Partagez
 
 
 

 Il vous reste cinquante pourcent de mémoire [avec Ananas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Hiyorin
Hiyorin
Féminin MESSAGES : 348
INSCRIPTION : 08/12/2018
ÂGE : 23
RÉGION : Canada
CRÉDITS : Unsplash

UNIVERS FÉTICHE : Dérivés
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t2586-rwaarr http://www.letempsdunrp.com/t2587-m-f-des-weasley-pour-noel-ouvert http://www.letempsdunrp.com/t2588-pika-pika
Pigeon

Il vous reste cinquante pourcent de mémoire [avec Ananas] Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Nell et Josh sont des âmes-soeurs. Pour le gens normaux, la définition est bien plus romantique, mais la réalité est toute autre. Leurs pouvoirs se complètent et tant que les deux sont envies, ils ne seront jamais qu'une moitié. Pour obtenir la totalité du don, il n'y a qu'une seule solution : tuer son âme-sœur. Et Nell a bien l'intention de le tuer avant qu'il ne se décide à le faire. Depuis quelques mois, elle s'immisce donc dans sa vie sans qu'il ne sache qui elle est, se rapprochant de lui pour venir à ses fins.

Contexte provenant de cette recherche
Revenir en haut Aller en bas
 
Hiyorin
Hiyorin
Féminin MESSAGES : 348
INSCRIPTION : 08/12/2018
ÂGE : 23
RÉGION : Canada
CRÉDITS : Unsplash

UNIVERS FÉTICHE : Dérivés
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

http://www.letempsdunrp.com/t2586-rwaarr http://www.letempsdunrp.com/t2587-m-f-des-weasley-pour-noel-ouvert http://www.letempsdunrp.com/t2588-pika-pika
Pigeon

Il vous reste cinquante pourcent de mémoire [avec Ananas] Empty


Nell
Deluna

J'ai 24 ans ans et je vis à Newport, Rhode Island. Dans la vie, je suis tatoueuser et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis occupée à chasser mon âme-sœur et je le vis plutôt mal.

Nell a été élevée par son père après le décès de sa mère, tuée par son âme-sœur. C'est ce qui a poussé son père a l'élevé avec la mentalité qu'il valait mieux être celle qui tue plutôt que celle tuée. Elle a découvert ses pouvoirs environ deux ans avant d'avoir rencontré Josh et comme elle ne se sentait pas assez prête pour l'affronter, elle a préféré passer les derniers mois à se rapprocher de lui pour mieux se préparer. Elle culpabilise de plus en plus et commence à douter.


Eiza Gonzalez ©️ Instagram
Leurs rires envahissent mon esprit. C'est tout ce que je peux entendre. Je reconnais leurs visages, mais je ne peux identifier que l'un des deux. Lui. Mon âme-sœur. Celui que je devrai tuer. Celui a qui appartiennent les souvenirs que j'espionne presque chaque nuit, sans le vouloir. Si tu veux que les rêves arrêtent, tu dois le lui demander. Il doit t'en empêcher consciemment et tu sais autant que moi que ce n'est pas tout le monde qui en est capable... Les paroles de mon père résonnent en moi, contraste déroutant avec la scène qui se déroule sous mes yeux.  Je me sens intrus, mais je ne peux ni partir, ni bouger, ni même laisser ce cri qui me brûle la gorge. Ça suffit ! J'en ai assez.

Mon corps semble d'accord avec moi, car je me réveille en sursaut. La sueur a collé mes vêtements et mes cheveux à ma peau durant la nuit. C'est fou ce que ces rêves sont épuisants. Autant qu'un entraînement, à vrai dire. Rien de surprenant à ça ! Après tout, c'est une forme de magie, ça aussi... Une capacité qui me permet de voir le passé et le présent de mon âme-sœur et qui me connecte encore plus à lui. Pourtant, je ne peux m'empêcher de me sentir à l'opposé de mes songes. Chaque fois que je la vois, elle, cette femme mystérieuse qui est revenu plus d'une fois, mais que je ne peux toujours pas identifier, je ne peux m'empêcher de ressentir une certaine haine. Elle éveille chez lui tant d'émotions et le rends si humain. Beaucoup trop humain...

Je pousse les couvertures et m'assois sur le coin de mon lit, fermant les yeux pour souffler un instant. J'ai besoin de m'agripper contre le matelas pour ne pas tomber face contre le plancher. Ces stupides rêves sont étourdissants. Je peux encore entendre leurs voix, plus claire encore que ce dont je me rappelle de mes conversations de la veille. Je reste immobile quelques secondes, pestant en silence contre mon sort, avant de me mouvoir avec une telle rapidité que j'ai à peine le temps de sentir dans ma main le couteau que j'attrape et que je lance contre la cible derrière ma porte. Il atteint parfaitement le centre, comme toutes les fois précédentes. Mémoire mimétique. Tout ce que je vois, je peux le reproduire à la perfection. Mon corps sait s'adapter et je sais instinctivement comment le manipuler pour parvenir à mes fins.

Maintenant levée, j'en profite pour m'étirer un peu et détendre mes muscles endoloris. Ensuite, une bonne douche, puis je m'habille et je fais le reste de ma toilette. Comme tous les matins, je ne déjeune pas à la maison. J'arrêterai au petit café en bas de chez moi « avant de me rendre au travail », comme j'ai pu lui mentir si souvent. Il me servira le même café qu'hier, essuiera les mêmes sous-entendus de sa collègue qui nous trouve si adorable et ne se doutera pas de se trouver en la présence de son âme-sœur. Et moi ? J'essaierai de taire cette culpabilité qui s'installe de plus en plus.

La distance entre mon appartement et son lieu de travail n'est que de quelques étages. Toute ma vie est régis par la sienne depuis notre première rencontre. Ses doigts ont frôlé les miens et nos destins en sont changés à tout jamais. Romantique, n'est-ce pas ? Les gens comme nous n'ont rien à envier aux films Hollywoodiens. Enfin, si ce n'est le taux impressionnant de meurtres entre âme-sœurs, mais ça, on le passe sous silence. Triste comment les gens « normaux » n'ont absolument pas conscience de la réalité...

Mes pas me mènent en quelques minutes à peine à la porte d'entrée du petit café de l'immeuble. Je la pousse à peine que l'une des serveuses me remarque. Maddy, Maria, Melody, quelque chose du genre. Elle ne me laisse même pas le temps de dire un mot qu'elle se retourne pour crier sans gêne dans le restaurant. C'est à peine si elle ne chante pas tant elle est excitée.

« Jooosh ~ Ton habituée est là ! » Elle se tourne vers moi, me fait d'entrer et me sourit en mordillant sa lèvre pour ne pas éclater de rire. « Ne t'en fais pas, il va être là dans un instant. »

Tu ne rirais pas autant si tu savais que j'étais là pour le tuer, n'est-ce pas ?  

@Ananas
Revenir en haut Aller en bas
 
 
Il vous reste cinquante pourcent de mémoire [avec Ananas]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine [DVDRiP]
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy-
Sauter vers: