Partagez
 
 
 

 People talk about the Naughty List like it's a bad thing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 694
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 2 Empty


Lucifer Morningstar
Je suis immortel et je vis désormais à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis trafiquant majoritairement car je m'emmerde et c'est si plaisant de faire chier la police. Je suis ça et tant de choses à la fois. Mais nous n'avons pas toute la journée. On peut ajouter à la liste qu'il m'arrive aussi de mettre fin aux jours de certaines âmes.




Tom Ellis - aerie
Je crois que je me serais permis de chanter Love is in the air si cet homme n’avait pas eu des bazookas à la place des yeux. Je l’imaginais très bien avec une photo de moi avec les fléchettes dedans ou une hache qui sait. Une mort si proche. Je m’étais pour cette raison, retenu d’en rajouter un peu plus encore. Je lui ferais la surprise de mon immortalité une autre fois. Pour le moment je le coinçais avec mes paroles et le voyait avec une joie littéralement, non retenue avec un sourire bien évident, oublier sa première règle… En plus d’ajouter la mienne. Nouvelle victoire. J’avais complètement ignoré ses paroles. Comme si j’allais laisser ça ruiner mon petit bonheur. Je lui aurais répondu exactement la même chose. Il ne pourrait pas me résister éternellement ce grand con. Il commençait tranquillement de toute, en ne s’obstinant pas d’avantage sur ce point, si ce n’était pas là une preuve.

Bon… Bien entendu ça ne pouvait pas être parfait. Il ajoutait encore sa fameuse règle en spécifiant lorsque nous étions seuls. Mais ma règle à moi viendrais tout changer. Si ça pouvait l’aider à se sentir mieux, pourquoi pas. S’il voulait faire l’autruche et vivre dans le mensonge, pourquoi pas. La raison même de mon petit sourire qui restait. Avant d’être à mon tour découragé par la suite de la liste d’épicerie qui me visait moi personnellement. « Oh dear. Really? I gave you the plan, the ideas. I’ll even give you the information you need. I’m not gonna scream the plan to him. » J’avais retenu le fait que… Et bien j’étais intelligent quoi. Assez pour qu’ils me courent après depuis des mois, et que je croyais avoir là l’exemple parfait. Il n’y avait jamais aucune trace. « But you can be shuuuure I won’t compromise us. I’ll play the role very damn well. » Le retour de ce sourire charmeur. « But I won’t always follow your lead. Since I have the informations. » Et j’en retenais, bien entendu. Et je pense bien qu’il le savait. Il n’était pas idiot, lui non plus.

J’avais pris son crayon pour rajouter ma touche. Comme quoi il devait se forcer pour sourire, prétendre connaître l’émotion qu’était la joie et l’amour et que nous devions tenter dans la mesure du possible de ne pas passer tout notre temps à s’insulter. Ça aiderait. La preuve que je voulais moi aussi bien le coincer. Pour le reste, on allait s’arranger. « That’s it I guess. For the rest, we’ll have to pretend to the best. Means living together, and all the fantastic rest. He’s a freak, of course he’ll stalk a little see if we’re fake or not. » Moi-même je le faisais quoi, ça faisait partit des règles de bases. Après, ça je ne lui dirais pas. « So we’ll have to built a little story about out couple. Any ideas? » Je voulais surtout voir son imagination. Et le déconcentrer encore en m’approchant. « Oh and a little practice with at least the kissing. I’ll know you’ll react like shit :3 And that’s not good. »

Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 661
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 2 Empty


Marcus Pierce
Je suis immortel et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors très bien, quoi que je ne sois pas apprécié de tous. Sinon, dû à cette malédiction d'immortalité qui pèse sur mes épaules, j'évite les sentiments et les relations et je le vis plutôt mal.

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 2 RJgxU0r


Tom Welling
Les règles étaient là, mais je réalisais bien qu’elles seraient faites pour être brisées. Je ne croyais pas cet homme capable de se retenir et de suivre à la lettre le plan que nous élaborerions, ni capable de respecter toutes les règles sans au moins tenter de les contourner à sa façon, à coup de charme et de manipulation. Il m’affirmait déjà qu’il ne suivrait pas mes directives à chaque fois, un affront direct dans mon visage en me laissant entendre que je n’étais pas maître de cette opération, que je le veuille ou non. Il savait très bien ce qu’il faisait, savait qu’il possédait des informations que je n’avais pas, et que j’avais besoin de lui, d’une façon ou d’une autre. Si mon air était clairement exaspéré et mes sourcils bien froncés, contraste avec ma neutralité habituelle, j’étais cependant résigné. « We’ll see how it goes … as long as you don’t mess up » Aucun commentaire sur le fait qu’il jouerait bien son rôle, c’était exactement ça qui me faisait le plus peur. À quel point il le jouerait bien. Trop. Foutu tripotage que j’allais devoir endurer …

Sa dernière petite règle rajoutée me fit rouler les yeux bien en beauté, j’étais maître dans l’art de paraître exaspéré, semble-t-il. Après toutes ces années à me faire chier sur Terre, forcément. Avoir l’air joyeux et heureux ce n’était pas dans mes cordes et je savais que j’aurais à me forcer davantage encore en étant avec lui, à subir toute cette proximité et cette fausse relation. Je ne l’appréciais pas de base, alors … Autant dire que ça ne me plaisait pas au départ, et ça me plaisait encore de moins en moins, cette idée. « I’ll try » fut ma seule réponse, peu convaincue et peu convaincante.

Il nous fallait maintenant une histoire d’amour crédible et des détails suffisamment faciles à retenir pour que tout soit cohérent et que personne n’oublie quoi que ce soit. Ce serait bien la merde de s’emmêler les pinceaux et de ruiner notre couverture, après que l’on se soit donné tant de mal- surtout moi, il faut dire, l’endurer serait une tâche difficile en soi. Vivre avec lui, une torture. « How about … I was a customer of yours, and you found me incredibly attractive. You asked me on a date, I found you insufferable, but you didn’t give up and eventually, I realised you weren’t that bad at all and we started dating » Je me penchai un peu sur la table, croisant mes mains sur celles-ci. « You should give me a little info on what you do, so I know what to say if they ask » Certes, ce n’était pas une tentative très subtile de ma part pour obtenir des informations compromettantes sur sa business et chercher à en savoir plus sur sa criminalité évidente, de laquelle nous n’avions pas de preuves. Il me verrait sans doute venir des kilomètres à la ronde, mais un gars s’essaye. « Also, I do NOT need practice for kissing. Im a good kisser »

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 694
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 2 Empty


Lucifer Morningstar
Je suis immortel et je vis désormais à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis trafiquant majoritairement car je m'emmerde et c'est si plaisant de faire chier la police. Je suis ça et tant de choses à la fois. Mais nous n'avons pas toute la journée. On peut ajouter à la liste qu'il m'arrive aussi de mettre fin aux jours de certaines âmes.




Tom Ellis - aerie
Fort heureusement je n’avais pas la moindre idée encore à quel point il me connaissait si bien. À prévoir sans la moindre difficulté que j’allais trouver le moyen de voir les failles et de les utiliser à mon avantage pour contourner ses petites règles. Après tout, j’étais Lucifer en personne. Suivre des règles? Non. Je ne mettais jamais le pied hors de la ligne, je l’effaçais complètement comme si elle n’avait jamais existé plutôt. Qu’il se berce d’illusion autant qu’il le souhaite.

Évidemment il n’était pas content de mes ajouts. Alors qu’ils n’étaient que joie et bonheur. Il était définitivement plus sombre que moi. À toujours être si froid, rouler des yeux, à ne jamais rire ou sourire. Quel ennui. Avait-il toujours été ainsi ? Je ne lui souhaitais pas. Au moins il me disait qu’il allait essayer. J’allais le forcer oui. S’il le fallait. Avec mes doigts, ou des papiers collants ou qui sait quel autre truc j’allais trouver pour y arriver. Un petit crab dans son pantalon qui sait. Bon il n’allait pas sourire, mais hurler et avec des traits bien actifs. Et ça, voyez-vous, ça allait faire changement.

Je m’étais installé pour entendre ses idées, tête contre mon poing à plus ou moins écouter attentivement les maigres manifestations de son originalité, de son imagination et créativité. Pas terrible. Comme si je ne le voyais pas venir. À mon tour de rouler des yeux. « We don’t need to be bad guys you know. He’ll like us anyway. » Je faisais mine de ne pas avoir compris vers où il voulait en venir avec cette question. « We can go with your story. Even if we all know that’s gonna happen for real one day. » J’avais osé lui poker le bout du nez pour l’emmerder en plus. Je savais bien qu’il finirait par m’apprécier à ma juste valeur un jour. « Let’s just say I’m the owner of a strip club. It’s gonna work. » Parce qu’on n’allait tout de même pas l’attirer avec des fleurs. « And now you’re with me on the dark side for eternity. » Les joies du mariage. Comme on dit. « And yes you do. I bet you’re mind is closed, that you love ladies. And if I dare to kiss you in front of everybody you’ll make a : dear lord I nearly died, help me, please kill me, I need to throw up, etc, with a terrible face. » Bonjour limitation dramatique de son visage. « So yes you need some. Otherwise it’s gonna break everything, and the mission will be dead. And it’s gonna be your fault. » Et aussi de la mienne car évidemment, j’aurais cherché un bisous devant tout le monde, et surtout notre homme. Mais chut. Je ne lui laissais pas vraiment le choix non plus, en rapprochant mon visage d’un peu trop près. « Come on you can do it. Be a man. »

Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 661
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 2 Empty


Marcus Pierce
Je suis immortel et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors très bien, quoi que je ne sois pas apprécié de tous. Sinon, dû à cette malédiction d'immortalité qui pèse sur mes épaules, j'évite les sentiments et les relations et je le vis plutôt mal.

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 2 RJgxU0r


Tom Welling
Étais-ce un petit sourire bien bref qui apparu au coin de mes lèvres à le voir rouler des yeux ? Il semblerait bien. Mais il était disparu aussi vite qu’il était venu, pour laisser place à ce calme neutre qui était devenu mon quotidien, l’impassibilité maître de ma vie. Je croyais bien qu’il faisait mine de rien, mais qu’il avait compris mes intentions peu subtiles. C’était tout à son avantage de changer de sujet pour ne pas se compromettre ni commencer un énième argumentation entre nous. Je le laissai aller pour cette fois, sachant attendre le bon moment, celui où il se mettrait les pieds dans les plats. Si mon temps interminable sur Terre m’avait bien enseigné une chose, c’était que tout vient à point à qui sait attendre.

Recul immédiat de mon visage lorsqu’il vint me poker le nez, mon expression se faisant un peu confuse et perturbée par ce geste inattendu. Il m’avait pris par surprise et je fronçai les sourcils de désapprobation, déjà plus qu’agacé par sa présence, que dis-je, par son existence elle-même. Un bon entraînement serait nécessaire ce soir pour dépenser ma frustration. « So very romantic. I came for naked bodies and left married to … you. Yeah, I absolutely look like that type of guy » en roulant moi-même les yeux, secouant la tête, un peu découragé. « But fine, if thats the best you got »

Une nouvelle attaque vers mon visage et ses expressions, comme si j’aurais vraiment réagi de cette façon en public au risque de pulvériser complètement notre couverture. Je n’étais pas un idiot et savait me retenir. Ce n’est pas parce que je n’aurais pas aimé le contact que j’aurais tout fait foirer en clamant haut et fort que c’était dégoûtant. Apparemment que le gars avait une très basse opinion de moi, ou prenait encore une fois plaisir à me ridiculiser et me faire fâcher. Probablement un peu des deux. « I wouldnt make that face. I wouldnt react like that. Don’t be stupid, I wouldn’t blow our cover like an idiot » Mais malgré mes protestations, il continuait son petit manège, et me provoquait. Dieu sait que j’avais tout de même un orgueil et qu’il était brillamment piqué en cet instant. L’homme était rendu particulièrement proche, et mon regard se fixa dans le sien. Peut-être qu’au fond de moi, je voulais me prouver à lui, ne serait-ce que pour le faire taire. Lui fermer sa grande gueule et lui faire voir que je pouvais parfaitement être en contrôle de cette opération. Je grognai donc un peu en me redressant, me levant un peu de la chaise où j’étais assis pour m’avancer en sa direction et le rencontrer à mi-chemin, mes lèvres contre les siennes dans un baiser un peu agressif, certes, mais ne manquant pas d’intensité et de savoir-faire. Des milliers d’années à perfectionner la chose. C’était un baiser qui confrontait, qui imposait la dominance, qui ravageait délicieusement.

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 694
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 2 Empty


Lucifer Morningstar
Je suis immortel et je vis désormais à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis trafiquant majoritairement car je m'emmerde et c'est si plaisant de faire chier la police. Je suis ça et tant de choses à la fois. Mais nous n'avons pas toute la journée. On peut ajouter à la liste qu'il m'arrive aussi de mettre fin aux jours de certaines âmes.




Tom Ellis - aerie
Le pauvre enfant qui n’y connaissait décidément rien dans le monde dans lequel je me trouvais. Il s’attendait effectivement à une histoire à vomir. Avec une rencontre digne des 101 Dalmatiens j’imagine. Oubliait-il à qui nous avions affaire? Bien sur que oui. Des trafiquants qui n’avaient l’air de rien. D’un voisin tranquille abonné au dark web, d’une mamie qui avait quelques corps empaillés dans son sous-sol et j’en passe. Je jure qu’ils n’avaient pas toujours besoin de moi pour des idées. Évidemment, je n’avais rien rajouté, parce qu’il avait accepté mon idée mélangée à la sienne. Une forme de nouvelle victoire. J’avais décidément tout ce que je voulais aujourd’hui. Mon jour de chance peut-être qui sait.

Je préférais m’amuser avec son doux visage remplis de bonté et de bonheur. Qui ne voulait que me fuir. Il faisait l’autruche en prime. Alors que je savais bien qu’un bisous surprise ne lui aurait pas le moins du monde fait plaisir. Bien entendu que j’en rajoutais plus que nécessaire pour l’agacer. Croire le contraire serait totalement idiot. Je rêvais de le voir frustré, de le briser un peu oui. Ok beaucoup. « I don’t think so. » Je tenais bel et bien mon point là-dessus.

Et me voilà qui cherchait plus encore dans mon éternel petit jeu avec lui. Toujours pousser un peu plus. Obtenir plus. Je la voulais cette pomme, et je ne comptais pas y aller de main morte. Je savais très bien que l’homme avait un orgueil démesuré, et je savais exactement quoi dire pour lui faire mal. Et je dois dire, que pour une fois, je ne m’attendais pas du tout à ce qu’il flanche. Ou du moins, s’il le faisait, un truc bien rapide pour que je me taise en mode tiens, v’la ton bisou, maintenant tais-toi. Agréablement surpris cela dit. Car il s’était approché avec cette pointe de dominance, de celui qui comptait bien me faire comprendre qu’il était le meneur. Un baiser, qui laissait comprendre aussi ce petit mélange de tension et de cette haine à mon égard. Et je m’en régalais. Il savait s’y prendre le petit, je pouvais lui accorder. Et si j’avais le droit à des baisers pareils, je comptais bien lui en voler plus que nécessaire durant la mission oui. Tout comme j’avais pris l’occasion pour en profiter, pour le tirer davantage vers moi et lui offrir un petit nettoyage buccal. Et hop, une petite poussée pour le remettre bien en place sur sa chaise, sans pour autant le moindrement quitter ses lèvres. Mais moi j’avais décidé qu’on pouvait largement être deux, sur cette chaise. À la différence que Pierce était ma chaise bien à moi. Avais-je oublié où nous étions? Pas le moins du monde. Je n’en avais jamais rien à faire. J’avais surtout toutes les intentions du monde de me laisser guider par tous les péchés.

Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 661
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 2 Empty


Marcus Pierce
Je suis immortel et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors très bien, quoi que je ne sois pas apprécié de tous. Sinon, dû à cette malédiction d'immortalité qui pèse sur mes épaules, j'évite les sentiments et les relations et je le vis plutôt mal.

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 2 RJgxU0r


Tom Welling
Je n’étais pas le moins du monde surpris de la réaction obtenue au baiser. Un échange provoqué, une réponse tout aussi insistante qui se délectait de la passion mêlée de haine que j’avais instaurée. S’il s’était attendu à quelque chose de rapide et chaste, il avait goûté à toute mon expérience et en redemandait encore. Je me sentais tiré vers lui, ma position à demi-relevé ne me permettant pas vraiment de résister et le baiser se prolongea. Pas que je cherche vraiment à y mettre fin, j’aurais aisément pu détourner la tête ou même loger mes mains dans son haut et le repousser à distance d’avant-bras, mais je ne le faisais pas. Je renchérissais, entrouvrais les lèvres et ouvrais un accès à une toute nouvelle profondeur, à un sensuel ballet de langues.

Une poussée contre mon torse et je repartis en arrière, retombant assis sur ma chaise et accueillant contre moi le corps d’un homme qui avait suivi le mouvement et ne lâchait plus mes lèvres. Ça allait loin. Trop loin. Ce n’était plus un petit jeu, le message était passé et très clairement, je crois bien, plus question qu’il ne doute de moi. Ça suffisait. Alors j’optai pour la stratégie pensée un peu plus tôt, une main dans le col de son haut pour le repousser de moi, rompant le baiser dans un petit son rauque, qui m’échappa sans prévenir. J’aurais voulu avoir l’air composé et naturel, mais mon souffle plutôt court me trahissait. « Enough. I proved myself enough. The curtains arent even closed » pour en revenir à son petit commentaire d’un peu plus tôt. « Get off me »

Une fois libéré de son poids contre mes cuisses, je me raclai la gorge et récupérai le stylo abandonné sur la table, pour apposer ma signature au bas de la feuille qui faisait désormais office de notre contrat. Je tournai la feuille vers lui, tendant le stylo en sa direction pour qu’il fasse de même. Je me relevai alors, pliant soigneusement la feuille et la glissant dans ma poche. « We should start soon. The sooner the better. Meet me here tomorrow morning, 8 am sharp »


Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 694
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 2 Empty


Lucifer Morningstar
Je suis immortel et je vis désormais à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis trafiquant majoritairement car je m'emmerde et c'est si plaisant de faire chier la police. Je suis ça et tant de choses à la fois. Mais nous n'avons pas toute la journée. On peut ajouter à la liste qu'il m'arrive aussi de mettre fin aux jours de certaines âmes.




Tom Ellis - aerie
Il ne me repoussait pas. Du moins pas tout de suite. J’avais presque oublié à quel point il pouvait être chiant, parce que j’avais osé un bouton. Juste un. Avant que mon collet ne soit sien mais pas pour les bonnes raisons. Pas pour se débarrasser de ma chemise. Pas pour me repousser contre la table non plus. Rien de tout ceci. Il me repoussait, moi. Alors que je savais bien que les choses auraient très bien pu aller plus loin. S’il n’avait pas autant de magasin de balais dans le fessier, et s’il n’était pas aussi chiant. À mon tour d’avoir les sourcils bien irrités, parce que je n’avais pas ce que je voulais, pas cette fois. On avait à peine eu le temps de s’amuser. En plus de m’ordonner de m’enlever de là, sans la moindre délicatesse. « You’re not alone for nothing honey. » Bien entendu que ça m’avait fait mal à mon petit orgueil. Bon ok je l’avoue que y’avais pas que les humains qui en avaient un.

J’avais aussi étouffée une insulte le traitant de petite nature, pour une histoire de rideaux avant d’enfin m’exécuter. Sans presse, en faisant mine que tout ceci ne me faisait ni chaud ni froid. Surtout froid avec lui en fait, le retour du bloc de glace qui me demandait de signer le contrat. Et toute une signature, avec un bonus. Des petites cornes sur mon L, un doigt d’honneur à la toute fin. Il allait peut-être bien le réaliser un de ses jours (qu’il venait de signer un contrat avec le diable). « So it was, only because of the curtains… » Ben quoi, il voulait me voir demain, avec un ordre en plus. Il avait si hâte de jouer son petit rôle de petite femme. J’avais d’ailleurs complètement ignoré l’heure. Ce qui voulait simplement lui dire que j’allais venir à l’heure qui me chante.

Je ne me fit pas prier pour sortir de là. Non pas sans un dernier bisou rapide pour encore l’emmerder, croisant bien entendu des regards qui voulaient tout dire : Nous avons bel et bien vu l’échange. De quoi me faire largement sourire. No shame. Bien entendu. Les pauvres qui allaient devoir dealer avec un monsieur certainement pas heureux. Mais c’était le moindre de mes soucis. Je n’en avais pas vraiment pour tout vous dire. J’avais pris le reste de la journée pour réfléchir à des plans, à des idées pour bien coincer la cible… Not. J’avais fini ma soirée dans un bar à découvrir le corps d’une nouvelle conquête pour défouler ce qui m’avait été étouffé un peu plus tôt aujourd’hui. Il n’y avait plus que la solitude à mon réveil, qui n’était pas à l’heure exacte. Neuf heures, avec le temps de me préparer : j’avais mis une chemise colorée et légère pour la peine. Un beau rose pâle. Je devais bien me mettre dans le bain. Et hop dehors, avec le temps d’arrêter pour un café bien entendu. Pour arriver au poste à 10 am pile. Et avant d’entendre la moindre petite plainte j’avais levé mon doigt en l’air : « It’s 8 am somewhere on the earth. You just needed to be more specific. »

Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 661
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 2 Empty


Marcus Pierce
Je suis immortel et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors très bien, quoi que je ne sois pas apprécié de tous. Sinon, dû à cette malédiction d'immortalité qui pèse sur mes épaules, j'évite les sentiments et les relations et je le vis plutôt mal.

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 2 RJgxU0r


Tom Welling
Peu difficile de remarquer que mon geste de mettre fin au baiser et de le repousser ne faisait pas l'affaire de l'homme. Il avait à son tour l'air irrité, ses sourcils se fronçant alors qu'il m'envoyait un commentaire qui me fit serrer un peu la mâchoire, sans plus. Il ne comprenait rien. N'avait aucune idée de ce que je pouvais bien vivre, de ce que j'avais vécu. Être seul était un choix, celui qui faisait le moins mal dans toutes les possibles éventualités, celui où je ne m'attachais pas et ne perdait donc personne, ne voyait pas mourir les gens que j'aimais alors que je leur survivais inlassablement. Je ne fis aucun commentaire, le suivant des yeux alors qu'il prenait enfin la peine de signer le contrat que nous avions établi. Ne pas répondre à ses commentaires évitait des argumentations inutiles ... Nous en avions assez eu pour aujourd'hui. Je me contentai d'un « Hum » bien vague, qui se transforma en petit grognement de désapprobation suite au petit bisou qu'il m'offrit. Je n'étais pas fâché de le voir partir ... Le fait de vouloir commencer dès demain n'avait rien de l'enthousiasme à l'idée de la chose, mais était davantage dans le but d'attraper notre méchant aussi vite que possible pour mettre fin à ce petit jeu aussi vite que possible aussi.

Le reste de la journée se passa sans encombre, mon air plutôt sombre semblant convaincre les gens de ne pas faire de commentaire sur le plan ou sur ce qu'il s'était passé dans la salle de meeting. Je retournai chez moi à la fin de la journée afin d'avoir une bonne nuit de sommeil et essayer de me préparer le plus possible à entrer dans le rôle. Debout tôt le lendemain, pas trop certain de comment m'y faire au final. Parce que j'avais bien l'impression qu'être moi-même gay, je resterais exactement qui je suis, comme je suis, avec peu d'intérêt porté à la fashion et à tous ces trucs ... Mais probablement que pour vendre notre mise en scène, il me faudrait faire plus d'efforts que ça. J'optai finalement pour un pantalon beige, le genre que je ne portais presque jamais, avec une chemise à carreaux bleus et un beau sweater gris propre par-dessus. Ça faisait un style et les gay ça s'habille bien, alors je suppose que ça ferait l'affaire. Les manches de la chemise un peu relevées pour dévoiler mes avants-bras et donner un petit look casual, le tout m'allait au final comme un gant, bien que je n'en avais pas idée. Puis ça mettait bien mes biceps en valeur aussi, et ça, c'était carrément l'un de mes plus beaux atouts ... si l'on exclu mes beaux yeux bleus, but hey personne ne s'approchait suffisamment pour en contempler la profondeur océan, ce qui était parfait ainsi.

J'étais au poste à 8h tapant, conscient que j'aurais à l'attendre un peu plus que cela. En disant 8h je savais pertinemment qu'il serait en retard, je commençais à bien connaître le genre de ce type. Je ne m'en faisais pas trop avec ça, ce serait inutile de me créer autant d'agacement directement en partant, je devais me garder des réserves pour la journée à venir. Lorsqu'il daigna enfin mettre les pieds dans l'endroit deux heures en retard, je me contentai de rouler un peu les yeux et de m'avancer à sa rencontre. « It was to be expected, I suppose » Pas de temps à perdre, je l'avais déjà attendu assez longtemps. Il valait mieux sauter rapidement dans le vif de la chose. « I'll be Mark and you'll be Luke. Easy enough to remember and not quite our real names either » Je pris alors enfin un instant pour le regarder de haut en bas et prendre conscience de son habillement. La petite chose rose et tout ça, couleur bien intense pour ma rétine et pas forcément si loin de son style habituel ... « ... Are you really gonna wear that ?? »

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 694
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 2 Empty


Lucifer Morningstar
Je suis immortel et je vis désormais à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis trafiquant majoritairement car je m'emmerde et c'est si plaisant de faire chier la police. Je suis ça et tant de choses à la fois. Mais nous n'avons pas toute la journée. On peut ajouter à la liste qu'il m'arrive aussi de mettre fin aux jours de certaines âmes.




Tom Ellis - aerie
Ah tiens donc, il n’était pas frustré plus que nécessaire. Ou du moins il le cachait bien comme d’habitude, comme toutes ses pauvres émotions frustrées de ne jamais vivre. Il créait des pathologies à ses émotions oui. Enfin bref, nous étions là tous les deux. En moi je m’amusais à le regarder de haut en bas, pour remarquer qu’il s’était réellement forcé pour s’habiller selon le style plus habituel de cet univers. Tout beau et tout propre avec beaucoup de style. Pas le temps de le complimenter, il était déjà dans les petits plans, avec des noms. « Mark and Luke really? That’s way too close. And not very original. But okay if you want to. I’ll call you honey anyway. » Ça et tellement plus, tellement pire. Mais je lui ferais la surprise bien entendu. « No you can’t call me asshole it’s not very lovely. » Avant même de lui laisser le temps de me répondre. Le connaissant il en profiterait clairement. Ou pas. Il était si terriblement sérieux dans son boulot. Donc ennuyant. Aussi palpitant qu’une bibliothèque alors que moi j’étais un night club.

À son tour de me regarder de haut en bas. Et alors que moi j’allais démontrer enfin un peu de gentillesse envers lui, le voilà qui jugeait grossièrement mes habits. Vexé. L’émotion dans toute sa splendeur alors qu’il osait. « Excuse me? What’s wrong with my look. It’s pink, it works okay. Plus I still need to get all the humans bodies. » Comment dire que je devais rester charmeur, pour pourvoir m’amuser autrement. « Because since you’re… well you. I know damn well I’ll have to stay calm down there, like a terrible cure. And I’m not doing that. Honey. » Était-ce que un regard et air provocateur? Bien sur que oui. Je lui avouais sans la moindre gêne mes intentions, soit de faire foirer la mission à un moment ou un autre je suppose. « I’m a terrible husband I know. » Un haussement d’épaules sans plus ni moins. « But you can’t expect something else from the devil in person. »

Je m’étais permis de lui tâter les bras et de redevenir gentil, pour une fois. « You look great honey. » Je prévoyais le roulement des yeux ou le soupir ou qui sait quoi. « Do you have the rings, and the place where we’ll stay for a few months I guess? » Quelques mois en sa compagnie. Un rêve pour moi, un cauchemar pour lui. I love it.
Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 661
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 2 Empty


Marcus Pierce
Je suis immortel et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors très bien, quoi que je ne sois pas apprécié de tous. Sinon, dû à cette malédiction d'immortalité qui pèse sur mes épaules, j'évite les sentiments et les relations et je le vis plutôt mal.

People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 2 RJgxU0r


Tom Welling
Parce qu'il ne pouvait jamais être d'accord avec moi sur quoi que ce soit, Lucifer se faisait un plaisir d'encore une fois contredire mon idée, celle des noms cette fois. Il est vrai que c'était assez proche de nos vrais noms, mais cet homme ne nous connaissait pas et ne remarquerait jamais. Puis c'était plus facile de prendre quelque chose de semblable pour éviter de se tromper et de se compromettre ainsi. J'avais simplement roulé les yeux, décidément il me faudrait m'habituer à me faire appeler toutes sortes de petits surnoms ridicules. « I wouldnt call you asshole, only in my mind. I don't wanna mess up the cover, again Im not an idiot » Parce qu'apparemment, je me devais sans cesse de lui rappeler.

Puis me voilà qui venait de l'offusquer. Tout un numéro cet homme, un peu dramaqueen sur les bords, et je me doutais fortement qu'il n'aurait pas à prétendre tant que cela pour jouer le jeu de son personnage, il ÉTAIT probablement en grande partie son personnage. Qui comptait bien continuer à charmer, ce qui me fit froncer les sourcils. Moi qui était normalement peu expressif, celle qui revenait le plus souvent était ce froncement désapprobateur, et Lucifer était excellent à la créer sur mon visage. « You are not gonna screw up this mission with your little hormones you can't seem to control. You better not mess up. Im watching you, don't try me » et si la possibilité de lui donner ce qu'il voulait pour l'empêcher de tout faire foirer, soit l'aider moi-même à défouler ses hormones, m'était passée par la tête, je m'étais bien gardé de la mentionner. Parce que ça ne me plaisait pas, même si je pressentais que je n'aurais pas le choix, un jour où l'autre. Petit démon, va. Il avait bien raison, il faisait une belle version humaine du diable, avec le nom en prime.

Je ne dirais jamais que j'avais un peu flexé les biceps parce qu'il tâtait. Ce serait ridicule de faire une chose pareille, right ? Je n'avais pas à l'impressionner. Je n'avais personne, à impressionner. Je n'avais pas besoin de praise, de quoi que ce soit du genre. Yeah right Pierce, keep telling yourself that ... Fouillant dans ma poche, j'en sortis une petite boîte dans laquelle trônaient les deux bagues, et je lui en offris une sans plus tarder, glissant l'autre à l'annulaire de ma main gauche. « Till death do us part ... darling ... » en réfrénant mon expression de dédain. Ce serait de looongs mois.

Nous avions bien entendu un appartement de réservé. Un condo, en réalité, suffisamment chic et agréable pour satisfaire les désirs sans doute luxueux de monsieur, en nous faisant une habitation qui ne nous agacerait pas après une semaine ou deux. Parce que passer quelques mois dans un petit 3 1/2 médiocre avec Lucifer ne m'enchantait pas du tout, ainsi nous aurions notre espace. J'avais l'adresse en main et levai les yeux vers l'homme avec attente. « Shall we take your car ? It'd look more the part than my bike » parce que ouais, je conduis une moto, j'ai du style quoi.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


People talk about the Naughty List like it's a bad thing - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
People talk about the Naughty List like it's a bad thing
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Adrian Fishley ~ Am I on the naughty list ?
» ★ GLAMOUR PEOPLE
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» 'India has the highest number of hungry people on earth'
» Draft list 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: