-alpes
CRÉDITS : mes petits doigts.

UNIVERS FÉTICHE : réel, dystopique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t3109-you-nice-keep-going
Limace

“why you gotta kick me when i'm down?” ∇ starring ALLES Empty


Dorian Sergio
Un gamin de 21 piges  qui traîne au Canada. Les Beaux Arts ou tout ce qui lui reste. Quand lui et sa mère joignent les deux bouts, par une sorte de miracle absurde. Le destin a fait qu'il est célibataire, mais surtout bien chamboulé.

[...]


avatar :copyright:️ SCRAWLEDUPON

Des pas pressés dans les escaliers. Le bois craque, et hurle. Se tord sous la pression qu'y impose la personne montante. La porte de la chambre de Dorian s’ouvre à la volée, brusquement. Pas de réaction, entre les draps. Pas de sursaut. Pas de cris. Pas d’insulte. Rien. Parce que Dorian est une loque. Dorian parvient tout juste à trouver la force pour lever les paupières, déposer les prunelles sur la silhouette qui lui fait face, qui s’agite, bassine de linge sale sous le bras. Elle grogne. Elle fourrage dans ses tiroirs, son armoire. Elle a eu beau nettoyer, vider, désencombrer. Son fils ne se remet pas. Son fils ne guéri pas. Il ne veut pas. Il refuse complétement. Il nie en bloc. La perte de poids lui pourri le corps. La faim l’a déserté. Complétement. Pas de force. Le teint blafard. Et une existence entière sur « pause ».

Un sablier brisé au sol en l’espace d’une soirée. Quelques heures. Deux secondes, pour celui qui a vu sa voiture valdinguer sur la file d’autoroute. A l’opposé. Dorian n’y était pas. Mais il ne se représente que trop bien, le crissement des pneus. Le froissement de la carcasse de taule. Le plexi glace répandu en centaines de morceaux. Sur l’herbe. Sur le goudron. Avec le pourpre épais, et roulant vers les lignes blanches. Et puis les sirènes. Et puis les Urgences. Et puis le silence assourdissant.

─ Dorian, tu as rendez-vous aujourd’hui, bouge-toi.

─ J’y vais pas.

Soupir exaspéré. Si Dorian est usé, même à son jeune âge, il en jette également les effets sur son corps un poil moins jeune, de sa mère. C’est vrai, ses cheveux ont quelque peu blanchi, elle les teint plus. Ses traits sont plus creusés et sa peau grisâtre. Elle s’en fait. Dorian ne veut pas le croire. N’en veut pas tout court. Il lui tourne le dos. Les couvertures fleuries glissent sur son dos nu.

─ Ecoute … C’est un autre docteur. Ça peut peut-être fonctionner cette fois.

─ J’en doutes. Laisse-moi.

─ S’il-te-plais … Juste pour aujourd’hui. Juste une fois.

Il a beau hoché la tête, pour lui faire plaisir, plus que lui ne peut le supporter vraiment ; il finira par sortir de sa chambre. Prendre une douche. Passer devant un miroir recouvert d’une serviette, et enfiler de large vêtements qui ne lui rendent en rien justice. Mais qui le protègent. Le fondent dans la masse des corps, des silhouettes mouvantes.

Il ne prend pas sa voiture. Impossible. Il en est incapable. Alors, il grimpe dans un bus pour le centre-ville. Ses écouteurs aux oreilles, une reprise de « Losing My Religion » se joue. La tempe contre la fenêtre vibrante, il a un large trou dans la poitrine. Il peut le voir. Il peut le sentir. Tout est fade. Les choses ont perdu de leurs couleurs et les visages lui paraissent brouillés comme des vitres pleines de buée. Il ne ressent rien. Ça lui fait mal. Ça le cogne. Sa gorge refuse de se dénouer, alors il fait avec. Il prend un peu d’air. Le retour d’une cigarette juste avant que ça ne lui donne des vertiges. Un peu de jus de cranberries quand son corps le lui autorise. Le reste n’est pas nécessaire. Le reste n’a pas d’importance. Plus depuis que Dimitri n’est plus là.

Le souffle court, après avoir monté trois simples étages, marche par marche ; Dorian se décide enfin à sonner au cabinet d’un certain Dr. Karlson. Il aurait pu mentir. Il aurait pu partir, se barrer, se faire la malle. Mais, étrangement, Dorian se dit qu’il peut bien essayer. Qu’il peut bien s’y faire. Ça ne qu’aujourd’hui. On verra pour demain.



“why you gotta kick me when i'm down?” ∇ starring ALLES 0ogx
Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2248
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

“why you gotta kick me when i'm down?” ∇ starring ALLES Empty


Dan Karlson
J'ai 33 ans et je vis à Montreal, Canada. Dans la vie, je suis psychologue et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf et je le vis plutôt mal.



boyd holbrook :copyright:️ AFTERMATH.


Ces dernières semaines avaient été difficiles pour le psychologue. Du statut de marié, Dan était passé à veuf. Sans prévenir. D’un coup. Le choc avait été terrible pour celui qui habituellement conseillait les autres. Il s’était retrouvé seul, perdu, et n’avait pas su gérer. Les papiers, l’enterrement, ses émotions. Tout lui était tombé sur le coin de la gueule d’un seul coup. Dan avait été épaulé par sa famille et celle de James, son défunt mari. Mais personne ne comprenait vraiment, personne ne pouvait vraiment se mettre à sa place. Il avait été forcé de prendre des congés pour se remettre de la nouvelle. Mais si on l’avait écouté, le Dan, il serait allé travailler quand même. Parce que ses patients avaient besoin de lui et parce qu’aider les autres lui aurait permis d’oublier, de ne pas penser. A la place, il s’était retrouvé seul avec lui-même pendant plusieurs jours comme pris dans une spirale infernale.

Aujourd’hui il reprenait enfin le travail. En réalité, Dan n’aurait pas dû reprendre avant deux semaines encore, mais il avait forcé les choses pour revenir plus vite, prétextant qu’il devenait dingue chez lui où tout lui rappelait James. Et en fait ce n’était même pas un prétexte, c’était la pure vérité. Il était plutôt content de venir travailler aujourd’hui, de retrouver ses collègues - qui malheureusement avaient le regard teinté de pitié. Il avait détesté ça la pitié, ces dernières semaines. Ca partait d’un bon sentiment, mais il n’en voulait pas. Au moins, les patients ne savaient pas et ne le regarderaient pas comme s’il était malade ou mourant. D’ailleurs ce matin, il avait un nouveau patient. Un certain Dorian Sergio qui ne tarda pas à sonner. La secrétaire s’occupa de lui ouvrir et de lui indiquer que Dan l’attendait.

Si Dan avait son propre bureau, ses propres locaux, il dépendant d’une structure plus grande dans une autre ville et n’était donc pas son propre patron. Ca n’avait jamais été son projet, lui, du moment qu’il aidait les gens et qu’il pouvait gagner correctement sa vie, ça lui convenait bien.
Le blond se releva finalement de sa chaise pour rejoindre le couloir où le jeune Dorian l’attendait. Il se para d’un sourire très sincère, qu’il n’avait plus eu depuis un moment maintenant. « Enchanté Dorian ! Je suis Dan Karlson. Suivez-moi ! » Il le guida vers son bureau et referma la porte derrière eux. Il s’installa face à son bureau et comprit très vite le malaise de Dorian. Les premiers rendez-vous n’étaient jamais faciles. « Avant d’entrer dans le vif du sujet, je vais vous expliquer comment ça va se passer. Avant toute chose, vous devez vous sentir à l’aise ici. Rien de ce qui sera dit ne sortira de ce bureau, et moi je ne suis pas là pour juger. Les séances sont de 45 minutes à une heure mais en cas d’extrême besoin on peut toujours s’arranger. Je serai amené à vous poser des questions, certaines banales, d’autres personnelles, et si à un moment vous ne sentez pas la force de répondre, alors dites-le moi et on change de sujet. Ici, vous êtes libre de parler de ce que vous voulez. Pas forcément de vos problèmes. » Ils finissaient toujours par arriver aux problèmes de toute façon, la plupart du temps sans que Dan n’ait à intervenir.

« Est-ce que vous avez des questions ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
exhaustante
exhaustante
Féminin MESSAGES : 12
INSCRIPTION : 17/06/2019
ÂGE : 21
RÉGION : rhône-alpes
CRÉDITS : mes petits doigts.

UNIVERS FÉTICHE : réel, dystopique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t3109-you-nice-keep-going
Limace

“why you gotta kick me when i'm down?” ∇ starring ALLES Empty


Dorian Sergio
Un gamin de 21 piges  qui traîne au Canada. Les Beaux Arts ou tout ce qui lui reste. Quand lui et sa mère joignent les deux bouts, par une sorte de miracle absurde. Le destin a fait qu'il est célibataire, mais surtout bien chamboulé.

[...]


avatar :copyright:️ SCRAWLEDUPON

Il a toujours détesté les salles d’attente. C’est blanc. Pastel. C’est froid. Et ça résonne. Cliquètements de clavier. Dorian se met subitement à angoisser. Complétement. Un genou tremblant et ses mains qu’il triture de stress. Lèvre mordillée. Il réalise tout juste ce qu’il va devoir faire, devoir accomplir ici. Se présenter devant quelqu’un, qu’il ne connaît pas, de plus. Parler. Ecouter. Accorder son regard. De simples interactions sociales dont il n’a plus l’habitude tant il s’est coupé du monde depuis les récents événements. Un fardeau qu’il porte aux traits, au cœur, au corps. Tout le trahi. Il n’a nulle part où se cacher, désormais. Il est seul.

Une porte s’ouvre et une silhouette s’en extirpe. Bientôt, Dorian se doit d’affronter un sourire professionnel, une poignée de mains ferme sans trop l’être, qui se doit de rester engageante. Haut-le-cœur. Chaleur. Vertige. Gorge acide. Il le suit jusque dans son bureau où il lui indique de s’installer. Les couleurs sont douces à l’intérieur. Les meubles et les rangements épurés. Des tableaux fades. Dorian en a un pouffement étouffé. Ça aussi il a arrêté. Peindre. Esquissé. Se couvrir de teintes. Projeter ses émotions entières, brutes contre les toiles. Son ton est enjoué et presque trop direct, trop bruyant pour l’exilé de l’existence qu’il est désormais. Depuis quelques temps. Le docteur explique pour dédramatiser. Commence les paroles douces du psychiatre comme flûte empoisonnée, enchanteresse. Dorian se représente une sirène qui n’attend que de se transformer, le dévorer. Il secoue la tête. Se racle la gorge. Décidément, il n’a vraiment plus l’habitude de tout ça. Il crève de retourner chez lui, de s’enfouir, s’enterrer dans sa chambre et disparaître. Définitivement. Qu’on le laisse enfin tranquille. Qu’on l’oublie. Il ne va pas bien. Il ne veut pas aller mieux. C’est juste comme ça qu’il le ressent, qu’il affronte tout.

─ Pas que je sache.

Dorian lance, d’une voix faible, incapable d’affronter le regard du professionnel, de l’autre côté de la pièce. De nouveau, il frotte ses mains l’une contre l’autre. Il ne veut pas être ici. Il ne veut pas y revenir. C’est trop … C’est trop.




“why you gotta kick me when i'm down?” ∇ starring ALLES 0ogx
Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2248
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

“why you gotta kick me when i'm down?” ∇ starring ALLES Empty


Dan Karlson
J'ai 33 ans et je vis à Montreal, Canada. Dans la vie, je suis psychologue et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf et je le vis plutôt mal.




boyd holbrook :copyright:️ AFTERMATH.


Dorian n’était pas très serein. Même pas serein du tout. Certains patients étaient bien plus difficiles que d’autres à mettre à l’aise et ça Dan avait pu le remarquer tout au long de sa carrière. Ce gamin n’avait envie que d’une chose : se barrer. Et ça lui faisait mal au coeur au blond, parce qu’il avait très certainement besoin d’aide. Sinon il ne serait pas ici. D’ailleurs, ça fit tilt dans sa tête. « Arrêtez-moi si je me trompe mais… Ce n’est pas vous qui avez choisi de venir ici, n’est-ce pas ? Vous savez, si vous n’êtes pas prêt… Il ne faut pas forcer. Moi je suis là pour vous écouter, mais ça ne doit pas être un calvaire. » Peut-être aussi que c’était bien Dorian qui avait pris le rendez-vous mais qu’il regrettait. Peut-être qu’il avait peur. C’était délicat de se remettre dans le bain avec ce genre de patient récalcitrant. Mais Dan n’abandonnerait pas, car il voyait de la détresse au fond des yeux de Dorian. La jeunesse n’empêchait malheureusement pas la dépression et tout problème était à prendre au sérieux. « Si parler de vos problèmes vous paraît trop douloureux pour le moment, vous pouvez peut-être commencer par me parler de vous ? De vos passions, de vos goûts. De ce que vous faites dans la vie. En fait de tout ce qui vous passe par la tête ! Je ne suis pas là pour juger, alors on peut aussi avoir une conversation tout à fait normal. Parler d’une série, d’un jeu vidéo, d’un match de foot ? » Bien sûr ce n’était pas en parlant de tout et de rien que Dorian irait mieux. Mais ça pourrait peut-être le mettre en confiance, et tant pis s’il devait mettre deux ou trois séances à se livrer pour de vrai. Le seul vrai souci que ça posait était de l’ordre financier. C’était bien la seule chose avec laquelle Dan avait un peu de mal aussi. Beaucoup ne pouvaient pas se permettre plus d’une séance et ça lui faisait toujours mal au coeur.


Revenir en haut Aller en bas
 
exhaustante
exhaustante
Féminin MESSAGES : 12
INSCRIPTION : 17/06/2019
ÂGE : 21
RÉGION : rhône-alpes
CRÉDITS : mes petits doigts.

UNIVERS FÉTICHE : réel, dystopique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t3109-you-nice-keep-going
Limace

“why you gotta kick me when i'm down?” ∇ starring ALLES Empty


Dorian Sergio
Un gamin de 21 piges  qui traîne au Canada. Les Beaux Arts ou tout ce qui lui reste. Quand lui et sa mère joignent les deux bouts, par une sorte de miracle absurde. Le destin a fait qu'il est célibataire, mais surtout bien chamboulé.

[...]


avatar :copyright:️ SCRAWLEDUPON

Le médecin le sent, le voit. Son stress. Son malaise grandissant à chaque minute. C’est son métier. Noter les détails. Comprendre ses comportements, ses regards. Même chacune de ses respirations, si on pousse jusque-là. Et c’est bien ce qui l’embête Dorian. Qu’on cherche à le percer, l’ouvrir en grand et inspecter à l’intérieur. Il ne le veut pas. Il le refuse. Il met le doigt dessus. Le patient se racle la gorge.

─ C’est … Ma mère. Elle ne supporte plus de me voir dans cet état. Elle veut que je guérisse. Moi-même, je sais pas comment faire. Ou si j’en aie envie, même.

Tout ça, il le souffle presque tant sa voix a du mal à percer, après avoir été limitée, complétement interdite d’utilisation. Le professionnel garde ce ton posé. Calme. Engageant. Comme il est payé à le faire, finalement. Il le met en confiance. Tente de le conseiller pour que ça se passe au mieux, pas que ça devienne infernal. Dorian se frotte la nuque, de gêne. Dorian est encore bien incapable de le regarder dans les yeux.

─ Je suis aux Beaux-Arts. Enfin, ça m’étonnerais pas qu’ils me virent. Ça fait des semaines que j’ai rien produit ou rendu.

Le plus jeune explique, de son ton bancale, pas bien assuré. Il ressemble presque à un gamin comme ça. Chétif. Faible. Recroquevillé sur lui-même. L’expression fermée mais perdue dans le vague, tout en même temps.





“why you gotta kick me when i'm down?” ∇ starring ALLES 0ogx
Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2248
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

“why you gotta kick me when i'm down?” ∇ starring ALLES Empty


Dan Karlson
J'ai 33 ans et je vis à Montreal, Canada. Dans la vie, je suis psychologue et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf et je le vis plutôt mal.




boyd holbrook :copyright:️ AFTERMATH.


Tout faisait alors sens : Dorian n’était effectivement pas là de son plein gré. Ca rendait les choses beaucoup plus difficiles car quand le patient n’avait pas envie de parler, ou de guérir, alors il ne le faisait tout simplement pas. Ce qui faisait des séances dans un blanc gênant, et de l’argent de perdu pour le patient. Pour le psychologue ce n’était en aucun cas du temps perdu, il tentait de percer la coquille, de comprendre, mais en général ils ne revoyaient pas ces gens une deuxième séance. « Votre mère s’inquiète pour vous, c’est plutôt une bonne chose. Une maman, ça sait tout, ça voit tout. » qu’il dit avec un petit sourire. Sa mère à lui l’avait beaucoup épaulé ces dernières semaines. « Toutefois, personne ne devrait vous forcer à venir. Si vous n’avez pas envie de parler, je ne peux pas vous forcer, et je n’en ai pas envie d’ailleurs. Mon but, ce n’est pas de rendre cette séance comme une session de torture. C’est censé être un espace pour vous libérer, pour dire tout ce qui vous passe par la tête. Je ne prétends pas que je peux guérir tous vos malheurs, mais je peux commencer par les écouter, pour qu’on puisse y réfléchir ensemble. » L’intérêt du psychologue, c’est qu’il ne jugeait pas. Il ne faisait pas non plus preuve de pitié. Il aidait le patient à réfléchir, à relativiser, à trouver des solutions. Mais il n’imposait rien. Il apprit finalement que Dorian était un artiste, mais un artiste qui souffrait peut-être de panne d’inspiration. « J’aime beaucoup l’art ! Je suis malheureusement incapable de la moindre production artistique… Je ne sais que dessiner des bonhommes bâtons, et encore ! » admit-il en souriant, pour essayer de rendre l’échange moins informel. Une conversation, ce serait déjà un début. « Vous peignez, c’est ça ? Qu’est-ce que vous ressentez quand vous peignez ? C’est votre passion ? »


Revenir en haut Aller en bas
 
exhaustante
exhaustante
Féminin MESSAGES : 12
INSCRIPTION : 17/06/2019
ÂGE : 21
RÉGION : rhône-alpes
CRÉDITS : mes petits doigts.

UNIVERS FÉTICHE : réel, dystopique
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t3109-you-nice-keep-going
Limace

“why you gotta kick me when i'm down?” ∇ starring ALLES Empty


Dorian Sergio
Un gamin de 21 piges  qui traîne au Canada. Les Beaux Arts ou tout ce qui lui reste. Quand lui et sa mère joignent les deux bouts, par une sorte de miracle absurde. Le destin a fait qu'il est célibataire, mais surtout bien chamboulé.

[...]


avatar :copyright:️ SCRAWLEDUPON

Un hochement de tête. Oui, maintenant qu’il lui apporte des éléments de réponse simple, le docteur semble comprendre. Mettre les choses dans le peu de sens qu’a la vie de Dorian à l’heure actuelle. Bordel ambiant. Vrac pas possible, de l’existence. Et quand il commente sur sa génitrice, le patient ne peut s’empêcher d’avoir un gloussement brisé. Triste. Abattu. Achevé.

─ Ma première séance de psy s’est faite parce qu’elle pensait pouvoir me guérir de mon homosexualité. J’avais 16 ans.

Dorian raconte, les yeux bas. Il balance carrément. Le ton un peu piquant. Parce qu’il ne s’est pas défait de cette injustice. De son incompréhension. De sa frustration. De sa colère, sa rage. Le plus jeune se passe une main dans les boucles blondes qui lui tombent contre le front. Les prunelles contre le lisse de la vitre, il recommence avec ce rictus brisé.

─ Un de mes malheurs, c’est bien elle, vous pouvez en être sûre.

Sans se rendre compte, peut-être parce que son ton est doux, peut-être parce qu’il parvient à le mettre à l’aise malgré tout ; Dorian fend un peu l’armure et commence à libérer des choses qu’il ne semble plus capables de retenir finalement. Ses chaînes se desserrent. Toujours des cordes solides autour de son cou. Ses poignets. Ses chevilles. Noyade. L’étudiant se reprend. Le professionnel lui pose des questions.

─ En peignant … Je ne sais pas. De la satisfaction, je suppose. De la douleur, en ce moment, parce que je suis capable de rien.


“why you gotta kick me when i'm down?” ∇ starring ALLES 0ogx
Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2248
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

“why you gotta kick me when i'm down?” ∇ starring ALLES Empty


Dan Karlson
J'ai 33 ans et je vis à Montreal, Canada. Dans la vie, je suis psychologue et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf et je le vis plutôt mal.




boyd holbrook :copyright:️ AFTERMATH.


Dorian ne parlait pas beaucoup et pourtant, Dan parvint à glaner quelques informations. L’adolescent était donc homosexuel et c’était quelque chose qui s’acceptait mal à la maison et qu’on semblait vouloir guérir. Le psychologue ne put retenir une légère grimace, se rappelant d’un précédent patient qui avait été envoyé de force près d’un pasteur pour la même raison. Le gamin n’avait pas supporté la pression à la maison et avait fini par mettre fin à ses jours, las de devoir se battre pour qu’on arrête de le prendre pour un monstre de foire détraqué. Dorian annonça également que sa mère faisait largement partie de ses malheurs, et le ton qu’il employait pour le dire laissait présager de l’ambiance qu’il devait subir chez lui. « Je comprends que vous ne soyez pas très à l’aise avec moi si votre première séance de psy était dans un but autant… dégueulasse. Je ne peux pas dire autrement. Qu’on soit clairs, je suis homosexuel également, alors il n’y a aucun risque pour que je vous en guérisse ! » Dorian n’avait plus seize ans, mais ça lui ferait peut-être plaisir de le savoir. Ainsi Dan montrait qu’il n’était pas fermé d’esprit et qu’ils pouvaient avoir certains points communs, qu’il pouvait donc le comprendre. « Est-ce que vous pouvez me parler de votre mère ? Ce qu’elle fait dans la vie, ses qualités, ses défauts ? Tout ce qui vous passe par la tête quand vous pensez à elle ? » Finalement, Dorian avoua qu’il était un peu dans une phase à vide au niveau de la peinture. Dans ce domaine-là, Dan n’y connaissait pas grand-chose, mais il voulut tout de même l’encourager. « Je crois savoir que tous les artistes passent par le syndrome de la page blanche. Ou de la toile blanche dans votre cas. J’imagine que tant que vous n’aurez pas libéré toutes les émotions qui bouillonnent en vous, alors vous n’arriverez pas à vous exprimer sur la toile. C’est possible que tout ça soit lié. L’inspiration, l’état émotionnel… Il ne faut pas se décourager et rester patient surtout. Vous avez sûrement beaucoup de talent ! Je serais curieux de voir une de vos oeuvres. »


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


“why you gotta kick me when i'm down?” ∇ starring ALLES Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
“why you gotta kick me when i'm down?” ∇ starring ALLES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'art du kick
» [Quête] Let's kick it up a notch
» Gotta Rule 'em All
» Lemme kick dat ass
» Juanito "Tinta" Alvarez ☞ A chico's gotta have his share [TERMINÉE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: