Partagez | 
 
 
 

 (CHOUCHOUTE) i can't live without you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
En ligne
PRINCESS
PRINCESS
Féminin MESSAGES : 450
INSCRIPTION : 18/01/2019
ÂGE : 23
RÉGION : île de france.
CRÉDITS : fanpop.

UNIVERS FÉTICHE : réel, city.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Blueberry se trouve chez elle, tard dans la nuit. Son fils dort et elle n'arrive pas à dormir à cause de sa maladie. Elle est "séparée" de son époux mais celui-ci vient la voir ce soir, tardivement et mal en point. Sa femme lui manque.

Contexte provenant d'un ancien duo sur un forum.




a night under the stars
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. Yeah I'm that girl, that's just like you.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
PRINCESS
PRINCESS
Féminin MESSAGES : 450
INSCRIPTION : 18/01/2019
ÂGE : 23
RÉGION : île de france.
CRÉDITS : fanpop.

UNIVERS FÉTICHE : réel, city.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon



Blueberry J. Sweetman
J'ai 28 ans et je vis à Wellington, Nouvelle Zélande. Dans la vie, je suis danseuse et professeur de danse et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis mariée mais séparée pour le moment et je le vis plutôt pas bien..

maman d'un petit garçon de trois ans + mariée avec Nathanaël depuis un an + professeur de danse et danseuse + est atteinte d'une maladie et pense qu'il n'y a rien à faire, qu'elle va mourir + vit séparée de son mari pour le moment.


avatar ©️ delreys


La nuit était tombée sur Wellington ce soir et tu ne dormais pas. Il était tard dans la nuit, tu ne savais pas exactement l’heure qu’il était mais tu n’arrivais pas à dormir. Ton fils, Luca se trouvait en train de dormir dans sa chambre. Tu n’arrivais pas à t’endormir, la maladie ne t’aidant sûrement pas. Tu étais pourtant fatiguée et tu eus envie de lire mais finalement, le sommeil était trop lourd et tu n’y arrivais pas. Tu n’arrivais pas à être concentrée sur ta lecture et tu déposais ton livre sur la table de chevet. Tu te posais sur le canapé avec un plaid, ta tablette dans les mains après t’être servie un verre d’eau. Tu décidais de mettre un épisode de série histoire de voir si tu finissais par t’endormir mais non.

Finalement, tu entendis toquer à la porte. Tu fronçais les sourcils car tu n’attendais personne. En plus de cela, il était tard alors c’était bizarre. Tu déposais ta tablette sur la table avant d’aller voir de qui il s’agissait. Tu remarquais par la lunette de la porte qu’il s’agissait de Nathanaël. Merde. Qu’est-ce qu’il faisait ici et si tard ? Tu ouvris la porte à ton époux. Il semblait mal en point à le voir, pas rasé non plus. Tu le connaissais maintenant par cœur, tu ne l’aurais épousé sinon. « Nathanaël.. » Tu soufflais alors. Tu avais de la peine et tu savais que la situation était en partie de ta faute. Non, tu ne faisais pas exprès d’être malade mais, tu avais voulu cette séparation entre tous les deux. « entres.. » Tu t’écartais de la porte pour le laisser entrer. Tu n’avais pas le cœur ni le courage à le laisser dehors. Tu fermais la porte derrière lui avant de le regarder de nouveau. Tu te mordillais la lèvre alors que le voir ici, en face de toi, te remémorait le fait qu’il te manquait. « Qu’est ce qui se passe ? » Tu demandais, un peu naïvement pour savoir ce qui se passait. Il aurait pu y avoir quelque chose à son boulot ou autre même si une voix au fond de toi te rappelait qu’il ne supportait pas ton absence.






a night under the stars
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. Yeah I'm that girl, that's just like you.
Revenir en haut Aller en bas
 
CHOUCHOUTE
CHOUCHOUTE
MESSAGES : 76
INSCRIPTION : 06/02/2019
RÉGION : Région parisienne
CRÉDITS : tumblr (avatar)

UNIVERS FÉTICHE : city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2797-bohemian-rhaspody#60261 http://www.letempsdunrp.com/t2798-chouchoute-et-son-repertoire-a-rpouilloux#60285
Tortue



NathanaËl M.
Sweetman

J'ai 32 ans et je vis à Wellington, Nouvelle Zélande. Dans la vie, je suis PDG d'une entreprise sur les énergies renouvelables et je m'en sors plutôt très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié mais séparé de ma femme et je le vis plutôt pas bien.


dominant mais amoureux de sa femme + ne supporte plus d'être loin d'elle + marié à Blueberry + considère son fils comme le sien + adopté à 6 ans, battu par le copain de sa mère durant sa jeunesse.


ian harding ©️ PRINCESS.


Elle me manque… Elle me manque tout le temps… Tout le temps… Et je m’inquiète pour elle aussi… Je m’inquiète beaucoup trop. Et je suis en colère, une colère folle qui gronde en moi et qui ne cesse jamais. Comment a-t-elle pu faire une chose pareille ? Depuis quand, je veux dire, depuis quand suis-je sensé faire cela ignorer sa maladie, l’ignorer tout court. Je ne peux pas, elle m’avait promis de ne pas faire une chose pareille et pourtant c’est exactement ce qu’il se passe. Je bouillonne, je bouillonne d’une colère sourde que je n’arrive pas à éliminer. Et pourtant j’essaye, j’essaye vraiment de l’oublier de faire comme si tout cela ne me touchait pas. Mais c’est un mensonge, je le sais bien je n’arrive pas à vivre sans elle. Blueberry, qu’as-tu fais de moi franchement ? Je me suis plongé, comme toujours dans mon travail dans l’espoir de trouver une bouffée d’air frais. Mais ça n’en ai pas une, bien au contraire cela me rappelle combien tout peut-être compliqué, et peu probable. Je ne sais pas comment faire pour y arriver, je ne sais pas comment faire pour avancer sans me casser les doigts, sans souffrir, sans que mon coeur ne vienne à vivre cela. J’inspire une nouvelle fois, je tente de garder l’espoir, cet espoir complètement fou d’une chose improbable. Je tente de me dire que tout ira bien dans le meilleur des mondes mais non.

Il est tard, peut-être trop tard, mais je ne sais pas pourquoi, je conduis seul dans la nuit noir dans l’espoir d’apaiser la douleur au niveau de mon coeur.  C’est pathétique, je suis pathétique. Ma dégaine est pathétique, je ne peux clairement pas faire une chose pareille et pourtant je suis là à rouler dans l’espoir de la voir, dans l’espoir d’avoir des questions. Elle m’a quitté, elle a préféré me quitter dans un but purement égoïste et je n’en peux plus. Personnellement je n’ai plus de réponse à tout cela, tout ce que je désire franchement c’est de la voir, d’avoir des explications, tant qu’à faire et finalement de la prendre dans mes bras, parce que c’est ça qui me manque le plus au monde, ce sentiment délicieux de l’avoir au creux de mes bras. ça ne devrait être que cela, ça devrait suffit en faite, on s’en fiche d cela maladie et de ses conséquences, si je dois vivre les derniers instants avec elle, je veux les faire à côté d’elle, avec elle et rien de plus. Je gare la voiture comme je peux et je traverse la rue, je suis d’un pas déterminé, pour une fois et je sonne à sa porte. Je veux qu’elle ouvre la porte et j’espère qu’elle sera aussi soulagé que moi d’ouvrir cette fichue porte parce que ça fait carrément un mal de chien de vivre sans elle. Qu’elle me manque énormément et que j’ai hâte de pouvoir la prendre dans mes bras, juste dans mes bras… La porte s’ouvre… Blueberry... Elle me fait entrer et je ne sais pas quoi dire, j'ai mal au coeur, je vais quand même pas vomir, si ? Bon je tente de respirer un bon coup et je me tourne vers elle. À ton avis, qu'est ce qui se passe ? Je fronce les yeux un moment avant de reprendre mon souffle et de ne pas m'énerver contre elle. Comment vas tu ? Finissais-je juste par lui dire...
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
PRINCESS
PRINCESS
Féminin MESSAGES : 450
INSCRIPTION : 18/01/2019
ÂGE : 23
RÉGION : île de france.
CRÉDITS : fanpop.

UNIVERS FÉTICHE : réel, city.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon



Blueberry J. Sweetman
J'ai 28 ans et je vis à Wellington, Nouvelle Zélande. Dans la vie, je suis danseuse et professeur de danse et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis mariée mais séparée pour le moment et je le vis plutôt pas bien..

maman d'un petit garçon de trois ans + mariée avec Nathanaël depuis un an + professeur de danse et danseuse + est atteinte d'une maladie et pense qu'il n'y a rien à faire, qu'elle va mourir + vit séparée de son mari pour le moment.


avatar ©️ delreys


La situation était compliquée entre toi et Nathanaël. Ce n’était pas pour autant que tu aimais cela, bien que tu l’avais choisi. Tu ne savais pas comment les choses allaient se passées. A vrai dire, pour toi, tu ne pensais plus vivre. Tu ne penses pas que les choses allaient s’arranger et tu passais déjà assez de temps à l’hôpital pour en passer encore plus. Tu savais que Nathanaël voulait que tu fasses des examens en plus, que tu ailles voir les meilleurs médecins. Vous aviez l’argent ou plutôt, il avait l’argent car tu avais parfois encore du mal à te dire que c’était le tien. Pourtant, en te mariant avec lui, c’est que cela t’appartenait aussi. Tu le savais très bien.

Alors que tu te trouvais dans le salon, tu vis ton époux derrière la porte, assez mal en point. Il était tard et bon, tu n’avais pas envie qu’il reprenne la route dans cet état. Cela contredisait quand tu la repoussais d’ailleurs. Tu ressentais un pincement au cœur quand il te disait cela. Oui, tu savais ce qui se passait mais tu avais voulu être naïve sur ce coup, penser que cela viendrait d’autre chose que de lui, de votre relation actuelle. « Désolée.. » Tu t’excusais alors mais tu ne savais pas vraiment pour quelle raison. Il y avait tellement de choses pour quoi tu pourrais t’excuser. Il te demandait comment tu allais mais, tu savais que tu n’avais pas besoin de lui mentir car il te croirait pas. Puis, si cela allait alors, tu serais avec lui. Tu ne l’étais pas, tu ne vivais plus avec lui. « Aussi bien que je le peux.. » Tu lui soufflais alors. « Je n’arrivais plus à dormir, j’essayais de me rendormir. » Tu lui disais donc en passant une main dans tes cheveux. « Et toi ? » Tu demandais même si tu savais que ta question était sûrement idiote puisque tu le savais déjà. « Tu veux.. tu veux boire quelque chose ? » Tu lui proposais finalement, ne sachant pas trop comment te comporter avec lui.






a night under the stars
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. Yeah I'm that girl, that's just like you.
Revenir en haut Aller en bas
 
CHOUCHOUTE
CHOUCHOUTE
MESSAGES : 76
INSCRIPTION : 06/02/2019
RÉGION : Région parisienne
CRÉDITS : tumblr (avatar)

UNIVERS FÉTICHE : city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2797-bohemian-rhaspody#60261 http://www.letempsdunrp.com/t2798-chouchoute-et-son-repertoire-a-rpouilloux#60285
Tortue



NathanaËl M.
Sweetman

J'ai 32 ans et je vis à Wellington, Nouvelle Zélande. Dans la vie, je suis PDG d'une entreprise sur les énergies renouvelables et je m'en sors plutôt très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié mais séparé de ma femme et je le vis plutôt pas bien.


dominant mais amoureux de sa femme + ne supporte plus d'être loin d'elle + marié à Blueberry + considère son fils comme le sien + adopté à 6 ans, battu par le copain de sa mère durant sa jeunesse.


ian harding ©️ PRINCESS.
Je ne sais pas comment prendre les choses, lui sauter au cou semble être l’instinct le plus primitif qu’il soit, la prendre dans mes bras également. Lui crier dessus encore plus. Mais j’ai envie de lui crier dessus, de lui dire de m’écouter, de retourner à la maison, près de moi à sa place. Nous nous sommes mariés, nous sommes maris et femmes et j’ai clairement besoin d’elle. Elle ne s’en rend pas compte mais elle est mon tout et je ne veux pas la perdre. Mais Blueberry est la femme la plus têtue que je connaissais et ne se laissera pas aussi facilement avoir. Pourquoi ? Pourquoi ? Je ne sais pas, elle n’a toujours pas compris que dans cette affaire j’étais son partenaire, partenaire pour la vie d’ailleurs. Je soupire légèrement, tout va bien se passer, tout va bien se passer. Et j’entre chez elle, et je lui demande assez sèchement ce qu’elle croit , après tout j’ai l’impression qu’elle fait exprès de ne pas comprendre, et je déteste cela. Vraiment. Désolée ? Tu es désolée ? Ai-je seulement envie de me prendre la tête avec elle ? Je ne crois pas, j’en sais rien en faite. Je suis excédé et je ne sais pas quoi faire pour que tout cela cesse une bonne fois pour toute. Je tente de me calmer, ça ne sers à rien.

Je l’observe et je suis inquiet, même si j’ai tout fait pour qu’elle voit les meilleurs, Blueberry me tient éloigné de sa maladie, des résultats et des avancés. Je ne comprends pas, je ne l’explique pas mais je ne comprends pas pourquoi elle fait cela. C’est incompréhensible. Je suis là pour elle, quand va-t-elle le comprendre au final ? Je ne dors plus depuis que tu n’es plus là… Soupirais-je fortement, comment lui faire comprendre sans qu’elle ne se braque, je ne voulais pas la faire fuir, je ne voulais pas qu’elle me laisse comme cela, j’avais peur de la perdre et finalement c’est ce qui était en train de se produire, malgré tout. Je perdais peu à peu ma femme. Ma femme. Cette simple pensée me rendait chèvre. Je n’avais pas particulièrement soif, mais si je pouvais rester un peu plus près d’elle je n’allais pas dire non, loin de là. Oui je veux bien… Je ne savais pas quoi faire, en réalité, je voulais la prendre dans mes bras, caresser sa main, remettre une mèche de cheveux derrière son oreille, je voulais lui dire que je l’aime que j’étais là, mais je n’étais pas sur qu’elle soit prête à entendre tout cela. Ça me faisait un mal de chien, je ne voulais pas… Tu me manques Blueberry… C’est un choix égoïste que tu as fait, mais tu me manque… Plus que tout au monde. Bon voilà, je le joue dans le melo mais je n’allais pas lui mentir, elle me manquait, elle me manquait terriblement.
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
PRINCESS
PRINCESS
Féminin MESSAGES : 450
INSCRIPTION : 18/01/2019
ÂGE : 23
RÉGION : île de france.
CRÉDITS : fanpop.

UNIVERS FÉTICHE : réel, city.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon



Blueberry J. Sweetman
J'ai 28 ans et je vis à Wellington, Nouvelle Zélande. Dans la vie, je suis danseuse et professeur de danse et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis mariée mais séparée pour le moment et je le vis plutôt pas bien..

maman d'un petit garçon de trois ans + mariée avec Nathanaël depuis un an + professeur de danse et danseuse + est atteinte d'une maladie et pense qu'il n'y a rien à faire, qu'elle va mourir + vit séparée de son mari pour le moment.


avatar ©️ delreys


Tu ne voulais pas t’engueuler avec Nathanaël et puis tu ne penses pas d’ailleurs qu’il serait venu à une heure pareille pour cela non plus. Tu ne penses pas qu’il aurait voulu se disputer avec toi. Seulement, il n’appréciait pas le fait que tu dises que tu étais désolée. Pourtant, tu l’étais. Tu ne désirais pas le faire souffrir et tu le faisais quand même malheureusement. Tu ne savais pas comment gérer les choses en réalité. Tu te mordillais la lèvre, préférant ne pas répondre à Nate sur ce sujet. Tu savais que ça ne ferait qu’empirer les choses entre vous.

Tu te sentais mal et tu te sentais encore plus ainsi quand il te disait ne plus dormir depuis que tu n’étais plus là. Tu le savais, du moins tu le connaissais. Tu connaissais ses antécédents de sommeil et ses cauchemars. Tu espérais qu’il en ait plus et tu n’osais pas lui demander de peur de la réponse sûrement. « Je suis là.. devant toi.. » Tu lui soufflais mais tu savais que ce n’était pas ce qu’il attendait comme réponse, encore une fois. De toute façon, tout ce que tu dirais ne serait pas suffisant. Tu hochais la tête avant de te rendre dans la cuisine ouverte sur le salon. « Qu’est ce que tu veux boire ? » Tu lui demandais même s’il faisait assez tard mais un thé, un jus ou bien de l’eau peut être. Tu poussais un soupir en entendant les mots de ton époux. Il pensait toujours que tu étais égoïste et vous ne seriez pas d’accord dessus. Tu avais tes raisons pour ce que tu avais fait et malheureusement, tu ne souhaitais revenir en arrière. Tu servais la boisson de Nate puis tu revenais vers lui. « Je le sais et.. ce n’est pas égoïste. C’est pour toi je.. je veux que tu sois heureux. » Il ne comprendrait pas et tu ne pouvais lui en vouloir. Tu te rapprochais davantage, le regardant dans les yeux. Tu étais plus petite que lui. « Tu me manques aussi Nate et je t’aime, c’est aussi difficile pour moi.. » Ce n’était pas une décision facile, non, elle te coûtait au quotidien d’ailleurs.






a night under the stars
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. Yeah I'm that girl, that's just like you.
Revenir en haut Aller en bas
 
CHOUCHOUTE
CHOUCHOUTE
MESSAGES : 76
INSCRIPTION : 06/02/2019
RÉGION : Région parisienne
CRÉDITS : tumblr (avatar)

UNIVERS FÉTICHE : city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2797-bohemian-rhaspody#60261 http://www.letempsdunrp.com/t2798-chouchoute-et-son-repertoire-a-rpouilloux#60285
Tortue



NathanaËl M.
Sweetman

J'ai 32 ans et je vis à Wellington, Nouvelle Zélande. Dans la vie, je suis PDG d'une entreprise sur les énergies renouvelables et je m'en sors plutôt très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié mais séparé de ma femme et je le vis plutôt pas bien.


dominant mais amoureux de sa femme + ne supporte plus d'être loin d'elle + marié à Blueberry + considère son fils comme le sien + adopté à 6 ans, battu par le copain de sa mère durant sa jeunesse.


ian harding ©️ PRINCESS.
Elle le faisait exprès ou quoi ? Je ne savais pas quoi penser de cette rencontre. Certes j'étais venue jusqu'à elle et je ne comptais pas rebrousser chemin, mais voilà. Elle me cherchait, j'en avais l'impression en tous les cas. J'avais envie de la secouer de lui expliquer que la vie sans elle était impossible, qu'elle me manquait cruellement. Au fond, j'espérais qu'à son tour je lui manque aussi, qu'elle me supplie de revenir, que notre vie était fait l'un avec l'autre et pas inversement. Malheureusement, à la manière qu'elle avait d'être avec moi, elle ne comptais pas changer d'avis. Une pointe de douleur grouilla en moi plus fort que tout. Serais-je le seul à me battre pour notre couple, j'en avais l'impression en tous les cas. Je roulais des yeux, elle m'exaspérait d'une manière ou d'une autre je sentais la colère pointer le bout de son nez, elle me cherchait surement pour que j'arrête d'insister, mais moi je ne voulais pas arrêter. Je l'avais épouser, elle était devenue ma femme et elle ne pouvait pas me rayer de sa vie aussi facilement que comme cela, elle le faisait surement pour ça, mais j'en avais que faire.

Moi je souffrais, et je ne voulais plus souffrir, je savais que nous ne pouvions pas vivre l'un sans l'autre. Qu'importe, ce que tu as à boire... Ce n'était pas le plus important à mes yeux de toute manière. Je la laissais faire, chercher à boire et revenir vers moi en disant des conneries. Putain de connerie qu'elle me disait. Elle ne se rendait pas compte combien ce qu'elle disait n'avait aucun sens. Je bouillonnais littéralement, j'étais sur le point d'exploser et je ne savais pas comment faire pour qu'elle comprenne les choses de mon point de vue. J'avais l'impression qu'il s'agissait d'une blague, une mascarade. Que j'allais sortir de cela et rapidement. Tu rigoles ? Tu as l'impression que je suis heureux sans toi ? Je commençais à m'emporter mais en même temps je ne pouvais pas faire autrement que de faire cela. J'étais à bout de tout... Vraiment. Difficile pour toi, sais-tu que ça le serait moins si nous n'étions pas obligé de vivre séparément. Je tentais de me calmer mais je n'y arrivais pas. Je devais lui faire comprendre les choses de mon point de vu, j'avais besoin qu'elle les comprenne, qu'elle puisse voir combien tout cela m'exaspérait, me dépassait, était irrationnelle. Notre histoire le devenait. Blueberry tu ne me rends pas heureux en me repoussant au contraire, je ne vis plus, je pense à toi, j'ai besoin de toi. Je prenais son visage en coupe afin qu'elle puisse me regarder dans les yeux, toucher sa peau réveillait en moi tout ce que j'essayais de canaliser et je n'y arrivais pas. Je t'aime et malgré ta maladie, je préfère vivre tous les instants qu'il nous reste ensemble et pas attendre seul de mon côté. Tu me manques, tu me manques tellement... Lui avouais-je essayant de lui faire comprendre dans quel état je me trouvais, elle devait comprendre merde, elle le devait...


and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir › alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
PRINCESS
PRINCESS
Féminin MESSAGES : 450
INSCRIPTION : 18/01/2019
ÂGE : 23
RÉGION : île de france.
CRÉDITS : fanpop.

UNIVERS FÉTICHE : réel, city.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon



Blueberry J. Sweetman
J'ai 28 ans et je vis à Wellington, Nouvelle Zélande. Dans la vie, je suis danseuse et professeur de danse et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis mariée mais séparée pour le moment et je le vis plutôt pas bien..

maman d'un petit garçon de trois ans + mariée avec Nathanaël depuis un an + professeur de danse et danseuse + est atteinte d'une maladie et pense qu'il n'y a rien à faire, qu'elle va mourir + vit séparée de son mari pour le moment.


avatar ©️ delreys


Tu savais très bien que Nathanaël n’était pas heureux sans toi. Tu le savais puisque toi aussi tu ne l’étais pas d’ailleurs. Il te manquait terriblement, chaque jour, chaque nuit même. Il te manquait et tu savais qu’il suffisait que tu retournes à la maison. Du moins, cela ne règlerait pas le problème puisque tu serais toujours malade. Tu aurais au moins la présence de Nate mais tu ne voulais pas qu’il te voit ainsi. Tu décidais de préparer un café, au point où tu en étais, tu n’allais pas dormir de suite. Tu apportais les tasses de café sur la table. Tu te mordillais la lèvre en entendant ses mots. « Non.. ce n’est pas ce que j’ai dit mais quand je ne serai plus là. » Tu lui disais avec un soupir car c’était le cas, tu ne serais plus là à un moment donné. C’était triste mais c’était pourtant la vérité alors ça ne servait à rien de mentir. « Mais ça ne changerait rien à la situation tu sais.. » Tu serais toujours malade. Tu serais toujours souffrante de ta maladie alors à quoi bon.

C’était douloureux. Ce soir encore, ça l’était. Tu ne supportais pas le voir malheureux pour autant. Tu ne supportais pas que de le voir ainsi et qu’il ait mal. Tu voulais qu’il soit heureux et ça avait toujours été une priorité. « J’ai.. je.. moi aussi.. » Tu lui soufflais parce que c’était le cas. Oui tu pensais à lui tout le temps et oui, tu avais besoin de lui. Plus que tout. Tu aurais tellement aimé qu’il y ait une autre issue. Tu aurais aimé que le mariage se déroule autrement. Tu aurais aimé vivre heureux avec lui mais ce n’était pas ainsi. Tu avais perdu un bébé, tu étais malade. C’était à croire que vous ne pouviez être heureux. Tu le regardais dans les yeux, tes yeux brillants par les larmes qui te montaient. Tu posais une main sur sa joue alors qu’il te disait t’aimer et ça te faisait du bien de l’entendre. « Nate.. » Tu lui soufflais, lui caressant la joue. Finalement, tu te mis sur la pointe des pieds et, tu l’embrassais. Tu l’embrassais timidement au départ puis ton baiser devint plus passionné. Presque désespéré. Tu en avais besoin, tu en avais envie. Bon sang. Tu passais une main dans sa nuque. « Montre moi que tu m’aimes.. » Tu ne lui demanderais pas deux fois. Non, cela ne réglait pas vos soucis actuellement non plus. « S’il te plait. » Tu voulais juste le retrouver. Tu voulais être de nouveau sa femme le temps d’une nuit. Avant que la réalité ne vous rattrape.





a night under the stars
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. Yeah I'm that girl, that's just like you.
Revenir en haut Aller en bas
 
CHOUCHOUTE
CHOUCHOUTE
MESSAGES : 76
INSCRIPTION : 06/02/2019
RÉGION : Région parisienne
CRÉDITS : tumblr (avatar)

UNIVERS FÉTICHE : city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2797-bohemian-rhaspody#60261 http://www.letempsdunrp.com/t2798-chouchoute-et-son-repertoire-a-rpouilloux#60285
Tortue



NathanaËl M.
Sweetman

J'ai 32 ans et je vis à Wellington, Nouvelle Zélande. Dans la vie, je suis PDG d'une entreprise sur les énergies renouvelables et je m'en sors plutôt très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis marié mais séparé de ma femme et je le vis plutôt pas bien.


dominant mais amoureux de sa femme + ne supporte plus d'être loin d'elle + marié à Blueberry + considère son fils comme le sien + adopté à 6 ans, battu par le copain de sa mère durant sa jeunesse.


ian harding ©️ PRINCESS.
Je roulais des yeux, c'était une blague, j'étais clairement en train de vivre une blague en sa compagnie. Je ne comprenais pas, pourquoi elle insistait autant dur le après. Elle ne serait plus là, je serais le seul à gérer ma souffrance et mon deuil. Pourquoi était-elle aussi pessimiste en pensant au futur alors que moi je ne voulais penser qu'à une seule chose le présent. J'avais besoin d'elle maintenant, alors qu'elle était vivante. Je ne voulais qu'elle et rien de plus pour le moment, le reste pouvait très bien attendre, je me fichais de prévoir les choses. Je voulais ma femme un point c'est tout. Je me montrais particulièrement égoïste en disant et pensant cela mais j'en avais rien à faire. ça ne changerai rien, à tes yeux, mais en faite tu ne peux pas traverser tout ça toute seule Blueberry. Et je suis sensé être ton mari pour le meilleur et aussi le pire. On se l'est promis en se mariant. J'insistais lourdement sur ce fait là, parce qu'il m'apparaissait comme primordial à mes yeux. J'avais clairement besoin de le lui rappeler. On s'était promis des choses et clairement, aujourd'hui, elle ne tenait pas ses engagements et ça me rendait tellement mal rien que d'y penser. Je relevais la tête vers elle...

Elle ne pouvait pas me repousser éternellement, elle ne pouvait pas avoir fortifier aussi durement son coeur. Je la regardais et la seule chose dont j'avais envie c'était de la prendre dans mes bras et lui dire combien je l'aime, combien je l'aime très très fort. Je ne pouvais pas taire ce que je ressentais pour elle, mon amour le manque continuel de son corps contre le mien de toutes ces choses qui faisaient que nous avions été heureux à un moment. J'avais quand même l'impression que les évènements s'acharnaient contre nous, que je ne pouvais pas vivre sans elle, c'était tellement douloureux que je ne savais plus comment faire pour sortir la tête hors de l'eau. Mon coeur allait mourir, je le savais, je le sentais mais elle devait m'entendre, par tous les moyens, j'essayais de le lui faire comprendre. Je l'aimais d'un amour plus fort que tout le reste... Bon sang. Elle posa sa main sur ma joue, je soufflais... Blue... Les mots me manquant cruellement. Je l'aimais je l'aimais tellement et je ne savais plus comment faire pour le lui dire. Pour lui expliquer que maladie ou non, je l'aimais plus que tout au monde. bon sang.

Puis d'un seul coup, je sentis la douceur de ses lèvres... Ses lèvres. bon sang, un pur délice, je devais bien l'admettre. J'étais heureux, mon coeur se gonfla d'un espoir que j'essayais d'éteindre rapidement. Je ne voulais pas souffrir, je ne voulais pas ressentir cette douleur de la déception. Mais elle était là. J'entourais son corps si fragile autour de mes bras, la laissant faire. Je grondais contre ses lèvres appréciant leurs saveurs et la sensation de bien être qui en résultait. Mais en même temps je souffrais copieusement, d'une douleur sourde qui n'allait pas se refermer. Elle m'aimait, elle voulait que je sois là mais pour combien de temps ? Le désespoir que j'entendais dans sa voix, brisa mon coeur mais je n'y fis pas attention me contentant juste de la soulever dans mes bras répondant à son baiser. Je t'aime Blueberry... Me contentais-je de lui dire, préférant ses lèvres et penser par la suite. Je ne voulais pas tout analyser, je voulais répondre à se besoin que je ressentais, que je désirais. J'ai tellement envie de toi. Je ne sais trop ce que je faisais, la portant, j'ouvrais la première porte que je voyais, merci, il y avait un lit et je la déposais dessus. Je ne lui laissais pas le temps de dire quoique ce soit, que je l'embrassais de nouveau, mes mains glissant sous son haut afin de toucher sa peau. Je relevais les yeux à elle. Tu es à moi... Je ne lui laissais clairement pas le choix, mais j'en avais que faire. Et elle le sera pour toujours, je me le devais.


and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir › alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
PRINCESS
PRINCESS
Féminin MESSAGES : 450
INSCRIPTION : 18/01/2019
ÂGE : 23
RÉGION : île de france.
CRÉDITS : fanpop.

UNIVERS FÉTICHE : réel, city.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon



Blueberry J. Sweetman
J'ai 28 ans et je vis à Wellington, Nouvelle Zélande. Dans la vie, je suis danseuse et professeur de danse et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis mariée mais séparée pour le moment et je le vis plutôt pas bien..

maman d'un petit garçon de trois ans + mariée avec Nathanaël depuis un an + professeur de danse et danseuse + est atteinte d'une maladie et pense qu'il n'y a rien à faire, qu'elle va mourir + vit séparée de son mari pour le moment.


avatar ©️ delreys


Tu le savais oui. Tu savais que tu avais épousé Nathanaël pour le meilleur et pour le pire. Tu aurais voulu que ce soit surtout pour le meilleur, plutôt que le pire. Pourtant, les choses avaient mal commencé dans le mariage. Vous aviez perdu un bébé tous les deux et désormais, l’idée d’avoir un autre bébé n’était pas d’actualité. Non pas que tu ne voulais pas, simplement que tu étais malade et tu ne penses pas que c’était la préoccupation du moment. Tu poussais un soupir à ses mots, tu ne savais plus comment gérer les choses. « Je sais que tu l’es et.. je veux toujours que tu le sois. » Tu y avais pensé pourtant, divorcer. Tu y avais pensé mais finalement, tu ne t’imaginais pas le faire. Tu l’aimais toujours et tu ne voulais pas rompre ce mariage. Tu voulais rester sa femme jusqu’à ce que tu ne puisses plus.

Tu aimais Nathanaël et c’était pour cela que c’était aussi difficile. Tu posais une main sur sa joue alors que votre proximité t’avait manqué. Vous aviez traversé des choses tous les deux et tu crois bien que c’est ce qui avait renforcé votre couple à tous les deux. Tu te décidais de l’embrasser, tu en avais envie. Tu avais besoin de sentir ses lèvres contre les tiennes. Tu avais besoin de sentir son amour pour toi, même si tu le savais. Tu voulais qu’il soit tien, une nouvelle fois. Tu voulais sentir ses lèvres, ton corps sur le tien. Tu voulais qu’il te fasse l’amour lentement, avec douceur qu’il connaissait. « Je t’aime.. » Tu lui soufflais alors qu’il t’embrassait et te soulevais, trouvant ta chambre. « Alors fais moi l’amour.. » Tu lui demandais dans un soupir, te retrouvant sur ton lit. Tu avais envie de lui aussi, il te manquait et tu avais besoin de ça, de le retrouver. Tu frissonnais en sentant ses doigts sur ta peau. Tu portais simplement une nuisette sur toi. Tu retirais la veste de ton époux avant de t’attaquer aux boutons de sa chemise que tu déboutonnais. Tu glissais tes mains sur son torse que tu caressais avant de l’embrasser une nouvelle fois. « Tu es à moi aussi.. » Tu lui soufflais avant de prendre les dessus. Tu le plaquais contre le lit avant de t’installer sur lui. Tu embrassais son cou, son torse avant de t’attaquer à la boucle de son pantalon. Tu glissais finalement une main dans son boxer pour venir caresser son érection. Il t’avait manqué, terriblement.






a night under the stars
I'm scared and I'm brave, or somewhere between the two. I'm beautifully strong, and tragically confused. Yeah I'm that girl, that's just like you.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
(CHOUCHOUTE) i can't live without you.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» Live your dreams
» Antoine de Petiteville « There's a season for the Kings to live, we watch it »
» WWE LIVE - Vendredi 15 novembre au Dôme, à Marseille
» [Date A Live] Présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Océanie-
Sauter vers: