Partagez
 
 
 

 Poisonous vibrations (sunrise)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 
Canis Major
Canis Major
MESSAGES : 2220
INSCRIPTION : 21/11/2017
ÂGE : 29
CRÉDITS : tumblr (av.) AILAHOZ (profil)

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter et les séries en général <3
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1683-m-hp-love-never-dies http://www.letempsdunrp.com/t1594-moriarty-adventure-of-a-lifetime#26362 http://www.letempsdunrp.com/t1635-moriarty-can-you-paint-with-all-the-colors-of-the-wind#27121
Lou

Poisonous vibrations (sunrise) Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Après quelques messages, John retrouve Sherlock près de chez lui, malgré l'heure tardive.

Contexte provenant de ce rp


Revenir en haut Aller en bas
 
Canis Major
Canis Major
MESSAGES : 2220
INSCRIPTION : 21/11/2017
ÂGE : 29
CRÉDITS : tumblr (av.) AILAHOZ (profil)

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter et les séries en général <3
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1683-m-hp-love-never-dies http://www.letempsdunrp.com/t1594-moriarty-adventure-of-a-lifetime#26362 http://www.letempsdunrp.com/t1635-moriarty-can-you-paint-with-all-the-colors-of-the-wind#27121
Lou

Poisonous vibrations (sunrise) Empty


Sherlock Holmes
J'ai 16 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon désintérêt, je suis célibataire et je le vis plutôt sans trop m'en soucier
Poisonous vibrations (sunrise) Luois%2Bgarrel%2Bbed


Louis Garrel ©️dandelion
Encore une fois, Mycroft t'agace. À croire que c'est son but dans la vie. T'agacer. C'est John qui t'a soufflé l'idée d'aller prendre l'air. Tu aimes arpenter les rues de Londres, particulièrement en pleine nuit. C'est paisible. Pas de bruit parasite, à cause de l'idiotie des gens qui passent. C'est calme. Ça t'apaise toi, dans tous les cas. Et alors que tu t'es décidé à te promener, une idée a germé dans ton esprit brillant. Retrouver John. Après tout, c'est lui qui t'a mis dehors, alors pourquoi pas en profiter pour le retrouver. La solitude n'est plus si attirante que ça depuis que le blondinet est entré dans ta vie. Bien sûr, même sous la torture tu ne l'avouerai pas, mais tu te dois bien la vérité. TU aimes passer du temps avec lui.

Tes doigts parcourent ton écran, pour lui signaler que tu es dans les parages. Tu souris finement lorsque tu lis sa réponse. Tu lui réponds directement. Tu le taquines, alors que tu décides de t'installer pas très loin de chez lui. Tu aurais pu te glisser dans sa chambre tu l'as déjà fait. Seulement, aujourd'hui, tu as envie de le faire bouger. Il ne lui en faut pas beaucoup et le voilà déjà dehors. Tu peux voir sa silhouette approcher, alors qu'il s'inquiète. Ce qu'il peut être peureux quand il s'y met. Tu attends qu'il s'approche un peu plus. Comme la première fois que vous vous êtes croisés, John a la capacité de regarder sans voir. Tu te glisses derrière lui avant de lui souffler. « Je suis là, petit hobbit » nouvelle manie que tu as prise à son contact. Tu ne comprends pas toujours l'utilité, mais il semble aimer la proximité que ça entraîne. Alors, tu veux bien faire un petit effort. « Pour quelqu'un qui a peur de la moindre ombre, je trouve que tu n'es pas très attentif à ton environnement » tu as réussi à l'approcher plutôt facilement et il ne s'est rendu compte de rien. Pas très prudent comme attitude.


Revenir en haut Aller en bas
 
SUNRISE
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3348
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 20
RÉGION : nouvelle-aquitaine.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
Johnny

Poisonous vibrations (sunrise) Empty


John Watson
J'ai dix-sept ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Poisonous vibrations (sunrise) Tumblr_mcl2j9cA6G1re5tcvo1_500


lucas till
Quel imbécile. Accepter de sortir à une heure pareille. Et si S s’était fait voler son téléphone et que tu tombais dans le piège d’un psychopathe, ou bien d’un meurtrier en série ? Ton sang pulse avec une force inimaginable, si bien que tu es capable de le sentir battre contre chacune de tes tempes. La crainte du possible guette-apens affole ton cardiaque plus que de raison, qui, elle, se tait au profit d’une imagination débordante dans le cas où le scénario qui défile dans ton esprit s’avérerait juste. Tu enfiles une épaisse veste au-dessus de ton haut de pyjama, et te précipites sur ton lit pour glisser deux taies d’oreiller sous ta couette. Peut-être que si ta mère entre dans ta chambre pour vérifier que tu es bien endormi, elle ne remarquera pas la supercherie. Tu espères, du moins. Tu appuies sur l’interrupteur de ta lumière de bureau, puis, telle une ombre, te glisses dans le couloir et descends les escaliers en veillant à ne pas faire grincer le plancher, malgré la hâte de retrouver le grand brun de l’autre côté de la rue. Un mouvement à l’étage te fait sursauter. Si le visage maternel apparaît au coin, tu pourras toujours lui dire que tu avais un petit creux. Au beau milieu de la nuit, ce n’est pas si rare de te trouver dans la cuisine. Puis, si elle demande pourquoi tu portes ton manteau, tu lui répondras que tu ne trouvais pas ton pull et que tu avais peur d’avoir froid au rez-de-chaussée. Sur un malentendu, ce mensonge pourrait être gobé…

Tu attends. Patiemment. Mais aucun bruit de pas ne vient interrompre ton excursion, alors tu dévales les dernières marches et mets tes chaussures avant de passer le seuil de la porte. La peur continue son long discours, se mêlant à tes pensées maladroites. Dans le creux de ta main, tu ne quittes pas des yeux le smartphone qui y repose, pianotant par moment sur ce dernier. Tu arrives dans le square, mais ne vois rien, ni même personne. Juste les bruits inquiétants de la nuit, bien trop calme pour être rassurante, bien trop sombre pour donner ce sentiment de sécurité qui te manque alors tout à coup. Tu envoies un dernier message. Une voix. Sursaute. « Doux Jésus, Sherlock ! » t’exclames-tu, tout en essayant de chuchoter. « J’aurais pu faire une crise cardiaque ! Et si je me fais prendre à flâner dans les rues de Londres à une pareille, je dirais que c’est ta faute ! » Du plat de la main, tu tapes légèrement sur son épaule. Juste assez pour le faire reculer d’un pas. Ton palpitant continue de faire des siennes. Et ce n’est pas maintenant que tu te trouves en face de lui que son rythme va cesser… « Je suis content de te voir. » Un sourire, et tu baisses les yeux. « Petit hobbit. » tu répètes finalement. « C’est nouveau. J’aime bien. » Tu te mordilles la lèvre, avant de reprendre. « Maintenant que tu m’as attiré ici, qu'est-ce que tu veux faire ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
Canis Major
Canis Major
MESSAGES : 2220
INSCRIPTION : 21/11/2017
ÂGE : 29
CRÉDITS : tumblr (av.) AILAHOZ (profil)

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter et les séries en général <3
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1683-m-hp-love-never-dies http://www.letempsdunrp.com/t1594-moriarty-adventure-of-a-lifetime#26362 http://www.letempsdunrp.com/t1635-moriarty-can-you-paint-with-all-the-colors-of-the-wind#27121
Lou

Poisonous vibrations (sunrise) Empty


Sherlock Holmes
J'ai 16 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon désintérêt, je suis célibataire et je le vis plutôt sans trop m'en soucier
Poisonous vibrations (sunrise) Luois%2Bgarrel%2Bbed


Louis Garrel ©️dandelion
Parfois, tu agis sur un coup de tête. T'es peut-être trop impulsif de temps à autre. Ça te mènera certainement à ta perte, un de ces jours, mais pas aujourd'hui. Tu es habitué à te balader dans les rues de Londres, une fois la nuit tombée. C'est encore là que tu réfléchis le mieux.

Tu aurais pu errer simplement, marcher sans but précis, jusqu'à en avoir marre et rentrer chez toi. Tu aurais pu, c'est vrai. Sauf que cette fois, tu as eu envie de rejoindre quelqu'un. C'est certainement la première fois que ça t'arrive. Les seuls personnes que tu retrouves dans le noir, ce sont un dealer ou deux, quand l'envie t'en prend. Jamais quelqu'un d'autre. Pourtant, c'est bien vers l'adresse de John que tes pas te mènent. Silence radio. Tu ne lui réponds plus. Profitant de l'ambiance bien spécifique des nuits londoniennes. Une fois près de chez lui, tu lui envoies un message, espérant qu'il ne se soit pas endormi entre-temps. Tu aurais l'air bien idiot, s'il dort profondément. Tout ce chemin, pour rien.

Heureusement pour toi, ton téléphone vibre dans ta poche. John est toujours debout. Tu le taquines, le pousse à sortir de sa tanière et tu y arrives. Tu l'attends, à l'abris des regards. Il n'est pas très rassuré, John. Tu peux le voir à sa façon de se comporter. Il est tendu. Sur ses gardes, mais pas assez, puisqu'il ne t'entend pas arriver. Tu ne te gênes pas pour le lui faire remarquer, d'ailleurs. Il bondit, le petit hobbit et un sourire étire tes lèvres. Il râle. Forcément. « Je n'aurais pas pris ce risque » que tu réponds simplement quand il parle de crise cardiaque. Si tu avais eu le moindre doute sur sa santé cardiaque, tu ne te serais pas glissé derrière lui de la sorte.

Sa main rencontre ton épaule et tu fais un pas en arrière sous l'impulsion. Il avoue être content de te voir, puis remarque le surnom habillement glissé. Ça lui plait. Tant mieux. Tu n'auras pas fait ça pour rien. « Ça vient du livre que tu avais perdu » que tu te sens obligé d'expliquer. Celui qui t'a balancé à la face, pour être plus précis, mais ce n'est qu'un détail. Un autre sourire étire tes lèvres, quand il te demande ce que tu veux faire. « J'ai peut-être quelque chose à te faire découvrir, si tu veux bien me suivre. » une petite balade nocturne, ça peut s'avérer une bonne idée, non ? Puis de toute façon, si John est sorti ce n'est pas pour rester ici, à attendre que le temps passe. « Tu veux y aller en marchant ? C'est plus vers le centre-ville » il pose les yeux sur le blondinet « Je peux appeler un taxi aussi... »


Revenir en haut Aller en bas
 
SUNRISE
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3348
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 20
RÉGION : nouvelle-aquitaine.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
Johnny

Poisonous vibrations (sunrise) Empty


John Watson
J'ai dix-sept ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Poisonous vibrations (sunrise) Tumblr_mcl2j9cA6G1re5tcvo1_500


lucas till
Impulsif. Ou bien irréfléchi. Dans les deux cas, il n’aura pas fallu user beaucoup du temps de Sherlock pour te convaincre de sortir au beau milieu de la nuit. Comme toujours, il parvient à te faire ce qu’il veut, ou presque. On ne peut pas dire que tu sois très difficile à convaincre lorsqu’il s’agit de ce garçon. Le grand brun n’a souvent qu’un seul mot à prononcer pour que tu arrives en courant. Qu’importe les événements passés. Tu ne peux jamais lui en vouloir très longtemps. Tu ne peux pas penser – ou passer – une journée sans recevoir ne serait-ce qu’un sms de sa part.


Tu aurais pu rester dans ta chambre, à écouter de la musique toute la nuit, en fixant ton plafond, comme tu le fais chaque soir. A réfléchir aux cauchemars qui ne tarderont pas à envahir tes songes, ou bien aux disputes entre tes parents qui s’empareront de ta maison de famille, dès le lendemain matin. Ta sœur aura déjà fui. A déjà fui, de toute évidence. Et toi, tu es forcé de rester cloîtré dans cette prison, à t’empiffrer de sandwich à la confiture, pour tenter d’apaiser tes angoisses, tes craintes, ou qu’importe le nom de ces démons psychologiques. Alors, rejoindre S est bien plus qu’un moment de répit : il se pourrait bien que ce soit ton seul et unique remède. Ainsi, dès que ton regard croise le sien, ta peur de tomber sous les griffes d’un tueur en série s’évapore. Il a ce don te t’apaiser. De te faire du bien et de captiver ton attention avec aisance. « Je suis certain que si. Tu aimes les risques. Sinon, tu n’aurais jamais continué de répondre à mes messages, tu n’aurais jamais pris le risque de passer dans un parc où je me trouvais alors que je cherchais à te voir par tous les moyens. » Tu n’aurais jamais mis ta vie en danger. Mais tu te gardes bien de le lui dire. Inutile de raviver quelques mauvais souvenirs.


« Tu l’as lu ? » tu demandes, lorsqu’il fait mention de ton édition du Hobbit. En soit, ce n’est qu’un livre, mais tu aimerais quand même qu’il ait pris la peine de déchiffrer les pages une à une. Juste parce que tu en as aimé le contenu. Un sourire trouve le jour sur tes lèvres. « Te suivre ? Où veux-tu aller à une heure pareille ? Tout doit être fermé hormis les bars ! » Cependant, tu te doutes qu’il a une idée derrière la tête. « Un taxi, c’est loin d’être discret. » Autant éviter tout bruit susceptible de réveiller la maternelle et préférer la marche. De plus, le centre-ville n’est pas si loin. Une dizaine de minutes de marche. Peut-être quinze. Du moment qu’il reste prêt de toi, ta peur insoupçonnée du noir s’amenuise. Tu respires une bonne bouffée d’air pur. Tes doigts saisissent la manche du brun. « Vas pas trop vite. Je ne vois pas où je mets les pieds. » Ou bien, c’est surtout que tu as peur qu’il ne te laisse seul une fois de plus. « Tu ne veux pas me donner un indice sur ce que l’on va faire ? » Tu lèves les yeux vers lui, espérant lui arracher quelques brides d’informations de cette manière, façon chien battu.


Revenir en haut Aller en bas
 
Canis Major
Canis Major
MESSAGES : 2220
INSCRIPTION : 21/11/2017
ÂGE : 29
CRÉDITS : tumblr (av.) AILAHOZ (profil)

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter et les séries en général <3
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1683-m-hp-love-never-dies http://www.letempsdunrp.com/t1594-moriarty-adventure-of-a-lifetime#26362 http://www.letempsdunrp.com/t1635-moriarty-can-you-paint-with-all-the-colors-of-the-wind#27121
Lou

Poisonous vibrations (sunrise) Empty


Sherlock Holmes
J'ai 16 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon désintérêt, je suis célibataire et je le vis plutôt sans trop m'en soucier
Poisonous vibrations (sunrise) Luois%2Bgarrel%2Bbed


Louis Garrel ©️dandelion
Il te parle de risques. Il n'a pas tord, tu n'as jamais été contre prendre des risques, plus ou moins dangereux. Sans même hésiter à mettre ta vie en jeu, mais tu connais certaines limites.

Heureusement pour toi, ton téléphone vibre dans ta poche. John est toujours debout. Tu le taquines, le pousse à sortir de sa tanière et tu y arrives. Tu l'attends, à l'abris des regards. Il n'est pas très rassuré, John. Tu peux le voir à sa façon de se comporter. Il est tendu. Sur ses gardes, mais pas assez, puisqu'il ne t'entend pas arriver. Tu ne te gênes pas pour le lui faire remarquer, d'ailleurs. Il bondit, le petit hobbit et un sourire étire tes lèvres. Il râle. Forcément. « Je n'aurais pas pris ce risque » que tu réponds simplement quand il parle de crise cardiaque. Si tu avais eu le moindre doute sur sa santé cardiaque, tu ne te serais pas glissé derrière lui de la sorte. « Ce n'est pas de moi dont on parle. » Prendre des risques pour toi, c'est une chose. Risquer la vie de John, c'est une autre histoire. C'est le genre de risque que tu n'es pas prêt à prendre. Alors, si tu lui as demandé de sortir en pleine nuit, c'est que tu sais qu'il ne craint rien ou du moins, rien de mortel. Une petite altercation, ça n'est pas si grave.

Tu acquiesces simplement à sa question. Bien sûr que tu l'as lu. Ça a été ta seule distraction, quand il a décidé le silence radio. Tu n'avais que ces quelques pages pour te rattacher à cet homme qui avait décidé de quitter ton téléphone. « La fiction n'est pas ce que je préfère, mais il est vrai que ce Tolkien n'est pas un mauvais conteur. » il se débrouille assez pour que tu termines le bouquin. C'est déjà un exploit en soit.

Tu lui proposes d'aller ailleurs. Vous n'allez pas traîner dans ce square obscur jusqu'à demain matin. Sans grande surprise, il accepte de te suivre et tu apprécies le fait qu'il accepte de te suivre dans tes folies nocturnes. Il veut savoir où vous allez, avant de refuser le taxi. Tu n'es pas contre une petite marche au clair de lune. Il s'accroche à toi et tu lui adresses un fin sourire. « Il ne fait pas si noir que ça » que tu lui fais remarquer. Londres a assez de lumière comme ça, pour savoir où vous mettez les pieds. Tu enfonces les mains dans les poches de ton manteau, alors qu'il insiste. Il veut savoir où tu l'emmènes. Ce qu'il peut être curieux. « Je doute que tu aies déjà eu l'occasion de visiter ce genre d'endroit » John ne doit pas être du genre à connaître ce genre d'endroit. Tu le guides, prenant soin de ne pas aller trop vite, pour ne pas le perdre en route. Avant de t'arrêter devant un immeuble. « On y est » que tu lâches simplement. Tu n'as pas l'intention de lui en dire plus, tu le laisses se faire tout un tas de films et d'hypothèses, alors que tu t'étires pour faire glisser l'échelle de secours. « Si tu veux bien te donner la peine. Fais attention, à ne pas trop la faire grincer » il ne faudrait pas réveiller tout l'immeuble.


Revenir en haut Aller en bas
 
SUNRISE
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3348
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 20
RÉGION : nouvelle-aquitaine.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
Johnny

Poisonous vibrations (sunrise) Empty


John Watson
J'ai dix-sept ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Poisonous vibrations (sunrise) Tumblr_mcl2j9cA6G1re5tcvo1_500


lucas till
Tu risques de te le répéter jusqu’à la fin de la nuit – et d’autant plus s’il vous arrive quelque chose ou bien que ta mère se réveille et découvre ton lit vide – mais quelle idée de sortir à une heure si tardive ? Tu t’en mordras certainement les doigts en cas d’incident, mais décides finalement de ne pas trop t’attacher à ce détail et de profiter de ce moment en la présence de Sherlock après tout ce temps loin de lui, après tout ce temps sans un sms. Ce temps t’ayant semblé une éternité. Tu avais choisi le silence parce que tu lui en voulais, tu voulais lui faire payer le prix de son mensonge, mais tu dois admettre en avoir souffert, toi aussi. Ce n’était donc pas si judicieux que ça, comme punition. Tu ne t’y feras plus prendre, penses-tu. Ton attention se pose à nouveau sur le grand brun que tu discernes sous l’éclairage des lampadaires bordant les trottoirs de la rue. « Tolkien est bien loin d’être un mauvais conteur. Il est formidable. Si tu as aimé le Hobbit, tu devrais lire le Seigneur des Anneaux. C’est une trilogie. » lui réponds-tu le sourire aux lèvres. Tu es content qu’il puisse apprécier un bouquin que tu lui as conseillé. Non, prêté. Non. Jeté à la figure, pour être tout à fait honnête. Mais qu’importe le moyen, lorsque l’effet prime ?

Il te propose de quitter le square. Entre un taxi et tes pieds, tu optes pour la seconde option, mais tu n’admettras pas que c’est uniquement par peur que le chauffeur ne soit qu’un autre psychopathe qu’abrite la capitale. Tu en as déjà vu des histoires comme celle-ci dans les faits divers du journal du matin. Et tu ne veux pas en faire partie, oh, ça, non. Tu préfères marcher. « J’avais oublié que tu avais des supers-pouvoirs. La vision de nuit doit en faire partie… » marmonnes-tu, faussement ennuyé. Tu veux savoir où il t’emmène. Alors tu poses la question, mais la réponse ne te plaît pas tellement. « Qu’est-ce que tu veux dire par ce genre d’endroit ? » demandes-tu, en serrant un peu plus sa manche, loin d’être rassuré. Tu prends trop de risques, Jawn, te dis-tu. Puis il s’arrête. Tu fais de même. Bruit métallique. L’échelle de secours. « Tu ne crois pas sérieusement que je vais monter là-dessus ? » que tu lui murmures, en faisant un pas en arrière tandis qu’il te demande de ne pas faire grincer ladite échelle. « Imagine que quelqu’un nous voit et appelle la police ? » Puis, résigné, tu t’approches des barreaux sur lesquels tu poses. « T’es complètement fou et tu vas finir par causer ma perte. Smaug. » tu grommelles. Tu montes encore et encore, réfléchissant à la situation dangereuse dans laquelle il te mène. « T’es complètement fou, S, tu le sais ? »


Revenir en haut Aller en bas
 
Canis Major
Canis Major
MESSAGES : 2220
INSCRIPTION : 21/11/2017
ÂGE : 29
CRÉDITS : tumblr (av.) AILAHOZ (profil)

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter et les séries en général <3
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1683-m-hp-love-never-dies http://www.letempsdunrp.com/t1594-moriarty-adventure-of-a-lifetime#26362 http://www.letempsdunrp.com/t1635-moriarty-can-you-paint-with-all-the-colors-of-the-wind#27121
Lou

Poisonous vibrations (sunrise) Empty


Sherlock Holmes
J'ai 16 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon désintérêt, je suis célibataire et je le vis plutôt sans trop m'en soucier
Poisonous vibrations (sunrise) Luois%2Bgarrel%2Bbed


Louis Garrel ©️dandelion
John te parle de Tolkien. Tu vois bien que c'est quelque chose qui lui plait, qui le passionne. Il en a presque des étoiles dans les yeux. Tu ne connais pas vraiment ce genre de sensations. La passion. T'en as jamais ressenti le besoin jusqu'ici. Tu te contentes de trouver ça intriguant lorsque tu vois le blond s'emballer pour un simple bouquin ou même un auteur. « Je ne sais pas si j'aurai la patience. » tu as un peu de mal à rester concentré assez longtemps pour lire de la fiction. Ça n'accroche pas assez ton esprit pour le garder au même endroit. Pour le Hobbit, c'est différent. John avait disparu de ton téléphone et n'acceptai plus tes cours particuliers, alors il fallait bien que tu occupes ton temps. Il a fallut que ce bouquin repose sur une pile de ton bureau. Une coïncidence, en quelque sorte et ça n'a rien à voir avec le fait qu'il appartenait au blond. Pas du tout.

Tu l'attires dans les rues de Londres. Tu n'as pas envie de rester au même endroit et puis, tu sais que tu peux impressionner Watson, avec l'endroit que tu lui réserves. Tu lèves les yeux au ciel, quand il te parle de super pouvoirs. « Tu sais que les super-pouvoirs, ça n'existe pas au moins ? » c'est une invention pour faire oublier aux gens la médiocrité de leurs vies, leur offrir l'impression l'espace de quelques instants de la possibilité d'une échappatoire imaginaire. Le moyen de ridiculiser des hommes, en leur faisant porter un slip au-dessus d'une paire de collants trop serrés. Y en a pour tous les goûts. La curiosité du blond n'a pas de limite, puisqu'il te redemande encore où vous allez. « Tu verras bien, on y est presque. » ce n'est plus qu'une question de seconde. Tu l'invites à monter à l'échelle de secours, mais il ne semble pas vraiment décidé. Tu lèves les yeux au ciel, alors qu'il se cherche des excuses pour ne pas monter. « Tu ne vas quand même pas t'arrête aussi près du but, petit hobbit. »

Un sourire étire vaguement tes lèvres quand il accepte de monter. Tu te doutais bien qu'il ne pourrait pas résister à sa curiosité. Tu lui emboîtes le pas, ta démarche de chat te permet de monter les marches sans bruit. Ce n'est pas tout à fait le cas de John, mais tu le gardes pour toi. Ce n'est pas le moment de le vexer. Vous montez jusqu'au toit de l'immeuble. Sur le toit, une sorte de jardin a pris lieu de terrasse, avec quelques fauteuils posés si et là. Une vue du centre ville de Londres en prime. Malgré la nuit déjà tombé, une douce odeur fleurie plane dans l'air. T'es plutôt fier de cet endroit, tu ne doute pas qu'il plaira à John. Tu seras déçu dans le cas contraire. « Ça en valait le risque ? » que tu lui demandes, bloqué derrière lui, puisqu'il ne semble plus décidé à avancer d'avantage.

peut-être:
 



Revenir en haut Aller en bas
 
SUNRISE
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3348
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 20
RÉGION : nouvelle-aquitaine.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
Johnny

Poisonous vibrations (sunrise) Empty


John Watson
J'ai dix-sept ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal.

Poisonous vibrations (sunrise) Tumblr_mcl2j9cA6G1re5tcvo1_500


lucas till
Tu ne parles que de ce que tu connais : ton livre favori. Tu n’oseras pas parler d’un sujet que tu ne maîtrises qu’approximativement en sa présence, craintif de te faire rabrouer ou bien rabaisser par ses innombrables connaissances. Un cerveau humain ne devrait pas pouvoir contenir autant d’informations. Dans tous les cas, ce n’est pas ton savoir qui prend le plus de place dans ta mémoire. Il te répond alors qu’il n’aura peut-être pas la patience de lire la trilogie que tu lui conseilles. Tu es un peu déçu de sa réponse. Tu imaginais qu’il aimerait lire ce que tu as adoré découvrir au fil des pages, mais il s’avère que la lecture du roman que tu avais abandonné derrière toi n’était qu’un moyen de faire passer le temps. Et non un moyen de se rapprocher de toi, comme pour garder le contact malgré ton silence. Ce n’est pas le cas. Tu te tais alors, avant de changer de sujet. Tu ne sais toujours pas où il désire t’emmener. T’aimes pas ça.

Tu découvres Londres de nuit. Bien sûr que tu l’as déjà vu, avec tes parents. Avec Sherlock, la ville semble être différente. Elle est différente avec lui. Les rues défilent avec une vitesse certaine. Seul, tu te serais certainement perdu dans l’obscurité, dans ce dédale. Les grandes avenues sont bien illuminées par de grands lampadaires, pour ce qu’il en est des petites impasses… Un sourire vient étirer la commissure de tes lèvres. « C’est bien ce que dirait un super-héros avec des supers-pouvoirs, ça ! » marmonnes-tu, avec la grande envie de le voir lever les yeux au ciel. Ses beaux yeux. Tu fais mine d’être pris d’une légère toux avant de te concentrer sur tes pieds. Ce serait bête de trébucher maintenant. Si près du but. Partir sans savoir ce que Sherlock te réserve est impensable ! Le grand brun semble être du même avis. « Compte pas là-dessus. » que tu lui réponds, avec un air de défi.

Puis tu grimpes le long de l’échelle. Malgré tes précautions, elle ne cesse de grincer. Qu’importe. Ton compagnon n’a pas l’air de s’en formaliser. Il n’en fait pas la moindre remarque, du moins. Tes pieds montent les barres une à une, jusqu’à ce que ta tête dépasse de la façade de l’immeuble. Une douce odeur de fleurs enivre tes sens avant même que tes yeux ne réalisent ce qui défile devant eux. La vue est magnifique. Tout simplement magnifique. Ton esprit n’est même plus décider à avancer, à monter les dernières marches de l’échelle de secours, ni même à formuler la moindre phrase. Tu te contentes de rester figé contre ce fichu immeuble. La voix de l’autre garçon te ramène subitement à toi. « Oh. Oui. Bien sûr que oui. C’est. » Sublime ? Incroyable ? Merveilleux. Probablement tout ça à la fois. Tes jambes reprennent le contrôle et te font t’avancer sur le toit, laissant ton professeur particulier prendre place derrière toi. Tu te tournes vers lui, avec rien d’autre qu’un immense sourire. Tu ne trouves rien à dire, rien à ajouter. La vue te coupe le souffle. Les lumières de toute la ville dansent. Certaines s’éteignent quand d’autres s’allument. Et ce spectacle vous est réservé. Pris dans la tourmente d’autant de beauté, tes bras viennent se refermer autour de la taille du plus grand. « Merci » chuchotes-tu, la joue posée contre son épaule. Sans doute avais-tu besoin de disparaître du domicile familial sans même le savoir. Mais comment a-t-il su, lui ? Qu’importe s’il n’aime pas le contact d’autrui, tu attrapes ses longs doigts fins et l’attires sur l’une des banquettes qui bordent les contours de l’immeuble. Si votre présence représente une infraction, tu n’en as rien à faire. « Comment as-tu découvert cet endroit ? » Soudain, l’idée de le surnommer Smaug, dragon vil et sournois, disparaît avec la source de lumière au coin de la rue, un peu en contrebas.
Revenir en haut Aller en bas
 
Canis Major
Canis Major
MESSAGES : 2220
INSCRIPTION : 21/11/2017
ÂGE : 29
CRÉDITS : tumblr (av.) AILAHOZ (profil)

UNIVERS FÉTICHE : Harry Potter et les séries en général <3
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1683-m-hp-love-never-dies http://www.letempsdunrp.com/t1594-moriarty-adventure-of-a-lifetime#26362 http://www.letempsdunrp.com/t1635-moriarty-can-you-paint-with-all-the-colors-of-the-wind#27121
Lou

Poisonous vibrations (sunrise) Empty


Sherlock Holmes
J'ai 16 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis lycéen et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon désintérêt, je suis célibataire et je le vis plutôt sans trop m'en soucier
Poisonous vibrations (sunrise) Luois%2Bgarrel%2Bbed


Louis Garrel ©️dandelion
Tu ne peux pas nier que tu as cherché à impressionner John. Bien sûr, tu ne l’avouera pas et si jamais il venait à y penser, tu t’arrangerai pour noyer le poisson. Parce que jusqu’à maintenant, tu n’as jamais vraiment ressenti le besoin d’impressionner qui que ce soit. La plupart du temps, ça se fait plutôt naturellement. Après tout, ton QI en lui même est impressionnant par rapport à tout ces idiots qui peuplent cette terre. Seulement, John a quelque chose de spécial. Tu as déjà eu l’occasion de t’en rendre compte et même Mycroft l’a remarqué. Tu as juste envie qu’il ait envie de passer plus de temps avec toi ou du moins, de continuer à en passer. Tu sais très bien que les gens ressentent vite le besoin de s’éloigner de toi. Ils n’arrivent pas à supporter ton intelligence, de toute évidence. Seulement, tu n’as pas envie que ça arrive avec lui. C’est complètement idiot, mais tu ne peux pas t’en empêcher. 



Sur le chemin, John te parle de super-pouvoirs et ça te fais lever les yeux au ciel. Il a parfois des idées vraiment farfelus. Tu doutes que les mecs en collants et slip moulant existent vraiment. Du moins, qu’ils aient vraiment des pouvoirs, à part celui d’être clairement ridicule. Vous marchez tranquillement, tu tentes de ne pas marcher trop vite, pour ne pas perdre le blond en route. Vous arrivez finalement à l’endroit où tu voulez l’emmener. Tu n’es pas peu fier de toi. Tu sais qu’il va adorer. C’est obligé. Tu as hâte de voir sa tête quand il découvrira ce que tu lui réserves. Tu doutes qu’il ait déjà eu l’occasion de visiter un endroit pareil. Tu le taquines quand tu vois qu’il hésite à monter, mais tu arrives à le convaincre à escalader le vieil escalier pour accéder au toit. L’espace d’un instant, tu t’inquiètes face à l’absence de réaction de Watson. Il est là-haut, mais il ne semble pas réagir. Ce n’est pas normal, si ? Il n’est pas vraiment du genre silencieux, le blondinet. Alors, tu ne peux pas t’empêcher de prendre la parole. Pour une fois. Tu lui demandes si ça en valait la peine. Un sourire étire tes lèvres quand il te répond que oui. Il avance enfin et tu peux grimper à ton tour sur le toit. Le grand sourire sur le visage de John manque presque de te faire louper un battement de coeur, quand il se tourne vers toi. Tu ne crois pas avoir eu l’occasion de le voir aussi heureux. Il faut dire qu’il en a pas vraiment l’occasion, la vie de famille n’est pas simple. Et peut-être que toi, t’as déjà eu l’occasion de le faire sourire, mais seulement derrière ton téléphone. On ne peut pas vraiment dire que vos rencontres réelles aient été de vrais succès la plupart du temps. Pourtant, là, il semble ravi et son sourire te fait chaud au coeur - parce que oui, malgré les rumeurs, t’en as un.

T’es plutôt surpris quand il vient te serrer dans ses bras. Tiens, ça c’est nouveau. Dans l’ensemble, tu évites au maximum les contacts physiques, les gens qui te côtoient le savent. Tu ne trouves pas de grands intérêts à tout ça. Seulement, cette fois-ci, tu n’as pas le coeur de repousser John ou même de lui faire une réflexion à ce sujet et tu acceptes son étreinte. « C’est le truc des dragons d’attirer la princesse en haut d’une tour, non ? » que tu réponds à son merci. Parce que t’es toujours très maladroit avec ce genre de choses et que tu préfères encore raconter n’importe quoi que de répondre à ça. John ne semble pas décidé à te lâcher, puisqu’à peine son étreinte terminer que tu sens ses doigts attraper les tiens pour rejoindre les banquettes. Tu viens t’asseoir à ses côtés, jetant un oeil à Londres que tu connais comme ta poche. « J’ai aidé une vieille dame à retrouver son chien et il s’avère qu’elle habite cet immeuble. Je suis venu ici pour chercher le félin fugueur et pour me remercier, elle me laisse y revenir de temps en temps. J’aime bien venir ici pour prendre de la hauteur. » observer la ville d’ici, ça te permet de te vider la tête, te concentrer et ce n’est pas Mycroft qui viendrait te chercher ici. « Si tu acceptais de me suivre plus souvent dans mes escapades nocturnes, je pourrais te faire découvrir d’autres endroits comme celui-ci » tu en profites pour le lui faire remarquer. C’est lui qui joue les petits pépés à aller se mettre en pyjama avec les poules et à ne pas vouloir sortir une fois la nuit tombée. Pourtant, c’est là que tout prend son sens. Tu as pleins d’endroits à lui montrer, si seulement il acceptait de te suivre. Des cinémas éphémères, des bars clandestins et tout un tas de choses qui se passent la nuit, dans Londres.


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Poisonous vibrations (sunrise) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Poisonous vibrations (sunrise)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Oxanne Prescott ~ Even the darkest night will end by a sunrise.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: