Partagez | 
 
 
 

 Poisonous vibrations (sunrise)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Canis Major
Canis Major
MESSAGES : 2037
INSCRIPTION : 21/11/2017
ÂGE : 25
CRÉDITS : tumblr (av.) AILAHOZ (profil)

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter et les séries en général <3
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1683-m-hp-love-never-dies http://www.letempsdunrp.com/t1594-moriarty-adventure-of-a-lifetime#26362 http://www.letempsdunrp.com/t1635-moriarty-can-you-paint-with-all-the-colors-of-the-wind#27121
Lou


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Après quelques messages, John retrouve Sherlock près de chez lui, malgré l'heure tardive.

Contexte provenant de ce rp


Revenir en haut Aller en bas
 
Canis Major
Canis Major
MESSAGES : 2037
INSCRIPTION : 21/11/2017
ÂGE : 25
CRÉDITS : tumblr (av.) AILAHOZ (profil)

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter et les séries en général <3
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1683-m-hp-love-never-dies http://www.letempsdunrp.com/t1594-moriarty-adventure-of-a-lifetime#26362 http://www.letempsdunrp.com/t1635-moriarty-can-you-paint-with-all-the-colors-of-the-wind#27121
Lou



Sherlock Holmes
J'ai 16 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon désintérêt, je suis célibataire et je le vis plutôt sans trop m'en soucier



Louis Garrel ©️dandelion
Encore une fois, Mycroft t'agace. À croire que c'est son but dans la vie. T'agacer. C'est John qui t'a soufflé l'idée d'aller prendre l'air. Tu aimes arpenter les rues de Londres, particulièrement en pleine nuit. C'est paisible. Pas de bruit parasite, à cause de l'idiotie des gens qui passent. C'est calme. Ça t'apaise toi, dans tous les cas. Et alors que tu t'es décidé à te promener, une idée a germé dans ton esprit brillant. Retrouver John. Après tout, c'est lui qui t'a mis dehors, alors pourquoi pas en profiter pour le retrouver. La solitude n'est plus si attirante que ça depuis que le blondinet est entré dans ta vie. Bien sûr, même sous la torture tu ne l'avouerai pas, mais tu te dois bien la vérité. TU aimes passer du temps avec lui.

Tes doigts parcourent ton écran, pour lui signaler que tu es dans les parages. Tu souris finement lorsque tu lis sa réponse. Tu lui réponds directement. Tu le taquines, alors que tu décides de t'installer pas très loin de chez lui. Tu aurais pu te glisser dans sa chambre tu l'as déjà fait. Seulement, aujourd'hui, tu as envie de le faire bouger. Il ne lui en faut pas beaucoup et le voilà déjà dehors. Tu peux voir sa silhouette approcher, alors qu'il s'inquiète. Ce qu'il peut être peureux quand il s'y met. Tu attends qu'il s'approche un peu plus. Comme la première fois que vous vous êtes croisés, John a la capacité de regarder sans voir. Tu te glisses derrière lui avant de lui souffler. « Je suis là, petit hobbit » nouvelle manie que tu as prise à son contact. Tu ne comprends pas toujours l'utilité, mais il semble aimer la proximité que ça entraîne. Alors, tu veux bien faire un petit effort. « Pour quelqu'un qui a peur de la moindre ombre, je trouve que tu n'es pas très attentif à ton environnement » tu as réussi à l'approcher plutôt facilement et il ne s'est rendu compte de rien. Pas très prudent comme attitude.


Revenir en haut Aller en bas
 
SUNRISE
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3309
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 20
RÉGION : nouvelle-aquitaine.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
Johnny



John Watson
J'ai dix-sept ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.




lucas till
Quel imbécile. Accepter de sortir à une heure pareille. Et si S s’était fait voler son téléphone et que tu tombais dans le piège d’un psychopathe, ou bien d’un meurtrier en série ? Ton sang pulse avec une force inimaginable, si bien que tu es capable de le sentir battre contre chacune de tes tempes. La crainte du possible guette-apens affole ton cardiaque plus que de raison, qui, elle, se tait au profit d’une imagination débordante dans le cas où le scénario qui défile dans ton esprit s’avérerait juste. Tu enfiles une épaisse veste au-dessus de ton haut de pyjama, et te précipites sur ton lit pour glisser deux taies d’oreiller sous ta couette. Peut-être que si ta mère entre dans ta chambre pour vérifier que tu es bien endormi, elle ne remarquera pas la supercherie. Tu espères, du moins. Tu appuies sur l’interrupteur de ta lumière de bureau, puis, telle une ombre, te glisses dans le couloir et descends les escaliers en veillant à ne pas faire grincer le plancher, malgré la hâte de retrouver le grand brun de l’autre côté de la rue. Un mouvement à l’étage te fait sursauter. Si le visage maternel apparaît au coin, tu pourras toujours lui dire que tu avais un petit creux. Au beau milieu de la nuit, ce n’est pas si rare de te trouver dans la cuisine. Puis, si elle demande pourquoi tu portes ton manteau, tu lui répondras que tu ne trouvais pas ton pull et que tu avais peur d’avoir froid au rez-de-chaussée. Sur un malentendu, ce mensonge pourrait être gobé…

Tu attends. Patiemment. Mais aucun bruit de pas ne vient interrompre ton excursion, alors tu dévales les dernières marches et mets tes chaussures avant de passer le seuil de la porte. La peur continue son long discours, se mêlant à tes pensées maladroites. Dans le creux de ta main, tu ne quittes pas des yeux le smartphone qui y repose, pianotant par moment sur ce dernier. Tu arrives dans le square, mais ne vois rien, ni même personne. Juste les bruits inquiétants de la nuit, bien trop calme pour être rassurante, bien trop sombre pour donner ce sentiment de sécurité qui te manque alors tout à coup. Tu envoies un dernier message. Une voix. Sursaute. « Doux Jésus, Sherlock ! » t’exclames-tu, tout en essayant de chuchoter. « J’aurais pu faire une crise cardiaque ! Et si je me fais prendre à flâner dans les rues de Londres à une pareille, je dirais que c’est ta faute ! » Du plat de la main, tu tapes légèrement sur son épaule. Juste assez pour le faire reculer d’un pas. Ton palpitant continue de faire des siennes. Et ce n’est pas maintenant que tu te trouves en face de lui que son rythme va cesser… « Je suis content de te voir. » Un sourire, et tu baisses les yeux. « Petit hobbit. » tu répètes finalement. « C’est nouveau. J’aime bien. » Tu te mordilles la lèvre, avant de reprendre. « Maintenant que tu m’as attiré ici, qu'est-ce que tu veux faire ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
Canis Major
Canis Major
MESSAGES : 2037
INSCRIPTION : 21/11/2017
ÂGE : 25
CRÉDITS : tumblr (av.) AILAHOZ (profil)

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter et les séries en général <3
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1683-m-hp-love-never-dies http://www.letempsdunrp.com/t1594-moriarty-adventure-of-a-lifetime#26362 http://www.letempsdunrp.com/t1635-moriarty-can-you-paint-with-all-the-colors-of-the-wind#27121
Lou



Sherlock Holmes
J'ai 16 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon désintérêt, je suis célibataire et je le vis plutôt sans trop m'en soucier



Louis Garrel ©️dandelion
Parfois, tu agis sur un coup de tête. T'es peut-être trop impulsif de temps à autre. Ça te mènera certainement à ta perte, un de ces jours, mais pas aujourd'hui. Tu es habitué à te balader dans les rues de Londres, une fois la nuit tombée. C'est encore là que tu réfléchis le mieux.

Tu aurais pu errer simplement, marcher sans but précis, jusqu'à en avoir marre et rentrer chez toi. Tu aurais pu, c'est vrai. Sauf que cette fois, tu as eu envie de rejoindre quelqu'un. C'est certainement la première fois que ça t'arrive. Les seuls personnes que tu retrouves dans le noir, ce sont un dealer ou deux, quand l'envie t'en prend. Jamais quelqu'un d'autre. Pourtant, c'est bien vers l'adresse de John que tes pas te mènent. Silence radio. Tu ne lui réponds plus. Profitant de l'ambiance bien spécifique des nuits londoniennes. Une fois près de chez lui, tu lui envoies un message, espérant qu'il ne se soit pas endormi entre-temps. Tu aurais l'air bien idiot, s'il dort profondément. Tout ce chemin, pour rien.

Heureusement pour toi, ton téléphone vibre dans ta poche. John est toujours debout. Tu le taquines, le pousse à sortir de sa tanière et tu y arrives. Tu l'attends, à l'abris des regards. Il n'est pas très rassuré, John. Tu peux le voir à sa façon de se comporter. Il est tendu. Sur ses gardes, mais pas assez, puisqu'il ne t'entend pas arriver. Tu ne te gênes pas pour le lui faire remarquer, d'ailleurs. Il bondit, le petit hobbit et un sourire étire tes lèvres. Il râle. Forcément. « Je n'aurais pas pris ce risque » que tu réponds simplement quand il parle de crise cardiaque. Si tu avais eu le moindre doute sur sa santé cardiaque, tu ne te serais pas glissé derrière lui de la sorte.

Sa main rencontre ton épaule et tu fais un pas en arrière sous l'impulsion. Il avoue être content de te voir, puis remarque le surnom habillement glissé. Ça lui plait. Tant mieux. Tu n'auras pas fait ça pour rien. « Ça vient du livre que tu avais perdu » que tu te sens obligé d'expliquer. Celui qui t'a balancé à la face, pour être plus précis, mais ce n'est qu'un détail. Un autre sourire étire tes lèvres, quand il te demande ce que tu veux faire. « J'ai peut-être quelque chose à te faire découvrir, si tu veux bien me suivre. » une petite balade nocturne, ça peut s'avérer une bonne idée, non ? Puis de toute façon, si John est sorti ce n'est pas pour rester ici, à attendre que le temps passe. « Tu veux y aller en marchant ? C'est plus vers le centre-ville » il pose les yeux sur le blondinet « Je peux appeler un taxi aussi... »


Revenir en haut Aller en bas
 
SUNRISE
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3309
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 20
RÉGION : nouvelle-aquitaine.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
Johnny



John Watson
J'ai dix-sept ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.




lucas till
Impulsif. Ou bien irréfléchi. Dans les deux cas, il n’aura pas fallu user beaucoup du temps de Sherlock pour te convaincre de sortir au beau milieu de la nuit. Comme toujours, il parvient à te faire ce qu’il veut, ou presque. On ne peut pas dire que tu sois très difficile à convaincre lorsqu’il s’agit de ce garçon. Le grand brun n’a souvent qu’un seul mot à prononcer pour que tu arrives en courant. Qu’importe les événements passés. Tu ne peux jamais lui en vouloir très longtemps. Tu ne peux pas penser – ou passer – une journée sans recevoir ne serait-ce qu’un sms de sa part.


Tu aurais pu rester dans ta chambre, à écouter de la musique toute la nuit, en fixant ton plafond, comme tu le fais chaque soir. A réfléchir aux cauchemars qui ne tarderont pas à envahir tes songes, ou bien aux disputes entre tes parents qui s’empareront de ta maison de famille, dès le lendemain matin. Ta sœur aura déjà fui. A déjà fui, de toute évidence. Et toi, tu es forcé de rester cloîtré dans cette prison, à t’empiffrer de sandwich à la confiture, pour tenter d’apaiser tes angoisses, tes craintes, ou qu’importe le nom de ces démons psychologiques. Alors, rejoindre S est bien plus qu’un moment de répit : il se pourrait bien que ce soit ton seul et unique remède. Ainsi, dès que ton regard croise le sien, ta peur de tomber sous les griffes d’un tueur en série s’évapore. Il a ce don te t’apaiser. De te faire du bien et de captiver ton attention avec aisance. « Je suis certain que si. Tu aimes les risques. Sinon, tu n’aurais jamais continué de répondre à mes messages, tu n’aurais jamais pris le risque de passer dans un parc où je me trouvais alors que je cherchais à te voir par tous les moyens. » Tu n’aurais jamais mis ta vie en danger. Mais tu te gardes bien de le lui dire. Inutile de raviver quelques mauvais souvenirs.


« Tu l’as lu ? » tu demandes, lorsqu’il fait mention de ton édition du Hobbit. En soit, ce n’est qu’un livre, mais tu aimerais quand même qu’il ait pris la peine de déchiffrer les pages une à une. Juste parce que tu en as aimé le contenu. Un sourire trouve le jour sur tes lèvres. « Te suivre ? Où veux-tu aller à une heure pareille ? Tout doit être fermé hormis les bars ! » Cependant, tu te doutes qu’il a une idée derrière la tête. « Un taxi, c’est loin d’être discret. » Autant éviter tout bruit susceptible de réveiller la maternelle et préférer la marche. De plus, le centre-ville n’est pas si loin. Une dizaine de minutes de marche. Peut-être quinze. Du moment qu’il reste prêt de toi, ta peur insoupçonnée du noir s’amenuise. Tu respires une bonne bouffée d’air pur. Tes doigts saisissent la manche du brun. « Vas pas trop vite. Je ne vois pas où je mets les pieds. » Ou bien, c’est surtout que tu as peur qu’il ne te laisse seul une fois de plus. « Tu ne veux pas me donner un indice sur ce que l’on va faire ? » Tu lèves les yeux vers lui, espérant lui arracher quelques brides d’informations de cette manière, façon chien battu.


Revenir en haut Aller en bas
 
Canis Major
Canis Major
MESSAGES : 2037
INSCRIPTION : 21/11/2017
ÂGE : 25
CRÉDITS : tumblr (av.) AILAHOZ (profil)

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter et les séries en général <3
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1683-m-hp-love-never-dies http://www.letempsdunrp.com/t1594-moriarty-adventure-of-a-lifetime#26362 http://www.letempsdunrp.com/t1635-moriarty-can-you-paint-with-all-the-colors-of-the-wind#27121
Lou



Sherlock Holmes
J'ai 16 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon désintérêt, je suis célibataire et je le vis plutôt sans trop m'en soucier



Louis Garrel ©️dandelion
Il te parle de risques. Il n'a pas tord, tu n'as jamais été contre prendre des risques, plus ou moins dangereux. Sans même hésiter à mettre ta vie en jeu, mais tu connais certaines limites.

Heureusement pour toi, ton téléphone vibre dans ta poche. John est toujours debout. Tu le taquines, le pousse à sortir de sa tanière et tu y arrives. Tu l'attends, à l'abris des regards. Il n'est pas très rassuré, John. Tu peux le voir à sa façon de se comporter. Il est tendu. Sur ses gardes, mais pas assez, puisqu'il ne t'entend pas arriver. Tu ne te gênes pas pour le lui faire remarquer, d'ailleurs. Il bondit, le petit hobbit et un sourire étire tes lèvres. Il râle. Forcément. « Je n'aurais pas pris ce risque » que tu réponds simplement quand il parle de crise cardiaque. Si tu avais eu le moindre doute sur sa santé cardiaque, tu ne te serais pas glissé derrière lui de la sorte. « Ce n'est pas de moi dont on parle. » Prendre des risques pour toi, c'est une chose. Risquer la vie de John, c'est une autre histoire. C'est le genre de risque que tu n'es pas prêt à prendre. Alors, si tu lui as demandé de sortir en pleine nuit, c'est que tu sais qu'il ne craint rien ou du moins, rien de mortel. Une petite altercation, ça n'est pas si grave.

Tu acquiesces simplement à sa question. Bien sûr que tu l'as lu. Ça a été ta seule distraction, quand il a décidé le silence radio. Tu n'avais que ces quelques pages pour te rattacher à cet homme qui avait décidé de quitter ton téléphone. « La fiction n'est pas ce que je préfère, mais il est vrai que ce Tolkien n'est pas un mauvais conteur. » il se débrouille assez pour que tu termines le bouquin. C'est déjà un exploit en soit.

Tu lui proposes d'aller ailleurs. Vous n'allez pas traîner dans ce square obscur jusqu'à demain matin. Sans grande surprise, il accepte de te suivre et tu apprécies le fait qu'il accepte de te suivre dans tes folies nocturnes. Il veut savoir où vous allez, avant de refuser le taxi. Tu n'es pas contre une petite marche au clair de lune. Il s'accroche à toi et tu lui adresses un fin sourire. « Il ne fait pas si noir que ça » que tu lui fais remarquer. Londres a assez de lumière comme ça, pour savoir où vous mettez les pieds. Tu enfonces les mains dans les poches de ton manteau, alors qu'il insiste. Il veut savoir où tu l'emmènes. Ce qu'il peut être curieux. « Je doute que tu aies déjà eu l'occasion de visiter ce genre d'endroit » John ne doit pas être du genre à connaître ce genre d'endroit. Tu le guides, prenant soin de ne pas aller trop vite, pour ne pas le perdre en route. Avant de t'arrêter devant un immeuble. « On y est » que tu lâches simplement. Tu n'as pas l'intention de lui en dire plus, tu le laisses se faire tout un tas de films et d'hypothèses, alors que tu t'étires pour faire glisser l'échelle de secours. « Si tu veux bien te donner la peine. Fais attention, à ne pas trop la faire grincer » il ne faudrait pas réveiller tout l'immeuble.


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Poisonous vibrations (sunrise)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vente de garage au 2555 Panther Parkway, Sunrise
» GOOD VIBRATIONS
» Sunrise - Kohinoor - Pris
» Musée Marmottan Monet
» Tequila Sunrise [Mimolette]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: