Partagez | 
 
 
 

 Help me please

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
En ligne
Game Over
Game Over
MESSAGES : 838
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Donut


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Sidney, fin novembre 2018 Leur rendez vous catastrophique aurait du s'arrêter là. Mais voilà Ash est dans la merde et la seule personne pouvant l'aider, c'est Lukas.

Contexte provenant de cette recherche
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Game Over
Game Over
MESSAGES : 838
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Donut



Ashley King
J'ai 26 ans et je vis à Sidney, Australie. Dans la vie, je suis musicien fauché et je m'en sors plus ou moins, ça dépend des jours. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fraichement séparé et je le vis plutôt pas trop bien, je commence à avoir des crampes à la main droite.

Son vrai prénom est Ashley mais tout le monde l'appelle Ash. Il a quitté le petit patelin où il avait grandi, à l'âge de 18ans pour devenir musicien professionnel. Ses parents étaient contre ce départ. Il est parti malgré tout. Il n'a plus aucun contact avec eux depuis. Il a enchainé les aventures féminines et masculines jusqu'à sa dernière histoire. Il est resté plus d'un an avec lui avant qu'il ne le découvre au lit avec un autre. Il a le coeur brisé depuis même s'il ne le montre pas. C'est un grand rêveur. Il passe son temps à composer, à jouer quand il ne sort pas faire la fête. Il manque de sérieux et s'est fait viré de plusieurs boulots à cause de ça. Il enchaine les petits contrats et survit comme il peut.


David Auguscik ©️ self control

Je regardais pour la énième fois mon téléphone. J'étais arrivé en avance, il fallait que j'arrête de me prendre la tête. Je lui avais dit de me retrouver dans une demi heure, il y a vingt huit minutes de ça. Il n'était pas en retard. Il ne me planterait pas. Je le voyais mal être le genre de gars à ne pas tenir une promesse. Après tout au début il m'avait clairement dit qu'il ne voulait pas me voir. Je doutais qu'il ait accepté de venir pour mieux me planter après. Je l'aurais mérité mais je doutais qu'il soit aussi mesquin pour ça.

Mon pied s'agitait nerveusement alors que j'entamais ma troisième cigarette depuis mon arrivée à la terrasse du café. Je m'étais précipité là après avoir reçu son dernier message. J'étais trop pressé pour rester chez moi. J'étais même beaucoup trop stressé et énervé à cause de toute cette histoire. J'étais dans la merde, une merde comme je n'en avais jamais connu jusque là. J'avais épuisé toutes les options que j'avais pour m'en sortir. Il ne me restait que lui... autant dire que j'étais foutu.

Jamais il n'accepterait, j'en étais pratiquement certain. Ce n'était pas le genre de mec à faire un truc pareil. Lui c'était le type bien sous tout rapport. Le mec chiant, barbant, qui avait un petit boulot tranquille, une vie bien rangée. Jamais il n'accepterait de faire un truc aussi fou et certainement pas pour moi. Il fallait bien l'avouer, notre seul et unique rendez vous avait été une catastrophe. Je m'étais fait chier comme pas possible avec lui et pour couronner le tout j'avais refusé de coucher avec lui. Physiquement il était mon genre c'était clair mais niveau caractère... je n'avais aucune envie de me coltiner un mec pareil au réveil. Je voulais pas aller coucher avec un mec que je ne supportais pas juste pour me vider les couilles. J'en étais pas encore à ce point. Il l'avait mal pris, normal. Il m'avait vu plus tard en compagnie d'un autre, vraiment pas de chance pour moi. J'avais blessé son ego non pas une mais deux fois. Il dirait non. Comment est ce qu'il pourrait dire oui après tout ça?

Et pourtant j'étais là... je m'apprêtais à lui demander de le faire, à le supplier même. Pourquoi? Parce que je n'avais pas le choix, parce que je ne voulais pas voir tous mes rêves s'effondrer d'un coup alors que j'étais si près du but. C'était trop con. J'enrageais vraiment de cette situation de merde, de ce timing pourrie qui me mettait dans cette situation.

J'étais entrain d'allumer ma quatrième clope et de réfléchir sérieusement à prendre un second café quand je le vis arriver. Putain je n'avais pas cru qu'il viendrait. Je me levais, comme monter sur un ressort et lui fit un sourire nerveux. J'étais dans un tel état de nerf, ce n'était pas possible. J'étais jamais comme ça mais là la situation était vraiment critique.

- Salut et merci d'être venu. Je sais qu'après notre rendez vous.... horrible, tu avais toutes les raisons de ne plus vouloir me voir et je ne voulais plus remettre ça non plus. Mais là je... je vois personne d'autre que toi pour m'aider.

Je commandais un second café et le laissais passer sa commande. J'étais nerveux, plus que tendu. Ma jambe s'agitait toujours sous la table. Il fallait que je me lance. Il fallait que je le fasse. Mais comment est ce qu'on pouvait demander, à un mec qui nous détestait, de nous épouser?


Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 1898
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope



Lukas O'Dair
J'ai 35 ans et je vis à Sydney, Australie. Dans la vie, je suis chargé de communication et je m'en sors financièrement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyen.




matt bomer ©️ Valtersen


Lukas ne s’attendait absolument pas à recevoir un message d’Ashley. Enfin, d’Ash comme il préférait qu’on l’appelle. Et il avait d’abord voulu ne pas y répondre car après tout ils n’avaient plus rien à se dire. Certes, Lukas n’aurait peut-être pas dû etre aussi cash en proposant de coucher ensemble comme ça mais il n’avait pas contrôlé, il avait voulu casser l’image du gars chiant et coincé que tout le monde avait. Et… Ca n’avait pas marché. Comme quoi, même son physique ne pouvait pas le sauver de son terrible célibat. C’était assez triste. Et il regrettait d’avoir tenté sa chance, surtout qu’Ash n’avait pas été tendre en terme de râteau. Il s’était senti honteux, presque humilié, et aurait préféré oublier toute cette soirée. Sauf que non, Ash était revenu à la charge pour on ne savait quelle raison. Un service. Forcément. Parce que Lukas n’était bon qu’à rendre des services. C’était le bon gars. La bonne poire sûrement. Enfin. Il avait tout de même accepté. Déjà parce qu’il avait bon cœur et aussi parce qu’il n’avait pas été correct non plus pendant ce rendez-vous. Ce serait une façon de clore le sujet Ashley d’une façon convenable et de quoi se débarrasser de Manu un moment. En plus, le tatoué l’avait franchement intrigué avec son histoire de service. Lukas s’imaginait tout et n’importe quoi…

Jusqu’à la dernière minute il avait hésité à y aller. Mais Lukas était un homme de parole… Alors finalement il se pointa, juste à l’heure. Ash semblait content de le voir cette fois – forcément puisqu’il avait besoin de lui. Histoire de lui montrer qu’il n’était pas totalement ouvert, il se contenta de lui serrer la main pour lui dire bonjour. Pas de bise ou quoi, certainement pas. Il s’installa à table et le laissa parler en premier d’une façon mielleuse totalement surjouée et pas sincère du tout. « Avant qu’on parle de ton problème, je tiens à m’excuser aussi. Je n’ai pas été très délicat, ça n’est pas vraiment mon genre d’habitude… Mais je savais que c’était mort entre nous alors j’ai voulu que tu t’en ailles en arrêtant de penser que j’avais un balai dans le cul. » Il voulait mettre les choses au clair. Le regard des autres lui importait beaucoup…
Lukas se radoucit légèrement en remarquant l’état de nervosité dans lequel Ash se trouvait. Dans un geste très protecteur, il posa sa main sur celle d’Ashley, davantage pour lui montrer un soutien que pour le draguer. D’ailleurs il n’était même plus du tout question de drague pour Lukas. « Hey. Détends-toi. T’es pas tout seul. Explique-moi ce qu’il se passe Ash et on verra ce qu’on peut faire. »

Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Game Over
Game Over
MESSAGES : 838
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Donut



Ashley King
J'ai 26 ans et je vis à Sidney, Australie. Dans la vie, je suis musicien fauché et je m'en sors plus ou moins, ça dépend des jours. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fraichement séparé et je le vis plutôt pas trop bien, je commence à avoir des crampes à la main droite.

Son vrai prénom est Ashley mais tout le monde l'appelle Ash. Il a quitté le petit patelin où il avait grandi, à l'âge de 18ans pour devenir musicien professionnel. Ses parents étaient contre ce départ. Il est parti malgré tout. Il n'a plus aucun contact avec eux depuis. Il a enchainé les aventures féminines et masculines jusqu'à sa dernière histoire. Il est resté plus d'un an avec lui avant qu'il ne le découvre au lit avec un autre. Il a le coeur brisé depuis même s'il ne le montre pas. C'est un grand rêveur. Il passe son temps à composer, à jouer quand il ne sort pas faire la fête. Il manque de sérieux et s'est fait viré de plusieurs boulots à cause de ça. Il enchaine les petits contrats et survit comme il peut.


David Auguscik ©️ self control

Pas de bise, juste cette main tendue que je serrais rapidement tellement j'étais nerveux. Il m'en voulait toujours, ça se sentait. Je ne savais pas pourquoi il était venue mais il était là. Je suis tellement nerveux que mes excuses bredouillées ne doivent pas avoir l'air très crédible. Mais je suis mal. Ca fait plusieurs jours que je dors, tentant désespérément de trouver un solution à mon problème et là je n'en vois plus, aucune autre à part lui.

« Avant qu’on parle de ton problème, je tiens à m’excuser aussi. Je n’ai pas été très délicat, ça n’est pas vraiment mon genre d’habitude… Mais je savais que c’était mort entre nous alors j’ai voulu que tu t’en ailles en arrêtant de penser que j’avais un balai dans le cul. »

J'esquissais un peu sourire en entendant ses excuses. Non mais pourquoi il s'excusait? Il m'avait proposé de coucher avec lui, j'aurais du être flatté et je l'étais. Il n'avait rien fait de mal lors de ce rendez vous, à part être lui même et c'était ce qui bloquait. Il n'était pas mon genre mais ce n'était pas de sa faute.

Je baissais les yeux sur sa main qui venait prendre la mienne, surpris par le geste. C'était bizarre.. même mon ex n'avait jamais eu de geste tendre comme ça avec moi et encore moins en public. Je le laissais faire, appréciant la chaleur de sa main sur la mienne et le sentiment d'apaisement qu'elle m'apportait.

« Hey. Détends-toi. T’es pas tout seul. Explique-moi ce qu’il se passe Ash et on verra ce qu’on peut faire. »

Ca se voyait à ce point que j'étais nerveux? J'avais envie de rire, nerveusement bien sur.

- Avant... c'est à moi de m'excuser. T'as rien fait de mal et j'aurais pas du te rembarrer comme ça. Mais... il parait que mon niveau de tact est proche de moins mille. Je suis désolé. Tu es un gars gentil et adorable mais c'est vrai que toi et moi on est pas pareil. T'es du genre à avoir un style de vie calme, posé et rangé et moi... c'est tout l'inverse. Je voulais pas coucher avec toi juste pour une nuit alors que toi et moi c'est clair que ça peut pas coller. Je profite pas des mecs adorables. Et t'avais pas besoin de faire cette proposition pour me prouver quoi que ce soit.

Je soupirais, laissant ma main dans la sienne alors que je m'allumais une nouvelle cigarette. A ce rythme là j'allais pas tarder à avoir fumé un paquet dans la matinée.

- En fait je... je vais être expulsé.

Putain ça faisait toujours autant de mal de le dire à haute voix. J'allais être expulsé. J'allais devoir quitter ce pays que j'adorais, où je m'étais construit une vie, où j'avais tous mes amis.

- Tu le sais, moi je suis pas australien. Je suis un pur anglais. Je suis venu ici avec un visa de travail. Sauf que celui ci se termine dans une semaine. J'ai cherché du boulot et j'en ai trouvé un, une super opportunité, le genre de truc que j'attends depuis des années. Un groupe de rock que j'adore chercher un nouveau guitariste. Je vais bosser avec eux sur l'enregistrement de leur album, si je leur plais ils me garderont dans le groupe et on fera une tournée ensemble dans toute l'australie. Le problème c'est que le contrat ne commence que dans deux mois. J'aurais été expulsé avant. Je perdrais cette chance, mes amis ici, ma vie...

Je m'arrêtais pour tirer une bouffée de ma cigarette pour me calmer un peu, pour ne pas craquer.

- J'ai essayé de trouver un autre boulot, n'importe quoi, j'ai même tenté le macdo. Mais personne ne veut m'embaucher immédiatement et pour seulement deux mois. Je vais être expulsé et la seule solution que je vois pour rester et pouvoir accepter la place dans le groupe c'est... de me marier avec un australien...

Voilà c'était dit. Je n'allais pas en dire plus. Il comprendrait que l'australien en question avec qui je voulais me marier pour rester, c'était lui.





Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 1898
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope



Lukas O'Dair
J'ai 35 ans et je vis à Sydney, Australie. Dans la vie, je suis chargé de communication et je m'en sors financièrement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyen.




matt bomer ©️ Valtersen


Lukas acceptait volontiers les excuses du jeune homme. Mais elles n’étaient certainement pas sincères… Elles étaient plutôt stratégiques en fait. Bien sûr qu’il s’excusait aujourd’hui puisqu’il avait besoin d’un service en retour. Bon, Lukas était peut-être un peu de mauvaise foi, il avait l’air sincère malgré l’urgence de la situation. Mais difficile de dire si c’était réellement le cas ou pas… « Je te remercie pour tes excuses. » Qui n’étaient sûrement qu’à 50% sincères. Mais il préféra ne pas jeter d’huile sur le feu et ne pas faire de commentaire à ce propos. Ash avait l’air de se sentir bien assez mal pour ne pas en rajouter. A la place, il avait choisi de prendre sa main et de lui montrer du soutien. Parce que même s’il était barbant comme garçon, il était aussi quelqu’un de rassurant et de protecteur.

Sans plus de détails, Ash annonça son problème. Il allait être expulsé. Lukas grimaça. C’était triste, mais que pouvait-il y faire lui ? Il n’était pas avocat et ne pouvait certainement pas plaider sa cause – et il ne pensait pas une seconde à un mariage blanc. Il ne l’interrompit pas, le laissa aller jusqu’au bout de ses pensées. Sauf que lorsqu’il eut fini de parler, Lukas n’avait toujours pas compris ! Il attendait la suite, il voulait savoir en quoi il pouvait servir et non, il n’avait toujours pas fait le rapprochement. Alors, comme un con qui n’avait rien compris, il demanda : « L’idée est pas mauvaise. Mais en quoi je peux t’aider ? J’ai pas une tonne d’amis qui accepterait de faire ça je crois… Où veux-tu trouver un australien, gay, qui accepterait de faire une chose par… » Un peu long à la détente l’Australien ! En comprenant finalement ce qu’attendait Ash, il écarquilla les yeux et lâcha sa main brusquement. Non, c’était hors de question. Il ne se marierait pas avec ce type pour l’empêcher une expulsion. C’était illégal et puis… Merde ils ne se connaissaient pas, ils n’allaient pas se marier ! S’ils avaient eu un coup de foudre, encore. Mais ça ne collait pas entre eux ! « C’est mort Ash j’vais pas me marier avec toi ! On se connaît pas, on ne s’entend pas et ils sont vachement vigilants avec ce genre de mariage. J’ai pas envie que tu viennes vivre chez moi. » Il était peut-être un peu brutal dans ses mots mais c’était la panique dans sa tête. Lui qui avait une vie bien rangée… C’était peut-être l’occasion idéale pour changer de vie, mais c’était un peu trop exagéré comme occasion. « J’suis désolé Ash mais je peux pas te rendre ce service. J’espère que tu trouveras quelqu’un d’autre. »

Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Game Over
Game Over
MESSAGES : 838
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Donut



Ashley King
J'ai 26 ans et je vis à Sidney, Australie. Dans la vie, je suis musicien fauché et je m'en sors plus ou moins, ça dépend des jours. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fraichement séparé et je le vis plutôt pas trop bien, je commence à avoir des crampes à la main droite.

Son vrai prénom est Ashley mais tout le monde l'appelle Ash. Il a quitté le petit patelin où il avait grandi, à l'âge de 18ans pour devenir musicien professionnel. Ses parents étaient contre ce départ. Il est parti malgré tout. Il n'a plus aucun contact avec eux depuis. Il a enchainé les aventures féminines et masculines jusqu'à sa dernière histoire. Il est resté plus d'un an avec lui avant qu'il ne le découvre au lit avec un autre. Il a le coeur brisé depuis même s'il ne le montre pas. C'est un grand rêveur. Il passe son temps à composer, à jouer quand il ne sort pas faire la fête. Il manque de sérieux et s'est fait viré de plusieurs boulots à cause de ça. Il enchaine les petits contrats et survit comme il peut.


David Auguscik ©️ self control

Voilà c'était fait, j'avais laché ma bombe. J'étais à peu près certain de la réponse mais j'avais quand même voulu tenter. C'était ma dernière chance, mon ultime espoir. Si il me disait non, je n'avais plus qu'à préparer mes valises pour rentrer en Angleterre. Je n'avais plus aucune autre option. J'avais tout tenté, appelé tout le monde, personne ne pouvait m'aider. J'étais sur qu'il me dirait non mais je ne pourrais pas partir sans avoir essayé au moins ça, sans m'être raccroché à cet ultime espoir.

« L’idée est pas mauvaise. Mais en quoi je peux t’aider ? J’ai pas une tonne d’amis qui accepterait de faire ça je crois… Où veux-tu trouver un australien, gay, qui accepterait de faire une chose par… »

Je pouvais voir le moment où il comprit ce que je lui demandais. Il lacha aussitôt ma main, se reculant le plus loin possible de moi. Il n'avait pas besoin de le dire, je connaissais déjà la réponse.

« C’est mort Ash j’vais pas me marier avec toi ! On se connaît pas, on ne s’entend pas et ils sont vachement vigilants avec ce genre de mariage. J’ai pas envie que tu viennes vivre chez moi. »

J'avais beau m'y attendre ça faisait quand même mal. J'avais cru en cet petit espoir. Je m'y étais accrochais. Je m'étais dit que peut être il voudrait faire une bonne action, parce que dans le fond s'était un gars gentil. Espoir à la con... j'aurais mieux fait de me préparer à partir d'ici. J'avais juste assez sur mon compte pour acheter un billet et retourner en Angleterre. Hors de question que je retourne chez mes parents, je me débrouillerais à trouver un boulot sur Londres et après... après je verrais. Je tenterais de reconstruire une vie là bas.

« J’suis désolé Ash mais je peux pas te rendre ce service. J’espère que tu trouveras quelqu’un d’autre. »

Je laissais échapper un petit rire. Non mais il croyait vraiment qu'après ce qui s'était passé entre nous j'allais le choisir en premier?

- Tu crois que j'ai pas déjà tenté? J'ai appelé toutes mes amies, elles sont toutes casées pour la plupart ou lesbiennes ou avec un visa comme moi... Bref aucune ne peut m'aider. Pareil pour les amis gays, ils peuvent pas. J'ai même tenté avec mes potes hétéros mais soit ils sont déjà casés comme moi, soit ils ne se sentent pas capable de faire semblant d'être gay. Tu étais le dernier mec célibataire gay que je connaissais.

Ma dernière chance de pouvoir rester ici et elle venait de s'envoler en fumée. J'aurais du m'y attendre. Je n'aurais pu tant espérer de sa part.

- T'excuses pas, je me doutais que tu refuserais, que tu ne pourrais pas chambouler ta petite vie tranquille pour m'aider et surtout pour m'aider moi. Manu m'avait prévenu que c'était une mauvaise idée et que tu dirais non.

J'écrasais ma cigarette avant de sortir quelques billets pour payer les cafés.

- Merci d'être venu quand même.

Il fallait que je rentre maintenant, que je règle quelques affaires avant de partir. Je n'avais plus beaucoup de temps devant moi avant que les flics ne viennent me virer et je n'avais aucune envie de vivre ça. Il fallait que je sois parti avant.



Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 1898
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope



Lukas O'Dair
J'ai 35 ans et je vis à Sydney, Australie. Dans la vie, je suis chargé de communication et je m'en sors financièrement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyen.




matt bomer ©️ Valtersen


« Je me doutais que tu ne pourrais pas chambouler ta petite vie tranquille pour m’aider. » Pardon ? Lukas n’en croyait pas ses oreilles. Il pouvait comprendre qu’Ash soit énervé, déçu, mais il ne lui devait rien bordel ! Ils ne s’étaient vus qu’une fois et Ash avait été désagréable au possible alors pourquoi est-ce qu’il accepterait ? Certes Lukas avait émis l’envie de bousculer son quotidien mais là c’était peut-être un peu trop radical comme changement ! Il fut toutefois étonné qu’Ashley n’essaie pas de le convaincre. Enfin, étonné… Ca semblait le représenter assez bien comme réaction. Lukas ne le connaissait pas beaucoup mais il n’avait pas l’air du genre à supplier les autres, surtout quelqu’un qui ne l’appréciait pas vraiment. Avant qu’il ne parte, Lukas put voir un centième de secondes de la tristesse dans ses yeux. A moins que ce ne soit du désespoir. Il ne sut pas trop. Mais il découvrit alors qu’Ash n’était pas seulement capable d’être désagréable, il pouvait aussi ressentir de la peine comme un vrai être humain. Et ça lui fit quelque chose.

Bien sûr il s’était douté qu’Ash n’était pas qu’un homme désagréable et trop jeune pour lui. Mais ça devenait plus difficile de lui dire non en le voyant dans un état pareil – même si ça n’avait duré que quelques secondes. Il le regarda s’éloigner un peu, essayant de combattre la pulsion qui le prenait actuellement… Bordel il allait craquer et il le savait. Parce que Lukas avait un grand cœur, parce qu’il ne pouvait pas laisser quelqu’un se faire expulser et surtout parce qu’il ne pourrait plus jamais se regarder dans la glace s’il refusait.

Il soupira longuement puis, tout en se maudissant d’avance, il se releva et pressa le pas pour le rattraper. Là, il prit doucement son bras pour le faire s’arrêter et se mit devant lui. « Ok. J’dis pas que c’est un oui, parce que cette idée est totalement folle… Mais on peut en parler. Pas ici. Tu veux venir boire un café chez moi ? » Lukas essayait de se montrer plus spontané. Mais cette histoire allait lui filer des boutons c’était sûr !

Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Game Over
Game Over
MESSAGES : 838
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Donut



Ashley King
J'ai 26 ans et je vis à Sidney, Australie. Dans la vie, je suis musicien fauché et je m'en sors plus ou moins, ça dépend des jours. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fraichement séparé et je le vis plutôt pas trop bien, je commence à avoir des crampes à la main droite.

Son vrai prénom est Ashley mais tout le monde l'appelle Ash. Il a quitté le petit patelin où il avait grandi, à l'âge de 18ans pour devenir musicien professionnel. Ses parents étaient contre ce départ. Il est parti malgré tout. Il n'a plus aucun contact avec eux depuis. Il a enchainé les aventures féminines et masculines jusqu'à sa dernière histoire. Il est resté plus d'un an avec lui avant qu'il ne le découvre au lit avec un autre. Il a le coeur brisé depuis même s'il ne le montre pas. C'est un grand rêveur. Il passe son temps à composer, à jouer quand il ne sort pas faire la fête. Il manque de sérieux et s'est fait viré de plusieurs boulots à cause de ça. Il enchaine les petits contrats et survit comme il peut.


David Auguscik ©️ self control

Je marchais, sortant une cigarette de ma poche avant de l'allumer. Je commençais à faire la liste de tout ce que j'avais à faire. Je devais dire au revoir à tous mes amis. Le plus simple serait surement d'organiser une fête. On passerait une dernière soirée tous ensemble à s'amuser avant que je ne parte. Il faudrait aussi que je rende mon appartement, que je passe m'acheter un billet d'avion. Je serais obligé de vendre les affaires que j'avais ici. Je ne pourrais pas tout emporter dans mes valises, je ne devrais prendre que l'essentiel, quelques fringues et ma guitare. Quand j'y pensais... je devrais entièrement me reconstruire une vie là bas, pas juste trouver un boulot et un appartement, mais aussi racheter tout ce que j'aurais laissé, retrouver des contacts des amis... Putain ça me donnait tellement envie de déprimer cette histoire.

Je m'arrêtais pour essuyer les larmes qui commençaient à arriver. Ce n'était pas grave. Ce n'était pas la première fois que je quittais un endroit pour aller vivre ailleurs. Je m'étais toujours dit que je ne m'attacherais pas à un endroit comme ça. Ce n'était qu'une ville. J'en avais encore pleins à visiter. Je resterais quelques temps à Londres le temps de me faire un peu d'argent puis je partirais, je trouverais un nouveau pays à visiter. Ce n'était pas grave que je parte c'était...

Je me retournais alors que je sentais quelqu'un venir me prendre par le bras. Je fixais alors surpris Lukas. Non mais qu'est ce qu'il me voulait? J'avais été con de venir lui demander son aide alors qu'il me détestait. Je n'avais pas besoin qu'il retourne le couteau dans la plaie.

« Ok. J’dis pas que c’est un oui, parce que cette idée est totalement folle… Mais on peut en parler. Pas ici. Tu veux venir boire un café chez moi ? »

Je le regardais un instant surpris. Non mais il jouait à quoi? Il avait été clair pourtant. Il n'était pas du genre à faire un truc aussi dingue. Et puis il me détestait, alors pourquoi ferait il ça pour moi? Je n'aurais même pas du venir lui demander. Mais j'étais désespéré et ça m'avait fait faire n'importe quoi.

- Euh... ouais bien sur.

Et je continuais à faire n'importe quoi. Non parce que c'était clair qu'après notre discussion il continuerait à trouver mon idée folle, voir même pire, et qu'il continuerait à dire non. Je le suivis pourtant en silence, continuant de fumer ma clope tranquillement. Je me forçais cette fois à m'arrêter à cette cigarette. J'avais assez fumé comme ça pour ce matin et bu de café aussi mais bon j'allais en reprendre un.

Je me retrouvais quelques minutes plus tard avec ma tasse de café, sur son canapé immaculé, dans son salon tout aussi propre et bien rangé, tellement loin du bordel dans lequel je vivais. L'appartement était à l'image de son propriétaire, il respirait l'ordre. Ici nulle place pour la fantaisie ou les idées folles. Je ne me sentais clairement pas à ma place. J'en venais à espérer qu'il n'accepte pas mon idée à la con et que je ne me retrouve pas à vivre ici pendant des mois avec lui.

- Ecoute... euh... je sais que j'aurais pas du te demander. J'étais désespéré à l'idée de partir. Vu comme s'est passé notre rendez vous... j'aurais pas du, je suis désolé.

Et ce n'était absolument pas une tentative pour le convaincre. Je ne comptais pas le supplier de faire quelque chose qu'il n'était clairement pas prêt à faire et encore moins pour moi.

- Ca serait pas juste un mariage en plus. En fait si mais... le temps que je démarre mon boulot, que je vois si ça marche avec le groupe et si ils me prennent. Il faudra ensuite que je fasse les démarches pour rester ici définitivement et ne plus risquer de me faire expulser. Ca prendrait quelques mois pendant lesquels je devrais vivre ici et te demander de faire semblant d'être en couple avec moi.

Je secouais la tête et repris une gorgée de mon café.

- Oublie tout ça... et merci pour le café il est très bon.


Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 1898
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope



Lukas O'Dair
J'ai 35 ans et je vis à Sydney, Australie. Dans la vie, je suis chargé de communication et je m'en sors financièrement bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt moyen.




matt bomer ©️ Valtersen


Lukas voyait le jugement dans les yeux d’Ash à la seconde où il découvrit son appartement. Ici tout était parfaitement rangé, tout était très sobre, sans aucune fantaisie. Et il n’eut aucun mal à repérer que ce n’était pas dans les goûts du musicien. Lui-même ne savait pas si c’était dans ses goûts ou s’il n’avait juste pas fait l’effort de décorer un peu mieux ici. Il était vraiment nul pour ça, en même temps… Et il n’était d’ailleurs pas du tout attaché à cet appartement. Il n’y était que pour manger et dormir. C’était probablement dû au fait qu’il n’y avait rien de personnel ici. Pas de cadre avec des photos, pas de souvenirs, pas de posters. En même temps, quels souvenirs voulez-vous accrocher fièrement quand vous n’avez rien vécu ? Car c’était clairement son cas. Sans aucune exagération.

Il s’occupa du café, prenant soin de lui servir le meilleur pour le mettre à l’aise. Les bonnes manières, comme toujours. Il le rejoignit finalement dans le salon et le laissa parler. C’était donc l’affaire de plusieurs mois. Mais plusieurs mois, c’était quoi dans une vie ? Surtout dans une vie qui se ressemblait jour après jour, qui n’avait aucune saveur. Certes c’était rassurant le quotidien, mais ennuyant aussi. Petit à petit il arrivait à se convaincre lui-même que c’était la chose à faire. De toute façon, Ashley l’avait convaincu à la seconde où il avait annoncé que Lukas était sa dernière chance, même s’il n’avait pas encore dit oui. « En effet, tu n’aurais pas dû me demander. On n’a rien en commun et on n’arrivera pas à se supporter pendant plusieurs mois. Ca va être infernal. » Et pourtant, un petit sourire ornait ses lèvres. Parce qu’il parlait au futur. Un futur proche. Signe que c’était d’accord et qu’il n’aurait pas besoin de le supplier pendant trente ans. « C’est sûrement très égoïste mais si je te dis oui, c’est parce que je serais incapable de vivre dans la culpabilité. Et… Aussi parce que n’ayant jamais pris de gros risque dans ma vie, il est peut-être temps de m’y mettre. J’ai l’impression que t’es la personne parfaite pour me décoincer un peu… » Il haussa les épaules et but quelques gorgées de sa boisson chaude. « Et bizarrement, vu l’estime que tu as de moi, je sais que ça ne sera pas facile pour toi non plus. Et que si tu me l’as demandé, c’est parce que tu es vraiment dans la merde. Manu me le pardonnerait pas et moi non plus. »

Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Game Over
Game Over
MESSAGES : 838
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Donut



Ashley King
J'ai 26 ans et je vis à Sidney, Australie. Dans la vie, je suis musicien fauché et je m'en sors plus ou moins, ça dépend des jours. Sinon, grâce à ma malchance, je suis fraichement séparé et je le vis plutôt pas trop bien, je commence à avoir des crampes à la main droite.

Son vrai prénom est Ashley mais tout le monde l'appelle Ash. Il a quitté le petit patelin où il avait grandi, à l'âge de 18ans pour devenir musicien professionnel. Ses parents étaient contre ce départ. Il est parti malgré tout. Il n'a plus aucun contact avec eux depuis. Il a enchainé les aventures féminines et masculines jusqu'à sa dernière histoire. Il est resté plus d'un an avec lui avant qu'il ne le découvre au lit avec un autre. Il a le coeur brisé depuis même s'il ne le montre pas. C'est un grand rêveur. Il passe son temps à composer, à jouer quand il ne sort pas faire la fête. Il manque de sérieux et s'est fait viré de plusieurs boulots à cause de ça. Il enchaine les petits contrats et survit comme il peut.


David Auguscik ©️ self control

« En effet, tu n’aurais pas dû me demander. On n’a rien en commun et on n’arrivera pas à se supporter pendant plusieurs mois. Ca va être infernal. »

Je le savais et je savais que c'était une idée de merde que de lui avoir demandé. Même si il m'avait dit oui ça aurait été infernal. Je ne me voyais pas vivre dans un appartement aseptisé et sans âme. On était à l'opposé l'un de l'autre que ce soit au niveau de nos caractères ou de notre façon de vivre. Ca n'aurait pas été possible et j'avais été con de tenter. Non pas con, simplement désespéré et ça me poussait à faire n'importe quoi.

Je ne le regardais plus avec espoir. J'avais les yeux baissés sur ma tasse, résigné à quitter ce pays que j'adorais. Peut être que dans quelques temps je pourrais tenter de demander un nouveau visa. J'aurais raté le boulot de mes rêves mais je pourrais peut être en trouver un autre. Au moins je reviendrais, ça serait le principale.

« C’est sûrement très égoïste mais si je te dis oui, c’est parce que je serais incapable de vivre dans la culpabilité. Et… Aussi parce que n’ayant jamais pris de gros risque dans ma vie, il est peut-être temps de m’y mettre. J’ai l’impression que t’es la personne parfaite pour me décoincer un peu… »

Ca je l'aurais été oui. Peut être que dans une autre vie, si j'avais eu du temps devant moi. J'aurais peut être pu le fréquenter, lui montrer ce qu'était la vie hors de son bureau et de son appartement sans vie. Puis je regrettais de lui avoir dit non ce soir là. Une petite soirée à faire la fête, quelques verres d'alcool et j'aurais pu vérifier si il était aussi coincé au lit que dans la vie.

« Et bizarrement, vu l’estime que tu as de moi, je sais que ça ne sera pas facile pour toi non plus. Et que si tu me l’as demandé, c’est parce que tu es vraiment dans la merde. Manu me le pardonnerait pas et moi non plus. »

Je relevais la tête et le fixais un peu blessé et surpris par ce qu'il disait.

- Mais non dis pas ça. T'as pas à culpabiliser de m'avoir dit non. Je comprends et Manu t'en voudras pas. Il m'avait dit de ne pas te demander que c'était une idée de merde. Donc il ne te dira rien non plus.

Il m'avait traité de fou et m'avait défendu de le faire même. J'allais me prendre un rateau selon lui et s'était amplement mérité. Il ne m'avait toujours pas pardonné notre rendez vous raté. Malgré toutes les preuves que je lui avais donné pour lui prouver qu'on était pas du tout fait pour s'entendre. Il était resté coincé sur son idée. Pour lui on aurait été bien ensemble, on aurait pu se compléter et s'apporter beaucoup. Alors il m'avait traité d'idiot chaque fois qu'on s'était vu et il m'avait engueulé parce que je voulais lui demander.

- Et je... j'ai de l'estime pour toi dis pas ça. T'es un gars bien. Tu as une vie stable et équilibrée. T'es pas comme moi et c'est bien. Si j'avais été un peu plus comme toi je n'aurais peut être pas été dans la merde.

Ce n'était pas ma façon de vivre et je n'arriverais probablement jamais à vivre comme ça mais je respectais. Et je pensais ce que j'avais dit. Je regrettais de ne pas m'être inquiété de tout ça avant. J'aurais peut être pu trouver une autre solution pour rester, un truc moins désespéré que de supplier le premier mec venu de m'épouser.

Je terminais ma tasse de café et la reposais sur la table.

- Encore merci et pardon de t'avoir dérangé. J'espère que tu trouveras quelqu'un de bien et... culpabilise surtout pas pour moi. Je l'ai cherché.

Je lui fis un pauvre petit sourire, essayant de rire de cette putain de situation de merde.


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Help me please
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Océanie-
Sauter vers: