Partagez | 
 
 
 

 Ink, blood and more ... [Calville]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 
En ligne
avatar
Calville
MESSAGES : 115
INSCRIPTION : 30/06/2018
CRÉDITS : Funnyanimals2017

UNIVERS FÉTICHE : Historique, Science Fiction, Reel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2582-lui-elle-moi-eux-nous-entre-autre#55932
Tortue



Gabriel Belmont

J'ai 38 ans et je vis à New Chic', USA. Dans la vie, je suis L'un des plus grand trafiquant sur Terre et ma place au soleil se dessine aussi sur diverses planètes . Le secret de mon identité fait en sorte que je ne suis jamais inquieté et si c'est le cas j'ai assez de pouvoir pour acheter ou faire chanter celui qui me rendra blanc comme neige.
Je suis autodidacte, calme, malin, et surtout dangereux. Le luxe et la luxure sont mes défauts les plus probants et du haut de mes 1.91m on me trouve charmant et charismatique. J'ai un fils de 12 ans que je tiens eloigné de mes affaires. Il est ma plus belle réussite. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf et je le vis plutôt extrêmement mal.

Informations supplémentaires ici.


avatar ©️ NOM CRÉATEUR
Ces deux derniers jours avaient été propice  au règlement de ce qui n'avait que trop tardé dans ses affaires. L'arrivée de Sam Kervork dans l'entourage direct de son réseau avait changé la donne. Elle était un risque certes, mais un risque calculé. Soit disant émissaire d'une famille concurrente, flic sous couverture ou ayant retournée sa veste, venant chez lui pour il-ne-savait quelle raison, dans tous les cas, elle avait eu au moins le mérite de rendre son réseau un peu plus obscur mais aussi plus sur pour ce qui arrivait.  Il s'en était assuré . De New Chic' à Pandore IV, du premier au 4ème noyau,  tout avait été bouleversé, ramifié, solidifié. Le Prince de Mazrak s'affichait même avec une beauté vénéneuse à ses cotés, le protégeant jusqu'au moment où Gabriel pourrait faire son entrée dans les affaires de la planète. Et tant qu'il ne saurait pas pourquoi elle se rapprochait de lui, il rendrait chaque jour de plus en plus complexe ce qui l'entourait. Il aurait été plus facile, et plus sage de simplement se débarrasser d'elle, mais quelque chose en lui retenait sa main. La curiosité ? L'amusement ? Le défi? Quelque chose de plus profond ? Il n'aurait pas su le dire à l'instant précis. Et ne lui avait-on jamais assez répété dans sa prime jeunesse " ne fais pas de ton ennemi celui qui pourrait être ton allié". Malgré les grognements d'Ethan il avait fait ce qu'il avait voulu. Gabriel ne lui avait pas fait part des découvertes de Nadiel et encore moins du pourquoi de son saut sur Exys 4. Si son ami l'avait su, la petite serait morte aussi surement que 2 et 2 faisaient toujours 4.  Deux jours donc où le superflus avait été éliminé au propre comme au figuré. Deux jours de folie pure. C'était donc un repos bien mérité qu'il s'était octroyé cet après midi là.

Il aimait le calme du Lux quand celui-ci était fermé au public. C'était un lieu à part qui résonnait de façon différente. Le soir il était empli de races et accents tellement variés, de parfums, de rire, de danse. Mais dans la journée, une autre vie s'offrait au club. Les danseurs et danseuses s’entraînaient autour de leur barre sous l’œil et les conseils silencieux d'une grande télépathe , grande autant de taille car elle le dépassait d'une bonne tete, même en appuie sur sa canne de verre, mais également par le talent de gérer ses filles sans hurlements inappropriés . Elle avait cru devenir la nouvelle Madame Belmont, mais Gabriel ne lui avait jamais caché que ça ne serait jamais le cas. Et de physique leurs rapports devinrent plus amicaux. Oriva ayant même trouvé un homme à sa mesure et qui lui apporterait ce que lui ne pouvait. malgré tout, elle lui était restée fidèle, et faisait tourner le club avec une poigne de fer mais dans un gant de soie.  Les barmans refaisaient le plein de boissons, le ménage lustrait le lieu. Humains ou d'autres races, synthétique ou robot tous savaient quoi faire et quand le faire. Tout dans les moindres détails était listé et telles des fourmis travailleuses, elles allaient et venaient en silence. Ce silence qui faisait un bien de fou avant que la soirée ne commence. Il avait passé une heure assis au bar à admirer sa dernière trouvaille, la belle Kersha aux yeux étoilés répondant au doux nom de Ka'lee, qui allait faire ce soir ses grands débuts au Lux. Son sort était surement plus enviable que ses collègues du Démon. Ici pas de coucheries, pas de prostitutions, pas de trafics, juste la danse et le rythme à tenir sur la piste. C'était tout ce qu'il demandait. Et à la vue de son déhanché bleuté moulé dans cette tenue asymétrique argentée qui faisait tourner la tête, son investissement avait été bien placé. Elle serait surement la plus remarquée ce soir.

Au bout de l'heure à l'admirer, il finit par prendre son verre d'ambré pour aller se poser au vieux piano datant d'une bonne centaine d'années et qu'il avait fait restauré. Retirant veste et veston, il était simplement vêtu d'une chemise blanche cintrée et d'un pantalon noir. La détente, on vous l'a dit. Ses doigts s’étaient posés sur les touches et doucement, il pianota une air lent du jazz perdu d’antan, musique tronqués à leur époque par le bruit de l'informatique et des voix robotiques soit disant mélodieuses. Les yeux fermés, il se laissait emporter par son propre rythme, voguant dans ses souvenirs et dans le calme qu'il retrouvait chaque fois qu'il touchait son piano. Il avait appris seul à jouer, mais sa passion lui était venu de Julia qui l'avait initié au jazz. Les premières notes posées l'avaient été avec elle, maladroitement, il avait gâché son morceau, et le rire qu'elle avait finit par sortir l'avait définitivement charmé, attaché à elle. Aujourd'hui il était seul à taper les cordes de l'instrument. Sa musique ne connaissait pas fin, il était une fois resté plus de 5 h à jouer sans interruption, il pianotait juste dans une mélodie qu'il avait en tête. Chacun savait autour de lui qu'il ne fallait pas l'interrompre dans ces moments où il livrait la faiblesse de sa tristesse ou son amour de l'art musical. Ce soir, c'était plus vers le premier que cela tendait. Avec une dextérité qu'on ne pouvait pas lui retirer, il remplissait de notes la salle silencieuse du Lux.

Perdu dans sa mélodie, il n'entendit pas la porte s'ouvrir et le pauvre Ethan perdre son honneur devant Sam. A peine sentit-il le froissement des vêtements de la brune à ses cotés. Ce n'est que lorsqu'elle commença à jouer que son esprit revient derrière le piano. Le parfum délicat qu'elle mettait, la chaleur de son corps près du sien, la douceur de ses doigts sur les quelques touches qu'elle jouait voilà ce qui lui arriva quand il regarda avec étonnement Sam à ses cotés, ne cessant lui même de jouer. Il n'avait pas envie de s'arrêter encore moins maintenant qu'il avait une "partenaire" de mélodie. Il finit par lui sourire, et sans un mot continua à faire jouer ses doigts sur les blanches et noires tressaillant dans des notes plus douces, moins sombres. Simplement jouer pour le plaisir, laissant le temps au temps, le sérieux à plus tard, ce qui fâcherait était remis.

Il n'y avait qu'eux à cet instant précis. Un instant magique de douceur et de volupté .

Ce n'est qu'au bout d'une dizaine de minutes que les dernières notes s'élevèrent dans la salle. Notes finales et le silence qui retombe dans la salle. Ce moment prenait fin au grand damne d'un Gabriel se posa à nouveau son regard sur la brune. Elle n'était pas d'une beauté remarquable comme l’étaient par exemple les Keelochans, mais elle était belle. Une beauté sombre et solitaire, un regard fier d'une couleur changeante selon qu'elle s'amusait ou qu'elle discutait sérieusement, des tatouages dont on pouvait voir un bout du haut de son maillot, une peau claire, un corps bien fait. Elle lui plaisait et rien que cette idée semblait si saugrenue, mais pourtant c'est d'un geste d'une tendresse qu'on ne pouvait lui deviner que sa main droite vient glisser de son revers sur la joue de la brune. Rien dans ce geste n'avait été prémédité en bien ou en mal, il s’était juste laissé porté par la magie que lui avait procuré ce moment avec elle.  Il se sentait irrémédiablement attiré à elle, son regard ne quittant le sien, leurs lèvres s'effleurant, se touchant avec sensualité sans que le baiser ne soit consommé, à croire qu'elle s’était enduite de phéromones Wwani.


- Gabriel.

Cette voix furieuse et froide venait d'Ethan qui, ayant retrouvé ses esprits se trouvait derrière eux. Fin de la magie, fin de ce qu'il avait désiré, peut-être étais-ce mieux ainsi, si jamais baiser fut échangé, qu'est-ce que cela aurait impliqué. Car loin d’être anodin, ce geste aurait eu des conséquences. N'avait-il jamais embrasser de femmes ? bien sur que si et il se targuait même d'avoir eu une conquête de chaque race connue pour l'instant. C'était surement faux, mais il n'en était pas loin. Cependant avec la Brune c'était son cœur qui avait désiré ce baiser et pas que ce qu'il avait sous la ceinture. C'était bien plus dangereux car depuis 10 ans personne, ni femme ni homme n'avait réussi à le faire vibrer de cette façon. Il lui sourit légèrement encore tout proche de ses lèvres avant de se redresser pour faire face à Ethan qui se rapprochait l'arme à la main.

Il sentait bouillir son ami comme un wampa dans une casserole.


- Que comptes tu faire ici.? L'interrogation de Gabriel n'en était pas vraiment une. Il connaissait son garde mieux que quiconque. Et s'il n'avait été dans la ligne de mire, nul doute que la Brune aurait eu un joli trou dans le crane.
- Elle ... Maugréa t-il le visage déformé par la haine a forcé l'entrée du club je vais pas la laiss..
- Tu veux dire que cette gamine qui pèse la moitié de ton poids et que tu surpasses en taille à réussi à te désarmer ? Tu devrais être plus prudent.
Cette remarque, loin d’être taquine raffermit la main d'Ethan sur son arme. Il n'était pas un Ichtar, mais la gorge de Gabriel se retrouvait en bonne voie pour être arrachée avant de s'attaquer à Sam.
- Tu as une mine affreuse, tu devrais aller en chambre de soin. Coupa directement Gabriel.
- J'espère que quand tu l'auras sauté tu retrouv.. . Il n'eut pas le temps de finir, qu'il se retrouva le souffle coupé à devoir mettre genoux à terre quand le poing du Belmont trouva son estomac. Posant son genoux pour se mettre à sa hauteur il attrapa son visage dans ses mains fixant sans aucune amitié son vis à vis pourtant si précieux
- Je vais mettre cette remarque désobligeante sur le compte de cette bosse sur ton crane. Maintenant va ailleurs avant que ce soit moi qui m'occupe de te remettre les idées en place. Il relâcha son visage le laissant partir tel un buffle dans un magasin de porcelaine. Se relevant, il vient se saisir de son verre en buvant une bonne gorgée.

- Vous n'auriez pas dû le mettre en porte à faux face à ses hommes, il ne vous aimait pas déjà pas beaucoup , je ne suis certain de pouvoir le museler très longtemps. Enfin le regard se pose sur elle à nouveau. - Vous désiriez me voir pour quel motif ? Il aurait été flatté que ce soit pour sa compagnie, mais il se doutait que malheureusement les affaires reprenaient.


RP en cours : Univers Reel : Jingle Bells ; Univers Fantasy : ; Le Sceptre des Deux Royaumes (Fantasy) ; La demoiselle en detresse recherche un preux chevalier(Surnaturel) Univers Science Fiction : The Better Days, forget it ! (Univers Aliens); Ink, Blood and More (SF);  Univers Autres : Skype Divin

RP en pause: Sus au monstre dans les bois
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Mioon
MESSAGES : 141
INSCRIPTION : 27/12/2018
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 http://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 http://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
Tortue



Sam
Kevork

J'ai 28 ans et je vis à New-Chic', USA. Dans la vie, je suis flic infiltrée au sein de la mafia et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma situation, je suis célibataire et je ne me pose pas de question là-dessus.

De son vrai nom Samuelle Karesh, Sam est une lieutenant de police actuellement infiltrée au sein de la mafia dans le but de débusquer un tueur de flics. À savoir également que son vrai prénom – Samuelle – est une information que trèèèès peu de gens connaissent : sa mère, son chef direct, pt'être une ou deux autres personnes, mais c'est guère tout. Tout le monde la connaît sous le nom de Sam, et c'est très bien comme ça.


Alice Kelson© Mioon
Installée tout près de Gabriel, Sam avait un long moment observé le cheminement de ses doigts sur les touches noires et blanches, puis elle avait pris le parti de l'accompagner. Doucement. Simplement. Leurs deux mélodies semblables se mêlant et se complétant à merveille dans cet instant suspendu au milieu de leurs tractations. Nulle manipulation, nul rapport de force entre eux. Juste le plaisir simple de cette musique que le piano leur offrait encore, et encore, et encore. Minute après minute. Jusqu'à ce que – bientôt – le calme reprit ses droits comme avec hésitation. Plongeant la salle non pas dans un silence gêné, mais plutôt dans une délicate bulle de coton qui vint les entourer de sa chaleur.

De cette main qui vint doucement caresser une joue …
De ces lèvres qui se rapprochèrent, se cherchèrent, tandis que celles de Samuelle s'étaient ourlées en un sourire tendre tandis qu'elle sentait le souffle de son vis-à-vis caresser sa peau. La Belle ne jouait pas, la Belle profitait de cette agréable proximité. Qui fut soudainement rompue lorsqu'une voix furieuse se fit entendre dans leurs dos. Le garde du corps, bien entendu. Peut-être aurait-elle dû frapper un tout petit peu plus fort. Ou peut-être pas. Elle n'en était pas réellement sûre, mais elle ne perdit toutefois pas davantage de temps à se poser de questions, préférant très nettement porter son regard sur un Ethan qui semblait tout prêt à lui loger une balle dans la tête pour venger son honneur. Honneur qui en prit malheureusement encore un coup lorsque son patron décida de lui coller son poing dans l'estomac. Si après ça, il ne la détestait pas … Mais sincèrement, il le méritait tout de même.

Mais quoi qu'il en fût, le moment était désormais brisé, et la demoiselle planta bientôt son regard dans celui de son interlocuteur qui la toisait à nouveau. Ce qu'elle voulait ? La question était bien vaste, mais la réponse fut toutefois extrêmement simple.

« Vous kidnapper pour la soirée. Mais promis, je vous ramènerai avant minuit. »

Inutile en effet de risquer une quelconque transformation de véhicule de luxe en simple citrouille, et le sourire amusé de la jeune femme était revenu éclairer son visage tandis qu'elle enchaîna bientôt.

« Je suppose que vous ne vous êtes jamais ''Krashé'', n'est-ce pas ? Arrêtez-moi si je me trompe, mais j'ai l'impression que vous vous méfiez de moi parce que vous ne comprenez pas pourquoi je suis prête à vous offrir une telle affaire concernant la prostitution et la drogue … pire, vous pensez que ces deux propositions sont autant de trahisons vis-à-vis de Karl. Afin de dissiper ce malentendu, je vous propose donc que nous allions nous ''Krasher''ensemble, comme ça vous comprendrez sans doute bien mieux mes raisons. »

Si Sam n'était pas une réelle trafiquante, elle se devait toutefois de jouer son rôle jusqu'au bout, et son rôle impliquait justement de tout faire pour obtenir la confiance de Belmont. Partant de là, il devenait donc indispensable de s'expliquer sur certains aspects des tractations en cours, et ce fut donc avec cette souplesse féline qui la caractérisait que la Belle se releva. Sa main venant doucement capturer celle de Gabriel afin de l'entraîner à sa suite vers la sortie du LUX. Sans un mot ni une explication supplémentaire. Mais après tout, il fallait bien qu'elle ménageât un peu son suspens également … Et sitôt qu'ils furent dehors, Sam se dirigea aussitôt vers un GMC Terrain gris métallisé – à croire qu'elle nourrissait une passion pour les 4x4 américains datant du début du XXIe siècle – invitant Gabriel à prendre place sur le siège passager tandis qu'elle passait derrière le volant.

« La nouvelle acquisition de Karl, qu'il compte offrir à son fils dès que je l'aurais rodé un peu. Il aime les véhicules anciens mais il n'a aucune confiance en eux, quel gâchis tout de même … mais bon, nous ne sommes pas là pour parler de ça, alors centrons-nous plutôt sur nos affaires ! »

Et tout en parlant tranquillement, la Belle fit un moment ronronner le moteur avant d'enfin s'insérer dans la circulation, prouvant bientôt qu'elle avait une conduite nerveuse et rapide, mais aussi extrêmement sûre et efficace.

« Je ne vous embêterais pas avec un cours de bio-chimie mais en gros, le cerveau humain est capable de secréter des endorphines et quand il le fait, vous prenez votre pied. Que ce soit avec le sexe, l'alcool, la drogue ou d'autres trucs, les humains ont généralement une certaine facilité à atteindre le plaisir voire l'orgasme, mais toutes les races ne fonctionnent pas de la même façon, et c'est notamment le cas des Tasna'an qui n'ont n'en rien, mais alors rien à secouer, du sexe ou de la drogue ! Ça ne les fait absolument pas décoller : la drogue accroît leurs facultés cognitives mais ils n'en tirent aucun plaisir, et le sexe … à vrai dire, ils pratiquent pour se reproduire mais dans les faits, c'est assez déplaisant voire même douloureux pour eux. Et comme les Tasna'an sont une race aussi pragmatique qu'ethnocentrée, ils ne perçoivent donc pas l'intérêt de la prostitution ou du trafic de drogue. Pour eux, c'est juste inconcevable pour ne pas dire stupide, raison pour laquelle Karl se moque totalement de ce que je peux faire de ce genre de contrats. À ses yeux, un Tasna'an qui vendrait de la drogue ne vaudrait pas mieux qu'un humain … et si vous les connaissez un peu, vous savez que c'est une véritable insulte ! »

Si Sam ne les côtoyait que depuis quelques mois, ses longues années de vie sur Exys 4 lui avait permis de croiser et d'apprendre à connaître énormément de races différentes, et elle avait aussi suivi des cours d'analyses sociales, culturelles et psychologiques des différentes races de la Galaxie. Un avantage énorme pour une flic en infiltration, mais également un savoir qu'elle allait pouvoir – au moins en partie – partager avec Belmont.

« Loin de moi l'idée de vous vexer, mais j'ai l'impression que vous connaissez assez mal les races sis-systémique de notre Galaxie, n'est-ce pas ? Vous savez, ce sont les races dont le cerveau possède six hémisphères, comme les Tasna'an ou le Mazrakiss … d'ailleurs, je n'ai pas le cœur de Rakkata pendant que j'y pense, tout simplement parce que vous en amener un aurait été un énorme faux-pas. Les Mazrakiss ont un énorme respect pour les guerriers capables de vaincre un Rakkata mais en revanche, un homme qui achète un cœur, ils le considère comme un usurpateur qui ne mérite que le déshonneur et la mort. Mais ceci dit, je peux vous trouver un Rakkata sans soucis si vous souhaitez vous y frotter ! »

Tout en parlant, la voiture arrivait d'ailleurs à destination, et la demoiselle se gara bientôt devant un large bâtiment qui avait dû être high-tech … mais il y avait plusieurs décennies ! Aujourd'hui, la bâtisse ressemblait plutôt à un immeuble de bureau qui se serait cassé la gueule à l'horizontal – les choix des designers pouvaient être si étranges quelque fois – mais la présence d'un service de sécurité à l'entrée tendait à prouver qu'il ne s'agissait pas d'un squat craignos.

« Bref, tout ça pour dire que je possède des connaissances ethno-raciales qui pourraient bien vous être utiles, et que nous pourrions probablement les négocier en échange d'un bureau avec une jolie vue … mais plus tard ! Là c'est l'heure du ''Krash'', alors suivez-moi ! »

Et sitôt le contact coupé, Sam quittait déjà le 4x4 tout en se dirigeant vers l'entrée du bâtiment, et les vigiles les regardèrent passer sans mot dire. Bien conscients de qui ils avaient sous les yeux tandis que la demoiselle mena Gabriel jusqu'à l'intérieur. Gigantesque Cour des Miracles qui comportaient un circuit de kart, une salle de peinture, un espace de danse, et bien d'autres encore …

« Bienvenue au Krash, le club de New-Chic' dont le but est de fournir excitation et plaisir à toutes les races de la Galaxie ! Bon peut-être pas toutes, parce que certains sont bien trop étranges, mais beaucoup en tout cas … et c'est en comprenant ce qui fait décoller les gens qu'on arrive à leur fournir ce qu'ils désirent. Et vous, qu'est-ce que vous avez envie de tester ? »

Une question qui aurait pu être pleine de sous-entendus mais pour le coup, il n'y avait pas à en douter : dans ce hangar énorme, il était possible de passer des heures et des heures à s'éclater de toutes les façons possibles, et c'était le sourire aux lèvres que Samuelle attendait de voir si Gabriel serait curieux d'essayer.



Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Calville
MESSAGES : 115
INSCRIPTION : 30/06/2018
CRÉDITS : Funnyanimals2017

UNIVERS FÉTICHE : Historique, Science Fiction, Reel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2582-lui-elle-moi-eux-nous-entre-autre#55932
Tortue



Gabriel Belmont

J'ai 38 ans et je vis à New Chic', USA. Dans la vie, je suis L'un des plus grand trafiquant sur Terre et ma place au soleil se dessine aussi sur diverses planètes . Le secret de mon identité fait en sorte que je ne suis jamais inquieté et si c'est le cas j'ai assez de pouvoir pour acheter ou faire chanter celui qui me rendra blanc comme neige.
Je suis autodidacte, calme, malin, et surtout dangereux. Le luxe et la luxure sont mes défauts les plus probants et du haut de mes 1.91m on me trouve charmant et charismatique. J'ai un fils de 12 ans que je tiens eloigné de mes affaires. Il est ma plus belle réussite. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf et je le vis plutôt extrêmement mal.

Informations supplémentaires ici.


avatar ©️ NOM CRÉATEUR


« Vous kidnapper pour la soirée. Mais promis, je vous ramènerai avant minuit. »

Il ne s'attendait pas à cela de la part de son interlocutrice. Un sourire venant accompagner le sien, c'était bien la première fois qu'on voulait l'enlever de façon aussi calme, et peut-etre se laisserait-il faire. La proposition était en tout cas charmante, et toute en douceur.

- M'enlever ? Je crains que vous ne gagniez pas beaucoup d'argent si vous me rendez vivant, mort .. peut-etre que vous pourriez vous payer un bureau en haut d'une Tour. A moins que vous me gardiez, même après minuit?

Il accentua son sourire, Il aimait badiner avec elle. Même si ce n'était pas tout à fait faux, à grands trafics, grands ennemis et pas que les Maarsh'an. Plusieurs fois il avait failli perdre la vie, il était meme mort, une fois, 12 minutes .. mais ne dit-on pas que la mauvaise herbe ne crève jamais ? La question suivante la laissant un peu intrigué . "Krasher"qu'est-ce que c'était encore que cela? Surement encore une tradition de Sagleputh , à peine débutée sur Terre que déjà une autre venait prendre sa place. Il croisa les bras fronçant le sourcil en se penchant un peu vers elle pour lui confier son terrible secret :

- Non je n'ai jamais "Krasher" honteux n'est-ce pas ? En fait il n'en savait rien, mais si elle lui posait des questions sur ce mystérieux "Krash", il n'aurait pas à se ridiculiser dans des explications sans queue ni tete. Puis sur un ton moins badin - Sam.., Oui il l'appela par son prénom surement plus étonné qu'elle par cette familiarité. - Evidemment que je ne vous fais pas confiance , vous travaillez pour mes concurrents et ennemis depuis que je suis arrivé dans les affaires, et quelque soit la valeur de ce que vous pouvez m'apporter, vous ne serez rien de plus qu'une émissaire des Maarsh'an tant que vous travaillerez pour eux. Mais .. j'accepte de vous accompagner, ou plus exactement, de me faire enlever pour la soirée. .

Et il le fut avec toute la grâce dont elle savait faire preuve, sa main se glissant dans la sienne, il eut juste le temps d’attraper veste et veston qu'il se retrouva dehors, sans autre bruit que celui de la circulation et des gens passant dans la rue, devant un magnifique GMC. Serais ce un cadeau pour lui ? Mais à peine avait-il prit place sur la siège passager, laissant la brune le conduire là où elle voulait, suivit de près par un véhicule depuis le Lux, qu'elle lui avoue que ce véhicule était aux Maarsh'an.

- Ils n'ont décidément aucune classe et aucune imagination.  Ce ne sont que des petits voyous sans envergure et absorbant ce que les gens ont ou aiment. Pas même capable de réfléchir par eux même . Tu parles de terreurs.   Il était furieux, oui, furieux qu'un tel bijou soit à ses horreurs bleus qui étaient aussi expressifs que des pylônes électriques. - Si je n'aimais pas ce genre de véhicules, croyez bien que jamais le rejeton n'en aurait eu, tout comme ils ont acquis un magnifique couple d'oiseaux Noffre après en avoir vu chez Emile d'Herm dans le réseau de l'Est. Ils ne savent que copier. Bandes d'idiots inintéressant Sortant un étui d'argent , il prit une cigarette qu'il tapota sur le tableau de bord et mit à la bouche toujours aussi furieux avant de regarder sa voisine et se raviser en rangeant le tout, plus par respect pour elle que pour les Maars'han . - Si je n'étais pas certain qu'ils passeraient leurs petits nerfs bleus sur vous, ce véhicule ne retournerait jamais chez eux. Et son rejeton devrait se contenter d'une voiture magnétique.

Les rues défilaient, toujours plus en couleurs, en images projetées sur leur véhicule, en lumière de toutes les teintes, il venait rarement dans ce quartier où l'on voyait une certaines misères avec la disparition des immeubles high tech, mais avec le foisonnement des ruines de ce que qui fut et des petites maisons collées les unes aux autres. La jeune femme reprit les affaires en main avec des cours sur les Tasna'an. Il s'était souvent posé des questions sur eux et sur le pourquoi de leur si grandes différences dans les trafics, aujourd'hui il avait une réponse.  

- Certes je comprends maintenant nos différences, mais personnellement et même si quelque chose ne m’intéresse pas, que je n'en fais pas usage, ou que je trouve cela répugnant,  si je vois que cela peut me rapporter, et bien adieux les usages et us des terriens. Et comme je l'ai dis, où peut-etre pas assez clairement, c'est votre choix qui m'intrigue. Je gagne en position de force avec ce contrat s'il est aussi intéressant que vous me le vendez. Et quoique vous puissiez dire, vous me donnez un avantage alors.

- Vous ne me vexez pas, mademoiselle Kevork. Il est clair que je ne m’intéresse pas beaucoup aux non-terriens et leurs traditions ethnique, ce qui m’intéresse et ne vous méprenez pas sur mes intentions, meme si certaines personnes ne semblent pas le comprendre, c'est le plaisir et l'argent quoique je doive faire pour obtenir l'un ou l'autre . Ainsi donc j'accepte votre Rakkata, et j'irai moi même exploser cette créature. Je trouvais qu'on gagnerait du temps en faisant au plus court.  

Enfin elle ralentit, semblant être arrivés là où elle désirait le mener. Il se souvenait vaguement de ce bâtiment quand il était jeune c'etait une zone à éviter mais aujourd'hui une autre atmosphère s'en dégageait. Un petit gout de revenez-y qu'il n'avait pas auparavant. Il sourit simplement à ses mots et répondit tout en retirant sa ceinture.

- Je ne remets nullement en cause vos connaissances ou votre utilité, vous venez encore de me le prouver. Mais tant que vous serez au service d'un autre, et surtout de "ceux là", il est hors de questions que nous ne soyez plus qu'une connaissance utile. Sans vous offenser.  

C'était faux, au moins sur le fait de ne pas être plus que cela. Il y avait quelque chose d'autres entre eux. D’indéfinissable pour l'instant. Finalement sortis tous les deux se dirigeant vers le bâtiment, il fit un signe discret de la tête à ses hommes qui venaient de se garer également, en faisant fi des murmures à leur passage. Meme si Gabriel restait discret sur qui il était réellement, ici  on le connaissait comme étant l'Archange. Avant d'etre l'homme d'affaire que l'on connait, il était un des tueurs les plus prolifiques de New Chic' avant de tomber sur son premier réseau et de sortir de la rue. Une vraie teigne qui ne se déplaçait jamais sans raison.  Il avait gardé de cette époque cette rareté dans les négociations, ou dans les règlements de compte. Plus de 20 ans déjà qu'il s'assurait de sa réputation. Et surement devait-on trouver cela fou de le voir avec Sam qui semblait tout autant connue comme la dealeuse des Maarsh'an. En pénétrant dans le lieu, c’était un monde différent qui s'offrait à ses yeux. Il ne pensait voir de ce batiment que puanteur et saleté, mais c'était juste le brouhaha des gens venant prendre un plaisir presque enfantin et oublier leurs soucis en faisant ce qui leur plaisait. Il écouta la belle avant de se mettre en marche vers les divers "ateliers " que l'on voyait en entrant. Peinture et danse des les premiers, un mur d'escalade un peu plus loin, des cabines de jeux vidéos "retro", il observait tout cela en silence , curieux de découvrir le pourquoi de son enlèvement en ce lieu. Il savait ce qui pouvait faire plaisir aux gens, l'alcool, la drogue, les filles.Parfois un petit meurtres bien sanglants entre amis. Mais ici il y avait juste de l'amusement.  Il finit par stopper ayant vu ce qu'il aimerait faire et se tourna vers elle la dévorant d'un regard à la fois désireux et taquin.

- il y a bien des merveilles que je désire découvrir . Sans aucune retenue, il parlait bien d'elle, et ne s'en cachait pas. Sérieux ou pas, là était la question. Mais je pense que je vais me contenter de ça pour l'instant dit-il en pointant son index au dessus d'eux, un homme qui se balançait à plus de 20 mètres de haut avec un simple élastique à la taille. Il plongeait, replongeait vers le sol à grande vitesse. En le regardant faire, les rêves de l’être humain a vouloir voler semblaient de réaliser. Suivi par son ennemie presque intime, il monta les marches le menant tout en haut de ce bâtiment où il prendrait son envol. Du haut la vue était impressionnante avec tous ces étages découpés et formant une immense salle où l'on pouvait s'envoyer en l'air, dans le sens premier du terme. Il y avait là un gamin de 17 ou 18 ans ayant plus l'air de punk des années 1980 que d'un être vivant à leur époque. Maigre, habillé de vêtements en cuir bien trop large, et surtout de sa crête rouge vif sur le haut du crane le faisant ressembler à un coq. C'était lui qui semblait s'occuper de la dite attraction planante. Le ou les voyant arriver, il sembla à Gabriel que le jeune allait mourir de sa belle mort, tant son visage fut étonné, et ses yeux sortis de leurs orbites. Un :

- Oh putain c'est pas vrai confirma qu'au moins l'un des deux, voir les deux avaient été reconnus. Le Belmont arriva à hauteur du gamin.
- Je veux essayer.
- Oui bien sur.. euh quoi vous quoi?
- Ca, désigna t-il de la tète . C'est toi qui t'en occupes.
- Oui Monsieur l'Archange, il faut passer des vêtements plus sympa pour ça , c'est pas que vos vêtements y sont pas bien, mais vous allez vous accrocher et ça serait dommage que ça se déchire ils sont classes et ..   . Le reste des mots fut perdu dans les lèvres du garçon qui s'attendait surement à plonger et sans élastique, Mais Gabriel n’était pas là pour ça mais pour "Krasher" il se contenta de prendre des vêtements prévus à cet effet et d'aller se changer dans une pièce à coté. Tee shirt noir laissant entrevoir la fin des ailes tatouées sur ses bras et pantalon large de la même couleur, voilà à quoi se résumait la tenue "confortable" et plus "sympa . Pas même de chaussures qui pouvaient voler dès le premier saut. Bien loin de ce qu'il aimait.
Il fut sanglés en quelques minutes et jeta un petit regard à Sam.

- J'espère que vous me rejoindrez. Petit défi? Peut-être relevé, Oh oui surement connaissant la mam'zelle, avant de se poser sur le rebord dos au vide, les talons l’entraînant presque en arrière, alors que ses orteils encore sur le sol semblaient trepigner de ce qui se passerait.  
- On a un circuit et des crochets si vous voulez vous arrêter ou faire des figures. Vous ne devez pas avoir peur c'est bien sec..
- Peur ? Un rire s’éleva des lèvres masculines alors qu'il écarta les bras se laissant tomber en arrière sans appréhension . Après tout, il était un Archange non? Il n'avait pas peur, il était excité alors que le sol se rapprochait. Un brusque coup au niveau de la taille l’arrêta si près du sol que de la poussière s'eleva dans un nuage, alors qu'il remontait comme une balle au bout d'un élastique, il se retrouva à voir le plafond de près, de trop près, tournoyant avec l’élastique pour que ses pieds soient les premiers à toucher le haut, et se s'accrocher, tete en bas, comme un spiderman des temps modernes. Si Sam avait voulu qu'il prenne du plaisir, rien que le sourire s’étalant sur ses lèvres voulait lui signifier qu'elle avait gagnée. Quelques secondes à tenir, puis à nouveau il lâcha le tout pour s'enfoncer à travers les étages.  



RP en cours : Univers Reel : Jingle Bells ; Univers Fantasy : ; Le Sceptre des Deux Royaumes (Fantasy) ; La demoiselle en detresse recherche un preux chevalier(Surnaturel) Univers Science Fiction : The Better Days, forget it ! (Univers Aliens); Ink, Blood and More (SF);  Univers Autres : Skype Divin

RP en pause: Sus au monstre dans les bois
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Mioon
MESSAGES : 141
INSCRIPTION : 27/12/2018
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 http://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 http://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
Tortue



Sam
Kevork

J'ai 28 ans et je vis à New-Chic', USA. Dans la vie, je suis flic infiltrée au sein de la mafia et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma situation, je suis célibataire et je ne me pose pas de question là-dessus.

De son vrai nom Samuelle Karesh, Sam est une lieutenant de police actuellement infiltrée au sein de la mafia dans le but de débusquer un tueur de flics. À savoir également que son vrai prénom – Samuelle – est une information que trèèèès peu de gens connaissent : sa mère, son chef direct, pt'être une ou deux autres personnes, mais c'est guère tout. Tout le monde la connaît sous le nom de Sam, et c'est très bien comme ça.


Alice Kelson© Mioon
« En dehors de leur mode de vie, ils ne comprennent pas celui des autres races, donc ils se contentent de copier pour donner l'illusion qu'ils parviennent à s'intégrer au sein des sociétés. Ce qui fonctionne d'ailleurs avec les plus crédules … ah et dans la mesure où c'est sans doute moi qui récupérerai cette voiture lorsque le gosse de Karl s'en lassera – s'il la conduit ne serait-ce qu'une fois en tout cas – je me verrai dans l'obligation de vous fracasser quelque chose si jamais vous n'y faites ne serait-ce qu'une rayure. Et vous m'en verriez navrée ! »

Même si cette dernière phrase avait été prononcée d'un ton amusé, il était toutefois évident que Sam ne laisserait jamais qui que ce fût abîmer une pareille beauté, et son regard taquin ne laissait d'ailleurs aucun doute sur la question. S'ils n'avaient pas été ennemis, si elle n'avait pas été flic en infiltration, elle aurait sans doute trouvé cette entrevue aussi décalée qu'agréable. Parce que son interlocuteur était un homme qui possédait un certain charisme, un certain répondant aussi, et que ce milieu de trafiquants avait toujours paru très naturel à la jeune femme. Comme si elle se trouvait un peu chez elle, mais simplement pas du même côté que Belmont. Un Belmont qui s'était d'ailleurs fait attentif face à ses explications, et ce même s'il ne cacha pas trouver le comportement des Tasna'an stupide.

« Comme dit, les Tasna'an sont éminemment racistes, et ils méprisent profondément tout ce qui n'est pas Tasna'an. Ils tolèrent les autres races pour ce qu'elles peuvent les apporter, mais ils considèrent que ce serait une humiliation pour eux que de se livrer au même trafic. Ils ont aussi une très très haute opinion d'eux-mêmes, mais ça vous devez déjà le savoir vu l'esclandre que vous avez causé il y a deux mois. »

Encore une fois, la remarque était taquine, et pourtant l'esclandre en question aurait bien pu virer au drame ! À cause d'un différent concernant une route commerciale ''appartenant'' soit-disant aux deux familles, Korrvik Maarsh'an – le frère cadet de Karl – avait tenté une négociation avec le leader des Belmont, et le refus de ce dernier avait bien failli causer une guerre tant il ne fallait pas froisser l'ego d'un Tasna'an ! Mais fort heureusement, Sam avait été là pour désamorcer cette situation, et elle l'avait fait avec une certaine maîtrise. Cette même maîtrise qui lui avait également permis de mettre la main sur un Rakkata qui offrirait certainement un magnifique combat si jamais ces deux fauves-là se rencontraient un jour !

Quant au reste … comme il l'avait déjà sous-entendu plusieurs fois, Gabriel ne semblait absolument pas enclin à accorder sa confiance à quelqu'un travaillant pour une autre famille que la sienne, et sa nouvelle remarque parut tirer un air vaguement songeur à la demoiselle.

« Vous ne m'offensez pas. Seulement vous connaissez aussi bien les réalités du milieu que moi : je ne peux pas quitter la famille qui m’emploie sans être absolument sûre de ce que j'y gagnerais, sinon je serais carrément stupide. »

La famille qui m'emploie … autant dire qu'en utilisant cette formulation, Sam venait tout juste de souligner qu'elle ne considérait pas faire partie intégrante de la famille Maarsh'an, ce qui laissait ainsi à son vis-à-vis l'opportunité de se glisser dans cette petite ouverture si jamais le cœur lui en disait. Mais pour l'heure, les discussions allaient se retrouver au second plan tandis qu'ils pénétrèrent dans le Krash, et la demoiselle fut ravie de constater que son invité semblait tout à fait prêt à se livrer à toutes ces facéties qu'elle lui proposait ! Entre karaoké, cours de Kilori ancien, match de base-ball et peinture sur verre, l'endroit recensait réellement un sacré paquet de loisirs, et Samuelle imaginait déjà la tronche qu'allait tirer Gabriel lorsqu'elle lui ferait découvrir son petit péché mignon à elle …

Mais en attendant, la Belle était suffisamment bien élevée pour laisser Belmont choisir leur première activité – en dehors de la découverte de sa propre personne qui lui tira un rire amusé face à cette audace qu'elle appréciait bien – et ce fut sans crainte apparente qu'elle le suivit jusqu'à l'aire de saut à l'élastique. Un sport qu'elle avait déjà eu l'occasion de tester même si le Krash offrait un circuit inédit grâce à une certaine technologie couplant l'élastique à des retro-moteurs, de quoi s'éclater sur toutes les surfaces comme de véritables araignées humaines ! En tout cas, si le gosse qui s'occupait de tout ça ne décédait pas avant … Le coup de l'émotion, ça pouvait quelque fois être violent, surtout lorsqu'il s'empourpra violemment en découvrant la demoiselle qui suivait Gabriel.

« Oh euh … oh mon dieu … désolé mademoiselle Kevork, mais je vais devoir vous demander aussi de changer de vêtements … s'il vous plaît … »

Le pauvre était si mal à l'aise que c'en était presque amusant, mais Sam ne le laissa pas mariner et lui offrit bientôt un sourire rassurant, tout en récupérant la tenue adéquate qu'il lui tendait. Un instant plus tard, ce fut également pieds nus qu'elle revint vers le plongeoir, cheveux nattés, simplement vêtue d'un tee-shirt et d'un pantalon très semblables à ceux de son invité. Invité qui paraissait avoir très envie de tenter cette expérience avec elle d'ailleurs.

« M'envoyer en l'air avec vous ? Mais je ne manquerais ça pour rien au monde, voyons ! »

Sam était décidément bien taquine ce soir, mais après tout, elle n'était pas vraiment en mission. En tout cas pas pour les Maarsh'an. Ou pas vraiment. Que sa vie pouvait être compliquée quelque fois …

Mais lorsque Gabriel sauta avec un sourire de gosse aux lèvres, la question du pourquoi du comment de sa mission eut largement tendance à disparaître de l'esprit de la jeune femme, et elle se laissa harnacher à son tour tandis qu'elle écouta les mêmes recommandations. Son regard fixé sur un Belmont qui était déjà en train de crapahuter partout au bout de son élastique. Et sitôt que le punk lui indiqua que c'était bon … elle effectua un magnifique saut de l'ange qui la propulsa en avant ! Son corps chutant gracieusement dans l'air, avant que l'élastique ne la propulsât brusquement vers le haut d'un des murs, où elle se réceptionna souplement, avant de bondir en direction de Gabriel qu'elle attrapa en niveau des poignets. Leurs deux corps entamant bientôt un ballet nerveux et aérien entre les murs. Ces deux-là se poussant, se tirant, se propulsant joyeusement à la force de leurs mains et de leurs pieds qui rencontraient les parois.

Autant dire qu'au bout d'une bonne dizaine de minutes de ce jeu-là, Samuelle profita d'un retour près d'un mur pour laisser son mousqueton magnétique la ''coller'' à la paroi, juste histoire de pouvoir se reposer quelques instants tandis que Gabriel vint la rejoindre.

« Alors, admettez que personne ne vous avait encore fait un coup comme ça ? Et vous n'êtes pas au bout de vos peines, je me demande si vous oserez me suivre dans la prochaine activité … »

De quoi éveiller la curiosité de son interlocuteur tandis qu'elle profita de cette courte pause pour réarranger les cheveux extirpés de sa natte, le cœur battant suite à ces efforts, mais un large sourire aux lèvres. Elle avait bien fait de lui proposer de se Krasher ce soir ! Ça la rapprocherait sans doute de lui, et la détente pourrait également laisser place à quelques négociations intéressantes.



Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Calville
MESSAGES : 115
INSCRIPTION : 30/06/2018
CRÉDITS : Funnyanimals2017

UNIVERS FÉTICHE : Historique, Science Fiction, Reel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2582-lui-elle-moi-eux-nous-entre-autre#55932
Tortue



Gabriel Belmont

J'ai 38 ans et je vis à New Chic', USA. Dans la vie, je suis L'un des plus grand trafiquant sur Terre et ma place au soleil se dessine aussi sur diverses planètes . Le secret de mon identité fait en sorte que je ne suis jamais inquieté et si c'est le cas j'ai assez de pouvoir pour acheter ou faire chanter celui qui me rendra blanc comme neige.
Je suis autodidacte, calme, malin, et surtout dangereux. Le luxe et la luxure sont mes défauts les plus probants et du haut de mes 1.91m on me trouve charmant et charismatique. J'ai un fils de 12 ans que je tiens eloigné de mes affaires. Il est ma plus belle réussite. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf et je le vis plutôt extrêmement mal.

Informations supplémentaires ici.


avatar ©️ NOM CRÉATEUR
Un petit retour sur la fin de conversation dans la voiture.

Le trajet était plus que plaisant en compagnie de Sam, il fallait dire qu'on ne s'ennuyait jamais avec elle. Elle était à la fois douce et mordante, adorable et cassante. Elle ne semblait pas le craindre comme certains, meme si elle se gardait bien d'entrer dans un véritable jeu de conflit, leur jeu à eux se résumant à se taquiner, à gagner une manche pour en perdre une autre. Et c'était bien plus plaisant de cete façon. Pour l'heure elle le croyait capable de faire ne serais ce qu'une rayure à ce véhicule, hérésie ! Prenant un air faussement outré ou trop surement, la main sur le cœur


- Faire quelque chose à ce véhicule ? Ma chère vous me connaissez encore bien mal si vous me pensez capable de cela. J'ai du abîmer une Bugatti une fois pour en faire sortir l'idiot qui avait voulu me la voler, mon pauvre cœur en a été brisé pendant des semaines. mais si vous .. détournez le regard un instant, nous n'aurons plus vous et moi à nous inquiéter de son sort, elle coulera des jours paisibles dans un hangar des plus modernes avant bien sur de vous retrouver quand vous le désirez.

Il secoua la tête complètement dépité à l'idée de voir ce véhicule dans les mains d'un irresponsable sans passion.

- Dire qu'ils n'ont meme pas de route sur Tasna c'est d'un déprimant

Qui sait si il ne demanderait pas à ses hommes de "confisquer" ce véhicule avant la fin de soirée, mais pour l'heure Sam lui rappela un petit incident avec Korrvik, petite ordure toute aussi bleue et inexpressif que son grand Frère. Gabriel n'avait jamais compris pourquoi ce morveux traînait encore en vie et dans les affaires de son aîné, alors qu'il n'etait pas capable de voir plus loin que le bout de son nez atrophié . Autant Karl pouvait être respecté, autant que cela ait un sens, par Gabriel pour ses affaires meme s'ils n'en comprenaient pas tous les aboutissants, autant son frère ressentait plus à une puce qui s'agite dans tous les sens pour se faire valoir plus qu'il ne fallait. Et loin de vouloir le laisser tranquille, le Belmont se faisait un plaisir de le rabaisser. Chacun s'amuse comme il peut

- Une haute opinion ? c'est peu de le dire, on dirait un petit roquet voulant mordiller une jambe.

Rien de plus sur cet épisode, si ce n'est un sourire narquois de Gabriel. Mais ce fut la fin de la conversation avec Sam et son appartenance à la famille Maars'han qui attira son attention. Elle ne leur semblait pas plus fidèle que cela , connaissant les "Bleus" ca ne l’étonnait pas plus. Ils devaient être sans passion, juste à donner ordre en monophonie totale.  Sam était plus à se préoccuper de ce qu'elle pourrait gagner, et la question se posa meme chez Lui. Elle avait plus d'ambition que de faire partie de son reseau et si il la voulait à ses cotés, il lui faudrait trouver ce quelque chose qui rendrait caduc son appartenance aux Maars'han. Il ne releva pas sa phrase, se contentant de poser à nouveau son regard sur le paysage, mais l'esprit fonctionnant à plein régime.


L'entrée dans le hangar à Krash, Et un envoi en l'air plus tard.

Elle était venue le rejoindre avec toute la grâce dont elle savait faire preuve. Et tous deux reprenaient ce duo entamé quelques heures plus tot au club. Sans aucune fausse note dans ca ballet aérien dont ils gratifiant un public perplexe de les voir ensemble et semblant s'entendre dans une danse sensuelle. Il n'y avait qu'eux dans ce monde, pour lui au moins. Il en avait oublié la discussion du jour, qui elle était vraiment, et surtout la question incessante qu'il se posait : Pourquoi ? . Si elle avait voulu s'en prendre à son réseau elle l'aurait fait depuis longtemps, elle en connaissait assez pour qu'il ne se relève pas, et l'explication la plus logique qu'il lui venait c’était qu'elle en avait après lui personnellement, restait à savoir pourquoi. Mais point de question alors que leurs corps s'attiraient à 20 mètres du sol, pas de réflexion quand le magnétisme de leur système les éloignait un peu. Il y avait juste eux s'amusant comme deux enfants s’éveillant au plaisir. Car le sourire qu'il voyait sur les lèvres de la belle brune ne pouvait être faux, autant que l’éclat amusé dans son regard. Il finit par la suivre contre la paroi, son corps faisant face au sien, les bras appuyés contre le mur derrière elle. Récupérant un peu de son souffle tout aussi souriant qu'elle.


« Alors, admettez que personne ne vous avait encore fait un coup comme ça ? Et vous n'êtes pas au bout de vos peines, je me demande si vous oserez me suivre dans la prochaine activité … »

Partant d'un rire encore légèrement essoufflé .


Je l'admets avec toute la gratitude que j'ai pour vous de m'avoir enlevé. Il y a bien longtemps que je n'ai vecu un tel moment. La regardant amusé et prêt à faire des folies ce soir il lança simplement après avoir caressé sa joue: -  Défi accepté se laissant retomber dans le vide. Cette sensation du frottement de l'air, de cette légèreté, de se sentir pousser des ailes n'avait pas d'égal. Artificiel et drogues en tout genre pouvaient s'en approcher, mais sans commune mesure avec ce qui se passait ici.

Ce n'est qu'après 10 autres bonnes minutes qu'il se décida à retourner sur la corniche où l'attendait le gosse qui l’attrapa par la ceinture lui évitant de retomber en arrière et retirant son harnais. Il était toujours aussi paniqué, ses mains tremblantes de façon incontrôlé, mais au moins aucun des deux ne s’étaient écrasés au sol.  


- J'ai beaucoup aimé dit-il simplement au gamin allant dans l'arrière salle pour remettre ses vêtements. Les idées lui venait à foison alors qu'il passait sa chemise commençant à la boutonner. Il reviendrait demain pour voir ce gosse, ou bien le ferait-il chercher, comme quoi Sam n'avait pas tort, cela lui ouvrait l'esprit. La jeune femme revient à son tour habillée de nouveau de façon élégante, tentant un sourire mais légèrement inquiet de ce qui allait suivre.

- Je suis tout à vous. Aïe, c’était mauvais de dire ca surtout à une femme, restait à voir à quelle sauce il serait .. krashé.


RP en cours : Univers Reel : Jingle Bells ; Univers Fantasy : ; Le Sceptre des Deux Royaumes (Fantasy) ; La demoiselle en detresse recherche un preux chevalier(Surnaturel) Univers Science Fiction : The Better Days, forget it ! (Univers Aliens); Ink, Blood and More (SF);  Univers Autres : Skype Divin

RP en pause: Sus au monstre dans les bois
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Mioon
MESSAGES : 141
INSCRIPTION : 27/12/2018
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 http://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 http://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
Tortue



Sam
Kevork

J'ai 28 ans et je vis à New-Chic', USA. Dans la vie, je suis flic infiltrée au sein de la mafia et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma situation, je suis célibataire et je ne me pose pas de question là-dessus.

De son vrai nom Samuelle Karesh, Sam est une lieutenant de police actuellement infiltrée au sein de la mafia dans le but de débusquer un tueur de flics. À savoir également que son vrai prénom – Samuelle – est une information que trèèèès peu de gens connaissent : sa mère, son chef direct, pt'être une ou deux autres personnes, mais c'est guère tout. Tout le monde la connaît sous le nom de Sam, et c'est très bien comme ça.


Alice Kelson© Mioon
Il y avait dans ce ballet aérien, quelque chose d'extrêmement simple mais d'extrêmement plaisant, et Sam en profitait donc sans plus se poser de question. Ses collègues exécutés, sa mission d'infiltration, sa couverture et son rôle d'envoyée des Maarsh'an … rebondissant à plusieurs mètres du sol, elle n'y pensait plus pour l'heure, et l'arrivée de Gabriel qui se planta devant elle pour lui caresser la joue lui tira un sourire ouvertement amusé.

« Que voulez-vous, j'adore kidnapper les gens … et n'acceptez pas trop vite, vous pourriez le regretter une fois là-bas.

Ah ça, il était évident qu'il fallait une bonne dose de courage – ou d'inconscience, au choix ! – pour oser tenter ce qu'elle allait lui proposer, mais la Belle ne doutait pas vraiment que son vis-à-vis fût justement de cette trempe : la trempe des êtres qui n'ont pas froid aux yeux ! De ces êtres qui dépassaient également les limites. Un peu. Beaucoup. Trop … mais Belmont avait-il justement franchi la limite ? Avait-il fracassé du flic lui-même, l'avait-il simplement ordonné, ou alors n'était-il même pas au courant ? C'était en tout cas ce qu'elle allait devoir vérifier tandis qu'une légère ombre venait de passer dans son regard à cette idée, et Sam préféra donc plonger à nouveau pour ne plus y penser. Pas ce soir. Pas tout de suite en tout cas. À la place, elle préférait très largement rebondir dans les airs comme une feuille secouée par les rafales de vent, et ce fut légèrement essoufflée qu'elle revint finalement sur la corniche. Remerciant le punk qui lui ôtait son harnais avant de repasser au vestiaire pour retrouver sa tenue d'origine, à l'exception toutefois de ses cheveux qu'elle laissa nattés pour le moment. Et lorsqu'elle tomba sur le sourire vaguement inquiet de son partenaire de Krash, ce fut une expression nettement amusée qui retroussa ses propres ourlées.

« Toute à moi, vraiment ? Vous ne devriez pas dire ça, surtout que vous avez l'air un peu inquiet. Mais si ça peut vous rassurez, sachez que je pratique l'activité qui va suivre depuis une dizaine d'années, et que je suis toujours en vie ! Bon je me suis démise l'épaule deux fois et cassé deux ou trois trucs, mais rien de bien méchant. »

Au moins comme ça, Gabriel pourrait tout de suite se douter qu'elle ne l'emmenait ni tricoter, ni jouer aux échecs ! Et après quelques instants de suspens savamment distillé tandis qu'ils avançaient tranquillement dans l'immense bâtiment, Sam se stoppa finalement sur une petite plate-forme d'observation qui surplombait une piste en glace synthétique assez semblable à celle utilisée en bobsleigh. À cette différence près que lorsque le premier sportif passa devant eux, il se trouvait allongé à plat ventre et la tête en premier !

« Je vous présente le Skeleton, c'est un sport assez méconnu mais plutôt fun ! Le but est de descendre cette piste le plus rapidement possible, si possible sans vous tuer au passage. Vous prenez un peu d'élan, vous vous allongez à plat ventre sur la luge … et vous priez ! »

Le tout débité d'un ton léger, comme s'il s'agissait d'un sport aussi anodin que du football antigrav' ou du golf à répulsion !

« Suivez-moi, je vous emmène jusqu'aux vestiaires où vous allez devoir enfiler une combinaison de protection, qui est d'ailleurs renforcée au niveau des articulations pour vous protéger. Et une fois que vous serez équipé, il ne vous restera plus qu'à déterminer si vous vous lancez sur la piste pour enfants et débutants, ou alors si vous allez directement sur la grande piste. »

Gouailleuse et presque moqueuse, Sam n'avait manifestement pas beaucoup de pitié pour son pauvre interlocuteur, et ce fut avec ce même sourire amusé vissé aux lèvres qu'elle emmena Gabriel jusqu'à une jeune Sarnakassass qui lui demanda ses mensurations avant de lui donner une combinaison et un casque. La Belle récupérant elle aussi son équipement avant de disparaître dans le vestiaire pour revenir quelques minutes plus tard, son corps dans la combinaison de faux cuir renforcé et un casque rouge vif et noir dans les bras. Et le moins que le pût dire, c'est qu'elle avait l'air parfaitement détendue !

« Alors verdict, quelle piste voulez-vous essayer ? »

Si voulait vraiment essayer en tout cas, parce qu'il fallait tout de même avoir l'estomac bien accroché.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Calville
MESSAGES : 115
INSCRIPTION : 30/06/2018
CRÉDITS : Funnyanimals2017

UNIVERS FÉTICHE : Historique, Science Fiction, Reel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2582-lui-elle-moi-eux-nous-entre-autre#55932
Tortue



Gabriel Belmont

J'ai 38 ans et je vis à New Chic', USA. Dans la vie, je suis L'un des plus grand trafiquant sur Terre et ma place au soleil se dessine aussi sur diverses planètes . Le secret de mon identité fait en sorte que je ne suis jamais inquieté et si c'est le cas j'ai assez de pouvoir pour acheter ou faire chanter celui qui me rendra blanc comme neige.
Je suis autodidacte, calme, malin, et surtout dangereux. Le luxe et la luxure sont mes défauts les plus probants et du haut de mes 1.91m on me trouve charmant et charismatique. J'ai un fils de 12 ans que je tiens eloigné de mes affaires. Il est ma plus belle réussite. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf et je le vis plutôt extrêmement mal.

Informations supplémentaires ici.


avatar ©️ NOM CRÉATEUR


- Sérieusement ?

C'était le seul mot qu'il avait pu dire en voyant ce que la demoiselle lui reservait comme activité krash. Ça pour avoir un Krash il y en aurait, à 140km/h sur cette piste sinueuse qui se déroulait devant eux. Il ne connaissait pas ce sport, et à dire la vérité vraie, il était malheureux de le découvrir par lui même.
Mort. C'etait certain, elle voulait le voir mort.
Il n'y avait plus à en douter après qu'il aperçu le premier sportif passant à toute vitesse devant eux, allongé sur le ventre avec la tète en avant, à peine à quelques centimètres du sol glacé. Qui après ça aurait cru que la demoiselle lui voulait du bien ? Après avoir revêtu sa tenue noire et le casque intégral orange vif entre ses bras, il regardait encore et toujours plus dubitatif ces idiots qui s'élançaient sur la glace. Idiots dont il ferait parti dans quelques minutes. Non pas que l'idée lui plaisait de se lancer de la sorte sur la glace, mais Sam l'avait un peu trop titillé sur leur petit défi et voilà qu'elle recommençait en revenant des vestiaires.

Mais un Belmont, LE Belmont ne se laisse pas railler aussi aisément. Devrait-il se tuer pour prouver qu'il était capable de relever les défis les plus fous. Il aimait tromper la mort en faisant toujours plus, ça serait peut-être l'occasion de le prouver sur ce circuit de glace artificielle. C'était de la folie pure. Avait-il fait pire que cela ? surement, mais au moins il avait pu garder le contrôle, là c’était tout l'inverse, la glace pouvait aisément le fracasser en petits morceaux. Il poussa un vague soupir restant silencieux, étirant son cou d'un coté et de l'autre, et laissant un autre sportif partir sur la luge qui prenait de la vitesse à mesure de son avancée dans le circuit.

Il regarda la piste pour enfants. C’était tentant, très tentant. Pas  trop de vitesses, des sinuosités moins présentes, ca aurait été parfait. Seulement voilà. Il y avait cette femme. Oui celle là même avait qui il avait partagé quelques moments complices malgré leur différence. Et cette femme là serait surement déçue qu'il ne relève pas son défi jusqu'au bout. Il lança , sans la regarder elle et son coté moqueur, un :


- Vous m'en ferez faire de ces choses.

Avant de partir vers le Sarnakassass numéro deux , qui lui donna quelques conseils pour tenir sur la luge, et se diriger. Il n'aimait pas cette idée, il n'aimait pas la glace et cette tenue près du corps. Il voulait rentrer chez lui, boire un bon verre et profiter des charmes que la vie apporte. Hochant la tête simplement aux explications il se mit en piste après avoir enfilé son casque, posant sa luge sur le sol glacé, . Une. deux. Trois impulsions et il est parti courant aussi vite que possible prenant un pied d'appui pour sauter à plat ventre sur l'engin.. qu'il rata aussi superbement que lui était charmant. La luge voltigea, lui aussi dans le premier virage et il se retrouva sur les fesses à dériver sur la glace comme un navire en pleine tempête. Réussite Zéro pointé. Il en entendrait longtemps parler de ça.

- "Nar'sheb"** lança t-il alors qu'il glissait encore cul sur la glace. Mais n’était pas dit qu'il abandonnerait si facilement. C'est que c'est tétu un Belmont, et fier aussi, surement autant que le cadet Maarsh'an mais avec plus de classe bien sur. Il se releva donc n'ayant eu que sa dignité de blessée, et traînant l'outil de torture derrière lui, revient à son point de départ quelques mètres plus loin. Regardant Sam à mi chemin entre le sérieux et l'amusé de s'etre retrouvé glissant maladroitement sur ses fesses.

- Aucun commentaire.

Même position, même impulsion, Et le départ bis se fait. Il arrive là au moins à se positionner sur la luge, et commence à glisser le long des parois glacées. Premier virage, il prend de la vitesse, deuxième virage, le regard fixé vers ce qui arrive à vitesse exponentielle , c'est à dire un long long virage qu'il prend dans toute sa hauteur. Haut, trop haut pour revenir correctement sur la piste et c'est parti pour une seconde envolée sa luge étant attirée par le dôme magnétique qui recouvre la piste, évitant ainsi de sortir de piste pour les "skeletoniens " et de se prendre en prime une luge lancée à pleine vitesse. Retombant lourdement sur la piste, il se laisse glisser une bonne cinquantaine de mètres ne cherchant même pas à arrêter sa glissade. Il avait ressemblé à une poupée désarticulée voletant au vent. Finalement stoppé il resta un instant inerte avant que quelques soigneurs n'arrivent en courant .

- Ca va souffla t-il dans le casque alors qu'on l'aidait à se relever. Il n'avait rien de cassé, mais nul doute que demain il serait couvert de bleu. Il sorti de piste en grimaçant, revenant à pied vers le départ alors qu'un autre fou prenait la piste à pleine vitesse.  Il aurait dû abandonner, mais ce n'était pas son style, il recommencerait encore et encore jusqu'à arriver au bout de la piste, en morceaux, mais il y arriverait. Sam était là, attendant toujours de prendre le départ il retira son casque en s'approchant d'elle , si elle se moquait de lui, sur qu'elle finirait sur la piste sans luge. Il ne lui laissa pas le temps de parler pour se moquer ou s’apitoyer, lui dire d'abandonner, non il passa son bras gauche autour de sa taille et l'attira à lui dans un même élan venant saisir ses lèvres sans hésitation. Peut-être voulait-il la faire taire, ou simplement l'adrénaline ressentie lui permettait enfin de franchir cet interdit qu'il s’était imposé après avoir appris qui elle était. Ce baiser n'était pas sexuel, mais sensuel, doux, et d'une profonde tendresse, il n'était pas le genre de baisers que l'on echange pour n'avoir qu'un moment de plaisir sans lendemain. Qui aurait pu croire qu'un homme de sa carrure et surtout de son métier puisse échanger un tel baiser. Les lèvres de la jolie brune avaient un gout délicieux, douce aussi malgré le maquillage qui les recouvraient, et ce piercing sur sa lèvre inferieure donnait un autre gout, froid, métallique, excitant,  un délice parmi les plus remarquables jamais goûté jusque là. Ce n'est qu'après quelques instants, qu'il recula un peu son visage le regard noir du Belmont trouvant un reflet dans celui de sa partenaire de Krash, étonné lui meme de son propre comportement. Il n'avait rien prémédité et encore moins cela. Il tenta un éloignement sur tout ce qu'il avait ressenti durant ce bref instant, après tout elle n'était qu'un flic.. ou une ennemie, et à la limite de la pirouette verbale étant pour une fois sans voix.

- Au moins je n'aurai pas de regret si je ne survis pas.

Esquisse d'un faible sourire, et de repartir sur le départ, troublé et énervé, cœur battant plus fort, surement à cause du Skeleton.. Oui. Surement ca ne pouvait être rien d'autres que cela. Il remit son casque et s’élança à nouveau sur la piste. Le départ était un peu plus propre quand il s'allongea sur la luge, passant le premier virage, vitesse en augmentation , le coeur qui bat, encore plus vite en prenant le second virage plus serré sur la piste, une ligne droite, cœur qui s’accélère autant que son corps propulsé, nouveau virage il revient au centre de la piste après avoir percuté de son épaule la paroi de glace, encore plus vite, plus loin, plus vite ..

Et ça lui plait ! Oui de haine envers ce sport idiot, il se prend à être grisé par la vitesse et le risque, c'était excitant, dangereux, fou et rapide. Son genoux l'aide à se diriger, son épaule douloureuse le remet sur le droit chemin il va encore plus vite sentant le froid et le frottement du vent sur lui, il sent la pression dans les virages. Hurlant dans son casque à en perdre sa concentration du moment


- ouaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaiiiiiiiiissssss  !

qui passait d'un virage à l'autre, Heureusement qu'il était seul à s'écouter, du moins le pensait-il sinon on aurait pu le prendre pour un gamin faisant mumuse sur la glace, et de ça ayant perdu sa concentration sur la piste, sa luge le balada de droite à gauche, percutant les parois pour ajouter quelques bleus au passage, mais heureusement il arrivait à la fin sur une pente remontant très légèrement pour le ralentir jusqu'au stop final. Il se releva, tremblant d'excitation le poing en l'air hurlant au bout de piste en retirant son casque, comme si sa prestation aurait pu rentrer dans les annales olympiques

- J'en veux encore !! J'en veux encore !! OUAISSSS !!

Fou. On l'avait bien dit.

Spoiler:
 


RP en cours : Univers Reel : Jingle Bells ; Univers Fantasy : ; Le Sceptre des Deux Royaumes (Fantasy) ; La demoiselle en detresse recherche un preux chevalier(Surnaturel) Univers Science Fiction : The Better Days, forget it ! (Univers Aliens); Ink, Blood and More (SF);  Univers Autres : Skype Divin

RP en pause: Sus au monstre dans les bois
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Mioon
MESSAGES : 141
INSCRIPTION : 27/12/2018
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 http://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 http://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
Tortue



Sam
Kevork

J'ai 28 ans et je vis à New-Chic', USA. Dans la vie, je suis flic infiltrée au sein de la mafia et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma situation, je suis célibataire et je ne me pose pas de question là-dessus.

De son vrai nom Samuelle Karesh, Sam est une lieutenant de police actuellement infiltrée au sein de la mafia dans le but de débusquer un tueur de flics. À savoir également que son vrai prénom – Samuelle – est une information que trèèèès peu de gens connaissent : sa mère, son chef direct, pt'être une ou deux autres personnes, mais c'est guère tout. Tout le monde la connaît sous le nom de Sam, et c'est très bien comme ça.


Alice Kelson© Mioon
Comme elle s'en était douté, Gabriel Belmont n'était pas du genre à refuser quoi que ce fût, et ce fut donc sans aucune surprise que Sam le suivit du regard lorsqu'il se dirigea vers le départ de la piste principale. La Belle s'accoudant nonchalamment sur la barrière de sécurité afin de pouvoir suivre les exploits de son invité … qui se vautra lamentablement à côté de la luge pour son premier essai ! Autant dire qu'il s'agissait sûrement de la bourde la plus fréquente mais aussi la plus humiliante en skeleton, et un sourire amusé ne tarda pas à ourler ses lèvres tandis qu'elle entendit même quelques rires résonner tout autour d'elle. Rires bon enfant toutefois parce que vu la difficulté de ce sport, les gens ne se moquaient pas réellement, surtout que tout le monde était loin d'avoir le cran d'essayer. Mais s'il avait le cran d'essayer, l'homme avait également le cran de recommencer, et son atterrissage sur la luge fut beaucoup plus propre cette fois-ci. Pas parfait cependant, puisqu'une mauvaise position couplée à une vitesse mal maîtrisée causèrent une chute au niveau du troisième virage, mais il y avait cependant déjà des progrès !

Mais malgré ce nouveau gadin, Gabriel se dirigeait déjà à nouveau vers le début de la piste afin de retenter sa chance, et la demoiselle s’apprêtait à lui demander s'il ne s'était pas blessé … lorsqu'il captura soudainement ses lèvres ! De ce baiser étrange. De ce baiser qui n'était ni violent ni dominateur. De ce baiser simplement tendre et qui laissèrent Sam coite pendant quelques secondes. Pas que ce ne fût pas agréable d'ailleurs, mais disons que ça ne collait ni avec cet homme, ni avec cette situation. Vu la réputation du Belmont, elle aurait été prête à parier que ses baisers devaient plutôt avoir un goût de ''écarte les cuisses et tais-toi'' … mais non justement. Là, il n'y avait qu'une délicieuse sensualité, mais la sensualité elle-même ne pouvait-elle pas être feinte ? Fallait-il en conclure que son invité s'essayait à jouer de ses charmes pour mieux la débaucher de chez les Maarsh'an ? Après tout, cela n'aurait rien eu de très étonnant mais que ce fût ça ou pas, la Belle avait en tout cas profité de cet échange agréable. Lui lançant un regard étonné mais conservant néanmoins le silence tandis qu'il s’apprêtait à retenter une troisième fois sa chance.

Et cette fois-ci, ce fut la bonne !
Alors certes, la descente fut loin d'être parfaite puisqu'elle se solda même pas une nouvelle gadiche, mais au moins était-il arrivé au bout de la piste, et c'était déjà une belle victoire. Et une victoire qu'il devait savourer à sa juste valeur vu son attitude triomphante ! Et maintenant, à elle... Casque vissé sur la tête, Sam vint récupérer sa luge qu'elle posa à son tour sur la glace artificielle, et ce fut ce moment que choisit l'un des plus employés pour s'approcher de Belmont et le héler doucement.

« S'il-vous-plaît monsieur, vous devriez vous reculer derrière la barrière de sécurité. Quelqu'un va s'élancer et connaissant la demoiselle, la fin de piste ne sera pas de trop pour qu'elle s'arrête ! »

Si la fin de la piste était en pente afin de favoriser le ralentissement des sportifs, il arrivait toutefois que les plus véloces d'entre eux aient besoin de plusieurs mètres pour pouvoir enfin s'arrêter, et il semblait bien que Sam fût de ceux là. Une Sam qui resserra correctement les liens de ses gants, et qui s'élança bientôt pour atterrir souplement sur la luge qui fonçait déjà à grande vitesse. L'équipage dévalant la piste comme un véritable boulet de canon qui prenait les courbes avec fluidité, tandis que l'horloge trônant au-dessus de la glace artificielle égrainait les secondes qui filaient aussi rapidement que la mam'zelle. Pas de fioriture, pas de glissade intempestive … la trajectoire de la jeune femme semblait avoir été calculée au millimètre près, et sitôt qu'elle arriva en bas et qu'elle s'arrêta, elle retira aussitôt son casque afin de jeter un œil vers le chronomètre … avisa le tableau récapitulatif des meilleurs performances … et laissa éclater sa joie avec un cri de victoire !

« Oh putain oui, je récupère la première place !! »

Et de fait, le tableau venait de décaler le chrono d'un certain Jace d'un cran vers le bas, et celui de Sam apparaissait désormais en tête tandis que plusieurs personnes la félicitèrent bruyamment. Autant dire qu'elle n'était pas peu fière d'elle, et elle bondit souplement par-dessus la barrière de sécurité afin de rejoindre Gabriel, de lui coller sa main derrière la nuque avec douceur, et de l'embrasser à son tour. Son labret jouant contre la lèvre du Belmont tandis qu'elle faisait également preuve d'une certaine sensualité Mais après tout, il n'y avait pas de raison, n'est-ce pas ?

« Comme ça, vous ne regretterez pas non plus d'avoir survécu, d'autant plus que j'ai l'impression que vous avez apprécié. »

Le souffle un peu court à cause de la descente et de ce long baiser, la Belle semblait être ravie de son côté, et elle ne cherchait nullement à le cacher.

« Vous avez envie de faire une nouvelle descente ou alors vous ne voulez pas davantage tester votre chance ? Parce qu'après tout, ce ne sont pas tout les débutants qui … ah, excusez-moi … »

Dans la poche de sa combinaison, la demoiselle venait de sentir son com' vibrer, et elle sortit aussitôt le mini-appareil qui n'affichait que le numéro d'identification de la personne qui souhaitait la contacter : Miguel Serkin, un ex-flic retiré du boulot depuis longtemps mais qui était très proche de son co-équipier qui avait été assassiné il y avait quelques mois.

« Je vais devoir rappeler, je vous abandonne quelques minutes mais je reviens très vite. »

Pourquoi, mais pourquoi Miguel voulait-il lui parler ? Alors qu'il savait très bien qu'elle était en infiltration ? Ce n'était sans doute pas pour lui parler de la pluie et du beau temps, aussi Sam se dirigea-t-elle aussitôt vers le téléphone le plus proche, qui se situait à une dizaine de mètres de la piste, dans un petit coin qui avait été aménagé avec quelques tables et quelques chaises, pour que les curieux pussent admirer le spectacle.

À peine une sonnerie, puis une voix stressée se fit entendre dans le combiné.

« Korrvik Maarsh'an vient de se faire buter, il a été torturé avant. Officiellement, ce serait Belmont. Officieusement, il a craché des infos avant qu'on le refroidisse : il implique bien Belmont pour l'assassinat des flics et pour l'attentat de Ryleth du mois dernier. Fais gaffe à ton cul. »

Et sans qu'elle ait eu le temps d'en placer une, la communication se terminait déjà, et la jeune femme demeura là un long moment. Le regard dans le vague tandis qu'elle réfléchissait à toute vitesse … putain, mais pourquoi Miguel avait-il décidé de s'en prendre à Korrvik ?! Et pourquoi maintenant ?! C'était sans doute le pire moment pour jouer à ça, et Sam réagit aussitôt en revenant auprès de Gabriel qui s’apprêtait à tenter une nouvelle descente, l'attrapant un peu rudement par le bras pour être bien sûre qu'il n'allait pas lui filer sous le nez par pur amusement.

« Allez vous changer, on dégage d'ici en vitesse. Korrvik Maarsh'an vient d'être tué et Karl pense que c'est vous. Ça s'est passé il y a vingt minutes donc je vais lui expliquer que j'étais avec vous mais en attendant, vous devriez retourner au LUX ou dans un endroit sécurisé si vous ne voulez pas être abattu à vu. »

Loin de la Sam excitée par sa descente, la voix de la Belle était désormais froide et clinique, et son comportement était redevenu sérieux et professionnel. Si elle croisait Miguel, elle lui collerait son poing dans la tronche pour avoir pris pareille initiative dans un moment aussi inopportun mais pour le moment, elle devait surtout sortir Belmont de là.



Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Calville
MESSAGES : 115
INSCRIPTION : 30/06/2018
CRÉDITS : Funnyanimals2017

UNIVERS FÉTICHE : Historique, Science Fiction, Reel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2582-lui-elle-moi-eux-nous-entre-autre#55932
Tortue



Gabriel Belmont

J'ai 38 ans et je vis à New Chic', USA. Dans la vie, je suis L'un des plus grand trafiquant sur Terre et ma place au soleil se dessine aussi sur diverses planètes . Le secret de mon identité fait en sorte que je ne suis jamais inquieté et si c'est le cas j'ai assez de pouvoir pour acheter ou faire chanter celui qui me rendra blanc comme neige.
Je suis autodidacte, calme, malin, et surtout dangereux. Le luxe et la luxure sont mes défauts les plus probants et du haut de mes 1.91m on me trouve charmant et charismatique. J'ai un fils de 12 ans que je tiens eloigné de mes affaires. Il est ma plus belle réussite. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf et je le vis plutôt extrêmement mal.

Informations supplémentaires ici.


avatar ©️ NOM CRÉATEUR


Ce n'est que lorsque qu'on lui demanda se sortir de la piste que le Belmont retrouva un peu de son calme , enfin son calme façon de parler, exterieurement cela pouvait être le cas, mais intérieurement il se refaisait sa course. il passa simplement derrière la barrière, aux cotés d'un Rhadolien qui observait la piste de ses yeux étranges milles facettes façon mouche. Déjà Sam s'élançait, il espérait bien une petite faute de parcours, dans le départ, ou dans le premier virage, mais rien. Contrairement à lui elle savait ce qu'elle faisait, et son corps glissait à bonne vitesse sur la piste glacée. Un holo ecran permettait d'admirer sa tenue sur la luge de façon plus adéquate. Clair que ca devait contraster avec son exploit d'avoir finit culbutant partout. Il était dépité. Amusé mais dépité. Donnant un coup de coude à son voisin :

- Regardez moi ca, elle a le charme et le talent, comment voulez vous rivaliser.

Il était battu à plat de couture et de bon gré cependant il accueillit son arrivée tout en douceur, avec des applaudissements. Et visiblement la demoiselle semblait toute aussi ravie , mais pour une toute autre raison, elle venait de gagner la première place et toute souriante se dirigea vers lui. Il allait peut-être la porte en triomphe ou la féliciter mais comme lui quelques minutes plus tôt, elle posa une main fraîche sur sa nuque et l'embrassa avec la même sensualité, voir surement plus que le baiser échangé auparavant. Son cœur semblait s’être arrêté l'espace d'un instant ou ses lèvres avaient rejoint les siennes, puis de repartir de plus belle. Il aimait ses lèvres, la provocation de son bijou sur ses lippes, un baiser comme on en voudrait tous les jours. Il en oubliait tout, son metier, le nom de son employeur, le pourquoi de sa venue, Tout, l'espace de quelques instants, il était à elle. Leurs lèvres se séparèrent, et d'un sourire tendre envers elle, il répondit simplement encore perdu dans cette sensation de bien être.

- Vraiment beaucoup

Il ne parlait pas de la descente, ils le savaient tout deux.

- Je me retente une descente surtout si je suis accueilli à la fin de cette façon.

Mais c'est que ca lui plaisait à ce bougre . Heureusement un appel les sépara un peu quand elle s’éloigna de lui, rendant à Gabriel un peu de distance sur la douce folie qui grandissait en lui. Le travail semblait revenir, surtout vu la tête qu'elle faisait en parlant. Après tout ce n'était pas , encore, ses affaires ce qu'elle faisait des siennes, il commença alors à repartir vers le haut de la piste, quand il fut attrapé par la bras par la belle, Une ombre sur son visage fut aperçu par le Belmont, il ne savait pas ce qu'elle avait apprit, mais cela semblait la troubler. Elle lui annonça la mort de Korrvik et le fait qu'il en soit le principal suspect. L'ombre soucieuse passa de la jolie brune à lui, il perdit ce regard taquin pour le sombre qu'il arborait .

- Mort ?... Ca allait être la merde pas possible alors que les deux clans semblaient avoir trouvé une entente sur leur commerce. Sam semblait vouloir le mettre à l'abri, mais ce n’était pas son propre sort qui l’inquiétait. Je n'ai pas besoin d’être mis à l'abri dit-il en la prenant par la main pour l’entraîner ou plutôt la traîner vers les vestiaires/ Oublié ces moments de détente il fallait agir et vite, Karl allait envoyer ses hommes à l'assaut des réseaux de Gabriel mais aussi des chasseurs de primes.  C'était ces derniers qui inquiétaient le plus Gabriel,  il avait déjà eu affaire avec certains, et jamais le résultat ne l'avait déçu. Il relâcha la main de Sam en arrivant aux vestiaires et détachant le haut de sa combinaison pour se revêtir rapidement, tout en prenant son communicateur qui lança un numéro pré composé qui allait mettre en place un réseau plus discret pour Belmont le temps que l'orage passe. Le propre d'un homme comme lui était de profiter du meilleur tout en imaginant le pire, et c'etait là ce qu'il se passait. La mort du petit morveux Maars'han allait être le début d'une guerre féroce, jamais en 20 ans de conflit entre eux, la famille de l'un ou de l'autre avait été impliquée. Le visage familier d'Ethan se faisant recoudre quelques points à la tempe apparu

- Va chercher Thomas, et met le en sécurité, il est a New Wark avec sa classe. Il ignorait si Sam connaissait l'existence de son fils, mais c’était le cadet de ses soucis à cet instant
Gabriel qu'est-ce qu'il se passe? dit le fidèle garde en repoussant le médecin qui tentait tant bien que mal de le soigner
Korrvick Maarsh'an a été tué, ferme le club, et que les filles rentrent chez elle. Personne ne sort ce soir.
Ou êtes vous? on vient vous chercher.
Ethan fais ce que je te dis, j'ai quelqu'un à voir
Il interrompit la conversation, sachant que son fils serait plus en sécurité avec Ethan qu'avec lui à l'heure actuelle regardant Sam le plus sérieusement du monde.

- Je veux voir Karl Maars'han, dans l'heure. Organisez un rendez-vous et après.. . Sam et Lui étaient aussi tetu l'un que l'autre, mais Gabriel n'etait pas le genre d'homme à se terrer comme un lièvre dans son trou. Et malgré le charme qui pouvait dispenser il n'en restait pas moins qu'un ponte trafiquant à tout va. La voix coupante du Belmont changea un peu ayant une pointe d’inquiétude posant ses mains sur les épaules de Sam ; - Allez vous mettre à l'abri, ce n'est pas votre guerre Sam et je ne veux pas que vous vous retrouviez entre nous si jamais la situation m’échappe. Je suis très sérieux. Le rendez-vous et c'est tout. Appelez Ethan pour les coordonnées, je serais injoignable.

Il cassa son communicateur en deux, et prit sa veste pour sortir. Ses deux hommes l'ayant suivi depuis le club avait eu le message d'alerte et l'attendait à la sortie du vestiaire lui donnant un autre appareil, et une arme, moderne pour une fois, il lança un appel téléphonique marchant rapidement suivit de ses hommes.

- Nadiel, Korrick Maars'han est mort, balaies moi les communications sur la dernière heure , je veux savoir qui était dans les environs et qui n'avait pas besoin d'y être. Retrouves moi celui qui a fait ça.

Ni plus ni moins, fin de communication. Car oui ce n'était pas lui. Et si'il l'avait fait, personne n'aurait pu remonter jusqu’à lui. Il monta dans la voiture de ses hommes pret à partir au spatioport. Rencontrer Karl aurait deux fins possible, soit il mourrait, soit il trouverait une solution. Mais il ne laisserait personne mettre sa ville à feu et à sang


RP en cours : Univers Reel : Jingle Bells ; Univers Fantasy : ; Le Sceptre des Deux Royaumes (Fantasy) ; La demoiselle en detresse recherche un preux chevalier(Surnaturel) Univers Science Fiction : The Better Days, forget it ! (Univers Aliens); Ink, Blood and More (SF);  Univers Autres : Skype Divin

RP en pause: Sus au monstre dans les bois
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Mioon
MESSAGES : 141
INSCRIPTION : 27/12/2018
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 http://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 http://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
Tortue



Sam
Kevork

J'ai 28 ans et je vis à New-Chic', USA. Dans la vie, je suis flic infiltrée au sein de la mafia et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma situation, je suis célibataire et je ne me pose pas de question là-dessus.

De son vrai nom Samuelle Karesh, Sam est une lieutenant de police actuellement infiltrée au sein de la mafia dans le but de débusquer un tueur de flics. À savoir également que son vrai prénom – Samuelle – est une information que trèèèès peu de gens connaissent : sa mère, son chef direct, pt'être une ou deux autres personnes, mais c'est guère tout. Tout le monde la connaît sous le nom de Sam, et c'est très bien comme ça.


Alice Kelson© Mioon
Si les dernières heures en compagnie de Gabriel avaient été des plus agréables, le retour sur terre était quant à lui assez violent, mais Sam tenta de ne pas y penser. Aux conséquences pour l'alliance qu'elle espérait bien tisser entre les deux familles, aux conséquences concernant son infiltration, aux conséquences pour Miguel si jamais qui que ce fût parvenait à remonter jusqu'à lui … indéniablement, la Belle ne comprenait pas comment l'ex-flic avait pu faire une connerie pareille, mais elle y penserait bien plus tard ! Parce que pour l'heure, elle avait rapidement suivi Belmont jusqu'aux vestiaires afin de pouvoir se changer, et ce dernier venait de se saisir de son communicateur lorsqu'elle reçut également un appel de son côté. L'appareil affichant bientôt le visage couvert de poils d'une créature qui devait avoir des origines félines derrière son apparence humanoïde, le tout complété par un ronronnement incessant qui ponctuait tous ses mots.

« Sam, Karl veut que tu rentres immédiatement. J'arrive dans ta direction, je devrais être au Krash dans quelques minutes.

- Négatif, je gère ici pour le moment. Arrange-toi simplement pour que Vilmar ne lance pas ses hommes et ne déclenche pas une guerre, je m'occupe du reste. »

Et sans attendre davantage de réponse de son ''félinterlocuteur'', la demoiselle avait déjà raccroché – la mine soucieuse – et se retrouva face à face avec son invité lorsqu'elle se retourna. Un invité aussi têtu qu'elle, mais si la Belle comprenait bien l'intérêt de ne pas épiloguer cent sept ans dans une situation pareille, elle ne comptait toutefois pas se taire pour autant.

« Je vais faire tout mon possible pour arranger ça mais je ne peux rien vous promettre : Karl déteste profondément les humains et vous êtes certainement le dernier qu'il a envie de voir. Par contre, ne déclenchez rien pour le moment. Je viens de parler à l'un de ses lieutenants et il va retenir le gros des troupes pour quelques heures, alors il ne devrait pas y avoir d'attaque pour le moment. »

Oui en théorie, l'intervention du félinoïde devrait être suffisante pour lui accorder quelques heures afin qu'elle pût parler à Karl pour arranger la situation, et pour le reste … pour le reste, il n'y avait pas besoin d'être une génie pour se douter que Belmont allait mener l'enquête de son côté, et il n'y avait donc plus qu'à prier pour que Miguel – s'il était réellement responsable – eut mis en œuvre toute la discrétion nécessaire. Non seulement au niveau de l’assassinat en lui-même, mais aussi au niveau de la brève communication qu'ils avaient eu tous les deux quelques minutes auparavant. Mais connaissant l'ex-flic, Sam savait également qu'il était professionnel, aussi avait-il probablement songé à brouiller les pistes tout en sécurisant l'intégralité de ses échanges. Elle l'espérait en tout cas, sinon elle n'aurait plus qu'à dégager très vite du secteur …

Et tout en marchant rapidement pour rejoindre la sortie du Krash, ce fut sans perdre de temps que la demoiselle regagna son véhicule avant de démarrer sur les chapeaux de roue, circulant à vive allure dans les rues afin de rejoindre l'immense résidence privée que les Maarsh'an possédaient à New Chic'. Le genre de demeure de luxe où ils ne se rendaient pratiquement jamais d'ailleurs, mais vu la situation, Sam était sûre et certaine que Karl y serait d'ici une bonne demi-heure maximum, le temps pour lui de rejoindre la ville dans son vaisseau dernier cri. Et effectivement, trente-quatre minutes plus tard, le chef de famille passait le portail sous très bonne garde, se dirigeant directement dans son bureau où la Belle l'attendait déjà.

« Très chère Sam, puis-je savoir ce que vous faites ici ? »

S'il y avait bien un détail qui mettait mal à l'aise chez Karl – en dehors de son apparence générale où ses yeux rougeoyants n'inspiraient jamais confiance – c'était sa voix : douce voire doucereuse, menaçante sans jamais y paraître, policée au point de receler en elle tant et tant de sous-entendus toujours plus ou moins dangereux. Et si l'être bleuté conservait un air parfaitement calme et froid, la demoiselle ne s'y trompait pas : il était ivre de fureur ! De cette fureur froide et contenue qui caractérisait les Tasna'an et qui pouvait être si meurtrière et si destructrice lorsqu'elle explosait.

« J'ai appris pour votre frère, je vous ai donc apporté les caméras de surveillance du Krash où je me trouvais avec Gabriel Belmont. Il était avec moi au moment du meurtre. »

D'un geste de la main, elle désigna alors un mini-scan-disc qu'elle avait directement relié à l'imposant écran plat qui trônait sur l'un des murs du bureau, mais Karl n'y porta aucune sorte d'intérêt. Se contentant de se servir un verre d'un étrange liquide bleu et opaque avant de se rapprocher d'elle.

« Je sais parfaitement où se trouvait Belmont. En revanche, très chère Sam, cela ne l'innocente absolument pas puisqu'il a très bien pu confier le travail à l'un de ses hommes pendant qu'il détournait votre attention.

- Pile au moment où vos deux familles allaient trouver un terrain d'entente et nouer une alliance ? Je n'y crois pas, c'est beaucoup trop gros comme coïncidence. »

C'était même énorme à vrai dire, et puisqu'elle n'avait pas eu l'occasion de discuter plus avant avec Miguel, la demoiselle n'avait pas la moindre idée de qui avait pu faire le coup ! Après tout, le fait que l'ex-flic fût très au courant ne l'impliquait pas forcément dans cet assassinat, mais le fait était qu'elle allait devoir marcher sur des œufs … de cette réflexion qui pointait à peine sous son crâne lorsque la jeune femme sentit la main se Karl se saisir de sa gorge pour la soulever du sol sans aucun effort apparent.

« Cette alliance, c'était TON idée … » qu'il vint lui asséner en appuyant bien sur le mot « … alors maintenant, tu vas me trouver qui est responsable. Et rapidement. »

Pas besoin de préciser sa menace, parce que Sam savait très bien ce qu'elle risquait en cas d'échec, et ce même si Karl s'offrit le luxe de la tenir ainsi par la gorge pendant des très longues secondes. Avant d'enfin la reposer sur le sol avec douceur. Puis de lui tourner le dos comme si elle n'existait plus, tandis qu'il vint s'asseoir dans un fauteuil.

« Les réactions de Belmont lorsqu'il l'a appris ? »

- Il a été surpris. Il veut vous voir pour en discuter.

- Howl Mars, dans vingt minutes, qu'il ne soit pas en retard. Tu peux disposer. »

Et sans demander son reste, la demoiselle quitta aussitôt la pièce tout en sortant son communicateur de sa poche, composant rapidement le numéro de Ethan qui décrocha presque aussitôt.

« Dans vingt minutes au Howl Mars, 42 Black Park. Ne soyez pas en retard. »

Autant ne pas davantage provoquer l'ire du chef de la famille Maarsh'an. Sam venait d'en faire les frais – sans doute un bel hématome allait-il apparaître sur sa gorge d'ailleurs – et elle ne souhaitait pas vraiment que le club où ils allaient se rencontrer ne devînt un lieu de guerre. Mais en attendant, elle rejoignit rapidement les quelques gardes du corps qui se préparaient déjà au départ de leur patron, et elle prit place sur le siège passager sans dire un mot.

Dix minutes plus tard, ils arrivaient au Howl Mars, un club branché qui tenait plus du bar à liqueurs pour nobles fortunés que du véritable club à proprement parler.
Dix minutes plus tard, Belmont arrivait à son tour tandis que Sam l'attendait dans le grand hall pavé de marbre, et elle lui fit aussitôt signe de la suivre.

« Karl est furieux, il sait que ce n'est pas vous qui avez tué son frère, mais il pense que vous avez pu en donner l'ordre. Ah et ne lui présentez surtout pas vos condoléances, c'est une insulte grave chez les Tasna'an lorsque ça ne vient pas d'un membre de la famille. »

Tout en marchant rapidement, la Belle avait ainsi guidé Gabriel au détour d'un long escalier, et elle s'arrêta devant une porte qu'elle ouvrit doucement afin de lui céder le passage pendant qu'elle-même attendrait dehors, faute d'avoir été invitée à cette rencontre.

À l'intérieur, Karl sirotait toujours un liquide opaque mais violet cette fois-ci, confortablement assis dans un fauteuil de ce vaste bureau dont tout un pan de mur était occupé par un vaste bar couvert de bouteilles d'alcools anciens.

« Asseyez-vous, Monsieur Belmont. J'ai cru comprendre que vous vouliez me voir. »

Ce n'était d'ailleurs pas une question, mais bel et bien une affirmation. Parce que dans un milieu comme celui-là, il ne fallait jamais dépendre des autres, mais bien fixer ses propres règles.



Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Ink, blood and more ... [Calville]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» armée blood axe en construction
» [1500 pts] blood axes
» Liste Blood Ravens (BA) Cypher Table #3
» Blood Bowl, New Ork Jets vs Kass'Krâns
» Black Lagoon Roberta's Blood Trail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers science-fiction-
Sauter vers: