Partagez
 
 
 

 I know your future because I wrote it - La Volpe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
En ligne
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2198
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

I know your future because I wrote it - La Volpe Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Ron est écrivain, ça fait cinq ans qu'il bloque sur son livre. Il a le début, la fin, mais pas le milieu. Un jour, il s'endort sur son bureau, la tête dans les livres. Et quand il se réveille, il n'est plus chez lui. Autre environnement, autre ville. Très vite il rencontre Y, un homme charmant, qui... à réflexion faite, ressemble beaucoup au personnage principal de son livre. En fait, c'est totalement lui. Ron va comprendre petit à petit qu'il se retrouve parachuté dans un autre univers (ou dans un rêve, difficile à dire) où lui seul connait la finalité. Y meurt à la fin du livre. Ron est tellement attaché à ce personnage, et maintenant à la personne, il doit l'empêcher.


Contexte provenant de cette recherche
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2198
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

I know your future because I wrote it - La Volpe Empty


Ron
J'ai 35 ans et je vis normalement à Glasgow, Ecosse. Dans la vie, je suis écrivain et je m'en sors comme si j'avais pris des champignons hallucinogènes. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et c'est le cadet de mes soucis.

I know your future because I wrote it - La Volpe Tumblr_inline_n8vi64Mv771ssoiqt

Zachari Levi :copyright:️ shiya


Ron avait encore passé toute la nuit sur ce foutu bouquin. Cinq ans. Cinq longues années qu’il n’arrivait pas à l’écrire. Il avait le début, la fin, les personnages… Mais il n’arrivait pas à meubler le milieu, certainement trop pressé de se rendre jusqu’à la fin. Son personnage principal était un garçon profondément gentil, certainement trop, peut-être un peu stéréotypé et pas tellement crédible - existait-il vraiment des gens comme ça dans la vraie vie ? Difficile à dire, Ron ne sortait plus beaucoup. Et ce personnage, dans sa vie, allait rencontrer des gens bien moins purs. Bien moins fréquentables. Il prendra des coups dans la gueule, il se relèvera, toujours. Jusqu’à la fin. La fois de trop. Et Ron avait beaucoup de mal à écrire ces coups dans la gueule. A les imaginer dans sa tête. Il avait essayé plusieurs fois. Tapé sur l’ordi. Imprimé. Puis déchiré. Pour ensuite recommencer. Un jour, il y arriverai.

Comme souvent il s’était endormi la tête la première sur son clavier. Le lendemain, il devrait certainement effacer toutes les lettres en plus que sa tête avait rajoutées en appuyant sur le clavier, avant qu’il ne tombe en veille. Sauf que ce lendemain-là ne serait pas comme les autres.

Une voix le tira du sommeil. Une voix inconnue, et absolument inattendue puisqu’il n’y avait personne chez lui. Quand Ron ouvrit un oeil, il fut surpris par la lumière grisâtre de la journée, plutôt habitué à l’obscurité de sa maison. Il n’était plus chez lui. Il rêvait certainement. Allongé sur un banc, il mit un certain temps avant de se redresser. Là, il remarqua un homme en face de lui. Un brun, qui le regardait avec insistance. Qui le prenait peut-être pour un sdf, ou pour un cadavre. C’était certain, il rêvait. « On est où là ? » demanda-t-il, la bouche un peu pâteuse. Il regarda tout autour, et crut reconnaître un petit parc qu’il avait beaucoup apprécié par le passé, tellement qu’il était la scène d’ouverture de son roman. Bienvenue à Edimbourg.

Revenir en haut Aller en bas
 
La Volpe
La Volpe
Féminin MESSAGES : 507
INSCRIPTION : 14/03/2017
ÂGE : 24
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Toulouse Lautrec --->

UNIVERS FÉTICHE : Post-apo / piraterie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t722-beyond-the-confines-of-t http://www.letempsdunrp.com/t2271-j-suis-perdue-uc http://www.letempsdunrp.com/t723-there-and-back-again-la-volpe http://www.letempsdunrp.com/t725-is-there-anybody-out-there
Pigeon

I know your future because I wrote it - La Volpe Empty


Rory
Burns

J'ai 33 ans et je vis à Édimbourg, Écosse. Dans la vie, je suis jardinier paysagiste et je m'en sors assez pour me satisfaire. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

I know your future because I wrote it - La Volpe 2qs4i11


Iwan Rheon :copyright:️kerah

« Hey… Ça va ? » Cette fois, c’est la meilleure. Je n’ose pas toucher au corps de l’homme étendu sur le banc. Et s’il était mort ? Il ne manquerait vraiment plus que ça. Intrigué et un peu inquiet, je passe une main sur mon visage, en oubliant qu’elle est couverte de terre fraîche. Elle laisse une longue trace sur ma joue, que je ne remarque évidemment pas. Peut-être que je devrais appeler la police, mais je n’en fais rien. Après tout, je crois que l’homme ne fait rien de mal s’il dort simplement. Et j’espère qu’il dort. Doucement, je pose le pot contenant les fleurs que je m’apprêtais à planter, et j’avance un peu pour mieux voir la personne qui est là, endormi ou inconscient.

Ce genre de situation, c’est toujours pour moi. Dan et Kara, eux, il ne leur arrive jamais rien quand ils vont travailler. Si ce n’est se piquer avec des orties. Moi, je pourrais faire toute une liste des choses étranges qui me sont arrivées, dans ce parc ou dans un autre. C’est ici, d’ailleurs, sur un des bancs de ce parc, que ma copine m’a largué il y a de ça quelques mois. Pourtant, je pensais que m’occuper de plantes serait un métier tranquille. Qu’il suffirait d’ajouter de jolies couleurs à la grisaille de la ville.

L’homme respire un peu plus fort et attire à nouveau mon attention, chassant au passage les mauvais souvenirs. Au moins, il n’est pas mort. Je m’approche un peu, inquiet tout de même. « Vous m’entendez ? » Pas de réponse. Je m’accroupis près du corps encore inanimé. Je ne crois pas avoir déjà vu ce type dans le coin, il ne m’intrigue qu’un peu plus.

Soudainement, il ouvre un œil. Il semble perdu, il se redresse et j’ai l’air bien malin, accroupi devant lui. Je n’ose pas bouger,  je le suis simplement des yeux en attendant de voir ce qu’il va faire. Ou dire. Je lui laisse le temps de reprendre ses esprits, car il semble en avoir besoin. Avec une voix endormie, il me demande où nous sommes et je fronce les sourcils. « Nuit difficile..? » Je penche la tête un peu sur le côté, j’essaye de sonder le regard de cet homme. Et puis, rapidement, je consens quand même à lui rappeler l’endroit où nous nous trouvons. « Nous sommes à Édimbourg... Ça va aller ? On n’est pas loin de l’hôpital, vous avez besoin que je vous y emmène ? » Tant pis si  je dois laisser pour un moment mes bégonias, mon éternelle gentillesse me pousse à me porter à la rescousse de cet inconnu.


« A L M O S T E A S Y »

I know your future because I wrote it - La Volpe 930119fantomes I know your future because I wrote it - La Volpe 685669paillettes
Make me a bird and i'll fly too

◇ ◆ ◇
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2198
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

I know your future because I wrote it - La Volpe Empty


Ron
J'ai 35 ans et je vis normalement à Glasgow, Ecosse. Dans la vie, je suis écrivain et je m'en sors comme si j'avais pris des champignons hallucinogènes. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et c'est le cadet de mes soucis.

I know your future because I wrote it - La Volpe Tumblr_inline_n8vi64Mv771ssoiqt


Zachari Levi :copyright:️ shiya


Ron avait clairement la tête dans le guidon. Il ne comprenait pas. Est-ce qu’il était en train de rêver ? Ou bien est-ce qu’il avait fumé quelque chose la veille, pour s’inspirer, et qu’il était en train de vivre une sale hallucination ? C’était la seule explication possible car il n’était plus revenu dans cette ville depuis un moment maintenant. Lui qui ne sortait jamais de chez lui se retrouvait à un peu plus d’une heure de son domicile sans qu’il ne comprenne pourquoi. Et il y avait ce type qui le regardait comme s’il était raide-mort, lui indiquant finalement qu’ils étaient à Edimbourg, comme le pressentait Ron. Il reconnaissait l’endroit, mais il n’avait pas voulu l’admettre. Parce que c’était trop bizarre.
Et ce garçon, là. Qu’il n’avait jamais vu et qu’il avait pourtant l’impression de connaître. Comme s’il avait déjà imaginé chacun de ses traits, comme s’il avait déjà imaginé sa voix. Son regard. Ron fut pris d’un sacré frisson et détourna les yeux. Il se frotta le bras, gêné par l’inconfort du banc sur lequel il avait visiblement passé la nuit. « Non, je n’ai rien. A part… un trou noir. J’sais pas ce que je fais ici… Ni comment je suis arrivé là. » Il avait l’impression d’être dingue. Et c’était peut-être le cas. Son livre l’aurait finalement achevé et aurait ruiné sa santé mentale déjà bien fragile.
Finalement, grâce à un faible éclair de lucidité, il tâta ses poches pour y rechercher téléphone portable et porte-feuille. Il n’avait rien. C’était donc ce qu’on appelait être dans la merde. « J’habite pas ici. » lança-t-il avec un regard un peu paniqué. Il frisait la crise de panique, vraiment. Pourtant, Ron était du genre calme d’habitude.

Et quand il remarqua la tenue du garçon, il sentit un nouveau frisson. Du genre désagréable. Il se rappela soudainement de la première scène de son livre, d’un jardinier aux yeux un peu trop perçants, et du genre un peu trop gentil, qui aidait un parfait inconnu. « Non reprends-toi Ron, tu dérailles… » se fit-il à lui-même. Il allait se réveiller. C’était sûr. Il se pinça même le bras. Mais sans succès.

Revenir en haut Aller en bas
 
La Volpe
La Volpe
Féminin MESSAGES : 507
INSCRIPTION : 14/03/2017
ÂGE : 24
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Toulouse Lautrec --->

UNIVERS FÉTICHE : Post-apo / piraterie
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t722-beyond-the-confines-of-t http://www.letempsdunrp.com/t2271-j-suis-perdue-uc http://www.letempsdunrp.com/t723-there-and-back-again-la-volpe http://www.letempsdunrp.com/t725-is-there-anybody-out-there
Pigeon

I know your future because I wrote it - La Volpe Empty


Rory
Burns

J'ai 33 ans et je vis à Édimbourg, Écosse. Dans la vie, je suis jardinier paysagiste et je m'en sors assez pour me satisfaire. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

I know your future because I wrote it - La Volpe 2qs4i11


Iwan Rheon :copyright:️kerah

L’homme semble réfléchir, gêné. Je ne bouge pas, attendant simplement qu’il reprenne ses esprits après son réveil quelque peu brutal. Finalement, il me répond que ça va, mais la suite de sa phrase me fait un peu douter. Lorsqu’il affirme avoir un trou noir et ne pas se rappeler ce qu’il fait ici alors qu’il n’habite pas la ville, c’est un regard inquiet que je pose sur lui. Pour une histoire bizarre, c’en est une. Il fouille ses poches pour ne rien en sortir du tout. Je ne sais pas vraiment quoi faire, perturbé par la situation. Alors je me relève pour me diriger vers mon sac, abandonné un peu plus loin au milieu de mes affaires de travail. J’en profite pour souffler un bon coup, mettant de côté ma  timidité et la légère angoisse que fait naître ma rencontre impromptue avec cet homme. Il est trop tard pour faire machine arrière de toute manière. Après tout, ça ne prendra que quelques instants avant que tout revienne à la normale, et que je puisse enfin m’occuper de ces fichues plantes.

En revenant sur mes pas, j’apporte ma bouteille d’eau à l’inconnu au moment où il marmonne entre ses dents. Je ne saisis pas bien le sens de ses paroles, simplement son prénom. Il a l’air à moitié d’un fou, à moitié d’un mec qui a bien trop bu la veille. Tout ce que j’espère en lui tendant ma bouteille, c’est qu’il n’est pas du genre violent. Parce que je suis personnellement plus du genre à me faire casser la gueule qu’à maîtriser des bonhommes qui pètent les plombs. « Buvez un peu, c’est de l’eau… » Doucement, je m’assois à l’autre bout du banc, méfiant mais tout de même soucieux de l’état de cet homme. « Vous habitez où ? Vous n’avez vraiment aucun souvenir de comment vous êtes arrivé ici ? » C’est vrai, après tout, si c’était moi à sa place, j’aimerais aussi que quelqu’un se préoccupe un instant de mon sort. Juste le temps de comprendre. Je tente un petit sourire, toujours patient, en attendant qu’il prenne le temps de réfléchir à mes questions.


« A L M O S T E A S Y »

I know your future because I wrote it - La Volpe 930119fantomes I know your future because I wrote it - La Volpe 685669paillettes
Make me a bird and i'll fly too

◇ ◆ ◇
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 2198
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope

I know your future because I wrote it - La Volpe Empty


Ron
J'ai 35 ans et je vis normalement à Glasgow, Ecosse. Dans la vie, je suis écrivain et je m'en sors comme si j'avais pris des champignons hallucinogènes. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et c'est le cadet de mes soucis.

I know your future because I wrote it - La Volpe Tumblr_inline_n8vi64Mv771ssoiqt


Zachari Levi :copyright:️ shiya


Ce n’était pas tout le monde qui serait venu le voir. Ce n’était pas tout le monde qui aurait interrompu son travail pour s’occuper d’un inconnu. Ce n’était pas tout le monde qui resterait, alors que l’inconnu en question avait l’air d’un dingue. Simplement parce que ce type-là n’était pas n’importe qui. Et qu’ils n’étaient pas n’importe où. Mais Ron refusait de penser à cette éventualité. C’était trop… trop irréel ! Il prit la bouteille d’eau et remercia le jeune homme. Il en but rapidement quelques gorgées, résistant tant bien que mal à l’envie de s’en passer sur le visage. Il ne voulait pas non plus lui vider toute sa bouteille d’eau. Il la reposa ensuite sur le banc et se frotta le visage avec ses deux mains. Où est-ce qu’il habitait ? A Glasgow. Mais devait-il vraiment le dire ? Résumons la situation. Ce type, était jardinier. Il était brun, barbu, avec des yeux perçants. Et visiblement très avenant envers des types louches. Ils se trouvaient à Edimbourg, dans un parc bien précis. Devait-il vraiment mettre un terme à cette histoire de dingue en annonçant où il habitait ? Ou mentir pour en apprendre davantage et ne pas retourner tous ces détails cents fois dans sa tête ?
L’autre attendait une réponse. Il dût choisir. « Je sais pas… J’arrive pas à me souvenir de mon adresse. Mais c’est pas ici. » S’il avait annoncé sa ville, alors l’inconnu l’aurait sûrement aidé à s’y rendre. En lui indiquant le trajet, peut-être en lui donnant un peu d’argent. En lui disant qu’il ne savait pas, c’était un peu comme tester le degré de bienveillance du type. Ron était sûrement dingue oui, mais il avait un mauvais pressentiment. Et il voulait le vérifier au plus vite… Alors, pour glaner un peu plus d’informations : « Je sais que je m’appelle Ron. Je suis… dans la vie je suis écrivain. J’étais sur mon bouquin toute la soirée d’hier et après… J’me souviens plus. » Il marqua une pause, avant de tenter un sourire à son tour. « Merci pour votre aide… Mh, je ne sais pas votre prénom ? » Bon, on avait connu meilleure stratégie pour obtenir un prénom, mais il était paumé, il fallait lui pardonner ! S’il s’appelait Rory… S’il s’appelait Rory, Ron ferait sûrement une crise cardiaque.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


I know your future because I wrote it - La Volpe Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
I know your future because I wrote it - La Volpe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» kimitori, la future mangaka
» "little kiki", you represent the future of haiti !!!!!
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Une future conductrice?
» Lou Neferti * Future Mangemort *

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers autres-
Sauter vers: