Partagez
 
 
 

 Résolument magique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Boutchou
Boutchou
Féminin MESSAGES : 371
INSCRIPTION : 02/04/2017
ÂGE : 33
RÉGION : Charleroi
CRÉDITS : Ava : Cherry❤️walkeR

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique & Dérivé & Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t879-le-forum-de-mes-reves-en http://www.letempsdunrp.com/t2554-mes-envies-nos-jeux http://www.letempsdunrp.com/t898-mon-terrain-de-jeu http://www.letempsdunrp.com/t899-me-and-myself
Pigeon

Résolument magique  Empty

Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
New York, la ville qui ne dort jamais est peuplée par les créatures magiques qui se tapissent dans le noir. Toutes ne sont pas mauvaises mais une Brigade d'Intervention Magique veille à ce que ces créatures magiques ne s'attaquent pas aux humains. C'est là que travaillent Cooper & Victoria. Victoria est une nouvelle et ne sait pas qu'elle travaille dans une brigade spéciale parce qu'officiellement, cette brigade n'existe pas en tant que chasseurs de créatures malfaisantes. Cooper va prendre sous son aile cette nouvelle recrue sans savoir qu'elle ne sait rien de ce monde magique...  

Contexte provenant de cette recherche


:yaya: Sublime&Silence devient Boutchou

Mes recherches :
Revenir en haut Aller en bas
 
Boutchou
Boutchou
Féminin MESSAGES : 371
INSCRIPTION : 02/04/2017
ÂGE : 33
RÉGION : Charleroi
CRÉDITS : Ava : Cherry❤️walkeR

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique & Dérivé & Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t879-le-forum-de-mes-reves-en http://www.letempsdunrp.com/t2554-mes-envies-nos-jeux http://www.letempsdunrp.com/t898-mon-terrain-de-jeu http://www.letempsdunrp.com/t899-me-and-myself
Pigeon

Résolument magique  Empty


Cooper M. Crane
J'ai 39 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis flic à la BIM et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

Cooper est né dans une famille très riche de New York et rien ne le prédestinait à devenir policier. C’est sa sœur qui l’a conduit là, très proches quand ils étaient enfants, Maëva et lui ont fini par s’éloigner quand elle entra dans l’adolescence. Entraînée par de mauvaises fréquentations, elle tomba dans les excès divers et dangereux (alcoll, sexe, drogues). Ses parents l’envoyèrent alors dans un centre de désintoxication, ce que Cooper ne cautionna pas. Lui voulait la prendre chez lui pour l’aider à sortir de là mais ses parents refusèrent. Cooper en voulut à ses parents et refusa même de les voir quand il apprit qu’elle avait réussi à s’échapper du centre et qu’elle ne donna plus signe de vie. Il partit à sa recherche et c’est là qu’il rencontra une personne travaillant pour la Brigade d’Intervention Magie (BIM) qui lui sauva la vie des griffes d’un loup-garou. Cette personne lui expliqua qu’il existait des créatures magiques et que lui aussi pouvait travailler pour la BIM. Il accepta et cela fait maintenant dix ans qu’il travaille là-bas. Il y a eu un moment où il a failli se faire virer parce qu’il a retrouvé la trace de sa sœur, devenue vampire, et qu’il l’a laissée filer. Il a été rétrogradé et récemment, il a retrouvé sa place de policier.
Résolument magique  18122109364630378


Milo Ventimiglia ©️ EMY

Coop se leva difficilement de son canapé. Cette nuit encore, il avait fini ivre mort après avoir passé la soirée à décortiquer des photo prise par un détective privé. Il voulait retrouver sa soeur, il voulait savoir comment elle avait été transformée en vampire, pourquoi elle tuait tous ces gens et savoir si elle était toujours sa petite soeur adorée. Pour cela, il ne pouvait pas faire appel à la BIM, celle-ci l’enverrait directement comme employé de bureau pour le reste de sa carrière et ça, il en était hors de question. Il avait déjà dû faire pénitence le jour où il avait laissé filer sa soeur, pendant quinze jours, on l’avait mis aux preuves à convictions et ça avait été un enfer pour lui. Non seulement, le boulot était insipide et peu divertissant mais en plus, ses collègues se foutaient de lui. Plus jamais il ne voulait revivre cela, alors, il tentait de trouver sa soeur de manière non conventionnelle. C’était tout de même risqué, il fallait la jouer fine et s’assurer que personne au bureau n’en saurait rien. Il ne fallait pas non plus qu’ils sachent qu’il buvait plus qu’il ne le devait. Il soupçonnait que certains de ses collègues le savaient mais ils n’en disaient rien parce qu’eux-mêmes avaient tendance à être porté sur la bouteille. Tant qu’il ferait correctement son boulot, aucun de ses collègues ne dirait rien et le supporterait.

Debout, il tituba un peu, sentit son t-shirt et décida qu’il était temps qu’il aille à la lessive. Cooper se traîna jusqu’à la salle de bain pour prendre une douche. Pour être certain que son état ne soit pas découvert, il se forçait chaque jour de boulot à prendre cette maudite douche. S’il n’avait pas son boulot, il serait une loque humaine, ce qu’il était à deux doigts de devenir d’ailleurs. Une fois sa douche prise, il prit à peine le temps de prendre un truc à manger, il s’arrêterait en route afin de prendre un café - pour se réveiller - et un beignet au chocolat. Prenant les clés de sa voiture, il démarra en trombe dans sa vieille Chevrolet et arriva au commissariat non sans être passé par le café du coin de la rue. Le café dans une main, le beignet dans l’autre, il entra dans le commissariat en mordant dedans. Il cria à la cantonade « Bonjour » et alla directement à son bureau. Il n’était pas du genre à faire la causette et à vouloir flâner. Lui, ce qu’il aimait c’était l’action et il espérait bien qu’il y en aurait un peu.

« Crane, dans mon bureau, tout de suite ! »

Cooper râla un peu, cela n’augurait rien de bon et sa journée n’allait pas bien commencer. Lui qui espérait focaliser son attention sur une nouvelle enquête afin d’oublier un peu l’affaire de sa soeur, c’était raté. Il se leva de sa chaise et alla directement dans le bureau du lieutenant. En chemin, il entendit quelques brimades de ses collègues qui se marraient bien. Qu’est-ce qui allait lui tomber sur le dos ?

« Crane, je te présente Victoria Warren ! C’est ta nouvelle équipière, tu vas lui montrer les ficelles du métier ! Je compte sur toi, Crane ! »

Coop se tourna vers la jeune femme, elle lui semblait si frêle... Et puis, qu’est-ce qu’il allait faire avec un boulet sur le dos... Il n’aimait pas faire équipe et encore moins avec un bleu, il allait être ralenti et il détestait ça...

« Vous êtes sérieux, là, chef ? Vous ne pouvez pas me la mettre dans les pattes... Désolée fillette mais j’ai pas envie d’être ralenti... ! »

Cooper s’était tourné vers la jeune femme, il ne voulait pas être désagréable, il voulait juste qu’elle comprenne que ce n’était pas elle qui l’ennuyait mais plutôt le fait qu’elle soit nouvelle...


:yaya: Sublime&Silence devient Boutchou

Mes recherches :
Revenir en haut Aller en bas
 
Ananas
Ananas
Féminin MESSAGES : 73
INSCRIPTION : 19/12/2018
CRÉDITS : fanpop et elparquedelosdibujos

UNIVERS FÉTICHE : Science fiction, Dérivés et Fantasy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t2618-parce-que-l-ananas-c-est-le-so http://www.letempsdunrp.com/t2648-vous-moi-eux-une-liste-infinie-de-possibilite
Tortue

Résolument magique  Empty


Victoria Warren
J'ai 29 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis nouvelle flic à la BIM et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis moyennement bien.

Vic’ a vécu toute sa vie dans le seul et unique but de rejoindre les forces de l’ordre. Fille unique d’un shérif et d’une gardienne de prison, elle a grandi avec les histoires les plus sordides de l’humanité et est bien décidée à protéger les plus faibles contre la lie de la société. Après des études en criminologie, elle intègre une école de police et se découvre un talent pour lire les micro-expressions. De là découle une passion pour le poker.
Son rêve a toujours été d’intégrer le FBI, mais le sort -ou l’instrucrice- en décida autrement et elle se retrouva du jour au lendemain à la Brigade d’Intervention de… Manhattan? Elle ne sait rien de la BIM, si ce n’est qu’ils s’attaquent à des monstres. Et ça tombe bien, elle a toujours eu en horreur les tueurs en série.
Résolument magique  PartialLoneBuckeyebutterfly-max-1mb


Ayça Aysin Turan ©️ Ananas

« Je ne t’envoie pas au fédéral, mais… »

Elle avait arrêté d’écouter à partir de ce moment. Elle avait voulu crier, se rebeller, mais durant les dernières années, on lui avait beaucoup trop inculqué la notion d’obéissance. Cela n’enlevait rien au fait qu’elle trouvait la situation injuste. Son dossier était excellent, elle avait même réussit à améliorer son score de tir à force de longues heures d’entraînement. Son instructrice était au courant de son ambition alors pourquoi lui faire subir ce revers? Un coup d’oeil vers son visage et elle comprit pourquoi: à ses yeux, la BIM était infiniment plus intéressante que le FBI. Elle se retint au dernier moment de lever les yeux au ciel. Elle n’avait pas vraiment le choix, apparemment…

--

Le chef de la Brigade parlait vite et en phrases courtes, avec une légère tendance à sauter les banalités pour se concentrer sur le concret. Un trait que Vic apprécia immédiatement. Elle nota avec intérêt le nombre de fois où il prononça le nom de son équipier. Cinq fois avant même qu’il ne l’appelle dans son bureau! Il tenait l’homme en haute estime, c’était certain, ce qui piqua la curiosité de la jeune femme. Elle observa l’homme approcher, nonchalamment, comme s’il avait envie d’être ailleurs. Plutôt bel homme, elle devait l’avouer. Difficile à lire, aussi, ou alors il n’était capable que d’une émotion à la fois, et là, c’était la contrariété.

À peine passa-t-il le pas de la porte qu’il l’observa des pieds à la tête. Vic tenta d’accrocher son regard pour lui faire comprendre qu’elle n’aimait pas être jugée à la va-vite, mais il se tourna immédiatement vers leur chef, dévoilant ainsi la tâche de chocolat au coin de ses lèvres et un caractère aussi aimable que celui d’un ours mal léché.

Elle attendit qu’il finit sa phrase et, le regard planté dans le sien, lança « Vous avez quelque chose sur le coin de la bouche. » avant de se tourner vers l’homme en charge.

« Il est clair que Crane n’est pas ouvert à m’avoir comme partenaire. Y aurait-il quelqu’un de plus ouvert à l’idée? Ni lui ni moi ne devrions perdre du temps à essayer de s’entendre. » Plus vite elle se ferait de l’expérience, plus vite elle pourrait demander un transfert vers le bureau fédéral.

Le chef se pinça le nez. Il avança vers eux un dossier. « J’ai ce cas sur les bras, j’ai besoin de deux agents sur le terrain, pas de gamins de maternelle. Vous vous en sentez capables? »

Vic se raidit, reprenant en un instant tout son professionnalisme. « Oui, chef! »

Avant que Crane ne puisse le faire, elle se saisit du dossier et sortit du bureau. Il me manquerait plus qu’il s’éclipse pour enquêter sans elle. Elle lu les premières lignes à la recherche d’une adresse et jeta un bref coup d’œil aux quelques photographies.

Une fois le lieu imprimée dans sa mémoire, elle s’adressa à son nouveau partenaire. « Je sais que vous ne voulez pas de moi et, croyez-moi, j’aurais bien voulu être ailleurs. J’apprends vite et je ne poserai aucune question. J’aimerais juste faire le moins de vagues possible, résoudre quelques affaires et demander une mutation. Est-ce qu’on peut travailler ensemble? »

Elle lui tendit la main. Elle n’avait rien à gagner dans une guerre d’égo, tout à perdre à se mettre la coqueluche du chef à dos. Alors autant ravaler son amour propre et laisser filer le « fillette » qui lui restait tout de même en travers de la gorge.


Revenir en haut Aller en bas
 
Boutchou
Boutchou
Féminin MESSAGES : 371
INSCRIPTION : 02/04/2017
ÂGE : 33
RÉGION : Charleroi
CRÉDITS : Ava : Cherry❤️walkeR

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique & Dérivé & Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t879-le-forum-de-mes-reves-en http://www.letempsdunrp.com/t2554-mes-envies-nos-jeux http://www.letempsdunrp.com/t898-mon-terrain-de-jeu http://www.letempsdunrp.com/t899-me-and-myself
Pigeon

Résolument magique  Empty


Cooper M. Crane
J'ai 39 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis flic à la BIM et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

Cooper est né dans une famille très riche de New York et rien ne le prédestinait à devenir policier. C’est sa sœur qui l’a conduit là, très proches quand ils étaient enfants, Maëva et lui ont fini par s’éloigner quand elle entra dans l’adolescence. Entraînée par de mauvaises fréquentations, elle tomba dans les excès divers et dangereux (alcoll, sexe, drogues). Ses parents l’envoyèrent alors dans un centre de désintoxication, ce que Cooper ne cautionna pas. Lui voulait la prendre chez lui pour l’aider à sortir de là mais ses parents refusèrent. Cooper en voulut à ses parents et refusa même de les voir quand il apprit qu’elle avait réussi à s’échapper du centre et qu’elle ne donna plus signe de vie. Il partit à sa recherche et c’est là qu’il rencontra une personne travaillant pour la Brigade d’Intervention Magie (BIM) qui lui sauva la vie des griffes d’un loup-garou. Cette personne lui expliqua qu’il existait des créatures magiques et que lui aussi pouvait travailler pour la BIM. Il accepta et cela fait maintenant dix ans qu’il travaille là-bas. Il y a eu un moment où il a failli se faire virer parce qu’il a retrouvé la trace de sa sœur, devenue vampire, et qu’il l’a laissée filer. Il a été rétrogradé et récemment, il a retrouvé sa place de policier.
Résolument magique  18122109364630378


Milo Ventimiglia ©️ EMY

Cette petite avait du cran, il fallait le reconnaître. Warren savait remettre à sa place les gens quand ils allaient trop loin. A peine Cooper avait-il fini sa phrase qu’il se fit remettre à sa place par la jolie brune :

« Vous avez quelque chose sur le coin de la bouche. »

Le jeune homme se tourna un peu pour s’essuyer rapidement le coin de la bouche, comprenant pourquoi ses collègues se foutaient de lui juste avant. L’air de rien, il reprit contenance face au chef.

« Il est clair que Crane n’est pas ouvert à m’avoir comme partenaire. Y aurait-il quelqu’un de plus ouvert à l’idée ? Ni lui ni moi ne devrions perdre du temps à essayer de s’entendre. »

Rajouta la jeune femme qui restait professionnelle et calme. Ce qui tranchait complètement avec Coop qui lui, bouillonnait à l’intérieur. Il n’aimait pas être pris au dépourvu et vu la nuit qu’il avait encore passée, il n’avait aucune envie de se retrouver avec une bleue sur le dos, même si cette dernière avait de la répartie.

« Ça c’est clair ! »

Se contenta de répondre le jeune homme, se sentant un peu con de ne pas savoir en rajouter plus. Il ne savait plus où se mettre, la jeune femme avait réussi à lui faire perdre contenance en quelques secondes. Il toussa bruyamment, essayant de reprendre une attitude de bonhomme tandis que leur patron leur tendit un dossier.

« J’ai ce cas sur les bras, j’ai besoin de deux agents sur le terrain, pas de gamins de maternelle. Vous vous en sentez capables? »

Coop râla dans son coin, il ne pouvait pas se faire mal voir encore mais accepter sans broncher n’était pas dans ses habitudes.

« Mais chef, vous… »

Le jeune homme fut interrompu par la nouvelle qui répondit telle une première de classe :

« Oui, chef ! »

Le jeune homme tourna la tête vers la jeune femme, prit entre le sentiment de rire face à tant de sérieux – quand on connaissait le chef, c’était risible – et le sentiment de colère parce qu’elle l’avait interrompu mais plus que ça, elle venait de récupérer le dossier en quittant la pièce. Euh, n’était-ce pas lui le plus expérimenté des deux ? Elle l’avait laissé sur le carreau, tout simplement. Il tourna la tête vers leur chef, le regard plein de sous-entendus et de colère, son chef se contenta d’un sourire moqueur qui voulait dire « il faut t’y faire, c’est comme ça. » Ca n’était pas cela qui allait améliorer son humeur… Il sortit à son tour et la rejoignit toujours sous les rires de ses collègues. Coop entendit même quelques-uns lui lancer des « on se fait diriger par une femme et une petite nouvelle en plus ». Pour toute réponse, il leur adressa un doigt d’honneur bien senti.

« Je sais que vous ne voulez pas de moi et, croyez-moi, j’aurais bien voulu être ailleurs. J’apprends vite et je ne poserai aucune question. J’aimerais juste faire le moins de vagues possible, résoudre quelques affaires et demander une mutation. Est-ce qu’on peut travailler ensemble ? »

Victoria lui tendit la main, il l’attrapa mais il ne voulait pas qu’elle se sente un peu trop à l’aise comme elle venait de le faire. Malgré son côté homme de Cro-Magnon, il comprenait une chose : elle voulait être respectée tout comme lui ne voulait pas se faire marcher sur les pieds.

« Effectivement, je ne veux pas faire équipe avec vous ! Mais comme tu le dis ! Ça te gêne pas que je te tutoie ? Si je dois travailler avec toi, je préfère qu’on se tutoie, Warren ! Je vais te laisser ta chance quand même mais je suis là depuis dix ans et je sais comment les choses marchent ici ! »

Il sous-entendait qu’elle avait intérêt à l’écouter. Après tout, la course à la créature magique n’était pas faite pour tous les policiers. Il fallait avoir roulé sa bosse pour être sûr de s’en sortir indemne. Cooper prit le dossier des mains de la jeune femme et lut à son tour le dossier. Il s’agit d’attaques sauvages sans que l’on sache vraiment de quelle créature il s’agissait. Les gens l’avaient décrit comme une bête mi-homme, mi-chien, ce qui laissait à penser qu’il s’agissait d’un loup-garou. Néanmoins, la nature des blessures ne correspondaient pas au mode opératoire des lycanthropes. Il fallait aller sur place pour savoir de quoi il s’agissait.

« Allez viens ! On va vérifier sur place ce à quoi on a à faire ! »

Rapidement, il prit sa veste sur le dossier de sa chaise et sortit les clefs de sa poche avant de rajouter :

« Et c’est moi qui conduis, ce n’est pas négociable ! »

Arrivés sur le parking, il monta dans la voiture, du côté passager. Il mit le contact et la voiture partit en trombe vers l’entrepôt où les corps avaient été retrouvés.


HJ:
 


:yaya: Sublime&Silence devient Boutchou

Mes recherches :
Revenir en haut Aller en bas
 
Ananas
Ananas
Féminin MESSAGES : 73
INSCRIPTION : 19/12/2018
CRÉDITS : fanpop et elparquedelosdibujos

UNIVERS FÉTICHE : Science fiction, Dérivés et Fantasy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t2618-parce-que-l-ananas-c-est-le-so http://www.letempsdunrp.com/t2648-vous-moi-eux-une-liste-infinie-de-possibilite
Tortue

Résolument magique  Empty


Victoria Warren
J'ai 29 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis nouvelle flic à la BIM et je m'en sors assez bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis moyennement bien.

Vic’ a vécu toute sa vie dans le seul et unique but de rejoindre les forces de l’ordre. Fille unique d’un shérif et d’une gardienne de prison, elle a grandi avec les histoires les plus sordides de l’humanité et est bien décidée à protéger les plus faibles contre la lie de la société. Après des études en criminologie, elle intègre une école de police et se découvre un talent pour lire les micro-expressions. De là découle une passion pour le poker.
Son rêve a toujours été d’intégrer le FBI, mais le sort -ou l’instrucrice- en décida autrement et elle se retrouva du jour au lendemain à la Brigade d’Intervention de… Manhattan? Elle ne sait rien de la BIM, si ce n’est qu’ils s’attaquent à des monstres. Et ça tombe bien, elle a toujours eu en horreur les tueurs en série.
Résolument magique  PartialLoneBuckeyebutterfly-max-1mb


Ayça Aysin Turan ©️ Ananas

Il lui serra la main et elle se détendit, un sourire au coin des lèvres. Elle avait peut-être été un peu trop abrupte, vieille habitude qu’elle avait gardé depuis le lycée. Il y avait tellement d’hommes qui ne la jugeaient que par son apparence qu’elle montrait les dents dès le premier instant, en particulier lorsqu’ils la sous-estimaient. Il semblait qu’elle avait froissé Cooper, mais elle espérait qu’une fois quittes, ils pourraient au moins ne pas s’entretuer.

Elle acquiesça à sa demande de tutoiement et imita un salut militaire lorsqu’il lui dit qu’il lui laisserait sa chance, puis lui tendit le dossier. Elle n’en avait pas lu plus que quelques mots et des questions lui brûlaient les lèvres, mais elle se retint, fidèle à la promesse qu’elle lui avait faite.

« Allez viens ! On va vérifier sur place ce à quoi on a à faire ! Et c’est moi qui conduis, ce n’est pas négociable ! »

« Je n’aurais pas osé demander, » dit-elle, un brin joueuse.

Arrivés à la voiture, elle s’installa sagement du côté passager. Cooper mettait à peine le contact qu’elle comprit qu’elle ne serait pas tout à fait à l’aise avec ses habitudes de conduite. Elle ne dit rien, cependant et se contenta de prendre le dossier pour le lire plus en détails. Les témoignages étaient… déconcertants. L’attaquant serait mi homme, mi chien? Il devait probablement porter un manteau de fourrure, ou alors il s’agissait d’un gros animal. Elle nota mentalement de chercher des poils sur la scène.

Ils arrivèrent sur le lieu du crime rapidement. Elle jeta un coup d’œil à Cooper. Malgré toute la façade qu’elle se composait, elle n’en était pas moins un peu inquiète. C’était la première fois qu’elle allait sur le terrain, et la première fois qu’elle allait voir un corps en dehors d’une salle de classe. Son coeur lui battait dans les oreilles, prit entre la peur de ne pas être prête et l’excitation de pouvoir enfin appliquer son apprentissage.

Elle suivit son partenaire, tout de même ravie d’être avec quelqu’un d’expérience à ses côtés, aussi bourru soit-il. On leur indiqua l’endroit exact et ils enfilèrent des gants avant de passer sous le cordon de sécurité.

L’odeur était épouvantable et Vic se cacha le nez avec son avant bras. Des mouches volaient autour de ce qui restait d’un homme. Son torse avait été lacéré, ainsi que le bas de son visage, le rendant complètement méconnaissable. Le dégoût fut vite remplacé par la curiosité.

« Quelle arme pourrait bien faire des déchirures comme ça? » demanda-t-elle en pointant les plaies.

Elle se remémora ses cours de balistique, passant en revue les armes blanches qu’elle avait étudié, mais rien ne lui revenait. Elle leva des yeux interrogateur vers Cooper, dans l’espoir qu’il en sache un peu plus.


Revenir en haut Aller en bas
 
Boutchou
Boutchou
Féminin MESSAGES : 371
INSCRIPTION : 02/04/2017
ÂGE : 33
RÉGION : Charleroi
CRÉDITS : Ava : Cherry❤️walkeR

UNIVERS FÉTICHE : Fantastique & Dérivé & Réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t879-le-forum-de-mes-reves-en http://www.letempsdunrp.com/t2554-mes-envies-nos-jeux http://www.letempsdunrp.com/t898-mon-terrain-de-jeu http://www.letempsdunrp.com/t899-me-and-myself
Pigeon

Résolument magique  Empty


Cooper M. Crane
J'ai 39 ans et je vis à New York, USA. Dans la vie, je suis flic à la BIM et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt pas bien.

Cooper est né dans une famille très riche de New York et rien ne le prédestinait à devenir policier. C’est sa sœur qui l’a conduit là, très proches quand ils étaient enfants, Maëva et lui ont fini par s’éloigner quand elle entra dans l’adolescence. Entraînée par de mauvaises fréquentations, elle tomba dans les excès divers et dangereux (alcoll, sexe, drogues). Ses parents l’envoyèrent alors dans un centre de désintoxication, ce que Cooper ne cautionna pas. Lui voulait la prendre chez lui pour l’aider à sortir de là mais ses parents refusèrent. Cooper en voulut à ses parents et refusa même de les voir quand il apprit qu’elle avait réussi à s’échapper du centre et qu’elle ne donna plus signe de vie. Il partit à sa recherche et c’est là qu’il rencontra une personne travaillant pour la Brigade d’Intervention Magie (BIM) qui lui sauva la vie des griffes d’un loup-garou. Cette personne lui expliqua qu’il existait des créatures magiques et que lui aussi pouvait travailler pour la BIM. Il accepta et cela fait maintenant dix ans qu’il travaille là-bas. Il y a eu un moment où il a failli se faire virer parce qu’il a retrouvé la trace de sa sœur, devenue vampire, et qu’il l’a laissée filer. Il a été rétrogradé et récemment, il a retrouvé sa place de policier.
Résolument magique  18122109364630378


Milo Ventimiglia ©️ EMY

La tension entre les deux flics baissa d’un cran, chacun ayant fait un pas vers l’autre tout en mettant chacun leur limite. Ils étaient maintenant en route, Cooper avait insisté pour conduire et fit frémir la voiture. Un peu pour impressionner et mettre du frisson chez sa nouvelle collègue, pour jauger la petite bleue avec qui on l’avait mis en équipe. Il fallait qu’il voie ce qu’elle avait dans le pantalon, elle lui avait assuré qu’elle ne poserait pas de soucis et elle espérait qu’elle disait vrai. Premier bon point pour elle, Warren mettait à profit la route pour lire le dossier, effectivement, pour gagner du temps, c’était l’idéal. Il eut un petit sourire, d’un certain point de vue, il se reconnaissait en elle, il avait aussi eu droit à son bizutage le premier jour où il était arrivé. C’était il y a treize ans déjà et c’était le chef de la Brigade qui l’avait écolé et qui lui en avait fait voir de toutes les couleurs. Il l’avait traité comme il traitait tout le monde, à la dure et sans discussion. Coop se souviendrait encore longtemps de la tête que son chef a fait le jour où il s’est fait rétrograder, le jour où il avait failli tout foutre en l’air. C’était une bonne cause, en tout cas aux yeux du jeune homme, il n’avait pas su mettre fin à la vie de sa sœur. Enfin, ce qu’il restait de sa sœur puisqu’elle avait été transformée en vampire et que son cœur s’était changé en cœur de pierre. Il se souviendrait aussi longtemps de l’horreur sur laquelle il était tombé : sa sœur couverte de sang autour de la bouche, les crocs sortis et suçant ce qu’il restait de sang dans le corps d’une de ses victimes… Il pouvait le dire, l’année de ses trente ans fut la pire de toute sa vie et il n’imaginait pas que cela puisse être pire…

Ils arrivèrent enfin sur la scène de crime, Cooper coupa le moteur et sortit en vitesse. Pour lui, il s’agissait juste d’une mission routine, il avait l’habitude de ce genre d’horreur… Mais, Victoria lui jeta un coup d’œil et il le reconnut immédiatement, il avait le même les premiers jours. Non seulement, ils étaient confrontés à des morts horribles mais en plus il s’agissait de créatures que les humains considéraient comme imaginaires…

« Ne t’en fais pas, Warren ! Ca va aller ! »

Tenta-t-il de la rassurer. Il pouvait se montrer bourru mais quand on le connaissait bien, il savait aussi se la jouer rassurant et amical… Il avait aussi un peu dessaoulé, ça aidait… Il sortit de la voiture, suivi par la jeune femme et se dirigea directement vers le policier en faction.

« Salut Garrison ! Qu’est-ce que t’as pour nous aujourd’hui ? »
« Une vrai boucherie, j’espère que vous avez le cœur bien accroché ! »


Sur ce, Garrison fit un clin d’œil amusé et plein de sarcasme envers sa coéquipière. Cooper se joignit à lui en rigolant avant d’ajouter :

« T’occupe pas de lui, il a vomi en dix minutes la première fois qu’il a été sur une scène de crime et il espère toujours que quelqu’un brise son record ! »
« T’es con, Crane, t’es obligé de toujours le préciser ! »
« C’est toi qui veux faire le malin ! »


Garrison râla dans son coin tandis que les deux agents prirent la direction du corps, ils enfilèrent des gants et il vit la jeune femme se cacher le nez. Il rigola un peu, cela le faisait toujours un peu rire de voir les nouveaux sur le terrain même s’il compatissait. Il n’avait jamais vomi mais il en avait été au bord plusieurs fois. Cette fois-ci encore, l’odeur était épouvantable et il était difficile de respirer, il fit la grimace mais il avait appris à faire son boulot dans les odeurs, aussi horribles soient-elles. Le corps était lacéré de tous les côtés, il n’était même plus reconnaissable, comme l’avait dit Garrison, une vraie boucherie. La créature qui avait fait ça devait être clairement une bête, certainement un loup-garou ou une créature mi-homme, mi-bête. Le plus courant était des loups-garous mais ça ne pouvait être sûr qu’une fois le corps examiné. Cooper s’agenouilla près du corps, commença à prendre des échantillons de poils qu’il retrouva autour des plaies. Il trouva même une griffe qu’il prit en main dans l’idée de la mettre dans un sachet.

« Quelle arme pourrait bien faire des déchirures comme ça? »

Il tourna la tête vers elle, les sourcils froncés… Arme ? Il lui tendit la griffe et lui répondit :

« Ca ! Je crois qu’on a à faire à une créature de type lycanthrope mais il faut analyser les poils que je viens de trouver ! Est-ce que tu aurais une idée d’une autre bête qui aurait pu faire des plaies de la sorte ? »

Il la testait sans même s’être rendu compte qu’en réalité, elle n’y connaissait rien en créature magique. Sa question sur l’arme aurait pu le mettre sur la bonne voie mais il n’avait pas réalisé qu’elle ne savait rien du surnaturel…

« Si tu veux voir le corps de plus près pour t’aider, vas-y ! C’est en regardant le corps de près qu’on arrive mieux à saisir de quelle créature on a à faire ! »

Il se releva pour laisser la place à la jeune femme, un mouvement dans le fond de la pièce attira alors son regard. Il n’eut pas le temps de faire quoique ce soit qu’une bête fonça sur les agents qui se trouvaient dans la pièce. Ils eurent le temps de tirer et la créature lycanthrope se transforma en sa forme humaine et tomba à terre…. Elle n’était pas morte mais simplement blessée, il lui faudrait du temps pour guérir de lui-même…


:yaya: Sublime&Silence devient Boutchou

Mes recherches :
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Résolument magique  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Résolument magique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les cries aveugles et les larmes sourdes d'une enfant [Cassie]
» Echange de point contre du prestige
» Devoir de Soins aux Créatures Magiques [PV Camélia]
» Excalibur
» Armure du Dragonnier du Soleil Couchant [Armure magique] VALIDE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: