Partagez
 
 
 

 Eyes on fire ft. chouchoute

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3756
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 25
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, signature > Booter-Freak

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (game of throne, hp, red rising, hg), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

Eyes on fire ft. chouchoute Empty

Eyes on fire
twilight

La rencontre
Edward est un humain lambda, Isabella est un vampire. Il habite depuis trois ans maintenant dans une petite ville au nord du pays, il trouve la bourgade tranquille et sans prétention, cette petite vie modeste pensait lui plaire, jusqu'au jour où une nouvelle arrive en ville.

Contexte provenant de cette recherche
Revenir en haut Aller en bas
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3756
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 25
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, signature > Booter-Freak

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (game of throne, hp, red rising, hg), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

Eyes on fire ft. chouchoute Empty


Edward Masen
J'ai 17 ans et je vis à ville, USA. Dans la vie, je suis en dernière année au lycée et je m'en sors correctement. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt sans y penser.




robert pattison ©️ tennessee
Depuis qu'il était tout petite, Edward s'était toujours intéressé aux autres, il était attentif et maîtrisait avec facilité la lecture du langage corporel. Cela l'avait toujours intéressait et le rassurait de maîtriser ce qu'il pouvait arriver autour de lui. Ainsi, lorsque sa mère était venue lui dire qu'elle avait envie de déménager, ses valises étaient déjà prêtes. Il avait senti la tension qu'il y avait entre elle et son dernier copain en date, il l'avait deviné aux postures de sa mère, à son comportement et à ses mots plus que voilés. Il ne savait pas précisément ce qui n'allait pas -sa mère ne se confiait jamais à lui- mais il ressentait une violence soudain au creux de son estomac. Si ce connard avait fait le moindre mal à sa mère, il se sentait capable de lui faire très peur. Pourtant, il n'était qu'un collégien mal assuré, trop grand et trop mince pour son âge, mais quand on se concentrait sur son intellect moins que sur son physique, c'était compréhensible.

Deux semaines plus tard, ils changeaient de vie. Arrivés dans le nord du pays, avec leurs économies, ils achetèrent une maison et Edward commença le lycée. C'était dur d'être le nouveau dans un si petit lycée où tout le monde se connaissait depuis l'enfance, mais il était doux, gentil et prévenant, si bien que les gens avaient fini par l'accepter. Il n'était jamais avec les élèves populaires, qui de toute manière n'avaient pas besoin d'un nouvel adolescent boutonneux. Il ne s'était pas réellement fait de meilleurs amis, mais il se fondait dans la masse des lycéens, appréciant presque cette ville sans soleil. Il y avait encore des cours où il était assis seul à sa paillasse contrairement à toutes les autres qui étaient occupées. Il lui arrivait souvent d'être le dernier choisi en sport alors qu'il était bien meilleur que d'autres. Il lui arrivait de manger seul à la cantine. Il lui arrivait d'être oublié lors d'une discussion de groupe. Mais cela ne le dérangeait pas tout à fait, il souriait, faisait comme si de rien n'était et travailler d'arrache pied pour obtenir la bourse d'une université qui le ramerait au soleil.

Aujourd'hui pourtant était différent, il y avait de l'excitation dans l'air, tous les garçons s'étaient bien habillés, toutes les filles étaient fébriles, tout le monde avait le nom de les nouvelles qui arrivaient en ville. Et malgré lui, Edward était intéressé, étant le dernier nouveau à avoir vécu cela.
Revenir en haut Aller en bas
 
CHOUCHOUTE
CHOUCHOUTE
MESSAGES : 260
INSCRIPTION : 06/02/2019
RÉGION : Région parisienne
CRÉDITS : tumblr (avatar)

UNIVERS FÉTICHE : city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t2797-bohemian-rhaspody#60261 http://www.letempsdunrp.com/t2798-chouchoute-et-son-repertoire-a-rpouilloux#60285
Flash

Eyes on fire ft. chouchoute Empty


Isabella "bella"
Cullen

J'ai 17 ans d'apparence mais 100 ans réellement et je vis à Forks, Etats-Unis. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt comme je le peux.

Eyes on fire ft. chouchoute Tumblr_miafzsWLG21qc3y4wo6_250
Vampire depuis une centaine d'année + adoptée par Carlisle Cullen + possède des frères et soeurs adoptifs : Rosalie, Emmett, Jasper et Alice + capacité à développer un bouclier mental pour se protéger elle et les siens. + vit une vie de solitaire depuis très longtemps + vampire végétarienne.


kristen stewart ©️ MOI MÊME
Une fois encore, nous revenions à Forks, après trop de temps loin d'ici, après avoir voyagé énormément, après être allée voir nos cousines en Alaska, désormais nous nous retrouvions ici, à Forks cette petite bourgade coupée de tout. Personnellement, j'aurai pu m'en contenter si Alice, depuis trois jours n'arrêtaient pas de me parler. Parler était un bien grand mot d'ailleurs, elle me soulait. J'adorais le petit bout de femme qu'elle était, il n'y avait rien à dire sur cela, j'aurai donné ma vie pour elle, mais il y avait des limites à ma patience et elle avait clairement atteins ma limite. Elle s'était mise en tête, pour une raison que je ne voulais pas savoir, que cette journée serait une grande journée pour moi. Comment ? Je n'en savais rien, je ne voulais toujours pas savoir persuadée que cette nouvelle vie en ces lieux ne changeraient rien au reste. J'avais mes habitudes, je devais vivre avec elles et j'avais choisi ce choix. J'avais choisi de vivre ici, de suivre ma famille adoptive, de vivre de la sorte. Je n'avais aucun droit de m'en plaindre. Ma vie allait changer... Ma curiosité piquée j'avais essayé de soutirer des informations auprès d'Alice. Mais voyant mon intérêt soudain, elle s'était mise à jouer de cela, une idiotie de sa part et je refusais de rentrer son jeu. J'avais une réputation à parfaire, je refusais de déroger à la règle.

Pourtant ce matin-là, elle ne me lâchait pas. Il était convenu que Rosalie et Emmett, cette année, resterait à l'université, ne désirant pas faire de nous des "frères" et "soeurs" trop soupçonneux. Je les enviais un peu, de se permettre ce genre de choses, une vie paisible à deux. De son côté Jasper resterait à la maison attendant Alice, il avait tellement de mal avec le régime végétarien, qu'il devait lutter sans cesse contre l'envie délicieuse de découper une carotide. C'était moins compliquée pour moi, le sang ne m'obsédait plus qu'avant, j'avais la parfaite maitrise de mon corps. Alice, sautillait une fois n'est pas coutume autour de moi, heureuse pour une raison qui m'échappait. N'oublie pas d'aller à ton cour de bio, surtout. Je plissais les yeux suspicieuse. Depuis quand t'inquiètes-tu de mon emploi du temps ? Elle soupira à peine, pour se donner un air blasée, qui ne lui allait clairement. Depuis toujours, tu n'y prêtes jamais attention c'est tout. A toute à l'heure. Elle me poussait légèrement, souhaitant je ne sais quoi. Ne cherchant pas, je venais vers la salle de biologie, d'un air las.

Le professeur était convaincu de son bien fondé. Je vous présente une nouvelle élève, mademoiselle Cullen qui passera la fin de l'année avec nous. Installez-vous auprès d'Edward. Je tentais de sourire avant de passer les premières paillasses, feignant de ne pas voir le regard des autres élèves. Il ne restait qu'une place, surement à côté du fameux Edward. Je détournais sa chaise avant de m'installer et de me pétrifier sur place. Une odeur, des battements de son coeur, tout... Je fus assaillis par la forte envie de m'approcher de lui et de le vider de son sang. Me figeant, je coupais ma respiration essayant comme je pouvais de trouver une explication logique à cette soudaine envie, odeur, attraction ? à son égard... Je n'y arriverais pas. Installée, je posais ma main sur la table, cherchant un moyen rapide et efficace de me sortir de cette situation particulièrement chaotique et désagréable. Qui était-il pour provoquer cela ? Je n'en savais rien, mais c'était particulièrement... détestable.



and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir › alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3756
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 25
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, signature > Booter-Freak

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (game of throne, hp, red rising, hg), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

Eyes on fire ft. chouchoute Empty


Edward Masen
J'ai 17 ans et je vis à ville, USA. Dans la vie, je suis en dernière année au lycée et je m'en sors correctement. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt sans y penser.




robert pattison ©️ tennessee
Les deux nouvelles étaient soeurs adoptives et elles fascinaient absolument tout le monde. Pourtant, elles n'avaient pas eu le même effet chez tous les élèves, peu avaient osé s'approcher d'elles, comme si elles représentaient une menace, impossible à comprendre de façon claire, mais dont l'inconscient semblait réagir.

Malgré toutes ses bonnes initiatives dont il s'était vanté quelques secondes avant -sur le parking- il n'avait pas osé aller vers elles. Qui était-il face à ces deux sublimes jeunes filles, dont l'allure était si déplacée tout en étant parfaitement à leur aise ? Elles marchaient d'un pas vif, souriaient avec grâce, bref, elles semblaient toutes droites sorties d'un magazine de mode. Trop irréelles pour Forks.

Pourtant, l'impossible se fit, l'une de deux avait cours avec lui, Isabella, la plus grande et somptueuse des deux. Edward l'avait tout de suite remarquée et préférée. Elle était si gracieuse, si brillante, si ... il y avait cependant un petit je ne sais quoi qu'elle cachait derrière sa suffisance qu'Edward n'arrivait pas à percer. Lui qui pourtant avait toujours une longueur d'avance sur tout le monde à force de deviner correctement. Face à Isabella il ne savait pas sur quel pied danser. Et pire que tout, quand elle s'assit à côté de lui. Il ne put s'empêcher de la regarder se figer.  Qu'avait-il ? Inconsciemment, le jeune homme se figea à son tour, mais il s'empêcha de décaler son siège. Avenant, malgré la terreur incompréhensible qui se dégage de lui. « Bonjour, je m'appelle Edward Masen, j'étais le nouveau il y a 3 ans, je comprends ce par quoi tu passes. Bienvenue
à Forks. »
lâche-t-il, souriant du mieux qu'il le peut, à la jeune fille qu'il n'ose clairement pas regarder dans les yeux, ses chaussures sont d'ailleurs très intéressantes.
Revenir en haut Aller en bas
 
CHOUCHOUTE
CHOUCHOUTE
MESSAGES : 260
INSCRIPTION : 06/02/2019
RÉGION : Région parisienne
CRÉDITS : tumblr (avatar)

UNIVERS FÉTICHE : city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t2797-bohemian-rhaspody#60261 http://www.letempsdunrp.com/t2798-chouchoute-et-son-repertoire-a-rpouilloux#60285
Flash

Eyes on fire ft. chouchoute Empty


Isabella "bella"
Cullen

J'ai 17 ans d'apparence mais 100 ans réellement et je vis à Forks, Etats-Unis. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt comme je le peux.

Eyes on fire ft. chouchoute Tumblr_miafzsWLG21qc3y4wo6_250
Vampire depuis une centaine d'année + adoptée par Carlisle Cullen + possède des frères et soeurs adoptifs : Rosalie, Emmett, Jasper et Alice + capacité à développer un bouclier mental pour se protéger elle et les siens. + vit une vie de solitaire depuis très longtemps + vampire végétarienne.


kristen stewart ©️ MOI MÊME
Ça ne m'était jamais arrivée jusque là, je n'avais jamais ressenti une telle chose vis à vis d'un humain. Même lorsque ma transformation fut faite dans la douleur, le réveil n'avait pas été aussi chaotique que ce que j'étais en train de vivre actuellement. La faim, le désir, l'envie, la soif. Toutes ces émotions tournaient en boucle dans ma tête, inlassablement m'empêchant de penser convenablement. Je pensais à tout, je réfléchissais à tout, et j'imaginais malgré moi le pire. La manière délicieuse de m'en prendre à lui sans que cela ne me porte préjudice. Hormis quitter la ville le plus rapidement possible. Mais je pourrais le faire, m'occuper de tout le monde et le vider lui de son sang. Le sang qui ne cesse de battre dans ses veines, assez rapidement. Il me parle et j'entends à peine ce qu'il me dit... Je tente de me concentrer sur autre chose, les efforts de mes parents pour avoir un existence agréable, l'attachement que nous avons tous pour cet endroit paisible où nous risquons pas d'être découvert. LEs années de privation de sang humain pour un régime végétarien. Des valeurs aussi simples que de ne pas ôter la vie à des humains innocents. Il doit être surement dans la catégorie, humain sans histoire à qui rien ne s'est passé d'alarmant. Il possède une famille, des gens qui l'aiment. Je tente à tout prix à cela au lieu des différentes manières de le tuer en un fragment de seconde. Hum... Me contentais-je de bafouiller à sa phrase, posant ma main sur ma cuisse afin de calmer la pulsion primaire qui m'assaille. Je sais comment je vais procéder. d'abord je m'occuperais du dernier rang, il suffit de tordre le cou, une petite pression et ils ne sentiront rien, rapide et efficace.

Puis le rang suivant, je ferais un sort aussi au professeur. Ce pauvre professeur, blasé par sa vie d'enseignant dans une petite bourgade face à des adolescents plus préoccupé par leurs réseaux sociaux que par sa matière. Puis Edward. Oui quel joli prénom Edward, très ancien, d'un autre temps. Quelqu'un que j'aurai pu rencontrer à mon époque. Non, si je veux arrêter cette envie de le vider, je dois le faire. Je me jetterais sur lui à vive allure, il ne verra rien hormis mon regard affamé à son égard, oui quelque chose de révélateur et je planterai mes crocs dans son cou. Je sens déjà le plaisir exquis de son sang. Je pourrais le vider en une dizaine de secondes puis je devrais fuir. Dans cette fuite, il faudra prévenir Alice, elle risque de péter un câble. Quoique avec un peu de chance, je réussirai à le vider de son sang, sans en mettre partout, sans ruiner cette robe qu'elle s'est évertuée à me faire mettre aujourd'hui. Très bien, je peux faire cela, il suffit que je me lance... Se lancer. Je tourne la tête vers lui, il ne me regarde pas, connait-il le sors qui l'attend ? Peut-être, il ne me regarde pas avec admiration, il m'évite. Timide ? Idiot ? Imbécile ? Je penche la tête sur le côté. Merci. Isabella. Tout le monde m'appelle Bella. Pourquoi suis-je en train de lui dire cela ? Ma voix est froide mais chantante, tout en moi est fait pour l'attirer et pourtant je dois le repousser. S'il venait à insister, je ne pourrais plus résister. Je fixe de nouveau le tableau, je dois choisir entre faire la discussion ou le tuer sur le champ. La deuxième solution est la meilleure la plus appétissante... Je fixe l'horloge encore et encore, dans l'espoir que le temps s'étire rapidement. Je dois sortir d'ici.



and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir › alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3756
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 25
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, signature > Booter-Freak

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (game of throne, hp, red rising, hg), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

Eyes on fire ft. chouchoute Empty


Edward Masen
J'ai 17 ans et je vis à ville, USA. Dans la vie, je suis en dernière année au lycée et je m'en sors correctement. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt sans y penser.




robert pattison ©️ tennessee
La réaction de la nouvelle est plus qu'improbable. Elle ne regarde même pas le jeune Masen. Le garçon est perplexe, a-t-il fait quelque chose de mal ? Il comprend mieux pourquoi l'engouement de leur venue ne s'est pas soldé en une large fête. Si les deux filles ont réagit avec ignorance à toutes les personnes venues les saluées, Edward comprend bien qu'elles soient restées seules durant le déjeuner. Pourtant, il a vu du coin de l'oeil tous les garçons intéressés prêts à se lever sans pourtant oser franchir le pas. Il faut un certain courage pour aborder les deux plus belles femmes de l'univers alors qu'elles n'ont clairement pas envie d'être dérangées.

Difficilement, le jeune homme avale sa salive et regarde droit devant lui. Ce n'est jamais facile d'être le nouveau, mais il est suffisamment fin observateur pour savoir qu'elle ne veut pas discuter avec lui. Il n'interviendra donc plus. Il se résout à passer l'heure suivante à se questionner, à attendre qu'elle veuille bien lui parler, ou à passer le reste de l'année dans un mutisme forcé. Edward sait ne pas déranger, rester calme et se faire oublier. Il préfère ça dans le bruit constant. Être au calme et observer. Quand soudainement, elle lui répond. Il n'a pas le temps de tourner la tête vers elle -ce qui aurait été un geste mécanique- qu'elle a déjà fini. Sa voix est si douce, si chantante, si belle. Il est immédiatement attiré vers elle, pourtant il ressent à la coupure des phrases qu'elle est sèche. Personne d'autre n'aurait pu le remarquer, mais ça le dérange. Alors il acquiesce une seule fois la tête en la regardant avant de retourner les yeux vers le professeur.

Il n'ose définitivement plus lui parler, ni l'embêter. Il va seulement écouter le cours du jour et tenter de s'en souvenir. Il va essayer de ne pas l'admirer, de ne pas vouloir la toucher, la sentir. Pourtant, il a irrémédiablement envie d'en savoir plus, mais il possède suffisamment de réserve et il ressent quelque chose de si fort venant d'elle, qu'il n'a pas envie de risquer sa vie. Si seulement il savait à quel point ses pensées étaient proches de la réalité !

Les minutes semblent passer avec une telle lenteur, Edward dessine sur son cahier -de sa belle écriture ronde et appliquée habituelle- en prenant des notes. Il ne se laisse jamais distraire d'habitude, mais là il lui faut toute sa volonté pour se taire et ne pas se tourner vers Isabella. Bella. Même son nom lui résonne dans les oreilles avec une force insoupçonnée. Elle n'est pas que belle, elle est splendide, vivante et si attirante. Comment peut-elle être seulement humaine ? Quand enfin la cloche sonne, tout se passe trop vite. Edward se tourne pourtant, mû d'un on-ne-sait-quoi vers Bella et lui lance un hésitant « à la semaine prochaine. »
Revenir en haut Aller en bas
 
CHOUCHOUTE
CHOUCHOUTE
MESSAGES : 260
INSCRIPTION : 06/02/2019
RÉGION : Région parisienne
CRÉDITS : tumblr (avatar)

UNIVERS FÉTICHE : city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t2797-bohemian-rhaspody#60261 http://www.letempsdunrp.com/t2798-chouchoute-et-son-repertoire-a-rpouilloux#60285
Flash

Eyes on fire ft. chouchoute Empty


Isabella "bella"
Cullen

J'ai 17 ans d'apparence mais 100 ans réellement et je vis à Forks, Etats-Unis. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt comme je le peux.

Eyes on fire ft. chouchoute Tumblr_miafzsWLG21qc3y4wo6_250
Vampire depuis une centaine d'année + adoptée par Carlisle Cullen + possède des frères et soeurs adoptifs : Rosalie, Emmett, Jasper et Alice + capacité à développer un bouclier mental pour se protéger elle et les siens. + vit une vie de solitaire depuis très longtemps + vampire végétarienne.


kristen stewart :copyright:️ MOI MÊME
Je me suis trouvée une nouvelle passion, fixer sans cligner des yeux cette maudite pendule qui n'avance pas assez vite à mon gout. Le temps semble s'étirer à l'infini alors que j'essaye de garder la tête froide. Je ne dois tout simplement pas céder à la folle envie de lui arracher la tête et le vider de son sang et en même temps je me refuse de faire cela. Ce n'est pas un pauvre petit humain d'à peine 18 ans qui va foutre en l'air, des années et des années de régime alimentaire. Je n'ai jamais vécu une telle envie d'en finir avec quelqu'un, de m'abreuver de son sang, uniquement pour le plaisir de gouter à ça. Je dois cligner des yeux pour ne pas choquer les gens autour de moi, afin qu'il ne puisse comprendre que je n'ai pas besoin de cligner des yeux, je n'ai besoin de rien d'autre que d'assouvir cette soudaine envie de trancher la carotide d'un parfait inconnu. Encore quinze minutes, que suis-je sensée faire durant tout ce temps. Couper la respiration ne m'aide pas à paraitre "normale", couper la respiration ne m'aide pas à me canaliser. C'est la première fois que je suis autant destabiliser et je dois avouer que je déteste cela. D'ordinaire, je prévois tout, je quantifie tout, je sais quand je dois sourire pour paraitre humaine, quand je dois soulever ma poitrine pour feindre une respiration, quand je dois tourner la tête, tout cela je sais le faire. Normalement mais près de cet inconnu absolument pas, je me sens idiote novice et faible et je déteste cela par dessus tout. Ce n'est pas moi, je ne ressemble pas à cette personne...

La cloche sonne... Je l'entends à peine me parler que j'ai disparu à l'autre bout du couloir, je tente de me contenir, de ne pas partir en courant très loin. Je n'attends même pas Alice, sur le parking, je pars, je fuis je m'éloigne, je tente de l'oublier, de mettre autant que possible un espace entre lui et moi. Rapidement.

[...]

Une semaine après, je fais peur à voir. Physiquement ? Absolument rien ne montre quoique ce soit, j'ai toujours cette allure de mannequin de magasine de mode. Intérieurement, je n'ai cessé de repenser à cette rencontre et à tout ce qu'il a provoqué en moi. bien évidemment, Alice tente de me rassurer, de me rappeler que parfois la vie est faite d'aléa et de rencontre, moi, je ne ressens qu'une extrême colère. Une immense colère en réalité, contre moi et contre lui. Pourquoi provoque-t-il cela en moi ? Je n'ai absolument rien demandé. Sauf, qu'en une semaine j'ai eu le temps de passer par de nombreuses émotions, toutes nouvelles et différentes. La colère, l'incapacité à comprendre, la rage, l'angoisse, la curiosité et tout cela sans cesser de penser à une personne que je ne connais même pas. J'ai réellement besoin d'en savoir plus, mais je ne sais tout simplement pas comment faire. Je me suis longuement nourrie avant de venir, dans l'espoir de ne pas ressentir cette soif le concernant, j'ai fait en sorte d'analyser les choses et j'en suis venue à la conclusion suivante : je devais apprendre à le connaitre pour savoir ce qu'il avait de plus que les autres, pourquoi il arrivait à provoquer cela chez moi, moi qui d'ordinaire sait très bien me protéger des autres.

C'était une semaine après le "drame", une semaine après avoir imaginé un génocide rien que pour tuer une seule personne. J'étais déjà assise à ma paillasse, attendant qu'il vienne à son tour. Je faisais un effort, je ne devais pas l'effrayer même si je devais admettre que je ne savais pas si j'allais tenir une fois encore. Je tentais de me rappeler des paroles de Carlisle la veille qui d'une manière très douce et rassurante m'avait expliquer que parfois, on ne pouvait pas tout contrôler qu'il avait confiance en moi quand à mes capacités à me tenir. Il avait peut-être raison, j'avais assez manger pour ne plus ressentir la faim, même venant d'un humain, techniquement. En réalité, c'était autre chose... Il finit par arriver enfin, je ne sais au bout de combien de temps. Ne le lâchant pas des yeux, je le fixais me demandant comment pouvait-il provoquer cela en moi, puis hésitant, surement il vint s'assoir sur la seule place de libre. Son parfum n'était pas aussi envoutant que la dernière fois, pas tout à fait, je pouvais le supporter. Je n'en avais pas le choix. Bonjour Edward ! Ma voix chantante se voulait douce et cajoleuse, pour une raison que j'ignorais. Je le fixais toujours autant cherchant à comprendre qui il était et pourquoi, pourquoi devait-il une certaine obsession qui était tout aussi déplaisante, que surprenante... voir même agréable malgré tout.



and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir › alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3756
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 25
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, signature > Booter-Freak

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (game of throne, hp, red rising, hg), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

Eyes on fire ft. chouchoute Empty


Edward Masen
J'ai 17 ans et je vis à ville, USA. Dans la vie, je suis en dernière année au lycée et je m'en sors correctement. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt sans y penser.




robert pattison :copyright:️ tennessee
La fuite d'Isabella après le cours l'avait surpris. Il avait alors compris qu'il s'était passé quelque chose, mais il lui était impossible de qualifié ou quantifié ce qu'il s'était passé. La seule chose qu'il avait compris, c'est que Bella et lui ne deviendrait certainement pas amis, après cette heure si tendue où il avait ressenti une espèce de haine surdimensionnée. D'habitude, Edward ne ressent pas d'émotion aussi fortes chez ses camarades malgré son empathie. Alors, il est étonné en se demandant comment une si charmante jeune fille peut ressentir des émotions aussi forte, mais surtout, le pire, c'est qu'il ne sait pas mettre réellement des mots sur ce qu'il comprend. Lui qui d'habitude tombe toujours dans le mille est vraiment surpris de ne pas avoir senti sa haine venir. Alors il se morfond. Et ne parle de cet évènement à personne.

Il reste secret, silencieux pendant une semaine entière. Parfois il a l'impression de la voir au loin, mais il ne regarde jamais vers elle. Il se force à ne pas la chercher du regard, parce qu'il a déjà compris que son esprit est entièrement relié à elle d'une manière qui l'obsède bien plus forte que tout ce qu'il n'a jamais pu imaginer. Edward est un jeune homme calme, sans histoire, intelligent -brillant en cours même-, mais il n'a jamais souhaité faire de vague, arriver dans cet établissement était trop pour lui. Or voilà qu'il a envie de faire des folies, d'agir en jeune homme déraisonnable. Il a envie d'aller sonner chez elle pour en savoir plus, tout en ayant une peur terrible.

Soudain il comprend que lui aussi ressent des émotions plus forte que jamais quand il pense à elle. Comment peut-il s'être attaché à ce point à une jeune femme qu'il n'a vu qu'une seule fois et dont il a ressenti la haine ? Cela n'a aucun sens et il s'en veut. Peut-il faire ça à sa mère ? D'agir inconsidérément ? Il vise toujours les meilleures universités du pays pour pouvoir partir d'ici, voilà tout ce à quoi il devrait songer.

Un peu sur ses gardes, il se dirige vers le cours de biologie. Sera-t-elle là ? Il se force à marcher doucement, à ne pas avoir peur, à accepter de ne rien comprendre à cette haine et à ne pas en être vexé. Sauf qu'elle est là. Et que soudain des angoisses reviennent, on ne peut pas être à la fois subjugué et mourir d'envie de courir loin. Cela n'a aucun sens. Il s'assoit prudemment. Prêt à ne pas décrocher un mot, sans la regarder. Bonjour Edward ! Sa voix est si agréable, si belle, si chantante... qu'Edward se retourne instinctivement vers elle, un sourire niais aux lèvres. Il a encore une fois eu tout faux. Lui qui pensait connaître les sentiments et émotions des gens se trompe constamment sur celles d'Isabella Swan et il se dit que c'est sûrement loin d'être fini. Cette jeune femme lui semble si proche et si inaccessible à la fois !

Il reste con encore quelques secondes avant de se rendre compte qu'il n'a toujours pas décroché un mot. Il se racle la gorge en rougissant. « Bonjour Isabella. » Il n'ose utiliser son surnom qui est pourtant sur toutes les lèvres, même si elle lui a permis de le faire, sans doute est-il trop intimidé. Elle lui parle, à lui, après cette froideur de la semaine passée. Comment doit-il se comporter ? Était-ce de sa faute ? Un geste, une parole de travers ? Il cherche quelque chose à dire, mais à part la météo il ne trouve rien, alors il reste là à la fixer en bégayant. Idiot. « Tes yeux sont si clairs. » lâche-t-il sans réfléchir, à demi-mot.
Revenir en haut Aller en bas
 
CHOUCHOUTE
CHOUCHOUTE
MESSAGES : 260
INSCRIPTION : 06/02/2019
RÉGION : Région parisienne
CRÉDITS : tumblr (avatar)

UNIVERS FÉTICHE : city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t2797-bohemian-rhaspody#60261 http://www.letempsdunrp.com/t2798-chouchoute-et-son-repertoire-a-rpouilloux#60285
Flash

Eyes on fire ft. chouchoute Empty


Isabella "bella"
Cullen

J'ai 17 ans d'apparence mais 100 ans réellement et je vis à Forks, Etats-Unis. Dans la vie, je suis lycéenne et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt comme je le peux.

Eyes on fire ft. chouchoute Tumblr_miafzsWLG21qc3y4wo6_250
Vampire depuis une centaine d'année + adoptée par Carlisle Cullen + possède des frères et soeurs adoptifs : Rosalie, Emmett, Jasper et Alice + capacité à développer un bouclier mental pour se protéger elle et les siens. + vit une vie de solitaire depuis très longtemps + vampire végétarienne.


kristen stewart :copyright:️ MOI MÊME
Tel le silence qui nous entoure, je me demande encore ce que je peux bien faire dans un tel endroit. Il n’y a pas de réponse à l’irrationnel, et je deviens irrationnel à son contact. LA preuve, je suis ici, gavée comme une oie de sang animal, prête à bondir à la première occasion mais curieuse comme jamais du lycéen près de moi. Un siècle d’existence sans saveur et voilà que j’avais désormais une curiosité, j’étais à l’écoute, sur le qui vive et curieuse voilà ce que j’étais. C’était assez étrange désormais de constater combien je pouvais être irrationnel en cet instant. Le bonjour en question, dans ma tête il me semblait moins faux, moins aléatoire que ce dernier. Ma soif de sang étant présente je devais me concentrer sur lui et sa présence, et surtout sa curiosité dans son regard. Je venais surement de le surprendre ma présence et je n’arrivais pas à comprendre si c’était agréable ou non pour lui. ça ne devait clairement pas m’intéresser. Bien sur que non, j’aurai du être indifférente de la moindre de ses réactions, cependant je suis attentive, trop, sur le qui-vive un peu trop et clairement obnubilé par ce simple humain. J’entends déjà Alice se moquer de moi, quelle idiotie, je n’en peux clairement plus, déjà…

« Je... Oui... Enfin ils sont toujours de cette couleur ! » Je suis troublée qu'il puisse reconnaitre ce genre de détails. Normalement, dans ce lycée, dans cette petite bourgade au fin fond de l'Amérique, les étudiants ne sont obnubilés par tout, sauf ce genre de détail. Je tente de ne rien laisser passer, ni la panique grandissante de mon geste, ni l'envie folle de faire machine arrière. L'odeur est nettement plus gérable que la dernière fois, mais je ne suis pas, à 100% fiable, une faiblesse peut-être rapidement quantifiable. Je n'ai pas peur, je suis juste intriguée par lui. Je ne sais pas quoi penser de tout cela. Ai-je seulement envie de fuir ? Ma réponse est bien évidemment oui, j'ai envie de fuir et en même temps il me fascine tellement. c'est une première fois, je ne sais pas qui il est, je n'arrive pas à mettre des mots sur sa personne, juste, qu'il est troublant que je sois autant attiré... par son sang, bien évidemment de tous les humains que je connaisse. Ma vie était bien tracée, je savais comment la gérer, normalement avec mon bouclier, je peux repousser les envies, je peux me protéger des attaques, mais lui... Ce simple humain fait tout tomber. Je l'observe, surement plus longtemps que prévu, parce que j'entends le raclement de gorge de notre professeur. Mince, je ne l'écoutais plus, c'était complètement idiot.

Je relève la tête vers l’enseignant, plissant les yeux. Vous disiez ? Je le regarde plus longtemps de manière à le déstabiliser, le mettre sur la paille, le rendre étranger à tout cela. Il ne sait plus quoi dire, il cherche ses mots, l’effet vampire à la beauté subjuguante j’imagine. Il se reprend sur de lui. Vous allez faire cet exposé ensemble, avec monsieur Masen. Sur les cellules. LA note comptera dans votre moyenne. Je tente de calmer la crainte qui s’ouvre à moi ainsi que la joie, la joie de passer du temps avec lui sous couverture en plus de cela. Je grogne légèrement parce que l’idée même de travailler avec lui seul rend la perspective bien différente, je ne suis pas certaine de réussir à tenir le coup, de ne pas me jeter sur lui, d’en finir définitivement avec sa vie. Cette idée m’est très détestable. Je me tourne vers lui réfléchissant à un stratagème. Je ne sais pas encore lequel mais un stratagème tout de même qui pourrait m’éviter les problèmes. bon il semblerait que l’on doit faire cet exposé... Je me trouvais pathétique, mais en même temps je n’osais pas le regarder dans les yeux, il y avait vu un changement, peut-être que ce serait exactement la même chose maintenant, je tentais d’analyser les choses pour me sortir de cette impasse.


and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir › alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3756
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 25
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, signature > Booter-Freak

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (game of throne, hp, red rising, hg), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t2975-libre-et-assoupi http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

Eyes on fire ft. chouchoute Empty


Edward Masen
J'ai 17 ans et je vis à ville, USA. Dans la vie, je suis en dernière année au lycée et je m'en sors correctement. Sinon, je suis célibataire et je le vis plutôt sans y penser.




robert pattison (c) tennessee
Les sens d'Edward sont tous en éveils, comme si la présence d'Isabella décuplait ce qu'il vivait. Il est présent dans cette salle de classe, il entend et voit les élèves arriver seul ou par groupe avant de s'installer à leur place, il sait que le professeur relie ses notes et prépare quelque chose, mais surtout, il ressent la présence si imposante de sa voisine. Il voudrait regarder partout ailleurs, mais il ne peut pas, tout son corps est électrifié par Isabella. Comme si elle dégageait un pouvoir magique sur lui. Il ne peut rien faire d'autre que s'offrir, et il en meurt d'envie. Pourtant, sa logique, son intelligence, tout en son esprit lui crie de courir de l'autre côté, mais sa faiblesse d'humain ne lui laisse même pas la possibilité d'y réfléchir, il veut rester à ses côtés.

Alors, quand d'une voix troublée elle lui explique « Je... Oui... Enfin ils sont toujours de cette couleur ! », il ne peut s'empêcher de sourire. Parce qu'elle lui parle. Même si ce qu'elle dit est faux, il se souvient de la noirceur de son regard. Il se remémore la violence qui n'était pas due uniquement à sa possible haine, mais à sa couleur de prunelle. Osera-t-il la contredire ? Non, mais il ne peut se permettre de rester bête sans rien avouer. « Alors c'était sûrement l'éclairage, mais ton regard me semblait bien plus sombre, la semaine dernière. » Il s'étrangle sur les derniers mots, avait-il réellement bien fait de parler comme ça ? De lui rappeler le dernier épisode ? Seulement il a envie de parler avec Isabella, il a envie de comprendre ce qu'il se passe. Pourquoi ressent-il une si forte attraction ? Et ce n'est pas que son corps qui l'attire, il y a autre chose de bien plus fort qui le dépasse. Il se mord la lèvre et tourne la tête. Il n'aurait pas du parler, le voilà sûrement en train de rougir.

En tournant la tête il voit le professeur arriver vers eux. Et il entend avant Isabella ce qu'il a à leur dire. Edward acquiesce, incapable de prononcer un mot, mais la jeune femme semble perdue. Il dit 'oui' car il sait qu'il n'a pas le choix, mais comment va-t-elle réagir ? Devant toute la classe qui les regarde maintenant, elle ne peut se dérober, mais va-t-il lire du dégoût dans son visage ? Il se tourne vers la nouvelle si rapidement qu'il se fait mal au cou, mais il veut tenter de comprendre cette jeune femme. Malheureusement, elle cache trop bien ses émotions, il n'arrive à rien lire d'elle et cela le frustre beaucoup plus que ce à quoi il s'était attendu.

Quand la classe est retournée au silence, quand les regards se sont détournés d'eux, Isabella parle à nouveau et Edward se met à hésiter. Il rêve de passer du temps avec elle pour mieux la comprendre, mais elle ne doit certainement pas en avoir envie. « On n'est pas obligé, si tu ne veux pas, on peut faire chacun une partie de notre côté. » avance-t-il mal assuré. « Enfin, je serais honoré de travailler avec toi évidemment. » Sa phrase n'est pas fluide, il cherche ses mots, hésitant, il ne veut pas la brusquer, il ne veut pas qu'elle se renferme sur elle-même, mais il veut lui laisser l'opportunité et le choix de dire oui. Parce qu'il rêve de ce oui. « Tu veux faire cet exposé avec moi ? » Vient-il de lui demander cela comme une invitation au bal de promo ? Quel idiot.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Eyes on fire ft. chouchoute Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Eyes on fire ft. chouchoute
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Twilight-
Sauter vers: