Partagez
 
 
 

 People talk about the Naughty List like it's a bad thing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 671
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing Empty


Lucifer Morningstar
Je suis immortel et je vis désormais à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis trafiquant majoritairement car je m'emmerde et c'est si plaisant de faire chier la police. Je suis ça et tant de choses à la fois. Mais nous n'avons pas toute la journée. On peut ajouter à la liste qu'il m'arrive aussi de mettre fin aux jours de certaines âmes.




Tom Ellis :copyright:️ aerie
Qu'il y avait-il de plus infini que pi ? Moi. Bien vivant, qui n'avait rien à voir avec les chiffres. Enfin, vivant. Façon de parler. Si on pouvait se compter vivant lorsqu'on était immortel. Les mortels savaient d'avantage ce qu'était être vivant, lorsqu'ils avaient mal, en partie. Lorsqu'ils mourraient aussi, apparemment. Je ne saurais vous dire. Je pouvais vous dire par contre, qu'ils m'amusaient, les petits humains. Avec leurs histoires, et leurs conneries. Leurs naïvetés, leurs petites émotions, leurs espoirs, et tout le reste. Mais parfois, dans mon petite royaume bien au chaud, je m'ennuyais, et ce terriblement. L'avantage était que lorsque je mettais les pieds dans le monde des hommes, je ne m'en lassais pas. Et cette fois, mon petit doigt avait terminé sur San Francisco.

Et si vous vous attendiez à ce que je vienne payer une visite, comme tout bon citoyen, à me ranger dans un petit train-train quotidien, vous rêvez en couleurs. J'avais tout les moyens du monde, et la chance de jouer avec des âmes, les faire sombrer un peu dans le noir. Dans le côté le plus amusant après la mort quoi. Ça ne m'avait pas prit beaucoup de temps avant de m'incruster dans l'univers du trafique. Me faire ma propre petite place. Just kinding. J'avais tassé les petits, laissez place à papa. Je m'étais fait un nom, autant chez mes très cher concurrents, que chez la police. J'en avais pas grand chose à faire des premiers. Mais les derniers étaient d'un amusement sans pareil.

Je n'étais pas le genre à faire beaucoup d'erreurs, non. J'étais plutôt celui qui faisait de la pure manipulation au départ, et jouais au gentil qui voulait simplement aider la police. Avant qu'ils ne comprennent le jeu. Après quoi... Quelques mois. Je leur accordais le fait que ça prenait du temps avant d'avoir de nouveaux indices de mes activités. Mais lorsqu'ils avaient compris, c'était d'une jouissance indescriptible. Ils savaient, mais n'avait absolument rien contre moi. La seule adn qu'ils pouvaient trouver était contre ma tasse de thé que j'apportais avec moi, à chaque fois, pour les observer ouvrir un camion vide, un entrepôt, arrêter la mauvaise personne, etc... Et eux bien entendu, pour la procédure complètement stupide, m'arrêtaient, pour me poser des questions sans jamais avoir de réponses. Je ne comptais pas tout leurs dire, avouer et tout le bla bla bla emmerdant. Et puis quoi encore, derrière les barreaux? Alors que je ne faisais rien de mal. Du moins, dans mon monde à moi quoi.

Aujourd'hui n'était pas bien différent. Alors que le les observait arrêter le mauvais véhicule. Moi qui sortait mine de rien, avec un petit café à la main. Bien brûlant comme je pouvais les apprécier. Moi et mon petit air les accueillants, devant leurs découvertes. « You didn't win! Better luck next time. » Les pauvres qui devaient se dire que certainement, parviendraient-ils un jour à me mettre le grappin dessus. Dire qu'ils se ventaient d'avoir été fait à l'image de Dieu. Dans ce cas il était bien idiot n'est-ce pas ? Moi je m'amusais, mais eux comme toujours : pas le moins du monde. À encore m'embarquer pour me poser des questions, parce que j'étais dans les parages, parce que j'étais le type qui savait. Bon j'étais surtout le type derrière tout ça, qui les faisaient chier, et qui s'amusait avec eux comme un petit marionnettiste. Et j'étais cet homme derrière, avec sa petit tasse à boire tranquillement tel un petit transport dans un taxi. Sauf que j'emmerdais les conducteurs, plutôt que de leurs parler de tout et de rien, et notamment, du prix astronomique de l'essence.

Nouvelle preuve de leurs idioties, à croire qu'ils avaient été engagés dans la société pour fait de la belle décoration dans la ville, et bercer le peuple de cette illusion de sécurité pour ces pauvres petits humains faibles qui ne savaient vivre sans... Mon regard qui se pose dans une salle en particulier, qui arrive à percer le sergent, mon petit coeur en sucre si adorable, sur une affaire qui n'avait pas de sens. Un meeting, sans le moindre doute pour les avancements. Mais moi, j'avais terminé ma petite marche dans la salle d'interrogatoire. Je n'avais même pas écouté la question.  « Are you even trying? » Le beau wtf sur l'air de l'autre. « You guys... You're not doing it right at all. » Le retour de la question sur ce que je pouvais bien faire, à X date, X heure.  « I'm trying to help you here, are you even listening? » Me voilà qui pointait la direction de la fameuse salle.  « Your tactic is not gonna work at all. » Pourquoi je les aidaient? Il faut croire que j'étais comme un papa qui en avait marre de voir ses enfants échouer lamentablement et abandonnait la cause. Un papa qui prenait conscience que ses enfants ne réussiraient pas, et qu'il devait faire les devoirs à leurs places. Du moins, j'imagine.
Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 639
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing Empty


Marcus Pierce
Je suis immortel et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors très bien, quoi que je ne sois pas apprécié de tous. Sinon, dû à cette malédiction d'immortalité qui pèse sur mes épaules, j'évite les sentiments et les relations et je le vis plutôt mal.

People talk about the Naughty List like it's a bad thing RJgxU0r


Tom Welling
Des mois, que cette situation durait. Mes meilleurs détectives se rendant sur des scènes de crime où plus aucune preuve ne traînait, pas même la plus minuscule trace d'ADN. Toujours ce même homme, principal suspect dans l'affaire, à se jouer de nous avec un brio des plus frustrants. Il me semblait évident qu'il avait un grand rôle à jouer dans toute cette histoire, sinon LE plus grand, mais faute de preuve, il nous était impossible de le mettre derrière les barreaux. Il avait subi maint interrogatoires sans jamais révéler quoi que ce soit d'incriminant, et nous ne pouvions jamais le garder bien longtemps. Il était maître dans l'art d'échapper aux châtiments qui l'attendaient, aux conséquences de ses actes. En d'autres mots ... Il faisait profondément chier.

J'essayais de ne pas désespérer. Un jour, il commettrait un faux pas. Ils le faisaient tous, à un moment ou un autre, même les plus grands. Lorsque l'on échappe si souvent à la police, on en vient à se croire invincible, à s'enfler la tête ... et l'on commet éventuellement une erreur. Vous pouvez me croire que dès que cela se produirait, je serais présent pour le prendre sur le fait et le mettre derrière les barreaux pour longtemps. En attendant, j'avais une autre situation plutôt pressante à gérer, une qui nous torturait aussi depuis longtemps, plus longtemps encore que cet homme et son fort probable trafique criminel. Une autre organisation, que nous étions sur le point d'attraper. Nous avions toutes les plus grosses cartes dans notre jeu et il nous suffisait de bien les jouer pour remporter la partie et démanteler cette organisation une bonne fois pour toute, avec ses membres gentiment envoyés croupir en prison. C'était notre chance, et il ne fallait pas la manquer, peu importe les petits jeux de cet autre homme, cette épine dans notre pied que nous ne parvenions pas à enlever. Il attendrait ... Il aurait sa chance de goûter à la justice.


Nous étions en train de travailler sur notre plan d'attaque lorsque l'on cogna à la porte de la salle de meeting. L'un des détectives, fraîchement sorti d'un petit interrogatoire qui l'avait laissé un peu perplexe. Ma présence était apparemment requise, des informations possiblement importantes ayant été mentionnés. Pas sur les activités criminelles de cet homme qui nous hantait, mais bien sur celles d'une autre organisation, et même si je croyais au bluff, très loin de faire confiance à cet homme, rien ne me coûtait d'analyser chaque piste. J'avais donc suivi mon collègue vers la salle d'interrogatoire, entrant sans un mot et marchant lentement jusqu'à la table au centre, les bras croisés et l'air imposant, dans toute ma stature. Je le toisai en silence pendant un instant, restant debout de l'autre côté de la table, plutôt que de m'asseoir devant lui, le dominant de ma grandeur. « You claim to know better about our tactic... Well talk »



Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 671
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing Empty


Lucifer Morningstar
Je suis immortel et je vis désormais à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis trafiquant majoritairement car je m'emmerde et c'est si plaisant de faire chier la police. Je suis ça et tant de choses à la fois. Mais nous n'avons pas toute la journée. On peut ajouter à la liste qu'il m'arrive aussi de mettre fin aux jours de certaines âmes.




Tom Ellis :copyright:️ aerie
Ils avaient enfin compris. Malgré la lenteur de leur processus cognitif, un des deux avaient pris la sage décision de se bouger pour venir interrompre le petit meeting, sans le moindre doute. Qui sait. Ou peut-être cherche pire, ou je ne sais trop. Ce qui me laissait avec mon café, seul aspect intéressant dans cette pièce. Sorry not sorry. Oui je l'avais dit à voix haute. Comme si j'allais me retenir. D'autant plus que je me nourrissait des expressions et des réactions des gens.

Mais mon petit plaisir serait amoindrit. Parce qu'un bloc de glace venait de rentrer dans la pièce. Mon admirateur qui ne savait tout simplement pas gérer les émotions que je lui faisais subir. Je savais bien qu'au fond de lui il m'adorait. Tout au fond. Bon ok pas la moindre trace d'amour dans sa profondeur. Mais c'était un amusement, lui aussi. Parfois. Parce que souvent il était chiant, à n'avoir pas la moindre émotion. Mais à m'envoyer promener avec tant de sauvagerie. Bref, le voilà qui faisait son grand monsieur imposant. Et moi qui à mon éternelle habitude, n'en avait pas grand-chose à faire. Mon petit sourire en coin, mon air qui alarmait la foule que j'allais en envoyer une « I don't claim it, I do. » Y'avais pas plus sûr de moi que moi. Parce que j'avais raison. Mais bon lui, petit humain, n'en avait pas la moindre idée de qui il avait devant lui après tout, j'allais lui pardonner ses insolences. J'avais pas besoin de prières, MOI pour le faire.

Il ne voulait pas s’asseoir? Je regardais droit devant moi, directement sur la trompette. Comme si j'allais me forcer. « I guess I'll have to talk to your tiny friend. How did you call him? » Le petite tension habituelle. Pas de quoi en faire un plat. « Your guy, I know him. And your plan is gonna ruin all your precious little efforts. » Je les aidais oui. Pas pour eux, mais pour moi bien entendu. Il ne fallait pas rêver en couleur. Ce petit con m'avait fait un coup bas à mes débuts, je ne faisait que me venger, à ma manière à moi. J'avais déjà un plan en tête. Evidemment, le plus magnifique et amusant qui soit. Hors de question de faire autrement. « You'll cut the wrong head, again, and he'll fly away like a little bird. Reminds you of someone right? » Ah bonjour le sourire charmeur et bien baveux qui disait carrément c'est moi. « You need to go undercover if you wanna catch him. The classic : being part of his little friends and familly. But you'll have to let him do his things if you know anything. Catch him at his worst if you want him behind the bars for good. Not like you guys usually do. » On le sait tous, les flics et leur impatience d'arrête les criminels dès qu'ils avaient UN petit truc de rien. Résultat? Ils s'en sortait au bout de quelques mois, années, sans plus ni moins. « I know the art of manipulation after all. I know what I'm talking about. If you stop him when you're getting close to him a little bit, he'll know it's you anyway. » Les pauvres, je devais bien les aider un tout petit peu.
Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 639
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing Empty


Marcus Pierce
Je suis immortel et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors très bien, quoi que je ne sois pas apprécié de tous. Sinon, dû à cette malédiction d'immortalité qui pèse sur mes épaules, j'évite les sentiments et les relations et je le vis plutôt mal.

People talk about the Naughty List like it's a bad thing RJgxU0r


Tom Welling
Il m'offrait son fameux sourire en coin qui laissait présager l'arrivée d'une réplique à la con qui me donnerait envie de lui foutre mon poing dans la tronche. Comme d'habitude. Rien de nouveau ici. Il était atrocement sûr de lui, comme à son habitude, mais je savais être raisonnable et prendre le temps d'écouter ce qu'il avait à dire, plutôt que de le rembarrer dès le départ. On ne sait jamais trop quelles informations pourraient nous être utiles, qu'elles viennent de la bouche de ce connard ou pas. Aucune émotion trahie sur mon visage, cet air impassible demeurant alors que je le laissais parler. Même s'il me regardait la fourche en parlant de mes parties intimes, parce que ce serait futile d'embarquer dans ce jeu puéril et enfantin de provocation, exercé sur un niveau de maturité assez bas. Ce qui m'intéressait réellement venait après, dans les informations sur le gars que l'on cherchait et son organisation.

Plus il parlait, plus je commençais à croire qu'il nous disait la vérité et voyait plus loin que nous dans cette situation. Il baignait après tout dans le milieu et devait connaître les clans rivaux, compétition à son propre marché. Forcément qu'il avait un intérêt propre dans la situation, il ne nous aiderait pas simplement par bonté de coeur, mais alors que j'étudiais son expression et ses mots en le fixant avec intensité, il me semblait difficile de croire à la ruse. The bastard was serious.

« Of course you would know all about that ... » Parce qu'ils faisaient au final partie du même monde, cette petite merde et l'autre merde que j'essayais d'attraper. Tous des merdes à différents niveaux, baignant dans la même puanteur de fraude, de trafique et d'illégalité. Mais même en provenant de la même race, ils pouvaient être tout à fait différents l'un de l'autre et rien ne garantissait une bonne entente. C'était plutôt rare, entre les différents clans. C'était entre autres pourquoi je ne croyais pas qu'il mente, mais on est jamais trop sûr, et il me fallait tenter de le pousser un peu, de comprendre ses motivations afin de me faire une meilleure idée du personnage. Plus facile de déterminer s'il allait nous poignarder dans le dos sans prévenir ... Plus facile de savoir comment le manipuler à notre avantage, plutôt que de subir ses idées. « Why should I believe you're telling the truth ? You wouldn't help us just like that. What do you have to gain, what's in it for you ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 671
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing Empty


Lucifer Morningstar
Je suis immortel et je vis désormais à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis trafiquant majoritairement car je m'emmerde et c'est si plaisant de faire chier la police. Je suis ça et tant de choses à la fois. Mais nous n'avons pas toute la journée. On peut ajouter à la liste qu'il m'arrive aussi de mettre fin aux jours de certaines âmes.




Tom Ellis :copyright:️ aerie
Il eu la gentillesse de m'écouter jusqu'au bout, alors je fis de même en retour, en profitant des dernières gorgée, à l'analyser moi de même. C'était souvent comme ça. Un Sherlock contre un autre. Un sous entendu contre un autre, sans jamais d'aveux de ma part. J'étais le seul indice, la seule preuve. Et la torture était illégale apparemment. Quel ennui.  « I just have the amazing luck to know him. » J'aimais bien prétendre que j'étais innocent oui. Même si c'était très loin d'être le cas. On avait cessé de tenir le compte de ma naughty list. Il n'aurait plus assez de papier sur terre pour ce faire.

Évidemment il doutait de moi. Toujours. Il faisait bien, après les coups que j'avais pu leur faire. Mais il commençait à bien me saisir aussi, avec ses mots qui affirmaient savoir que j'avais quelque chose à gagner là-dedans. Je ne faisais jamais rien pour les autres après tout. Du moins pas complètement. Je devais aussi en faire partit. « Of course I say the truth. Otherwise I wouldn't say a damn thing like I usually do. » Et ce littéralement. Ce n'était pas la première fois que je mettais le nez dans leurs petites affaires en un coup d'oeil, et que je voyais leurs erreurs. Ça expliquait le pourquoi, je prenais toujours la peine de prendre des nouvelles par intérêt de les entendre me dire qu'ils avaient échoués. Ce n'était pas toujours le cas, ce qui me créait cette petite déception mais que voulez vous. Il n'y avait pas que la police qui faisait des erreurs.  « And well let's just say I don't like him very much. » Un petit air, mine de rien. Sans pour autant avouer le sale coup qu'il m'avait fait. De toute, je crois bien qu'il était capable de le deviner comme un grand.  « So do you believe me now? »

Ils n'avaient pas vraiment le choix, encore moins avec ma tronche du type qui en savait énormément. Je pourrais être leurs consultants, ce qu'ils seraient heureux de m'avoir je le savais bien. Tout comme je savais que l'humain avec un orgueil plus gros que sa demeure, la Terre, et qu'ils n'oseraient jamais me le demander.  « I have a plan and you'll love it. And obviously you guys need me. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 639
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing Empty


Marcus Pierce
Je suis immortel et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors très bien, quoi que je ne sois pas apprécié de tous. Sinon, dû à cette malédiction d'immortalité qui pèse sur mes épaules, j'évite les sentiments et les relations et je le vis plutôt mal.

People talk about the Naughty List like it's a bad thing RJgxU0r


Tom Welling
Je ne croyais pas l'innocence de cet homme, je savais qu'il jouait avec nous et je savais aussi fort bien qu'il était plus impliqué qu'il ne le laissait croire. Mais à quoi bon le confronter ? Sans preuves tangibles, nous ne pouvions rien contre lui, et le connard le savait. Avec les années, j'avais heureusement développé merveilleusement bien ma capacité à garder mon sang froid, il le fallait bien pour attendre le poste que j'occupais actuellement ... et pour passer à travers la vie qui s'éternise, beaucoup trop longue et ennuyante et solitaire. Si je ne savais pas le faire, il y a longtemps que j'aurais fait un carnage.

Ce que j'avais retenu de ses propos, c'est qu'il connaissait bien notre homme, et c'était tout ce qui importait. Il mentionnait ne pas l'apprécier, sans préciser les raisons, mais je le croyais aussi sur ce point. La rivalité, c'était bien le point qui l'amènerait à collaborer avec nous. Parce que s'il s'agissait de revanche, de regarder quelqu'un qu'il n'aimait pas tomber, alors bien entendu qu'il serait partant. C'était tant mieux pour nous, et enfin je hochai un peu la tête, bien brièvement, comme en appréciation de ses propos. « I believe you. It would only benefit you to see him fall, therefore we have a common enemy »

Il y avait cependant une chose qui me dérangeait dans tout ceci, et c'était bien le fait qu'il possédait plus de réponses que nous n'en avions, plus d'informations et de connaissances que nous, ce qui nous forcerait à suivre sa lancée et l'impliquer plus que je ne l'aurais voulu dans la chose. Il n'était pas seulement une aide, il était ... indispensable. Et ça me faisait chier.

Je décroisai éventuellement les bras, faisant un petit signe à mon collègue afin qu'il aille détacher notre homme. Je pris la direction de la porte, l'officier se chargeant d'escorter notre nouvel allier à ma suite, jusqu'à la salle de réunion. S'il allait nous aider à ce sujet, il fallait effectivement élaborer un plan, en commençant par écouter le sien et considérer les choses. Je n'étais pas idiot au point de suivre aveuglément tout ce qu'il allait dire, mais encore une fois, j'étais prêt à l'écouter. Et après on dit que je suis un trou de cul, hein ... « So, tell us about this plan of yours. It better be good and worth our time »

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 671
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing Empty


Lucifer Morningstar
Je suis immortel et je vis désormais à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis trafiquant majoritairement car je m'emmerde et c'est si plaisant de faire chier la police. Je suis ça et tant de choses à la fois. Mais nous n'avons pas toute la journée. On peut ajouter à la liste qu'il m'arrive aussi de mettre fin aux jours de certaines âmes.




Tom Ellis - aerie
Bien entendu qu'il me croyait. Il n'avait pas vraiment le choix vu la situation. Et s'il commençait réellement à capter ma personnalité colorée, il savait très bien que je n'ouvrais pas la bouche pour rien. Ou du moins pour autre chose que de dire de la merde et brouiller les pistes, ou encore les faire chier, ou encore juste boire. Bref, on a compris le dessin. « I suppose you’re right. » Encore pour ne pas lui donner raison. Pour ne pas oser lui avouer qu’il avait complètement raison. Je faisais bien attention à mes mots. Comme si j’allais lui dire qu’il était bel et bien un ennemi pour moi, dans mon trafique. Jamais. Et puis bon il l’avait été. En espérant que ce soit la dernière fois. J’avais l’occasion en or, j’allais bel et bien la prendre.

Au final, la discussion allait se faire en d’autres lieux, je l’avais compris en sentant mes poignets désormais libres. « Oh! I’m surprised you know how to be civilized. » Toujours aussi aimable, je sais. Dans tous les cas moi je n’avais pas de gêne, à me préparer une boisson chaude, mine de rien, alors que les autres s’installaient. C’était simplement signe que ça serait long. Surtout avec nous. Nous deux qui étaient certainement deux contraires. Le merveilleux (moi) et le terrible (lui). Of course. La preuve, vous avez entendu comment il ose me parler? « Don’t talk like you don’t need me. » Je ne comptais pas me laisser faire bien entendu. J’avais le plus gros bout du bâton et je comptais bien le poker sauvagement avec. Pour bien l’emmerder.

J’avais prit mon temps pour terminer ma tasse de thé, avant de bien m’installer. « You can’t just come in. The leader you’re looking for is part of the gay universe. » Ça commençait bien, je le sais. Il fallait s’incruster dans cette communauté. « You’ll need a gay couple. It’s simple. For the rest I suppose you know how it works. » Des infiltrés, aussi simple que ça. « I know where he enjoys the parties. And a lot of thing in fact. I suppose you’ll need me for this part too. » Comme si j’avais la moindre peur ou dégoût envers un genre plus qu’un autre. Je savais jouer tous les rôles pour parvenir à mes fins. Et l’idée d’être dans l’infiltration, moi, était encore plus jouissante que de ne faire que les regarder et les suivre. « You need to find me a nice little life partner. » Mon regard qui le fixait lui. L’invitation était plus qu’évidente. Il devait bien être control freak sur les bords n’est-ce pas? Et vouloir être bien certain de me surveiller pour ne pas que je ruine la mission. N’est-ce pas? C’était si agréable de coincer les gens.

Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 639
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing Empty


Marcus Pierce
Je suis immortel et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors très bien, quoi que je ne sois pas apprécié de tous. Sinon, dû à cette malédiction d'immortalité qui pèse sur mes épaules, j'évite les sentiments et les relations et je le vis plutôt mal.

People talk about the Naughty List like it's a bad thing RJgxU0r


Tom Welling
Il m’envoyait une nouvelle pique, un petit son m’échappant à son commentaire sur mon attitude plus civilisée envers lui. L’air expulsée rapidement par le nez, dans un souffle de découragement et d’agacement, mais rien d’autre en réponse. Il tendait l’hameçon et je ne devais pas me laisser si bêtement attraper par ses conneries. Je ne devais pas lui donner la satisfaction de réagir à ses tentatives, c’était clairement ce qu’il cherchait et je ne voulais rien lui laisser. Je ne voulais pas non plus avouer que nous avions effectivement besoin de lui, c’était quelque chose d’assez souffrant comme cela pour mon ego et assez agaçant en soi que de devoir me fier à lui alors que je rêvais de le mettre derrière les barreaux.

Il se faisait du thé en plus. J’avais juste envie de lui lancer le contenu de sa tasse au visage, mais en être civilisé, je m’abstenais. Il éveillait en moi des pulsions agressives que je n’avais étrangement pas éprouvées depuis longtemps, et cela me dérangeait. Ça ramenait des souvenirs désagréables de colère et de violence, de destruction qui avait menée à cette malédiction qui m’accablait … Je devais garder mon calme, mener à bien cette petite mission et ne plus jamais avoir affaire à cet homme, sauf pour l’arrêter.

Cette fois, je pris la peine de m’asseoir, conscient que nous pourrions être là pour un bon moment. S’il fallait s’entendre sur un plan d’attaque, j’étais convaincu que cela ne serait pas chose aisée, faute à nos tempéraments bien opposés et au fait que je le détestais, il faut l’avouer. Monsieur commençait à exposer son plan, nous informant de l’orientation sexuelle de notre cible, brisant l’expression impassible de mon visage en y créant un haussement de sourcils, qui devint froncement lorsque monsieur suggéra une opération d’infiltration dans laquelle il jouerait bien entendu un rôle. Cette idée ne me plaisait guère, loin de moi l’envie de le laisser aller sous couverture enquêter sur cette organisation que nous étions si près d’attraper, au risque qu’il fiche tout en l’air. Ce n’est pas que je n’avais pas confiance en mes détectives, c’était surtout en lui que je n’avais pas confiance, et je ne désirais laisser personne avec lui dans une telle mission … Ça ne pouvait que mal tourner. « No. No way. There has to be another way »

Mais il n’y en avait pas, cela nous semblait tous évident. Ce n’était pas faute d’essayer de se casser la tête à trouver mieux, mes officiers finissant par soupirer presque à l’unisson et s’avouer vaincus. Une mission d’infiltration semblait la meilleure option compte tenu de la situation, et Lucifer semblait effectivement la personne toute trouvée pour jouer le rôle à la perfection. Il connaissait aussi le milieu et la cible mieux que nous et ses connaissances pourraient s’avérer utiles, si l’on pouvait contrôler un peu son tempérament et s’assurer qu’il ne fasse pas tout foirer. Call it control freak if you may, mais je ne voulais laisser personne d’autre y aller … et ce n’est clairement pas pare que l’idée me tentait. Au contraire, j’aurais préféré me faire poignarder que de jouer le rôle de son petit ami, mais je réalisais que je n’avais pas le choix. « …. Ugh for fuck’s sake, fine. We’ll do it. But we need rules »

Puis c’était un sujet embarrassant, alors tout le monde fut gentiment invité à sortir jusqu’à ce qu’il ne reste plus que l’homme et moi. Une feuille posée sur la table, je m’emparai d’un stylo et rédigeai en haut de la page le titre de notre petit contrat, auquel je tenais grandement. Des balises pour limiter l’enfer de l’expérience et encadrer cette mission. Car c’est ce que c’était avant tout, une mission. Rapidement, une première règle écrite de ma main, soit : Limit touching/kissing /expressions of affection to strict minimum required
Parce que FUCK NO.


Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 671
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing Empty


Lucifer Morningstar
Je suis immortel et je vis désormais à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis trafiquant majoritairement car je m'emmerde et c'est si plaisant de faire chier la police. Je suis ça et tant de choses à la fois. Mais nous n'avons pas toute la journée. On peut ajouter à la liste qu'il m'arrive aussi de mettre fin aux jours de certaines âmes.




Tom Ellis - aerie
Pauvre homme. Sa vie devait être d’un ennui dans toute cette passibilité. Il faut dire que j’aimais bien démontrer mes émotions, je n’en avais pas la moindre gêne. Mes intentions aussi claire qu’une paire de pantalon transparente (vive la mode) (et la logique humaine?). Je me plaisais à le faire chier oui. Mais j’avais quand même réussi à le lire aisément avec facilité. Tout ce que j’étais et faisait l’emmerdait au plus haut point. Je crois bien que s’il avait été du mauvais côté, il aurait déjà tenté à mainte reprise de me tuer. Just too bad for you darling.

L’amusement commençait déjà, alors que son air avait ENFIN quelques émotions. Avant que son regard ne hurle maman, sous la compréhension de mes intentions. Je leur laissais le temps d’enregistrer l’information, malgré les paroles de monsieur qui ne voulait rien savoir, bien entendu. Moi je rigolais derrière ma tasse de thé, en les regardant, aller, se regarder, pour en venir à la conclusion qu’il était littéralement, en train de signer un petit pacte avec le diable. Celui du mariage dans le meilleur comme dans le pire. Surtout le pire en fait. Je crois bien qu’un petit éclat rouge diabolique venait de passer dans mes yeux. Le rire, je me le gardais intérieurement. Je ne devais pas les effrayer les pauvres. Au moins pour une fois, je ne disais rien. J’observais dans toute ma jouissance, la scène. With my cup of tea. Tout était on point. Il était réellement bel et bien coincé. J’avais encore une fois réussi un petit truc de manipulation. Bien entendu qu’il y avait d’autres moyens, mais allais-je les dires? Of course not. Je ne comptais que leur donner ce que moi je voulais et rien d’autre.

Un soupir en cœur, signe de ma première victoire sur le cas. La deuxième arriva bien rapidement, lorsque la salle se vida pour ne laisser que nous deux. « Oh you want some practice already? Should I close the curtains? » Une blague ? Pas complètement. Moi je ne le détestais pas voyez-vous. Mais je savais bien que j’allais garder l’entièreté de mes vêtements. J’avais un magasin de balais en entier à devoir me débarrasser avant d’y parvenir.

Ma curiosité fut piquée lorsque monsieur s’empara d’un stylo et papier pour écrire. Évidemment il commençait par les règles. Et mon air ne se fit pas très heureux non. « I said couple. Loving one. Not “friends” who hates each other. » Le retour de mon regard bien provocateur et déterminé à obtenir une partie de ce que je voulais. « Or you can keep your rules and ruin everything. Or had that sex is permitted with no limits. » J’allais pas me faire un noeud après tout. C’était soit un ou l’autre. « Or I’m not helping you, your choice. » Au moins je lui laissais un choix. J’étais gentil non? Ou pas. Je jouais avec le feu (toujours) en m’approchant de lui, avec tout mon charme. « Since I’m nice, I’ll let you take me. » Tout était un jeu avec moi, décidément. Et je savais bien que j’étais en train de n’absolument rien aider.

Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 639
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

People talk about the Naughty List like it's a bad thing Empty


Marcus Pierce
Je suis immortel et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis lieutenant de police et je m'en sors très bien, quoi que je ne sois pas apprécié de tous. Sinon, dû à cette malédiction d'immortalité qui pèse sur mes épaules, j'évite les sentiments et les relations et je le vis plutôt mal.

People talk about the Naughty List like it's a bad thing RJgxU0r


Tom Welling
Je savais faire les regards noirs. Je n’étais peut-être pas très expressif, mais mes yeux en disaient long à cet instant, alors qu’il me demandait si nous allions pratiquer. Il faisait toujours exprès de dire les choses qui me feraient réagir et me créeraient de l’exaspération, à savoir qu’il y trouvait vraiment son petit plaisir. N’avait-il donc rien de mieux à faire dans la vie ? Son existence était-elle si ennuyante qu’il ne pouvait s’empêcher de me faire chier par pur amusement ?

Bien entendu, le but d’un véritable couple était une certaine intimité que je n’étais pas prêt à vivre, pas avec lui et pas dans une telle situation. Mais si nous voulions être convaincants, il n’avait pas tort, et ma règle nous donnerait davantage l’air d’amis que d’amoureux. Je pris une profonde inspiration, expirant en un tout aussi profond soupir. Stylo toujours en main, c’est avec un découragement et pincement au cœur que je rayai la règle de la feuille. Monsieur rajoutait cependant son grain de sel, désireux d’inclure le sexe dans l’équation, sans quoi il refusait de m’aider. Mais quelle bitch, quelle petite merde. Je relevai les yeux vers lui, la mâchoire serrée, le regard bien noir. Je ne sais pas ce qui me retenait de lui saisir le cou entre mes mains et serrer, serrer bien fort avec l’aide de mes glorieux biceps. Je l’aurais étripé sur le champ. Au lieu de quoi, j’écrivais Sex is allowed sur la feuille.

« We’ll see about that » sur un ton qui ne laissait pas place à la discussion. Ce n’était pas un sujet que je désirais aborder, et le fait que je l’inscrive sur la feuille ne m’engageait à rien. Nous n’aurions pas forcément à le faire, je trouverais bien le moyen de nous occuper autrement afin de ne laisser aucun moment, aucun temps libre pour ce genre d’activité. Je corrigeai donc ma toute première règle pour indiquer que les démonstrations d’affections devaient rester minimales lorsque nous étions seuls tous les deux, ce qui ne ruinerait en rien l’opération et me sauverait un peu de sa proximité. Il ne pouvait pas argumenter TOUS les points, j’aurais tôt fait d’abandonner la chose et tenter de trouver un autre moyen à tout prix si je n’avais aucun point à moi dans les règles. Je rajoutai une règle concernant ses attitudes, à savoir qu’il ne devait en aucun cas compromettre notre couverture ou l’enquête en cours, que ce soit par ses paroles ou par ses agissements. Qu’il se devait de suivre mon lead, car j’étais le lieutenant de cette opération et c’était moi qui faisait les calls. On est jamais trop prudent, avec ce gars. « Do you wanna add something? »

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


People talk about the Naughty List like it's a bad thing Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
People talk about the Naughty List like it's a bad thing
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Adrian Fishley ~ Am I on the naughty list ?
» The Haitian People Need a Lobbyist
» ★ GLAMOUR PEOPLE
» People who say they sleep like a baby usually don’t have any.
» 'India has the highest number of hungry people on earth'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: