Partagez | 
 
 
 

 [black mirror] Quand la fidélité est hacké (ft Alles)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
En ligne
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 1831
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope



Kaleb O'Brady
J'ai 31 ans ans et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis gérant d'un restaurant et je m'en sors bien, enfin ce n'est pas aussi important que le métier d'Elijah, n'est-ce pas ? Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt mal en ce moment.

Ouvrir un restaurant c'était son rêve, et il a pu le réaliser avec l'aide d'Elijah. Les affaires tournent bien mais parfois il a l'impression que son métier est moins important que celui d'Eli, ce qui a tendance à l'énerver. A vrai dire beaucoup de choses ont tendance à l'énerver, c'est une petite boule de nerfs qui a fait beaucoup de progrès au contact de l'homme de sa vie. Enfin, des progrès, ça peut toujours se perdre...


Boyd Holbrook ©️ lux aeterna


Alors qu’il avait fouillé toute la maison au cas où Elijah se soit effondré dans un coin, il avait fini par se faire à l’idée : son homme n’était pas là. Et impossible de savoir où il pouvait être puisque son portable était resté à la maison. Alors, même s’il était inquiet, Kaleb alla se poser sur le canapé, résigné à attendre. Ce serait débile de parcourir toute la ville à sa recherche car Elijah pouvait rentrer à tout moment et ils ne feraient que de se manquer. Et puis sa journée l’avait totalement crevé donc s’asseoir ne serait-ce que quelques minutes ça n’était franchement pas de refus. Alors qu’il était en train de zapper pour trouver un programme télé qui l’intéressait, la télécommande commença à déconner. Kal soupira, tenta de changer les piles mais rien à faire, il ne pouvait plus s’en servir. Rien de dramatique en soi… Jusqu’à ce que la chaîne ne se change toute seule pour diffuser un contenu totalement gênant.

Surpris, Kaleb fronça les sourcils. Du porno ? Ca ressemblait plus à un souvenir qu’autre chose. Il tenta d’éteindre plusieurs fois mais c’est comme si on voulait le forcer à regarder ça. Il se leva alors dans le but d’aller éteindre la télévision directement mais fut stoppé en chemin par ce qu’il entendait. Voilà près de six ans qu’il vivait avec Elijah, qu’il faisait l’amour avec Elijah… Et ses gémissements, il les connaissait par cœur. Alors Kal se figea. Non. Ca n’était pas possible. Ce n’était pas lui. Il devait confondre… Après tout, un gémissement ça n’était pas fiable hein ? Quand il entendit finalement la voix de son amoureux, le sien, ses jambes ne furent plus en mesure de le tenir debout. Il se retrouva obligé de s’asseoir sur la table basse pour supporter le choc.

Kaleb avait été trompé plusieurs fois dans sa vie. Quand il avait rencontré Elijah, il s’était d’abord montré très méfiant, parfois peut-être méchant ou excessif. Avec les années il avait appris à lui faire confiance… Et voilà que tous ses efforts le récompensaient d’une bonne claque dans la gueule. Il aurait voulu arrêter de regarder… Mais il n’y arrivait pas. Ses yeux étaient comme bloqués sur ce qui se passait à l’écran sans qu’il n’ait le pouvoir de se stopper. Ca faisait tellement mal. A cet instant il eut l’impression qu’on fourrait un couteau dans ses entrailles pour lui arracher le cœur. Punition pour s’être laissé à l’amour… Punition pour avoir été un débile amoureux et naïf.

Au bout de dix minutes de vidéo Kal était devenu un zombie. Il se sentait vide. Ni triste, ni en colère, juste détruit. Alors quand la porte de chez eux s’ouvrit, il ne réagit même pas. Non, il n’allait pas sauter sur Elijah. Il ne méritait pas ça. En fait, il ne méritait plus rien de lui. Peu importait la culpabilité, le reste… C’était bien trop facile de s’excuser.
Aussi, quand Eli commença à lui parler, à s’excuser, Kaleb ne tourna même pas la tête, toujours absorbé par l’écran.

Il ne tourna finalement la tête que lorsqu’Elijah commença à s’arracher son implant. Mais c’était trop facile. Il cherchait à le manipuler, à le faire s’inquiéter pour lui. Sauf qu’il ne ressentait juste plus rien. Alors il ne l’empêcha même pas… A la place il se releva et alla dans la chambre. Là, il sortit du placard un grand sac de voyage qu’il commença à remplir avec ses vêtements. Il devait partir d’ici. Si certains couples se relevaient d’une tromperie, lui ne pouvait pas. Il ne pouvait plus. Quand Kal se retrouva seul dans la chambre, face à ce sac rempli… Des larmes de rage se mirent à couler sur ses joues. Le vide fit place à de la colère alors il attrapa la première chose qui lui passa sous la main et l’éclata par terre – à savoir la lampe qui trônait sur le meuble de chevet.

Revenir en haut Aller en bas
 
Lunatique
Lunatique
Féminin MESSAGES : 113
INSCRIPTION : 11/04/2018
ÂGE : 24
RÉGION : Montréal
CRÉDITS : grlwndr

UNIVERS FÉTICHE : Réel, historique, science-fiction, à peu près tout ce qui m'inspire en fonction du moment
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1712-inspiration-expiration
Tortue



Elijah
Tompson

J'ai 31 ans et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis ingénieur en réalité virtuel et je m'en sors avec beaucoup de stress. Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt difficilement, actuellement.

° est actuellement totalement surmené par le travail et très probablement au bord du burn-out.
° Vient de se faire hacker son implant mémoriel et vient de le découvrir.


Bryan Dechart ©️ Ironshy

J'ai désespéré. Mon monde s'écroulait et j'essayais de maintenir les fragments comme je pouvais. Mes doigts s'acharnait à extirper l'implant. Il me fallait retrouver mes mots, mes paroles, les phrases qui le feront rester près de moi. Le sang maculait mes doigts tremblants sous l'indifférence de Kaleb et ça me fit mal. J'aurai préféré ses cris, sa colère, sa rage qui démontre que j'avais encore quelque chose qui le lier à moi, mais rien. Son regard n'était que vide et douleur et nulle mot n'allait vers moi. Oublier les douces attentions de ce matin, il était glace pour préserver les morceaux de son coeur que je venais de broyer.

Moi, pathétique, je pleurais d'un mélange de douleur physique et de détresse mentale. Ça ne pouvait terminer comme ça... Je ne pourrais pas le supporter. Le regret me dévorerait, j'en étais certain. La vision de son visage trop fracturé pour réagir n'avait pas besoin d'être enregistré par l'implant oculaire. C'était gravé comme une plaie infectieuse dans mon esprit. Toujours près de l'évier, je m'acharnais à retirer la puce, serrant les dents pour contenir ma souffrance. Mes digitales étaient rendus glissantes sous l'hémoglobine qui s'échappait le long de ma nuque et il m'était difficile de trouver un bon angle de retrait. Dans mon désarroi, je ne savais plus quoi faire. Je me précipitais dans la salle de bain, fouillant dans les tiroirs pour prendre une pince. Brutalement, je tirais à nouveau sur l'implant qui finit par se détacher emportant un peu trop de peau avec lui. Je laissais tomber le tout dans le lavabo, alors que je commençais à me sentir faible sous la vue de tout ce sang, mais je n'avais pas le temps de penser à moi-même. Je devais voir Kaleb. La main plaqué sur ma nuque pour retenir vaguement la déperdition, je me rendis en titubant vers notre chambre.

La porte était verrouillé et je me retrouvai, bloqué. Posant mon front contre, épuisé, je communiquais au travers, grattant de ma main libre la surface tel un pauvre chien abandonné.

"Kale, je te supplie, parle-moi. Me laisse pas, j'ai besoin de toi."

Ma voix était rauque et brisé par mes regrets. J'avais du mal à trouver mes mots, mais cette fois-ci ce n'était pas l'implant, c'était juste mon moi, ridicule et coupable qui savait pertinemment que rien de ce que je dirais ne changera la fin. J'essayais quand même, me raccrochant un espoir fou avec lequel mon coeur amoureux se désillusionner.

"Je sais pas pourquoi j'ai fait pas... J'ai aucun souvenir de cet homme ni de comment c'est arrivé. Je suis tellement désolé. Je voulais te le dire ce matin, mais l'implant m'en empêchait. Je voulais pas que tu l'apprennes comme ça ... Si tu savais à quel point je regrette. Je t'en pris, reste. Tout ce que je veux, c'est toi"

Pathétique, mon visage était bouffie et rougie par le chagrin qui continuait de dégringoler sur ma peau. Je sentais ma plaie ouverte continuer à répandre le contenu de mes veines, mais je n'en avais que faire. J'étais collé à la porte, tel un morceau de bois sur une mer agitée.

"Kaleb, s'il te plait. Je sais que tu as toutes les raisons de ne pas vouloir me pardonner... je ne te le demanderai pas... Ce que j'ai fait est horrible et les remords me dévorent... Je veux au moins te dire que c'est la seule que fois que c'est arrivé...et je sais pas pourquoi j'ai fait ça... je comprends pas comme j'ai pu te faire ça... Je comprends pas...je suis tellement désolé, Kaleb..."


Ma voix se réduisait au fur et à mesure que je parlais. Mon coeur me faisait mal à en crever. Je sanglotais, toujours plus malheureux. Depuis que j'avais visionné la vidéo ce matin, ma vie s'était transformé en cauchemar éveillé qui ne semblait vouloir que s'empirer.

Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 1831
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 22
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope



Kaleb O'Brady
J'ai 31 ans ans et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis gérant d'un restaurant et je m'en sors bien, enfin ce n'est pas aussi important que le métier d'Elijah, n'est-ce pas ? Sinon, grâce à ma chance, je suis en couple et je le vis plutôt mal en ce moment.

Ouvrir un restaurant c'était son rêve, et il a pu le réaliser avec l'aide d'Elijah. Les affaires tournent bien mais parfois il a l'impression que son métier est moins important que celui d'Eli, ce qui a tendance à l'énerver. A vrai dire beaucoup de choses ont tendance à l'énerver, c'est une petite boule de nerfs qui a fait beaucoup de progrès au contact de l'homme de sa vie. Enfin, des progrès, ça peut toujours se perdre...


Boyd Holbrook ©️ lux aeterna


Il pensait faire toute sa vie avec Elijah. Avoir des projets, peut-être fonder une famille. Voyager autour du monde. Mais depuis qu’il avait ces nouvelles responsabilités dans son travail, depuis que leur couple n’était plus la priorité de ce dernier, rien n’était plus pareil. Et aujourd’hui, Elijah n’en avait tellement plus rien à foutre qu’il le trompait. C’était pour lui la pire trahison. Ah, c’était facile de ne pas se souvenir. Une bonne excuse, ça. Facile aussi de dire qu’on était désolé. Mais Kaleb ne voulait pas pardonner. Il avait tout donné à cet homme. Et on venait juste de tout lui reprendre. Quand Elijah vint s’excuser encore tout contre la porte close de la chambre, il s’assit sur le lit et ferma les yeux. Il n’arrivait même pas à s’énerver, si ce n’était sur cette pauvre lampe qui venait de tomber par terre. Alors qu’il n’écoutait même plus les mots de son amou… de son ex, il eut un flash.

Cette plaie qui ne cessait de couler. Les forces quittant le corps d’Eli petit à petit. La respiration coupée, lente. Puis… Plus rien. Un corps mort. Avec qu’il n’aurait jamais aucune chance de renouer, avec qu’il n’aurait jamais d’explication. Alors, oui. Il était détruit. Dévasté. Enervé. Mais imaginer Elijah mort dans son esprit lui fit comme un électro-choc. Quoiqu’il se passe, il n’avait pas le droit de le laisser se vider de son sang comme ça. Ou il le regretterait toute sa vie.

Alors il se releva et ouvrit la porte de la chambre. Là, il aida Elijah à se relever et le fit s’asseoir sur le lit. Pas un mot. Presque pas un regard. Le toucher le dégoûtait. Mais il ne pouvait pas le laisser comme ça. Alors il alla chercher des compresses dans la salle de bain, juste pour calmer l’hémorragie le temps de se rendre à l’hôpital. Alors qu’il les appliquait sur la blessure, il dit très sèchement : « On va à l’hôpital. Sur le chemin, je ne veux aucun mot. Aucune excuse. On gère un truc à la fois. » Il n’avait pas envie de les planter en voiture si par malheur les propos d’Elijah venaient à le déconcentrer. Puisqu’il ne lui laissait pas le choix, il le poussa jusqu’à l’intérieur de la voiture et monta côté conducteur. Honnêtement, avoir un objectif semblait rassurant. Il ne savait pas ce qu’il se passerait, quand cette blessure serait soignée, quand Elijah serait sain et sauf… et qu’il faudrait prendre une décision.

Il démarra donc la voiture et tenta de gagner l’hôpital aussi vite que possible, concentré sur la route pour ne pas se concentrer sur autre chose.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
[black mirror] Quand la fidélité est hacké (ft Alles)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Fidélité ou trahison [Az']
» La peur d'une femme est la plus belle preuve de fidélité [PV Islay]
» Jour 2 - Loyauté et Fidélité
» Paloma Morales - La fidélité est la forme la plus noble de la servitude
» ''La fidélité n'est pas plus naturelle à l'homme que la cage au tigre'' [Edwin Cordell] - Terminée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers science-fiction-
Sauter vers: