Partagez
 
 
 

 on the road - PierreHope

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 
En ligne
PierreHope
PierreHope
MESSAGES : 171
INSCRIPTION : 27/04/2019
CRÉDITS : https://i.pinimg.com/originals/ba/cd/c1/bacdc13df383fe7476799da8a5257a66.jpg

UNIVERS FÉTICHE : ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t3017-j-ai-vu-de-la-lumiere http://www.letempsdunrp.com/t3024-liste-rps-pierrehope
Flash

on the road - PierreHope - Page 2 Empty


David
Oliver

J'ai 18 ans et je vis dans un trou du cul paumé, USA. Dans la vie, je suis (j'étais?) lycéen et je m'en sors grave bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec un canon et je le vis (enfin vivais) plus que bien.
Brandon Flynn :copyright: Tumblr-pureartsophia


Bon bien bien. Il aurait pas dût s'inquiéter autant: après tout c'était Dan la tête pensante du duo. Il avait une piste. Pas le truc béton mais au moins, ils avaient une destination. Il voulait pas non plus le harceler: c'était à lui de le rassurer. Sa blague sur le fait qu'il soit invendable lui fît mal au fond des tripes et il ne pût lui offrir qu'un sourire douloureux. Il détestait quand il se dénigrait même pour rigoler. Parce qu'il y avait toujours un fond de vérité: c'était sans doute ce qu'une part de lui pensait. Et la vérité derrière cette vanne lui rappelait aussi son impuissance et son aveuglement merdique sur la situation de son ami. Il ne dit donc rien et hocha la tête: ouais il aurait du mal à se passer de son autoradio perso. Danny n'avait pas que la gueule d'un ange: il en avait aussi la voix. Et sa mue n'y avait rien changée (à la grande joie de David). Il l'aurait écouté chanter des heures sans se lasser. Juste un sourcil s'arqua quand il rappela son orientation sexuelle: pourquoi il lui rappelait?

Et ça fît tilt.

Il n'avait fait que croiser une ou deux fois grand maximum son géniteur (ils ne se voyaient jamais chez Danny, sauf en cas d’absence prolongée du pochtron batteur d'enfant). Si l'outre à vinasse humaine avait eût vent du penchant de son rejeton (et ce n'était pas un secret d'Etat)... Ses mains s’agrippèrent au volant faisant apparaître ses jointures blanches et il n'entendit que d'une oreille distraite les mignonnes vannes sur son physique et ses cheveux blanc, masquant de son mieux la colère qui remontait en lui. S'il recroisait ce bâtard... Il le buterait. Il lui rendrait chaque coup collé à Dan. Au centuple.

Un de ses besoins physiologiques primaires se rappela à lui par un grondement bas qui le fît marrer et il chassa sa rage. Pour le moment.

***
Installés dans un fast-food qui puait délicieusement le graillon, David matait d'un œil perdu la serveuse en jupette qui se glissait entre les tables en déballant son hamburger dégoulinant de bacon dans lequel il mordit joyeusement avec appétit. "Hum putain c'est trop bon.", lâcha t'il la bouche pleine. Sa mère se désespérait de ne pas avoir réussi à lui inculquer la bienséance à table: quand il y avait de la bouffe en jeu, David Oliver perdait les pédales et les règles de politesse élémentaires.

Il regarda Dan qui l'observait mâchonner sauvagement son dîner sans un poil de dégoût: la force de l'habitude. Le jeune homme se forca à avaler sa bouchée rapidement pour pouvoir répondre sans lui envoyer de postillons à la tronche: il y avait quand même un minimum de bienséance chez lui, n'en déplaise à sa chère maman.

"Je dois te le dire en quelle langue?". Question stupide vu qu'il ne parlait que sa langue de naissance mais bref. "On est amis depuis quoi... 10 ans? Tu crois que j'ai le choix?", poursuivit-il d'un air goguenard. Il prit une lampée de soda avant de continuer: "Et puis je deviendrais quoi moi sans toi, hein?". Il évita de regarder le garçon en face de lui et posa sa tête dans sa main propre en tripotant ses frites de l'autre. "Tu me manquerais trop, abruti.". Frottage de nez comme à chaque fois qu'il disait des trucs gênants. Il regarda sérieusement son acolyte: "C'est pas à toi que j'en veux. C'est à moi. D'avoir rien vu. Et à ton daron aussi.". Sa main se crispa sur le gobelet de soda qui se déforma sous la pression. "... J'aurais dû voir. J'ai été un ami en carton.". Il continua à mâchonner ses frites d'un air absent. Son regard fût de nouveau attiré par le popotin de la serveuse. "Irrécupérable.". Il était avec son meilleur pote, en train de bouffer et de parler de son père qui le tabassait mais ses hormones pouvaient pas s'empêcher de faire la holà dans son slip. Parfois, il était à la limite de se dégoûter lui-même.

L'obsédé regarda les reliefs de son repas: il avait baffré comme un porc. Danny lui, avait à peine touché à son repas. Visiblement il était encore trop travaillé par tout ça. "Bon Danny, écoute. Et écoute moi bien.". David regarda autour de lui: il avait l'impression que tout le monde écoutait leur conversation. Et ce qu'il avait à dire était trop perso. Mal à l'aise, il demanda en remuant sur son siège: "ça te dérange si on sort? Emporte tes restes.".

***

De retour sur le parking, Oliver s'adossa à la portière et regarda le soir qui tombait. Il commençait à se faire froid, les gens ne traînaient pas. Ils avaient tous un chez eux douillet où rentrer. Danny, son petit sachet à la main, le regardait apparemment aux bords des larmes. "Oh non...". Mais quel con. Il avait pas pensé au stress et à la détresse qu'il allait créer en lui répondant pas tout de suite. Et merde... Mais c'était pas possible pour lui de répondre avec 10 paires d'oreilles indiscrètes autour d'eux. "Eh eh, Microbe, stop stop.". Il posa ses mains sur ses épaules et le regarda bien dans les yeux: "Désolé désolé. Je reste je reste. Je voulais juste pas parler devant d'autres personnes.". Le brun passa une main dans ses cheveux, cherchant ses mots: c'était vraiment pas facile de sortir ce genre de trucs pour lui. "Je m'en veux de rien avoir vu. A mort. Mais y'a rien de tout ce qui se passe qui est ta faute. Je suis ton ami. Non plus que ça... J'aurais dû te protéger. Je l'ai pas fait. Et... ça n'arrivera plus.". Roh nan c'était quoi ce picotement de nez à la con? Il allait pas se mettre à chialer quand même! "Je m'en veux Bro'. T'étais tout seul à souffrir dans ton coin. Je te lâcherais plus. Le reste compte pas. Je m'en bats les couilles. Où tu va je vais.". Reniflement. Ah ben si, il chialait. Putain la honte... "Je te lâcherais plus.". Disant cela il l'attira et le serra fort contre lui, respirant son odeur si familière. Plus personne ne lui ferait du mal. Il y veillerait personnellement.

Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2194
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

on the road - PierreHope - Page 2 Empty


Dan Ockfield
J'ai 17 ans et je vis sur la route, quelque part aux USA. Dans la vie, je suis lycéen en fugue et je m'en sors bof bof hein. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire mais c'est pas le problème.

on the road - PierreHope - Page 2 Tumblr_na5aw50TFg1su3du1o1_500


George Shelley :copyright:️ P'titbou


Leur voyage avait à peine commencé que Dan se sentait déjà comme un boulet. Incapable de conduire et qui n’avait qu’une envie : pleurer. Ca faisait trop longtemps qu’il retenait ses larmes et maintenant qu’il se sentait enfin libéré de son père, c’était tout qui voulait sortir d’un coup. Et en face, en face il y avait David, qui mangeait comme à son habitude – comme un gros porc – et qui aussi comme à son habitude laissait ses yeux traîner là où il fallait. Son comportement fit tout de même sourire Dan, qui trouvait en fait son meilleur ami fascinant. Il ne l’avait jamais aimée, cette Brittany. Sinon il ne serait pas en train de mater la chute de reins de la serveuse. Il était incorrigible, ce type. Et c’était comme ça que Dan l’aimait. Mais il se sentait tout de même coupable alors encore une fois il voulut l’entendre dire qu’il avait envie de le suivre. Sauf que David fit tout l’inverse ! Et que les mots tu crois que j’ai le choix ? s’imprégnèrent dans sa tête. En réalité il s’était juste mal exprimé, mais à cet instant il eut vraiment l’impression que David se forçait à le suivre. Alors il écouta le reste d’une oreille distraite, ne fit en fait même pas attention à la déclaration.

Résultat des courses, quand ils sortirent à la fin du repas – ou plutôt du repas de David – il avait encore les larmes aux yeux. Parce que ça tournait en boucle. Les mains de David sur ses épaules parvinrent toutefois à le ramener à la réalité et il le regarda comme si sa vie en dépendait. Cette fois il écouta les mots apaisants et rassurants de son ami, et répondit à son étreinte avec plaisir en passant sa main libre dans son dos. Dan, il avait quand même beaucoup de chance d’avoir un ami comme ça. David se jugeait trop durement. S’il n’avait rien vu, c’était parce que le garçon l’avait très bien caché et qu’il savait jouer la comédie du gars heureux. « J’étais pas tout seul… Arrête de dire ça. J’ai jamais été seul. J’savais que t’étais là et ça me faisait du bien… J’aurais dû t’en parler, j’t’ai pas donné l’occasion de m’aider, alors c’est pas ta faute. » Le fait d’entendre les sanglots de David, ce gros macho qui ne pleurait jamais, le fit alors craquer aussi. Ils devaient être beaux à voir tous les deux. Ils restèrent quelques minutes comme ça avant de se détacher et de remonter en voiture. C’était bête à dire, mais ce câlin lui avait fait retrouver l’appétit et il engloutit tout assez vite une fois qu’ils furent de nouveau sur la route. Dan ne tarderait pas à renaître de ses cendres, c’était sûr. Avec l’aide de David et son humour exceptionnel – ou pas – il y arriverait.

Pour remettre un peu d’ambiance, Dan choisit d’allumer le lecteur CD et d’y mettre un vieux disque de son père qui traînait dans la voiture. Du rock. Sans surprise, il ne tarda pas à chantonner les notes lui aussi, jetant parfois quelques regards à son meilleur ami. « Mon père va tellement être furieux pour sa voiture ! » constata-t-il avec un sourire. D’ailleurs, s’il signalait sa disparition, ce serait sûrement pour ça. Ou pour peur de finir en taule, c’était aussi une possibilité. « J’préfère pas prendre le risque de m’arrêter cette nuit. Quand tu seras fatigué dis-le moi et j’prendrais la relève, je me sens un peu plus en état maintenant. » Il avait bien mangé, bien bu, alors il était apte !

Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
PierreHope
PierreHope
MESSAGES : 171
INSCRIPTION : 27/04/2019
CRÉDITS : https://i.pinimg.com/originals/ba/cd/c1/bacdc13df383fe7476799da8a5257a66.jpg

UNIVERS FÉTICHE : ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t3017-j-ai-vu-de-la-lumiere http://www.letempsdunrp.com/t3024-liste-rps-pierrehope
Flash

on the road - PierreHope - Page 2 Empty


David
Oliver

J'ai 18 ans et je vis dans un trou du cul paumé, USA. Dans la vie, je suis (j'étais?) lycéen et je m'en sors grave bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec un canon et je le vis (enfin vivais) plus que bien.
Brandon Flynn :copyright: Tumblr-pureartsophia


David ne sût plus trop quoi dire. Alors il fît quelque chose qu'il faisait très rarement: il ferma sa grande gueule et monta en voiture. Il était anormalement silencieux pour un David Oliver, conduisant de la main droite, la gauche en L contre sa tempe. Y'avait un truc qui le travaillait. Mais au milieu du bordel qu'était sa tête, il arrivait pas à mettre le doigt dessus. Et puis popol s'était réveillé comme un con sans raison (joies de l'adolescence... "Ton corps change ce n'est pas sale!" LOL). Il écarta exagérément les jambes pour soulager la pression de son jean. "T'as juste chialé t'as pas l'habitude c'est ça qui te travailles. Next.". Pas le genre à se travailler l'esprit 48 ans le David.

Dan avait finit de dévorer son repas, et ça lui fît plaisir. Il prît encore plus de plaisir quand son ami se mît à chanter. C'était impressionnant comment il se calait avec facilité sur la tonalité. Il était toujours fasciné quand Danny chantait... Il lui avait foutu la honte en s'amenant avec une banderole quand il avait chanté à la fête de fin d'année du collège en 1ere année. ça avait jasé... Sa mère avait été convoquée... On l'avait traité de tapette. C'est là qu'il avait compris qu'il y a des choses qu'un mec ne peut pas faire. Il aurait été une fille, on aurait rien dit. Mais un mec avec une banderole et des cœurs... Alors David avait commencé à fermer des gueules à coups de poings et à agir en mec. Mais il était toujours un fanboy de la 1ère heure au fond de lui.

«Mon père va tellement être furieux pour sa voiture ! ».

Le chauffeur revint à la réalité et se rappela que cette caisse moisie était celle du bourreau de Danny. Il détesta soudain la chanson qui passait (alors qu'il l'adorait depuis tout petit, sa mère avait le vinyle et le passait en boucle) et répondit avec acrimonie: "Ouais bah tant mieux j'espère qu'il en fera une attaque.". Se rendant compte qu'il avait été très sec, il sourit à son passager avec douceur avant d'asséner de sa voix de branleur je m'en foutiste professionnel: "On l'emmerde ton paternel. Bien profond.". Et il se marra royalement avant de se redresser: son entrejambe avait dégonflé, il pouvait enfin se poser normalement (donc s'avachir en arrière contre le siège, les bras tendus devant lui).

Il fronça les sourcils en entendant la demande de Danny... Avant de tilter que oui, en fait, ils étaient pour ainsi dire en cavale. "En cavale...". Haha ça lui plaisait bien ce terme, s'était rebelle! Pour un peu il aurait remis ses lunettes de soleil pour frimer (mais c'était pas une bonne idée avec la nuit qui était tombée).

"Ok chef.". Mais pour le moment, il était au taquet (et plus au triquet arf arf-Mon Dieu quel gros beauf il faisait...) et il sourit en narguant le cadet du duo: "Je suis sûr tu vas dormir avant moi. Tu t'endors toujours avant, ça a toujours été.". Il se lasserait jamais de le taquiner. J-A-M-A-I-S. "Bon aller raconte: c'est qui ce point de chute familial dont tu m'as parlé?". Il avait pas souvenir d'avoir jamais entendu Dan parler de la famille de sa mère. C'était un peu le sujet tabou: tout petit, ça le rendait triste à la fête des mères quand ils faisaient les travaux manuels. Et David supportait pas de le voir triste. Alors il n'en parlait pas. Mais là... Pas le choix. Au pire... Il changerait de sujet et David n'insisterait pas. Tant qu'ils étaient ensemble et que Danny était bien, le reste, il s'en foutait.
Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2194
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

on the road - PierreHope - Page 2 Empty


Dan Ockfield
J'ai 17 ans et je vis sur la route, quelque part aux USA. Dans la vie, je suis lycéen en fugue et je m'en sors bof bof hein. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire mais c'est pas le problème.

on the road - PierreHope - Page 2 Tumblr_na5aw50TFg1su3du1o1_500


George Shelley :copyright:️ P'titbou


Ce qui était bien avec David, c’est que malgré la situation il ne changeait pas d’un poil. Il était toujours ce gars relou, drôle, un poil obsédé, avec qui Dan riait toujours aux éclats. Les éclats étaient certes un peu timides aujourd’hui, mais il rendait les choses beaucoup moins dramatiques et c’était un vrai soulagement pour le lycéen. Il frappa dans son épaule alors que ce dernier affirmait qu’il s’endormirait avant. En fait, c’était très probable, parce qu’il était crevé, à bout d’énergie presque. Mais jamais sans se battre ! C’était un principe de vie que de donner tort à son meilleur ami. Sinon ses chevilles allaient enfler et il ne pourrait plus passer les portières de la voiture ! « Tu sais pourquoi je m’endors avant toi ? Parce que mes hormones ne se mettent pas en ébullition dès que je vois une belle meuf à la télé ! D’ailleurs tu crois que je t’ai pas vu tout à l’heure ? Tu matais la serveuse. » Et ça ne le dérangeait pas. Lui ça le faisait plutôt rire. Il ne ressentait pas la même chose devant les garçons. Il les aimait, mais il avait eu du mal à s’intéresser à tout ça. Probablement parce qu’il n’avait pas envie qu’on voit son corps dévasté par les coups, et qu’il avait eu d’autres choses à penser. Et ce n’était pas maintenant qu’il allait s’y mettre, avec cette fuite. « Ca va, pas trop dur d’être puceau ? » dit-il avec un petit sourire pour le taquiner. En vrai il ne savait pas si David l’était ou pas… Il avait bien dû se passer des choses avec la fausse blonde non ?
David lui demanda finalement des précisions sur leur destination. « Ma mère avait un frère. Ils ne se parlaient plus de ce que j’ai compris, à cause d’une embrouille de merde. Je crois que c’est à cause de mon père, parce qu’il n’approuvait pas. Je ne l’ai jamais rencontré, mais j’me dis… j’pense qu’il devrait m’accepter non ? J’espère en tout cas… »

Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
PierreHope
PierreHope
MESSAGES : 171
INSCRIPTION : 27/04/2019
CRÉDITS : https://i.pinimg.com/originals/ba/cd/c1/bacdc13df383fe7476799da8a5257a66.jpg

UNIVERS FÉTICHE : ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t3017-j-ai-vu-de-la-lumiere http://www.letempsdunrp.com/t3024-liste-rps-pierrehope
Flash

on the road - PierreHope - Page 2 Empty


David
Oliver

J'ai 18 ans et je vis dans un trou du cul paumé, USA. Dans la vie, je suis (j'étais?) lycéen et je m'en sors grave bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec un canon et je le vis (enfin vivais) plus que bien.
Brandon Flynn :copyright: Tumblr-pureartsophia


David frotta son bras douloureux en exagérant sa grimace: c'est qu'il commençait à taper fort le Junior! Et il pouvait pas s'en plaindre: il était toujours à le titiller et à le pousser au cul pour qu'il montre sa "virilité". Quel relou il faisait quand même... Il avait du bol que Dan le supporte. Il faillit lui rendre sa bourrade masculine quand son binôme le taquina sur sa virginité mais suspendit son geste en voyant les coups toujours bien visibles sur son visage: combien de fois avait-il eût mal quand il le secouait sans ménagement - pour déconner et parce qu'il était très tactile - et n'avait-il rien dit, souffrant en silence? Sans doute que son cuir était devenu résistant à la longue... Il essaya de ne pas se sentir coupable et repensa aux paroles de son ami plus tôt dans la soirée.

Reposant sagement sa main sur le volant, il décida de ne pas aborder tout de suite le sujet qui était pour lui, le plus délicat des deux. Il avait pas trop compris le motif d'éloignement de la famille, mais pas grave. "De toute façon ton paternel s'embrouillerait avec un grille pain...". Et sans déconner: Il l'avait déjà vu s'engueuler avec la boîte aux lettres (qui dans son cerveau mité à l'alcool bon marché, devait lui répondre). David sourit sincèrement à Danny: "Bien sûr qu'ils vont t'accepter.". Il lui sourit plus tendrement, effleurant sa joue de sa main et se reprit: ce geste était trop tendre pour un vrai bonhomme. "Je te filerais un coup de peigne et on te mettra une cravate.". Ricanement et décoiffage du poto en règle qui se débattit comme un beau diable: voilà ça c'était David Oliver tel qu'on le (re)connaissait. Un doute naquît en lui et lui vrilla les tripes: "Mais si Dan s'établit là bas... Je vais faire quoi moi...?". Son regard devint vague quelques secondes. Il étouffa son doute et repassa sur l'autre sujet qui le travaillait. "Ben... Justement, je voulais t'en parler.".

Il se trouva ridicule à hésiter et à en faire tout un fromage: il avait trempé sa nouille y'a 2 jours et voilà quoi. C'était si dur à dire? "Parle pour toi moi... c'est fait." lâcha t'il en faisant le mec blasé. Mais le ton ne collait pas. Il dépassa une vieille Buick qui se traînait puis frotta son doigt son son nez avant de reprendre: "... ça a pas été..." wah comment il détestait quand les mots venaient pas et qu'il parlait comme un demeuré en monosyllabes! "... J'ai un peu merdé. Je me suis..." Nouvelle pause. "Dégonflé.". C'était le bon mot. Le mot parfait. Tout se passait bien et puis au moment de conclure... Débandade. La panne sèche. Il avait eût la honte de sa vie. Lui, David Oliver, surnommé Tricard dans les vestiaires à cause de sa propension à bander pour un oui pou un non... Il était humilié. Mais Britanny avait été vachement compréhensive, bien loin de la pouffiasse qu'elle présentait en tant que cheffe des Pom-Pom Girl et avait fait repartir la machine avec brio. Elle avait rit et avait dit qu'il n'était pas le premier, elle avait "L'habitude". ça avait fait un peu mal de l'entendre dire ça. Comme s'il n'était qu'un coup parmi d'autres... Il savait pas trop ce qu'il ressentait pour elle. Mais il pouvait pas défourailler dans une meuf sans avoir un minimum de respect et de sentiments pour elle. Elle était sa 1ère fois. Les autres fois ça n'avait pas été plus loin que des pipes et consort. "... ça c'est mieux passé la 2nd fois.". Et c'était vrai. Elle avait dit avoir pris du plaisir, il avait fait de son mieux. Et c'était encore meilleur que ce qu'on lui avait décrit. Le seul soucis, c'est que depuis... Il voulait le faire tout le temps. T-O-U-T L-E T-E-M-P-S.

Il voyait pas quoi ajouter et se racla la gorge en tapotant un rythme quelconque sur le volant. "Et... Au fait... Tu pars mais... Tu vas regretter... Personne...?". Jolie manière détournée de lui demander s'il n'aurait pas oublier de lui signaler un crush dans le secteur. Il ne pensait pas qu'il lui aurait caché. Mais... Il n'aurait jamais imaginé que Danny lui aurait dissimulé un truc aussi grave qu'un père à la main leste.



Retouches avatars by nugget on the moon et/ou Indoraptor, merci à elles.
Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2194
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

on the road - PierreHope - Page 2 Empty


Dan Ockfield
J'ai 17 ans et je vis sur la route, quelque part aux USA. Dans la vie, je suis lycéen en fugue et je m'en sors bof bof hein. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire mais c'est pas le problème.

on the road - PierreHope - Page 2 Tumblr_na5aw50TFg1su3du1o1_500


George Shelley :copyright:️ P'titbou


David avait toujours les bons mots. Un coup de peigne et une cravate. Il allait vite se retrouver en premier de la classe ! Il était hors de question de changer de style pour leur plaire. Si son oncle ne l’appréciait pas et ne voulait pas de lui, alors il irait ailleurs. S’il ne voulait pas de David aussi d’ailleurs. C’était comme un package, il fallait prendre les deux ou rien. Lui il n’était pas contre de refaire sa vie ailleurs. Quitter le pays, trouver un job et se faire un peu d’argent le temps de s’installer. C’était certainement une utopie, un rêve qu’il se jouait dans sa tête, mais il lui fallait des plans b et c au cas où le plan a ne marcherait pas. « Si tu touches à mes cheveux je te mords, compris ? » Il était sérieux. Ses cheveux c’était sacré et personne n’avait le droit de les coiffer ou les couper. Par contre il adorait les papouilles dedans ! Mais comme ça n’arrivait jamais, puisqu’il n’avait personne dans sa vie et que David n’était pas non plus démonstratif à ce point.

Dan avait lancé une vanne comme ça sur la vie sexuelle de son ami et n’avait pas tout de suite compris que ça l’avait un peu touché. Finalement David revint sur le sujet et avoua à son ami qu’il l’avait enfin fait. Des deux, c’était lui qui était le plus pressé et qui en parlait le plus. Dan n’avait jamais vraiment eu envie de faire l’amour, de dévoiler son corps à l’autre. Trop de stress que sa main ne lui infligeait pas quand il se faisait du bien tout seul. Il fronça les sourcils aux aveux de son ami. Il ne faisait pas le fier cette fois. Finalement il lui donna un petit coup amical dans l’épaule. « C’est normal mon pote, la première fois c’est toujours stressant. C’est cool si ça s’est mieux passé la deuxième. Mais… c’était bien ou pas ? J’arrive pas à déterminer avec la façon dont tu le dis ! » Et pour cause, David esquiva vite le sujet. Dan comprit que quelque chose n’allait pas et esquiva totalement sa question. « Qu’est-ce qu’il y a ? T’avais tellement hâte de découvrir ça, en plus tu l’aimais bien la fille. Et crois-moi, les filles adorent les routards ! Les soirs où ça t’démange je dormirai dans la voiture et tu prendras la chambre d’hôtel ! » Il se sentait coupable de le priver de sa copine. Et de frustrer ses hormones. Alors c’était la seule solution qu’il avait trouvée. « Et non, personne. La seule personne que j’aurais pu regretter, c’est toi. »

Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
PierreHope
PierreHope
MESSAGES : 171
INSCRIPTION : 27/04/2019
CRÉDITS : https://i.pinimg.com/originals/ba/cd/c1/bacdc13df383fe7476799da8a5257a66.jpg

UNIVERS FÉTICHE : ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t3017-j-ai-vu-de-la-lumiere http://www.letempsdunrp.com/t3024-liste-rps-pierrehope
Flash

on the road - PierreHope - Page 2 Empty


David
Oliver

J'ai 18 ans et je vis dans un trou du cul paumé, USA. Dans la vie, je suis (j'étais?) lycéen et je m'en sors grave bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec un canon et je le vis (enfin vivais) plus que bien.
Brandon Flynn :copyright: Tumblr-pureartsophia


Il débraya pour ralentir: c'était bien sympa les films de fous furieux du volants (avec des muscles gros comme sa tête... David se demandait souvent si leur teub était au diapason de leur carrure? ça serait un peu con si c'était non, la paluche grande comme un battoir pour agiter la saucisse cocktail... pfffttrrr!), mais il pouvait pas jouer à Vin Gazoil et réfléchir sérieusement. "Réfléchir ou conduire, il faut choisir!". Mais David ne voulait pas passer le volant ni laisser Dan dans le silence. Alors c’était moins rebelle et moins cool, mais il repassa sous la foutue limite de vitesse autorisée (il conduisait toujours trop vite). Et puis... Il voulait mettre un max de distance entre son ami et son bourreau. Et entre lui et sa mère aussi. Il était sûr qu'il allait entendre hurler son prénom depuis le Mexique quand elle se rendrait compte qu'il n'était pas là: elle sentait tout, elle savait tout. Une maman quoi.

David chercha la bonne image: "Imagine la meilleure branlette de ta vie. C'est ça... en 1000 fois mieux.". C'était encore mieux que de se faire sucer... Enfin il savait pas trop, c'était très différent. Mais il ne voulait pas non plus mettre Danny mal à l'aise en en rajoutant avec ses réflexions persos salaces. Le conducteur pianota de ses 10 doigts sur le volant: "Maintenant, imagine que tu as les 2 mains dans le plâtre. Impossible de te soulager. Ben... Je suis dans cet état presque h24 depuis.". Il savait pas s'il était à envier ou à plaindre. Si c'était normal ou s'il allait devoir passer sur le fauteuil d'un psy.

Ce qu'il savait cependant, c'est qu'il n'avait pas entendu ou senti vibrer son portable dans sa poche: Britanny qui répondait toujours immédiatement n'avait toujours pas daigné pianoter un petit quelque chose à son intention suite à l'annulation de leur rendez-vous. Il avait dû la vexer. Et quand elle saurait qu'il ne reviendrait pas avant... Qu'il ne reviendrait peut-être pas, elle le plaquerait. Si ce n'était déjà fait pour elle. Du moins dans sa tête.

"... Je pense qu'elle m'a déjà jarté de sa vie tu sais. Les filles, ça aime les rebelles... Mais pour un soir.". ça lui foutu un coup de dire ça à haute voix. Parce que ça sonnait vrai. "J'étais qu'une bite de plus à son tableau de chasse.". Là il devenait injuste. Parce qu'il était amer. Il sourit néanmoins à David qui n'y était pour rien dans toute cette histoire: "Donc je te remercie de ta délicate attention mais... Je me contenterais de la veuve poignet.". David leva sa main gauche et lâcha un rire sans joie. Il savait pas trop si Danny venait de maladroitement lui proposer d’amener une meuf, un plan Q à l'hôtel ou s'il parlait également de faire dégorger le poireau en solitaire. Il était pas sans gêne non plus, il ferait ça sous la douche. Ou quand il serait pas là. Pour ce qui était du plan d'un soir... Pas sûr qu'il en aie envie en fait. Pour le moment, déjà il était pas celib' et puis si c'était pour rejouer la symphonie de la débandade... Enfin bref. Il avait pas réfléchit à tout ça. Et il en avait marre de réfléchir. Mais toute façon "pas question que tu dormes comme un clébard dans la voiture.".

David devait avoir malgré tout les nerfs éprouvé par leur fuite, parce que le nez le piqua encore une fois quand Dan déclara en gros qu'il était son seul potentiel regret. Heureusement, il ne chiala pas mais se frotta les yeux. La fatigue. C'était tout. Il allait un peu mieux et se sentit d’accélérer de nouveau, leur véhicule fendant la nuit. Un phare allait pas tarder à être en rade. David s'inquiéta soudain pour l'argent: c'est qu'il bouffait pour 4! Il était en plein croissance! (tu parles). Mais sa mère se plaignait du budget nourriture qui crevait le plafond depuis sa puberté. Il savait que c'était surtout pour l'emmerder et le mettre en boîte qu'elle le disait, mais il y avait un fond de vérité. Son ventre dût deviner qu'on parlait de lui car il se manifesta bruyamment. Le jeune homme prit un air choqué et s'adressa directement à sa panse: "Mais tu viens de baffrer toi! La ferme!".

ça fît rire son passager et ça lui fît du bien à lui aussi. Le rire de Dan était un de ses sons préférés au monde. Il laissa passer un silence et lâcha rapidement: "Merci mec. ça me touche.". Vite vite désamorcer le mélo... "Avec qui j'aurais fait mes soirées nanards? Et avec qui j'aurais chanté sur du Rihanna quand je suis bourré? Hein?". Le brun fît son œil de méchant gangster: "Tu dis ça à quiconque t'es mort et re-mort.". Tu parles... Il lèverait jamais la main sur lui. Et il avait jamais pensé qu'il pouvait le trahir d'une quelconque façon... Etre avec lui c'était comme respirer. Il savait plus comment on faisait sans.

Les lèvres du jeune homme s'étirèrent pour former une moue moqueuse, signe qu'il allait sortir un de ses fameux dossier: "Même Monsieur Elliot va pas te manquer...?". Monsieur Elliot, c'était une affreuse peluche de dragon d'un vert criard à laquelle il manquait un oeil et que Dan n'avait jamais réussie à jeter. Air faussement attristé: "A qui tu vas faire des groooos câlins pour t'endormir?". ça faisait un bail qu'il ne dormait plus avec l'immonde attrape poussière qu'il avait chéri petit. David se rappela soudain qu'ils se faisaient beaucoup de câlins Danny et lui petits, quand Mr Elliot était encore de la première fraîcheur. Si ça se savait... Déjà qu'il avait galéré à faire enterrer le dossier FanBoy, sa vie sexuelle serait définitivement foutue.



Retouches avatars by nugget on the moon et/ou Indoraptor, merci à elles.
Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2194
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

on the road - PierreHope - Page 2 Empty


Dan Ockfield
J'ai 17 ans et je vis sur la route, quelque part aux USA. Dans la vie, je suis lycéen en fugue et je m'en sors bof bof hein. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire mais c'est pas le problème.

on the road - PierreHope - Page 2 Tumblr_na5aw50TFg1su3du1o1_500


George Shelley :copyright:️ P'titbou


David semblait très frustré depuis sa première fois. Dan comprenait mieux quand il avait maté la serveuse au fast food tout à l’heure. Le pauvre ! Si c’était ce qu’on ressentait après avoir couché, l’envie de toujours recommencer, alors Dan préférait ne pas le faire du tout. Il pouvait se contenter de sa main lui au moins ! « Ah ouais, dur… Et le mot est pas si mal choisi hein ? » dit-il pour le taquiner avec un petit sourire. En réalité, plus ils parlaient de ça et plus il s’en voulait. Il l’avait quand même arraché à sa copine, avec qu’il aurait pu avoir plein de coïts brûlants. Bon, il ne pensait pas que David était amoureux de Britanny, mais qui sait, ils auraient pu avoir une super histoire tous les deux. « De toute façon c’était une conne. Tu trouveras mieux. J’te le dis moi, routard, ça marche grave. Pis peut-être que j’ai des cousines mignonnes ? » A peine avait-il dit ça qu’il grimaça. Imaginer David avec une de ses cousines, même inconnue, c’était glauque. Parce que David c’était un peu son frère. « Ouais, non, pas mes cousines. On te trouvera quelqu’un d’autre ! » Il s’en faisait presque une mission. Danny haussa finalement les épaules. « J’m’en fiche de dormir dans la voiture tu sais. Si c’est qu’une nuit ou deux par ci ou par là… J’ai pas envie que tu restes frustré mec ! » Les deux amis n’étaient clairement pas au même niveau, sur ce sujet. Dan, lui, il s’en fichait de coucher. C’était presque si ça ne l’intéressait pas. Enfin, plutôt qu’il avait eu d’autres soucis à régler avant de s’en préoccuper. Et c’était déjà difficile de trouver une fille pour coucher au bahut, mais un autre gay, mission impossible !

Dan n’avait pas du tout réfléchi aux problèmes qu’ils allaient rencontrer. Mais l’argent en serait forcément un, à un moment ou à un autre. Il n’avait juste pas envie d’y penser maintenant, pas tant qu’ils avaient de quoi se débrouiller. C’était sûrement irresponsable, mais toute cette fuite l’était après tout. « Putain si ton bide a aussi faim que ta bite j’sais pas ce qu’on va faire ! » C’était tellement drôle au final que Dan se fendit la poire dans la voiture, vite rejoint par le rire de son meilleur ami. David c’était le bon compagnon de route, celui qu’il fallait. Parce qu’il savait dédramatiser la situation et lui changer les idées. « Selon une certaine vidéo sur mon téléphone tu n’as pas fait que chanter sur du Rihanna… Tu te déhanches plutôt bien pour un hétéro… » Il lui tira la langue. Cette vidéo, il la regardait quand ça n’allait pas. Oui, il l’avait souvent vue du coup ! Il ne s’en lassait pas. Quand David mentionna Monsieur Elliot, le garçon détourna le regard. Un peu honteux peut-être… « Euh… Et si je te dis que… Que je l’ai pris avec moi ? » Dan n’était pas encore tout à fait un adulte. Même pas du tout. Alors oui il avait pris son vieux doudou d’enfant. « Mais c’est vrai que ce soir je dirais pas non à un câlin de mon meilleur ami… » dit-il d’une toute petite voix. Depuis qu’il avait fait son coming-out, ils en faisaient beaucoup moins. Dan avait toujours peur que ce soit mal interprété. Peut-être qu’il y avait une raison à ça, d’ailleurs. Que David ne le laissait pas de marbre.

Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
PierreHope
PierreHope
MESSAGES : 171
INSCRIPTION : 27/04/2019
CRÉDITS : https://i.pinimg.com/originals/ba/cd/c1/bacdc13df383fe7476799da8a5257a66.jpg

UNIVERS FÉTICHE : ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t3017-j-ai-vu-de-la-lumiere http://www.letempsdunrp.com/t3024-liste-rps-pierrehope
Flash

on the road - PierreHope - Page 2 Empty


David
Oliver

J'ai 18 ans et je vis dans un trou du cul paumé, USA. Dans la vie, je suis (j'étais?) lycéen et je m'en sors grave bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple avec un canon et je le vis (enfin vivais) plus que bien.
Brandon Flynn :copyright: Tumblr-pureartsophia


L'éclat de rire face au bon mot de Dan se transforme instantanément en franche grimace à l'évocation des cousines Ockfiled qu'il pourrait se faire. Il savait pas ça faisait... Campagne profonde où on se tapait la famille. Pas son trip. Mais il ne peut pas s'empêcher de faire la malin:

"Ah bah après si elles sont aussi mignonnes que toi...". (*Sourire de lover).

Mais non, il touchera pas un seul téton d'une de ses cousines. Même si c'était Miss Monde et qu'elle le suppliait. Bon ok il réfléchirait un peu mais ça serait toujours non.

David ne conduirait pas, il aurait fait les gros yeux. Et la situation ne serait pas ce qu'elle était, il aurait insisté pour faire rentrer dans ce crâne de piaf qu'il était tout simplement hors de question qu'il passe une nuit ou même 1 heure (ouais bon enfin 1/2h ok il était pas si performant que ça) dans la caisse (pourrie!) du paternel à la main leste, tout ça parce qu'il avait besoin de se vider les couilles. Pas question. Il savait encore se palucher bordel. Mais il n'a pas envie de devoir insister et que Danny croit qu'il se mettait en rogne. Parce que ça, il l'avait vu, en colère. Plus d'une fois. Il ne lui cache rien et devant lui, il est ce qu'il est vraiment: à savoir un déconneur impulsif obsédé du cul. Sacré portrait!

Il éclate de rire encore plus fort qu'au rire précédent: Mais putain ce qu'il peut être con! Pas un pour rattraper l'autre! Il en chiale presque, ce qui est pas une bonne idée avec la route pas extra visible mais bon. C'est trop quoi. Ah oui il avait oublié d'ajouter "Morfale" à son auto-portrait au vitriol.

"Ouais un affamé de la teub et des burgers: Je suis le gendre idéal.".

Putain ce que c'est bon de rire. Cependant il se calme direct quand son pote parle de LA vidéo:

"Oh non, tu l'as pas effacé...?".

Mais qu'est ce qu'il pouvait être con quand il était bourré... C'était déjà pas mirifique quand il était dans son état normal mais là... David rougit un peu. Un tout petit peu. Et il fait nuit, personne verra rien. On s'en fou. Alors il fait encore son malin:

"Ah ouais mais c'est quoi ce cliché que les hétéros dansent moins bien hein? On remue très bien du bassin aussi nan mais oh.".

Puis il soupire à fendre l'âme:
"Bon pas le choix je suis à ta merci avec ce doss'... Tu peux faire de moi ce que tu veux.".

Regard suppliant: "Pitié me fait pas danser sur du YMCA. Et si c'est moi qui veut le faire... je t'en conjure empêche-moi.".

Il crâne: "Sinon je vais avoir tous les gays du pays au cul.".

Regard inquiet limite flippé: "... et ça ferait très TRES mal.".

Et le voilà qui repart à rire comme un dingo. N'empêche que ça doit faire mal. C'est pas vraiment prévu pour ça. Il est bien content d'être hétéro. ça avait glissé tout seul une fois "en forme". Encore une fois, c'est son passager qui calme sa crise de rire et l'éteint d'un coup. Il oublie la route et le regarde avec de grands yeux:

"Noooon? Mossieur Elliot est parmi nous?".

Le déconneur remet un coup de volant pour se remettre bien parallèle à la route. Il pensait vraiment juste le chambrer. Son ami le plus précieux fait sa tête de pauvre petite chose. Il a grave envie de lui faire des câlins quand il fait cette tête là. Avec sa petite lèvre inférieure qui fait la lippe là... Trop choupibou comme disent les filles. Il avait sans doute autre chose à penser mais quel gâchis qu'il ait pas cherché un mec... Celui qui lui mettrait le grappin dessus serait veinard.

"Beeeeen...".

Ouh l'envie de le mettre en boîte est teeeellement mais TEEEELLEMENT tentante... Mais tête de choupibou. ça lui ferait du mal. Et David veut tout sauf blesser d'avantage Dan qu'il ne l'est.

"Ben je dirais que je suis d'accord si il prend pas toute la place au lit et qu'il passe pas en preums aux chiottes quand on arrive.".

Mon Dieu mais quel tête peut avoir ce machin raccommodé 46 fois (notamment par sa propre mère...?).

"Mais heu... Je dois admettre être surpris qu'il soit encore en vie. Il a quoi? Notre âge non?".

Ce truc doit être vraiment hyper important pour son protégé si il a pensé à l’emmener avec ses maigres affaires... Alors il va le regretter mais il propose:

"S'il est abîmé je... Je sais coudre. Un peu. Ma mère a dit que je devais savoir pour être un mari potable vu ce que j'accumule à côté...".

Bordel elle l'avait pas lâché jusqu'à ce qu'il reprise une putain de chaussette correctement. Qu'est ce que ça l'avait fait chier... Mais c'est vrai que ça pouvait servir. La preuve. Mais il lui dirait jamais qu'elle avait raison: et puis quoi encore! Il regarda sa montre: elle devait avoir fini son service. Elle allait pas tarder à rentrer. Découvrir le mot. S'agacer. S'inquiéter. Et l’appeler pour le démonter. Ou rentrer, être défoncée de fatigue, et aller direct se coucher. 1 chance sur 2.

"Ok pour le câlin mais sans Monsieur Elliot.".

David ajoute, d'un ton de conspirateur:
"Nan parce que j'ai toujours trouvé qu'il avait une tête de perv' ton dragon là...".

Air épouvanté: "Et qui me dit qu'un fan du site ultra confidentiel ultra gay sur lequel tu as balancé ma vidéo de déhanché digne d'Enrique Iglesias n'a pas placé une caméra dans son cul???".

Aïe. Il fallait qu'il arrête d'être aussi drôle, ça faisait mal au bide à force. "Bah je me fais les abdos!". Sûrement le seul sport qu'il pratiquait de manière intensive avec le foot (et le sexe bien sûr).

David se frotta les yeux et bailla à s'en décrocher la mâchoire.

"Et puis j'veux un câlin moi aussi... ça me fera du bien.".

Après tout, il s'était (sans doute) fait plaquer... Et toute façon, ils étaient déjà à des kilomètres de chez eux, et ça serait pas comme si ils s'enlaçaient en pleine rue. C'était chiant parfois de devoir faire gaffe à tout ses gestes. Il jette un œil à Dan avec un petit air suppliant:

"Tu veux pas qu'on s'arrête pour aller le faire? J'en peux plus... Ou tu conduis mais tu vas devoir supporter ma voix de casserole. Si je chante pas je vais m'endormir comme une merde. Ou tu m'abreuves de conneries mais je te bats tellement à ce jeu ce serait du gâchis!".

Il était champion toutes catégories niveau connerie. ça, personne pouvait lui damer le pion! Et il n'aurait pas dû en tirer une telle fierté mais bon. Il faisait avec ce qu'il avait. Et tant que ça faisait rire Danny... Il dirait toutes les conneries du monde même les plus grosses pour continuer de le voir sourire.



Retouches avatars by nugget on the moon et/ou Indoraptor, merci à elles.
Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2194
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

on the road - PierreHope - Page 2 Empty


Dan Ockfield
J'ai 17 ans et je vis sur la route, quelque part aux USA. Dans la vie, je suis lycéen en fugue et je m'en sors bof bof hein. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire mais c'est pas le problème.

on the road - PierreHope - Page 2 Tumblr_na5aw50TFg1su3du1o1_500


George Shelley :copyright:️ P'titbou


David avait un énorme talent : faire le con. Dire tout ce qui lui passait par la tête et faire rire son meilleur ami même quand il était au plus bas. Ainsi, il sembla choqué et même de se sentir trahi quand il apprit qu’une certaine vidéo était toujours enregistrée dans le téléphone de Dan. Cette vidéo qu’il regardait quand il n’avait pas le moral et que David n’était pas disponible… Ah bah au moins il se marrait à tous les coups ! Il pouvait même en faire une description par coeur maintenant, tant il l’avait vue. « Tu croyais que j’allais effacer cette merveille ? Pour qui tu me prends ? Faut bien que j’aie un moyen de pression si je veux que tu restes avec moi toute la vie ! » C’était une blague, bien sûr. Il savait que David lui serait fidèle à vie, et c’était bien la preuve aujourd’hui alors qu’il le suivait dans sa folie de fugue. « Hors de question ! J’suis le seul ami gay que t’auras. Non je suis pas jaloux, mais tu peux en avoir qu’un seul ! Et t’as choisi le meilleur donc tout va bien. » David n’était pas du tout un macho. Ce n’était pas le genre d’hétéro à sursauter dès qu’un gay était tactile avec lui. Alors Dan se permettait parfois des blagues, des remarques que l’on pouvait assimiler à de la drague parfois. Mais il n’était jamais sérieux et il respectait bien trop leur amitié pour tenter quoique ce soit avec David.
Dan avoua finalement qu’il avait gardé son vieux doudou d’enfance. Ce nounours avait été là dans les pires moments de sa vie et c’était peut-être ridicule mais il n’arrivait pas à le jeter. Alors, en effet, il était un peu vieux maintenant… « Un peu plus de dix-sept ans. C’est ma mère qui l’avait choisi… » C’était pour ça qu’il ne pouvait pas s’en séparer. Le premier et dernier cadeau de sa mère à son intention. Elle n’aura malheureusement pas pu lui en faire d’autre. Les yeux de Danny s’illuminèrent. « C’est vrai, tu ferais ça ?! Attends… tu couds toi ? Ah ouais… Entre ça et Rihanna, j’commence à avoir des doutes sur ton hétérosexualité hein… » Il avait le droit de faire ce genre de blague lui, parce qu’il était gay ! Mais bien sûr qu’en réalité, ce n’était que des clichés. Tous les gays n’étaient pas effeminés et tous les hétéros n’étaient pas virils. David il n’était pas hyper viril par exemple…… CA VA ON PLAISANTE. « J’crois tu vas trop loin dans tes délires ! Je connais même pas de site porno moi d’abord ! » Ok, c’était un mensonge. Il regardait du porno comme tous les ados de son âge. De quoi titiller ses envies... Mais il n’était pas près de les combler pour de vrai comme David avait pu le faire. « D’accord alors, sans Monsieur Elliot, mais tu le rends tout triste le pauvre ! Lui aussi il a le droit à l’amouuuuuur. »

Ils s’accordèrent finalement pour s’arrêter pour la nuit. L’un et l’autre étaient fatigués et garder le volant n’était pas une bonne idée. De toute façon ils étaient suffisamment loin pour se permettre une bonne nuit de sommeil. David s’arrêta alors au premier hôtel un peu cheap qu’ils croisèrent et ils prirent une chambre pour la nuit. Dan fut le premier à sauter sur le lit, avant de grimacer. Il avait toujours mal et devait être un peu plus prudent. Oui, il n’y avait qu’un lit. Mais ils avaient déjà dormi ensemble tous les deux sans aucune ambiguité alors ils pouvaient très bien recommencer. Dan s’installa un peu mieux sur le lit et ouvrit les bras. « Mon câlin maintenant ! »

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


on the road - PierreHope - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
on the road - PierreHope
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mellindra Road, à votre service !
» Aden | Your kiss it could put creases in the road
» adresse offroad wiltz
» Anarchy Rulez ( 20 septembre 2007 ) - Résultats
» ( Dimitri ) Just ride

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: