Partagez | 
 
 
 

 We're not close anymore. But I'll be here if you need me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Puggerino
Puggerino
Masculin MESSAGES : 573
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Pug Land
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut



Tyler
J'ai 32 ans et je vis au Massachusetts, USA. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal. Malgré qu'il ait mis un trait sur l'amour de sa vie et apprit à vivre avec, ça lui fait toujours un petit quelque chose.




Chris Hemsworth
Fuir n'était pas une option, et elle ne l'avait jamais vraiment été. Le temps qui ne faisait que lui donner un faux répit, qui le berçait de cette illusion, qui le réveillait parfois un peu brutalement. Il le fuyait, lui, son meilleur ami. Sa première véritable amitié depuis qu'ils étaient tous petits. Ils avaient partagé des histoires, leurs temps de jeux, leurs temps de peine, leurs devoirs, et surtout leur amitié. Mais lui, il lui avait aussi partagé une partie de son coeur, sans le vouloir, en sachant bien qu'à l'époque, il ne pouvait pas. Il ne pouvait que le regarder vivre ses histoires d'amour parfois foireuses, parfois avec succès. C'est ce qu'il avait fait, avant de se trouver sa toute première excuses pour le quitter, lui, son meilleur ami, l'amour de sa vie.  Parce qu'il lui devenait un peu plus dur encore à chaque jour de le voir heureux sans qu'il ne puisse en être la cause, car il devait le partager.

Des études, la meilleure des excuses, pour disparaître de sa vie. Mais la vie n'était qu'un boomerang, car il l'avait recroisé un jour, alors qu'il ne s'y attendait pas. Lui et son bonheur, lui et sa nouvelle femme. Il avait accepté de rester dans sa vie un moment, encore, avant de le quitter de nouveau. Ce petit manège qui avait duré des années, ce petit manège dans lequel il savait être prisonnier, qu'il savait que tôt ou tard, il reviendrait dans sa vie d'une manière ou d'une autre. Lui, celui qui était resté à ses yeux son meilleur ami.

Il prenait toujours de ses nouvelles, de par l'oreille de l'un ou la bouche de l'autre, de par le journal qu'il lisait parfois au travers des fausses pages de sa tablette. Garder des nouvelles de son coin de pays, de lui, aussi un peu par le fait même. Parce que Facebook et ce qu'on appelait les réseaux sociaux s'était pas son truc. Le voir établis, marié et avec un môme, alors que lui ne vivait que de l'amour éphémère, non plus, c'était pas vraiment son truc. À la différence qu'à travers le temps, son petit coeur d'adolescent avait réussit à se refermer, mais non pas sans vivre avec cette forme de blessure de guerre, de celle qui ne partirait surement jamais.

Il ne savait pas pourquoi, son regard avait décidé de passer dans la section de ceux qui avaient rejoins le monde des morts, ce matin là. Mais il avait compris pourquoi, après coup, en reconnaissant ce visage. Ce nom aussi, ce nom de famille qu'elle avait décidé de porter, le sien. Elle était partie, elle l'avait quitté et lui, il n'était pas là. Il n'était pas là dans cette épreuve qui certainement était l'une des plus difficiles pour lui. L'enterrement était dans deux jours, il lui en avait fallu moins pour faire ses bagages et partir, sans se poser plus de questions. Il devait être là pour lui. Et il était arrivé à temps, le jour même de l'enterrement. Il n'avait pas été là pour l'exposition, mais lorsque ses pas se firent entendre au creu de la terre, il était là un peu en retrait, à les observer déplacer le cercueil vers ce trou dans lequel elle y trouverait son repos pour l'éternité.

Et lui, l'homme de sa vie, qui n'avait souvenir d'avoir vu dans un état aussi lamentable, et le mot était faible, il le savait bien. Lui qui s'était fondu parmi la foule, lui qui avait décidé de se manifester comme un revenant depuis cette fois, bien plus qu'une ou deux petites années. Il était là, tout juste à côté de lui, en ne sachant pas quoi faire d'autre que de lui presser l'épaule, comme il l'avait toujours fait quand ça n'allait pas, et comme le savait-il, ferait-il toujours. Un geste alors que les mots ne pouvaient exister, sous l'atmosphère trop lourde et qui lui clouait la gorge, parce qu'un petit hey en douceur avait été tout ce qu'il avait pu réussir à lui murmurer. L'heure n'était pas aux nouvelles du passé, du présent. Ça devrait attendre. Tout comme ignorait-il comment lui même, allait-il être reçu, son retour, après toutes ses années.  
Revenir en haut Aller en bas
 
Floof
Floof
Masculin MESSAGES : 541
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 22
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut



Josh
J'ai 32 ans et je vis au Massachusetts, USA. Grâce à ma malchance, je suis maintenant veuf et je le vis  très mal.




Chris Pratt
Grandir avec son meilleur ami avait été un plaisir. Déjà tous jeunes qu'ils se connaissaient et faisaient tout ensemble. Cet homme avait été son premier confident, le principal témoin de ses émotions, le seul devant qui il osait se laisser aller. Le seul qui avait vécu avec lui sa première peine d'amour, mais aussi ses joies, ses victoires et ses défaites, ses bons coups et ses mauvais ... Ils avaient fait les quatre cents coups ensemble. Ils étaient comme les deux doigts de la main. Mais la vie avait fait en sorte de les séparer, les études poussant son meilleur ami au loin, alors que lui était resté, attristé de le voir partir. Mais ils étaient grands, maintenant, alors il s'était fait à l'idée. Leur amitié avait en quelque sorte changé, tout en restant la même. Cette même bonne entente lorsqu'ils se retrouvaient à travers les années, bien qu'ils se voyaient maintenant beaucoup moins souvent, étaient moins en contact, vivaient leur petit vie chacun de leur côté.

Josh s'était marié. Assez jeune, avec la femme de sa vie. La plus belle, la plus douce, la plus gentille de toutes. Quelques années, ils avaient ainsi vécu la belle vie, sans soucis et sans craintes aucune. Ils avaient vu naître leur premier enfant, un petit garçon aux grands yeux verts. Beau comme tout et tout doux de nature, il comblait ses parents de bonheur. Malheureusement, la vie a ce don de vous attendre dans le détour et de vous frapper au moment où vous vous y attendez le moins. La nouvelle était survenue un bon matin. Après quelques semaines de migraines, une consultation médicale et quelques tests, et un diagnostic était tombé. Un diagnostic accompagné d'un bien mauvais pronostic, qui allait bouleverser leurs vies à jamais. La vie de Josh, à jamais. Car celle de sa femme, arrivait maintenant bientôt à échéance ...

Ils avaient profité à fond des derniers temps. S'étaient battus pour arracher à la vie toutes les petites miettes de bonheur qu'elle avait à offrir, dans une lutte sans merci pour un dernier instant de paix, de joie, d'amour. Pour que ses dernières semaines, ses derniers jours soient les plus beaux, plus beaux encore qu'elle n'aura pu l'imaginer. Elle était partie tout en douceur, délicatement, dans une belle matinée ensoleillée. Comme un ange qui déploie ses ailes et s'envole vers les cieux. Son visage fin, délicat, reflétant un tel sentiment de paix que Josh avait fondu en larmes. Parce qu'au-delà de la douleur sans fin, il y avait le soulagement. Celui qu'enfin, sa douce ne soit plus en douleurs, plus en souffrance ... Simplement bien, dans un monde meilleur.

Josh s'était attendu à ce que ce soit difficile. Ce l'était encore mille fois plus que ce qu'il s'était imaginé. Avec elle, il était le meilleur. Seul, il ne valait plus rien. Il était adorablement maladroit avec son fils, faisant tout son possible pour lui donner le meilleur, bien qu'il ne savait pas toujours trop quoi faire. Il n'aurait jamais cru consulter autant de sites internets, de blogues de mamans et autres pages douteuses donnant des trucs et des conseils. Il pleurait à chaque fois, parce que sa femme lui manquait plus que tout. Elle aurait su quoi faire. Elle était belle, elle était bonne, elle était une excellente mère. Il avait plus besoin d'elle que jamais, et elle n'était plus là ...

Les funérailles. L'enterrement. Des étapes bien difficiles, mais qui amenaient une certaine finalité à la chose, écrasaient pour de bon la petite voix dans sa tête qui soufflait que peut-être n'étais-ce qu'un mauvais rêve. Le voile du déni se levait, et c'était à la fois une bonne et une mauvaise chose. Il s'était retenu tout au long de la cérémonie. Il se devait d'être fort, de garder les apparences, au moins pour la famille présente. Il n'avait pas le droit de s'effondrer ... Ses traits étaient torturés de douleur, mais il tenait bon, ses yeux humides ne laissant échapper aucune larme. Le cercueil fut abaissé dans ce trou creusé pour lui, et la boule dans sa gorge ne fit qu'enfler. Mais il tenait bon ...
... Jusqu'à ce qu'une main ne se dépose contre son épaule. Une main dont il avait souvent senti le poids, lorsque rien n'allait. Une main réconfortante, soutenante, qui lui offrait exactement ce dont il avait besoin. Instinctivement, il savait. Aucune surprise sur ses traits lorsqu'il se retourna lentement, jetant un bref coup d'oeil au visage de son meilleur ami, celui qu'il n'avait pas vu depuis si longtemps, celui qui ne connaissait même pas son enfant .... et il s'était fissuré, le barrage ne tenant plus, explosant et laissant s'écouler toute l'eau qu'il retenait avec peine. Son visage s'enfouit dans le creux de l'épaule de cet homme, de son meilleur ami, de sa bouée de sauvetage alors qu'il était violenté par la mer, et il fondit en larmes contre son épaule.
Revenir en haut Aller en bas
 
Puggerino
Puggerino
Masculin MESSAGES : 573
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Pug Land
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut



Tyler
J'ai 32 ans et je vis au Massachusetts, USA. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal. Malgré qu'il ait mis un trait sur l'amour de sa vie et apprit à vivre avec, ça lui fait toujours un petit quelque chose.




Chris Hemsworth
Il allait, il tenait le coup, parce que c'est ce qu'on attendait de lui, son cher mari. Il n'avait jamais compris le pourquoi, ni la source même qui avait mit sur les épaules des hommes, la lourde tâche de ravaler leurs larmes malgré les épreuves les plus difficiles. Perdre l'amour de sa vie, la regarder rejoindre la terre de par son coeur, les cieux de par son âme, c'était le plus dur des coups. Et pourtant il avait pu l'observer, lui, alors qu'il restait là, à observer, à retenir sa douleur, son coeur en miette, et une partie de son âme aussi.

Il avait été la source de la première fissure, il le savait bien. Comme l'avait-il toujours été lorsque qu'il n'allait pas. Il avait toujours été celui qui était là, qui lui faisait comprendre qu'avec ou sans larmes, il ne serait pas celui qui allait le juger, bien au contraire. Il avait été son pilier quand il en avait de besoin, celui qui avait fait de son mieux pour mettre un peu de baume sur son coeur, lorsque ce dernier était brisé. Celui qui l'avait au bout du compte, toujours fait passer en premier, en gardant sous silence son plus grand et son plus gros des secrets. Le seul qu'il ne lui avait jamais dit, le seul qu'il comptait bien garder avec lui, d'autant plus aujourd'hui. Ce n'était pas pour lui qu'il pleurait, en ce jour, c'était pour elle, la femme de sa vie, celle qu'il garderait précieusement toujours en son coeur, en son âme. Celle contre qui il avait déclaré forfait au premier jour de la présentation.

Ça ne lui enlevait en rien sa propre peine, de le voir dans un était pareil, de le sentir craquer sous le poids de sa peine, trop lourde pour qu'il ne puisse la soulever à lui seul. Et comme toujours il avait tendu ses bras, son amour qu'il avait pour lui lorsqu'une tête fut déposée contre son épaule. Des bras forts qui le tenait, qui l'entourait pour lui offrir ne serait-ce qu'un peu de protection contre tout ce mal qui l'accablait. Qui laissait tout aussi bien comprendre que sa présence n'était pas éphémère et que pour une fois, il comptait bien rester un peu plus que quelques jours, que quelques instants. Le temps qu'il faudrait, le temps qu'il se remettre, que la vie continue, qu'il trouve un autre coeur a aimer, avant qu'il ne s'efface pour la énième fois par la faute du sien qui allait encore, un peu plus, se briser. Il savait d'avance dans quoi il s'embarquait, mais jamais ne pourrait-il le laisser tomber. Il avait besoin de lui, et comme cette charmante Mary Poppins, il allait rester jusqu'au jour ou il n'aurait plus besoin de lui.

Il s'était permis, qu'un léger contacte contre sa tempe, un brin de cette petite affection, un léger et doux baiser contre celle-ci. Les mots n'avaient pas été nécessaires, et c'était un peu pour ça aussi, qu'il était tombé sous le charme de cet homme. Se comprendre sans avoir à sortir la moindre parole, avoir la capacité de pourvoir partager sa peine et sa douleur dans le silence. Car lui aussi, sentait les larmes lui monter aux yeux, tout simplement car lui aussi, avait mal. Il avait mal de le voir ainsi, aussi démolis. Mais il avait tenu le coup, jusqu'à la toute fin de la cérémonie, restant tout près de lui, jusqu'au dernier instant. Jusqu'aux poignées de mains, aux derniers aurevoirs et condoléances.
Revenir en haut Aller en bas
 
Floof
Floof
Masculin MESSAGES : 541
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 22
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut



Josh
J'ai 32 ans et je vis au Massachusetts, USA. Grâce à ma malchance, je suis maintenant veuf et je le vis  très mal.




Chris Pratt
Josh savait bien qu'il avait désormais le droit de se laisser aller. Parce qu'il avait son meilleur ami avec lui, il était là pour le soutenir et le contenir à sa façon, l'aider à passer au travers. Il pouvait se désorganiser, en sachant qu'il y aurait quelqu'un pour l'aider à se remettre en ordre et recoller les morceaux qui avaient éclaté. Il pleurait, et Tyler le laissait pleurer. Le petit baiser contre sa tempe avait cependant eut pour effet de l'apaiser un peu, d'atténuer tranquillement ses larmes pour un moment plus tranquille de silence à profiter de la présence de l'homme. Il dû éventuellement se détacher de lui pour reprendre un peu contenance, mais resta tout près, jusqu'à la fin de la cérémonie. Désormais plus en contrôle, le surplus d'émotion évacué pour l'instant, il fut plus apte à serrer les mains, accepter les condoléances et remercier chaleureusement tous ceux qui étaient venus. Il termina d'ailleurs par son meilleur ami, se tournant vers lui, le visant empreint d'une immense gratitude.

« Thank you so much for coming. It means a lot to me ... » Il lui pressa doucement l'épaule, le regardant droit dans les yeux avec toute la reconnaissance d'un homme qui réalise qu'il ne pourrait pas traverser cette étape seule, et qu'il a besoin de son meilleur ami. « ... How long will you be staying ? If you're ... looking for a place, you can stay at my house until you leave ... » Petite offre directe, bien douce, un petit sourire parvenant à prendre place sur son visage. Malgré la douleur, il y avait bien une autre émotion présente. « Im happy to see you ... »


Il marcha en silence un moment en direction de sa voiture, content par la simple présence de l'autre homme à ses côtés. Peut-être étais-ce un peu ridicule, mais il avait cette impression d'un certain poids levé de ses épaules, une petite pression de moins, dans toute la gravité de la situation. Tyler ne ramenait pas sa femme ... mais il représentait un soutien, et tout ce dont il avait besoin actuellement, pour aller un peu mieux. « ... I have a son, I think you may know ... I hope you don't mind ? If you're going to stay, I mean ... »
Revenir en haut Aller en bas
 
Puggerino
Puggerino
Masculin MESSAGES : 573
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Pug Land
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut



Tyler
J'ai 32 ans et je vis au Massachusetts, USA. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal. Malgré qu'il ait mis un trait sur l'amour de sa vie et apprit à vivre avec, ça lui fait toujours un petit quelque chose.




#a3b447Chris Hemsworth
Une partie de la mauvaise passe était partie, la suite, le pire selon lui, était encore à venir. S'il y avait bien une chose qu'il était capable de compatir et ce, presqu'à 100%, était bien d'apprendre à vivre sans la personne qui, l'on croyait, nous était destinée. Mais ce choix, à Josh, lui avait été imposé et pas de la plus douce des manières. Il ne savait pas encore la cause de la mort, encore inconscient de la longue souffrance qu'il avait dû vivre, de la voir le quitter, tranquillement mais surement, en se sachant impuissant face à ce spectacle qui continuait à tous les jours.

Il allait devoir apprendre à vivre autrement, désormais, depuis le premier jour de sa mort, depuis la dernière poignée de main qui venait, en quelque sorte, de clore cette lourde page de ce chapitre. Et lui, qui était toujours là à ses côtés, malgré le vide soudain des lieux, vivant une autre sorte de silence, plus paisible.

Rien n'avait changé entre eux, comme toujours. Ils se retrouvaient comme si de rien était, car ils étaient ce genre d'amitié. De celui que l'on ne voyait pas pendant des années, et qui pourtant demandait simplement comment on allait aux retrouvailles comme s'ils s'étaient vu la veille. À son tour d'avoir une petite marque d'affection de sa part, mais qui part le fait même devait se faire violence pour ne pas succomber à cette tentation. Il avait comprit le message à travers son regard, mais n'avait pu s'empêcher de le trouver magnifique dans son moment de grande fragilité. C'était peut-être idiot, certainement, mais l'envie première qu'il avait eu devant ce regard était de se permettre l'interdit. Mais bien entendu, il ne le fit pas, se contentant de lui sourire en coin, faiblement pour lui signifier que sa présence n'était rien.

Mais bien entendu que le sujet allait venir à un moment ou un autre, le suspense à savoir combien de temps allait-il rester cette fois. Que deux semaines ? Qu'un unique mois comme la dernière fois? Ou un coup de vent comme la troisième ? « I'm not going anywhere, not this time. Unless you want me to. » Comment lui faire comprendre qu'il allait rester, cette fois, autant de temps qu'il en aurait de besoin. « I'm happy to see you too. Except I would've prefer to see you with a smile... I'm sorry for your loss. » Son énorme perte, oui.

Et voilà que leurs pas les menèrent eux aussi, vers la sortie, bien entendu il avait entendu parler de l'enfant.  Et même si, il n'aurait pas été plus surpris que cela de l'apprendre, lui qui avait si longtemps nagé en plein bonheur avec sa femme. « Of course I don't. And yeah, if you have a place for me I would like that. And I think you would to, am I right ? » Le retour du sourire, un tout petit coup de poing contre son épaule tout à fait amical. « I'll take care of you. And your son too. » Cette fois, il allait se tailler une place, il allait être la pour lui, dans un moment qu'il savait bien, qu'il avait le plus besoin de lui.
Revenir en haut Aller en bas
 
Floof
Floof
Masculin MESSAGES : 541
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 22
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut



Josh
J'ai 32 ans et je vis au Massachusetts, USA. Grâce à ma malchance, je suis maintenant veuf et je le vis  très mal.




Chris Pratt
C'était rassurant de savoir que Tyler ne comptait pas partir. Il ne lui en voulait pas pour les autres fois, comprenait parfaitement qu'ils avaient chacun une vie et n'étaient pas obliger de partager chacun des moments de celles-ci, mais cette fois ... Cette fois il avait vraiment besoin de lui. Cette fois il voulait vraiment qu'il reste. Il se serait mal vu l'avouer par lui-même sans que l'homme ne le mentionne, mais comme c'était chose faite, il avait esquissé un petit sourire, peut-être un peu triste tout de même. « Im glad you wanna stay ... I would definitely like it better if you were there ... Make it less empty, I guess, I don't know ... its just ... yeah. Thank you » Il imaginait mal les premiers matins, où il se réveillerait seul dans son lit, dans l'étendue vide et froide laissée par sa femme ... Il n'osait pas y penser.

Le retour jusque chez lui se fit dans le silence, mais non pas malaisant. Simplement un silence confortable, où les mots sont inutiles, où les émotions sont vécues en paix pendant un petit instant seul à seul avec soi-même et ses pensées. Ils furent rapidement arrivées à la maison qui lui semblait désormais bien vite, et dont le seul attrait était le petit homme qui se trouvait à l'intérieur avec sa babysitter, et l'homme qui viendrait y habiter avec lui quelques temps. Ce même homme à qui il ouvrit la porte, entrant à sa suite et refermant la porte derrière lui. Il fut accueillie par la gardienne, qui lui adressa un sourire doux en touchant son bras et refusa d'être payée. Josh eut beau insister, elle secoua la tête, lui offrit ses condoléances et lui assura qu'il pouvait l'appeler à tout moment s'il avait besoin qu'elle vienne garder de nouveau.

Il eut un petit moment de faiblesse à son départ, une petite boule dans la gorge et il dû prendre quelques secondes pour digérer le tout. Son geste l'avait touché. Reprenant un peu plus contenance, notamment pour son fils, il essuya son visage d'une main et s'avança dans le salon. Le petit était agenouillé devant la table basse et faisait du dessin. Il releva la tête à la vue de son papa et accepta gentiment d'être soulevé dans les airs, offrant un rire adorable lorsque l'homme collant sa bouche à sa bedaine et souffla pour faire des bruits de pets, le chatouillant par le fait même. Suite à ce petit geste adorable, il se tourna vers l'autre homme, le petit dans les bras. « Look Elou, this is daddy's friend, Tyler ! This is Elouan, he's a big boy now, he's two »


Revenir en haut Aller en bas
 
Puggerino
Puggerino
Masculin MESSAGES : 573
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Pug Land
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut



Tyler
J'ai 32 ans et je vis au Massachusetts, USA. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt mal. Malgré qu'il ait mis un trait sur l'amour de sa vie et apprit à vivre avec, ça lui fait toujours un petit quelque chose.




#a3b447Chris Hemsworth
Il avait vu juste, sans n'avoir eu au préalablement besoin de le voir en chair et en os. Tout simplement car il le connaissait, malgré les années longues qui les avaient séparés. Lui qui avait souvent été présent lors de ses peines de cœurs d'adolescent, que la solitude n'avait jamais été un bon mélange avec lui... Il n'osait pas imaginer ce sentiment, présentement, alors qu'il avait perdu beaucoup plus qu'une amourette, mais bien une âme soeur, en avait-il l'impression. Même si cette idée lui donnait mal au coeur et que ce dernier lui laissait comprendre encore sa fragilité, il ne comptait pas l'abandonner comme ses habitudes, et rester à ses côtés jusqu'à ce que le temps ne viennent à nouveau les séparer. En partie car son meilleur ami irait beaucoup mieux, en partie car lorsque ce serait le cas, son coeur s'ouvrirait tranquillement à nouveau, alors que le sien allait se refermer un peu plus encore à l'ouïr du nom de cette nouvelle femme charmante dont il avait fait la douce connaissance.

Il n'avait pas eu besoin d'en rajouter d'avantage que ce petit sourire, devant cet homme qui lui avouait apprécier cette main offerte, qui le remerciait. Il n'y avait rien de plus à dire, le silence un peu de mise après un tel événement. Il y avait surtout ce fait que Tyler se remettait doucement dans le fils de ses souvenirs, en reconnaissant quelques endroits en cours de route. Pour en découvrir un tout autre, un univers qu'il n'avait jamais partagé avec son meilleur ami, lui qui lui ouvrant grand les portes sur son intimité. Sa petite demeure désormais vide et plus triste, celle qu'il s'était toujours refusé de voir, d'y pénétré malgré les invitations. Il en avait usé d'excuses pour ne pas y aller. Un rendez-vous important de retrouvailles puisqu'il était dans le coin, le besoin de se reposer car il était trop fatigué...

La raison même de son air qui n'avait pas l'air tout à fait bien, mais qu'on pouvait aisément attribuer à cette triste journée. Alors qu'une autre réalité l'envahissait surtout, ce petit désagrément de ne pas se sentir à sa place, que l'aura de cette femme qui venait pourtant de disparaître de la surface de la Terre, était pourtant toujours là, bien présente, envahissante d'une manière autant rassurante que douloureuse pour Josh, que malaisante pour lui. Il n'avait plus qu'une envie et s'était de s'excuser, de lui dire que c'était une mauvaise idée et qu'il ferait peut-être mieux de rester sagement à son hôtel comme il l'avait toujours fait. Fort heureusement le petit événement avec la gardienne lui avait permis de reprendre le dessus et de faire taire son instinct si envahissant. Ses pas qui se faisaient si peu assurés, un peu en retrait alors qu'il faisait la connaissance du fils. Bien entendu que cet idiot avait tout fait pour le faire chier, sans réellement le savoir. Son orientation qui n'était pas la bonne, sa femme qu'il proclamait être son âme soeur, et qui en plus avait été fertile et lui avait fait vivre le bonheur parfait. Comme quoi, c'était toujours les mêmes qui avaient tout dans la vie, quoi que cette dernière avait réalisé qu'elle lui en avait trop donné, pour lui arracher une partie de son bonheur. Et lui, l'idiot qu'il était, était venu sans se poser la moindre question, et avait peur d'un jour le regretter. La raison même de ce petit froncement de sourcils irrité, mais qui avait vite disparu une fois le visage de Josh de retour vers lui.

Il s'était contenté d'un petit geste de la main, malgré que le bambin de ne le regardait pas vraiment. En gros, il en avait rien à foutre de l'étranger. « Ton bambin criard est adorable. » Qu'il le veule ou non, il ne pouvait pas lui enlever ce fait. En plus, il lui avait donné un prénom tout aussi adorable.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
We're not close anymore. But I'll be here if you need me.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» don't you trust me anymore? le 14/2/12 à 20h23
» Close to the Edge ou le nouveau Floral Fascination
» Bug de close combat
» Close to my fire [Keane]
» Close to the Edge ou le nouveau Floral Fascination

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: