Partagez
 
 
 

 Ink, blood and more ... [Calville]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 
Calville
Calville
MESSAGES : 223
INSCRIPTION : 30/06/2018
ÂGE : 37
CRÉDITS : Funnyanimals2017

UNIVERS FÉTICHE : Historique, Science Fiction, Reel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2719-du-rp-a-gogo#58230 http://www.letempsdunrp.com/t2582-lui-elle-moi-eux-nous-entre-autre#55932
Flash

Ink, blood and more ... [Calville] - Page 6 Empty


Gabriel Belmont

J'ai 38 ans et je vis à New Chic', USA. Dans la vie, je suis L'un des plus grand trafiquant sur Terre et ma place au soleil se dessine aussi sur diverses planètes . Le secret de mon identité fait en sorte que je ne suis jamais inquiété et si c'est le cas j'ai assez de pouvoir pour acheter ou faire chanter celui qui me rendra blanc comme neige.
Je suis autodidacte, calme, malin, et surtout dangereux. Le luxe et la luxure sont mes défauts les plus probants et du haut de mes 1.91m on me trouve charmant et charismatique. J'ai un fils de 12 ans que je tiens éloigné de mes affaires. Il est ma plus belle réussite. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf et je le vis plutôt extrêmement mal.

Informations supplémentaires ici.


Tom Ellis ©️Calville


Hautain et difficile ? Tu sais que je suis également ainsi. Je voudrais que tu sois à mes cotés sur Mazrak , que tu leur montres ce qu'est la véritable puissance, ce que nous leur offrons et pas que du charmes à la sauvette, nous faisons des affaires et nous ferons également étalage de cela. . Bien sur j'aviserais quelques jolies femmes de nous rejoindre et ferais montre de ce que je suis. Mais je ne me vois aller làbas avec personne d'autres que toi.

La discussion sur les Mazrakiss avait prit une tournure qu'il appréciait. Les affaires, surtout lucratives étaient un délice surtout quand les deux parties faisaient chacune un pas pour que l’alliance les avantage tout deux. Comme un couple se liant par interet commun . Ici ca tournait plutot au trio, Sam- Le reseau et les Mazrakiss. La jolie brune dans son dos était l’instigatrice de cet instant qui verrait le jour. Et il n'allait pas la spoiler de ce moment.

Cependant, le reste de la conversation, le verre versé et ce regard qu'il ne voulait pas soutenir eurent tot fait de jeter sa victoire Mazrak aux ordures pour des points plus personnels. Il s'était engagé lui même sur un chemin de la perdition où sa confiance et ses illusions l'avaient rendus faible. Terriblement faible dans ses affaires, et dans sa vie privée. Un homme comme lui ne peut pas avoir confiance, un homme comme lui ne peut pas avoir de la sincérité, un homme comme lui.. Qu’était-il exactement. Là dans cette haute Tour qui lui appartenait, il aurait mille fois préféré etre un homme sans tout ce qui gravitait autour de lui à l'heure actuelle, la méfiance, la défiance, la trahison.Elle. Mais comme la veille il ne se voyait pas autre part que là, dans ce bureau à attendre sa réponse, suspendus comme toujours à ses lèvres, non pour l'embrasser mais pour avoir une réponse honnête. Le son de sa voix s'élevait et la pression retombait. Elle restait. Malgré lui,malgré ce qu'il ferait, elle restait. Le regard noir de Belmont retrouve de son pep's, de sa hargne il redevient enfin lui, et ce qu'elle lui avoue ensuite en donnant cette clé qui pourrait lui permettre de retrouver ceux qui ont voulu le faire tomber ne fait que renforcer cette sensation. Elle est de son coté.  Et elle lui avoue. Cet aveu du dénommé Miguel. Il ne sait pas pourquoi, mais le fait de balancer un flic lui retire un poids.

Merci Sam.

Deux mots, deux tout petits mots qui sont dit à mi chemin entre tristesse qui s'envole définitivement et véritable sensation de ne pas s’être trompé sur elle.  Et quelque chose fait tilt quand il oublie Sam. Serkin? Ce nom ne lui est pas inconnu, il avait parfois reçu quelques pots de vins de Belmont mais une autre personne qu'il ne connaissait que trop bien portait ce nom là. Miguel Serkin, mais bien sur. Mais qu'est-ce qu'il venait faire là ? La situation était .. pire surement. Il ne pourrait surement pas agir de la manière dont il l'aurait voulu sans blesser la personne qu'il connaissait.


- Je n'écarterais aucune piste. Ce Miguel ne m'est pas inconnu, plus d'une fois il a travaillé pour moi et quelques billets pour s'acheter un alcool de bas étage. De ce que je sais de lui son manque de fiabilité n'est pas son unique défaut. Cependant il n'est pas assez courageux ou malin pour faire assassiner Korrvick et me placer au centre de la scène, à mon avis il s'est retrouvé là par pure connerie de sa part. Nadiel m'avait parlé d'un Miguel, si j'avais su qu'il s'agissait de lui j'aurai reglé cette affaire depuis longtemps.

Voulait-il le dédouaner de cet acte pour ne pas avoir à le tuer ? Peut-être. Voulait-il passer le message à Sam que de toute façon la piste Miguel lui serait parvenu aux oreilles et que flic ou pas, elle n'aurait rien pu empecher. Peut-être aussi. Venant s'installer auprès de Sam qui prenait appuis sur le fauteuil il glissa la clé dans un lecteur, les dossiers apparurent devant eux d'un écran projeté du sol et qui tournoyait à mesure que Gabriel prenait connaissance de ce qui avait été envoyé par Gregor Ke'h. Le sourcil du Belmont se hausse. ce que voulait faire Gregor était limpide comme la glace. Prendre sa place en l'impliquant dans tout ce qui aurait pu le rendre comestible pour les flics. mais le pire c’était sa façon de faire sans vouloir se couvrir. Il avait juste vendu ses informations pour le faire tomber et il pensait vraiment que ca allait fonctionner sans avoir besoin de se couvrir derrière. L'immonde petit salop ou l'abruti finit. Il pensait donc que ça serait si facile ? Beaucoup avaient tenté, mais Belmont était toujours là, debout. Il se redressa fermant les dossiers d'un geste de la main.

- Si tu as confirmation de l'implication de Miguel Serkin, envoi moi un message j'en prendrais connaissance le plus tot possible, je ne serais pas joignable quelques heures, j'ai des choses à régler . Si on ne se revoit pas avant demain, nous nous réunissons à 19 h avec Thomas. Tu y seras la bienvenue. Je t’emmènerais ensuite dans le lieu dont je t'avais parlé, il est grand temps de faire avancer les choses.

Il passait du coq à l'ane mais que lui importait. Pivotant vers Sam il joignit ses lèvres aux siennes dans un baiser soulagé ayant retrouvé la fraîcheur de leur nuit avant de s'en éloigner et de partir seul vers l'ascenseur. Il passa un appel:

- Ou est-il ?
- Chez lui, vous voulez que je l’amène ?  
- Non, j'arrive. Je vais m'en occuper personnellement.

Communication terminée. Qui? où? Quand? Lui seul avait cette réponse. Mais si bien une chose qu'il ne laisserait pas à un autre c'était le soin de régler cette affaire là. Une de plus dans sa vie tumultueuse. Il avait un homme à tuer.

~~<><><><>~~

Ned avait couru aussi vite qu'il l'avait pu après avoir aperçu l'ombre dans l'appartement du Flic qu'il devait suivre pour Belmont. Une ombre, un coup de feu, des cris .. et encore des cris. Il ne savait pas pourquoi mais ca lui glaçait le sang. L'imprudence le menait directement vers cette porte ouverte qu'il passa pour en trouver un corps qui en quelques minutes était quasi méconnaissable le visage en sang, le corps en sang. Et cette carte de joyeuse année dorée qui trônait dans l'une de ses plaies. Un frisson. Lui n'etait pas habitué à tout ca. Son estomac remonta jusqu'a lui faire vomir ses nouilles asiat qu'il avait avalé entre deux immeubles. Il n'avait rien pu faire. Rien du tout.
Son communicateur prit en tremblant il composa l'unique numéro enregistré s'attendant à avoir Belmont en ligne


- Le flic est mort, mort! il est mort! il est .. il l'a taillé ,  je fais quoi? Gabriel je fais quoi ?  La voix du jeune homme était paniqué. Il n'avait rien pu faire. Il ne savait pas quoi faire.


RP en discussion : Thème star wars: Mioon / Thème autre : Vie antérieur-phobie : Hiyorin

Ink, blood and more ... [Calville] - Page 6 620785chatbott
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Mioon
Mioon
Féminin MESSAGES : 323
INSCRIPTION : 27/12/2018
ÂGE : 32
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 http://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 http://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
Pigeon

Ink, blood and more ... [Calville] - Page 6 Empty


Sam
Kevork

J'ai 28 ans et je vis à New-Chic', USA. Dans la vie, je suis flic infiltrée au sein de la mafia et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma situation, je suis célibataire et je ne me pose pas de question là-dessus.

De son vrai nom Samuelle Karesh, Sam est une lieutenant de police actuellement infiltrée au sein de la mafia dans le but de débusquer un tueur de flics. À savoir également que son vrai prénom – Samuelle – est une information que trèèèès peu de gens connaissent : sa mère, son chef direct, pt'être une ou deux autres personnes, mais c'est guère tout. Tout le monde la connaît sous le nom de Sam, et c'est très bien comme ça.


Alice Kelson© Mioon
L'affaire Mazrakiss fut finalement très vite conclue, mais il n'y avait pas non plus besoin de s'étaler davantage. Même si Sam n'avait eu qu'un court délai pour travailler, elle avait toutefois préparé ses dossiers avec le plus grand des soins, aussi n'y avait-il pas besoin de repasser derrière elle afin de vérifier son travail. Elle savait ce qu'elle faisait, et durant cette soirée avec le Duc Roll'Aero, Gabriel pourrait s'en assurer lui-même. Belmont dans toute sa splendeur, des contrats impeccables et quelques jolies femmes pour agrémenter le paysage … à n'en pas douter, ce genre de boulot était bien plus intéressant que du classement de dossiers au commissariat, et la Belle devait bien avouer qu'elle était plus qu'à l'aise dans ce domaine. La diplomatie, la négociation, les tractations. Légales ou pas. Au final, peut-être avait-elle manqué sa voie …

Mais loin des Mazrakiss, ce qui touchait Gabriel de près était infiniment plus compliqué – lui donnant littéralement l'impression de marcher sur des œufs – et balancer Miguel provoqua bientôt une réaction à laquelle la demoiselle ne se serait jamais attendue. Balayant presque des remerciements qui lui avaient brièvement fait froncer les sourcils à cause du ton employé. Un ton étrange … un ton lourd … un ton qui recelait d'un sous-entendu qu'elle n'arrivait pas à deviner, et qui allait sans doute lui causer bien des réflexions. Mais plus tard ! Parce que pour l'heure, Belmont venait ni plus ni moins que d'affirmer qu'il avait déjà versé plusieurs pots de vin à Miguel, et Sam sentit aussitôt un élan de colère s'emparer d'elle. Discrètement. Mais violemment.

Ainsi donc, Miguel avait déjà bossé en sous-main pour Gabriel mais n'avait pas jugé utile de le lui dire malgré son infiltration ?! Mais ce mec était con ou véritablement mal intentionné ?! Autant dire qu'à ce stade, la question de sa loyauté était réellement en jeu, et la Belle ne pouvait pas non plus ignorer la possibilité qu'il avait peut-être balancé sa véritable identité à Belmont pour du fric … alors quoi, l'avait-il fait ? Ou alors estimait-il que son enquête était plus importante ? Qu'est-ce qui était le plus important pour Miguel : la justice rendue à son frère, ou alors un peu de pognon ? Difficile à déterminer en l'état, et ce même si Sam entrevoyait déjà les conséquences de tout cela : Miguel devenait de plus en plus un danger. Pour elle, pour son enquête, pour Belmont, pour tout le monde ! Con mais efficace, il semblait doté d'un potentiel de dégât qu'elle n'avait pas soupçonné jusqu'à présent, et pourtant la simple idée de ''régler cette affaire'' la dégoûtait.

Tuer Miguel, le frère de son ancien coéquipier ?
Cette solution était sans doute la plus optimale d'un point de vue purement objectif, mais la Belle était pourtant très loin d'apprécier cette idée. Quant à la possibilité de s'y résoudre elle-même, directement ou indirectement, elle ne savait pas. Elle ne savait vraiment pas. Et en face de Gabriel, l'heure n'était vraiment pas à l'introspection. Surtout face au discours de son patron qui recelait – lui aussi – bien des sous-entendus. Putain, mais dans quelle foutue merde s'était-elle fourrée …

Autant dire qu'à côté, les petites magouille de Gregor Ke'h la laissaient juste totalement de marbre, là où Gabriel semblait bien plus contrarié. Sans doute parce que l'un de ses lieutenants avait tenté de le faire chuter pour mieux prendre sa place, ce qui était bien compréhensible ! Ce qui ne tarderait sans doute pas à être réglé non plus vu que Belmont se levait déjà afin de partir, lui donnant ses dernières instructions tout en précisant qu'il ne serait pas joignable. Du sang allait sans doute couler, à savoir celui de qui … de cette question qui s'envola lorsque leurs lèvres se joignirent, et ce fut un sourire absolument indéchiffrable qui monta aux ourlées de Samuelle. Mélange d'inquiétude et de promesses silencieuses.

Et sitôt que son amant eut disparu dans l'ascenseur, la demoiselle se laissa choir dans son fauteuil afin de prendre quelques instants de réflexion. Mais devait-elle réellement réfléchir, ou risquait-elle plutôt de s'empêtrer dans tout ce qui se passait ? Difficile à dire, aussi ne tarda-t-elle pas à sortir son communicateur afin de joindre Grinder à nouveau.

« Sam, j'ai toujours pas de confirmation pour le quatrième homme, mais j'ai deux ordinateurs qui tournent pour vérifier toutes les vidéo-surveillance des environs. Qui que ce soit, j'arriverais à l'identifier.

- Mmh … dis, tu crois que tu pourrais aussi identifier le contact de Gregor Ke'h sur Braxis Prime ?

- Celui qui lui fait sûrement du chantage ? Ouep bien sûr … son pseudo c'est ''Nazrim'' … je vais chercher si …

- Attends … c'est Nazrim son contact ?! Le courtier ? Cherche si ça correspond à un gars qui s'appelle Finn Nazeka !

- Euh oui … attends deux secondes … c'est ça, Finn Nazeka, courtier en bourse et avocat sur Braxis Prime, troisième fortune de la planète et marié à l'actrice Sofia Estrezenlla. Tu le connais ? Sam ? Silence Sam? Long silence Steuplait Sam, réponds et me force pas à passer en visio pour vérifier que tu …

- Je le connais. Vérifies l'intégralité de ses échanges et de ses comptes en banque, je veux savoir s'il a transmis les informations sur Belmont à quelqu'un ou s'il était en tractation pour les vendre. Le plus vite possible.

- Euuh ouais ok mais … t'es sûre que ça va ?

- Ça va. Combien de temps pour ce que je t'ai demandé ?

- Je dirais deux ou trois heures, le temps de tout vérifier et de …

- Je te donne une heure, alors dépêche-toi. »

Et sans lui laisser davantage l'occasion de répondre, la Belle coupa aussitôt la communication tandis qu'elle avait pâli. Son visage se baissant bientôt tandis qu'elle se prit un moment la tête entre les mains. Pas Nazrim putain, pas Nazrim. Elle n'avait absolument pas envie de croiser ce connard à nouveau, et le savoir impliqué dans tout ça venait de lui remuer les entrailles avec une violence rare. Elle avait envie de vomir. Et si elle ne s'était pas trouvé dans le bureau de Belmont, elle aurait sûrement envoyé valser tous les objets pour le simple plaisir de tout voir s'exploser contre un mur !

Mais non. Elle allait devoir se contenir et agir pour le mieux, et elle n'avait malheureusement rien à faire pour le moment. Pendant que Grinder faisait ses recherches, elle-même ne pouvait qu'attendre les résultats. Et se prendre la tête dans des spéculations qu'elle ne pouvait même pas vérifier …

Une bonne heure et demi plus tard cependant, ce fut cette fois-ci le Sorcier qui la contacta tandis que Sam avait rejoint son propre bureau avec un café en main, et elle prit aussitôt la communication.

« Alors alors … bon j'ai scanné toutes les vidéo-surveillance et effectivement, c'était bien Miguel. J'ai des captures d'écran dans plusieurs rues proches, et c'est bien sa voiture qui était garée pas loin, donc aucun doute possible. Je sais pas ce qu'il branlait là, mais je t'ai compilé les vidéos et les captures d'écran.

- Parfait, et pour Nazrim ?

- Attends, je peux savoir ce que tu vas faire pour Miguel ? Vraiment Sam, c'est un mec bien et tu le sais !

- Un mec bien qui se fait rincer par l'intégralité des mafias d'ici et d'ailleurs, y compris par Belmont.

- Tu déconnes ?! Mais s'il avait bossé pour Belmont, il te l'aurait forcément dit, il est pas con quand même !

- Si justement Grinder, il n'est plus à démontrer que Miguel est profondément con, mais de toutes façons ça ne te concerne plus maintenant. Et pour Nazrim ?

- Gregor Ke'h avait crypté ses dossiers avec une clé, sans doute qu'il devait envoyer tout ça puis refiler la clé ultérieurement. Toujours est-il que je suis absolument certain que ces dossiers n'ont été ni ouverts ni partagés. Par contre, Nazeka a des communication très régulières avec quelqu'un que j'ai localisé sur Miria. Avec une sécurité absolue par contre, je sais juste qu'il s'agit de quelqu'un qui fait partie du Sénat, mais impossible de savoir qui c'est. Tu veux que je continue à chercher ?

- Non, tu lâches l'affaire et tu m'envoies tout ce que tu as. Je veux aussi que tu clean les fichiers sur Belmont et qu'ils n'apparaissent plus nulle part : si dans les dossiers de Ke'h, ni dans ceux de Nazrim, ni dans les mémoires tampons … bref, je veux un ménage parfait. Je te rappelle si j'ai encore besoin de toi. Merci.

Et qu'elle raccrocha de nouveau, le sourire aux lèvres cette fois-ci. Enfin, les informations tombaient. Enfin, elle allait pouvoir agir. Et après une gorgée de café, elle composa un nouveau numéro, et un homme d'une quarantaine d'année apparut sur son écran. Classe mais un peu trop tape à l’œil, à l'image de ces nouveaux riches exhibant leur nouvelle fortune sans savoir vraiment la gérer.

« Sam … ça fait bien longtemps que je n'avais pas eu de tes nouvelles, comment vas-tu ?

- Bien Cad', et toi ?

- Je n'ai pas à me plaindre, les affaires vont bien. Je peux faire quelque chose pour toi ? Besoin d'une petite livraison ?

- À vrai dire, j'aurais besoin d'un petit service : un de mes amis est aussi un de tes clients, et il a eu une très longue semaine. J'aimerais donc lui offrir de quoi se détendre un peu, tu crois que tu pourrais lui livrer ce cadeau la prochaine fois que tu le verras ?

- Tout dépend la personne et le cadeau.

- Nazrim … je veux que tu lui fasses un mélange Acide/Mako/Astral et cocaïne … un quart de chaque, sous forme de pilule.

- …

- Donne-moi ton prix …

- T'es sûre de toi, Sam ? Sérieusement ?

- Certaine. Alors, ton prix ?

- J'aime pas vraiment ça mais … tu crois que tu pourrais m'avoir la nouvelle identité et la résidence surveillée de Béa ? T'as un des meilleurs Sorciers du milieu après tout …

- Je peux te l'obtenir, oui. Quand est-ce que tu livres Nazrim ?

- Ce soir, à 21h précise.

- Parfait, je te recontacte dès que j'ai l'info. Merci. »

Communicateur raccroché, message envoyé à Grinder, gorgée de café. Et une quart d'heure plus tard, le hackeur lui répondait avec l'identité et l'adresse, et Sam fit tout transiter vers Cad' tandis qu'elle achevait son cappuccino désormais froid.

Nazrim … elle avait rencontré cet homme lors d'une mission, il y avait bien trois ans de cela, mais le temps n'avait rien effacé de sa mémoire. Si ce type était officiellement un coursier en bourse et un avocat respectable, il avait surtout un amour pour la gente féminine assez développé … et assez immoral aussi. Amateur de sensations très – trop – fortes, la Belle s'était rapprochée de lui après que plusieurs prostituées aient été retrouvées mortes, toutes à cause de jeux BDSM qui avaient très mal tournés pour elle. La dépravation tournait de plus en plus à la torture avec Nazrim, et si Sam avait pu monter un dossier important contre cet homme – de ces preuves gravées au plus profond de sa propre chair – elle n'avait en revanche pas réussi à le faire tomber. Il était trop influent, trop bien entouré. Et la demoiselle était donc rentrée chez elle frustrée, blessée, dégoûtée … apeurée également. Choquée par ce qu'elle avait subi. Accro à la cocaïne également. C'était d'ailleurs via Nazrim qu'elle avait rencontré son dealer Cad', et même si ce dernier aurait pu rechigner à tuer l'un de ses clients, la perspective de retrouver son ex-femme planquée par les services fédéraux était bien plus forte que ses soit-disant principes de commerçant. Advînt que pourra pour la suite, elle s'en foutait de toutes façons …

----

21h35 …

Les chaînes d'informations de Braxis Prime tournaient la nouvelle en boucle depuis une dizaine de minutes : l'honorable avocat Finn Nazeka était décédé d'une overdose violente. Incompréhensible également, pour un homme si vertueux qu'il ne se droguait sans doute pas. Les journalistes affirmaient d'ailleurs que l'autopsie saurait donner davantage de détails sur cette mort odieuse, mais la Belle ne s'inquiétait pas : le mélange Acide/Mako/Astral et cocaïne était la marque de fabrique d'un assassin décédé depuis quelques années déjà, et les flics locaux n'y verraient sans doute qu'un meurtre hommage.

De son côté, la Belle éprouvait un curieux mélange de sentiments face à ce meurtre qu'elle venait indirectement de commettre : elle avait rendu justice, elle avait protégé des femmes, elle s'était vengée et elle avait sauvegardé les intérêt de Gabriel. D'une manière absolument pas légale, mais la fin ne justifiait-elle pas les moyens ? Question qu'elle repousserait bien à plus tard, aussi la demoiselle s'empara-t-elle de son communicateur à nouveau afin de laisser un message textuel à Belmont.

« J'ai la confirmation que Miguel Serkin est bien le quatrième homme du Madison Shark.
J'ai également réussi à remonter jusqu'à la personne à qui Gregor Ke'h a vendu les dossiers : il s'agit de Finn Nazeka, un avocat de Braxis Prime qui vient de mourir d'une overdose. Il était en pourparlers avec un sénateur de Miria mais je n'ai pas d'informations supplémentaires sur lui. Je me suis également arrangée pour que les dossiers en cause soient intégralement supprimés. »


Travail accompli donc, même si l'affaire de Miguel n'était pas réglée. Même si elle ne savait pas du tout où était Belmont et ce qu'il pouvait bien faire à l'heure actuelle.

Et lorsque le communicateur professionnel de son patron sonna, ce fut Sam qui décrocha comme il le lui avait demandé, et ce fut pour entendre une voix totalement paniquée qu'elle reconnut aussitôt.

« Ned c'est Sam Kevork. Monsieur Belmont est injoignable pour le moment, mais qu'est-ce qui se passe ? Est-ce que je peux t'aider ?

- Sam ! C'est … je … enfin … putain je sais pas quoi faire !

- Calme-toi Ned, respire, ça va aller. Qui est mort ?

- Gabriel m'avait demandé de suivre un flic, l'inspecteur Gravin … mais j'ai vu quelqu'un chez lui … puis les coups de feu … putain Sam je dois faire quoi ?! Il est mort et … mais c'est la première fois que je vois un mort !!! »

Au bout du fil, il était évident que le jeune homme était totalement paniqué, et la demoiselle crut même deviner des larmes et des sanglots. Mais à son corps défendant, tomber sur un cadavre pouvait effectivement être traumatisant, surtout lorsqu'on se retrouvait de fait sur la scène de crime.

« Écoute Ned, surtout tu ne touches à rien. File-moi l'adresse et attends moi près de l'immeuble, j'arrive tout de suite. Et reste très discret. »

Et sitôt l'adresse notée, la Belle quitta son canapé pour enfiler une paire de bottes noires et une veste en cuir, récupérant son arme puis rejoignant sa voiture afin de rallier l'adresse du meurtre le plus vite possible. Un immeuble de deux étages situé dans un vieux quartier un peu craignos … le genre d'endroit où des bruits de tirs ne devraient en théorie pas attirer les flics trop rapidement. Sur le trottoir, elle repéra ainsi rapidement Ned qui semblait trépigner – le visage dissimulé sous sa capuche – et elle le rejoignit tandis qu'ils s'engouffraient déjà dans le hall puis montaient dans l'appartement. Pour se figer devant cette scène.

Le corps couvert de sang, une carte de vœux profondément introduite dans une plaie. Son assassin avait encore frappé …

« Alors, on fait quoi ?! »

Juste à côté d'elle, le gosse semblait totalement paniqué, et Sam respira profondément afin de se calmer, afin de prendre les choses en main.

« La gerbe, c'est toi ?

- Euh oui … désolé mais …

- C'est pas grave, il va juste falloir nettoyer pour que les flics ne trouvent pas ton ADN. Si t'as des gants, enfile-les. Sinon tu touches à rien. T'as touché des trucs d'ailleurs ?

- J'avais des gants, c'est bon … »

Comme s'il sentait qu'il devait se justifier, le gamin venait d'ailleurs de brandir ses mains pour le prouver, mais Sam n'y jeta qu'un rapide coup d’œil tandis que son cerveau tournait déjà à plein régime : nettoyer la scène, récupérer les preuves, faire disparaître les monceaux de cartons sur Belmont qui s'entassaient dans l'appartement. Le tout en un temps record !

« Bon écoute, Gravin a dû réunir toutes ses recherches ici, alors tu vas récupérer tous ses cartons et les balancer dans ma bagnole. Pendant ce temps, je m'occupe du reste. »

Avec une bonne quinzaine de cartons, Ned allait avoir quelques allers-retours à faire, et la Belle allait donc profiter de ses absences pour photographier la scène sous tous les angles. Pour balancer un bidon de javelle complet sur le vomi, histoire de supprimer toute trace ADN. Pour réunir tout l'alcool trouvable dans cet appartement … et une fois que tout fut évacué, Sam observa les lieux une dernière fois pendant qu'elle entendait les pas du gamin qui la rejoignait.

« Et maintenant ?

- Pas le temps de nettoyer en profondeur, alors on va brûler l'appartement pour effacer les dernières traces.

- Tu veux lui mettre le feu ?! Mais … mais …

- Calme-toi Ned, je vais m'en occuper. Toi tu t'installes dans la voiture et tu m'attends. J'en ai pour une minute. »

Et sitôt qu'elle l'entendit quitter les lieux, la demoiselle récupéra un sachet stérile utilisé pour les preuves, puis elle récupéra la carte de vœux dorée qu'elle glissa ensuite dans sa veste. Aspergeant bientôt le corps avec des litres d'alcool, répandant le liquide un peu partout sur le tapis, puis allumant le feu qui embrasa bientôt le cadavre. Elle ne pouvait rien faire de plus, elle espérait seulement qu'elle préserverait ainsi son enquête au mieux. Et sans attendre davantage, elle sortit elle aussi, quittant l'immeuble lorsqu'elle entendit l'alarme incendie se mettre en route, tandis qu'elle démarrait sans attendre.

« Ça va aller ?

- Je … ouais … merci d'être venue. J'arrivais pas à joindre Gabriel et je savais que Dennis était pas là non plus, je sais pas ce que j'aurais fait sinon.

- C'est rien, t'inquiète pas. Tu veux que je te ramène chez toi?

- Si ça te gène pas ? Et tous ces cartons, on en fait quoi ?

- C'est pas un soucis, t'inquiète pas. Et pour les cartons, je vais ramener tout ça à Ethan. Est-ce que tu as vu qui a buté ce flic ? »

Et une heure plus tard, Sam avait laissé Ned en bas de chez lui, puis elle avait tenté de joindre Ethan, mais en vain. À l'image de Gabriel, lui aussi était aux abonnés absents, et la Belle fut bientôt en contact avec l'un des gardes du corps qu'elle avait pu croiser lorsque Belmont avait été grièvement blessé, et ce dernier lui indiqua de tout ramener à la Tour Belmont, où il l'aida à tout décharger, avant qu'elle ne put rentrer enfin chez elle.

Un peu fatiguée, mais surtout l'esprit bouillonnant de question : pourquoi Gravin avait-il été tué par son assassin ? Surtout ce soir où Gabriel et ses deux plus proches amis étaient absents ? Était-ce un hasard, ou alors est-ce qu'ils étaient impliqués ? Difficile de le savoir, mais avec ce qu'elle avait récupéré sur la scène de crime, Sam espérait bien trouver quelque chose. Une piste, un indice … même un tout petit truc. De quoi la mettre sur la trace de ce tueur. De quoi – au moins – lui permettre de penser qu'il ne s'agissait pas de Gabriel. Parce que si c'était vraiment lui … elle ne savait pas trop … elle ne savait pas du tout. Mais ça la mettait mal à l'aise. De ce malaise qui l'avait étreint plusieurs fois dans la journée.

Ink, blood and more ... [Calville] - Page 6 181230065412287343




"Une nouvelle terreur a émergé de la mort, une nouvelle superstition a conquis la forteresse inexpugnable de l'éternité.
Je suis une légende."

R. Matheson
Revenir en haut Aller en bas
 
Calville
Calville
MESSAGES : 223
INSCRIPTION : 30/06/2018
ÂGE : 37
CRÉDITS : Funnyanimals2017

UNIVERS FÉTICHE : Historique, Science Fiction, Reel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2719-du-rp-a-gogo#58230 http://www.letempsdunrp.com/t2582-lui-elle-moi-eux-nous-entre-autre#55932
Flash

Ink, blood and more ... [Calville] - Page 6 Empty


Gabriel Belmont

J'ai 38 ans et je vis à New Chic', USA. Dans la vie, je suis L'un des plus grand trafiquant sur Terre et ma place au soleil se dessine aussi sur diverses planètes . Le secret de mon identité fait en sorte que je ne suis jamais inquiété et si c'est le cas j'ai assez de pouvoir pour acheter ou faire chanter celui qui me rendra blanc comme neige.
Je suis autodidacte, calme, malin, et surtout dangereux. Le luxe et la luxure sont mes défauts les plus probants et du haut de mes 1.91m on me trouve charmant et charismatique. J'ai un fils de 12 ans que je tiens éloigné de mes affaires. Il est ma plus belle réussite. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf et je le vis plutôt extrêmement mal.

Informations supplémentaires ici.


Tom Ellis ©️Calville


Il n'avait pas emmené Sam avec lui. A quoi bon lui infliger ce qu'elle verrait ? Le meurtre d'un homme elle connaissait, la violence de Gabriel aussi, en ajouter ferait quoi de plus ? Qu'elle le deteste? qu'elle prenne peur, meme s'il sentait qu'il en faudrait beaucoup plus. Et puis ajoutons à cela qu'elle était flic, et autant la mort de Karl était une guerre intestine avec cette fin prévue, une sorte de légitime défense , il aurait pu trouver une parade pour ne pas se faire coffrer, mais là, là ici c’était un peu comme avec les frères Karaz quand il les avait eu entre ses mains. Une irrépressible envie de tuer, tuer ceux qui avaient voulu le faire abattre comme un chien ou lui voler l'oeuvre de toute une vie. Plus il remontait cette chaîne de commanditaire, plus il avait du mal à contenir une haine profonde. Si le message était passé aux Cinq et aux ennemis divers il faudrait ici passer un message à ceux de son réseau. Soit on le tuait, soit on mourrait, il n'y avait pas de demi mesure, jamais Belmont ne le permettrait.  Ethan l'attendait devant la Tour et monta avec lui à l'arrière du véhicule.


Gregor est bloqué chez lui pour l'instant. Il s'est passé quoi ?

Tendant la clé que Sam lui avait refilé, le garde en prit connaissance avant que son poing ne cogne la tablette de bois précieux sur laquelle reposait quelques bouteilles et verres qui tintèrent avec violence.

Les bâtards. On commence par qui.

- Wes Adams.

Gregor était moins important, juste un opportuniste qui n'avait même pas réussi à protéger ses propres données, son tour viendrait. Wes s'était différent. Il avait tué Korrvick, et avait voulu lui mettre cela sur le dos, qui plus est il avait par cet acte interrompu un moment rare avec Sam et l'avait conduit à une soirée douloureuse. Meme si l’intérêt de Belmont pour ce type était uniquement du fait qu'il ait travaillé pour Karl Maarsh'an, Wes avait préparé son coup quelque soit le motif, il savait qu'il devrait fuir un jour ou l'autre et en plus il s’était adressé à SON sorcier !  Un tout. Un peu plus qu'un tout. Une ignominie que Gabriel ne laisserait pas passer.

C'est Ethan qui, ayant un œil sur tous les hommes de Belmont, savait où trouver le dénommé Wes qui avait quitté son appartement de New Chic pour aller à l’ancienne Boston qui loin de l’évolution de N.C. ressemblait à une plaine désertique ou quelques entrepôts s’élevaient à peine à l'horizon. Et le plus discrètement du monde, une piste pour des navettes, plus d'une fois ce point avait été utilisé par Gabriel pour ses trafics divers, Le point de repli de Wes Adams commençait ici, attendant une navette pour pouvoir partir sur Maryel IV, ses fonds ayant été gelé il n'avait que ce plan foireux de repli pour tenter d’échapper à la Terre. Il se doutait bien de qui cela venait et il ne voulait être là pour se faire massacrer. Un vague hangar offrait un abri alors que les navettes allaient et venaient, emportant ou apportant toute sorte de marchandises. Wes semblait plus detendu, ici on le connaissait à peine et personne ne le remarquait, lui meme était plongé dans les dernières informations de la Fédération qui avait signé un traité de paix entre Rivar II et Olua IV, en tirant un bénéfice sur l'exploitation de Colbalt sur les deux planètes. A peine remarqua t-il que la salle "d'attente" s'etait vidée en peu de temps.


21h28.

- Wes Adams, quelle surprise, vous ici. Le monde est petit ne trouvez vous pas ?

Cette voix presque amicale, narquoise lui fit recracher le café bas de gamme de ce genre d'endroit. Devant lui installé un Gabriel au regard inquisiteur malgré le vague sourire enjôleur . Derrière lui, Ethan droit en piquet.

- Wes Wes... ou Asari que dis-je, vous avez été un vilain garçon.

Merde. Il savait. Voilà ce que le regard qui s'arrondissait de Adams trahissait comme réflexions.

- Gabriel.. Monsieur Belmont, ce n'est pas ce que vous croyez, je voulais juste que ce contrat ne voit pas le jour, Karl aurait eu trop de pouvoir avec votre réseau. J'esperais que vous vous sépariez en mauvais termes et que Karl perde tout, mais c'est parti en couilles avec Korrvick, je ne voulais pas.. enfin je voulais juste lui faire peur. Mais ce type m'a dit que le tronçonner, c'est Lui qui a voulu qu'on vous fasse porté le chapeau pas moi, vous comprenez?

- Mais bien sur Ton totalement ironique en Hochant la tete ne quittant pas son regard
Ink, blood and more ... [Calville] - Page 6 Giphy

Je comprends que vous me prenez pour un con. J'ai vu les videos autant du Madison Shark que de l'entrepot où vous avez tué cet infernal gamin. Vous ne semblez pas etre terriblement attristé de ce que va suivre.
- Je deteste les Maarsh'an vous le savez, mais en aucun cas on ne m'avait dit qu'on allait vous impliquer la dedans.
- Les autres?
- Un flic, genre poivrot, Sarkin? Serkin? un truc comme ça. Gregor K'eh, ouais il vous a trahi et pour du fric !  Et le troisième je ne sais pas mais il doit faire parti de la haute. C'est Gregor qui nous l'a amené.  
- Bien vous voyez ce n'est pas si difficile que cela. Se levant il remit son bouton de veste, geste plus mecanique qu'utile.
- Vous .. me laissez partir ?

Un dernier sourire sans réponse avant de tourner les talons, laissant un Wes Adams soulagé, avant qu'un léger bruit de silencieux souffle dans le hangar vide . Ethan remit son arme encore fumante dans son fourreau laissant le corps de Wes assis dans le fauteuil un joli trou dans la tete faisant goûter le sang sur la tablette , qui annonçait en flash spécial la mort d'un célèbre avocat.

- Nettoies moi ça, qu'on ne le retrouve pas.

Dix minutes plus tard le véhicule de Gabriel démarrait , toute trace avait disparu et le corps enseveli dans le désert, surement ni le premier, ni le dernier à joncher l’étendue de sable. Le message de Sam lui parvient alors qu'ils venaient de se remettre en route. Un message transmis entre plusieurs serveurs pour que personne ne lui le tracer sur Terre ou ailleurs. Un sénateur de Miria. LE sénateur ? L'ironie de la situation le fit rire doucement. Alors ca, ca allait etre amusant à régler.

- Iktotch de Miria. Pourquoi ne suis je pas étonné dit-il en refermant son téléphone. L'histoire c'etait pourtant déroulée avant que Gabriel ne le débarque des Cinq, mais peut-etre avait-il senti le vent tourner et prit les devants pour que le réseau de Belmont ne supplante pas le sien. Visiblement ca n'avait pas été suffisant. - Sam a reussit à retrouver les dossiers qu'il avait sur moi. Il était fier et pas qu'un peu de cette belle jeune femme . Fier d'elle, fier d'eux.
- J'l'aime pas
- Il faudra t'y faire Ethan, elle fait partie de ma vie que tu le veuilles ou pas.
- Ah.. Ca y est vous avez..
- Oui et le reste ne te regarde pas.
- Elle vous ménera à votre perte.
- Oui .. Laconique .. Peut-etre, mais pour l'instant elle m'offre ce dont j'ai besoin, donc tu la laches.

Le trajet retour fut beaucoup plus long et taiseux des deux cotés. Ethan tentait de rester calme face à la catastrophe annoncée et Gabriel n'avait nulle envie de discuter avec lui de sa vie. C'est au beau milieu de la nuit que le véhicule sombre se gara devant chez Ke'h. Bien que l'heure fut avancée, la maison résonnait d'une musique absolument insupportable mêlant electro et une vague tentative de musique classique, une horreur. Et pourtant une dizaine d'abruti(e)s nue dansaient comme dans les orgies romaines mais en plus trasch.

Gabriel ayant ses informations n''était pas obligé de venir ici pour en savoir plus, mais il n’était plus là pour ca. Il fallait faire des exemples, il fallait faire du violent pour qu'on lui foute la paix et qu'on ne tente plus de le balancer dans des histoires sans s'assurer derrière il ne s'en relèverait pas. Il sortit du véhicule et entra, suivi d’Ethan, dans la grande maison comme un roi en son domaine, ici on le connaissait, on le reconnaissait. Avenant avec les invités meme si la musique tapait durement sur sa patience, il salua, embrassa , celles et ceux qui venaient à lui avant que Gregor, prévenu de son arrivée, ne vienne à sa rencontre. Les bras en accolade,


- Monsieur Belmont quelle surprise.

- Oui la soirée est très surprenante. Permettez. Prenant le bras de Gregor il l’entraîna dehors avec pas mal de brusquerie. Les regards des invités d'abord étonnés, puis chacun retourna à sa conversation ou à sa danse. Il valait mieux ne pas se mêler de ce genre de chose. Il le relâcha à l’extérieur, la piscine faisait scintiller les lumières de New Chic. La vue n'était pas mal du tout.

- Que .. que .. se passe t-il ?

Gabriel assis sur l'un de ses bains de soleil avait allumé une cigarette ne regardant pas le traitre .

- Je ne sais pas ce qu'il y a de plus frustrant, que vous m'ayez trahi ou que vous l'ayez si mal fait.

- Non.. non je suis fidèle au réseau
- Wes est mort, le flic va disparaitre et votre sénateur ne vous sera plus d'aucune utilité pour vos dettes. Aurais je oublié quelque chose ?
- Non vous .. Cette fois ci ce fut Gabriel qui coupa court à la conversation ayant sorti son arme pour en finir. Le corps tomba dans la piscine comme un e pierre, le sang commençant à s’échapper du corps pour en envahir l'eau. La balle dans la tete avait fait son oeuvre, et deux autres l'accompagnèrent au niveau du coeur, petite signature que voulez vous on ne s'en lasse pas. Déjà deux hommes de Gabriel arrivaient pour le tirer de l'eau et faire disparaître le corps. A  l’intérieur la fête continuait comme si de rien n'etait.


- Qu'est - ce qu'on fait pour le Sénateur ?  
- J'ai ma petite idée.

Aux alentours de quatre heures du matin, l'annonce du meurtre de Iktotch de Miria par sa maîtresse dans un club Sado de Braxis fit la une des nouvelles. La respectabilité de la famille Miria était définitivement foutue. Gabriel n'avait rien - pas trop - à voir avec cette disparition. Seulement il avait prévenu les Cinq de cette pomme pourrie chez eux, du moins à cette époque. la réponse ne s'était pas faite attendre et défilaient en boucle sur les chaines mondiales faisant le parallèle entre ce meurtre et la mort "accidentelle " de l'avocat Finn Nazeka. La disparition de Grands hommes, meme si les informations parlaient de toute sorte de trafic, et d'une ancienne histoire impliquant Nazeka. La question se posait. Quelle rapport ? Il décrocha son holo   

- Nadiel ? Trouves moi ce que tu peux sur Finn Nazeka et Ikotoch de Miria. J'ai dis tout et pas que la partie visible de l’iceberg  

6h28.

Les choses revenaient en ordre alors qu'il passa la porte de son appartement. La nuit avait été longue. Il s'occuperait du reste plus tard. Loin de connaitre le sort reservé à Gravin, il s'effondra sur le lit oubliant les heures passantes pour dormir. Il le ferait sans qu'aucun visage ne vienne le hanter. Il avait fait ce qu'il avait à faire. Simplement.


RP en discussion : Thème star wars: Mioon / Thème autre : Vie antérieur-phobie : Hiyorin

Ink, blood and more ... [Calville] - Page 6 620785chatbott
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Mioon
Mioon
Féminin MESSAGES : 323
INSCRIPTION : 27/12/2018
ÂGE : 32
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 http://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 http://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
Pigeon

Ink, blood and more ... [Calville] - Page 6 Empty


Sam
Kevork

J'ai 28 ans et je vis à New-Chic', USA. Dans la vie, je suis flic infiltrée au sein de la mafia et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma situation, je suis célibataire et je ne me pose pas de question là-dessus.

De son vrai nom Samuelle Karesh, Sam est une lieutenant de police actuellement infiltrée au sein de la mafia dans le but de débusquer un tueur de flics. À savoir également que son vrai prénom – Samuelle – est une information que trèèèès peu de gens connaissent : sa mère, son chef direct, pt'être une ou deux autres personnes, mais c'est guère tout. Tout le monde la connaît sous le nom de Sam, et c'est très bien comme ça.


Alice Kelson© Mioon
Si leurs deux nuits avaient été agitées, Sam ne réussit quant à elle pas à retrouver le sommeil lorsqu'elle retourna enfin à son appartement, et pour cause : voir Nazrim resurgir à l'improviste dans sa vie l'avait réellement remuée, aussi avait-elle bien conscience que dormir ne pourrait lui apporter qu'une flopée de cauchemars. Une douleur lancinante – même si purement psychologique – au niveau de la cuisse également. S'allonger ne servirait donc à rien, et la Belle avait donc effectuée elle-même un relevé d'empreintes sur la carte de vœux récupérée sur la scène de crime. Deux empreintes partielles mais avec un peu de chance, elle aurait toujours un résultat, tandis qu'elle avait tout envoyé à Grinder pour qu'il lui servît d'intermédiaire jusqu'à un labo clandestin qui était dévolu aux boulots en infiltration. De ces boulots situés sur la limite, et dont le résultat ne devait donc pas tomber entre n'importe quelles mains …

----

8h45 …

Après une douche et un petit-déjeuner, Sam se sentait déjà mieux même si elle enchaînait avec une seconde nuit sans sommeil, mais ça ne se voyait pourtant absolument pas. Ni cerne ni fatigue excessive, la Belle était toujours aussi agréable à regarder tandis qu'elle sirotait son café, et ce fut quelques coups frappés à sa porte qui la tirèrent de sa torpeur matinale. Pour découvrir que c'était un Ned nerveux qui attendait – mal à l'aise – sur le pas de sa porte.

« Ah Sam … c'est cool, je voulais vraiment te remercier pour cette nuit, tu m'as sauvé !

- C'est rien, je te l'ai déjà dit, t'es quand même pas venu juste pour me remercier encore une fois ?

- En fait, non … j'aurais besoin que tu me rendes encore un service si ça ne te gène pas … je … tu crois que tu pourrais m'accompagner à la Tour Belmont ? Non parce que … Gabriel m'a confié un gros truc et je me suis vautré, alors ce serait cool si tu acceptais de venir pour … je sais pas trop … dire que j'ai pas trop foiré quand même ? Tu vois ?

- Attends calme-toi Ned, t'as rien foiré du tout. Mais si tu veux, ça ne me dérange pas de venir avec toi. Laisse-moi juste cinq minutes pour me préparer. Et rentre en attendant, reste pas sur le pallier. »

Comme lorsque Gabriel avait débarqué à l'improviste, Ned venait en effet de découvrir une Sam en mode relax – short et tee-shirt d'un vieux groupe de metal – à croire qu'elle passait sa vie à se trimballer dans ce genre de tenue lorsqu'elle ne bossait pas !

« Sers-toi un truc si t'as faim, j'arrive ! »

À l'intérieur, c'était toujours le même bordel qui régnait un peu partout, et c'était donc sur son habituelle table basse trônant devant son canapé qu'elle s'était servie une tasse de café et un bol de céréales. Devant le journal télévisé qui débitait ses informations à volume réduit, et son ordinateur allumé à côté pour lui permettre de travailler en même temps. Sam, ou le concept même de bordel organisé …

Et laissant ainsi Ned quelques minutes, la Belle alla se vêtir d'un tailleur pantalon toujours aussi classe, accompagné d'un chemisier bleu nuit qui faisait ressortir ses yeux, et de bottines noires à talons. Et comme avec Gabriel, le passage à la salle de bain ne prit là aussi que quelques minutes, et Sam fut rapidement de retour au salon afin de récupérer quelques dossiers et son ordinateur, qui finirent leur course dans sa sacoche. Direction la Tour Belmont !

Et dans la Tour Belmont justement, une curieuse agitation venait de se propager à l'étage abritant le bureau du maître des lieux, et malgré l'intervention de la secrétaire et de deux gardes du corps, Gabriel vit un flic débarquer chez lui à 9h tapantes ! Un jeune loup en costard-cravate impeccable, pompes bien cirées et cheveux gominés à l'ancienne. Sourire suffisant au coin des lèvres tandis qu'il repoussa vivement la porte pour faire une entrée fracassante façon entrée des artistes !

Ink, blood and more ... [Calville] - Page 6 WeightyShortBrahmanbull-small

« Et voilà Don Vito Corleone, le Parrain de New Chic' !! sympa la tour ! Bon un peu tape-à-l’œil mais j'imagine qu'il faut bien ça pour ne pas passer pour un branquignole ! Et les gardes du corps mais ils sont parfaits ! Ah non mais tout dans le cliiiché, tout dans la gueule de gangster des années 50 … ouais je sais, la mort de Marlon Brando est vraiment une immense perte dans les rangs des gens comme vous et … ah ouais … »

Planté au milieu du bureau de Belmont, le flic venait de se figer tout en détaillant le maître des lieux. Esquissant bientôt une petite grimace un peu gênée.

« Ah non mais quand on m'a dit ''tu verras à New Chic' y'a Gabriel Belmont, le dirigeant de la mafia et tout et tout et tout'' moi je m'attendais à … à … non mais t'as quel âge en fait ?! Bon ok, j'suis pas vieux non plus avec mes 34 ans mais quand même, je m'attendais vraiment à trouver quelqu'un qui ait la classe de Don Corleone, et pas un play-boy avec une allure de jet-setteur monégasque ! C'est pas que je sois déçu, mais c'est que j'ai l'impression qu'on s'est foutu de ma gueule avec cette histoire de mutation … 'fin bon, j'suis pas là pour me plaindre, alors on enchaîne !! »

Pause théâtrale, et l'excité tira bientôt de sa poche, une enveloppe kraft d'où il sortit plusieurs photographies. Divers clichés affichant un corps calciné et un appartement qui avait lui aussi été la proie des flammes.

« Don Corleone … p'tain non rien à faire, même moi j'arrive pas à y croire … ah si, vous avez un surnom dans le milieu ! Alors euh … bordel c'était quoi … Michelangelo, comme la Tortue Ninja ? Ouais c'est cool ça, donc … Michelangelo, je vous annonce que vous êtes le principal suspect dans l'assassinat de l'inspecteur Gravin ! Oui ce tas de cendre là, c'était l'inspecteur Gravin … et comme il vous collait au cul comme la chaude-pisse à celui d'une prostituée, vous comprendrez bien que je vais devoir vous poser quelques questions ! Donc : où étiez-vous hier soir entre 21h et 22h ? En compagnie de qui ? Ah et me dites pas avec vos gardes du corps ou la miss Moneypenny de l'accueil hein, parce que personne n'irait croire ça ! Jusqu'à aujourd'hui, vous aviez l'habitude de distribuer des pots de vin à tous les flics de New Chic', n'est-ce pas ? Et ben maintenant, je vous annonce que c'est fini, parce que je ne suis pas un grand fan de la corruption ! »

Si cet homme avait fait le mariole depuis son entrée dans la pièce, il avait soudainement l'air d'être très sérieux. Très décidé aussi, tandis qu'il fixait désormais Gabriel avec un sourire en coin qui semblait sous-entendre bien des choses.

« Quoi qu'il en soit et avec tout le mal que vous vous êtes donné pour abattre cet homme, je vous fais cadeau des photos … vous pourrez tapisser les murs de votre cellule avec quand je vous aurais coffré. Mais bonne journée quand même … »

Et sans même avoir décliné ni son identité ni posé d'autres questions, le flic tourna aussitôt les talons afin de quitter les lieux, et ce fut en sortant de l'ascenseur que la rumeur de sa présence ici arriva aux oreilles de Sam et Ned. Et d'un Ned qui rougit aussitôt tandis que ses mains tremblèrent.

« Il sait Sam … merde il sait … qu'est-ce qu'on va faire ? J'veux pas que Gabriel tombe à cause de moi, j'veux pas que … »

Paniqué, le gamin était totalement paniqué ! Dans cet état, mieux valait donc éviter qu'il croisât qui que ce fût, et la Belle l'alpagua donc aussitôt par le col afin de le tirer dans la petite salle de réunion qui se trouvait la plus proche. Ne perdant pas un instant tandis qu'elle entendait l'autre timbré ouvrir toutes les portes à la volée pour coller son nez partout. Une technique comme une autre pour jeter un œil et repérer les visages – intimidation et repérage demeuraient des tactiques très classiques – et aussitôt, Sam s'allongea sur la longue table tandis que ses jambes s'enroulèrent autour de la taille de Ned pour l'attirer entre ses cuisses. Sa main droite venant le choper par le col pour le pencher sur elle dans la position de deux amants qui … furent surpris par le flic cinq secondes plus tard. Flic goguenard qui s'esclaffa aussitôt d'un « Rhooooo les coquinous ! » avant d'enfin disparaître dans l'ascenseur. Les deux coquinous se redressant alors pour tomber sur le regard noir de Gabriel qui ne sembla pas apprécier la scène plus que ça pour sa part. En tout cas d'un œil extérieur, c'était bien l'impression qu'il donnait tandis qu'il venait de refermer la porte dans son dos.

Autant dire qu'il n'en fallut pas davantage au jeune homme pour se sentir encore un peu plus mal à l'aise, et il se recula précipitamment loin de Sam, avant de s'embarquer aussitôt dans des explications confuses.

« Je suis vraiment désolé, Monsieur Belmont, je vous le jure ! Je … je voulais vraiment pas vous faire ça mais … mais je sais pas ce qui s'est passé ! Mais je voulais pas, je vous le jure ! Alors avec Sam on … on a … je suis désolé ! »

Oh putain, le pauvre Ned s'enfonçait vraiment là ! Si la situation n'avait pas été délicate, et que Gabriel n'avait pas été réputé pour se mettre parfois dans une colère noire, la Belle aurait peut-être laissé tout ça se prolonger, juste histoire de voir si le gamin était capable de s'enfoncer encore plus. Sans mauvais jeux de mots d'ailleurs ! Parce que là, Gabriel devait juste avoir l'impression que le jeune homme tâchait de justifier pourquoi il était en train de se taper Sam …

« Calme-toi Ned, je m'en occupe. Gabriel, il était seulement totalement paniqué à l'idée de tomber sur un flic, donc j'ai fait ce que j'ai pu pour qu'ils ne se croisent justement pas. Ça s'est mal passé hier soir, il m'a appelé après que Gravin se soit fait descendre, mais ne t'inquiète pas pour le reste : je me suis occupée de tout nettoyer. On a récupéré tous les dossiers sur toi et les douilles, j'ai javellisé et brûlé l'endroit … ils ne devraient absolument rien trouver dans ces conditions. »

Après tout, ils avaient tout vérifié plusieurs fois, et Sam avait été particulièrement méticuleuse dans la mesure où elle savait exactement quoi chercher. Mais de son côté, Ned avait franchement l'air en fin de vie, et il tirait présentement une tête de chien battu.

« Je suis tellement désolé … vous m'avez demandé de le surveiller mais j'ai rien pu faire, tout s'est tellement mal passé … alors que je voulais tellement bien faire … »

Pauvre gosse … c'était flagrant qu'il voulait bien faire, et Sam aurait presque eu de la peine pour lui.

Ink, blood and more ... [Calville] - Page 6 181230065412287343



"Une nouvelle terreur a émergé de la mort, une nouvelle superstition a conquis la forteresse inexpugnable de l'éternité.
Je suis une légende."

R. Matheson
Revenir en haut Aller en bas
 
Calville
Calville
MESSAGES : 223
INSCRIPTION : 30/06/2018
ÂGE : 37
CRÉDITS : Funnyanimals2017

UNIVERS FÉTICHE : Historique, Science Fiction, Reel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2719-du-rp-a-gogo#58230 http://www.letempsdunrp.com/t2582-lui-elle-moi-eux-nous-entre-autre#55932
Flash

Ink, blood and more ... [Calville] - Page 6 Empty


Gabriel Belmont

J'ai 38 ans et je vis à New Chic', USA. Dans la vie, je suis L'un des plus grand trafiquant sur Terre et ma place au soleil se dessine aussi sur diverses planètes . Le secret de mon identité fait en sorte que je ne suis jamais inquiété et si c'est le cas j'ai assez de pouvoir pour acheter ou faire chanter celui qui me rendra blanc comme neige.
Je suis autodidacte, calme, malin, et surtout dangereux. Le luxe et la luxure sont mes défauts les plus probants et du haut de mes 1.91m on me trouve charmant et charismatique. J'ai un fils de 12 ans que je tiens éloigné de mes affaires. Il est ma plus belle réussite. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf et je le vis plutôt extrêmement mal.

Informations supplémentaires ici.


Tom Ellis ©️Calville


Une heure, il n'avait dormi qu'une heure avant que son réveil ne se mette à jouer du clairon musical pour le sortir de Morphée et de ses bras. Il avait le nez dans l'oreiller et s'était endormi habillé sur ce confortable lit. Il chercha d'une main Sam à ses cotés, il avait besoin qu'elle soit là, mais aucune trace de son corps brûlant à ses cotés, besoin de ses baisers besoin de .. .  Et la nuit lui revient. Sanglante. Parfaite ou presque . Ses affaires revenaient en ordre il avait décimé l'arbre pourri, ses branches et ramifications. Il ne lui restait plus qu'a trouver Miguel Serkin et la boucle serait bouclée. Il n'avait pas encore décidé de ce qu'il réserverait à cet homme, la mort serait .. compliquée pour des raisons personnelles, mais il fallait néanmoins que cet idiot comprenne bien qu'on ne s'en prend pas à lui sans en payer le prix.

Pour l'instant le prix était un réveil compliqué. Un bon Gabriel en forme devait avoir minimum 3 ou 4 heures de sommeil, mais une seule ? c’était techniquement pas possible.  Il se tourna dans le lit étalant ses bras en croix sur la surface du couchage les yeux se fermaient tout seul. La bonne volonté de reprendre ses affaires là ou il les avait laissé s'estompait sous le sommeil lourd qui l'emportait. Jusqu'a ce moment où le lit fut envahi par un Thomas débordant d’énergie.

- Papa pour ce soir tu crois que Sam aimerait une fleur ? Et si je m'habillais mieux ? Tu crois qu'elle viendra ? Tu penses qu'elle va être sympa ? Elle aime quoi? Je veux lui plaire p'pa, dis moi ce que je peux faire !
- Restes toi même mon grand, elle t'aimera j'en suis sur.
- Oui.. je vais lui offrir un cadeau comme ça elle restera ! 10 secondes plus tard la tornade était partie, et les yeux bien ouvert de Gabriel fixant le plafond. Sam viendrait le soir même chez eux, découvrirait une vie simple qu'ils menaient à deux. Et si c'était une erreur? Trop tôt ? Et si cette merveilleuse nuit n'en apportait aucune autre? Sous ses questions il se redressa et partit sous la douche fraîche pour finir de se reveiller et qu'il n'arrive pas à la Tour avec un regard de chien battu et affamé.

Nouveau costume noir, chemise dans le même ton, pas de cravate, il avait horreur de ca, il descendit afin de partir vers la Tour. Il aurait du travail aujourd'hui et nul doute que sa journée serait mouvementé.  Il n'avait pas reprit son holocom depuis la veille, ignorant tout des événements de la veille et de la mort de Gravin.

8h49. Il était entré dans son bureau , Ethan avait suivi peu après. Les nouvelles qu'il avait à lui annoncer n'etaient pas bonne. Gravin mort il ne savait ni ou, ni comment, mais bel et bien mort, Sam qui s'était retrouvée au milieu de tout ca et qui avait amené les dossiers de Gravin à la Tour- Pourquoi d'ailleurs les avait-elle ?- Gabriel allait lui poser directement la question, quand une espèce d’olibrius força sa porte sous les cris d'une secrétaire qui ne pouvait rien faire malheureusement. D'un vague geste il lui signifia que ce n'etait rien, et elle referma la porte. Ethan se plaça derrière lui sans un mot. Gabriel observait l'homme pendant qu'il débitait ses idioties avec cet air "mais qu'est-ce que c'est que ca?". Les mains croisées sur son ventre il écoutait compliment sur compliment.  Marlon Brando et le Parrain? une idée de film pour ce soir. Un classique parmi les classiques. Le parallèle était amusant.


- un play-boy avec une allure de jet-setteur monégasque


- Je préféré le terme mégalomane autodidacte c'est nettement plus distingué. Je pense que vous vous êtes trompé d'étage ou d'immeuble, peut-être d'époque. Il n'y a pas de .. mafia ici. Juste des affaires légales au possible.

Mais il ne l'écoute pas ou il fait bien semblant pour rester dans ce role d'idiot de la Tour
- Bla bla bla..
Donc : où étiez-vous hier soir entre 21h et 22h ? En compagnie de qui ? Ah et me dites pas avec vos gardes du corps ou la miss Moneypenny de l'accueil hein, parce que personne n'irait croire ça

Ainsi donc c'était ça. Gravin faisait encore des siennes, même transformé en cendre vu les photos qu'on lui fourra sous le nez. Il observa la scène sans le moindre dégout, au contraire. C’était un beau travail de démolition de preuves. Sam? Surement.

- Ca a  toujours été un flambeur.  Cet espèce de connard s'avalait un whisky immonde, ca a du lui couter ce traitement, Connard pas moins que vous à première vue si ca peut vous rassurer. Vous me voyez navré vraiment pour cette perte .. comment dire, incommensurable , la prochaine fois qu'un de vos collègues se fera buter, je ferais en sorte d'avoir un alibi solide, promis pas de garde ni secrétaire. Quand à répondre à votre question, vous venez ici sans mandat, vous entrez dans mon bureau sans y avoir été invité. Je ne répondrais donc pas à vos questions car c'est mon droit. Vous n'etes pas censé respecter la loi, monsieur comment déjà ?ah oui Bozo le clown. Alors vous reprenez vos questions, vos photos et vous vous barrez.

Gabriel lui relança à la figure les photos de Gravin avant qu'il ne sorte, avec ce dédain habituel qu'il avait pour ce genre de fouille merde impoli.  

- C'est quoi ce con.

- Je ne sais pas, renseignes toi. Je n'aime pas beaucoup ce genre de flics.

Ethan ressorti aussitôt passant derrière le type qui ouvrait porte sur porte , Gabriel suivait cet individu à quelques mètres, indiquant d'un geste de la main de se calmer à ses employés et gardes qui n'attendaient qu'un signe pour mettre ce petit con dehors. Qu'il regarde bien, il ne trouverait rien de plus ici que des employés de bureau et mis à part les gardes qui étaient en poste il n'y avait rien d'autres ici.

Rhooooo les coquinous !

Coquinous ? Passant la tete dans la petite salle .Le regard amusé qu'il avait donné en change au flic disparus aussitôt qu'il vu.. ca. Pas même il remarqua le depart du flic. Sam et Ned, Si cela n'était pas aussi risiblement ridicule il aurait pu en rire. Mais il n'en avait pas envie. SA nana avec Ned ? Non mais c'était une plaisanterie. Il referma la porte derrière lui. Froid, n'ecoutant pas ce qu'on lui disait. Sam.. à peine couchée avec lui qu'elle se tapait déjà un de ses employés. Mais qu'il avait été con. Non impossible, pas avec ce gamin. Impossible. Il fumait. Fulminait plutôt, le poing se serrant à s'en casser les doigts.

- Paniqué.
mot sifflé d'une colère véritable envers les deux. Il n'arrivait pas à voir l’évidence, il ne voulait pas comprendre qu'ils n'avaient rien fait. .  - Oui je vois qu'il est paniqué, c'est sur qu'une bonne partie de jambes en l'air dans une salle de réunion va le rendre beaucoup moins stressé. Nous .. Inspirant autant d'air possible pour tenter de se calmer. - Parlerons de cela plus tard. Il n'avait plus envie de les voir, de la voir. Il sentait cette boule de nerf lui vrillait l'estomac par pure rage. Prenant l’ascenseur à son tour, il marmonna un - Décidément cette journée est de mieux en mieux. puis disparu deux bonnes heures avant que ..

Commissariat du 9ème district.

Belmont entra le plus tranquillement du monde écrasant sa cigarette contre le mur du commissariat. Et il n'était pas seul. Tout comme l'inspecteur Machin qui parlait avec une vieille connaissance de Gabriel.

- Ah vous voilà inspecteur ? lieutenant ? Bozzo ? Capitaine Bobley quelle surprise.

- Bel.. Belmont ?
- Ouiiii, oui oui c'est bien moi, surpris de me voir ? Sourire narquois, amusé
- Qu'est-ce que...
- Mais voyons, je suis venu me rendre et avouer mes crimes horribles.L'inspecteur .. machin chose là ci-présent est venu m'accuser dans MA tour d'avoir tué un flic ou des flics je ne sais plus, et a harcelé mon personnel. Comme il semble tellement certain de ma culpabilité * mettant ses mains devant l'inspecteur * - Je vous en prie passez moi les menottes, j'adorerais ça Inspecteur, ça me rendrait fou d’excitation venant de vous, si je ne le suis pas déjà.

La voix stricte d'une femme stoppa ce petit échange et ramena les mains de Gabriel

- Je suis Chloe Willmay, procureur de la Fédération des Mondes Unis et avocate de Monsieur Belmont. Il a été accusé de faits particulièrement grave par cet inspecteur, Faits qui pourraient entacher sa respectabilité et nous exigeons soit des preuves et une arrestation, soit qu'on le laisse tranquille et que l'on présente des excuses envers lui et son personnel. Le harcèlement de flics genre loups solitaire devient lassant pour lui et pour nous. Donc j'exige de voir le dossier en tant que représentante légale de Gabriel Belmont .

Il la regarde, hausse un sourcil admiratif et se penche vers Machin-Bozzo-Chose

- Elle est sérieuse au possible, pas même un sourire. C'est déprimant, même mes blagues ne la font pas rire.

- Bien Il claqua ses mains - Capitaine, votre salle d'interrogatoire est là bas? Sans y etre invité il entra dans la première salle et s'installa à la première chaise suivi d'une procureure qui lui glissa à l'oreille *laissez moi parler* Sourire du Belmont, si elle imaginait qu'il la laisserait lui gâcher cet instant de plaisir c’était raté.
- Vous avez tout à fait le droit de ne rien dire.*
- Certes. On commence ? Le jeu toujours le jeu.
- Avez vous  vu l’inspecteur Gravin hier?
Le silence s'impose. Gabriel regardant les uns et les autres sans qu'un mot ne sortent de ses levres, avant de faire la tete de celui qui comprend qu'on est en train de lui parler.
- vous m'avez dit de ne rien dire*
- J'ai dis que vous aviez le droit de ne rien dire*
- Ah. Oui.
- Oui vous l'avez vu hier ? *
- Oui je comprend que j'ai le droit de ne rien dire*
- Pouvez vous me dire ou vous étiez hier entre 21 et 23 h ?
- Oui. *
- Oui quoi? *
- oui je comprend que j'ai le droit de ne rien dire. *
- vous vous foutez de ma gueule la.
- Oh mais c'est qu'il est intelligent Machin.
- Attendez, stop on arrete,  Il doit y avoir une erreur, nous n'avons aucun indice permettant de penser que..
- Alors que faisait cet abruti dans mon bureau ce matin Capitaine?
- C'est une erreur Monsieur Belmont, si un jour nous devions vous questionner, sachez bien que nous vous ferions parvenir une demande en bonne et due forme.
- Nous portons plainte contre cet individu. Les affaires de Monsieur Belmont sont légales. La Tour Belmont est le poumon de notre économie, alors venir l'insulter de la sorte chez lui, devant ses employés est une honte ! Monsieur Belmont est un homme d'affaire des plus honnêtes,  Les Comptes de sa société sont visibles de tous, vous pourrez perquisitionner, mais avec un mandat légal et pas un flic qui se prend au .. au cirque .
- Bien sur il ne nous viendrait jamais à l'idée de faire autrement.
- Autre chose ? Non? Certain ? Capitaine, le Maire va vous appeler dans la journée, je suis certain que vous saurez le rassurer quand à l'avancement de cette enquête.

Un dernier regard vers le jeune inspecteur lui faisant signe au revoir et d'un "byyyyeee" maniéreux et assez fort pour que tous l'entende. Dédain affiché sans pudeur. Une manche partout c’était amusant. 

Ink, blood and more ... [Calville] - Page 6 Giphy

- Weatherly !! dans mon bureau !! la douce voix du capitaine qui hurlait après ce clown et qui claqua la porte en verre après qu'ils soient revenus dans le bureau du capitaine
Vous etes complètement CON on accuse pas un type comme Belmont sans avoir de preuve ! je ne sais pas comment vous travaillez sur la cote Ouest, mais vous allez y retourner plus vite que prévu si ça continue !
- Je suis sur que c'est lui qui a tué Gravin
- Bien sur que c'est lui ! mais on a pas de preuves ! aucune, résultat ADN zéro, ZÉRO on a rien et là vous venez de lui donner le sens de notre enquête, son avocate a eu accès à notre dossier ! si il avait oublié un détail croyez bien que ça ne sera plus le cas !  espèce de ... sortez d’ici !!

Il avait fait durer son départ du commissariat, juste par pur plaisir de les voir et LE voir surtout, perdre cette manche. Retour libre dans la voiture. Gabriel avait cependant perdu son sourire de façade.
- Alors ?
- Ils n'ont rien contre vous. Absolument rien. Du circonstanciel. Vous étiez présent ou absent de certains lieux, mais rien ne vous relie a un meurtre quelconque ou au trafic, la rumeur ne fait jamais une preuve. La seule chose qu'ils peuvent vous reprocher c'est d'avoir été sur liste noire de Gravin comme à peu près tous les notables de la ville. Ils savent que vous l'avez vu dans la journée d'hier, vu que nous avons porté plainte, Il n'y a rien d'autre.
- Merci.
- Vous me devez un repas. puis susurré. Et une nuit.

Ce n'est que vers 18h30 que Gabriel réapparu. Il avait eu besoin d'une coupure après ces quelques jours riche en émotion. Il n'était pas retourné à la Tour, n'avait contacté personne. Il n'avait aucune envie de voir qui que ce soit. Événements ou paroles lui tournaient les sens, et pour oublier quoi de mieux que d'aller s'enfiler quelques lignes d'une cocaïne pure a plus de 99%. Il n'était pas accro, mais là il avait eu ce besoin de desserrer une soupape qui menaçait d'exploser. Le Démon l'avait accueilli le laissant seul pour se détendre. C'était sa demande simple.

Il n'avait émergé que vers 17h, et rentrait chez lui, alors que le Lux etait fermé ce soir, permettant aux danseuses et autres personnels de pouvoir profiter d'une soirée chez eux ou de sortie. Lui meme serait avec son fils. Il doutait que Sam vienne, pas après ce matin et le comportement de Gabriel.


* dialogue fortement tiré dans le style et les termes du film "Jack Richter"


RP en discussion : Thème star wars: Mioon / Thème autre : Vie antérieur-phobie : Hiyorin

Ink, blood and more ... [Calville] - Page 6 620785chatbott
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Mioon
Mioon
Féminin MESSAGES : 323
INSCRIPTION : 27/12/2018
ÂGE : 32
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 http://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 http://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
Pigeon

Ink, blood and more ... [Calville] - Page 6 Empty


Sam
Kevork

J'ai 28 ans et je vis à New-Chic', USA. Dans la vie, je suis flic infiltrée au sein de la mafia et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma situation, je suis célibataire et je ne me pose pas de question là-dessus.

De son vrai nom Samuelle Karesh, Sam est une lieutenant de police actuellement infiltrée au sein de la mafia dans le but de débusquer un tueur de flics. À savoir également que son vrai prénom – Samuelle – est une information que trèèèès peu de gens connaissent : sa mère, son chef direct, pt'être une ou deux autres personnes, mais c'est guère tout. Tout le monde la connaît sous le nom de Sam, et c'est très bien comme ça.


Alice Kelson© Mioon
Si les deux ''coquinous'' avaient tenté de se justifier devant Gabriel, Sam comprit bientôt que toutes explications étaient superflues face à la colère qui enflait en lui. Son poing serré à s'en faire mal trahissant combien il cherchait à se contrôler pour ne pas tout bonnement exploser. Mais après tout, Belmont était réputé pour ses colères aussi violentes que fulgurantes, aussi la Belle préféra-t-elle ne rien répondre. Demeurant silencieuse tandis que son amant quittait les lieux sans plus tarder … et que Ned avait pâli jusqu'à en paraître maladif. S'il était inquiet ce matin et paniqué en apprenant qu'un flic se trouvait dans la Tour, il était désormais au-delà de tout cela. Il était presque livide. La tête basse tandis que son regard s'était ancré sur ses chaussures. À n'en pas douter, il devait se sentir absolument en-dessous de tout, et Sam posa bientôt une main rassurante sur son épaule.

« Ne te prends pas trop la tête avec ça, il était simplement en colère. Tu devrais rentrer chez toi et dormir un peu, la nuit a été plus que courte et tu n'as pas l'air en forme. »

À ces mots, le gamin releva légèrement le visage, osant à peine la regarder tandis qu'il opina mollement de la tête. Il ne répondit d'ailleurs même pas – trop atterré pour ça – et ce fut d'un pas traînant qu'il quitta la pièce à son tour afin de prendre l'ascenseur pour quitter la Tour. Sam ne tardant pas à sortir elle aussi afin de rejoindre son bureau, pour y découvrir que plusieurs fioles de Meta-Grav et d'autres Acides l'attendaient. Sans doute les échantillons qu'elle devait recevoir, il ne resterait désormais plus qu'à les tester pour s'assurer de leur qualité. Mais plus tard. Parce que pour l'heure, c'était un autre soucis qui occupait son esprit, ou plutôt deux : Ned et Gabriel.

Le premier, parce qu'elle l'avait soupçonné d'être son tueur de flics au vu de son badge ''An 2000'' qu'elle l'avait vu arborer à la soirée au LUX, mais elle n'en était pourtant plus si sûre. Son attitude mal assurée, ses émotions mal maîtrisées, sa nausée à la vue d'un cadavre, sa panique … soit ce môme méritait le prix du meilleur acteur de la Galaxie, soit il n'était absolument pas en cause. Et même si la demoiselle ne pouvait pour le moment pas en être tout à fait certaine, elle penchait plutôt pour la première hypothèse.

Quant au soucis représenté par Belmont … bordel, elle était stupide ! Si elle savait très bien qu'il ne s'agissait que de paroles dictées par la colère, ça ne l'empêchait pas de ne pas les avoir apprécier, et elle s'en voulait presque de réagir ainsi. Parce qu'elle n'était pas anxieuse pour son enquête, mais bel et bien blessée par les sous-entendus plus que lourds qu'il lui avait balancé au visage. Qu'elle était conne, mais qu'elle était conne. Et d'ailleurs, comment avait-elle pu déconner à ce point ?! Une question qu'elle aurait bien le temps de se poser plus tard, aussi préféra-t-elle aller se chercher un café avant de commencer à travailler.

----

LUX – 19h30

Assise derrière le volant de sa voiture garée devant le bâtiment, la Belle hésitait. Sur ce qu'elle allait faire. Sur ce qu'elle devait faire surtout. Devait-elle aller rejoindre Gabriel comme si de rien n'était, ou alors l'éconduire en beauté ? La première serait une solution de faiblesse, la seconde serait une connerie d'adolescente vexée. Aussi après un long soupir, Sam récupéra son communicateur afin d'envoyer un message textuel à Belmont.

« Suis-je toujours invitée ? »

Après tout, la question se posait bel et bien vu la colère de son amant. Sans compter son silence radio qui avait duré toute la journée.

« Si c'est le cas, je suis en bas. »

Et quelques minutes plus tard, ce fut avec un certain soulagement qu'elle aperçut la porte s'ouvrir tandis que Gabriel apparaissait dans l'embrasure, et elle quitta enfin son véhicule tout en tenant deux sachets en main. Son manteau noir laissant entrevoir une robe noire dont le dos nu se dévoilerait dès lors qu'elle se débarrasserait de cette veste. Mais avant toute chose, la Belle tenait tout de même à mettre un point important au clair, et elle attendit donc qu'il ait fermé la porte derrière elle sans pour autant lui laisser l'opportunité de rejoindre l'ascenseur. Mais après tout, mieux valait justement crever l'abcès sans tarder.

« Je suppose que nous reparlerons de ce qui s'est passé la nuit dernière à un autre moment, mais je tiens tout de même à préciser quelque chose : je ne suis pas une pute. Je ne baise pas avec les gens pour les détendre. Et si tu te poses la question, je ne baise pas non plus par intérêt ou par opportunité. Et si nous ne sommes pas d'accord sur ce point, alors ça ne sert à rien que je monte. »

Libre aux gens de nourrir des clichés sur les femmes faciles, mais Sam n'en était pas une. Si elle prenait soin d'elle et qu'elle n'hésitait pas à jouer de ses sourires enjôleurs, elle n'offrait toutefois jamais son corps comme une marchandise, aussi était-il important pour elle de le préciser. Avec cette voix calme qui lui était si habituel, comme si elle ne s'énervait jamais. Et pourtant, ses proches auraient pu en témoigner : plus jeune, elle avait été une gamine se mettant en colère pour un rien, et aujourd'hui encore, il lui arrivait d'être de bien mauvaise composition. Nazrim aurait pu en témoigner s'il n'était pas mort …

Mais puisque les choses étaient désormais posées entre eux, il n'y avait plus de raison de s'énerver, et la Belle lui tendit donc bientôt un des sachets dans un léger sourire amusé.

« Les liqueurs Mazrakiss. Je me suis assurée qu'elle ne contenait aucun poison, et je me suis dit que c'était toujours plus poli d'apporter ça que des Acides. »

Sûr qu'avec un enfant, elle n'aurait pas amené de drogues ! Si Gabriel était un père responsable, alors il devait tenir son fils très loin de ses affaires, et ce ne serait pas elle qui commettrait ce genre d'impairs. Et en parlant d'impairs, elle en profita également pour lui rendre son communicateur personnel qu'il n'avait pas encore récupéré. Et pour préciser un petit détail.

« Ah et, je ne sais pas du tout ce qui tu lies à ce gamin, mais il était juste malade à l'idée de te décevoir. Il m'a demandé ce matin de l'accompagner parce qu'il n'osait pas aller te voir seul et t'annoncer que les choses avaient dérapé. Partant de là, je pense que tu devrais prendre cinq minutes pour le rassurer. »

Pas besoin de préciser qu'il s'agissait de Ned, Belmont devait très bien s'en douter. Et si la Belle aurait pu tout simplement oublier cette histoire et ne pas s'en mêler, elle tenait toutefois à donner un petit coup de pouce. Sans doute parce que le môme avait semblé malheureux comme les pierres, ce matin, et qu'elle n'appréciait pas forcément de voir un si jeune homme se décarcasser et s'angoisser à ce point. Et ce même si elle avait bien conscience que les affaires de Gabriel et la façon dont il les gérait, ça ne la regardait absolument pas …

Mais quoi qu'il en fût, l'arrivée dans l'appartement fut l'occasion d'être directement accueilli par un Thomas qui semblait les attendre, et Sam lui donna aussitôt le second sachet qu'elle portait.

« Bonsoir Thomas. Je ne sais pas si ton père t'a déjà parlé d'un truc qui s'appelle une Play Station, mais c'est juste impératif d'en avoir une, alors voilà ! Tu as une dizaine de jeux en tout genre pour aller avec, mais n'hésite pas si tu en veux d'autres. Alors oui, c'est graphiquement moche par rapport aux jeux actuels, mais je peux te garantir que c'est beaucoup mieux quand même. »

Après tout, quel gamin n'aimait pas les jeux vidéos ?
En demoiselle bien élevée, Sam n'arrivait ainsi pas les mains vides, et elle s'était donc arrangée pour récupérer une console en très bon état un peu plus tôt dans la journée.

Ink, blood and more ... [Calville] - Page 6 181230065412287343



"Une nouvelle terreur a émergé de la mort, une nouvelle superstition a conquis la forteresse inexpugnable de l'éternité.
Je suis une légende."

R. Matheson
Revenir en haut Aller en bas
 
Calville
Calville
MESSAGES : 223
INSCRIPTION : 30/06/2018
ÂGE : 37
CRÉDITS : Funnyanimals2017

UNIVERS FÉTICHE : Historique, Science Fiction, Reel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2719-du-rp-a-gogo#58230 http://www.letempsdunrp.com/t2582-lui-elle-moi-eux-nous-entre-autre#55932
Flash

Ink, blood and more ... [Calville] - Page 6 Empty


Gabriel Belmont

J'ai 38 ans et je vis à New Chic', USA. Dans la vie, je suis L'un des plus grand trafiquant sur Terre et ma place au soleil se dessine aussi sur diverses planètes . Le secret de mon identité fait en sorte que je ne suis jamais inquiété et si c'est le cas j'ai assez de pouvoir pour acheter ou faire chanter celui qui me rendra blanc comme neige.
Je suis autodidacte, calme, malin, et surtout dangereux. Le luxe et la luxure sont mes défauts les plus probants et du haut de mes 1.91m on me trouve charmant et charismatique. J'ai un fils de 12 ans que je tiens éloigné de mes affaires. Il est ma plus belle réussite. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf et je le vis plutôt extrêmement mal.

Informations supplémentaires ici.


Tom Ellis ©️Calville


Le retour chez lui avait été plus compliqué de par la présence de Thomas qui tapait presque du pied en attendant le livreur qui se faisait attendre avec LE cadeau qu'il avait acheté pour Sam. Il était tant et si bien heureux que Gabriel ne lui avoua même pas que la jeune femme ne viendrait surement pas ce soir. Le sourire de son fils disparaitrait, et il en serait le seul responsable par son caractère emporté, par ses mots fait pour blesser. Il était ainsi et ne changerait plus à son age. Il était parti sous les questions de son fils dans sa chambre pour aller se doucher et se changer. Un pull noir à manches longues -porté à meme la peau - remplaça ses chemises sur mesure, agrémenté d'un pantalon gris foncé. Plusieurs fois il avait voulu appeler Sam pour s'excuser et à chaque fois il s'etait ravisé en reposant son appareil peu enclin à faire le premier pas. Il était fatigué et si la jeune femme venait à lui faire perdre le peu de patience qu'il lui restait encore, ça en serait finit d'eux.

Il avait à peine entendu sonner le livreur qui était passé durant sa douche et accueilli par un gamin aux étoiles dans les yeux devant un immense bouquet de fleur aux teintes pastels et un paquet de "Cream et Berrys", douceur sucrée façon macaron, totalement à la mode pour la fête des amoureux qui aurait lieu dans quelques semaines. Belmont était sorti de sa chambre vers 19h10 , avait simplement hoché la tete aux gouts surs de son gamin et était passé en cuisine.  Ce soir ce serait produit de la mer au menu, langoustine à l'américaine relevées d’épices, et un riz parfumé que l'on nommait basmati. De son coté Thomas n’arrêtait pas de faire l'aller-retour entre le canapé et les fenêtres espérant apercevoir Sam. Il avait abandonné l'idée de parler à son père qui ne lui répondait de toute façon pas, sauf pas "Hm" ou "Mouais" . Ce fut trop et il s'appretait à lui dire qu'il ne fallait pas attendre  lorsque son communicateur bipa et que le Belmont étira un sourire ravi.  


« Suis-je toujours invitée ? »
« Si c'est le cas, je suis en bas. »

Soupir rassuré. Il s'essuya les mains, baissa le feu qui faisait crépiter les langoustines et prit l’ascenseur pour aller lui ouvrir. Le Lux etait désert, pas un chat, mais c'etait tout aussi bien. Ce qui permettait aux Belmont de passer une soirée tranquille à deux sans que l'on vienne les interrompre pour des problèmes liés au club. Ca arrivait de temps en temps, quelques esprits échauffés, quelques bagarres, mais le personnel du Lux savait très bien s'en sortir. Il ouvrit la porte et la fit entrer, elle semblait toujours si elegante avec sa robe noire qui contrastait avec sa peau blanche. De suite elle mit les choses au point. Il le fallait afin que les non-dit ne gâche pas cette soirée. La toute première en son genre depuis une bonne dizaine d'années.

Nous sommes d'accord. Il n'avait pas envie d'une nouvelle guerre, surtout qu'il avait enfin compris son erreur et le geste de Sam envers Ned, il n’apprécierait jamais  de voir sa copine allongée sur une table avec un autre gars, mais elle avait sauvé le gamin c’était ce qui comptait;-  Je te .. présente mes excuses pour ce que j'ai pu dire. Mais te voir comme ca, ca m'a ..  Fait mal. Il aurait pu le dire mais il préféra laisser sa phrase en suspens. Avouer serait faiblesse et elle avait bien du comprendre que ce genre d’expérience n’était pas à renouveler. L’entraînant vers l’ascenseur qui avait été témoin du début de leur première nuit ensemble. La lèvre mordue tentant de garder un peu de contrôle plutôt que de lui sauter dessus pour l'embrasser, il la remercia pour l'alcool. - Nous verrons si cet alcool vaut la signature d'un contrat, esperons que les Mazrakis aient bon gout.

Il ne plaisantais pas sur l'alcool ! C'était l'un des péchés mignons de luxe de Gabriel et il était très strict avec cela. Thomas était à les attendre à la sortie de l'ascenseur. Fils qui n'eut pas le temps de parler que Sam le gatait déjà faisant petiller à nouveau son regard. Elle n'etait pas obligée de faire ce geste pour son fils, cela le toucha, profondément de voir qu'elle prenait en compte la plus belle partie de lui.

- OH chouette ! Papa on pourra jouer ce soir tu veux bien ? C'est quoi? Assassins creed, GTA, Red .. dead, Street Fighter?  C'est du combat ? Oh merci Sam merci !

Il vient lui faire un gros câlin, de ce câlin spontané de gosse et sans arrière pensée puis aussi vite il partit dans le salon et revient avec un gros bouquet de roses et de lys et une boite entière de douceur sucrée

- c'est de notre part à tous les deux !J'suis trop content que tu sois là

Tant et si bien emporté par son envie de découvrir la Play station qu'il partit dans le salon  allant brancher la console pour se plonger dans le Street ancienne génération par rapport aux combats en VR qu'on avait aujourd'hui..

- J’espère que tu aimes la langoustine. La débarrassant du bouquet encombrant , puis de son manteau découvrant un dos magnifiquement exposé sans etre vulgaire.  il se pencha vers elle posant un baiser au creux de sa nuque. Il hésite un instant avant de glisser ses bras autour de sa taille, il en a autant besoin, qu'il a besoin d'elle à ses cotés, si elle lui demandait de se mettre à genoux, il le ferait volontiers, il s'en fout de tout, mais pas d'etre éloigné d'elle- Sam .. Pardonne moi, sincèrement, j'ai eu une longue nuit, je te raconterais tout cela demain ou tout à l'heure si tu veux bien rester.

Il déposa un dernier baiser sur sa peau fraiche, et s'eloigna d'elle pour retourner en cuisine. Il regarda le repas qui commençait à rependre dans l'appartement une odeur alléchante, puis sortit deux grands verres à vin qui furent remplis d'un Blanc ambré sucré et savoureux trinquant avec elle alors que dans le salon Thomas découvrait avec une musique horriblement hard rock le jeu de combat qu'il avait choisi pour la soirée.


- Aux pommes pourries qui ont été jetées aux ordures.

Trinquant, il bu une longue gorgée de vin, satisfait de lui meme. Malgré l'arrivée du flic fouille merde et la mort de Gravin dont il ne savait si c'etait du fait du Tueur de flics ou un simple .. hasard, le fait d'avoir réussi à éliminer ses propres mauvaises plantes le rendait plus joyeux, la présence de Sam agrémentait le tout d'une aura romantique.


RP en discussion : Thème star wars: Mioon / Thème autre : Vie antérieur-phobie : Hiyorin

Ink, blood and more ... [Calville] - Page 6 620785chatbott
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Mioon
Mioon
Féminin MESSAGES : 323
INSCRIPTION : 27/12/2018
ÂGE : 32
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 http://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 http://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
Pigeon

Ink, blood and more ... [Calville] - Page 6 Empty


Sam
Kevork

J'ai 28 ans et je vis à New-Chic', USA. Dans la vie, je suis flic infiltrée au sein de la mafia et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma situation, je suis célibataire et je ne me pose pas de question là-dessus.

De son vrai nom Samuelle Karesh, Sam est une lieutenant de police actuellement infiltrée au sein de la mafia dans le but de débusquer un tueur de flics. À savoir également que son vrai prénom – Samuelle – est une information que trèèèès peu de gens connaissent : sa mère, son chef direct, pt'être une ou deux autres personnes, mais c'est guère tout. Tout le monde la connaît sous le nom de Sam, et c'est très bien comme ça.


Alice Kelson© Mioon
Sam était là.
Malgré quelques hésitations et autres tergiversations, elle s'était finalement rendue au LUX comme convenu, et elle choisit également de mettre les points sur les ''i'' sans tarder, histoire que rien ne pût venir gâcher cette soirée. Une mise au point qui était indispensable mais néanmoins assez incertaine au vu du caractère emporté de Gabriel, aussi la Belle fut-elle légèrement surprise de le voir s'excuser. Avouant à mi-mot que la scène d'elle et Ned l'avait … mais l'avait quoi au juste ? Vexé ? Blessé ? Énervé ? Sans doute un peu de tout ça, surtout que l'attitude étonnement mal assurée de Belmont tendait clairement à prouver qu'il ne devait pas reconnaître souvent ses tords. Mais pourtant, il venait tout juste de le faire, l'entraînant ensuite dans l'ascenseur. L'entraînant dans cette ambiance un peu étrange entre eux, et qui poussa Sam à détourner le regard tout en détournant bientôt la conversation sur les alcools Mazrakiss. Mais pour sa défense, elle devait bien avouer qu'elle n'était pas à l'aise. S'il ne s'était agit que d'un jeu, elle aurait minaudé sans soucis, mais il fallait croire que les choses étaient tout autre vu qu'aucun mot ne passa la barrière de ses lèvres … ou en tout cas, rien que des banalités.

« Pris seuls, leurs alcools sont bons mais pas transcendants. Leur réel intérêt, ce sont les cocktails qu'on peut faire avec et qui sont absolument terribles. Je t'ai listé les recettes faisables avec ceux-là si tu veux. »

Des recettes qui étaient d'ailleurs extrêmement nombreuses, mais les Mazrakiss avaient ce talent d'avoir su mettre au point des liqueurs qui pouvaient aussi bien se marier entre elles qu'avec des alcools de toutes les planètes. Autant dire qu'au final, ça laissait des milliers de possibilités à découvrir, et Mazrak III connaissait d'ailleurs tous les ans un concours de nouveau cocktail où tout le monde pouvait venir présenter sa création afin que les meilleures fussent connues ! De cette conversation triviale mais ô combien moins glissante, tandis que l'ascenseur grimpait les étages pour les emmener jusqu'au triplex où Thomas les attendait déjà. Gamin surexcité qui se colla dans ses bras en un gros câlin de remerciements, avant de débouler avec un énorme bouquet de fleurs et une boite de friandises.

« Merci beaucoup Thomas, c'est adorable. »

Vraiment, ce gamin était juste trop mignon tandis que Sam vint lui coller un bisous sur la joue, et il repartit aussitôt vers le salon afin de pouvoir brancher la PlayStation. Au moins, le cadeau lui plaisait, et la Belle pouvait donc être heureuse de ne pas être tombée à côté de ses goûts.

Mais si le gosse paraissait aux anges, le père paraissait toujours sur la réserve quant à lui, et la Belle frissonna lorsqu'il l'embrassa dans le cou après lui avoir ôté son manteau. Un léger sourire ourlant bientôt ses lèvres tandis qu'il referma ses bras autour de sa taille avant de s'excuser à nouveau. Agréable et étonnante surprise que celle-là, et Sam se retourna bientôt dans ses bras afin de lui faire face. Ses mains se nouant autour de son cou tandis qu'elle se colla tout contre lui. La Belle pouvait quelque fois être vicieuse et rancunière, mais là elle n'avait absolument aucune envie de le laisser mariner.

« Je te pardonne. Et je suis désolée également pour ce qui s'est passé. Vu la situation, j'ai fait au mieux avec les moyens du bord, mais je me doute aussi que cette scène ne devait pas être agréable à voir pour toi. »

Et sans plus attendre, ses lèvres vinrent enfin se poser sur celles de Gabriel dans un baiser frais et tendre, et ils restèrent ainsi de longues secondes. De longues et délicieuses secondes enlacés ainsi, avant que le temps ne reprît ses droits, et que la soirée continuât. Son amant quittant ses bras pour rejoindre la cuisine, tandis que Sam vint s'asseoir sur l'un des hauts tabourets qui bordaient l’îlot central trônant au milieu de la pièce. L'odeur qui régnait était plus qu'alléchante – surtout pour elle qui ne savait absolument pas cuisiner et qui avait réussi à provoquer une intoxication alimentaire chez ses convives la dernière fois qu'elle avait essayé – et le vin blanc était parfaitement choisi pour se marier au mieux avec les langoustines.

« Au grand ménage … en te promettant toutefois de ne pas te faire des coups comme ça tous les jours! »

Le tout déclaré avec un certain amusement d'ailleurs, parce qu'il était vrai que là où Sam passait, elle avait une certaine tendance à faire des dégâts ! Mais à son corps défendant, ce n'était pas toujours de sa faute, et éliminer ces traîtres de l'organisation de Belmont ne pourrait qu'être salvateur pour lui. Pour elle également d'ailleurs, dans la mesure où elle en avait profité pour se débarrasser de Nazrim une bonne fois pour toutes.

Mais quoi qu'il en fût, le sujet ne fut que vaguement abordé, et ils passèrent rapidement à table même s'il fallut de longues minutes à Thomas pour réussir à se décoller des jeux vidéos. S'il avait choisi Street Fighter pour ce soir, il était évident qu'il avait envie de tous les tester, et il était à peine assis qu'il demanda à Sam quels étaient ses préférés. La conversation se portant ainsi sur les jeux vidéos et les films pendant quelque temps, avant de continuer sur des sujets tout aussi triviaux. Sur les voitures, sur les voyages et les planètes déjà visitées, sur le Krash dont Gabriel avait manifestement parlé à son fils qui rêvait désormais d'y aller … en bref, l'ambiance était totalement détendue, et ils devisèrent ainsi pendant toute la durée du repas qui était juste excellent. À n'en pas douter, Belmont était un fin cuisinier – ce que Sam lui fit remarquer en le remerciant pour le repas – et ils avaient à peine fini de manger que Thomas trépignait déjà afin qu'ils allassent tous s'affronter à Street Fighter ! Prenant Sam par la main afin de l'emmener jusqu'au canapé avec lui, puis de défiler tous les personnages jouables afin qu'elle pût lui donner ses conseils secrets. Et sitôt que Gabriel les eu rejoint sur le sofa, le combat du siècle put commencer !

Vu que le vieux jeu ne pouvait se jouer qu'un 1vs1, ils décidèrent donc de s'alterner les manettes afin de pouvoir tous jouer, et ce même s'il ne fallut pas plus d'une demi-heure pour que deux regards noirs et accusateurs ne vinssent se poser sur une Sam qui était en train de les laminer sans aucune pitié …

« Eh ne me regardez pas comme ça, je vous avais prévenu que j'avais des centaines d'heures de jeu là-dessus ! Ceci dit si vous voulez, vous pouvez choisir mon personnage à ma place, histoire de rééquilibrer un peu … »

Par habitude, la Belle avait en effet tendance à toujours choisir les mêmes personnages – Vega, Blanka et Cammy – mais les deux Belmont durent bientôt se rendre à l'évidence : en fait, elle était capable de leur foutre une branlée avec TOUS les personnages ! Zangief et Honda furent ainsi des victoires tout aussi faciles, et même si elle galéra un peu plus avec Nash, ce fut toutefois là encore une victoire pour elle ! Et au final, les seuls matchs qu'elle ne gagna pas, ce fut plus ou moins les matchs correspondant aux coups en traître des père et fils : un Thomas qui vint lui piquer sa manette, un Gabriel qui l'empêcha de voir l'écran … non mais vraiment, ces deux-là mirent bientôt au point de sacrées tactiques pour gagner, et le tout se fit donc dans une franche bonne humeur. Une ambiance réellement détendue et agréable, telle qu'elle n'en avait pas connu depuis bien longtemps.

Et après Street Fighter, le gamin voulut à tout prix tester GTA, et ils auraient certainement testé tous les jeux si son père ne l'avait finalement pas envoyé au lit en soulignant qu'il était déjà tard et qu'il avait école le lendemain. Une sentence qui ne sembla pas beaucoup lui plaire, et ce même si Thomas rejoignit sa chambre après avoir fait promettre à Sam de revenir. Gamin à peine disparut que la Belle vint doucement enlacer Gabriel afin de pouvoir l'embrasser. Devant le môme, elle avait en effet préféré éviter ce genre de démonstration, mais maintenant qu'ils étaient tous les deux, elle se faisait plus tendre tandis que l'ambiance devenait plus romantique. Les éclats de rire cédant la place à ces baisers tantôt doux tantôt passionnés.

Dans une infiltration comme celle-ci, la demoiselle savait très bien qu'elle aurait dû museler ses sentiments afin de rester parfaitement neutre et objective, mais elle n'y parvenait pas. Et pour être tout à fait franche, elle n'essayait même pas.

Ink, blood and more ... [Calville] - Page 6 181230065412287343



"Une nouvelle terreur a émergé de la mort, une nouvelle superstition a conquis la forteresse inexpugnable de l'éternité.
Je suis une légende."

R. Matheson
Revenir en haut Aller en bas
 
Calville
Calville
MESSAGES : 223
INSCRIPTION : 30/06/2018
ÂGE : 37
CRÉDITS : Funnyanimals2017

UNIVERS FÉTICHE : Historique, Science Fiction, Reel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2719-du-rp-a-gogo#58230 http://www.letempsdunrp.com/t2582-lui-elle-moi-eux-nous-entre-autre#55932
Flash

Ink, blood and more ... [Calville] - Page 6 Empty

<

Gabriel Belmont

J'ai 38 ans et je vis à New Chic', USA. Dans la vie, je suis L'un des plus grand trafiquant sur Terre et ma place au soleil se dessine aussi sur diverses planètes . Le secret de mon identité fait en sorte que je ne suis jamais inquiété et si c'est le cas j'ai assez de pouvoir pour acheter ou faire chanter celui qui me rendra blanc comme neige.
Je suis autodidacte, calme, malin, et surtout dangereux. Le luxe et la luxure sont mes défauts les plus probants et du haut de mes 1.91m on me trouve charmant et charismatique. J'ai un fils de 12 ans que je tiens éloigné de mes affaires. Il est ma plus belle réussite. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf et je le vis plutôt extrêmement mal.

Informations supplémentaires ici.


Tom Ellis ©️Calville


Le couple se retrouvait. Enfin pourrait-on dire, enfin Gabriel se détendait entre ses bras après ces deux jours difficiles, retrouvant la douceur qu'il lui avait tant manqué. Sam était sa drogue, la plus pure, mais la plus dangereuse,  il adorait ca. Le baiser échangé quand il lui retira son manteau prouva bien à l'archange que parfois demander pardon sincèrement pouvait lui apporter plus que ce que sa fierté refusait le plus souvent. Souriant contre ses lèvres les bras entourant son corps il dut se résoudre à s’écarter . Les démonstrations d'amour devant Thomas etant encore un peu prohibées, meme si ce dernier avait le nez collé à l'ecran . Le toast est porté. Il en hausse un sourcil amusé.

- Au moins quelques jours sans catastrophe ca serait pas mal si tu pouvais m'arranger ca.


Comme si elle décidait, mais c'est un sourire qui dicta cette dernière phrase, il ne lui tenait rigueur de rien surtout pas quand elle lui sauvait la mise comme elle le faisait sans rien demander derrière. Le repas était pret. Une table décorée avec quelques bougies les accueillit pour que chacun puisse profiter de ce repas comme s'ils étaient une famille normale. Il ne fallait pas penser maintenant que tout ceci ne pouvait se trouver éphémère selon ce que Sam et lui feraient dans l'avenir. Mais pour l'heure Gabriel profite, heureux et de cet instant et de voir son fils sourire . Thomas n'avait jamais pu discuter avec quelqu'un comme Sam qui prenait de l'importance dans la vie de Gabriel vu que celui ci separait toujours deux mondes entre ses affres et sa vie de famille. . Thomas coupa quasi court au repas en traînant Sam sur la canapé pour .. que chacun des Belmont se fassent rétamer aux jeux par la jolie brune. Heureusement les deux étaient complices et chacun pu tenter de la faire perdre en trichant. Tentatives veines honte à eux.

Jamais depuis 10 ans Gabriel et Thomas n'avait eu de tels moments avec une espiègle Sam qui leur faisait découvrir une vie autre que ce qu'ils connaissaient. La soirée avancait, doucement, toute comme la nuit et un Thomas qui ne décroche pas de l'ecran, pourtant l'accord entre les deux est signé. Un peu d'amusement et ensuite au lit, Gabriel n'avait pas eu la possibilité d'apprendre à l'école, et meme si érudit aujourd'hui il avait du fournir un travail en solo pour en arriver là. Thomas dut s’incliner et partir après avoir avoir fait promettre à Sam de revenir pour la revanche, et monta au troisième étage du triplex où se trouvait sa chambre.

Il ne fallut pas plus de quelques secondes pour que Sam et Gabriel reprennent une discussion lèvres à lèvres où romantisme et sensualité se mêlaient en parfaite harmonie. Il ne veut pas s'en separer et commencer les explications de ce qui l'avait amené à partir de New chic. Non il veut finir la soirée en beauté, avec elle.   


Nous parlerons demain, ce soir je veux juste profiter de toi. On se tente une soirée cocktail, sauf si tu crains mes mélanges improbables et ensuite je te fais l'amour au moins deux jours de suite, on a trop de temps à rattraper si tu arrives à suivre mon rythme.

Il badine avec autant de discrétion qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine, il s’octroie ce droit repartant de son etreinte après un baiser invitant à plus, toujours plus. Prenant le communicateur de Sam il consulte les recettes qu'elle voulait lui montrer. Des choses absolument horrible à base d'oeuf ou de ces cocktails sans alcools fades et sans reliefs. Rien qu'à l'idée il en grimace continuant d'eplucher la liste à tomber sur un qui pourrait etre sympa. Sortant deux bouteilles du bar qu'il a dans son appart, il verse un tiers de rhum ambré, un tiers de whisky et un tiers d'une des liqueurs bleues, une sorte de  liqueur de coco (d'après les avis 5 etoiles) Deux verres sont posés sur le plan de travail et remplis


- A la notre et aux Mazrakis

Gouté . Approuvé . A refaire. La réputation de l'alcool Mazrakis ne semblait pas surfaite. Faisant glisser le communicateur vers elle


- A toi l'honneur


De moins en moins égoïste le Belmont, et surement de plus en plus dans un sentiment de sécurité. il avait aussi une idée précise de ce qu'il voulait. Elle. De haut en bas et de toute sa force. Attendant qu'elle prépare une recette digne d'elle et de ses goûts, ll mit une musique qui emplit avec la sensualité jazzy le salon, appelant les couples à se rapprocher et à finir la soirée enlacé. la main est tendue vers elle.

- Mademoiselle Kevork veut-elle bien s'alanguir contre un vil parrain de la mafia façon Corleone ?

Les mots du flic lui reviennent en tete, il ne peut s'empecher de rire avant de l'attirer à lui, ils ne finiront pas la soirée sagement c'est plus que certains, aucun des deux ne voulant rester sage. Ils ne jouent plus depuis longtemps.


RP en discussion : Thème star wars: Mioon / Thème autre : Vie antérieur-phobie : Hiyorin

Ink, blood and more ... [Calville] - Page 6 620785chatbott
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
Mioon
Mioon
Féminin MESSAGES : 323
INSCRIPTION : 27/12/2018
ÂGE : 32
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 http://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 http://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
Pigeon

Ink, blood and more ... [Calville] - Page 6 Empty


Sam
Kevork

J'ai 28 ans et je vis à New-Chic', USA. Dans la vie, je suis flic infiltrée au sein de la mafia et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma situation, je suis célibataire et je ne me pose pas de question là-dessus.

De son vrai nom Samuelle Karesh, Sam est une lieutenant de police actuellement infiltrée au sein de la mafia dans le but de débusquer un tueur de flics. À savoir également que son vrai prénom – Samuelle – est une information que trèèèès peu de gens connaissent : sa mère, son chef direct, pt'être une ou deux autres personnes, mais c'est guère tout. Tout le monde la connaît sous le nom de Sam, et c'est très bien comme ça.


Alice Kelson© Mioon
Cette soirée en famille était aussi agréable qu'inhabituelle pour Sam, et pourtant elle en profitait sans plus se poser de question. Sans réserve et sans retenue. Sans stratégie non plus. Si elle se sentait de plus en plus proche de Gabriel, force était de constater que son fils était un gamin adorable également, et cette cession de jeux vidéos fut donc l'occasion de passer un très bon moment. Épique de défaite Belmontesque et de tricheries en tout genre, mais des plus sympathiques aussi ! Autant dire que le père eut toutes les difficultés du monde à envoyer son fils au lit après tout ça, et le départ de Thomas sonna bientôt le début d'une seconde partie de soirée beaucoup plus sensuelle. Romantique. Délicieuse … Enlacés l'un contre l'autre, la Belle hocha bientôt la tête lorsqu'il fut question de repousser les affaires sérieuses au lendemain, parce que la perspective de s’abîmer dans les bras de son amant était beaucoup plus intéressante.

« Disons que je suis partante pour les deux … »

Beaucoup de femmes auraient sans doute reculé devant un tel manque de délicatesse dans cette invitation charnelle, mais pas Samuelle. Parce qu'elle n'était plus une enfant depuis longtemps, plus une adolescente non plus, et qu'elle assumait donc parfaitement ses envies et ses désirs. Et ce soir, elle avait envie de Gabriel. Ni plus ni moins. Tandis qu'ils s'installèrent au bas afin de tester différents cocktails avec les liqueurs qu'elle avait apporté. Rhum, whisky et liqueur Mazrakiss … un mélange extrêmement classique mais néanmoins toujours réussi, une valeur sûre parfaite pour trinquer dans un échange de sourires chauds qui laissaient déjà présumer qu'ils ne resteraient pas sages encore très longtemps …

Aussi lorsque Gabriel lui laissa le choix du prochain cocktail, Sam ne regarda même pas la liste de son communicateur, se saisissant déjà de plusieurs bouteilles choisies avec soin. Mais pour effectuer ce mélange qui devait être l'une de ses boissons préférées, elle n'avait guère besoin de liste, parce qu'elle connaissait les dosages par cœur. Œuvrant bientôt avec une assurance qui prouvait que si elle n'avait jamais été barman, elle aurait en revanche très bien su tenir ce rôle ! Champagne, liqueur de pêche, une goûte de vodka et une liqueur Mazrakiss à la couleur rouge sombre tirant presque sur le carmin. Le résultat était d'ailleurs inédit, mélange de sucré et d'épicé – une saveur tirant presque sur la cannelle – qui aurait presque pu ressembler à une boisson pour enfant s'il n'y avait pas eu le goût fin et prononcé de l'alcool.

« Attention, c'est épicé et ça peut surprendre. »

Autant prévenir avant, tandis qu'elle entrechoquait déjà son verre avec celui de son amant, buvant déjà une gorgée avant de se saisir de sa main tendue pour le rejoindre et se lover tout contre lui … et froncer les sourcils devant cette référence sortie de nulle part !

« Façon Corleone ? Comme le film ? »

Sam connaissait ses classiques et avait donc déjà vu ''Le Parrain'', mais à son air étonné, il était aisé de deviner qu'elle ne comprenait pas trop ce que ça venait faire dans la conversation. Mais pour ce que ça l'intéressait de toutes façons … Sous les accents jazzy qui résonnaient désormais dans le salon, le couple dansait désormais comme il l'avait fait au LUX quelques soirées plus tôt, et un curieux jeu ne tarda pas à se dérouler entre eux.

Ils dansaient …
Ils se rendaient au bar afin de tester un nouveau cocktail …
Ils revenaient danser. Encore et encore …

Ce moment particulier aurait d'ailleurs pu durer très longtemps, mais il fut finalement interrompu lorsque Gabriel, tentant un nouveau mélange, leur sortit quelque chose d'affreusement dégueulasse ! Le genre de truc à vous décalquer les papilles gustatives, et Sam venait à peine d'avaler qu'elle se fendait déjà d'une grimace ahurissante.

« Oh putain, mais c'est vraiment immonde ! »

Immonde oui, c'était bien le mot ! Autant dire qu'il allait désormais falloir rattraper ce faux-pas, et l’œil de la Belle s'alluma soudainement d'une petite étincelle, tandis qu'un sourire faussement machiavélique vint retrousser ses ourlées.

« Après un truc comme ça, tu es obligé de me laisser choisir ce que je veux … alors va chercher la crème fraîche ! Et sans râler ! »

Depuis le début de leur expérience alcoolisée, Gabriel avait en effet repoussé les cocktails contenant certains ingrédients comme les œufs ou la crème, mais là il n'allait pas y couper ! Ceci dit, le ''sans râler'' était bien entendu une taquinerie, et ce même si Samuelle avait l'air diablement sérieuse avec son idée culinaire. Et quelques secondes plus tard, elle se saisit d'un shaker où elle mit une bonne cuillère de crème, avant de rajouter de la vodka, du jus de fruit, du sirop de cannes et une liqueur vert clair. Remuant énergiquement avant de servir deux verres puis de tendre le sien à Belmont. Et ô surprise, la demoiselle avait bien fait d'insister, parce que le résultat était surprenant ! La crème ne se sentait ainsi absolument pas, mais elle apportait une rondeur, une douceur dans la texture, qui était extrêmement agréable. Un peu perturbante peut-être, mais véritablement délicieuse. Et toujours aussi fin et sucré, ce qui tendant à prouver que la Belle avait une certaine inclinaison pour ces goûts-là.

« Alors verdict, qu'est-ce que tu en penses ? »

Elle, elle adorait ! Mais ce n'était pas pour autant que Gabriel allait adhérer aussi, et ce même si il ne put qu'apprécier le long baiser qui suivit. Chaud. Insolent de sensualité. Tandis que leurs lèvres recommençaient à s'unir, tandis que leurs mains se cherchaient et s'aventuraient toujours plus loin. Mais au bout de près d'une quinzaine de verres, il était certain que ces deux-là devaient commencer à s'échauffer – pour ce qu'ils avaient prévus d'être sages en tout cas – et ce fut finalement la jolie Sam qui déclara la chasse ouverte. Profitant que leur danse langoureuse les emportait près du canapé pour y laisser choir son amant et venir s'installer à califourchon sur ses hanches. Ses lèvres partant bientôt à l'attaque de sa gorge, tandis que ses mains se glissaient sous le pull pour caresser son ventre et ses côtes. Ses jambes étroitement serrées autour de son bassin tandis que – loin d'être vulgaire – la Belle se révélait aussitôt brûlante que délicate. Charmante et charnelle. Ou juste Samuelle.

Ink, blood and more ... [Calville] - Page 6 181230065412287343



"Une nouvelle terreur a émergé de la mort, une nouvelle superstition a conquis la forteresse inexpugnable de l'éternité.
Je suis une légende."

R. Matheson
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Ink, blood and more ... [Calville] - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Ink, blood and more ... [Calville]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» armée blood axe en construction
» Liste Blood Ravens (BA) Cypher Table #3
» Blood Bowl, New Ork Jets vs Kass'Krâns
» Black Lagoon Roberta's Blood Trail
» True blood.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers science-fiction-
Sauter vers: