Partagez
 
 
 

 Bubble gum I like you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 655
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

Bubble gum I like you  - Page 2 Empty


Tyler
J'ai 19 ans et je vis à Los Angeles, Californie, USA. Dans la vie, je suis encore au highschool et je m'en sors de façon très ordinaire, mais en vie. Sinon, grâce à ma malchance, je ne pogne pas du tout et je le vis plutôt mal, mais ça va...

Bubble gum I like you  - Page 2 Ezgif-1-690210218895


Tyler Joseph
Peu importe ce que je faisais ou disais, l'autre garçon ne changeait pas beaucoup d'expression faciale. Il était plutôt coincé et semblait ne connaître qu'un seul mode, celui de plutôt impassible, unimpressed et vaguely annoyed, qu'il avait perpétuellement accroché au visage. Pas même un petit sourire, rien, nada. Ça ne me mettait pas particulièrement en confiance, vous voyez, surtout après les épisodes de brutalité. Au final, je n'arrivais pas à me faire une idée claire du personnage et je détestais ça. Je ne savais pas à quoi m'attendre, soutenais son regard mais avait grandement envie de baisser les yeux et au final, je ne pouvais que déterminer qu'il m'intimidait, sans vraiment pouvoir le cerner davantage.

Il avait une réaction étrangement neutre à toutes les informations que je lui avais données. Pas d'exclamation victorieuse ni de rires, rien qui ne me laissait entendre qu'il utiliserait quoi que ce soit contre moi pour amuser ses potes ou épater la galerie. Il semblait franchement n'en avoir rien à chier en fait, comme si ce n'était que des faits comme les autres, banal, et non pas un aveu d'homosexualité dans un milieu si terrible qu'est le highschool. Je ne dis rien, continuant simplement de le regarder avec un léger froncement de sourcils, attendant la suite des choses. Qu'il parte, en réalité, qu'il me laisse aller manger mon sandwich tranquille. Mais il ne semblait pas déterminé à partir, et je commençais à croire qu'il m'avait vraiment pris en grippe. Ses questions plus poussées, peut-être bien qu'il existait vraiment un ami qui avait un intérêt pour moi alors ....

« Huh ... I don't really know, I don't exactly have a type, I guess ... Ive had crushes on pretty different looking guys before, so I guess it depends on the person. But I do like when a guy smiles and his eyes go all chinese looking, I think its real cute. »

J'espérais que la réponse lui suffise, parce que j'avais rendez-vous avec mon brownie et il allait décidément me le faire manquer. J'ignorais combien de temps s'était écoulé depuis le début de notre interaction, mais je craignais un peu de nouvelles brutalités si cela s'éternisait. Il ne savait pas faire très doux, mon interlocuteur. Puis ses amis à l'arrière me rendaient inconfortable, avec cette sensation désagréable d'être espionné et jugé. J'allais finalement oser m'excuser -sans doute dans une petite voix tout sauf certaine- et prendre le chemin de la sortie ... lorsqu'une demande fort soudaine et inattendue me fut envoyée comme ça sans prévenir.

Le choc.

Ma bouche un peu entrouverte sur le coup, adorablement perplexe suite aux mots du garçon. Je restai là comme un poisson perdu pendant quelques secondes, avant de cligner des yeux quelques fois et secouer un peu la tête pour me sortir de cette forme de torpeur et revenir sur terre, dans la réalité, cette réalité fort étrange qui me dépassait complètement. Depuis quand on s'intéressait à moi, assez pour vouloir hang out ? Une petite voix me soufflait que c'était sans doute un piège, forcément. Mais une autre voix était interpellée par la bouffe mexicaine et la soudaine envie de guac qui venait de monter en moi. « Oh, uh ... you mean ... with you ? » Ça me semblait complètement dingue « I .... Yeah ? Sure, yeah okay ... » J'étais clairement gêné, fallait me voir passer une main contre ma nuque alors que mon regard errait gentiment vers le plancher à nouveau. « We could uh ... meet up here at my locker after class ... ? » En fait peut-être que si l'on faisait une sortie comme ça ensemble, il verrait que j'étais plutôt sweet et cool comme gars et qu'il déciderait de me laisser tranquille et de laisser tomber le plan quelconque qu'il avait possiblement pour me détruire. Qui sait. Keep your friends close, your enemies closer, uh ?

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 687
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

Bubble gum I like you  - Page 2 Empty


Benji
J'ai 19 ans et je vis à Los Angeles, Californie, USA. Dans la vie, je suis étudiant et je m'en sors plutôt mal, rien à foutre des études. Sinon, grâce à ma malchance, je vois quelqu'un dans ma soupe et je le vis plutôt mal. J'ai pas la moindre idée de comment dealer avec ça.




Joshua Dun

Je crois que je regrettais d’avoir posé la question, tout comme je crois que je réfléchissais pas plus que nécessaire et que mon impulsivité contrôlait ma bouche plus que mon cerveau. Parce que j’réalisais que j’avais quand même un peu peur d’entendre la réponse, au bout du compte. Mon cœur il palpitait d’angoisse. Et s’il s’était calmé en écoutant ses premières réponses, je crois bien que j’avais démontré enfin un petit peu d’émotions à la fin de celles-ci. De la déception. La tête d’un mec qui savait qu’il était dans la merde parce qu’il était pas dans ceux qui étaient les plus expressifs. Sourire c’était pas une seconde nature pour moi et lorsque ça arrivait mes lèvres ne s’étiraient pas au point d’atteindre mes yeux. Crap. « Oh….Alright… I huh… I’ll tell my friend. » Ouais l’excuse était ressortie, parce que je savais de base que je partais du mauvais pied. Il appréciait les gens cute, comme lui j’imagine. Je cherchais jamais la bonne personne, semblait-il. J’étais con, je sais, mais on ne contrôle pas ce genre de truc okay?

Et j’aurais dû réfléchir un peu plus à ma nouvelle question. J’avais pas la moindre idée de ce que je faisais en fait, encore moins ce que je devais faire. Je réfléchissais pas, et je sortais ce que j’avais en tête. C’était du freestyle plutôt maladroit, j’imagine. Je n’avais pas grand-chose avec quoi me comparer pour tout dire. J’allais quand même pas me fier aux 101 dalmatiens hein. Je savais pas si je venais de merder en voyant sa tête, si je ferais pas mieux de lui dire de laisser tomber. Encore plus lorsqu’il me demandait si c’était bel et bien avec moi. Bon ça va, je crois que cette idée ne lui plaisait pas plus que nécessaire, ou alors c’était autre chose, à le voir aller avec ses émotions. J’en savais rien, j’étais pas un expert, mais j’avais pris la peine de me remercier mentalement de lui avoir laissé un peu plus de temps avant de lui dire de laisser faire. Parce qu’il m’avait dit oui, et je crois qu’il avait eu droit à un petit sourire en coin de ma part. Je crois, parce que pour lui c’était certainement pas grand-chose, si loin des huh yeux de chinois comme il le disait. De toute, il regardait le plancher, et il parlait au plancher aussi. Ça promet cette sortie. « Yeah sure… See ya. » J’avais eu ce que je voulais, en prime d’une petite date après les cours, inutile de rester plus longtemps. J’avais foutu le camp sans plus ni moins, le laissant tranquille pour le reste de la journée. Je devais nourrir mes amis qui voulaient tout savoir, de toute manière. Plus par amusement que curiosité, les connaissant, parce qu’ils savaient tous que j’avais autant de talent en charme que Mr. Bean hein. J’étais pas un Lucifer moi, loin de là. Les gens que j’avais à mes pieds, c’était littéralement, et parce que je leur avais cassé la gueule au préalable avant quoi. Bref.

La journée n’avait pas été bien différente pour la suite. Parce que je n’écoutais pas plus que d’habitude, mais pour une raison différente cette fois. J’avais la tête ailleurs, et je crois bien que plus le temps avançait et plus je stressais. Parce que je n’avais pas miraculeusement appris à m’en sortir, parce que je savais toujours pas ce que je devais bien faire. J’avais toujours les mains vides, et que j’avais peur de tout faire foirer. C’était peut-être ma seule chance que j’avais entre les mains après tout. Et le meilleur conseil qu’on me donnait était d’y aller avec mon instinct, de rester moi-même et tout le reste. Alors que je savais bien que j’étais pas le bon, et que j’aurais pas des boules de papiers à la tête pour m’aider si j’étais moi-même, justement. Crap. Au moins j’étais à l’heure à son casier, voir en avance parce que j’avais le don de sortir avant la cloche. L’enseignant en avait eu marre de mon mode lunatique et m’avait dit d’aller voir ailleurs si la lune n’était pas plus intéressante que ses paroles. J’avais eu le culot de lui dire qu’il n’était pas très difficile à battre niveau intérêt, que le silence était particulièrement plus palpitant que son cours, avant de me barrer. Me barrer avant d’entendre le mot retenue ou peu importe sortir de sa bouche. Même si je savais que j’allais le payer un peu plus tard, ou peut-être pas qui sait. Certains abandonnait la cause, d’autres pas. Y’avais pas un chat lorsque j’avais posé mon dos sur la case voisine.
Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 655
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

Bubble gum I like you  - Page 2 Empty


Tyler
J'ai 19 ans et je vis à Los Angeles, Californie, USA. Dans la vie, je suis encore au highschool et je m'en sors de façon très ordinaire, mais en vie. Sinon, grâce à ma malchance, je ne pogne pas du tout et je le vis plutôt mal, mais ça va...

Bubble gum I like you  - Page 2 Ezgif-1-690210218895


Tyler Joseph
Nous avions convenu de nous rejoindre après les cours, et le garçon était enfin parti, me laissant libre de sortir à l'extérieur pour le reste de l'heure du diner. Je m'étais trouvé un petit coin tranquille comme à mon habitude, pour avaler mon sandwich avec impatience d'arriver au dessert, sortant le fameux brownie de mon sac ... et constatant qu'il était tout écrapouti. Encore mangeable, bien entendu, et hors de question de le gaspiller, mais il n'avait plus autant sa belle texture fondante et moelleuse ...   Au final c'était plus une galette un peu écrasée, déception qui me fit froncer les sourcils alors que je regardais le fameux résultat du brownie malmené, tenu en main. Poussant un petit soupir, je me décidai enfin à le manger, parce qu'il était malgré tout délicieux. Comme quoi, les choses brutalisées ne perdaient pas pour autant toute leur valeur, même s'ils avaient parfois l'air un peu battus par la rudesse de la vie. Wow j'suis en feu avec mes belles métaphores, so cute so quétaine.

J'eus moins de temps que d'habitude pour me prélasser au soleil, suite à mon altercation avec Benji, ainsi la cloche sonna bien trop vite pour me ramener à l'ordre et me pousser à bouger mes fesses en direction de ma prochaine classe. Ce n'était pas trop mal, j'aimais bien les sciences, surtout quand on parlait de phénomènes et catastrophes naturelles comme les volcans ou bien les tornades. Ça me fascinait carrément, à quel point les êtres humains étaient minuscules, de vraies petites fourmis à l'échelle planétaire, et cette planète elle-même pouvait nous réduire en bouillie par la force de ses tempêtes. Il y avait quelque chose de fort impressionnant lorsque la nature se déchaînait et ces thèmes étaient parmi mes préférés du cours, je ne voulais pas que l'on finisse ce chapitre, jamais. Au moins les cours passaient vite, le sujet m'intéressait. Bien rapidement il n'en resta plus qu'un, anglais, pas si mal non plus car je passais le plus clair de mon temps à ne pas trop écouter et à gribouiller dans mon cahier. Des petits dessins, des paroles, des phrases. Des trucs qui me passaient par la tête. Peut-être un peu en lien avec ma rencontre du diner, peut-être. Je n'avais aucune difficulté avec la langue et estimait ne pas avoir grand chose d'intéressant à apprendre, ainsi comme un petit rebelle je m'adonnais à mes propres activités. L'écriture, j'aimais beaucoup ça. Pas que j'oserais le dire, inutile de donner des raisons de se moquer de moi.

L'après-midi avait passé assez rapidement à mes yeux, bien assez vite je me retrouvai dans le corridor parmi une foule d'élèves bien pressés de rentrer chez eux, qui en avaient marre de leur journée et se bousculaient pour accéder aux casiers. Je prenais mon temps cette fois, autant le midi je me lançais dans une course folle, le soir je laissais passer la horde de gorilles agacés et suivait gentiment derrière sans me faire bousculer. La petite surprise en arrivant à mon casier, d'y voir Benji déjà arrivé, visiblement à m'attendre. Il était clairement ponctuel, déjà tout prêt, apparemment qu'il était sérieux avec cette idée et ne comptait pas me laisser en plan et me poser un lapin comme je me l'étais imaginé au départ. J'avais eu un petit sourire, mine de rien, parce que ça signifiait que j'allais réellement manger mexicain ce soir et cette simple idée m'emballait. Même si c'était avec mon possible futur bully, qui sait. J'en savais rien. Il avait l'air d'un bully. Il avait écrasé mon brownie. Il jouait peut-etre avec moi. Qui sait ?

« Hey ! Gimme a second, I'll be ready right away ! » Simplement le temps de replacer un livre dans ma case et d'en ajouter un à mon sac pour le devoir que j'avais à faire ce soir, puis je refermai le cadenas et glissai mon sac à dos sur mon épaule. Je me tournai alors vers le jeune homme, un peu plus gêné maintenant que ça devenait officiel, qu'on allait manger ensemble. Qu'on allait quitter l'école ensemble, sous les regards de plusieurs élèves qui nous remarqueraient, qui nous poseraient des questions. « Do you need to stop by your locker ... ? Or do we just go ... straight there ? Do we walk there ? » Beaucoup de questions, oui. J'étais soudainement nerveux. Mes paumes devenaient un peu humide, j'essayais de les essuyer mine de rien sur mon pantalon.

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 687
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

Bubble gum I like you  - Page 2 Empty


Benji
J'ai 19 ans et je vis à Los Angeles, Californie, USA. Dans la vie, je suis étudiant et je m'en sors plutôt mal, rien à foutre des études. Sinon, grâce à ma malchance, je vois quelqu'un dans ma soupe et je le vis plutôt mal. J'ai pas la moindre idée de comment dealer avec ça.




Joshua Dun
La tranquillité fut brisée pour la foule de jeunes qui sortaient avec cette envie de fuir les murs de ce bâtiment. Je serais sûrement déjà dehors, si je n’avais pas dû attendre le seul qui n’avait pas envie de courir à toutes jambes pour d’échapper de cet endroit. Ce n’était pas surprenant ceci dit, car un fantôme qui cherche à fuir l’attention, est souvent dans les derniers à sortir pour éviter le peuple le plus que possible. L’important était qu’il s’était pointé, right? Il aimait réellement la bouffe mexicaine, avec cet enthousiasme de partir dans les instants à suivre, cela dit. Je m’étais contenté d’un hochement de tête en réponse, observant ce jeune qui ne savait pas trop où se placer et qui attendait sagement parce qu’il n’avait pas les couilles de me demander de me bouger de là. Tant mieux, il était assez intelligent pour comprendre qu’il était préférable de ne pas trop me déranger. J’avais une réputation après tout, de ceux à éviter particulièrement.

Et voilà le stresse qui montait, de manière plus évidente chez lui. Ça devait être épuisant mine de rien, d’avoir autant d’émotions et d’en prime, les démontrer aussi ouvertement. Je préférais les vivres intérieurement pour ma part, ne laissant deviner à personne ce qui se passait entre mes deux oreilles. « No. Yes. No. » Quoi, j’avais répondu à toutes ses réponses. Me demandez pas de développer pendant 4 heures j’en avais pas l’envie ni la patience. « Follow me » Avec un coup de tête en prime, pour le mener dehors, avec les autres. En direction du stationnement, plus particulièrement dans la section pour les transports qui n’impliquaient pas d’être sur 4 roues mais bien deux. Et qui pouvaient être un brin effrayant parfois je crois bien. « Are you scared? I can drive nicely if you want to ._. » Je pouvais comprendre que la moto, c’était pas fait pour tout le monde. Je l’avais d’ailleurs approché de moi, sortant un petit casque plus simple de mon compartiment. Non il était pas rose. Non il n’avait pas vraiment la chance d’y toucher parce que je m’occupais moi-même de bien l’attacher, en vérifiant que je ne l’étranglais pas promis. Non on était pas non plus dans un poulailler, c’était juste les filles, le classique, vous savez, qui gloussaient et observait la scène. Ou peut-être l’amour du badass. J’en avais rien à faire dans un cas comme dans l’autre. J’avais appris à ne plus les entendre en fait. Et puis en ce moment, y’avais que Tyler qui avait toute mon attention. Je m’occupais de mon propre cas de protection ensuite, ayant le culot de laisser mon casque sur mon véhicule oui. Parce qu’on savait que c’était pas touche, et que l’idiot qui avait osé en blague avait perdu une dent au passage oui. Bref, cette histoire j’allais me la garder. J’avais plus important, soit un semblant de date, j’imagine. J’avais pris place sur ma moto, prenant Tyler par le poignet pour bien l’installer et faire en sorte qu’il me tienne moi, plutôt que la moto en elle-même. Plus safe, et plus plaisant oui. Promis, j’avais fait attention. Nous n’étions pas allés bien loin non plus, je connaissais un endroit juste assez reculé pour avoir la paix et éviter des têtes trop connues.

Je m’étais encore gentiment occupé de sa personne, à lui enlever le casque et lui replacer en un coup de main ses cheveux en rigolant (oui je savais rire). Pour ma part, j’avais juste besoin de remettre ma casquette en envers sur ma tête et le tour était joué. Bref, ce ne fut pas très long avant qu’on ne puisse prendre place avec les menus. Et que je réalise que je devrais être plus bavard dans la vie pour m’en sortir avec ce genre de situation. Là je savais son prénom, qu’il portait des kimonos et aimait la bouffe mexicaine, et qu’il était gay. « So huh…. Why do you like Mexican food that much? » On va commencer par un truc simple right?
Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 655
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

Bubble gum I like you  - Page 2 Empty


Tyler
J'ai 19 ans et je vis à Los Angeles, Californie, USA. Dans la vie, je suis encore au highschool et je m'en sors de façon très ordinaire, mais en vie. Sinon, grâce à ma malchance, je ne pogne pas du tout et je le vis plutôt mal, mais ça va...

Bubble gum I like you  - Page 2 Ezgif-1-690210218895


Tyler Joseph
Des réponses très brèves à mes questions, me laissant un peu en plan et sans grandes explications. Il n'était décidément pas très bavard et pas du genre très expressif non plus, ça je le remarquais bien vite. Je n'osai pas le bombarder davantage de questions, attendant simplement de voir ce qui suivrait, s'il comptait s'expliquer davantage. J'eus ma réponse davantage sous forme de geste, un signe de tête et quelques mots qui m'incitaient à le suivre alors qu'il s'éloignait vers la sortie. Vers le stationnement, me faisant comprendre que monsieur avait son propre moyen de transport. À deux roues, bien entendu, pour aller à la perfection avec sa gueule de bad boy. Tout pour amplifier mon stress déjà présent. J'avais les paumes de plus en plus humide, parce que je m'imaginais déjà revoler de la moto et crasher la tête première dans un poteau ou bien dans une voiture arrivant en sens inverse. Ou même dans un piéton sur le trottoir, qui sait. Bien entendu que mon imagination se faisait des peurs, mais je n'avais aucune idée de la conduite de Benji et peut-être qu'il était carrément dangereux sur la route, en fait. Aucun moyen de savoir avant, quoi.

Il lisait probablement dans mes pensées, ou sur mon visage en fait, celui-là. Avec sa question, à me demander si j'avais peur. C'était si évident que ça ? « Ive never been on one of those ... » Ça répondait en soi. De l'insécurité surtout. De la nouveauté qui ajoutait du stress. Mais il avait dit qu'il pouvait conduire en faisant un peu plus attention, et ça m'allait. Puis il prenait tout son temps pour me mettre le casque sur la tête et me l'attacher lui-même, alors que j'avais presque osé protester que je pouvais le faire moi-même. J'avais bien levé une main pour l'arrêter, mais n'avait pas complété mon geste et plutôt refermé mes doigts sur le bas de son t-shirt, sourcils un peu froncés alors que j'observais son visage, me laissant faire. En rougissant bien entendu, fallait entendre les demoiselles s'exprimer là-bas derrière.

Je me retrouvai bien vite assit derrière Benji sur la moto, mes bras autour de sa taille, m'accrochant solidement à lui tout en essayant de ne pas lui nuire dans sa conduite. Je préférais largement ça que de m'accrocher à la moto elle-même, je n'étais toujours pas entièrement convaincu que je n'allais pas mourir subitement sur ce truc, mais j'avais rapidement rouvert les yeux après avoir réalisé que ce n'était pas trop mal. La balade ne fut pas bien longue, mais au finale pas désagréable, me laissant un petit sourire une fois arrivé. Mon premier tour de moto, et c'était en m'accrochant à la taille d'un beau gars. Je savais bien que plusieurs rêvaient d'être à ma place, alors que d'une manière quelconque, je m'étais retrouvé en cette position ce soir. Allez savoir pourquoi. J'y comprenais rien moi-même. « Well, it wasnt that bad »

Pas le temps d'enlever mon casque non plus, encore une fois Benji s'en occupait. Je commençais drôlement à prendre goût à ces petites attentions, souriant alors que je l'observais encore une fois de plus près, ayant cette possiblité de détailler son visage sans que ce n'ait l'air étrange; il s'était lui-même rapproché après tout. Il avait même gentiment ébouriffé mes cheveux d'une main pour les replacer après le casque sur la tête et cela me tira un petit rire, mon sourire bien heureux à le voir rigoler aussi. Alors il était humain.

Une fois installés, le menu en mains, je me mis à le scruter avec grande attention. Parce que c'était toujours un dilemme pour moi de choisir quoi manger dans un restaurant mexicain, je prenais tout de suite de l'avance, étudiant les possibilités qui s'offraient à moi. Je relevai simplement les yeux lorsque Benji chercha à faire la conversation, réfléchissant un instant à sa question comme si je n'y avais jamais vraiment porté attention auparavant. « Well uh ... I don't know. Its a little spicy, its cheesy, its just so good. You can also use any type of meat, beef, chicken, and make it taste marvelous, the spices are great and then theres GUAC. I love guacamole. » Fallait voir l'enthousiasme avec lequel je parlais de la bouffe mexicaine, le sourire du mon visage, les étoiles dans mes yeux. Carrément adorable. « Whats your favorite food ? Cause you know, I LOVE mexican food but I enjoy all types of foods too, Im not a weirdo who only loves one type, ha » Un peu gêné peut-être, le retour des rougeurs sur mon visage. Je voulais tellement faire bonne impression, mais je me sentais ridicule et les mots sortaient tout croche de ma bouche.

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 687
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

Bubble gum I like you  - Page 2 Empty


Benji
J'ai 19 ans et je vis à Los Angeles, Californie, USA. Dans la vie, je suis étudiant et je m'en sors plutôt mal, rien à foutre des études. Sinon, grâce à ma malchance, je vois quelqu'un dans ma soupe et je le vis plutôt mal. J'ai pas la moindre idée de comment dealer avec ça.




Joshua Dun
Fort heureusement je n’avais pas fait en sorte de le tuer. Que ce soit le faire mourir de peur ou encore par la faute d’une conduite dangereuse. Je voulais avoir toutes les chances de mon côté donc j’avais fait attention au niveau de ma conduite. Y’avais pas de presse de toute manière, après tout. Enfin pas dans mon cas. J’étais jamais le premier à vouloir rentrer chez moi de toute. J’osais espérer que je pouvais kidnapper Tyler pour quelques petites heures, aussi. J’en avais pas grand-chose à faire du menu pour être honnête, je voulais surtout apprendre à connaître ce fameux fantôme, le rendre un peu plus vivant à mes yeux surtout. Mais je réalisais que c’était pas vraiment facile en fait. Je devais entretenir une conversation, moi, avec une personne que je ne connaissais pas le moins du monde. Y’avais l’angoisse de parler d’un truc qu’il n’aimait pas, ou encore déplacé qui sait. Parce qu’entre amis, c’était pas pareil. On parlait de nos mauvais coups, de nos coups tout court aussi, et puis bah… Ce genre de chose quoi.

Alors oui, le premier sujet aussi nul qu’il pouvait être était la raison de son amour pour la nourriture Mexicaine. Sur le coup je la trouvais nulle ma question, mais à le voir aller, elle ne l’était plus tant que cela. Il ne rigolait pas avec son amour en tout cas, et c’était plus qu’un tout petit peu visible. J’avais devant moi un livre ouvert, un parfait contraire de moi. Y’avais que lorsque j’étais derrière ma batterie que je me permettais de laisser tomber ma neutralité. J’étais plus le type si ennuyant émotionnellement, si neutre. Mais là en ce moment, j’avais la tête derrière un menu, en quelque sorte, et c’était pas du tout pareil. J’avais quand même eu un petit sourire, en me disant que s’il n’appréciait pas la compagnie, il allait au moins apprécier la nourriture. Il était adorable, quand même, mine de rien. Et j’avais l’impression que je subissais soit le karma, soit que cupidon était trop saoul et avait manqué sa shoot, en plus d’oublier de tirer une deuxième fois, sans le moindre doute. Faut dire qu’on était deux, mine de rien à se sentir ridicule mais sans le savoir, et sur des sujets différents. Et j’osais espérer un petit retour d’intérêt plus que de politesse, au retour de la question. Je me sentais quand même un peu ridicule, parce que ça ressemblait mine de rien, aux petits tours qu’on devait obligatoirement faire pour faire connaissance avec ses camarades. Les questions classiques de la nourriture, couleur, animal favoris, ce genre de chose quoi. Ça ne m’avait pas empêché d’avoir un mince sourire en coin, je ne le jugeais pas de toute manière. Pour le moment. « I’m a weirdo who only loves one type of food. » Yes I was joking, mais c’était pas évident de le voir avec mon visage si expressif. « I’m kidding. » Des fois j’oublais ce détail, mais j’oubliais pas de spécifier quand je faisais des blagues. Ou dans ce cas-ci, peut-être bien une crise d’angoisse à l’autre. Il était tellement nerveux le pauvre. Il ne vivrait pas bien longtemps malheureusement. « I’m not the picky type on food… But I am a weirdo. I mean pickles and Nutella are good .-. » J’avais pas l’air de ça, peut-être bien, mais on me le soulignait souvent que j’avais des goûts bizarre de femme enceinte. « No I’m not pregnant before you ask. And yes, i’m the pizza pineapple guy. » Un petit rire, pour oui démontrer que j’étais humain. Ou peut-être pas, enfin je sais plus. En espérant que ce petit aspect de moi ne le fasse pas trop fuir. « But I have to say, you can’t judge if you don’t try it. Most of my friends never dared to try my weird mixes. They have zero balls on that. » Dans tous les cas il était averti, en quelque sorte, que j’allais certainement prendre le truc le plus bizarre sur le menu par curiosité, parce que j’avais envie d’essayer. Because I’m that kind of guy.
Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 655
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

Bubble gum I like you  - Page 2 Empty


Tyler
J'ai 19 ans et je vis à Los Angeles, Californie, USA. Dans la vie, je suis encore au highschool et je m'en sors de façon très ordinaire, mais en vie. Sinon, grâce à ma malchance, je ne pogne pas du tout et je le vis plutôt mal, mais ça va...

Bubble gum I like you  - Page 2 Ezgif-1-690210218895


Tyler Joseph
Crise cardiaque instantanée.

Parce qu'il avait osé une petite blague, qui ne m'en avait pas semblé une, son expression ne changeant pas vraiment et me laissant croire qu'en réalité il était réellement offensé par mes mots, car il tombait dans la catégorie que je venais de ridiculiser d'une certaine façon. Il fallait voir mes yeux s'écarquiller de surprise, de petite panique à l'idée d'avoir ruiné quelque chose, de l'avoir fâché, de m'attirer sa colère. Heureusement, il me laissa verbalement savoir qu'il blaguait, de quoi me tirer un petit rire un peu nerveux et peut-être un peu forcé, principalement du gros soulagement qui sortait. J'allais mourir, un jour. Il allait me faire mourir. Et pleurer. Parce qu'il me détruirait émotionnellement avec son absence d'émotions visibles qui me permettraient de détecter son humeur.

Il avait enchaîné en répondant plus sincèrement à ma question, et à ses premiers mots sur le Nutella et les cornichons, mon expression changea carrément. « Oh I know right ?! Its so fucking good, its like the best mix of sweet and sour » Aucun dégoût ou jugement ici. Plutôt les sourcils haussés et les yeux grands ouverts de surprise à trouver un autre étrange individu qui aimait cette combinaison, mais aussi brillants d'enthousiasme. J'étais carrément content, là. J'en avais même délaissé le menu. « Ive never had pineapple on pizza though, it always felt weird, even for me, but you'll have to make me try someday ! » Alors Benji pouvait se rassurer sur le fait que je ne le jugeais pas, plutôt carrément le contraire. Il venait de se trouver un copain de pickles dans le Nutella, ce qui devait être rare en soi, car la combinaison plaisait plutôt rarement. Je n'en revenais toujours pas de l'avoir entendu parler de ça, il venait soudainement de grimper un peu dans mon estime, de me sembler un peu moins effrayant et imposant tout à coup. Parce qu'il mangeait des trucs bizarres et avait ses petits côtés quirky et fun. J'aimais bien, je crois. « If you wanna try something unusual here, try the chili fruits salad. Its sweet and spicy and different and awesome »

J'avais pour ma part une énorme commande à passer lorsque le serveur vint nous voir. Deux burritos, un au poulet et l'autre au boeuf, puis six tacos, trois de chacune des deux viandes. Parce que je devais avoir de tout, bien évidemment. Puis en quantité assez énorme pour mon petit estomac. Autant je n'étais pas du genre à manger tant que cela au naturel, autant je pouvais emmagasiner de la bouffe mexicaine comme pas deux dans ce petit corps. Avec un extra guacamole bien entendu, je vivrais de guacamole et d'eau fraîche dans la vie.

« So ... You don't really look like a sports guy. I mean, a little. But not really. And definitely not a nerd. So whats your thing ? Arts ? Music, its totally music, right ? Something badass like electric guitar or something ? Or maybe drums. Drums are cool »


Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 687
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

Bubble gum I like you  - Page 2 Empty


Benji
J'ai 19 ans et je vis à Los Angeles, Californie, USA. Dans la vie, je suis étudiant et je m'en sors plutôt mal, rien à foutre des études. Sinon, grâce à ma malchance, je vois quelqu'un dans ma soupe et je le vis plutôt mal. J'ai pas la moindre idée de comment dealer avec ça.




Joshua Dun
J’étais loin de me douter de ce qui m’attendais avec ce rendez-vous. J’étais plutôt prêt pour un petit rire, un jugement retenu, ce genre de chose. Parce que j’étais pas con, et que mes goûts particulier, ne courraient pas dans les ruelles joyeusement. Et si elles courraient c’était bien pour fuir ce type de goût alimentaire particulier. Son expression qui avait vécu la crise cardiaque quelques secondes plus tôt n’avait pas viré vers le petit dégoût ou le jugement, loin de là. Y’avais de la lumière, de la joie, et de l’incompréhension interne de mon côté, qui avait viré aussi vers… de la joie ? J’avais même pas réalisé l’effort physique monstrueux de mon visage, j’avais pas réalisé que j’étais content d’apprendre que j’avais peut-être vraiment trouvé mon âme sœur (vous savez comment les ados pensent parfois hein, ils sont encore tous jeune à 19 ans). Les deux, on partageait le point le plus hors du commun possible. Et ça, ça m’avait sourire. Le genre de sourire qui s’étirait, le genre de sourire qui faisait en sorte que j’avais des yeux de chinois, comme il dit. I was cute af. Chose qui était une rareté chez moi. Tout ça parce que je partageais un truc en commun avec mon crush instantané. « Yeah exactly! People are missing something so good… »  Et puis bim. Cet idiot me donnait une sensation toute drôle au creux de mon ventre, parce qu’il venait de sous-entendre qu’on allait se revoir, éventuellement, pour une pizza aux ananas. C’était tout con mais ça me rendait bien content, étrangement. En même temps de me sentir con d’avoir autant d’émotions pour si peu… « Deal! I know a place where they’re good af. » Et j’avais mis sous silence le reste de mon enthousiasme qui voulait lui demander quand il était libre, que ça pouvait se faire demain s’il le voulait. Mon cœur était beaucoup trop envahissant. Heureusement que ma tête était assez présente pour ajouter un filtre à cet idiot qui battait trop vite pour rien.

J’avais pris note de sa recommandation, l’oubliant un peu entre deux à l’ouïr de la commande de monsieur. Oh. My. Gawd. J’étais sur le cul comme on dit. Il était tellement petit, tout mince, je comprenais pas. Je crois que j’avais fait, sans m’en rendre compte, comme un chien curieux, en le regardant avec un point d’interrogation et en penchant ma tête un peu sur le côté. Y’avais pas de jugement, j’essayais juste de comprendre comment, avec un peu de ce petit air impressionné et à la fois un peu paniqué pour mon argent. « How… You’re gonna ruin me. » Mais j’avais eu un petit rire, pour démontrer que je n’étais pas plus fâché que cela. J’allais m’en sortir, en même temps que de lui faire savoir, je crois, que son repas était sur mon propre bras. J’aurais jamais le courage de lui dire mot pour mot que c’était une forme de date pour apprendre à se connaître ok. Bon. Bref. J’avais fait aussi ma commande, en rajoutant ce petit extra qui m’avait été recommandé, avant que la conversation ne retombe sur nous.

J’aimais croire qu’il avait un réel intérêt, et j’avais hâte de voir la bouffe arriver pour noyer ces foutus papillons agaçant dans mon ventre. Il avait réussi à mettre le doigt direct dessus en quelque sorte. Et pour la blague, je m’étais amusé à relever un petit peu mon chandail, avec mon éternel poker face pour démontrer ma râpe à fromage. Un peu show off, oui, mais c’était une forme de shut up je suis en forme ok. Parce que j’avais pas l’air d’un sportif comme il disait, mais je me tenais en forme. Avec un petit sourire en coin à la fin je l’avoue. « You might see the rest, one day. » J’allais taire les circonstances que j’avais en tête, bien entendu. Alors que la suite de mes paroles allait peut-être entendre la version plus sage, et non celle qui habitait mon esprit. « But yeah, you’re hella good. I play drums. I have a band. Like a garage band you know. If you wanna see me one day feel free to ask me. » Un petit band, qui voyait grand. On travaillait fort dans le but de percer un de ces jours. Pour le moment on était encore jeune, on avait le temps. Mais on avait aussi quelques fans, on faisait partie des spectacles de musiques de l’école. On me connaissait pour autre chose que le rebelle qui aimait casser des gueules de temps en temps. « And you? What’s your thing? I can’t guess, you’re so mysterious… But I like that. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 655
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

Bubble gum I like you  - Page 2 Empty


Tyler
J'ai 19 ans et je vis à Los Angeles, Californie, USA. Dans la vie, je suis encore au highschool et je m'en sors de façon très ordinaire, mais en vie. Sinon, grâce à ma malchance, je ne pogne pas du tout et je le vis plutôt mal, mais ça va...

Bubble gum I like you  - Page 2 Ezgif-1-690210218895


Tyler Joseph
Je n'avais aucune idée de ce qui m'attendait et n'avait pas pu me préparer à cette vague de papillons qui vint envahir mon ventre et ma poitrine lorsque Benji m'offrit le plus adorable des sourires du monde. Je ne l'en croyais même pas capable, lui qui était si impassible, voire rude, depuis le début ... Mais il m'avait pris par surprise et la chaleur avait envahi mon visage, me laissant croire que je devais sans doute être écarlate. Alors non seulement on avait des points en commun bizarres, mais il était aussi capable de faire les grands sourires aux petits yeux chinois, truc qui me faisait presque assurément craquer chaque fois ? J'étais foutu. J'y croyais pas, il y a quelques heures, quand il m'avait plaqué contre mon casier, super intimidant et tout ça, mais là ... Là, c'était complètement différent. Benji était différent. Plus ouvert et plus réceptif, on partageait un truc en ce moment et je me sentais sourire tout grand sans vraiment avoir de contrôle là-dessus.

Pauvre petit con. C'était pas le moment d'avoir un coup de foudre ridicule. C'était pas le moment de tomber amoureux. Ça le faisait pas du tout. Je le connaissais à peine, je n'étais toujours pas entièrement convaincu qu'il n'était pas une brute méchante ... Non. Fallait pas que je m'emballe. Même si les papillons semblaient bien installés, plus on parlait de pizza et de bouffe et de la possiblité de se revoir, même on avait fait aucun plan, pas tout de suite, pas déjà. Fallait pas avoir l'air obsédé. Mine de rien, j'étais secrètement content qu'il soit impressionné de la quantité de bouffe que j'avais commandé Parce que je ne croyais pas avoir grand chose à offrir, mais si je pouvais le surprendre au moins comme ça, c'était déjà ça. Puis il avait sous-entendu qu'il allait me payer la bouffe, j'allais pas chialer, ça aidait les papillons aussi. J'étais loin de penser qu'il en avait lui aussi, des papillons. Qu'on était deux cons dans le même bateau. Help. « You know its fine, I can pay for my food, I know I ordered quite a lot ... Don't feel any obligation, alright ? » Quand même pour lui enlever le petit poids qu'il se mettait peut-être, qu'il ne se sente pas obligé de le faire. J'appréciais l'intention, mais je voulais pas non plus le ruiner, peut-être qu'il commencerait à me taxer ensuite et à voler mon argent dans les corridors de l'école .......

.... Non mais ça va ces pensées débiles, il savait faire le sourire petit chinois, il ne pouvait pas être si mauvais non ?

WHOA WHOA qu'est-ce qu'il faisait là à soulever son haut comme ça ? Mes yeux s'étaient gentiment fixés sur cette partie de son torse qu'il me dévoilait spontanément, me laissant voir qu'il n'était peut-être pas le gros stéréotype des sportifs, mais qu'il se gardait parfaitement en forme merci bonsoir. Peut-être que j'avais la bouche un peu entrouverte sur un petit « Wow .. » tout bas, dans un souffle, un murmure impressionné. Rapidement j'avais relevé les yeux à son petit commentaire, sentant mes joues brûlantes et patinant à la recherche de quelque chose d'intelligent à dire. Heureusement, il eut pitié de moi, mettant fin à mon supplice en confirmant mon hypothèse de la musique. J'avais visé droit dans le mille, il jouait du drum. Aussitôt enthousiaste, je souris largement et hochai un peu la tête. « Of course I'd like that. Sounds real fun ! Just let me know next time you guys play or something, I'll be there » Parce que la musique, au final, c'est plutôt mon truc.

Sauf que lorsqu'il me posa la question, je fus un peu à court de mots. Je ne savais pas vraiment, ce que je faisais. Rien de particulièrement défini, un gamin fantôme qui touchait un peu à tout. Qui ne correspondait à aucun stéréotype. Je haussai vaguement les épaules à sa question, même si un petit sourire étira mes lèvres lorsqu'il mentionna aimer le fait que je sois si mystérieux. « I don't know ... I uh ... Im very good at basketball ? My dad had me play for a few good years as a kid, I actually love it but theres no place for me in highschool sports, nah, never. I like music too ... I play the piano and the ukulele ... » J'évitai délibérément de dire que l'écriture était quelque chose que j'affectionnais aussi beaucoup, parce que ça sonnait lame et loser.


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Bubble gum I like you  - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Bubble gum I like you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Partners in crime (Luke Holmes/ Thalia Bubble)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: