Partagez
 
 
 

 you're a part of the map of my soul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Morning Rain
Morning Rain
Féminin MESSAGES : 54
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 25
RÉGION : in taehyung's bed sorry not sorry
CRÉDITS : myself (avatar & icons profil)

UNIVERS FÉTICHE : univers réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2390-n-u-m-b http://www.letempsdunrp.com/t388-blood-sweat-and-tears-fiches-personnages#4469
Tortue

you're a part of the map of my soul  Empty


Sevastiana
Pavlov

J'ai 23 ans et je vis actuellement à New York au Etats-Unis d'Amérique. Dans la vie, je suis styliste et maquilleuse professionnelle et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal ces derniers temps.

sa famille l'appelle plutôt Sev ou Tiana // elle est née en Russie mais à grandit en Corée du Sud // elle parle le russe, le coréen et l'anglais // elle adore se teindre les cheveux à longueur de temps // elle à un tatouage de croissant de lune derrière l'oreille droite // elle n'est jamais sortit avec personne.


© morning rain // ft. @dunk
premier jour de travail. comment vous dire que la belle russe avait une de ces boules au ventre à lui en tordre les intestins de douleurs. Tiana connaissait déjà très bien le déroulement de ses journées mais c'était la première fois qu'elle allait travailler avec ce fameux Agust D pour lequel elle avait tout plaqué en Corée. un avenir prometteur qu'on lui avait dit, et elle avait gobée ça de la façon la plus naïve possible sans écouter ses collègues qui la mettait en garde sur le phénomène que pouvait être ce rappeur là. mais la demoiselle aimait les défis et s'était dit que ça serait une bonne chose que de pouvoir travailler avec quelqu'un de plus connu, de plus mondialement populaire que les petits rappeurs qu'elle avait croisé dans sa jeunesse. malgré qu'elle soit aux états-unis depuis quelques années maintenant, elle n'avait jamais eut la chance d'approcher le coréen, encore moins de pouvoir le conseiller en direct, elle ne faisait que choisir quelques tenues qu'elle pensait qu'il pourrait lui aller de loin. elle allait faire les boutiques à sa place et allait aussi lui chercher sa dose quotidienne de caféine avant qu'un agent de sécurité ne l'arrête devant la porte de sa loge ou de son studio et ne lui fasse lui remettre le gobelet transparent au logo si connu de force. aujourd'hui, bien qu'elle s'y était préparé depuis son arrivée ici, elle avait la chance de pouvoir enfin l'approcher, le côtoyer, entendre sa voix lui dire un oui ou un non. apparemment, il était de nature capricieuse mais ça ne faisait pas tellement peur à Tiana qui était habituée à la compagnie un peu trop exigeante mais celle-ci, elle ne s'y attendait pas le moins du monde. comme à son habitude, elle avait choisit de lui apporter son café favori en taille moyenne, une petite douceur qu'elle avait laissé sur la petite table de sa loge et s'était éclipsée quelques instants, pour aller préparer une penderie de fringues qu'on l'avait finalement laissé choisir seule pour essayer de faire ses preuves et surtout parce qu'elle avait finalement été gradée comme étant la styliste et maquilleuse personnelle du garçon. elle ne savait pas trop pourquoi c'était ainsi et elle n'allait pas s'en plaindre, son salaire avait augmenté lui aussi et elle espérait pouvoir se payer un appartement dans Brooklyn d'ici quelques mois si seulement elle arrivait à tenir la cadence et le rythme acharné que ce mec avait. beaucoup de ses stylistes avaient démissionnés, étaient partit en pleurs et jamais elle n'avait demandé pourquoi parce qu'au fond ça ne la regardait pas et que sûrement, elles avaient fait quelque chose de travers. écouteurs sur les oreilles, elle choisissait plusieurs tenues une totalement sombre, une totalement blanche et quelques autres avec des touches colorées comme elle aimait bien en mettre dans son choix, parce qu'au fond, c'était une journée assez ensoleillée aujourd'hui et elle n'avait pas envie de sortir les fringues qu'elle aurait mit pour une journée pluvieuse ou un enterrement. quand elle revint, le rappeur était endormi devant sa coiffeuse, écouteurs sur les oreilles pendant que la coiffeuse était en train de lisser ses mèches de cheveux. une petite courbette polie et elle posait sa penderie dans un coin avant de voir que sa collègue faisait quelque peu la tête. après quoi, elle retira ses propres écouteurs, posa son téléphone dans un coin de la pièce sur silencieux avant de venir près du garçon et commencer à le maquiller comme l'indiquait le journal de bord.
Revenir en haut Aller en bas
 
yoskuma
yoskuma
Féminin MESSAGES : 74
INSCRIPTION : 02/10/2018
ÂGE : 20
RÉGION : lost in salem
CRÉDITS : vocivus (av) anesidora (sign)

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle, mais si tu veux m'emporter dans ton univers, je fais ma valise
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2391-dites-au-diable-que-je-lui-vol http://www.letempsdunrp.com/t2399-salem-s-madness#52183 http://www.letempsdunrp.com/t2393-skyzoderline#51944
Tortue

you're a part of the map of my soul  Empty


Min Yoongi
J'ai 25 ans et je vis actuellement à New York, plus précisément dans Brooklyn au Etats-Unis d'Amérique. Dans la vie, je suis rappeur et emmerdeur professionnel et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal depuis quelques années.

Connu sous le blase d'Agust D, personne ne connaît ni son nom, ni son prénom | Célébrité et argent lui sont tombé dessus lorsqu'il avait seize ans | Il s'habille quotidiennement de noir et déteste la couleur | Il fume presque deux paquets par jours, des joints à l'occasion et se trouve malheureusement être accro à l'alcool | Il ne parle jamais et n'ouvre la bouche que pour être méchant, agressif, moqueur ou sarcastique à souhait | Il déteste par dessus tout qu'on le réveille, qu'on lui fasse la morale ou qu'on lui dise ce qu'il doit faire | Lorsqu'il eut vingt ans, il se maria à l'abris des regards, sans que jamais personne ne soit au courant, avec sa douce Marnie avec laquelle il aura passé trois ans de sa vie avant qu'elle ne succombe à un terrible et douloureux cancer | Il est célibataire depuis l'événement, à part une poignée de prostituées qui passent sa porte, il ne fréquente personne et n'a pas non plus de véritables amis.


:copyright: yoskuma // ft. @"morging rain"
C'était pas dieu possible de mener une vie pareille ; ah ce que c'était jouissif de se bourrer la gueule, s'enfariner les narines et sauter les plus jolies nanas avant de leurs balancer une poignée de billets au visage pour pouvoir pioncer en paix. C'était les lendemains matins qui étaient bien moins marrant, bah ouais, fallait supporter le réveil à sept heure du matin avec la mine qu'on s'était mit la veille et ça, c'était carrément l'ultime combat de sa vie. Alors, comme chaque matin, il s'extirpait du lit en chantant toute une mêlée de vulgarité imagé en allant jusque la salle de bain où il prenait une douche fraîche dans l'espoir de s'éveiller davantage, mais vous imaginez bien qu'en dehors de l'irrité un peu plus, ça lui faisait que dalle. Une fois devant le miroir, il laissait échapper un rire sec et froid, oui, moqueur envers sa propre personne face à la sale tronche qu'il se tapait ; des cernes tombantes, les pupilles toujours aussi dilatées, des suçons en veux-tu, en voilà. Il décidait de laisser ses cheveux sécher d'eux mêmes alors qu'il s'habillait entièrement de noir - qu'il s'agisse du jeans, de son gros pull large ou de ses baskets, il n'existait aucune couleur sur lui, si ce n'était ses cheveux blond et certains des tatouages qui ornaient sa peau. Il avait alors saisit la bandoulière de son sac avant de quitter son majestueux triplex, rejoignant son chauffeur qui l'attendait en bas de chez lui depuis près d'une heure. Ses exigences étaient telles ; il lui ramenait un café bien corsé et sans sucre chaque matin, dans lequel il versait lui-même de sa flasque, un whisky hors de prix - il était huit heure et demi et il était déjà réduit à ça, comme tous les jours depuis deux ans. Chaque jour ressemblait aux autres et en celui-ci, il allait devoir se soumettre aux flashs, peut-être faire un live si son agent ne le trouvait pas trop grincheux pour ça. Quoi qu'il en soit, il arrivait sur les lieux, l'air blasé comme à son habitude et ne prenait ni la peine de sourire, ni de saluer sa troupe. Il se laissait tomber sur son fauteuil après avoir posé son café sur la coiffeuse, délaissant son sac dans un coin. Aussitôt confortablement avachi, il fermait les yeux, airpods dans les oreilles pour faire taire les bruits qui l'entourait, s'octroyant une petite sieste bien mérité. Tout se déroulait exactement comme il en avait prit l'habitude et comme il l'avait décrété ; ses humeurs, ses règles et il fallait respecter ça. Seulement, son faciès venait être chatouiller par des pinceaux qui trouvaient la fâcheuse idée de l'extirper de son délicieux sommeil. Yoongi ouvrait alors subitement les yeux, un regard terriblement noir, affreusement glacial, si bien que son reflet dans le miroir faisait fuir la coiffeuse qui prenait discrètement ses distance pour aller se servir un café. Aussi brusque que dans sa manière d'être au quotidien, il venait saisir son poignet, serrant de ses doigts fins cette chaire non désirée - qui était-elle pour se permettre de venir le réveiller de la sorte, cette garce venait de l'arracher d'un merveilleux rêve dans lequel il se voyait être invisible et pouvait naviguer entre les dimensions, les paradis perdus. « Tu. Ne. Me. Touche. Pas », articulait-il, particulièrement sur les nerfs. Puis, finalement, il détournait le regard pour le poser sur l'un des danseurs ; « c'est qui encore ça ? », ils haussaient pour la plus part les épaules, pas un pour rattraper l'autre me direz vous, jusqu'à ce que l'un d'entre eux n'expose la situation 'c'est la nouvelle'. Le rappeur daignait lâcher l'emprise sur son poignet après de longues secondes, plantant de nouveau ses iris dans les siens - « magne-toi de faire ton job que je puisse finir de pioncer tranquillement », soufflait-il en croisant les bras, « et oublie les couleurs sinon t'enlèves tout et tu recommences, est-ce que c'est clair ? ».


love is nothing stronger than a boy with love | recherche rp : ici.
Revenir en haut Aller en bas
 
Morning Rain
Morning Rain
Féminin MESSAGES : 54
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 25
RÉGION : in taehyung's bed sorry not sorry
CRÉDITS : myself (avatar & icons profil)

UNIVERS FÉTICHE : univers réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2390-n-u-m-b http://www.letempsdunrp.com/t388-blood-sweat-and-tears-fiches-personnages#4469
Tortue

you're a part of the map of my soul  Empty


Sevastiana
Pavlov

J'ai 23 ans et je vis actuellement à New York au Etats-Unis d'Amérique. Dans la vie, je suis styliste et maquilleuse professionnelle et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal ces derniers temps.

sa famille l'appelle plutôt Sev ou Tiana // elle est née en Russie mais à grandit en Corée du Sud // elle parle le russe, le coréen et l'anglais // elle adore se teindre les cheveux à longueur de temps // elle à un tatouage de croissant de lune derrière l'oreille droite // elle n'est jamais sortit avec personne.


:copyright: morning rain // ft. @yoskuma
rêve de petite fille qu'elle vivait là, Tiana n'avait aucunement imaginer que les choses pourraient tourner mal avec son nouveau patron, si elle pouvait l'appeler ainsi, dès sa première journée de travail. elle avait tout mis en œuvre pour que justement, tout ce passe à merveille, qu'il puisse arriver et se laisser aller sur le canapé ou son fauteuil, qu'il puisse se détendre pendant que les petites mains de fées de la russe ne vienne à rafraichir son teint pour lui redonner un éclat sans pareil et couvrir ses cernes monstres qu'il avait sous les yeux. bien entendu, personne dans cette pièce n'avait omis le fait que le blondinet était quelqu'un de plutôt peu agréable à prime abord et qu'il avait tendance à être ne serait qu'un tant soit peu agressif avec son entourage. du coup, tout le monde se pliait à ses règles, tout le monde était à ses pieds, lui léchant les baskets pour avoir ses faveurs et justement, personne ne l'avait avertit qu'il pouvait se montrer clairement dangereux. alors qu'elle s'était affairé à étaler du maquillage avec tendresse et délicatesse sur son minois, voilà que son poignet fut attrapé avec violence, serré tellement fortement qu'elle le sentait fléchir sous la pression, presque craquer et bon sang que ça faisait mal ! il venait de se réveiller, de lui grogner dessus tel un chien enragé et personne n'osait lever le petit doigt pour l'aider. elle avait entrouvert sa bouche mais aucun son ni sortait, ses yeux s'emplissaient de larmes alors qu'elle voyait sa peau virer au rouge puis doucement au bleuté puisque la circulation sanguine en était presque coupée. elle avait terriblement mal Tiana, et pourtant c'était pas le genre de fille chochotte à pleurer pour un petit bobo de rien du tout mais là, clairement, le coréen n'y allait pas de main morte, au point même où elle se demandait si sa main à elle tiendrait le coup ou si on devrait la lui amputer à cause de ça. bon, elle y allait un peu fort en conclusion, certes, mais à sa place, vous vous poseriez sûrement la même question. alors que le garçon tatoué tourne les yeux vers son personnel en posant une question, personne ne daigna encore une fois broncher, comme si ils étaient tous devenus des statues, figées sur le toit de Notre Dame de Paris, attendant le moment opportun pour se mouvoir sans que personne ne les voient. enfin, quelqu'un s'exprima, expliquant qu'elle était la nouvelle et donc, peut-être que ça excuserait son comportement ? quoi qu'il en soit, ça avait payé ses fruits puisque le rappeur lâcha enfin son emprise et Sevastiana pût enfin souffler, du moins... seulement quelques secondes. alors qu'elle massait son poignet délicatement pour faire revenir le sang dans cette partie de son corps, elle sentit le regard froid de son boss sur elle. elle n'osait clairement pas lever les yeux vers lui à première vue mais elle le fit, parce qu'elle devait bien le regarder un jour ou l'autre surtout pour travailler. et qu'elle idée de l'avoir fait. le regard complètement noir, elle n'arrivait plus à distinguer l'iris de la pupille et ça la faisait presque flipper, comme si un démon venait de s'emparer du corps frêle du coréen pour lui faire faire des choses absurdes. elle pinçait ses lèvres la gamine, honteuse de ce qu'elle avait bien pût faire et sa seule marque d'excuse c'était de s'incliner à 90% pour lui offrir une courbette digne de ce nom et lui souffler un « oui, monsieur. » plutôt faible mais néanmoins audible. tout le monde était retournées à ses occupations et voilà qu'il eut une nouvelle exigence, oublier les couleurs. quoi ? ça voulait dire que la demoiselle recommence tout son travail et qu'elle devait se mettre un pression en plus sur les épaules pour satisfaire sa majesté... elle regardait son portant, serrant doucement un des pinceaux entre ses doigts, tellement fortement qu'il se brisait sous sa peau. « vous souhaitez des couleurs monochromes ou seulement du noir ? » parce que si il comptait exclure le blanc et le gris, alors là, c'était clairement pas gagné pour lui faire kiffer sa journée, sachant que Tiana n'avait pas acheté masse d'habits noirs pour éviter de le rendre cadavérique.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


you're a part of the map of my soul  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
you're a part of the map of my soul
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Départ de Sybille pour Limoges {Nathan
» Roberto - Pot de départ 16/17 avril
» ๑ This is the part of me that you're never gonna ever take away from me
» Départ
» départ assis...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: