Partagez
 
 
 

 life is a game where the player must appear ridiculous (ft.ASHES)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
SUNRISE
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3342
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 20
RÉGION : nouvelle-aquitaine.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
Johnny

life is a game where the player must appear ridiculous (ft.ASHES) Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
1910, dans une demeure anglaise. Le valet de pied est au service du duc qui arpente les murs de l'immense bâtisse déposée au milieu des contrées verdoyantes de l'Hampshire. Il est prêt à tout pour garder sa place, et rendre ses géniteurs fiers de sa place, et ce, en laissant de côté sa dignité, son amour-propre et toutes ses croyances.

Contexte provenant du cerveau d'.ASHES.
Revenir en haut Aller en bas
 
SUNRISE
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3342
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 20
RÉGION : nouvelle-aquitaine.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
Johnny

life is a game where the player must appear ridiculous (ft.ASHES) Empty


Henry Calbraith
J'ai tout juste vingt ans et je vis dans la demeure du Duc que je sers, dans l'Hampshire, Angleterre. Dans la vie, je suis valet et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma place, je suis le jouet de mon employeur et je le vis plutôt mal.

life is a game where the player must appear ridiculous (ft.ASHES) Tumblr_orbcsxDbub1r07oamo1_500


tom holland ©️ tumblr
Soleil peinant à tenir au-dessus des nuages ; il est temps de réveiller les habitants de l’immense demeure. Tu t’extirpes – à contrecœur – de l’aura douce et chaude de ton édredon pour te diriger vers ton nécessaire de toilette. Celle-ci faite, tu enfiles minutieusement tes vêtements lavés et repassés par tes soins, car tu sais dores et déjà qu’il sera intraitable sur ta tenue. En tant que valet de pied du duc, tu te dois d’être propre sur toi, de par le soin que tu apportes à ton travail, mais aussi par ton attitude. Rien ne doit être laissé au hasard. Tout doit être parfait, et tu le sais, que la moindre déception pourrait mettre un terme à ta carrière. Un mot déplacé, tu peux dire adieu à ta place. Tes propres géniteurs te diront qu’ils ont fait naître un fou si tu perds ta place. Aucune place à l’erreur. Aucune place à la négation, qu’importe l’ordre qu’il te sera donné. Un soupir lorsque tu te regardes une dernière fois dans la glace, et tu franchis la porte qui te sépare du long couloir froid des domestiques. Ces derniers – pour la plupart – sont déjà levés, et ont avalé leur petit-déjeuner il y a fort longtemps. Toi, comme chaque matin, tu n’as pas la force d’avaler quoique ce soit. C’est la gorge serrée que tu grimpes les marches de l’escalier te menant à l’étage supérieur. Le changement de décor est immédiat. Le monde d’en-bas, comme tu le surnommes, est glacial, triste et morne, pareil à une fourmilière ; tandis que celui d’en-haut, est chaud, lumineux, semblable à un cocon divin. Un paradis doré terni par la présence d’un homme. Le duc. C’est avec un nœud dans le ventre que tu oses frapper à la porte de sa chambre. « Monsieur le Duc ? Il est six heures. » tu t’approches pour le découvrir de sa couette épaisse, puis te diriges rapidement vers les rideaux rouges que tu ouvres d’un geste vif : tu n’as aucune envie de t’attarder ici. « Désirez-vous mon aide pour vous vêtir ou puis-je disposer afin d’aider le majordome, Monsieur Howes, à préparer la visite de vos convives ? » Jamais ton regard ne se pose sur la silhouette de ton employeur. Tu as bien trop peur de ce que tu serais en mesure de voir.
Revenir en haut Aller en bas
 
.ASHES
.ASHES
Féminin MESSAGES : 1032
INSCRIPTION : 11/03/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Aquitaine
CRÉDITS : beloved

UNIVERS FÉTICHE : séries/films, du réel, du post apo, du drame, faites moi rêver **
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Donut

life is a game where the player must appear ridiculous (ft.ASHES) Empty


Louis Crowley
J'ai trente trois ans ans et je vis en Angleterre, dans une prestigieuse demeure. Dans la vie, je suis duc et je m'en sors très bien, si l'on ne considère que le côté financier. Sinon, grâce à mon caractère, je suis célibataire, et manipulateur et je le vis plutôt bien.

life is a game where the player must appear ridiculous (ft.ASHES) TKYJ


max irons ©️ bigbadwolf
Grognements, face à au soleil qui t'éblouie, qui filtre à travers les rideaux,pour nimber ta chambre d'une couleur écarlate, bien vive pour tes yeux encore endormis d'un profond sommeil. Soirée agitée, narcose abrégée, et ceux, même pas dans un but libertin. T'auras pas profité de ton repos. Et dans un vague souvenir, tu réussis à te souvenir que la journée qui t'attend risque d'être un tantinet chargée. La voix qui s'élève, alors que tu n'avais pas pris conscience de son apparition dans la pièce t'irrite. Tu lui botterais bien le derrière pour lui faire cesser ces manières qui t'agace. Tu te demandais parfois ce que tu avais bien pu faire au bon dieu pour récolter un valet de sa trempe. Puis, tu faisais un tour dans le château, et tu te rendais compte que tu n'étais pas à plaindre. Puis, à défaut d'autre chose, y'avait au moins moyen de reluquer quelques formes moulées dans cet uniforme sans goût. Six heures, déjà ? que tu t'interroges toi-même ? T'aurais juré avoir dormi moins longtemps. Tes convives. Il fallait que tu te prépares pour tes convives. Voilà la nouvelle journée chargée qui t'attendais.

T'aurais pu le libérer, l'envoyer vaquer à d'autres occupations, loin de toi, qu'il ne traîne pas dans tes pattes. Mais t'étais pas du genre à faire les choses toi-même. Ca, non. « Monsieur Howes se débrouillera très bien. » Ta tonalité est sèche, tu lui fais comprendre que y'a pas moyen à négocier. « Faites-moi couler un bain » Tu te sens un peu sale, et il est hors de question que tu te présentes à tes convives ainsi, alors que tu pues la sueur. « Faites en sorte que l'eau reste à bonne température cette fois. » Tu mets enfin pied à taire, malgré la difficulté que te demande l'effort de t'extirper de ton lit. Tu t'affaires à rejoindre la salle de bain, et sans la moindre gêne, tu commences à retirer tes vêtements, pour te retrouver dévoilé au regard de ton valet. Tu le fais un peu exprès. Tu prends plaisir à accentuer sa gêne, un peu plus. A voir ce regard qui t'évite. « Restez pas là, allez me préparer mes affaires. » Tu plonges un pied dans l'eau. Température parfaite. « Quelque chose de chaud, nous avons prévu une sortie aujourd'hui. »
Revenir en haut Aller en bas
 
SUNRISE
SUNRISE
Masculin MESSAGES : 3342
INSCRIPTION : 22/05/2017
ÂGE : 20
RÉGION : nouvelle-aquitaine.
CRÉDITS : tumblr.

UNIVERS FÉTICHE : fantastique, city, sms, all.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1097-get-back-on-track-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1098-come-to-me-in-the-night-hours-kassie http://www.letempsdunrp.com/t1107-i-m-going-back-to-the-start-kassie
Johnny

life is a game where the player must appear ridiculous (ft.ASHES) Empty


Henry Calbraith
J'ai tout juste vingt ans et je vis dans la demeure du Duc que je sers, dans l'Hampshire, Angleterre. Dans la vie, je suis valet et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma place, je suis le jouet de mon employeur et je le vis plutôt mal.

life is a game where the player must appear ridiculous (ft.ASHES) Tumblr_orbcsxDbub1r07oamo1_500


tom holland ©️ tumblr
Sortir de cet enfer. Dieu, que tu aimerais pouvoir sortir de cet enfer. Cette place dans la demeure des Crowley est ta seule chance de survie en société. Cette place, d’autres hommes seraient capables de te tuer pour pouvoir te la prendre. Ils seraient même ravis de le faire, si cela leur assurait de devenir le nouveau valet du duc. Six heures du matin et tu attends déjà impatiemment que la journée s’achève afin de retrouver le calme et le silence de ta propre chambre, aussi petite et austère soit-elle en comparaison au reste de la maison. Pourquoi a-t-il fallu que ce soit cet homme qui hérite de cette vieille bâtisse ? Pourquoi a-t-il fallu que tu tombes sous ses ordres ? Pourquoi a-t-il fallu que tu deviennes son valet, lorsque tu aurais pu simplement servir à tout autre chose, ici ? Tu réprimes un soupir – afin de ne pas donner une raison à Crowley de te rappeler à l’ordre – puis, avec un léger hochement de tête et un maigre sourire, après avoir ouvert les rideaux de sa chambre et espéré un peu trop pour que ton souhait se réalise, tu obéis. C’est tout ce que tu sais faire. C’est tout ce que tu dois faire, de toute façon.

« Oui, Monsieur. Tout de suite. » réponds-tu d’une voix chaleureuse, tandis que ton corps entier te hurle de le laisser se débrouiller seul. Cependant, tu ne peux pas te permettre d’être renvoyé. Ta famille entière ne peut pas se le permettre. Si tu perds ta source de revenue, jamais tu ne pourras payer les frais de soins pour ta petite sœur, ni même de quoi nourrir tes vieux parents. Tu es condamné à garder cet emploi, aussi longtemps que tu le pourras. Tu as envie de lui renvoyer sa remarque en pleine poire, mais tu te retiens et te contentes de penser des insultes en ton fort intérieur. Sans doute qu’un jour, il payera son ton condescendant sans même que tu n’ais à intervenir. Après tout, l’on dit souvent que la roue finit par tourner. Il suffit d’être patient. « Bien. » C’est alors que tu t’apprêtes à quitter la salle-de-bain que le grand brun s’invite et se déshabille sans la moindre gêne sous tes yeux. Gêné, tu détournes le regard. Tu devrais affronter cela. Tu devrais garder les yeux levés. Mais c’est plus fort que toi, et tu sais que ça l’amuse. A chaque fois, il remporte la partie. Puis soudain, face au nouvel ordre qu’il te donne, te voilà soulagé. Tu quittes la salle d’eau pour te précipiter vers son armoire où tu en sors des vêtements chauds. Soulagé de ne plus assisté à son spectacle de nudité. « Avez-vous encore besoin de moi, Monsieur ? » finis-tu par lui demander, une fois ta tâche remplie. Pourvu qu’il ne te demande pas de le frotter avec sa fleur de bain…

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


life is a game where the player must appear ridiculous (ft.ASHES) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
life is a game where the player must appear ridiculous (ft.ASHES)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Life is a game. - Diego R. Bolderas
» [Seinen] No Game No Life !
» 『 No Game No Life 』
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers historique :: Contemporain-
Sauter vers: