Partagez
 
 
 

 People talk about the Naughty List like it's a bad thing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 671
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 5 Empty


Lucifer Morningstar
Je suis immortel et je vis désormais à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis trafiquant majoritairement car je m'emmerde et c'est si plaisant de faire chier la police. Je suis ça et tant de choses à la fois. Mais nous n'avons pas toute la journée. On peut ajouter à la liste qu'il m'arrive aussi de mettre fin aux jours de certaines âmes.




Tom Ellis - aerie
Il comprendrait peut-être un jour d’où pouvait bien venir toute mon excellence. Ainsi que le poids du compliment que j’avais osé dire, avec une touche d’humour avec ce surnom adorable pour rester dans les restes du jeu. Un petit bisou en réponse, j’allais m’en contenter pour cette fois. Il était si facilement provoqué, ou alors était-ce simplement moi qui avait le don de bien le piquer. J’en était fier dans tous les cas, car j’avais réussi à lui extirper des émotions autre que de la froideur. Un ton plus rieur, ce qui était une première depuis notre rencontre. « You know I would? But then I’ll cheat on them so it’s not worth it I suppose… » Au moins j’étais sincère avec qui j’étais et ce depuis le début. Je lui avais bien dit que je serais un mauvais mari qui allait le tromper. Mais. Compte tenu qu’il venait de me donner ce que je voulais et ce, dès le premier jour, j’allais peut-être le prendre en considération dans mes choix futurs. En autant que ce ne soit pas la seule et unique fois.

À voir ce que la suite nous réservait dans tous les cas. Pour le moment c’était un petit nettoyage, effectivement. Si lui qui n’avait surement pas grand-chose prenait cette peine, imaginez-moi un peu. Aussi bien tartiné qu’un toast. Pas uniformément heureusement. Autrement le bain aurait été nécessaire. J’avais accepté de partager ce petit moment de couple avec Pierce, prenant certainement plus de temps que lui avant de sortir de là. Sans démarche de pingouin soit dit en passant. Je ne comptais pas le faker pour prétendre que j’avais une once d’humanité chez moi.

J’avais droit à un peu de gentillesse de sa part, en acceptant de partager le lit. Comme s’il avait véritablement le choix. Mais ça va, je ne dirais rien là-dessus en acceptant de m’y glisser à mon tour. Pas de cuillère. Pour le moment. Il s’était si rapidement endormis le pauvre, laissant son inconscient le guider vers moi à un moment. Je venais à peine de sentir le sommeil doucement me gagner lorsqu’une présence se fit sentir tout près. J’en avais décidément profité pour forcer la cuillère, avec un petit sourire en coin avant de trouver complètement le repos. La paresse aussi me gagnait, comme toujours au réveil. J’aimais prendre mon temps, laisser la fin de mon sommeil me réveiller plutôt que le cadran.

Mais là j’avais une voix qui s’occupait de forcer le mien. Pas si rude que cela, ça allait. Il était dans son rôle décidément, frais comme un nouveau-né en prime. Il était définitivement plus fort que je ne le croyais. J’avais au moins pris la peine de mettre un sous vêtement et de me vêtir d’une robe de chambre de satin dans mes couleurs, pour la forme plus qu’autre chose. C’est un peu décoiffé aussi que je m’étais un peu remis aussi dans la peau de mon personnage en allant l’enlacer par derrière… Et lui piquer sa tasse fraîchement faite. « Oh thank you :3 » Avec un regard un peu de dédain en voyant le déjeuner. « If you don’t mind I’ll do the cooking and you’ll do the cleaning. » Je savais parfaitement bien cuisine moi. Après tout, n’étais-je pas aussi un as de la gourmandise? J’avais tous les péchés capitaux dans la peau. Ou presque. La jalousie ne me connaissait pas. Je le laissais avec ses toasts, en sachant que j’allais le faire souffrir avec mon déjeuner à moi s’il osait s’obstiner. Un truc fancy, of course. Il allait comprendre pourquoi j’étais en retard la veille à me voir préparer des œufs bénédictins.

Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 639
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 5 Empty


Marcus Pierce
Je suis immortel et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors très bien, quoi que je ne sois pas apprécié de tous. Sinon, dû à cette malédiction d'immortalité qui pèse sur mes épaules, j'évite les sentiments et les relations et je le vis plutôt mal.

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 5 RJgxU0r


Tom Welling
L'appeler de la sorte avait réussi à le tirer du sommeil, créant un mince sourire chez moi en réalisant qu'au moins, il n'était pas de ceux qui dormaient comme une bûche à être presque morts, et que rien ne pouvait réveiller. Je lui avais laissé le temps de se sortir du lit et se couvrir un peu, n'insistant pas et continuant gentiment de préparer le déjeuner. Soit ... étaler des confitures sur mes toasts, en attendant de voir ce qu'il voudrait mettre sur les siennes. Parce que naïvement, je croyais bien qu'il allait manger comme moi, simplement. Pauvre idiot que j'étais, complètement dans le champ, Lucifer ne s'abaisserait évidemment jamais à manger de simples toasts, mais ça je ne le savais pas encore, bien que j'aurais sans doute dû deviner.

Des bras entourèrent ma taille par derrière sans que je n'en fasse de cas, je l'avais entendu s'approcher. Ses mains se refermèrent sur ma tasse de café avant même que je n'aie le temps d'en prendre une gorgée, et je la laissai partir dans son emprise en roulant simplement les yeux, car à quoi bon me battre pour ? Dans le meilleur des cas, je ne faisais que me faire renverser du café brûlant dessus, dans le pire, Lucifer était de mauvaise humeur le matin et me faisait la gueule -et donc, davantage chier encore- pour la journée. Not worth it

Monsieur n'avait pas l'air enthousiasmé par le déjeuner que j'avais préparé. Je ne voyais rien de mal à mes toasts, lui jetant un regard qui semblait découragé de ses caprices en prenant d'ailleurs une bouchée. Ce n'est pas que je ne savais pas cuisiner, mais je n'en voyais pas l'immédiate nécessité, surtout pour le déjeuner. Inutile d'y mettre autant d'efforts, alors que des choses bien plus simples faisaient parfaitement l'affaire. Comme les toasts que j'engloutissais actuellement en me servant une nouvelle tasse de café, que je buvais bien noir comme mon âme. Monsieur se faisait des oeufs, et pas n'importe comment non plus. Je me retiens d'un commentaire sur comment il était fancy avec son petit cul de riche et me contentai de lui signifier que j'en voulais aussi, tout en finissant mes toasts. Tant qu'à y être.

Fallait avouer qu'il savait cuisiner, et que le déjeuner était délicieux. Mais je ne lui avais pas dit, la seule preuve étant que je finis mon assiette sans en laisser une miette, malgré que j'avais déjà mangé avant. Il eut quand même droit à un merci, et je fis même la vaisselle. Good husband. Il fallait ensuite penser aux plans de la journée, et quoi de mieux pour gentiment poursuivre notre infiltration en tant que couple gay que d'aller dans un festival justement dédié à cela. J'avais déjà envie de vomir à l'idée, non pas parce que j'avais dédain et que j'avais quoi que ce soit d'homophobe, mais bien parce que je savais que les gens à ces genres d'évènements étaient ... très exagérés, ridiculement vêtus et globalement déplaisants dans leur intensité. Je n'étais pas enchanté du. tout.

Avec raison. Il fallait voir ma tête en ne faisant qu'oser y mettre les pieds, réalisant que tout était beaucoup trop joyeux et coloré à mon goût, comme je le croyais. « Nope. Nope nope nope. Honey, I dont feel too good, I should go back home and rest ._. »

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 671
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 5 Empty


Lucifer Morningstar
Je suis immortel et je vis désormais à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis trafiquant majoritairement car je m'emmerde et c'est si plaisant de faire chier la police. Je suis ça et tant de choses à la fois. Mais nous n'avons pas toute la journée. On peut ajouter à la liste qu'il m'arrive aussi de mettre fin aux jours de certaines âmes.




Tom Ellis - aerie
J’avais décidément l’impression que j’allais devoir revêtir le stéréotype de la femme du couple, en devinant que monsieur devait être le genre à se nourrir pour survivre sans plus ni moins. Sans le moindre plaisir, sans rien de plus. Quel ennuie. Alors oui, je voulais bien user de mes talents plus pour mon propre plaisir que pour le sien. Même s’il me demandait, mine de rien, de lui en faire aussi une portion. Ah tiens donc, monsieur ne devait pas avoir de talent culinaire ce qui devait aussi expliquer. Pauvre âme. Un peu de pitié pour son estomac, je l’avais fait, le regardant engloutir son assiette sans laisser la moindre preuve ni indice de ce qu’il avait bien pu manger. Je le prenais comme un merci, sachant bien que cet homme avait du mal avec ses émotions et certainement ses marques de politesses. D’autant plus lorsqu’il devait dire merci à… l’un de ses ennemis je suppose. Je n’eu au moins, pas eu besoin de m’occuper de la vaisselle ce qui était le deal que je venais tout juste de faire. À mes yeux plus qu’équitable vu mes talents.

Il avait les deux mains dans l’eau lorsqu’il fut temps de voir pour la poursuite de notre plan. Il devait bien y avoir un truc pas très loin. C’est alors que je tombai sur un festival particulier. Je n’avais souvenir d’y être un jour allé, ou simplement avais-je oublié depuis ma dernière visite sur Terre. Certainement que ce truc ne devait pas exister en fait. Et si j’avais bien hâte de découvrir, mon air fu bien rapidement désenchanté. Le jugement à un très haut niveau, alors que monsieur chialais dans mes oreilles. « Dear lord… Humans… They are quite something ._. » Pour ne pas dire que j’étais SI heureux de ne pas faire partit de cette espèce. J’en aurais eu honte en ce moment. Je ne comprenais pas ce besoin d’être aussi extravagant, mais en conclu qu’ils devaient avoir été tellement obligé de resté dans le silence qu’ils explosaient tous comme des bombes de nos jours. « Sounds like a good plan. » Mais ça, c’était avant de sentir des doigts contre ma taille, qu’on me tirais doucement, bien touchy. Bonjour le gros point d’interrogation avant de voir le visage de notre fameuse cible. Je crois bien que cet idiot avait décidément un faible pour les nerds, ou pour moi tout simplement. Je le comprenais tout à fait. Ça ne me faisait que plus plaisir en sachant que cet imbécile étant encore dans l’ignorance de mon identité. Soit celui qui voulait lui faire payer, soit un gros concurrent qu’il aimerait tant taire. Il était tout content de nous voir (enfin surtout moi, il était simplement poli en saluant Pierce aussi) j’avais droit à une salutation et des bisous sur mes joues (un peu trop proche d’ailleurs). Mais moi, ça m’amusait, que voulez-vous. J’avais rigolé en retournant la salutation d’un simple petit Heey en jetant un coup d’œil au bloc de glace. Il faisait un peu peur certainement, ce pourquoi l’autre n’osait rien. Ou alors était-ce bien le contraire, bien provocateur, qui ne se gênait pas et n’avait pas peur de se faire casser la gueule. J’en savais rien moi, j’apprenais encore.

J’apprenais aussi qu’il avait décidément l’habitude de ce genre de festival à le voir habillé drôlement. C’était si dur pour moi de ne pas rire. Mais un sourire, ça passait toujours bien n’est-ce pas? Je vous épargne les détails de notre conversation sans intérêt. Mais le voilà qui nous invitait à le suivre, car monsieur était actuellement dans le festival. Oh pitié. Halp. Mon regard qui se déposait sur Pierce, à la recherche d’une réponse certainement. La honte certes, mais si on lui disait non on allait se retarder dans la mission. Mais mon mari avait peut-être une solution. Qui sait.


Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 639
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 5 Empty


Marcus Pierce
Je suis immortel et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors très bien, quoi que je ne sois pas apprécié de tous. Sinon, dû à cette malédiction d'immortalité qui pèse sur mes épaules, j'évite les sentiments et les relations et je le vis plutôt mal.

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 5 RJgxU0r


Tom Welling
Pour une fois, Lucifer et moi étions sur la même longueur d'ondes. Il semblait aussi un peu pris de court par l'effervescence humaine qui se déroulait sous nos pauvres yeux agressés, et j'y allai d'un petit son d'approbation à son commentaire sur la race humaine. Il y a des moments où j'étais moi-même honteux d'en faire partie. Dire que j'étais le premier humain né sur Terre, premier enfant d'Adam et Ève, et que ces actuels singes découlaient de générations bien longtemps après la mienne ... Mais que s'était-il donc passé depuis ?? Where the fuck did it go wrong ?

Nous étions sur le point de faire demi-tour, à mon plus grand bonheur, je lui avais même pris la main pour la peine, parce que je me sentais immédiatement le coeur plus léger à l'idée que même lui ne comptait pas m'imposer ce cirque. Or, il se trouve que rapidement, mon humeur retomba alors que l'on se retrouvait pris au piège. Notre cible qui venait de gentiment de glisser une main contre la taille de Lucifer, créant immédiatement le froncement de mes sourcils à la vue de sa grande tactilité. Les baisers sur les joues qui s'approchaient drôlement de ses lèvres, aucune gêne et que de réponses en rires amusés de la part de mon faux-mari, qui jouait encore une fois avec la harpe de mes nerfs. Inutile de dire que mon propre bras s'était glissé autour de sa taille, ouvertement possessif et ne cherchant pas à le cacher. Mon regard était rivé sur l'autre homme, clairement peu impressionné par ses attitudes de charme. Que tu sois aux hommes, je respecte, mais que tu flirt ouvertement avec un homme déjà pris, ça c'est juste dégueulasse. « Hey. Didnt expect to see you here » Le ton qui en disait long sur le fait que ces paroles étaient totalement fausses. C'était exactement le genre d'endroit où cet homme pourrait se retrouver, il était bien aussi dévergondé que les autres, et apparemment sans aucune notion de limites ou de pudeur. Ni de respect, apparemment. Mon emprise sur Lucifer se resserrait un peu, le gardant bien pressé contre moi, les doigts de mon autre main jouant avec les siens dans une tentative de faire passer la chose un peu mieux, petit contact doux entre amoureux.

Je ne voulais définitivement pas le suivre. Peut-être bien que Lucifer pouvait capter l'horreur dans mon regard, qui sait, mon subtil mouvement de tête qui signifiait non, qui l'incitait à trouver quelque chose pour éviter cet enfer. Je n'avais absolument rien, moi, que de bien mauvaises excuses, à vrai dire, mais ça valait le coup d'essayer. Forçant un petit sourire mais ne cherchant pas à complètement camoufler mon malaise, conscient que ce ne pouvait qu'aider ma cause, je cherchai à ralentir les ardeurs de notre homme. « Actually I ... Don't think we're quite yet ready for that. You see, this marriage hasnt exactly been easy with our families, they didn't exactly approve at first, they still barely do, so ... We're not there yet. Not quite ready to expose ourselves like that. We're curious though, and would be happy to watch and support, just not be in the middle of it. Maybe we could meet afterwards for lunch, or something »

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 671
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 5 Empty


Lucifer Morningstar
Je suis immortel et je vis désormais à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis trafiquant majoritairement car je m'emmerde et c'est si plaisant de faire chier la police. Je suis ça et tant de choses à la fois. Mais nous n'avons pas toute la journée. On peut ajouter à la liste qu'il m'arrive aussi de mettre fin aux jours de certaines âmes.




Tom Ellis - aerie
Je n’avais définitivement aucune idée à qui je pouvais bien parler. Du moins pas encore. Le premier petit humain, qui en avait engendré d’autres pour avoir… Ce que nous avions de nos jours. Des plus parfaits que d’autres (les criminels bien entendu) et ceux que je ne comprenais juste pas comment la sélection naturelle les avait encore gardés bien en vie. Mais parfois, comme en ce moment, je trouvais qu’ils avaient mal tournés, un peu. Si j’avais été une bonne personne j’aurais dit qu’au moins, ils ne font de mal à personne. Mais je trouvais qu’ils usaient de leur temps de manière bien inutile. Si seulement ils pouvaient prendre toute cette énergie et créativité pour autre chose d’un peu moins coloré comme on dit. Bref, je devais endurer cette triste réalité.

J’avais plus important à m’occuper aussi. Soit la surprise de sentir une autre force contre ma taille bien possessive cette fois. Oh. Soit il était drôlement bien dans son rôle, soit il avait marqué son territoire la veille et ne comptait pas partager. Petit humain déjà bien accro, comme c’était adorable. Et c’était bien ça que mon regard voulait lui dire lorsque je le déposai sur lui suite au geste. J’avais même droit à une des doigts contre les miens, si ce n’était pas parfait tout ceci. Il s’était peut-être fait une ligne avant de venir ici dans mon dos qui sait, pour autant oser. Je ferais mon baveux une autre fois. On devait de toute, se sortir de cette situation que ni moi, ni lui n’avions envie de vivre. Mais vous savez quoi? J’aurais été assez habile pour ruiner le festival et créer un peu de chaos. Une autre fois peut-être, alors que Pierce trouvait une excuse parfaite. Un air faussement blessé et attristé par notre dure réalité, alors que j’avais un petit geste tendre envers lui, envers nous aussi en quelque sorte. « Sadly yeah… But we have each other at least » Un sourire d’un con heureux qui vennait de voler un bisous contre la joue de son tendre époux. Pas très tendre en vrai mais chut. Ça avait plutôt bien fonctionné. Il était autant attendri, que triste pour nous. Il disait parfaitement comprendre, acceptant avec joie l’invitation. Que je n’avais qu’à lui envoyer un petit texto car j’avais son numéro. « Oh true! I shall text you now so you’ll know it’s me! » Une pêche tiens. Je jouais avec le feu je sais. Un petit rire plus tard, une promesse de se revoir et une aubergine fit son apparition sur mon écran. « Would you consider a threesome ? » J’étais hilarant je sais.


Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 639
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 5 Empty


Marcus Pierce
Je suis immortel et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors très bien, quoi que je ne sois pas apprécié de tous. Sinon, dû à cette malédiction d'immortalité qui pèse sur mes épaules, j'évite les sentiments et les relations et je le vis plutôt mal.

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 5 RJgxU0r


Tom Welling
Mon idée avait porté fruits et Lucifer avait bien joué le jeu. J'avais réussi à y aller d'une expression un peu triste de la chose, mais osant un mince petit sourire à son commentaire, au baiser contre ma joue, serrant sa main avec affection. Son petit commentaire était parfait, la cerise sur le sundae de notre mensonge qui dupa parfaitement notre homme. Nous avions réussi à nous échapper de cet enfer tout en s'arrangeant pour développer quelques petits liens de plus et se prévoir un petit rendez-vous. Ce serait une occasion parfaite de créer davantage de liens et d'en apprendre plus sur lui, cette fois avec deux détectives présents d'esprit, sans moi qui abuse de l'alcool. Nous l'aurions coûte que coûte et sans devoir faire une quelconque parade ou autre truc beaucoup trop homo pour moi. Lucifer et lui s'échangeaient des textos pour bien s'avoir en contacts, je n'avais pas vu les petits fruits et légumes métaphoriques, mais soulevai un sourcil à son commentaire. So funny. Dumbass. « We'll see about that sweetie, now let the man go prepare himself. We could walk around for a bit and then maybe go buy this new pair of glasses you were telling me about » J'inventais clairement n'importe quoi, sur un ton sweet et gentil que je ne me reconnaissais pas trop, mais il faut dire que cette fois, je jouais bien le jeu.

Des petits aurevoirs à l'homme et nous voilà repartis, main dans la main, pour une véritable petite promenade. Le festival avait un superbe emplacement, un joli parc s'offrant à nous un peu plus loin. Il y avait même des food trucks, ils faisaient décidément tout en grand ceux-là. C'était bien une chose qui ne me déplaisait pas, la bouffe, et bien vite je me retrouvai à nous acheter de la crème glacée. En bon gentleman qui paye pour son mari, en prime. Food makes me nice, I guess. « So ... its not going too bad ... I think we might actually make it » en prenant une bouchée de mon sundae tout en marchant à ses côtés. C'était encourageant, quand même, de savoir qu'il ne nous avait pas immédiatement démasqués dès le départ. « What's your plan now ? Try to get him to ... talk about his business ? Might as well ... follow your lead, it worked so far ... » Je l'avouais, peut-être bien à regret et en évitant de le regarder, mangeant ma crème glacée en fixant devant moi, mais c'était tout de même dit.

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 671
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 5 Empty


Lucifer Morningstar
Je suis immortel et je vis désormais à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis trafiquant majoritairement car je m'emmerde et c'est si plaisant de faire chier la police. Je suis ça et tant de choses à la fois. Mais nous n'avons pas toute la journée. On peut ajouter à la liste qu'il m'arrive aussi de mettre fin aux jours de certaines âmes.




Tom Ellis - aerie
Je crois bien que ma petite blague avait fait plaisir à une certaine personne, et un peu moins à une autre (je vous laisse deviner). Dans tous les cas c’était peut-être bien une blague, peut-être que non. C’était bien cet aspect qui était amusant, justement. « Yes of course :3 » En lui souhaitant un bon huh spectacle? Avant de le voir quitter pour ses préparatifs. « I’ll need a new pair of glasses now. » Des heures de plaisirs à tenter de trouver une paire idéale. Je ne comptais pas mettre n’importe quoi, en sachant que ça plaisait à monsieur qu’on venait tout juste de quitter.

On avait quitté pour une réelle promenade en amoureux. Il faut au moins donner le sens de la fête de ce festival. De la musique avec de la nourriture, le classique. Et il semblerait que qu’il avait encore faim après le petit déjeuner. Bon pourquoi pas, il déboursait un petit quelque chose pour moi, je n’allais pas la refuser cette fois. C’était plutôt un petit meeting au parc, mine de rien. Un truc bien positif, pour le moment. J’étais du même avis, à nous regarder aller ça allait plutôt bien. Bon Marcus n’était pas complètement à l’aise dans son rôle mais… J’imagine qu’il fallait lui laisser du temps aussi, qui sait. Ou qu’il prenne la mission un peu moins au sérieux et il aller un peu plus à la freestyle qui sait ? « Of course we will don’t worry » Toujours aussi modeste, je sais. Mais j’avais raison. Si tout allait bien c’était en partie grâce moi pour le moment. Bim la preuve venait tout juste d’être dite. Bonjour le sourire bien fier de son coup. « My plan? The threesome of couse duh… » Ben quoi je pouvais bien essayer non ? « The trick is to be patient. For now he seems to like me at least. That’s a good start. We have to pretend we don’t know shit. If we try to, or push too hard, he’ll be suspicious. It must come from him a little. » Donc pour le moment le plan était de ne rien faire du tout en gros. Il venait vers nous tout seul après tout. « We should start with my new glasses, and then I suppose it’s gonna be time for lunch. » Ça allait sentir le regret. Parce que ça prendrait certainement un moment avant que je ne me décide sur une monture digne de ce nom.

Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 639
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 5 Empty


Marcus Pierce
Je suis immortel et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors très bien, quoi que je ne sois pas apprécié de tous. Sinon, dû à cette malédiction d'immortalité qui pèse sur mes épaules, j'évite les sentiments et les relations et je le vis plutôt mal.

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 5 RJgxU0r


Tom Welling
Lucifer n'en manquait jamais une. J'avais heureusement compris qu'il valait mieux ignorer les remarques inutiles plutôt que d'y réagir, comme cette histoire de threesome qu'il ramenait sur le tapis. Rétorquer que ça n'arriverait jamais, même pas dans ses rêves les plus fous, n'aurait servi qu'à alimenter le feu de sa connerie. Mauvaise idée. Je lui avais simplement laissé quelques secondes de silence, en lui offrant un regard peu convaincu ou impressionné. Il avait raison sur un certain point cependant, prendre notre temps et laisser les choses se dérouler tranquillement était notre meilleure option. Il ne fallait pas non plus nous compromettre en voulant aller trop vite, et même si je n'étais pas particulièrement chaud à l'idée d'étirer notre couverture plus que nécessaire, il me faudrait sans doute jouer le rôle plus longtemps encore, aussi longtemps que nécessaire. Je savais au moins le reconnaître, et hocher la tête en accord avec l'homme, même si l'idée ne m'enchantait guère et que mon visage devait le démontrer. « Yeah, you're right ... We better wait for him to compromise himself »

Puisque j'avais utilisé les lunettes comme petite excuse, je supposais maintenant qu'il nous en fallait réellement une paire. Pas que Lucifer ne semblait contre, bien au contraire. Trop enthousiaste pour son propre bien, celui-là. Je n'avais décidément aucune idée de ce dans quoi je m'embarquais, alors que je nous conduisais vers ce charmant petit magasin, où mon homme aurait le loisir d'essayer toutes les paires qu'il désirait, sous le regard bien charmé de la demoiselle qui vint nous servir, et sous l'exaspération du mari- moi-même. Parce qu'il en fallait bien un qui soit la femme du couple, et il était tout trouvé. Je me retrouvais à être l'homme qui en a marre du magasinage, cliché mais qui collait parfaitement à ma peau. Je lui donnais tout de même mon avis lorsque cela comptait, pour lui dire si c'était moche ou pas. Parce que certaines paires ne font pas bien à tout le monde, quoi. Même si c'était rare dans son cas, petite merde. Mes approbations n'étaient peut-être pas les plus enthousiastes, mais mes hochements de tête et mes « Hum hum, yeah » semblaient suffir à la demoiselle pour qu'elle nous trouve adorables. Petit couple qui magasine ensemble, quoi. « The last four pairs were lovely, though the last was my favorite, now can't you choose ? » Déclarai-je éventuellement, parce que ça s'éternisait.

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 671
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 5 Empty


Lucifer Morningstar
Je suis immortel et je vis désormais à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis trafiquant majoritairement car je m'emmerde et c'est si plaisant de faire chier la police. Je suis ça et tant de choses à la fois. Mais nous n'avons pas toute la journée. On peut ajouter à la liste qu'il m'arrive aussi de mettre fin aux jours de certaines âmes.




Tom Ellis - aerie
Il n'était pas toujours très amusant, il faut dire. Enfin quand je le croisais de temps en temps ça me faisait bien rire son manque de réactions, parce que je sais bien que je l'emmerdais. Mais j'aurais bien aimer avec un petit retour sur ma suggestion qui n'avait pas le moindrement eu droit à la moindre petite réponse. Bon tant pis, je pourrais quand même m'arranger pour l'obtenir autrement, avec deux autres humains s'il le faut. Ce n'était pas vraiment un soucis pour moi. Mais un peu de sérieux, j'imagine, au moins une fois de temps en temps. Je savais bien que je venais de lui faire mal avec ce petit aveux, et j'étais bien content. Ce flic qui me poursuivait depuis des mois, sans la moindre preuve, qui me détestait en partie pour cette raison parmi sa liste interminable, devait aussi m'avoir en haine car j'avais raison dans ma stratégie, dans ma manière de voir les choses. Certainement leur serais-je très utile, à la police. Je savais bien qu'en ce moment du moins, je l'étais et qu'ils allaient bien devoir le réaliser un jour ou l'autre et passer par dessus leur orgueil démesuré.

Ça prendrais certainement du temps. Tout comme l'achat de ma nouvelle paire de lunettes qui m'étaient tout aussi utile que Pierce, soit dit en passant. Hum. Je prenais un peu plus encore le rôle cliché de la femme du couple, en prenant soigneusement mon temps pour en essayer plusieurs. Je faisais un peu exprès aussi je l'avoue, en voyant la charmante demoiselle et son petit air qui fondait déjà pour nous. « The last one then honey :3 » Avec mon sourire de petit con heureux comme si je les achetais pour lui faire plaisir à lui. J'étais un excellent comédien il faut l'avouer. Et mon rôle ne faisait que se réchauffer, puisqu'une petit heure ou deux plus tard, nous étions en compagnie de notre cible, Franklin. Ou Frank, surnom qu'il permettait désormais que l'on utilise. On faisait des bons petits pas, avec lui. Les miens étaient peut-être un peu plus fonceur parfois, sans jamais rentrer dans le sujet qui puisse laisser le doute. Juste un peu le type charmeur et intrusif et qui osait sortir Franky plutôt comme autre petit surnom. Je pense bien qu'il m'adorait un peu plus encore à chacune de nos nouvelles rencontre. Je lui avait parlé un peu plus de mon boulot, mais sans trop, gardant un mystère, avec ce petit regard qui laissait comprendre que ce que je faisais était peut-être pas 100% légal. Et vous savez quoi? Je crois bien que je le tenais, là. Et qu'il suffisait de le laisser nous apprivoiser à sa manière, de gagner sa confiance, avant qu'il ose peut-être, aller plus loin un peu avec nous. On s'était ainsi quitté avec une promesse de se revoir bientôt, qu'il allait nous contacter éventuellement.

J'avais pas conscience encore dans quoi je m'embarquais. Si le lendemain j'endurais Pierce encore un jour de plus, plus la semaine allait et plus on avait littéralement, envie de se tuer. Si au départ cette idée m'amusait, ce ne fut plus le cas le moins du monde des jours plus tards. Le tension était bien plus que palpable, on passait notre temps en quelque sorte, à s'envoyer promener. Il ne prenait plus rien de mon humour, je ne prenais plus rien de sa... froideur. L'amusement n'y était plus, et pire encore, je devais me faire un noeud tout en bas.

Je crois bien que j'avais empiré les choses en acceptant la petite invitation de Frank : un chilling comme il dit, dans un bar. Il avait bien vu que ça n'allait pas entre nous, et qu'avec ou sans efforts pour le cacher, ça paraissait de très loin. On s'envoyait des piques, des faux sourires, on avait du mal à jouer nos rôles. J'aurais du me montrer sage et peut-être lui dire qu'on allait y aller, qu'on avait des choses à régler. Parce que j'avais été à deux doigts de mettre fin à ses jours devant une foule tranquille un dimanche soir. Ma sagesse avait été là : de me lever pour aller respirer l'air ma foi, bien dégoûtante des toilettes. Le petit con il était bien content, Frank, of course. Car s'il avait prétendu être gentil en disant à Mark qui allait voir si j'allais bien, une fois les portes refermés il en était tout autre. Frank aussi avait des couilles il faut le dire, en passant. Il aimait aussi tâter celles des autres. Un vrai petit rebel mal propre qui n'avait pas trouvé mieux que sa main pour tenter de me remontrer le moral. Je crois bien que j'étais en train d'assouvir un de ses fantasmes qu'il retenait depuis un moment et je crois bien que j'allais le laisser faire. Parce qu'on ne pouvait pas, m'imposer une cure du sexe que j'avais jamais acceptée de signer, parce qu'on ne pouvait tout simplement pas, faire payer éternellement Lucifer avec son caractère de merde. Parce que j'avais le droit à un brin de délivrance manuelle, malgré que mon droit de toucher m'avait été enlevé. Son but était certainement de me voir moi, petit nerd, bien wasted. Je l'avais vite compris, lorsqu'il s'était barré à la fin avec son sourire bien fier et heureux et son clin d'oeil qui venait de me promettre que c'était certainement pas fini. Je courrais après mon souffle, après ma raison aussi. Et là, je dois dire que je savais pas si je venais de franchir une étape importante de notre mission, ou si je venais pas de royalement merder. J'arrivais pas à me décider sur ce que je devais faire en ce moment, autre que de retourner auprès d'eux en oubliant que même si javais prit la peine de replacer mes cheveux et mes lunettes, j'avais encore ce petite regard et ce petit air wasted, cette légère odeur de sexe que j'avais de collé à la peau. Je savais la reconnaître partout celle-ci, mais j'osais espérer que Pierce, de glace comme il était, serait aveugle. En fait il devait bien s'en foutre, vu notre situation actuelle qui n'avait plus rien de très amusant ou romantique.
Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 639
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 5 Empty


Marcus Pierce
Je suis immortel et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors très bien, quoi que je ne sois pas apprécié de tous. Sinon, dû à cette malédiction d'immortalité qui pèse sur mes épaules, j'évite les sentiments et les relations et je le vis plutôt mal.

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 5 RJgxU0r


Tom Welling
Lucifer avait les choses sous contrôle et je n'étais qu'une décoration, à vrai dire, pour vendre l'idée du couple gay. Parce qu'il était évident que notre cible -qui a un prénom ... Frank- n'avait d'yeux que pour lui et n'en avait strictement rien à chier de moi. Il me saluait par politesse, me parlait un peu en nous faisant la conversation à tous les deux, mais il n'allait pas au-delà du strict nécessaire pour engager avec moi, et je ne faisais pas non plus d'efforts démesurés pour entrer en relation. Je n'aimais pas son genre, et de savoir tout ce qu'il faisait d'illégal derrière ses petits airs joueurs et sympathiques n'aidait pas à la cause. D'autant plus que Lucifer et lui semblaient drôlement bien connecter, deux beaux petits mécréants qui allaient bien de paire, et ça m'emmerdait. Autant au diner que toutes les fois suivantes.

Pour ma part, je commençais à en avoir de plus en plus marre. Je ne me faisais pas prier pour prendre une douche et rapidement me coucher chaque soir, en espérant qu'un bon coma m'emporte pour la nuit et que j'évite ainsi davantage de temps seul à seul en compagnie de cet homme qui m'exaspérait davantage chaque jour. Je ne savais même pas pourquoi il me mettait dans un tel humeur, moi qui avait traversé toutes les époques et en avait vu de toutes les sortes. Je ne comprenais pas pourquoi je devais par moment me retenir pour que mes doigts ne se referment pas autour de son cou et serrent. Après quelques jours de cette couverture, on se supportait à peine. Je savais que c'était quelque chose qui pouvait arriver même aux meilleurs, dans de telles circonstances. Les missions d'infiltration on tendance à créer de l'hostilité, même entre des détectives s'appréciant pourtant au départ. Imaginez alors la tension qui avait atteint un niveau quasi maximal entre Lucifer et moi, qui étions déjà partis sur le mauvais pied avec une forme de petite haine. Elle nous brûlait tranquillement à petits feux et je rêvais du jour où l'homme se compromettrait enfin, nous donnerait l'information pour l'inculper et mettrait ainsi fin à notre petit jeu devenu insupportable. On s'engueulait pour tout et pour rien, comme un vieux couple marié dans lequel ça ne va plus.

Lucifer avait décidé qu'on sortait ce soir-là, et j'en avais tout sauf envie. Ce n'était normalement pas la joie, mais je parvenais à trouver l'énergie pour faire semblant, autant que possible. Pas ce soir. Ce soir, j'étais mentalement et émotionnellement exténué, je voulais crever et le con nous avait embarqués dans une énième soirée avec Frank. Je n'en pouvais plus. Je n'avais même plus l'envie de boire, ça dit tout. Je sirotais mon verre de fort bien tranquillement en restant assit dans mon coin, clairement de mauvais poil, me fichant bien du fait que l'homme remarquait la tension plus qu'évidente entre nous. Il pouvait bien tout deviner, at this point je n'en avais plus rien à faire. J'allais étriper quelqu'un si on ne nous sortait pas bientôt de cette merde.

On avait fini par s'engueuler encore, on ne faisait plus que ça. Il était éventuellement parti vers les toilettes, une petite pause pour tous les deux, un peu d'air pour reprendre nos esprits et retomber dans nos rôles avant de tout ruiner. Je n'en aurais pas fait de cas, si Frank ne s'était pas levé tout innocemment en prétextant aller voir comment Lucifer allait. Je savais bien que ses intentions étaient tout sauf pures, je n'étais pas complètement aveugle et savait porter attention à ces détails même si je donnais l'air de ne pas être attentif la plupart du temps. Il en pinçait pour mon coéquipier et je n'avais aucun doute de ce qui allait se produire dans ces toilettes dégoûtantes de bar. J'espérais quand même que Lucifer ait plus de classe que cela, qu'il se retienne un peu, en sachant pourtant que ces espoirs étaient vains. Je commençais à le connaître un peu trop bien. Je buvais mon whisky à défaut de savoir quoi faire de ma peau, incertain de ce qu'il se passait en moi, de mes petites émotions à imaginer ce qu'il pouvait bien se passer en ce moment.

Frank revint éventuellement auprès de moi, et juste à voir l'air sur son visage, je savais. Je n'avais besoin de rien de plus, mais la vue de Lucifer qui arrivait à son tour acheva de me convaincre, le dernier clou dans le cercueil, et j'étais soudainement tout à l'envers sans trop comprendre pourquoi. Je relevai lentement les yeux vers lui en gardant la tête un peu basse, osant un petit coup d'oeil pour voir son air délicieusement ravagé. Une petite déglutition visible de ma part, ma pomme d'Adam exécutant son petit mouvement difficile dans ma gorge. Sans dire un mot, je rebaissai les yeux, toujours aussi doucement, sans réagir brusquement, sans hurler ou l'engueuler ou même lui adresser un seul mot. Je crois que mes yeux avaient suffit à eux seuls à passer le message, une petite touche de hurt dans mon visage. J'avalai d'un trait le reste de mon verre, me levant sans commenter la scène, attrapant ma veste de cuir. « Im going home ... » Le ton dénudé de colère, de froideur, de tout ce qui pouvait l'habiter normalement. Principalement déçu, un peu blessé peut-être aussi. Faut croire qu'en quelque part, malgré notre haine et nos engueulades, je lui faisais un peu confiance aussi. Qu'il venait d'un peu mettre tout ça en pièces, en succombant à ses désirs, incapable de tenir plus de quelques jours. Un animal. Il n'était au final qu'un animal, qu'un menteur et un salaud. J'avais été idiot de croire ne serais-ce qu'un tout petit peu, qu'il y avait une chance qu'on y arrive.

Je ne me retournai pas. Je fis simplement mon chemin à travers la foule après un dernier regard en biais vers Lucifer, sortant les clés et retournant simplement au condo. Il trouverait bien un moyen de rentrer, s'il se décidait à revenir. Probablement que Frank pourrait le ramener après la fin de leur soirée. J'en avais rien à chier, pour dire vrai. Plus que jamais, je voulais simplement crever, c'était une envie toujours présente depuis bien des années, quoi que complètement hors de ma portée. À défaut, je pris la douche la plus longue et la plus chaude possible, presque à m'en faire mal, à m'en brûler. Parce que la douleur extérieure me détournait de celle en-dedans. Parce que j'étais qu'un con, et Lucifer était un trou de cul.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
People talk about the Naughty List like it's a bad thing
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Adrian Fishley ~ Am I on the naughty list ?
» The Haitian People Need a Lobbyist
» ★ GLAMOUR PEOPLE
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» 'India has the highest number of hungry people on earth'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: