Partagez | 
 
 
 

 Les monstres de Manticore [Game Over]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 
Game Over
Game Over
MESSAGES : 463
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon



Kavi
J'ai 19 ans et je vis un peu partout sur les routes, même si mes pas m'ont porté aujourd'hui à Gilette, Etats Unis. Dans la vie, je suis voleur et je m'en sors assez bien pour survivre. Sinon, grâce à mon manque flagrant d'intérêt, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

X5 386


Nick Robinson ©️ Ilyria

« Vraiment gentil … du genre : on ne rentre pas par effraction chez elle pour lui faire la peur de sa vie, on ne l'agresse pas, on ne la torture pas … et on ne la menace pas non plus ! Une femme enceinte c'est extrêmement fragile, tu sais, alors fais vraiment attention si tu vas la voir. »

Je l'écoutais d'une oreille distraite. Elle était vraiment chiante là quand même. J'étais entré chez elle comme ça parce que dans mon esprit, ma mission était de capturer, torturer et tuer un monstre. Je n'allais pas faire dans la dentelle non plus. Mais merde depuis que j'avais changé d'avis je n'avais pas été si désagréable que ça avec elle. Je savais me tenir un minimum quand même et surtout avec une femme enceinte innocente. Je n'avais rien contre elle alors je ne lui ferais pas de mal. De toute façon ce n'était pas d'actualité. J'attendrais surement qu'elle ait accouché pour le contacter.

« Partie … pour faire quoi ? »

Hmmm... me balancer pour se racheter une place au sein de Manticore. S'enfuir pour échapper à son ravisseur et être libre. Les possibilités étaient multiples et elle devait bien trouver certains avantages à ne plus être obligé de rester avec moi.

« Manticore, c'est pas un groupement de gentils hippies, c'est une organisation gouvernementale qui a des yeux et des oreilles partout, et à laquelle j'ai assez peu de chance d'échapper. La seule manière que j'ai de sauver ma vie actuellement, c'est de te dénoncer … et j'ai pas follement envie de dénoncer un gosse justement. Alors partant de là, j'aurais fait quoi ? Je me serais terrée dans la forêt pour vivre comme Tarzan dans sa jungle ? La belle affaire … »

Non mais... elle me prenait pour quoi au juste? J'étais bien placé pour savoir que Manticore n'étaient pas du genre gentil tout plein et qu'ils étaient gentils. Sa meilleure option était de me dénoncer oui et je ne comprenais pas pourquoi elle ne le faisait pas. Je n'étais pas un gamin, et c'était insultant de la voir me traiter comme ça. Et même, c'était une excuse de merde. J'étais beaucoup plus jeune quand elle s'amusait à faire des petites expériences sur moi et ça ne la gênait pourtant pas que je sois un gosse.

« Tu t'attendais à ce que je m'en aille ? »

Je me détournais d'elle pour sortit les pâtes de l'eau. La réponse était claire et elle la connaissait. Je pensais qu'elle allait partir et me dénoncer. Je m'attendais à voir débarquer Lydecker en rentrant, à trouver la cabane vide.

Je terminais de préparer le repas, ruminant dans mon coin. Je n'aurais jamais du écouter ce connard et aller chez elle. J'aurais peut être eu de meilleurs informations avec mon autre cible. J'avais hésité longtemps entre elle et un des sergents de Lydecker. Mais je m'étais souvenu de ces jours où elle était venue faire ses expériences sur moi et l'envie de me venger avait été trop forte. Résultat je me retrouvais avec un boulet sur les bras, un boulet qui pensait que j'étais un gamin cruel capable du pire mais qui restait avec moi pour une obscure raison.

« Tu as parlé de partir demain matin … tu sais déjà où tu veux aller ? »

Je haussais vaguement les épaules tandis que je posais le plat de pâtes sur la table.

- Loin d'ici...

Je m'installais à table et me servais avant de pousser doucement le plat vers elle. Je m'attaquais à mon repas, perdu dans mes pensées.

Je pensais aller au Canada. Là bas on serait à l'abri du gouvernement. Ils ne pourraient pas traverser la frontière pour venir me chercher. Je pourrais prendre le temps de me poser un peu là bas et de planifier la suite de ma vengeance. Elle pourrait partir de son côté et faire ce qu'elle voudrait. On avait quelques heures de route pour arriver à la frontière. Ce ne serait pas facile de passer et encore moins avec elle mais je devrais m'en sortir en coupant par la forêt. Une fois fait je la laisserais partir de son côté. Elle pourrait toujours traverser dans l'autre sens et me balancer ça n'aurait pas d'importance. Je serais hors d'atteinte de Lydecker.

Ouais... je ferais ça demain.


Revenir en haut Aller en bas
 
Mioon
Mioon
MESSAGES : 215
INSCRIPTION : 27/12/2018
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 http://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 http://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
Flash



Asveig
Dietrich

J'ai 36 ans et je vis à Gillette, USA. Dans la vie, je suis généticienne et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon emploi du temps de dingue, je suis célibataire et je le vis plutôt bien ... enfin je fais avec.

Informations supplémentaires ici.


Rose Leslie © Avengedinchains
Allez, Kavi boudait …

Tandis que Asveig essayait de s'expliquer afin de provoquer une conversation calme et posée, le X5 semblait au contraire avoir pris le parti ouvertement affiché de se taire tout en faisant la gueule, et la généticienne cessa donc bientôt de parler toute seule. Il ne l'écoutait pas de toutes façons, il se contentait de ruminer comme un gosse mécontent, alors à quoi bon continuer ? Surtout que la jeune femme n'était pas psychiatre au final, et qu'elle ne prétendait donc pas pouvoir comprendre tous les soucis mentaux qui devaient affecter des gamins conçus pour tuer et qui se retrouvaient aujourd'hui lâchés dans la nature avec un système de valeurs assez précaires. Sans oublier le côté civilisé de la chose qui lui était totalement passé à l'as !

Et dans le silence qui venait de se réinstaller dans la cabane, Avseig se servit donc un fond d'assiette de pâtes – elle n'avait de toutes façons pas très faim – en prononçant un simple « merci » du bout des lèvres. Pas parce qu'elle répugnait à remercier lorsqu'on lui offrait quelque chose, mais disons plutôt que si c'était pour se prendre encore des remarques insultantes, elle avait déjà largement donné depuis la veille. Lydecker n'avait jamais été un homme sympathique et agréable, il appréciait au contraire assez d'appuyer là où ça faisait mal pour rabaisser ceux qu'il avait en face de lui, et il n'y avait aucun doute sur le fait qu'il avait très bien réussi à inculquer ça à ses ''enfants''. Ou comment se rendre compte que Manticore n'était finalement qu'une joyeuse famille dysfonctionnelle …

Mais sitôt son repas achevé, la scientifique informa Kavi qu'elle allait occuper la salle de bain le temps pour elle de prendre une douche, et elle fouilla un instant dans le sac où étaient grossièrement entassées ses affaires. Se dégotant des sous-vêtements, un pull chaud, et un pantalon souple qu'elle aimait porter lorsqu'elle ne souhaitait pas être gainée dans des jeans ou des jupes serrées. Et un instant plus tard, la porte de la salle d'eau se referma derrière elle, et le bruit de la douche ne tarda pas à se faire entendre. Court ceci dit, histoire de ne pas gaspiller une eau chaude qui devait sans doute manquer dans une telle cabane. Juste le temps de se mouiller, de se savonner, puis de se rincer avant de se sécher en quatrième vitesse. Après tout, il ne faisait pas chaud tout court ici, et Asveig fut donc soulagée d'enfiler son pull avant de revenir dans la pièce de vie pour aller se poser sur le canapé. Assise en tailleur. À attendre. Et attendre … Elle n'aimait pas attendre mais dans un tel endroit, il n'y avait pas grand chose d'autre à faire, et son interlocuteur n'était franchement pas quelqu'un de loquace non plus.

À ce compte-là, le plus utile était sûrement de dormir afin de reprendre des forces – on ne savait jamais ce qui allait arriver après tout – et Asveig se laissa donc bientôt glisser en position allongée. Se recroquevillant sous la couverture avant de fermer les yeux dans l'espoir de s'endormir rapidement. Si elle s'agitait trop, elle avait bien compris qu'elle agaçait son hôte, et même si le sommeil la bouda ce soir-là aussi, elle se força toutefois à bouger le moins possible. Ne changeant de position qu'en cas de crampe ou de vrai inconfort. Elle ne dormait pas vraiment, elle planait un peu dans un état de semi-sommeil … en tout cas jusqu'à ce qu'un bruit à l'extérieur la fit vivement sursauter.

« Qu'est-ce que c'était ?! »

Elle avait cru entendre comme un craquement sourd – peut-être d'une branche écrasée par quelqu'un marchant à l'extérieur – mais impossible d'en être sûre. Déjà parce qu'elle avait très bien pu rêver … mais aussi parce que les bruits naturels de la forêt, elle n'y était franchement pas habituée ! Son regard s'était donc aussitôt braqué sur Kavi, histoire de savoir si elle devait vraiment s'inquiéter sur ce coup-là ou pas.

Revenir en haut Aller en bas
 
Game Over
Game Over
MESSAGES : 463
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon



Kavi
J'ai 19 ans et je vis un peu partout sur les routes, même si mes pas m'ont porté aujourd'hui à Gilette, Etats Unis. Dans la vie, je suis voleur et je m'en sors assez bien pour survivre. Sinon, grâce à mon manque flagrant d'intérêt, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

X5 386


Nick Robinson ©️ Ilyria

Le repas se déroula en silence. Je ruminais dans mon coin ce qu'elle avait dit, réfléchissant à ce que j'allais faire dans le futur. Finalement elle partit dans la salle de bain et je me levais pour aller ranger un peu. Demain on partirait pour le Canada. Après demain on serait de l'autre côté de la frontière et suffisamment loin des Etats Unis pour que je puisse la laisser partir sans crainte. Encore deux jours et tout serait fini. Je serais libéré d'elle et je pourrais avancer de mon côté.

J'étais occupé à finir la vaisselle quand cela se produisit, la pire chose qui pouvait m'arriver en ce moment, une crise. Ma main se mit à trembler, lachant l'assiette que j'étais entrain de tenir. Je la serrais fortement avec l'autre, me maudissant d'avoir laissé mes cachets dans la salle de bain, hors d'atteinte pour moi. Je ne voulais pas qu'elle le voit. Elle ne devait pas savoir que j'étais en pleine crise, faible et inefficace, incapable de me défendre si elle voulait en finir avec moi.

Je la laissais sortir et s'installer dans le canapé avant de partir l'air de rien dans la salle de bain. Après tout, j'avais bien le droit moi aussi de prendre une douche non? Je laissais couler l'eau et profitais que le bruit cachait celui du placard entrain de s'ouvrir tandis que j'allais récupérer les pilules. J'en avais assez pour cette fois ci mais bientôt il faudrait que je m'en trouve d'autres. Au Canada... je trouverais surement une pharmacie ou un hopital que je pourrais dévaliser facilement.

J'éteignis l'eau au bout d'un moment et restais serré en boule sur le carrelage, attendant que la crise passe.

« Qu'est-ce que c'était ?! »

Je me réveillais en sursaut en l'entendant crier. Je me levais rapidement pour aller la rejoindre dans le salon et scruter les écrans de contrôle. Je soupirais en voyant un animal partir en courant.

- Ce n'est rien. Juste un renard. Rendors toi tout va bien.

Je me détournais des écrans et partit vers mon frigo me servir un grand verre de lait. Mes mains tremblaient dessus alors que je tentais de le verser sans en foutre partout. Je m'appuyais ensuite contre le comptoir, buvant mon verre avidement. Ce n'était pas grand chose mais ça m'aiderait à faire passer la crise. Plus vite elle passerait et plus vite on pourrait filer d'ici. Mes chances de partir d'ici le lendemain étaient sérieusement compromises. Je ne pouvais pas piloter ma moto dans cet état. On risquait l'accident. Mais je ne pouvais pas rester non plus ici à attendre que Lydecker vienne me chercher. Putain de merde, cette crise venait vraiment au plus mauvais moment.




Revenir en haut Aller en bas
 
Mioon
Mioon
MESSAGES : 215
INSCRIPTION : 27/12/2018
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 http://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 http://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
Flash



Asveig
Dietrich

J'ai 36 ans et je vis à Gillette, USA. Dans la vie, je suis généticienne et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon emploi du temps de dingue, je suis célibataire et je le vis plutôt bien ... enfin je fais avec.

Informations supplémentaires ici.


Rose Leslie © Avengedinchains
Allongée sur le canapé, Asveig avait bien entendu Kavi aller dans la salle de bain, mais elle n'avait émis aucun commentaire. Se contentant de conserver le silence afin de ne pas l'énerver davantage qu'il ne l'était déjà. Et somnolente comme elle l'était, elle ne se rendit guère compte du temps qu'il pouvait bien passer dans cette pièce, et ce fut un craquement sec qui la sortie de sa torpeur fatiguée. Tous ses sens aux aguets tandis que le jeune homme venait de débouler afin de jeter un œil à ses nombreux écrans de contrôle qui venaient manifestement d'afficher un renard. Un renard … elle se sentait un peu idiote d'avoir effectué un véritable saut de carpe pour une simple bestiole, et elle en poussa un soupir blasé. Blasé d'elle-même et de sa méconnaissance totale de la nature.

« Désolée … »

Autant s'excuser après tout, ça ne coûtait rien et elle s'était bel et bien inquiété pour rien … ou peut-être pas pour rien en fait. Parce qu'en posant son regard sur son interlocuteur, la généticienne put aussitôt se rendre compte que quelque chose ne tournait pas rond, et le tremblement violent qui agitait ses mains trahissait à lui seul ce qui était en train de se passer : une crise ! De ces crises qui avaient rendus fous bon nombre de ses collègues tant le manque violent de tryptophane chez ces enfants était incompréhensible, et malgré bien des années de recherches et de tests, aucune solution probante n'avait été trouvée. En tout cas aucune autre que leur faire ingérer une dose massive de ce même tryptophane, et Asveig se leva aussitôt pour se porter à sa hauteur. Poussant une chaise dans sa direction afin qu'il pût s'asseoir pour ne pas risquer de tomber.

« Assieds toi, je vais te préparer quelque chose ! »

Si Kavi avait sans doute déjà pris des cachets, la tryptophane se trouvait également massivement dans certains aliments – principalement les aliments très riches en protéines d'ailleurs – et la scientifique entreprit aussitôt de lui préparer le cocktail le plus concentré possible avec ce qu'elle avait sous la main. Des œufs cassés dans du lait et … et merde, le X5 n'avait bien entendu pas de viande ni de poisson dans son frigo, et il était assez évident qu'il ne devait pas non plus posséder de noix ou de graines ! Heureusement pour lui, la jeune femme avait constamment de la levure de bière dans ses affaires – merci le froid qui abîmait ses cheveux et rendait ses ongles cassant – et elle se précipita aussitôt sur son sac afin de fouiller rapidement. Jusqu'à trouver un petit pot blanc et vert contenant une poudre à l'odeur assez forte. Autant dire que le mélange œufs/lait/levure de bière allait être assez immonde à avaler – surtout qu'elle avait mis une bonne dose de levure – et Asveig remua le tout dans le verre grâce à une cuillère, avant de lui tendre cette mixture.

« Ça risque d'être dégueulasse mais bois ça, c'est ce que je peux faire de plus concentré. »

C'était ce qu'elle pouvait faire tout court d'ailleurs, et la jeune femme tint donc le verre jusqu'à ce que le X5 le prît. Restant à côté de lui au cas où ce serait nécessaire, ne serait-ce que pour le retenir s'il venait à tomber ou à convulser.

Revenir en haut Aller en bas
 
Game Over
Game Over
MESSAGES : 463
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon



Kavi
J'ai 19 ans et je vis un peu partout sur les routes, même si mes pas m'ont porté aujourd'hui à Gilette, Etats Unis. Dans la vie, je suis voleur et je m'en sors assez bien pour survivre. Sinon, grâce à mon manque flagrant d'intérêt, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

X5 386


Nick Robinson ©️ Ilyria

J'avais espéré qu'elle ne voit rien. Je ne voulais pas me montrer aussi faible devant elle. J'aurais voulu que la crise passe vite et que demain à son réveil j'ai retrouvé un état normal, nous permettant de partir. Je rêvais, je le savais. C'était un espoir de fou mais c'était tout ce qui me restait. Et même ça je le perdais. Je sentis son regard se poser sur moi et dériver sur mes mains tremblantes.

« Assieds toi, je vais te préparer quelque chose ! »

Je soupirais et m'installais sur ma chaise avec mon verre de lait, tremblant dessus. Je la regardais s'agiter à travers ma petite cabane, fouillant dans mes placards et dans ses affaires. De ce que je pouvais voir elle me préparait le cocktail le plus dégueulasse du monde. Ca allait être immonde à boire mais ça m'aiderait peut être un peu en plus des cachets que je venais de prendre.

« Ça risque d'être dégueulasse mais bois ça, c'est ce que je peux faire de plus concentré. »

Je récupérais le verre en la remerciant. J'en bus une gorgée avant de faire la grimace. C'était vraiment infecte. Je me forçais à lui faire un petit sourire.

- Je te confirme c'est dégueulasse.

J'avalais finalement son breuvage immonde cul sec. Il valait mieux en finir vite avec cette horreur. Je passais sous silence le fait qu'elle avait utilisé le peu de provision qu'il nous restait pour me faire ce truc. On ne partirait certainement pas demain mais pourtant il allait falloir que je sorte pour nous trouver de quoi manger. Ou alors que je la laisse partir mais pour ça il faudrait que je sois sur qu'elle soit capable de conduire une moto sans me la bousiller.

Je me levais pour aller reposer le verre dans l'évier avant d'aller m'installer dans un coin du canapé, les jambes repliées contre ma poitrine. Je les serrais contre moi, espérant que cela suffirait à contrôler le tremblement. Ca ne marchait pas mais ça m'empêchait au moins de m'effondrer au sol et c'était déjà beaucoup. Il fallait que j'attende, dans quelques temps ça serait calmé et peut être que j'aurais la force d'aller faire au moins quelques courses à défaut de pouvoir partir d'ici.

- Je crois qu'on va devoir repoussé notre départ de demain. Je n'ai pas vraiment envie de finir dans le décor avec ma moto parce qu'une crise de tremblement est arrivée.

Je lui faisais un nouveau petit sourire alors que ma tête tombait contre le dossier du canapé. Je fermais les yeux et soupirais doucement. Je détestais être comme ça, encore plus devant quelqu'un en qui je n'avais pas confiance. Je m'endormais petit à petit, complètement épuisé.



Revenir en haut Aller en bas
 
Mioon
Mioon
MESSAGES : 215
INSCRIPTION : 27/12/2018
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 http://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 http://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
Flash



Asveig
Dietrich

J'ai 36 ans et je vis à Gillette, USA. Dans la vie, je suis généticienne et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon emploi du temps de dingue, je suis célibataire et je le vis plutôt bien ... enfin je fais avec.

Informations supplémentaires ici.


Rose Leslie © Avengedinchains
Devant la grimace de Kavi accompagnée de son sourire forcé, Asveig sentit ses propres ourlées se relever. Un peu amusée, il fallait bien l'admettre. Mais si elle avait été tout à fait honnête, elle aurait bien dû avouer qu'elle n'était pas sûre qu'elle aurait pu avaler son propre cocktail à l'odeur immonde, et un petit « Désolée » franchi donc la barrière de ses lèvres face à cette constatation. Rien que l'odeur lui soulevait déjà l'estomac, alors boire ce truc … les X5 étaient indubitablement plus résistants que des humains normaux ! Et lorsque le jeune homme rejoignit le canapé pour s'y replier dans un coin, la généticienne ne tarda pas à le rejoindre, récupérant la couverture qu'elle étendit sur lui, avant d'aller s'asseoir à l'autre bout.

« Mieux vaut attendre que tu te sentes mieux, oui, on n'est pas à un jour près. »

Peut-être étaient-ils à un jour voire une heure près si, justement, mais à quoi cela aurait-il servi de le souligner ? Après tout, Kavi savait certainement très bien qu'ils ne devaient pas traîner là trop longtemps, et le lui rappeler aurait été idiot. Alors, la jeune femme préféra se taire et attendre, un peu gênée, ne sachant pas trop quoi faire. Se levant de temps à autre pour jeter un coup d’œil aux écrans de contrôle. Remettant la couverture correctement sur le X5 lorsqu'elle glissa parce qu'il venait de remuer dans son sommeil. Et finalement, elle se recroquevilla bientôt sur le canapé afin de dormir un peu à son tour, ne se réveillant que lorsque les premières lueurs du jour percèrent le lendemain. À ses côtés, Kavi dormait toujours, et la scientifique choisit de ne pas le réveiller et de plutôt se lever pour aviser le soucis des repas. Dans cette cabane, il était vrai qu'ils n'avaient pas grand chose, mais elle avait tout de même quelques idées …

Et après s'être rapidement débarbouillée, Asveig décida de fouiller son sac afin d'y dégoter une dizaine de barres de protéines, vestige d'une bonne résolution de Nouvel An qui n'avait pas tenue bien longtemps : faire du sport ! Et afin de bien faire les choses, la jeune femme avait alors acheté des barres de protéines pour soutenir ses efforts musculaires, mais celles-ci avaient rapidement été abandonnées. Pas qu'elles ne fussent pas bonnes à manger – passé l’aspect un peu ''chewi'', le goût caramel et chocolat était plutôt agréable – mais disons que le jogging avait bien failli la tuer ! Avec son endurance de pingouin handicapé, elle n'était pas passée bien loin de la crise cardiaque les quelques fois où elle avait essayé, et elle avait donc rangé ses fringues de sport et ses barres dans un même tiroir. Heureusement que Kavi avait tout fourré dans le sac, ça ferait toujours ça pour dépanner !

Puis, toujours sans faire de bruit, la généticienne entreprit un rapide tour des placards, et elle sortit bientôt un paquet entamé de farine, un fond de paquet de sucre, du lait et deux œufs. Rien de bien mirobolant, mais ça ferait des crêpes basiques, aussi mélangea-t-elle tout dans un saladier avant de commencer à faire chauffer dans une poêle. De sorte que lorsque le X5 se réveilla, une délicieuse odeur flottait dans la petite maison, et deux assiettes ainsi qu'un grand pot de compote à moitié entamé trônaient fièrement sur la table. Ce ne serait certes pas le petit-déjeuner le plus optimal du monde, mais ça tiendrait bien au ventre quand même.

« Bonjour, bien dormi ? J'ai fait des crêpes, alors installe-toi ! »

Sur une grande assiette, elle avait d'ailleurs confectionné une sacrée pile qui n'attendait plus qu'eux, et elle acheva les deux dernières avant de s'asseoir en déposant deux tasses de café aussi.

« Est-ce que ça va mieux ? »

Avec des œufs et du lait, les crêpes comportaient toujours un peu de tryptophane, et elle avait aussi déposé son pot de levure de bière près de l'assiette de Kavi. Juste au cas où il en eut encore besoin.

Revenir en haut Aller en bas
 
Game Over
Game Over
MESSAGES : 463
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon



Kavi
J'ai 19 ans et je vis un peu partout sur les routes, même si mes pas m'ont porté aujourd'hui à Gilette, Etats Unis. Dans la vie, je suis voleur et je m'en sors assez bien pour survivre. Sinon, grâce à mon manque flagrant d'intérêt, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

X5 386


Nick Robinson ©️ Ilyria

Je me réveillais des heures plus tard, accompagné d'une bonne odeur de crêpes. Je me redressais et regardais la table en fronçant les sourcils. Asveig était là. Elle avait dressé la table sur laquelle se trouvait une pile gigantesque de crêpes. J'avais l'impression d'halluciner. Jamais de ma vie quelqu'un avait fait quelque chose comme ça pour moi. J'étais touché, tout en étant de choqué de voir que c'était une femme que j'avais kidnappé qui avait fait ça pour moi.

« Bonjour, bien dormi ? J'ai fait des crêpes, alors installe-toi ! »

Là ça devenait vraiment trop bizarre comme situation. Je me levais doucement, regardant la femme et la table sans vraiment croire à ce que je voyais. J'étais encore en train de dormir et j'hallucinais? Hier soir je m'étais dit qu'elle m'avait fait ce cocktail pour me remettre sur pied et qu'on puisse partir. Ce n'était pas complètement désintéressé comme action et je le comprenais. Mais ça là... je ne comprenais vraiment pas. Ca devait d'ailleurs se voir sur mon visage, vu que je regardais la scène d'un air choqué.

« Est-ce que ça va mieux ? »

Je relevais les yeux de la table pour la regarder, essayant de sortir un peu de ma stupeur.

- Euh.. ouais un peu. Je reviens.

Je la laissais là avant de partir rapidement dans la salle de bain. Je fouillais un peu dans mes affaires pour prendre quelques pilules. Je restais un peu plus longtemps, me passant un peu d'eau sur le visage pour reprendre mes esprits. Il allait falloir que ça aille. Je devais aller nous acheter des provisions pour tenir au moins un ou deux jours de plus, le temps que je me remette et qu'on puisse partir. Je n'étais pas capable de tenir un long voyage mais je devrais au moins pouvoir aller jusqu'au village le plus proche et acheter quelques provisions. Entre le breuvage qu'elle m'avait fait hier soir et les crêpes de ce matin il devait nous rester plus rien à manger.

Je sortis de la salle de bain pour la rejoindre à table et m'installer pour attaquer les crêpes.

- Merci pour.. pour tout ça et pour hier soir.

Et je restais encore sous le choc. J'attaquais ma pile de crêpes les savourant avec plaisir. D'aussi loin que je me souvienne, c'était même la première fois que j'en mangeais et ça avait vraiment un gout délicieux. C'était ça alors, la vie qu'avaient les gens normaux. Ils se levaient le matin avec l'odeur des crêpes et ils s'installaient pour en savourer, ça ou d'autres bons petits plats.

Je restais un moment plongé dans mes pensées avant de relever la tête vers elle. J'allais mettre les pieds dans les plats et poser la question qui me tracassait depuis un moment et encore plus depuis hier soir. Je ne comprenais pas, j'étais carrément perdu, alors je devais savoir. Tant pis si je mettais les pieds dans le plat et qu'elle me prenne encore plus pour un rustre sans éducation.

- Pourquoi tu fais tout ça? Le truc à boire hier soir, le petit déjeuner et tout... pourquoi?

Je pensais qu'elle voulait me tuer et se débarrasser de moi. Elle devrait le vouloir, comme elle aurait du me balancer à Lydecker quand j'étais parti.


Revenir en haut Aller en bas
 
Mioon
Mioon
MESSAGES : 215
INSCRIPTION : 27/12/2018
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 http://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 http://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
Flash



Asveig
Dietrich

J'ai 36 ans et je vis à Gillette, USA. Dans la vie, je suis généticienne et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon emploi du temps de dingue, je suis célibataire et je le vis plutôt bien ... enfin je fais avec.

Informations supplémentaires ici.


Rose Leslie © Avengedinchains
À voir l'air surpris qui trônait sur le visage de Kavi, il était assez évident qu'il ne s'attendait pas à se réveiller avec une montagne de crêpes pour le petit-déjeuner, et Asveig ne répondit rien lorsque le X5 entreprit un repli stratégique vers la salle de bain. Sûrement pour avoir le temps de bien se réveiller et d'aviser qu'il ne s'agissait pas d'une hallucination causée par le manque de tryptophane. Mais à son corps défendant, le jeune homme n'avait pas dû être souvent accueilli par de la pâtisserie, et même si la généticienne trouvait la situation assez décalée – un poil amusante également – elle ne fit toutefois aucun commentaire lorsqu'il réapparut dans la pièce pour s'installer à table. Café brûlant et crêpes à l'odeur délicieuse n'attendant plus que eux pour bien commencer la journée ! Ainsi que des remerciements auxquels Asveig ne s'était pas vraiment attendu, il fallait bien l'avouer.

« Je t'en prie, c'est normal. »

Oui, c'était normal, tout simplement normal. Si elle avait choisi de faire médecine lorsque ses parents lui avaient offert la chance de pouvoir faire des études, c'était bel et bien pour venir en aide aux autres, et la réalité – aussi glauque et sale fût elle – n'avait malgré tout pas endiguer ses principes. Elle était certes moins naïve, moins regardante aussi, mais elle n'aurait jamais abandonné qui que ce fût sur le bord de la route. Et encore moins quelqu'un qu'elle avait indirectement maltraité en ne réussissant pas à le sauver de Manticore. C'était le soucis de la faiblesse et de la lâcheté, ça pesait souvent sur la conscience …

Mais même si le repas se déroulait pour l'instant dans un silence calme tandis que leurs estomacs se remplissaient avec délectation, il fallait croire que la méfiance de Kavi était trop vivace pour qu'il acceptât tout ça sans broncher, et la jeune femme prit le temps de boire une longue gorgée de café avant de lui répondre. Espérant qu'elle ne déclencherait pas de nouveaux élans de bouderie comme ça avait le cas la veille au soir.

« Je te l'ai déjà dit même si tu n'as pas l'air de vouloir me croire : je ne te balancerai pas à Lydecker. Alors c'est sûr que si tu ne m'avais jamais approchée, ma vie aurait été plus … tranquille … plus confortable presque. Un petit cauchemar par-ci, une crise de conscience par-là … et puis on retourne le lendemain à Manticore pour aviser qu'on ne peut de toutes façons rien faire … qu'il vaut mieux continuer les recherches et être utiles au moins un peu. »

Dans le fond, le X5 n'avait pas eu tort en l'accusant, parce qu'il était vrai que Asveig était très loin d'être blanche. Si elle n'avait pas torturé elle-même ces enfants, elle avait tout de même contribué à leurs calvaires en y prenant part elle aussi, alors peut-être que son enlèvement … lui permettrait de démarrer une nouvelle vie ? De remettre les compteurs à zéro, d'une certaine manière ? En tout cas, ce serait peut-être possible si son interlocuteur ne décidait pas de la tuer au final.

« Si j'ai fait médecine, c'était pour aider les gens. Et malgré ce qui se passe à Manticore, c'est un but qui n'a pas changé : tu étais mal hier, alors je t'ai aidé. Et le petit-déjeuner … ben tout simplement parce que tu n'as pas grand chose ici, et que c'est toujours bon des crêpes, non ? »

Il n'y avait pas de ruse ni d'entourloupe : les crêpes constituaient simplement un repas simple et qui tenait bien au ventre, et la recette était en plus adaptable en fonction des ingrédients disponibles. Partant de là, ça lui avait paru être la meilleure des solutions.

« Ah et j'ai aussi retrouvé des barres protéinées dans le sac. Bon la texture de ces trucs est un peu spéciale mais ça peut toujours dépanner dans le pire des cas. »

Elle les avait d'ailleurs empilées dans un coin de la table, ces barres au papier coloré et brillant qui était bien plus attirant que les barres en elles-mêmes qui avaient un aspect … bizarre. Collant et chewi. Heureusement qu'il y avait du chocolat tout autour et des morceaux de cacahuètes dedans, ça donnait au moins l'impression d'avoir un truc mangeable en bouche !

« Tu sais Kavi, je comprends ta méfiance à mon égard, mais je peux te garantir que mon but n'est pas de te balancer. Ce n'est pas mon genre de toutes façons. »

Autant de choses qu'elle lui avait déjà dit d'ailleurs, mais tant pis. Quitte à devoir parler à un mur, Asveig voulait au moins essayer de communiquer. Pour prouver sa bonne foi. Pour prouver qu'elle n'était pas si pourrie qu'il pouvait le croire.



"Une nouvelle terreur a émergé de la mort, une nouvelle superstition a conquis la forteresse inexpugnable de l'éternité.
Je suis une légende."

R. Matheson
Revenir en haut Aller en bas
 
Game Over
Game Over
MESSAGES : 463
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Pigeon



Kavi
J'ai 19 ans et je vis un peu partout sur les routes, même si mes pas m'ont porté aujourd'hui à Gilette, Etats Unis. Dans la vie, je suis voleur et je m'en sors assez bien pour survivre. Sinon, grâce à mon manque flagrant d'intérêt, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

X5 386


Nick Robinson ©️ Ilyria

« Je te l'ai déjà dit même si tu n'as pas l'air de vouloir me croire : je ne te balancerai pas à Lydecker. Alors c'est sûr que si tu ne m'avais jamais approchée, ma vie aurait été plus … tranquille … plus confortable presque. Un petit cauchemar par-ci, une crise de conscience par-là … et puis on retourne le lendemain à Manticore pour aviser qu'on ne peut de toutes façons rien faire … qu'il vaut mieux continuer les recherches et être utiles au moins un peu. »

Je gardais le silence en l'entendant parler. Je n'avais pas vraiment envie de me disputer avec elle sur ce sujet. Des cauchemars et des crises de conscience... au moins elle avait déjà ressenti ça, je devais supposer que c'était déjà beaucoup. La plupart des gens là bas étaient des monstres sans aucun scrupules qui avaient pris un malin plaisir à nous torturer. Au moins elle avait eu des remords, même si elle n'était jamais partie.

« Si j'ai fait médecine, c'était pour aider les gens. Et malgré ce qui se passe à Manticore, c'est un but qui n'a pas changé : tu étais mal hier, alors je t'ai aidé. Et le petit-déjeuner … ben tout simplement parce que tu n'as pas grand chose ici, et que c'est toujours bon des crêpes, non ? »

Ok.. je ne dois pas rire ou autre réaction du même genre à sa remarque. Ce n'était pas en allant à Manticore qu'elle allait aider les gens. Elle ne l'avait jamais fait là bas. Je voulais bien entendre qu'elle avait peur pour sa vie et tout le reste mais bon... aider les gens ça me faisait un peu rire. Elle voulait peut être se rattraper maintenant en m'aidant. Il n'était jamais trop tard pour bien agir, il parait. Et puis elles étaient bonnes ses crêpes.

« Ah et j'ai aussi retrouvé des barres protéinées dans le sac. Bon la texture de ces trucs est un peu spéciale mais ça peut toujours dépanner dans le pire des cas. »

Je hochais doucement la tête en terminant mes crêpes. Je me sentais un peu mieux entre ses repas et les cachets. Je savais que ça risquait de ne pas durer bien longtemps mais j'allais en profiter un peu en attendant. On devait aller faire des courses ou du moins je devais y aller. Il fallait que je sois un minimum en état pour tenir sur ma moto pendant une dizaine de kilomètres.

« Tu sais Kavi, je comprends ta méfiance à mon égard, mais je peux te garantir que mon but n'est pas de te balancer. Ce n'est pas mon genre de toutes façons. »


Ca ne répondait pas entièrement à ma question mais je supposais que je devrais m'en contenter pour le moment.

- Ne pas me balancer c'est une chose. Si vraiment tu n'aimais pas ton boulot là bas, que tu avais des crises de conscience et des cauchemars alors oui ce n'est pas ton intérêt de le contacter. Tu devrais retourner là bas, retrouver tes... expériences. Mais tout ça, ne m'explique pas pourquoi tu es si... gentille.

Et c'était terriblement perturbant. Personne n'avait jamais été aussi gentille avec moi et là je ne méritais vraiment pas qu'elle soit aussi gentille après ce que je lui avais fait.

Je me levais pour aller ranger les restes du repas. Il restait quelques crêpes, on pourrait peut être les garder pour plus tard. Là je ne pouvais plus rien avaler.

- Il faut aller faire des courses. Je ne pense pas être en état de voyager aujourd'hui. Peut être demain voir après demain. Mais en attendant on a plus rien à manger. Il y a une supérette à une dizaine de kilomètres. Il va falloir y aller mais...

Je soupirais tout en la regardant.

- Est ce que tu sais conduire une moto?

J'avais peur qu'elle me réponde que non. C'était même très probable. Pour moi ça serait plus simple. Je n'aurais qu'à me laisser porter, ce serait plus facile à gérer. Mais je doutais qu'elle sache conduire une moto. Pour la voiture on pouvait oublier. Je m'en étais débarrassé beaucoup plus loin, à une cinquantaine de kilomètres.





Revenir en haut Aller en bas
 
Mioon
Mioon
MESSAGES : 215
INSCRIPTION : 27/12/2018
CRÉDITS : Elairin Art

UNIVERS FÉTICHE : SF - Star Wars - Dark Angel - Lovecraft - Dick - Matheson - Ténébreuse - Fantastique - Manga - SnK - TerraFormars - Etc ...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2646-mioon#56791 http://www.letempsdunrp.com/t2647-un-bon-paquet-d-idees#56801 http://www.letempsdunrp.com/t2698-repertoire-de-mioon
Flash



Asveig
Dietrich

J'ai 36 ans et je vis à Gillette, USA. Dans la vie, je suis généticienne et je m'en sors bien. Sinon, grâce à mon emploi du temps de dingue, je suis célibataire et je le vis plutôt bien ... enfin je fais avec.

Informations supplémentaires ici.


Rose Leslie © Avengedinchains
Malgré le bon petit-déjeuner et des remerciements qui avaient enfin auguré d'une détente de l'atmosphère, celle-ci ne tarda pas à se tendre à nouveau tandis que Asveig tâchait de répondre le plus sincèrement possible aux questions qui lui étaient posées, et elle se retrouva donc bientôt à soliloquer à nouveau. Captant quelques fois de légères crispations sur le visage de Kavi qui prouvait qu'il se retenait de rire et de se foutre de sa gueule encore une fois. À croire que parler était juste quelque chose d'absolument impossible entre eux deux, aussi lorsque le X5 revint à la charge en affirmant qu'il ne comprenait pas pourquoi elle était aussi gentille avec lui, la généticienne se contenta de hausser vaguement les épaules. Elle avait beau être quelqu'un de très patient, ça ne l'empêchait pas de se lasser par moment. Et là très clairement, elle en avait assez de se justifier pour se recevoir invariablement toute la méfiance de son interlocuteur.

Aux yeux de l'enfant qu'avait été Kavi, elle resterait la vilaine qui n'avait pas détruit Manticore à elle toute seule avec ses petits bras, et il n'y avait finalement que très peu de chance pour qu'elle parvînt à le faire changer d'avis un jour …

Mais fort heureusement, un départ différé et le manque de nourriture qui allait en découler devinrent rapidement des soucis plus importants et plus urgents – permettant ainsi de mettre fin à cette conversation stérile – et Asveig hocha la tête lorsque son vis-à-vis lui affirma ne pas être en forme pour voyager. Comme elle le lui avait dit la veille, ils n'étaient de toutes façons pas à un jour près, alors mieux valait qu'il prît le temps nécessaire pour se remettre sur pied et être en forme. Ce qui ne résolvait par contre pas réellement cette affaire de supérette. Dix kilomètres à pied, ce n'était sans doute pas grand chose pour un X5, mais pour un pingouin allergique à l'effort physique comme elle, c'était beaucoup ! Surtout lorsqu'il fallait compter vingt bornes d'aller et retour en prime.

« Quand j'étais plus jeune, j'ai déjà conduit la moto de mon cousin, mais c'était une petite cylindrée … et ça doit faire plus de dix ans. »

Autant dire que sur une véritable moto avec de la puissance sous la pédale, le résultat ne serait peut-être pas génialissime … sans compte que le jeune homme tenait sûrement trop à sa moto pour prendre le risque qu'elle se mangeât un arbre !

« Sinon, il y a toujours la solution d'y aller à pied … »

Qui ne l'enchantait pas, et ça se voyait, mais elle le ferait s'il fallait le faire. Quoi que … même à pied, il était très peu probable que Kavi la laissât y aller toute seule, et vu qu'il était encore faible, vingt kilomètres dans le froid étaient donc à exclure. Leur seul choix restait donc la moto au final, même si la scientifique n'était pas forcément très à l'air à l'idée de se retrouver sur un tel engin.

« Tu peux toujours essayer de m'expliquer comment conduire ta moto ? Avec un peu de chance, elle ressemblera à celle de mon cousin et mes réflexes reviendront assez vite … qu'est-ce que tu en penses ? Sinon on peut aussi ramasser des baies ou chasser des animaux, non ? »

Si ça se trouvait, il n'y avait rien ni de comestible ni de vivant à des kilomètres à la ronde, et elle venait encore de dire une connerie ! Mais à son corps défendant, Asveig n'avait jamais envisagé de devoir un jour survivre dans une cabane paumée en pleine forêt, et ce même si elle faisait présentement des efforts pour arranger les choses.



"Une nouvelle terreur a émergé de la mort, une nouvelle superstition a conquis la forteresse inexpugnable de l'éternité.
Je suis une légende."

R. Matheson
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Les monstres de Manticore [Game Over]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Qui a crée ces monstres? Les gnbistes/ lavalas ou les deux !
» Eyeshield 21 saison 2 Sur Game One en mai
» Game of Thrones
» Liste medusa/manticore
» voili mes monstres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers science-fiction-
Sauter vers: