Partagez
 
 
 

 Ink, blood and more ... [Calville]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 
Mioon
Mioon
Féminin MESSAGES : 351
INSCRIPTION : 27/12/2018
ÂGE : 32
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 http://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 http://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
Pigeon

Ink, blood and more ... [Calville] Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Lieutenant de police infiltrée au sein de la mafia, Sam est sur les traces d'un tueur de flics qui s'amusent à abattre un de ses collègues tous les mois, et après des investigations au sein de la famille Maarsh'an, elle a su préciser ses pistes pour remonter jusqu'à la famille Belmont. Afin de les approcher sans se faire coincer, elle a donc eu la bonne idée de proposer à son patron une alliance avec la famille rivale ...

Contexte provenant de cette [url=LIEN]recherche[/url]
Revenir en haut Aller en bas
 
Mioon
Mioon
Féminin MESSAGES : 351
INSCRIPTION : 27/12/2018
ÂGE : 32
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 http://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 http://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
Pigeon

Ink, blood and more ... [Calville] Empty


Sam
Kevork

J'ai 28 ans et je vis à New-Chic', USA. Dans la vie, je suis flic infiltrée au sein de la mafia et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma situation, je suis célibataire et je ne me pose pas de question là-dessus.

De son vrai nom Samuelle Karesh, Sam est une lieutenant de police actuellement infiltrée au sein de la mafia dans le but de débusquer un tueur de flics. À savoir également que son vrai prénom – Samuelle – est une information que trèèèès peu de gens connaissent : sa mère, son chef direct, pt'être une ou deux autres personnes, mais c'est guère tout. Tout le monde la connaît sous le nom de Sam, et c'est très bien comme ça.


Alice Kelson© Mioon
New-Chic' … derrière ce nom clinquant qui résonnait comme le titre d'un magazine de mode, la réalité était toute autre puisqu'il désignait en fait New-Chicago. Fille avortée d'une Chicago détruite il y avait un siècle par des guerres de gang, et d'une Los Angeles ravagée par les flammes au cours d'un grand bordel écolo-dramatique qui avait alors défrayée la chronique. Il y avait peut-être cent-vingt ou cent-cinquante ans, Sam n'était plus sûre. De toutes façons, l'histoire terrienne et galactique n'avait jamais été son truc, aussi ne s'étonnait-elle pas réellement que cette nouvelle métropole faite de verre et de métal ne se fut érigée ni sur le cadavre de Chicago, ni sur celui de Los Angeles. Après tout, elle n'était ni maçon ni géographe, mais bel et bien flic malgré son look tout ce qu'il y avait de plus atypique. Sa taille et son poids se situaient portant dans les normes de la race humaine, mais loin de la gamine que sa mère avait pondu il y avait vingt-huit ans, Sam s'était ensuite ingéniée à s'approprier un style qui la distinguait indubitablement de toutes les autres femmes.

Ses cheveux coupés en side-cut, ses grands yeux bleus/verts charbonnés de khôl, ses piercings et ses tatouages qui ornaient son corps comme autant de marque de son âme. Ou comment avouer que l'attirail de la demoiselle attirait forcément les regards, et que les nombreuses races peuplant la galaxie ne suffisaient pas à rendre communs l'encre et le métal qui faisaient désormais partie intégrante de son corps. Ajouté à cela le tailleur noir revisité – veste ultra-stylée, short taillé comme un pantalon de costard, débardeur blanc et bottes noires – et le look de la demoiselle était parfait. Classe et rebelle à la fois. Ni grunge ni pute. Le look même de la mam'zelle qui savait pouvoir oser cette mise en valeur sans risquer de finir sa course dans un caniveau ou une ruelle sombre. New-Chic' n'était pas une ville craignos à proprement parlé, mais disons que certains quartiers nécessitaient toutefois d'être sûr de son coup avant d'aller les visiter …

Mais lorsqu'elle abandonna sa moto-jet à la barrière du parking privé du LUX, Sam ne fut emmerdée par personne tandis qu'elle confia la clé magnétique au planton chargé de garer tous les véhicules des VIP du club, et ce fut sans plus de soucis qu'elle passa le contrôle sécurité de l'entrée jusqu'à atteindre le long couloir qui permettait l'accès à la salle principale. Salle où elle eut toutefois à peine le temps d'arriver qu'un homme d'origine hispanique s'approchait déjà d'elle avec un sourire aimable vissé aux lèvres – et un regard glissé aussi bien sur son cul que dans son décolleté qui ne lui échappa pas même si elle ne fit aucun commentaire – et il s'adressa aussitôt à elle d'une voix chaude et presque enjôleuse.

« Mademoiselle Kevork ? Si vous voulez bien me suivre, Mr Belmont vous attend là-haut. »

Sam Kevork … sérieusement, ce nom qui n'était pas originellement le sien lui collait toujours une impression étrange, mais il était également là pour lui rappeler qu'elle était actuellement en pleine mission et qu'à ce titre, elle devait restait prudente. Vigilante. Sur ses gardes même si son rictus entendu – presque séducteur – ne dévoilait absolument rien du mensonge qu'elle traînait dans son sillage depuis bien des mois maintenant. Sam Kevork n'existait pas vraiment, il ne s'agissait que d'un pseudonyme visant à assurer la sécurité du lieutenant de police Samuelle Karesh, 28 ans, et flic infiltrée depuis bientôt sept mois au sein de la famille Maarsh'an. Clan d'immigrés originaires de la planète Tasna 23, proches humains se distinguant des natifs de la Terre par une carnation tirant sur le bleu là où leurs yeux affichaient des pupilles résolument sanguines tandis que leurs chevelures étaient toutes d'un noir profond. Et si Sam n'était pas raciste, fallait quand même bien avouer que voir ses collègues se faire buter n'était pas non plus pour lui plaire !

Il y avait un peu plus d'un an, un curieux jeu de massacre avait été entamé, et un flic se faisait descendre tous les mois avec une jolie carte de vœux collée à son revers. Le genre de carte très en vogue dans les années 2000, du genre brillante et pleine de paillettes, avec des vœux de bonne année déjà imprimés à l'intérieur. Le tueur se réservait toutefois le soin d'ajouter à la main un ''Doux Baiser à Vous'' écrit en rouge, et à l'issu d'une enquête à s'en arracher les cheveux, Mike Novan avait émis l'hypothèse que la famille Maarsh'an ne devait pas être étrangère à tout ça. Une semaine après son rapport, lui aussi recevait de doux baisers bien létaux. Une semaine après ce meurtre, Sam prenait la place d'une trafiquante de drogues afin se rapprocher du clan mafieux qu'elle avait ensuite infiltré pour mieux venger son co-équipier.

Mais au cours de cette mission, la brune n'avait pas tardé à se rendre compte que c'était la famille Belmont qui paraissait être à l'origine de tout cela, et elle avait donc décidé de pousser le jeu afin d'aller plus loin encore. Proposer à Karl Maarsh'an de s'allier aux Belmont pour s'assurer d'un réseaux intouchable avait été une idée simple mais qui avait fonctionné à merveille, et après plusieurs semaines de tractations entre les deux familles, la mam'zelle avait finalement rencontré l'un des Belmont la semaine passée afin de pouvoir discuter de cette alliance de vive-voix. Enfin, l'un des Belmont … sérieusement, il n'y avait pas plus foutoir que cette famille ! De l'extérieur en tout cas, il était à peu près impossible de dresser de façon sûre un organigramme du pouvoir au sein de ce clan, aussi Sam n'avait-elle esquissé aucun commentaire lorsque son interlocuteur s'était présenté comme étant le chef de famille. Elle n'avait ni affirmé ni infirmé. Elle avait simplement discuté alliance et détails pendant près de cinq heures avec cet homme et, la veille, elle avait été invitée au LUX afin de pouvoir finaliser tout ça.

Aussi lorsque cet hispanique au regard baladeur lui proposa de le suivre vers le niveau supérieur du club, ce fut dans un léger sourire que Sam lui emboîta le pas dans un long escalier surplombant la salle principale, et elle s'assit sur un canapé ivoire lorsqu'elle y fit invitée. Seule pour l'instant. Mais ''le patron'' allait arriver, venait-il de la prévenir, et ce fut donc sans plus s'inquiéter qu'elle s'installa confortablement tout en croisant les jambes avec élégance.

Ink, blood and more ... [Calville] 181230065412287343

Revenir en haut Aller en bas
 
Calville
Calville
MESSAGES : 269
INSCRIPTION : 30/06/2018
ÂGE : 37
CRÉDITS : Funnyanimals2017

UNIVERS FÉTICHE : Historique, Science Fiction, Reel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2719-du-rp-a-gogo#58230 http://www.letempsdunrp.com/t2582-lui-elle-moi-eux-nous-entre-autre#55932
Flash

Ink, blood and more ... [Calville] Empty


Gabriel Belmont

J'ai 38 ans et je vis à New Chic', USA. Dans la vie, je suis L'un des plus grand trafiquant sur Terre et ma place au soleil se dessine aussi sur diverses planètes . Le secret de mon identité fait en sorte que je ne suis jamais inquieté et si c'est le cas j'ai assez de pouvoir pour acheter ou faire chanter celui qui me rendra blanc comme neige.
Je suis autodidacte, calme, malin, et surtout dangereux. Le luxe et la luxure sont mes défauts les plus probants et du haut de mes 1.91m on me trouve charmant et charismatique. J'ai un fils de 12 ans que je tiens eloigné de mes affaires. Il est ma plus belle réussite. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf et je le vis plutôt extrêmement mal.

Informations supplémentaires ici.


avatar ©️ NOM CRÉATEUR


Le regard sombre était fixé au lointain, bien au dessus de tous ces petits immeubles naissant de terre pour agrandir ce quartier. La Tour Belmont surplombait de toute sa hauteur le quartier dans lequel il avait grandit et dont il était aujourd’hui l'un des pontes les plus influents . Loin était ce passé où gamin il faisait les poubelles pour manger, ou il dormait sous les cartons espérant passer inaperçu des petits voyous du coin. A le voir ainsi, le corps droit et fier habillé dans un costume sombre et élégant des charmes désuet d'antan qui coûtait plus cher qu'un mois de salaire, personne n'aurait pu imaginer qui il avait été. Jusqu’à ce qu'un jour, il devienne plus méchant, riche et dangereux qu'eux. Il s'était élevé au dessus de tous, soudoyant, tuant, trafiquant pendant plusieurs années avant ses 20 ans avec ceux et celles qui le voulaient. Aujourd'hui son empire s’étirait de Terre jusqu'aux confins de l'univers connus. Il avait meme quelques hommes à lui, partis avec les navettes qui exploraient les recoins du plus sombre de l'univers.  

Des pas derrière lui et une voix qui s'éleva.

- Elle sera ce soir au Lux, vous êtes sur de vouloir la rencontrer en personne ? C'est un risque immense...
- Je sais, coupa t-il laissant le silence s'installer quelques minutes avant de reprendre . Je veux la voir moi-même, et savoir ce qu'elle veut vraiment.
- Nous avons fait tout les regroupements possibles, elle est clean.
- Oui, trop.

Un verre fut porté à ses lèvres, il en bu le contenu de 75 ans d'age, restant à regarder le paysage alliant renouveau des immeubles de verres et anciennes ruines. Des pas s’éloignant, et une porte qui se referme. Gabriel était serein de cette rencontre, il ne se cachait pas, mais était prudent. Ses hommes de mains, et surtout celui qui venait de sortir étaient bien plus inquiet. Même si ce dernier avait prit sa place le temps des premières négociations c'était à lui de finaliser le contrat. Au début il avait trouvé fantaisiste la proposition de ses concurrents. S'allier, idée saugrenue et profondément idiote.  Il n'avait besoin de personnes et surtout pas de ces vermines bleues. Il n'aimait pas cette famille Maarsh'an, ils étaient faibles et aisément corruptibles, et ce regard couleur de sang semblait si sournois. Ils semblaient toujours regarder derrière ton épaule pour te poignarder dans le dos. Lui était different. Soit tu étais un allié ou futur allié, soit en ennemi. Il n'y avait aucune demi mesure.

Mais contre toute attente, Gabriel avait accepté de discuter avec eux. Il avait envoyé l'homme envers qui il avait le plus confiance pour mener les discussions, le même qui s'etait fait passer pour lui durant tout ce temps et qui venait de sortir du bureau. Certaines choses dans ce contrat ne lui serviraient à rien, mais étendre son influence sur Tansa 23 et ses environs etait trop tentant pour ne pas etre .. tenté. La planète de ses concurrents qu'il mettrait sous sa coupe en peut de temps. Il ignorait beaucoup de choses sur ses habitants, et sur leurs besoins, sauf en ce qui concernait les demoiselles qui avaient une souplesse des plus surprenantes au lit. Ca serait l'occasion de s'implanter et ensuite rendre caduc ce bout de papier. Illusion et influence, un cocktail qui pourrait se révéler dangereux, mais où serait le plaisir si tout était facile.


Le soir venu, il quitta sa Flèche de verre pour se rendre dans le quartier qu'il tenait entièrement sous sa coupe. Tyrell's Hell était Son Quartier. Personne ici ne bougeait sans son accord, aucun trafic, aucune arme, aucune bagarre, aucun vol ou viol et le Lux en était le centre. Club chic, accessible à tous, il était comblé de monde chaque soir. C'était une affaire légale la plus lucrative qu'il ait jamais faite. Il arriva en jaguar bleu grisée, laissant l'un des hommes la garer. Il aimait le "rétro" et généralement tout ce qui touchait l'ancien monde aujourd'hui presque entièrement en ruine. Il collectionnait tout ce qui avait de la valeur à ses yeux. Œuvres d'art, voiture à essence, armes anciennes, livres papiers et l'alcool dont il avait une superbe collection chez lui. Tout cela n'existait plus aujourd'hui il trouvait cela dommage en fin de compte. il observa en entrant dans le club la queue qui s’étendait dans la rue. Ce serait encore une belle soirée. Une soirée intéressante aussi. cette fille qui allait venir ne collait pas avec les Maarsh'an, de la surveillance qu'il avait fait d'elle depuis le début des discussions, quelque chose troublait Gabriel, mais il n'arrivait pas à définir ce "quelque chose". C'était aussi pour cette curiosité qu'il se dévoilerait à elle ce soir.  

A peine entré qu'il fut happé par deux magnifiques hybrides aussi belles que vénéneuses. Elle dégageait un poison de chaque pore de peau . Celui ci enflammait les hommes ou les tuait, c'etait à la convenance de ces demoiselles. Il aimait ce danger permanent qu'elles représentaient, et la nuit serait longue à les contenter. Il aimait les femmes, et parfois les hommes, de toutes races. Le plaisir qu'il ressentait le faisait parfois sentir vivant, meme si rien ni personne n'aurait pu combler le vide latent que son coeur ressentait. Il comblait juste un besoin physique. Rien de plus. Il était assis comme un roi dans son canapé susurrant à l'une, mordillant le cou de l'autre quand l'hispanique vient lui murmurer en passant

- Elle arrive.

Deux mots qui suffirent à quitter du regard les deux jumelles de sang observant l'entrée de la brune dans son club. L'impression qu'il avait eu en regardant les holos de surveillance se confirma, elle avait quelque chose de faux en elle. Pas son style, car celui ci faisait parti d'elle, non .. autre chose, quelque chose de plus profond. Il en fut d'autant plus intrigué. Il fallait découvrir de quoi il s'agissait. Il grimaça quand il sentit une brûlure sur sa main, saleté de poison. Les demoiselles n'aimaient être dans un second role et que l'on détourne le regard d'elles.  Passionnantes. Il saisit le menton de celle qui venait de le bruler l'embrassant à pleine bouche avant de se relever avec prudence lui tendant une carte.

- Ascenseur, premier étage je vous rejoins vite.

Il n'attendait pas de réponse, il savait et elles aussi pourquoi elles étaient là. Aucun autre mot n’était utile. Il passa au bar prenant les deux verres qui étaient servis d'un cognac de 150 ans d'age, fin du monde dernier et début d'une nouvelle ère, et monta les marches le séparant de l'étage intermédiaire surplombant la scène du Lux. Elle était là, dos à lui attendant avec calme qu'il vienne à elle. D'un pas sur il s'approcha d'elle déposant le verre de cognac en se penchant légèrement par dessus son épaule et s'installa face à elle les bras posés sur les hauts rebord du canapé d'ivoire. le second verre posé sur la table. Il l'observa sans un mot appréciant la vue de près de cette étrange femme qui alliait un charme presque irrésistible et des marques sur son corps laissant voir quelques failles au plus profond de son coeur. Il n'avait pas envie de se présenter dans les regles des convenances, soit elle saurait qui il est et le prendrait au serieux, soit elle partirait.

- Comment une aussi jolie femme peut être alliée à cette bande de vers luisant. C'est une chose que je ne comprendrais jamais.

Il lacha un soupir revenant au sujet qui allait les concerner.

- Deux questions se posent. Et je veux des réponses honnêtes sinon vous repartirez vivante ou morte à votre convenance.


- Pourquoi accepterais-je cette alliance. Je n'ai pas besoin de l'aide de ces Maarsh'an pour etendre mon reseau. Et seconde question. Pourquoi vous ? Pourquoi avoir influé pour que cette idée voit le jour.

Oui il savait que c'était elle qui avait proposé l'alliance à Karl Maarsh'an. Il dévoilait une carte qui pouvait avoir son importance et qui lui disait "je te surveille, fais attention à toi". Il avait pour cela, acheté l'un des gardes de Karl, pour l'avoir toujours à l’œil. Aisément corruptible, on vous l'a dit. Mais cette fille voulait changer la donne.  Restait à savoir pourquoi?

Ink, blood and more ... [Calville] Tumblr10


RP en discussion : Thème star wars: Mioon / Thème autre : Vie antérieur-phobie : Hiyorin

Ink, blood and more ... [Calville] 620785chatbott
Revenir en haut Aller en bas
 
Mioon
Mioon
Féminin MESSAGES : 351
INSCRIPTION : 27/12/2018
ÂGE : 32
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 http://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 http://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
Pigeon

Ink, blood and more ... [Calville] Empty


Sam
Kevork

J'ai 28 ans et je vis à New-Chic', USA. Dans la vie, je suis flic infiltrée au sein de la mafia et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma situation, je suis célibataire et je ne me pose pas de question là-dessus.

De son vrai nom Samuelle Karesh, Sam est une lieutenant de police actuellement infiltrée au sein de la mafia dans le but de débusquer un tueur de flics. À savoir également que son vrai prénom – Samuelle – est une information que trèèèès peu de gens connaissent : sa mère, son chef direct, pt'être une ou deux autres personnes, mais c'est guère tout. Tout le monde la connaît sous le nom de Sam, et c'est très bien comme ça.


Alice Kelson© Mioon
Qu'elle eût entendu son hôte arriver ou non, Sam ne sursauta absolument pas lorsqu'il se pencha sur elle, et sa seule réaction fut de lever doucement la main afin de récupérer le verre d'alcool. Son regard suivant bientôt cet homme qui s'assit souplement en face d'elle avant d'étendre ses bras sur le dossier du canapé, tel un fauve marquant là son domaine. Elle sourit. Leva le verre jusqu'à ses lèvres. Et avala une gorgée de l'alcool ambré qu'elle sut pleinement apprécier tant il était rare et raffiné. Qu'il fût le maître des Belmont ou pas, Monsieur aimait en tout cas le luxe des temps révolus, et c'était là un point faible qu'elle saurait bien exploiter à un moment ou à un autre.

Pourquoi travaillait-elle pour les Maarsh'an ?
Cette question n'en était pas une – à peine soufflée d'un ton vaguement railleur – et il ne tira donc aucune réponse à la jeune femme qui afficha un nouveau sourire. Légèrement amusé cette fois-ci. Presque moqueur face à ce compliment qui ne tarda pas à précéder la réelle entrée en matière de son interlocuteur. Clair, net et direct. Il n'avait pas de temps à perdre et elle non plus, et ce même si elle s'accorda une nouvelle gorgée avant de se pencher pour poser son verre sur la table basse – juste à côté du sien – dans un mouvement toujours aussi élégant. Affectant presque que la belle pouvait être une jolie chose inoffensive là où il aurait fallu être idiot pour s'y tromper à ce point. D'encre et de métal, la demoiselle était également dangereuse, et son regard charbonné trahissait bien le feu ardent qui flambait par-delà ses iris. Dans le creux de son âme.

« Je dirais plutôt trois questions, histoire de balayer large pour qu'il n'y ait pas de mal-entendu : pourquoi vous, pourquoi eux, et pourquoi moi. »

Manifestement pas décontenancée par un vis-à-vis qui n'avait pas pris la peine de se présenter, Sam montrait ainsi qu'elle était parfaitement disposée à aborder le fond du problème sans attendre, et c''était bien ce qu'elle allait faire. De cette voix chaude mais qui n'était pas enjôleuse pour autant. Un peu vibrante. Agréable tout en trahissant une légère pointe d'accent que très peu de gens arrivaient à identifier.

« Pourquoi vous, tout simplement parce que les Belmont n'ont pratiquement aucune influence au-delà du deuxième cercle galactique, et que Tasna 23 est la lune principale de Tasna, celle-là même qui dirige non seulement le système Tasna'an, mais également tous les systèmes à proximité … voire même plus lointains encore. Mazrak, Fé'lél'macia, Karv, Protjirfh, Knuhff et bien d'autres encore, la famille Maarsh'an jouit d'une influence considérable sur les troisième, quatrième voire même cinquième cercles et sans elle, vous ne pourrez jamais espérer y aller. Après tout, je ne vous ferais pas l'outrage de vous rappeler combien les humains ne sont pas en odeur de sainteté au-delà du deuxième cercle. »

Afin de faciliter le découpage stellaire en terme de déplacement, les systèmes étaient en effet rassemblés en cercles différents suivant la distance les séparant du système solaire, et si les humains avaient su s'établir un peu partout dans le premier et le deuxième, force était de constater qu'ils peinaient en revanche à s'étendre plus avant. Certains cercles non-numérotés – comme les système Arak ou Ryll par exemple – étaient certes des alliés de poids, mais tout ce qui s'étendait dans les cadrans Est et Nord échappaient à leur influence. Famille Belmont comprise d'ailleurs.

« Pourquoi eux, pour la même raison : les Tasna'an sont une race qui inspire généralement la méfiance, et un petit coup de main ne serait pas de trop pour eux afin de pouvoir établir un véritable pied à Terre aux USA. Sans compter qu'ils comptent parmi eux des chimistes de renom, ce qui pourrait vous permettre d'étendre vos activités à des drogues plus variées. Ils produisent, vous distribuez … leurs acides sont parmi les meilleurs de la Galaxie après tout. »

Si les drogues classiques fonctionnaient parfaitement chez les humains, d'autres races y étaient en revanche assez insensibles, et leurs doses à elles se prenaient sous forme de petits tubes remplis de liquides multicolores. Acides libérant des propriétés chimiques très particulières au sein de leurs cerveaux et de leurs systèmes nerveux. Petits joyaux de technologie chimique auquel peu d'humain y comprenait quoi que ce fût.

« Et pourquoi moi, tout simplement parce que j'ai d'autres ambitions que des dealer des tubes d'acides sur un trottoir toute ma vie, et que j'ai donc besoin d'autres ''appuis'' que les  Maarsh'an pour pouvoir y arriver. Mais j'imagine que vous vous êtes de toutes façons renseigné sur moi et que vous savez déjà que je cherche des acheteurs pour une cargaison de prostitués synthétiques de plusieurs sexes et plusieurs races. Ultra-haute technologie dont je me ferais un plaisir de vous énumérer tous les avantages si d'aventure vous êtes intéressés par ces bijoux. Ils feraient sensation au DEMON, j'en suis certaine … »

Si son interlocuteur avait prouvé qu'il la surveillait, Sam se faisait elle aussi un devoir de démontrer qu'elle n'arrivait pas les mains dans les poches, et qu'elle avait parfaitement préparé son dossier en ciblant les besoins des Belmont. De ces drogues acides sur lesquelles la famille n'avait pratiquement aucune part de marché. De ce nouveau club – le DEMON – qui avait ouvert il y avait à peine un mois et qui peinait quelque peu à se dégoter des prostitué(e)s exotiques.

Mais après ces explications, la jeune femme se pencha bientôt pour récupérer son verre et avaler une nouvelle lampée d'alcool, celui-ci échouant de nouveau sur la table basse quelques secondes pour elle. Juste le temps de croiser ses jambes dans l'autre sens et de rejeter une mèche de cheveux derrière son épaule. Tout le long de son exposé, Sam était restée immobile, n'appréciant guère les gens qui gesticulaient sans cesse, mais elle paraissait néanmoins parfaitement détendue. Sereine presque, tandis que ses ourlées se relevèrent bientôt pour un nouveau sourire.

« Ah et tant que j'y pense, je crains que le Dodge RAM 2500 Laramie Longhorn Southfork que vous convoitiez ait connu une destinée assez funeste, mais si ce modèle vous intéresse dans une autre couleur, je peux vous l'obtenir en bleu nuit. »

Il y avait de cela trois semaine, la famille Belmont avait effectivement perdu des enchères sur la vente d'un Dodge de 2018 – couleur chocolat cette fois-ci – et cette information avait elle aussi atterri jusqu’aux oreilles de la mam'zelle. Charmante mam'zelle dont les bijoux luisant doucement sous les lumières du club pour mieux attirer le regard.

Ink, blood and more ... [Calville] 181230065412287343

Revenir en haut Aller en bas
 
Calville
Calville
MESSAGES : 269
INSCRIPTION : 30/06/2018
ÂGE : 37
CRÉDITS : Funnyanimals2017

UNIVERS FÉTICHE : Historique, Science Fiction, Reel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2719-du-rp-a-gogo#58230 http://www.letempsdunrp.com/t2582-lui-elle-moi-eux-nous-entre-autre#55932
Flash

Ink, blood and more ... [Calville] Empty


Gabriel Belmont

J'ai 38 ans et je vis à New Chic', USA. Dans la vie, je suis L'un des plus grand trafiquant sur Terre et ma place au soleil se dessine aussi sur diverses planètes . Le secret de mon identité fait en sorte que je ne suis jamais inquieté et si c'est le cas j'ai assez de pouvoir pour acheter ou faire chanter celui qui me rendra blanc comme neige.
Je suis autodidacte, calme, malin, et surtout dangereux. Le luxe et la luxure sont mes défauts les plus probants et du haut de mes 1.91m on me trouve charmant et charismatique. J'ai un fils de 12 ans que je tiens eloigné de mes affaires. Il est ma plus belle réussite. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf et je le vis plutôt extrêmement mal.

Informations supplémentaires ici.


avatar ©️ NOM CRÉATEUR


Son invitée du moment avait du répondant, un mordant vif et intelligent bien que certaines inexactitudes troublait ce beau discours; Elle avait une voix qui savait trouver le son doux et agréable qu'il convenait de prendre pour chaque phrase. Parfois avec délicatesse, parfois avec plus de brusquerie, parfois de la taquinerie. Mais jamais sans mots ou gestes inutiles. Il n'y avait que ce très leger accent qu'il n'avait que trop connu durant son passé, et qui aussi discret qu'il soit, sautait aux oreilles masculines comme un phare dans la nuit.
Fascinante petite humaine que voilà.  
Mais il n'en n'avait nullement douté, devenir un pont entre deux "familles " ennemies et qui se faisaient la guerre depuis une quinzaine d'années, il fallait avoir une force de caractère que peu de gens pouvait avoir et surtout ne pas craindre pour sa vie. Il ne la lâcha pas du regard pendant qu'elle parlait, reprenant simplement le verre qui attendait d'etre vidé en buvant quelques gorgées ,  souriant parfois à ses remarques acerbes et directes, perdant à d'autres moments ce sourire en voyant et comprenant bien qu'elle n'avait aucune idée de ce qu'etait son réseau. Bon en un sens ce n’était pas plus mal, Ignorance encore toi qui vient à moi pour m'entourer de tes bras et offre moi ta protection.  Un rire véritable s’échappa de ses lèvres quand elle eut fini de poser ses bases et conditions à peines cachées. Il leva le verre pour trinquer avec elle.


- J'adore votre repartie, Dommage que je ne vous ai pas rencontré plus tôt, nous aurions pu faire un duo redoutable.

Un sourire taquin, amusé Elle aurait été à coup certain un vrai atout. Peut-etre une pointe de jalousie dans cette remarque que ce bijou étrange soit à une autre famille. Il comprenait maintenant pourquoi les Maarsh'an avaient gagné en influence sur certains cercle.

- Bleu nuit. Couleur intéressante, je comprends mieux pourquoi la vente m'a échappée.

Mais fini le temps de la taquinerie et des compliments. De sa main gauche, il vient à gratter son sourcil, perdant un peu le sourire qui avait pointé sur ses levres quelques minutes plus tôt. Il fallait remettre les choses en place, et personne ici ne viendrait l'insulter car c'est ainsi qu'il avait prit sa "demande".

- Vous me sous estimez tellement que je me demande si je dois etre offensé ou amusé de votre ignorance, à qui donc croyez vous avoir à faire ? A une bande de revendeur à la sauvette?? Eleva-t-il la voix en claquant son verre contre la table. Le liquide qui lui avait coûté si cher se rependant sur sa main et sur la surface de verre

Ses hommes de mains qui s’étaient montrés discrets jusque là arrivèrent l'arme aux poings, mais d'un geste de la main il stoppa ce qui allait se passer, et reprit d'une voix plus calme prenant la pochette de son costume pour essuyer l'alcool qui le brûlait là où sa charmante hybride l'avait blessé, alors que ses cerbères repartaient plus loin.

- Je ne suis pas qu'un revendeur et le réseau de l'Archange n'est pas là pour écouler les marchandises de votre "famille". Si c'est cela que vous voulez alors vous êtes très mal tombée. J'ai mes propres chercheurs, mes filières et croyez le ou non, il est bien plus étendu que ce que vous pouvez imaginer. Bandala, Ischat, Mazrak et Knuhff s'appretaient à changer de camps dans le plus grand secret. La troisième bordure s'etait ouverte et comme l'eau lors d'un raz de marée, il s'y était engouffré avec force. Chacun a son prix, il suffit de le trouver. Lui avait meme obtenu une place dorée sur les magnifiques plages reconstituées d'Ando. Un bijou de technologie qu'il ne pouvait rater. Mais revenons en à la conversation qui finissait sur une remarque narquoise et de menace pas le moins du monde voilée.Je peux vous présenter des hommes au quartier Est qui se feront un plaisir de jouer les postiers.   Ici c'est moi qui dicte les règles et je n'aime pas que vous me preniez pour le larbin de ces vers bleutés. J'espère que vous m'avez compris, ne commettez plus jamais cette erreur.

Il se releva du confortable canapé faisant le tour de la table pour se retrouver face à elle, et se pencha posa ses mains de chaque coté de sa tete venant murmurer à son oreille .

Vous devriez faire attention à votre accent, Zentha ou peut-etre Exys ne sont pas si loin de la Terre. C'est etonnant de l'entendre alors que l'on m'a rapporté que votre vie s'était déroulée à New Chic'. On a du me donner des renseignements erronés, à moins qu'il y ait quelque chose d'autre de faux Mademoiselle.... Relevant la tete pour l'observer dans un face à face à la fois tendu mais presque sensuel. Kervacs ? son nom fut lancé tranchant comme un mensonge auquel il ne restait plus qu'un soupçon de verité suspendu au dessus du vide, ses lèvres touchant presque  les siennes
La question était plus rhétorique qu'autre chose, il ne s'attendait à aucune réponse de sa part, mais au moins il savait maintenant qu'elle n'était pas ce qu'elle prétendait.  La question lui frappa l'esprit: pourquoi? Que voulait-elle de lui .  

Il finit de se relever abandonnant sa proximité pour remettre un bouton à sa veste la toisant du haut de son mètre quatre vingt onze .


- Si vous êtes un tant soit peu intelligente, vous sortirez de mon club et repartirez dans votre "famille". Mais si vous êtes aussi inconsciente que mal renseignée, alors vous êtes mon invitée. Profitez, amusez-vous, une chambre vous est d'ors et déjà préparée. Demain nous nous retrouverons à la tour Belmont à 10 h, avec un échantillon de votre cargaison une Kersha et un Metralien, je ne veux rien d'autres pour la négociation et bien sur.. avec le Dodge. Ne soyez pas en retard.

il inclina la tète plus poliment avant de partir sans se retourner prendre l'ascenseur qui se trouvait au fond de la salle où l'ambiance musicale faisait monter la température suivit de l'homme qui était venu à son bureau le matin même.

- Je n'ai pas aimé cette conversation. Grommela Ethan qui retira l'oreillette de laquelle il avait entendu ce qui s’était passé et  qui avait prit sa place durant les semaines précédente cette rencontre.
- Je l'ai adoré. Elle est fascinante cette petite.
- Gabriel ce n''est pas un jeu. Elle est dangereuse et je ne veux etre celui qui dira à Thomas que vous avez été tué par amour du jeu avec une .. femme.
- Il n'y aura rien à dire, si elle avait voulu ma mort, je ne serais pas ici à en discuter. Je ne la lâcherais pas cette histoire avant de savoir pourquoi elle est ici.
- Elle vous l'a dit.
Un rire s'eleva dans l'ascenseur qui stoppa sa course au premier en s'ouvrant sur un long couloir de couleur ocre , relevée par des leds clairs . Quoi? tu crois sincèrement que son explication est véritable ? Mon cher ami, les paroles des femmes ne sont que mensonges. Elle pourrait à elle seule faire fortune avec ses synthétiques s'ils sont aussi bons qu'elle le prétend. Elle n'a pas besoin de moi pour s'affranchir des Maarsh'an . Surveille là discrètement ou pas, elle sait de toute façon que je ne la laisserais pas libre de ses mouvements. Et appelle Nadiel, je veux savoir qui elle est vraiment avant la fin de la semaine. Maintenant excuse moi dit il en sortant de l’ascenseur... J'ai deux charmantes hybrides à aller contenter.
Ink, blood and more ... [Calville] Tumblr10


RP en discussion : Thème star wars: Mioon / Thème autre : Vie antérieur-phobie : Hiyorin

Ink, blood and more ... [Calville] 620785chatbott
Revenir en haut Aller en bas
 
Mioon
Mioon
Féminin MESSAGES : 351
INSCRIPTION : 27/12/2018
ÂGE : 32
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 http://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 http://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
Pigeon

Ink, blood and more ... [Calville] Empty


Sam
Kevork

J'ai 28 ans et je vis à New-Chic', USA. Dans la vie, je suis flic infiltrée au sein de la mafia et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma situation, je suis célibataire et je ne me pose pas de question là-dessus.

De son vrai nom Samuelle Karesh, Sam est une lieutenant de police actuellement infiltrée au sein de la mafia dans le but de débusquer un tueur de flics. À savoir également que son vrai prénom – Samuelle – est une information que trèèèès peu de gens connaissent : sa mère, son chef direct, pt'être une ou deux autres personnes, mais c'est guère tout. Tout le monde la connaît sous le nom de Sam, et c'est très bien comme ça.


Alice Kelson© Mioon
Entre sourires et ironie, ce fut sans interruption que Sam put achever sa démonstration, trinquant bientôt avec son interlocuteur et achevant son verre avant que celui-ci ne s'énervât bientôt en claquant le sien sur la table basse. Un geste d'humeur qui alerta aussitôt les hommes de main là où la belle demeura en revanche de marbre, son regard toujours profondément ancré dans le sien, comme si elle cherchait là à le sonder pour découvrir tous ses secrets. Mais si son vis-à-vis se laissait désormais aller à une démonstration de puissance et d'autorité, la demoiselle ne comptait pas s'alerter pour si peu, aussi ne cilla-t-elle même pas. Ne recula-t-elle même pas lorsqu'il se leva pour venir s'approcher d'elle et lui murmurer quelques menaces à l'oreille. Bien des femmes – bien des hommes également – aurait sans doute frissonner face à tous ces sous-entendus plus ou moins létaux, mais Sam se contenta quant à elle d'afficher un sourire soudainement ironique. Ses ourlées se relevant avec délicatesse tandis que le bijou fiché dans sa lèvre inférieure vint effleurer la lèvre de cet homme.

« Kevork, mais disons que vous n'étiez pas loin. Pas loin non plus concernant l'accent puisqu'il vient tout droit d'Exys 4 … mais sachant qu'un accent peut tout aussi bien découler d'un lieu que d'un individu, je vous laisse le plaisir de chercher plus avant. »

Si la belle n'avait pas tenté de dissimuler son accent, c'était tout simplement parce qu'elle s'en foutait qu'il fût perçu. Samuelle Karesh avait effectivement vécu quelques années sur Exys 4, mais Sam Kevork y avait également passé quelques mois afin de participer à un réseau de drogues qui avait été démantelé par les flics locaux. De même qu'elle avait été en couple avec un ressortissant de la-dite planète pendant près de trois ans … de toutes ces informations certes factices, mais qui se trouvaient pourtant dans un dossier de fausse identité qu'elle avait peaufiné avec soin. Vérifiant et ajustant chaque détail afin que tout fût parfait. Et parfait, tout l'était.

Mais au-delà de ces petits jeux concernant son identité, son hôte semblait également avoir été vexé qu'elle dictât ainsi ses conditions, et elle allait se faire un plaisir de lui prouver qu'elle était bien renseignée. Très bien renseignée même …

« Pour le reste, j'imagine que vous escomptez étendre votre réseau via l'entremise du Prince héritier de Mazrak, n'est-ce pas ? Oui je sais, votre famille a été extrêmement discrète dans ses tractations mais malheureusement pour vous, ce n'est plus qu'un secret de Polichinelle … mais peu importe après tout. Vous n'êtes pas sans savoir que l'assassinat politique est un véritable sport olympique sur Mazrak, aussi ne puis-je qu'espérer que vos espoirs ne seront pas brisés lorsque votre nouvel allié se fera tuer. Je table sur une semaine de survie maximum, est-ce que vous voulez tenir le pari ? »

C'était osé, c'était putain d'osé !
Mais pour en arriver à la place où elle était aujourd'hui, il fallait clairement avoir du culot, et Sam était en train d'en faire une magistrale démonstration ! Ne se soumettant absolument pas à cette intimidation tandis que son sourire n'avait pas quitté ses lèvres.

« Quoi qu'il en soit, je ne refuse jamais une invitation et suis du genre aventureuse, mais ne vous inquiétez pas, je serais à l'heure demain matin. Bonne soirée à vous donc … Gabriel. »

Quitter le club après avoir été ainsi congédiée reviendrait effectivement à fuir la queue entre les jambes, et ce n'était pas le genre de la mam'zelle. Mam'zelle qui venait également d'interpeller son interlocuteur par le prénom de l'actuel chef de la famille Belmont, non pas parce qu'elle en était sûre et certaine, mais simplement parce que ça valait le coup de tester. Après tout, cet homme là avait infiniment plus de classe que celui qu'elle avait rencontré jusqu'à maintenant, ainsi qu'une autorité qu'il semblait apprécier de mettre en avant.

Mais qu'elle eut tort ou raison, Sam laissa son hôte quitter l'étage avant de se lever souplement lorsqu'un des gardes du corps se porta à sa hauteur pour l'inviter à le suivre, et ce fut de sa démarche sensuelle qu'elle rejoignit la salle principale de la boite. Pour quelques verres, quelques danses, et quelques heures d'un plaisir en apparence simple, là où elle était au contraire aux aguets afin de glaner le plus d'informations possibles …

----

Ink, blood and more ... [Calville] 190102013750188712


Le lendemain matin à 10 heures précises, Sam se présentait à la Tour Belmont comme prévu.

Après quelques heures de sommeil dans la chambre qui avait été préparée à son intention, elle s'était levée vers 6h30 afin de rentrer chez elle, où elle avait pris une douche avant de se changer pour une tenue à peine plus sage. Pantalon noir impeccablement taillé, chemisier partiellement orné de dentelle au décolleté vertigineux, et lèvres aussi noires que le contour de ses grands yeux. Quelques coups de fil et les deux échantillons de synthétiques l'attendaient, un de plus et ce fut la Dodge bleue nuit qui arriva au pied de son immeuble. Autant dire qu'elle n'affecta donc pas une seule minute de retard lorsqu'elle s'annonça au garde du corps dans un fin sourire agréable, clé dans une mains et synthétiques sur les talons.

« Sam Kevork, je suis attendue. »

Restait plus qu'à savoir dans quelles conditions elle serait accueillie aujourd'hui mais au final, la soirée de la veille s'était plutôt bien passée à son goût, aussi n'y avait-il pas de raison que le reste ne se déroulât pas aussi bien également.

Ink, blood and more ... [Calville] 181230065412287343

Revenir en haut Aller en bas
 
Calville
Calville
MESSAGES : 269
INSCRIPTION : 30/06/2018
ÂGE : 37
CRÉDITS : Funnyanimals2017

UNIVERS FÉTICHE : Historique, Science Fiction, Reel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2719-du-rp-a-gogo#58230 http://www.letempsdunrp.com/t2582-lui-elle-moi-eux-nous-entre-autre#55932
Flash

Ink, blood and more ... [Calville] Empty


Gabriel Belmont

J'ai 38 ans et je vis à New Chic', USA. Dans la vie, je suis L'un des plus grand trafiquant sur Terre et ma place au soleil se dessine aussi sur diverses planètes . Le secret de mon identité fait en sorte que je ne suis jamais inquieté et si c'est le cas j'ai assez de pouvoir pour acheter ou faire chanter celui qui me rendra blanc comme neige.
Je suis autodidacte, calme, malin, et surtout dangereux. Le luxe et la luxure sont mes défauts les plus probants et du haut de mes 1.91m on me trouve charmant et charismatique. J'ai un fils de 12 ans que je tiens eloigné de mes affaires. Il est ma plus belle réussite. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf et je le vis plutôt extrêmement mal.

Informations supplémentaires ici.


avatar ©️ NOM CRÉATEUR

8 heures du matin.
Une alarme qui retentit dans le silence d'une chambre se trouvant dans le désordre le plus complet. Des meubles renversés, un lit ayant vu une bataille épique s'y dérouler, des bouteilles vidés meme le sol et enfin trois corps étendus nus sur l'epaisse moquette comme le jour de leur naissance. Rien ni personne ne bougeait. Jusqu’à ce qu'enfin le son strident fit son chemin jusqu’à l'esprit embrumé de Gabriel, qui avec difficulté, releva le bras pour interrompre ce bruit qui le sortait de songes plus que frénétiques . Son corps était endolori, épuisé, son esprit embrumé non par l'alcool mais par le poison qui parcourait son corps. Ses veines d'aspect normales pour un humain avait prit une coloration noires de jet. Il n’était pas encore mort mais ca serait bientôt le cas. Il se releva avec difficulté comme un enfant qui apprend à marcher, laissant apparaitre un dos couvert d'un grand tatouage qui le recouvrait entièrement et jusqu'aux flancs. Des ailes d'ange noires. Son surnom d'Archange n'avait pas été usurpé meme s'il était plutôt déchu qu’angélique. Pourtant que ce n'etait pas par effet de style qu'il avait fait faire cette oeuvre, mais pour cacher les cicatrices qui lui avait été infligés à une époque où il avait défié le ponte du coin pour prendre sa place, mais aussi les deux implants vertébraux cachés dans les recoins de ce dessin; il passa son pantalon froissé et sa chemise dechirée sortant en laissant le reste de ses affaires et les demoiselles qui dormaient encore, elles parfaitement détendues. Un synthétique attendait dans le couloir ayant sur un plateau qu'il lui présentait une fiole vert luminescante dont il bu le contenu sans se demander de quoi il s'agissait. C'est après quelques minutes où il ne bougea plus qu'il arriva enfin à respirer normalement et de noires ses veines redevinrent à peu près normales. Sans un mot il se dirigea vers l’ascenseur qui allait le mener chez lui.

Car malgré sa fortune il vivait ici, au dessus du Lux, aux 3 derniers étages de ce petit immeuble. Étages interdit à tous, que ce soit ses hommes de mains, ses conquêtes d'un soir ou ses amis-alliés. L’ascenseur s'ouvrit directement sur le triplex confortable qu'il occupait avec son fils. La technologie ici se faisait discrète. Seule une IA qu'il avait lui même programmée, surveillait les entrées et venues afin qu'aucune mauvaise surprise ne les attende. Il passa directement au premier étage allant prendre une douche bien méritée. L'eau immaculée qui s’écoulait sur lui retombait dans le bac avec une couleur noirâtre. Sa peau éliminait le reste de poison de façon plus douloureuse, mais rapide. Il retrouva des sensations normales en sortant ; serviette à la taille pour aller s’habiller dans sa chambre . Planté devant ses costumes


- Le bleu est sympa.


La voix qui s’était élevée derrière lui était à mi chemin entre enfance et adolescence.

- Alors ca sera le bleu. Il sortit le costume désigné et le deposa sur le lit faisant face à son fils. Thomas était le portrait de sa mère bien qu'il avait de lui son regard noir. Cette ressemblance avec Julia le troublait chaque fois qu'il posait les yeux sur lui. Son fils, c’était le seul pour qui il sacrifierait tout. Vie, argent, trafic. Il était son unique préoccupation et Gabriel prenait soin de le laisser très loin de ce qu'il faisait. Par contre il se faisait un devoir d’être toujours là chaque matin pour passer du temps avec lui. Père et fils discutèrent donc durant un bon moment avant que le jeune garçon ne parte quelques jours avec sa classe, pour son voyage à New Wark sur les ruines de l'ancien New Jersey.

Il redescendit quelques minutes plus tard sans qu'aucune marque de sa nuit ne soit plus visible reprenant ce second visage qu'il offrait à tous. Ethan attendait à la sortie lui donnant directement des holos de leur jeune amie commune et c'est durant le trajet qu'il sut ce qu'elle avait fait la veille . Il en sourit presque amusé de voir qu'elle ne s'etait pas laissé démontée. Il n'en avait pas espéré autant de sa part. La tour Belmont enfin et les affaires courantes. Car loin de n'etre qu'un trafiquant, il avait aussi des affaires légales qui lui permettaient de garder un pied un peu partout. C'est à 10 h précis qu'on lui annonça alors qu'il était en communication, l'arrivée de son invitée. Charmante et ponctuelle, voilà au moins deux qualités qu'on pouvait lui attribuer. Culottée aussi, il n'avait pas relevé la veille ses petites piques et ce qu'elle savait. Mais d'un plan il fallait bien un départ et elle lui avait donné une occasion unique, meme si elle ne s'en doutait pas. Il se leva et ouvrit la porte faisant signe de la main à la jeune femme d'entrer avec sa marchandise et soufflant à sa secrétaire qu'il ne fallait pas les déranger. Aussitôt on entendit le cliquetis de fermeture automatique, derrière ses vitrages blindés rien ni personne pourrait les distraire.


- C'est un flic. Cette phrase d'un ton affirmatif de son interlocuteur Nadiel qui se trouvait bien au délà du 3ème cercle suffit à lui faire ralentir le pas alors qu'il se dirigeait vers son bureau suivit de la brune et des deux synthétiques qu'il voulait voir .
- Intéressant. Inattendu mais intéressant murmura t-il pour lui meme.
- Personne ne sait ce qu'elle est devenue depuis plus de 7 mois, mais méfie toi Patron
- Je veux tout savoir dit il en se retournant pour observer sans que son regard ne trahisse ce qu'il avait apprit Continue tes recherches. La communication fut coupée et le silence s'installa passant son regard d'Elle à ses "bijoux" de technologie.
- Déshabillez vous. Lanca-t-il finalement à l'adresse des deux. L'allure générale lui plaisait mais il fallait voir le reste.  Que ce soit d’incompréhension ou peut-etre d’appréhension aucun des deux ne bougea . Je n'ai pas beaucoup de patience aujourd'hui souffla t-il à leur encontre. Et d'un geste commun ils enlevèrent leurs vetements laissant Gabriel les observer d'abord de son siège, puis se levant pour faire le tour de ces deux êtres . Le Métralien était plus petit que lui, et il ressemblait plus à un gros chat façon humanoïde qu'à autre chose. Il n'aimait pas forcément cette race qui perdait ses poils partout mais il avait deux ou trois connaisseuses en particulier qui paieraient un bon prix pour faire ami-amie avec le matou. Le complexe du chat géant, allez comprendre. Sa partenaire d'infortune était plus à son gout.  Une peau d'un bleu profond, des tresses longues et vivantes, et surtout un déhanché à vous faire chavirer le coeur. Celle ci avait la particularité d'avoir d'avoir de grands yeux noirs d'où on semblait voir une myriade d’étoiles s'y refléter. Les synthétiques Kersha n'était pas rare, mais d'aussi belles, cela valait son pesant de crédits.  Il attarda son regard sur cette beauté , ses doigts effleurant son dos quand il tournait autour d'elle , le visage porté à son cou pour la sentir fermant les yeux pour profiter un maximum de son délicat parfum de rose, avant de finalement se retrouver devant elle.

- Vous pouvez vous revêtir et attendre dehors.

Quand cela fut fait, il reporta son attention sur son invitée qui avait gardé de son charme provoquant et de son professionnalisme.

- Vous devez avoir une liste.
Il tendit la main pour prendre les fichiers qu'elle lui tendit et donnant par la meme occasion un communicateur. Il désigna d'un geste l'un des sièges qui se trouvait de l'autre coté du bureau,  alors qu'il prenait place à son tour sur le canapé, d'ou la vue sur les baies vitrées et la ville qui s'etendait bien au delà de l'horizon , était pour lui une occasion de mêler travail et plaisir visuel. Autant la veille, il avait joué et même charmé son invitée, aujourd'hui il avait des affaires à mener et il garda son sérieux évitant de regarder ce décolleté attirant Installez vous je vous en prie. La Kersha sera au Lux, pour le chaton j'ai d'autres plans mais il n'ira pas au Démon. Parlez moi des autres, ensuite vous pourrez entrer votre numéro de compte et l'argent vous sera versé. Une moitié maintenant, l'autre à la livraison.

Que cela plaise ou non c’était les affaires. Il n'avait pas demandé le prix, de toute façon il lui fallait de la qualité et de la quantité. Comme elle avait visée juste la veille. Le Démon allait faire peau neuve avec ces synthétiques et lui aurait rapidement son achat d'amorti.


RP en discussion : Thème star wars: Mioon / Thème autre : Vie antérieur-phobie : Hiyorin

Ink, blood and more ... [Calville] 620785chatbott
Revenir en haut Aller en bas
 
Mioon
Mioon
Féminin MESSAGES : 351
INSCRIPTION : 27/12/2018
ÂGE : 32
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 http://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 http://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
Pigeon

Ink, blood and more ... [Calville] Empty


Sam
Kevork

J'ai 28 ans et je vis à New-Chic', USA. Dans la vie, je suis flic infiltrée au sein de la mafia et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma situation, je suis célibataire et je ne me pose pas de question là-dessus.

De son vrai nom Samuelle Karesh, Sam est une lieutenant de police actuellement infiltrée au sein de la mafia dans le but de débusquer un tueur de flics. À savoir également que son vrai prénom – Samuelle – est une information que trèèèès peu de gens connaissent : sa mère, son chef direct, pt'être une ou deux autres personnes, mais c'est guère tout. Tout le monde la connaît sous le nom de Sam, et c'est très bien comme ça.


Alice Kelson© Mioon
En arrivant à la Tour Belmont, la Belle ne se sentit nullement offusquée de constater que son interlocuteur la recevait le téléphone à l'oreille, et ce fut le regard traînant sur la baie vitrée vertigineuse qu'elle le laissa achever sa communication sans mot dire. Son attention manifestement fixée toute entière sur l'extérieur tandis qu'elle n'intervint pas dans le passage en revue des deux synthétiques qu'elle avait emmené avec elle. Mais après tout, il était bien normal que leur futur acheteur souhaitât les détailler sous toutes les coutures, et si d'aventure il avait demandé à pouvoir les tester afin de s'assurer de leur souplesse, Sam n'en aurait pas été choquée pour autant. Parce qu'il en fallait bien davantage pour la choquer. Et parce que le business était le business, avec tout ce qu'il pouvait comporter comme règles aussi discrètes qu'entendues.

Mais sitôt sur ses deux bijoux de technologie furent congédiés, son regard quitta la baie pour se poser à nouveau sur son vis-à-vis. De ce regard chaud, pénétrant, presque félin. De ce regard presque amusé même si aucun sourire n'ourlait ses lèvres. Elle n'était pas ironique ni moqueuse, elle était simplement détendue, comme si sa place avait toujours été dans ce bureau, tandis qu'elle offrit bientôt à cet homme une petite tablette jetable qui affichait déjà une longue liste de synthétiques. Numéros de série s'étirant paresseusement le long d'un scroll qui promettait d'ors et déjà de pouvoir se constituer un stock plus que respectable de ces prostitués si modulables. De son côté, la mam'zelle venait d'ailleurs de récupérer le communicateur où elle pourrait entrer ses coordonnées bancaires, mais elle préféra tout d'abord s'asseoir confortablement. Le petit communicateur soigneusement posé sur la table devant elle, avec les clés du Dodge garé devant le bâtiment.

« Disons plutôt : une moitié des synthétiques et un café maintenant, la signature d'un contrat mutuellement avantageux dans une heure, et l'autre moitié dans l'après-midi ou demain, à votre convenance. Noir, avec un sucre. »

Parce qu'en dehors de son bagou, Sam ne perdait pas non plus de vue son objectif principal : si elle était ici, ce n'était pas exclusivement pour vendre une cargaison de synthétiques haut de gamme, mais bel et bien pour négocier une alliance rapprochée avec les Maarsh'an. Très rapprochée même, histoire que son infiltration chez les Belmont pût être la plus optimale possible …

« Je dispose actuellement de vingt-sept synthétiques de qualité égale aux deux que vous avez pu voir, et dont vous avez toute la liste sous les yeux. À côté du numéro de série, vous avez la race et le sexe. À noter que parmi les vingt-sept, vous avez un duo de Wwani dernière génération, capable d'émettre des phéromones absolument comparables à celles naturellement émises par cette race. Une nouveauté sur le marché. »

Êtres dotés d'une beauté androgyne à couper le souffle, les Wwani possédaient en autre la faculté de changer de sexe par périodes, ainsi que la capacité d'émettre des phéromones capables de faire tourner la tête de n'importe qui. De quoi affoler les sens et les désirs, et avec le travail hallucinant des chimistes Tasna'an, ces synthétiques là étaient absolument parfaits sur tous les plans. Un petit caprice au prix hallucinant mais après tout, la famille Belmont avait les moyens de ses ambitions, n'est-ce pas ?

« Pour le reste, je peux tout à fait vous fournir d'autres Wwani si vous le désirez, le laboratoire détenteur des nouveaux brevets n'est encore affilié à aucun réseau, mais je pourrais vous négocier ce contrat avec plaisir si cela vous intéresse. Il s'agit d'ailleurs du même laboratoire qui vient tout juste de finaliser les nouveaux acides Meta-grav dont je vous ai apporté quelques fioles. Fortement dosée, à ne pas mettre entre toutes les mains. »

Si la consommation de ces acides par les humains n'était pas conseillé tant cela pouvait affecter leur cerveau, les Meta-grav pouvaient quant à eux engendrer de puissants effets secondaires, de quoi ravir les races qui y étaient réceptives ! Et vu que son interlocuteur avait prétendu n'avoir besoin de rien la veille, Sam s'était fait un devoir de lui rapporter un échantillon, déposant ainsi deux tubes sur la table. Juste pour pouvoir comparer la qualité, preuve de combien elle était sûre d'elle d'ailleurs … De cette assurance qui fit bientôt naître un sourire agréable sur ses ourlées.

« Et maintenant que vous avez pu vérifier que je ne suis pas une gamine qui vend des calendriers, nous pourrions peut-être discuter affaires plus sérieusement ? Je vous l'ai dit hier soir, je ne compte pas rester dealeuse toute ma vie, j'ai d'autres aspirations. Disons … une alliance entre nos deux familles … et un bureau dans cette tour. La vue est spectaculaire, elle me plaît bien. Et vous aurez peut-être besoin d'un coup de main pour vous habituer à la boite de vitesse manuelle du Dodge ? Désolée mais je ne l'ai trouvé qu'en ancienne configuration européenne. »

Désolée … ou pas.
Mais à son corps défendant, Samuelle n'avait aucune influence sur les réseaux de voitures anciennes, et c'était déjà un véritable défi pour qu'elle que d'avoir pu dégoter ce véhicule là.

Ink, blood and more ... [Calville] 181230065412287343

Revenir en haut Aller en bas
 
Calville
Calville
MESSAGES : 269
INSCRIPTION : 30/06/2018
ÂGE : 37
CRÉDITS : Funnyanimals2017

UNIVERS FÉTICHE : Historique, Science Fiction, Reel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2719-du-rp-a-gogo#58230 http://www.letempsdunrp.com/t2582-lui-elle-moi-eux-nous-entre-autre#55932
Flash

Ink, blood and more ... [Calville] Empty


Gabriel Belmont

J'ai 38 ans et je vis à New Chic', USA. Dans la vie, je suis L'un des plus grand trafiquant sur Terre et ma place au soleil se dessine aussi sur diverses planètes . Le secret de mon identité fait en sorte que je ne suis jamais inquieté et si c'est le cas j'ai assez de pouvoir pour acheter ou faire chanter celui qui me rendra blanc comme neige.
Je suis autodidacte, calme, malin, et surtout dangereux. Le luxe et la luxure sont mes défauts les plus probants et du haut de mes 1.91m on me trouve charmant et charismatique. J'ai un fils de 12 ans que je tiens eloigné de mes affaires. Il est ma plus belle réussite. Sinon, grâce à ma malchance, je suis veuf et je le vis plutôt extrêmement mal.

Informations supplémentaires ici.


avatar ©️ NOM CRÉATEUR
Les discussions sur la cargaison avançaient bon train. Tous les deux avaient une chose à gagner de cet échange et malgré l'air encore d'un défi à peine voilé, Gabriel n'en tient pas compte, finissant de regarder la liste tout en calculant ce dont il aurait besoin pour ses clubs. Il y avait des "modes" des espèces plus ou moins aimées, plus ou moins recherchées, les gouts et les couleurs de ceux qui le soutenaient variaient d'un mois à l'autre. Mais si la petite brune restait dans les environs, il n'aurait plus à se soucier des arrivages des divers mondes dans lesquels il piochait le meilleur et des envies parfois étonnantes comme le maire de New Chic' qui adorait les Kaleeshs une espèce de reptiles guerriers avec qui il faisait des choses peu recommandées . Il releva le visage vers elle à l'évocation des Wwani, le regard pétillant

Ink, blood and more ... [Calville] 3Jef

Des Wwani  de synthèses ? Voilà une nouveauté qui m’intéresse personnellement . J'avais passé deux semaines absolument torride avec des naturels Wwani et de l’épice d'Harrakis, un cocktail détonnant.

C'était plus un murmure pour lui même, souvenir agréable remontant à la surface qui lui tira un sourire léger alors qu'il lui rendait sa tablette. Les Wwani , comme dit précédemment émettaient une phéromone que l'on pourrait appeler celle du Plaisir chez les humains, quand à l'épice d'Harrakis c'était la drogue la plus pure et la plus hallucinogène qu'il avait pu tester. Il était resté deux semaines introuvable de ses hommes avant qu'on ne le sorte de sa torpeur et qu'on l’éloigne de ces tentations hormonales.

- Je vous laisse les Ischarts, ils sont trop .. caractériels, et mes clients n'aiment pas qu'on leur saute à la gorge pour la leur arracher. Mais pour le reste voyez l'affaire comme conclue. J'aurai besoin de tout ce monde avant demain midi, c'est possible pour vous ?

Pour le reste, je peux tout à fait vous fournir d'autres Wwani si vous le désirez, le laboratoire détenteur des nouveaux brevets n'est encore affilié à aucun réseau, mais je pourrais vous négocier ce contrat avec plaisir si cela vous intéresse

Il haussa un sourcil curieux et intrigué de cette proposition inattendue. L'Acide était la future drogue en vogue. Déjà de la mauvaise qualité se négociait à prix d'or , alors si jamais un réseau de bonne qualité se mettait se mettait en place, il y aurait un profit non négligeable à en dégager. Il ne savait pas à l'heure actuelle quoi penser de cette proposition, mais comme il n'était pas du genre à se poser trop de questions, il entra les pieds dans le plat directement sur ses interrogations.

- Vous voulez m'offrir un contrat en or sur un nouveau réseau qui générera des millions, voir milliards de crédit en même pas une année? Un leger rire avant de finir sa tasse. Vous êtes des plus remarquables Mademoiselle Kevork. Mais du point de vue de vos employeurs j’appellerais cela une trahison. Il y a donc deux choix, soit vous voulez travailler pour moi, soit cette affaire n'est pas aussi lucrative qu'elle le semble et  Karl Maars'han souhaite me voir perdre assez d'argent pour prendre le dessus sur moi. Alors dites moi, laquelle de ces raisons dois je prendre en compte ?

La confiance ? très peu pour lui. Il fallait la gagner, et travailler dur pour la garder et bien une chose qu'il n'avait pas envers cette demoiselle c’était la confiance. Elle jouait déjà un double jeu sur ce qu'elle était, alors si elle venait à trahir ses propres employeurs, que dire de ce qu'elle lui ferait. Le pire,; ou peut-etre le plus amusant, fut ses demandes. Un café, cela peut se négocier, mais un bureau .. Partant dans un rire franc et véritablement amusé il se releva un peu posa les mains sur la table l'observant droit d'un regard à l'autre, sans méchanceté mais avec une moquerie amusée.

- Non. Secouant un peu la tete en gardant son sourire  - Bien sur que non vous n'aurez pas de bureau ici. Toutes les personnes dans cette Tour me sont fidèles, vous n'êtes pas de ceux là, ce n'est pas parce que nous faisons affaires sur quelques marchandises que vous avez ma confiance et que je vous laisserais évoluer dans mon monde. Et j'ai déjà bien assez à faire pour ne pas perdre mon temps à vous faire surveiller chaque jour, pour chaque parole que je prononcerais par crainte que vous n'alliez voir votre Maître.

Il se releva allant à la machine qui se trouvait derrière elle pour faire ce petit café qu'elle demandait et posa le tout devant elle lui-même s'étant servi. Il n'avait pas relevé le fait qu'elle le prenait, encore, pour son larbin, elle aimait faire de cette façon, voyons jusque quand il réussirait à se controler.

Je vous donnerais simplement ce conseil dit-il avant de boire une gorgée de café : - Ne mélangez jamais vos affaires privées et celles de vos patrons. Il serait dommage que l'on s'imagine que l'on puisse influencer ou vous exploser votre jolie petite tête pour rendre le reseau faillible. Un sourire en la regardant : - faites en ce que vous voulez, mais je serais .. peiné si il vous arrivait quelque chose , votre culot me manquerait.

- Revenons en donc au contrat, dans les grandes lignes cela me va. Nous profiterons chacun d'un réseau défini moi sur les 3ème.4ème et 5ème noyau, eux sur la Terre, le 1er et le second. Par contre, je refuse que les Maarsh'an puissent venir à New Chicago, c'est MA ville et en aucun cas je ne permettrais qu'ils soient par ici, ainsi qu'aux 50 kilomètres autour d'ici. Le pourquoi de cette demande ne regarde que moi. Si je vois un seul de leurs hommes, trafiquants, amis ou droïdes dans mes rues, il aura une guerre dont il n'imagine même pas la portée.  En échange je leur laisse Tasna City et la même distance autour de la Capitale. C'est un point qui ne sera pas négociable, s'ils refusent, le contrat ne verra pas le jour. Je vous laisse tout le loisir de faire comprendre à Karl Maars'han l’intérêt ou la perte que sa famille  subira avec ma demande.

Point final de la discussion. Il n'avait rien d'autres à dire tant qu'il n'aurait pas la réponse des Maars'han.


- Je pense que nous en avons fini avec les discussions sérieuses. Place aux réjouissances. .

La voix etait redevenue taquine, vibrante à l'idée de voir son Dodge et d'en prendre possession, les petits plaisirs de la vie le mettaient en très bonne humeur. Il se saisit des clés du Dodge en se relevant et tendit sa main à sa partenaire; Vous me feriez un grand plaisir en m’accompagnant. Bien sur qu'elle n'allait pas le laisser seul avec le véhicule tant qu'il ne serait pas payé, mais c’était sa façon à lui de l'introduire dans ce qu'il aimait le plus. L'histoire, le passé sous toutes ses formes, bien plus qu'une lubie c’était devenue une obsession.

Les 89 etages de la Tour furent descendus par l'ascenseur à un bon rythme comme si il avait senti l'impatience du Belmont. Le hall ou voix enjôleuses des divers hologrammes féminin ou masculain selon la personne devant lui, vous souhaitant bienvenue ou bonne journée n'avait jamais semblé si long et enfin le devant de la Tour ou l'attendaient ce véhicule pour lequel il dépensait tellement d'argent. Un rire en ouvrant les bras face au Dodge Bleu nuit . C'est une vraie merveille déclara-t-il d'une voix enjouée regardez moi ces courbes.  Il posa les mains sur le capot remontant lentement vers l'arrière du véhicule comme si il touchait une belle femme en épousant ses contours. J'adore ces vieilles voitures Elles sont emplis de défaut, une reprise de peinture ici, une petite bosse là, elles ont une âme et un charme aujourd'hui perdus, loin de la soi disant perfection des voitures magnétiques que nous avons aujourd'hui. trop lisse, sans vie, même les moteurs ne savent plus ce que c'est de ronronner au démarrage.

Joignant le geste à la parole , il enclencha la clé et la tourna pour faire démarrer le véhicule appuyant sur l'accélérateur. Il n'avait rien de plus à dire. Certaines personnes entrant dans la Tour firent quelques holos car on ne voyait pas cela tous les jours, mais Gabriel était dans son monde, amusé comme un enfant le soir de Noel. Il finit à regret par eteindre le moteur  pour revenir aux côtés de Sam en croisant les bras


- J'ai besoin d'un cœur de Rakkata, je ne vous ferai pas l'insulte de vous dire le pourquoi de ma demande.Si elle avait pu lui trouver ce genre de véhicule peu importe comment, elle pourrait aussi trouver ce cœur. La discussion de la veille sur le prince héritier de Mazrak n'était pas tombée dans l'oreille d'un sourd . Il n'avait pas eu l'intention de la meler à ses affaires, mais autant profiter si elle pouvait lui rapporter gros. Comme tout ce qui est tribal il y a des coutumes et légendes permettant d’acquérir une place de choix dans le conseil tribal. Le Rakkata était considéré par les Mazrark comme l'animal le plus dangereux qui soit, et celui ou celle qui possède son coeur se voyait être considéré comme un être ami voir supérieur.  Voilà l'occasion de prendre quelques longueurs d'avance, même si le prince héritier se faisait tuer . J'attends de vos nouvelles dans les deux jours qui arrivent, sinon cela ne servira plus à rien . Comme vous l'avez si bien dit, les meurtres sont légions dans cette région et je n'ai pas de temps à perdre dans des négociations . A vous de voir si vos patrons seront mis au courant de cette histoire ou si je pourrais vous faire confiance, au moins sur cela. Peut-etre reverrais-je mon jugement sur votre .. bureau dit-il dans un sourire.  c'était un risque certes mais à risque calculé il avait encore quelques armes dans sa poche et s'il perdait cette manche il en gagnerait une autre

- Ethan va s'occuper de la cargaison du jour et de votre paiement. J'ai d'autres rendez-vous qui m'attendent mais ce fut un plaisir réel de faire affaire avec vous. Et croyez moi, vous ne resterez pas qu'une dealeuse très longtemps. Vous avez toutes les qualités et surtout les défauts d'un leader charismatique. Il lui saisit la main doucement l'amenant à ses lèvres pour y déposer un baiser, charme d'antan revenant l'espace d'un instant dans le brouhaha d'une époque technologique. Puis il tourna les talons revenant dans la Tour. Sa journée était loin d'etre finie. Le dit Ethan s'avança vers elle , lui tendant l'appareil pour qu'elle puisse entrer son code de banque. Il n'aimait pas cette fille et ne faisait aucun effort pour lui cacher. Il confirma le paiement et tendit une carte argentée un peu rétro mais collector.
C'est mon holo, appelez moi quand la cargaison sera prête à être livrée. . Et de repartir dans la Tour en émettant des grognements de mécontentements envers la brune


RP en discussion : Thème star wars: Mioon / Thème autre : Vie antérieur-phobie : Hiyorin

Ink, blood and more ... [Calville] 620785chatbott
Revenir en haut Aller en bas
 
Mioon
Mioon
Féminin MESSAGES : 351
INSCRIPTION : 27/12/2018
ÂGE : 32
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 http://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 http://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
Pigeon

Ink, blood and more ... [Calville] Empty


Sam
Kevork

J'ai 28 ans et je vis à New-Chic', USA. Dans la vie, je suis flic infiltrée au sein de la mafia et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma situation, je suis célibataire et je ne me pose pas de question là-dessus.

De son vrai nom Samuelle Karesh, Sam est une lieutenant de police actuellement infiltrée au sein de la mafia dans le but de débusquer un tueur de flics. À savoir également que son vrai prénom – Samuelle – est une information que trèèèès peu de gens connaissent : sa mère, son chef direct, pt'être une ou deux autres personnes, mais c'est guère tout. Tout le monde la connaît sous le nom de Sam, et c'est très bien comme ça.


Alice Kelson© Mioon
Sans aucun accroc, l'affaire était donc en train de se conclure tranquillement, et Sam hocha affirmativement la tête lorsque son interlocuteur lui demanda s'il pouvait avoir sa cargaison avant le lendemain midi. Une évidence parmi les évidences, parce que la demoiselle ne lui aurait nullement promis une livraison rapide si elle n'avait pas été sûre de pouvoir tenir ses délais … tenir ses engagements également tandis que la remarque concernant une éventuelle trahison ne manqua pas de lui tirer un sourire franchement amusé cette fois-ci. Léger rire qui résonna un instant dans le bureau tandis qu'elle le laissa finir afin de ne pas l'interrompre. Après tout, elle était aussi amusée que bien élevée, aussi accepta-t-elle le refus de bureau et les bons conseils dans une attitude toujours aussi détendue. Le café également, puisqu'à chaque matinée son café.

« Dommage pour le bureau, j'imagine que je vais devoir attendre que vous changiez d'avis … ce qui ne devrait pas prendre plus d'un mois à mon avis. Concernant le contrat, je rapporterai vos exigences à Karl, mais ça ne devrait être qu'une formalité. Les Tasna'an préfèrent les climats très chauds, alors leur pied-à-terre devrait plutôt se situer sur la zone de l'ancienne Floride … ou alors carrément à l'emplacement qu'occupait le Mexique il y a encore quelques siècles. Quoi qu'il en soit New Chic' est beaucoup trop humide pour eux, alors vous ne risquez pas de les y croiser. Et pour le reste … »

De ces mots laissés en suspend quelques instants, comme si la Belle tentait de rassembler ses idées tandis que son sourire ourlait à nouveau ses lèvres de manière éclatante. Trahissant véritablement son amusement sans qu'elle ne semblât s'en inquiéter. Et de fait, elle n'avait aucune raison de le cacher !

« Je veux effectivement travailler pour vous, ce qui n'est pas une surprise puisque je vous l'ai annoncé hier soir. Mais pour autant, je ne trahis absolument pas les Maarsh'an, et je peux d'ailleurs vous mettre en communication directe avec Karl si vous souhaitez en discuter avec lui. Il pourra également vous rassurer quant à la valeur de vos investissements si vous le désirez. »

''Vous rassurer'' … à n'en pas douter, le terme utilisé était aussi ironique que la voix, comme si la demoiselle comparait son vis-à-vis à un gamin qui aurait eu besoin qu'on lui prouvât qu'il n'y avait aucun monstre caché dans son armoire alors qu'il partait se coucher. Mais pour le coup, les inquiétudes de ce homme étaient réellement déplacées, et Samuelle savait d'ors et déjà qu'elle allait devoir le lui prouver. Mais pas maintenant. Pas aujourd'hui. Tout simplement parce que ce n'était pas encore le moment. Parce que Belmont était vraiment un gamin qui louchait sur la clé du Dodge, et qu'elle se doutait bien qu'il devait rêver de prendre enfin possession de son joujou au prix exorbitant ! Aussi lorsqu'il lui proposa de l'accompagner jusqu'au véhicule, la mam'zelle accepta sans hésiter tandis qu'elle le voyait déjà trépigner d'impatience, et ce fut bel et bien un gosse qui déboula en bas de l'immeuble pour faire ronronner le moteur tout en s'extasiant sur la carrosserie.

Décalé mais amusant, et ce fut donc avec un amusement certain que Samuelle le laissa profiter quelques instants de son nouvel achat. Opinant de la tête lorsqu'il revint vers elle pour lui demander un cœur de Rakkata. Mon Dieu, toute une éducation à refaire chez cet homme, mais elle se ferait un devoir de s'en charger si d'aventure il se montrait coopératif vis-à-vis de ses demandes …

Et après quelques politesses et un baise-main, les deux se séparèrent tandis que la Belle se retrouva confrontée à l'hostilité manifeste de Ethan pour recevoir son payement, mais elle ne fit toutefois aucun commentaire. Inscrivant simplement son numéro de compte tout en récupérant l'holo-com' antique du garde-du-corps. Une bonne chose de faite, plus qu'à passer à la suite maintenant !

----

Deux jours plus tard …

La fin d'après-midi approchait tranquillement tandis que le soleil commençait déjà à décliner dans des teintes orangées de fin du monde, et ce fut d'un pas assuré que Sam pénétra dans le LUX comme si elle était chez elle … mais pour voir la haute silhouette de Ethan se flanquer sur son chemin au bout de seulement quelques secondes. L'air très peu content de la revoir ici, ce qu'il lui confirma d'ailleurs dans un grognement.

« Le club est fermé, Mr Belmont n'est pas disponible. Il ne veut voir personne … et surtout pas vous.

- Surtout pas moi ? C'est fascinant comme cette affirmation me semble avoir été rajoutée après coup. Mais disons que je ne vous en tiens pas rigueur, alors laissez-moi passer. »


Mais il fallait croire que sourire et diplomatie n'était pas toujours suffisants, parce que l'homme ne bougea pas d'un pouce. Bras croisés sur son torse tandis qu'il la toisait avec un mépris qu'il ne cherchait même pas à dissimuler. Inutile de parlementer avec lui donc, aussi Samuelle préféra opter pour une autre méthode. Moins chronophage et toujours couronnée de réussite : le coup sur la tempe ! Un peu douloureux au réveil et de quoi coller la migraine, mais ne disait-on pas que les solutions les plus simples étaient les meilleures ?

Quoi qu'il en fût, la demoiselle eut tout de même l’obligeance de rattraper Ethan au vol afin qu'il ne s'écrasât pas la tronche la première par terre, et elle l'allongea donc hors du passage pour qu'il ne se fît pas marcher dessus en prime. Sympathique et attentionnée, la p'tite Sam ! Il ne lui resta plus ensuite qu'à se laisser guider par quelques notes plaintives arrachées à un vieux piano aux accords presque métalliques – la faute à une musique aujourd'hui informatique et aseptisée – et la Belle demeura là un instant avant de descendre les quelques marches qui la séparaient de cette salle de musique d'une démarche chaloupée. Son corps moulé cette fois-ci dans un jean noir, enfoncé dans une paire de bottines noires également, un simple tee shirt et une veste de cuir. Bien loin des vêtements chics qu'elle avait porté à leurs deux entrevues et pourtant, il aurait fallu être d'une incroyable mauvaise foi pour ne pas reconnaître que même ainsi, elle demeurait très élégante. Très féline. Surtout lorsqu'elle se glissa sur le siège, afin de s'asseoir tout près de Gabriel.

Sans un bruit. Sans un mot. À l'exception de la mélodie qui s'élevait doucement dans la pièce. Bientôt reprise en canon par une Samuelle qui était en train de jouer le même air, mais dans un registre plus grave. Pas besoin d'avoir fait des années de solfèges, juste de suivre le mouvement des doigts de son vis-à-vis. Pas besoin d'attaquer maintenant, juste de profiter de ce moment.

Ink, blood and more ... [Calville] 181230065412287343

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Ink, blood and more ... [Calville] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Ink, blood and more ... [Calville]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» armée blood axe en construction
» Blood Bowl, New Ork Jets vs Kass'Krâns
» Black Lagoon Roberta's Blood Trail
» True blood.
» Debut de waagh! (blood axe represent')

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers science-fiction-
Sauter vers: