Partagez
 
 
 

 La Mort qui rampe [.ASHES]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
En ligne
Mioon
Mioon
Féminin MESSAGES : 324
INSCRIPTION : 27/12/2018
ÂGE : 32
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 http://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 http://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
Pigeon

La Mort qui rampe [.ASHES] Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

   
La situation
   
2145, la fin d'un monde …

Sans qu'on ne sache ni comment ni pourquoi, les créatures ont jailli des entrailles de la terre pour dévorer les êtres la peuplant – hommes et animaux liés dans un même destin tragique – et la peur s'est rapidement propagée comme une traînée de poudre. Dans le but de survivre, les hommes ont brandi tout leur attirail de guerre contre ces bêtes terrifiantes, mais rien n'y a fait. Ni les pilonnages ni les bombes, ni les armes chimiques n'ont pu avoir raison de ces monstres, et aujourd'hui, près de quinze plus tard, le genre humain n'est plus qu'une proie devenue trop rare pour remplir les estomacs des créatures.

Dissimulées sous la terre – dans les tunnels du métro notamment – les monstres dominent sous le sol et à sa surface, captant les moindres vibrations, et les survivants doivent donc se cantonner dans les derniers étages des immeubles afin de se faire discrets. Agissant par petit groupe afin qu'un trop grand nombre de personnes n'attire pas l'attention de leurs prédateurs.

Mais si ces petits groupes discrets et mobiles sont une force, ils sont aussi une faiblesses, et le fait que les survivants se concentrent sur leur survie n'aide pas à la procréation, ce qui tend à la disparition de l'être humain. Pour combatte cette natalité quasiment absente, les chefs de clan ont donc pris une décision : chaque année, un membre de chaque clan sera tiré au sort afin de se reproduire avec un membre d'un autre clan. Les tourtereaux auront alors un an pour déclencher une grossesse et aider leur clan à s'organiser. Pour le meilleur et pour le pire …

Spoiler:
 

   
Contexte provenant de cette [url=LIEN]recherche[/url]


"Une nouvelle terreur a émergé de la mort, une nouvelle superstition a conquis la forteresse inexpugnable de l'éternité.
Je suis une légende."

R. Matheson
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Mioon
Mioon
Féminin MESSAGES : 324
INSCRIPTION : 27/12/2018
ÂGE : 32
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 http://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 http://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
Pigeon

La Mort qui rampe [.ASHES] Empty


Arès
J'ai 29 ans et je vis à New York, USa. Dans la vie, je suis une survivante et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Âgée de 14 ans lorsque les Rampants sont apparus, Anya n'a jamais connu une vie normale, et elle s'est donc rapidement adaptée à la survie au quotidien. Dotée d'un fort caractère, elle dirige son groupe d'une main de fer depuis la mort du précédent chef, et si elle peut paraître autoritaire et froide, elle tient surtout aux siens et met tout en œuvre pour les protéger. Brute voire abrupte, c'est aussi quelqu'un d'agréable même si maladroit, et elle ne compte pas changer pour faire plaisir.

La Mort qui rampe [.ASHES] Tumblr_poh2akCASw1r6y5n1o1_500

La Mort qui rampe [.ASHES] Tumblr_pohru9neeH1qzc7jao1_500


Love, Death + Robots - Sonnie © Mioon
Malgré l'importance capitale des créatures dans ce nouveau monde, ces dernières n'avaient pas de noms. Pour certains, elles n'étaient que des ''créatures'' ou des ''monstres'', pour d'autres elles étaient des ''rampants''. Les uns les qualifiaient de ''saloperies'', et les autres leur avaient collé le sobriquet de ''taupes''. Mais au final, il n'existait toujours aucun nom officiel plus de quinze ans après leur émergence comme race la plus puissante de la terre – ni en grec ni en latin – et chacun les nommait donc à son bon vouloir. En fonction de la rage, de la colère, du chagrin ou du nombre de deuils traversés. Et finalement, leur coller une mention officielle n'aurait strictement rien changé à la situation des derniers humains : ils étaient dans la merde. Salement dans la merde.
Condamnés à se planquer dans les plus hauts étages des immeubles afin de survivre loin de la surface, condamnés à vivre comme des rats, condamnés à survivre sans espoir.

Mais si chaque groupe vivait comme il l'entendait, certains étaient également réputés pour être beaucoup moins passifs que d'autres, et c'était le cas de celui de Arès : un groupe de timbrés – d'après les rumeurs en tout cas – qui allaient traquer du Rampant et qui affichait donc un taux de mortalité affolant ! Des suicidaires totalement siphonnés du bocal qui partaient en expédition desquelles personne ne revenait jamais, des tarés qui attaquaient ces créatures à mains nues comme pour défier la mort. Folles rumeurs ou fond de vérité, Arès alimentait en tout cas les ''on-dit'' avec ses méthodes, et ce même si les langues bien pendues propageant ces ragots auraient été bien en peine de les décrire, ces fameuses méthodes. De même qu'elles auraient été bien en peine de décrire Arès lui-même, parce que ce leader au nom mythologie demeurait extrêmement mystérieux. Après tout, les groupes se côtoyaient rarement entre eux, et ce chef-là n'était clairement pas le plus sociable de ses membres …

À croire que que la fin du monde n'avait pas stoppé la mode des rumeurs, et que le gêne du ragot était implanté dans l'ADN de l'espèce humaine !

Mais ce jour-là, un nouvel individu allait rejoindre le clan à cause de cette stupide règle du tirage au sort pour former des couples chargés d'enfanter, et c'était Maxwell qui avait été envoyé pour l'accueillir. La quarantaine bien tapée, les épaules larges et la peau sombre, l'homme se retrouvait à servir de coursier à cause d'une sale blessure qui peinait à se remettre – épaule démise il y avait environ deux semaines et qui demeurait toujours très fragile – et ce fut en bougonnant un peu qu'il rejoignit la zone de rendez-vous : un ancien immeuble situé sur Columbus Avenue, pas très loin de leur quartier général. Au dixième étage d'un ancien hôtel qui servait aujourd'hui de zone d'échange de denrées entre tous les groupes du secteur. Quelque fois envoyé pour troquer de la viande ou des os, Maxwell connaissait ainsi certains membres d'autres clans, mais pas celui de l'heureux élu qui allait devoir se coltiner Arès pour le meilleur et pour le pire. Surtout pour le pire d'ailleurs !

« Salut les mecs ! Alors, qui est mon paquet ? »

Malgré son physique impressionnant et sa mauvaise habitude de râler dans sa barbe, l'homme restait quelqu'un d'extrêmement jovial et sympathique, et ce fut d'un large mouvement qu'il salua le petit groupe. Voyant bientôt apparaître une petite blonde qui lui fit froncer les sourcils l'espace d'un instant, et ce même s'il préféra se la boucler et ne faire aucun commentaire. Son chef se débrouillerait bien avec cette histoire hein, lui c'était pas son soucis …

« Bon allez, les bestioles sont un peu affolées aujourd'hui, donc on va pas traîner. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, vous hésitez pas, alors à la revoyure ! »

Aujourd'hui, c'était jour de chasse, alors les Rampants étaient effectivement un peu excités ! Il fallait bien avouer que se faire traquer, ce n'était pas forcément tous les jours que ça leur arrivait, aussi étaient-ils assez agités tandis que des hurlements féroces étaient quelque fois perceptibles. Hurlements qui n'avaient d'ailleurs pas l'air de rassurer la blondinette, et Maxwell lui colla une bonne tape sur l'épaule pour la rassurer, tandis qu'ils s'engageaient dans les escaliers de l’hôtel pour rejoindre les étages supérieurs.

« T'inquiète pas gamine, tout va bien se passer ! Arès est en train de chasser donc les Rampants beuglent comme pas permis, mais le chemin jusqu'à chez nous est sécurisé. Pis t'as de la chance, t'auras de la viande fraîche ce soir ! »

Ne chassant pas tous les jours, le groupe vivait plutôt de viande fumée qu'il stockait en prévision, mais ce soir, ce serait un festin de viande grillée ! Festin d'autant plus appréciable que leur groupe était le seul qui abattait régulièrement ces monstres, et s'ils troquaient sans aucun soucis de la viande, certains autres clans refusaient catégoriquement. Par conviction ou par dégoût. Là où Arès avait toujours fait preuve de pragmatisme : de la viande, c'était de la viande, et ça valait toujours mieux que d'entamer les réserves de conserves et autres denrées alimentaires que le groupe s'était constitué à force de visiter tous les immeubles du quartier.

Autre groupe, autre mœurs, et la blondinette allait donc devoir s'y habituer !

Mais en attendant, ils avaient rejoint le dernier étage afin d'emprunter une des passerelles qui avait été érigée entre les immeubles, et ce fut en voyageant ainsi – à des dizaines de mètres du sol – qu'ils atteignirent le Plaza Hotel sans encombre. Maxwell faisant office de guide touristique tandis qu'il expliquait les rues et les bâtiments à la demoiselle qui l'accompagnait. Et après une petite vingtaine de minutes, ils s'engouffrèrent dans le Plaza où ils croisèrent quelques têtes, avant de monter directement sur le toit, immense terrasse où se trouvaient une bonne quinzaine de personnes qui s’affairaient autour de cadavres de trois Rampants. Dépeçant, découpant, débitant de beaux morceaux de viande que d'autres allaient récupérer pour les fumer, ou alors récupérant les griffes et les os. À n'en pas douter, la chasse avait été plus que bonne aujourd'hui, et une bonne humeur régnait tandis que l'homme guidait la nouvelle jusqu'à un petit groupe qui observait les alentours.

« Bon, j'imagine que t'as jamais rencontré Arès, alors te fie pas à son air dur, parce que c'est quelqu'un de bien, ok ? » préféra encore prévenir Maxwell, avant de finalement héler l'une des personnes présentes. « Eh chef, ta moitié est arrivée, et ça va te faire tout drôle ! »

Au son de cette voix, les quatre venaient d'ailleurs de se retourner pour découvrir la nouvelle recrue, et ce fut aussitôt des airs surpris qui s'affichèrent sur les visages, l'un des hommes partant aussitôt dans un rire franc tandis qu'une femme – la seule de ce petit groupe – s'avança de quelques pas. Dévisageant la blonde avant de claquer la langue d'un air contrarié.

« Eh ben, ça s'annonce encore plus compliqué que prévu. Désolée mais j'crois qu'il y a eu une petite erreur avec le tirage au sort : je suis Arès. »

Pas besoin d'en dire davantage, tout le monde venait déjà de se retourner – surtout attirés par le fou rire de l'homme qui n'arrivait pas à se calmer – et tout le monde venait de constater le soucis : un leader avec le nom d'un dieu grec, il fallait croire qu'il était inconcevable que ce fût une femme, et le tirage au sort avait donc effectué une belle boulette.



"Une nouvelle terreur a émergé de la mort, une nouvelle superstition a conquis la forteresse inexpugnable de l'éternité.
Je suis une légende."

R. Matheson
Revenir en haut Aller en bas
 
 
La Mort qui rampe [.ASHES]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin
» 18 octobre , commémoration de la mort d'Anténor Firmin
» Rumeur sur une eventuelle mort de Preval?
» [b]GENS JUSTE OU INJUSTE LE SALAIRE DU PECHE C'EST LA MORT ![/b]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers science-fiction :: Survival/Apocalyptique-
Sauter vers: