Partagez | 
 
 
 

 Vivre, on veut tous vivre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 
La Fougère Extraterrestre
La Fougère Extraterrestre
MESSAGES : 62
INSCRIPTION : 07/11/2018
RÉGION : Tu as déjà vu Alien Théorie ? Ca te donnera une petite idée. ;)
CRÉDITS : Tata Grillade (mon double Humain)

UNIVERS FÉTICHE : Tolkien / HP / Des trucs et des trucs
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue



Hugo
Weasley

J'ai 16 ans et j'étudie à Poudlard, dans la maison  Gryffondor. Je suis en 6ème année et je m'en sors normalement. Sinon, grâce à mon trop grand sérieux, je suis Préfet et je le vis plutôt ... ça dépends des jours.

J’ai une grande famille : Des cousins farceurs, un oncle plus que célèbre, une mère pas commode, un père rochond, une soeur qui en colle plein la vue. Mais ça, tout le monde le sait déjà.


Nick Robinson ©️ Tata Grillade

C’était que Lysander pouvait s’avérer pointilleux à l’occasion. Et étrangement, cela lui conférait ce mystère volatile qui le rendait d’autant plus attachant aux yeux de Hugo. Les gens en faisaient parfois trop pour sortir du lot alors que chez ces deux là il y avait un naturel désarment dans ces percées presque trop pragmatiques confinant pourtant à l’abstraction poétique. Cette remarque lui arracha un fin sourire accompagné d’un long regard, presque rêveur, presque complice, presque… satisfait. Lui, il ne pouvait pas juste laisser filer ça. L’étoffe de son monde était constellé de murmures similaires, tantôt sacrés, tantôt anecdotiques, créant un contraste saisissant avec la personnalité égale et trop plate de l’ainé. Du moins, c’était ainsi que le 6ème année le voyait en général, la touche d’incongru qui manquait à sa propre psyché. Elle était bienvenue depuis toujours, pourquoi pas indispensable. Et, peut-être que oui, dans le fond, il avait malgré lui fait un lapsus, même si la mort lui semblait à des années lumières. Le sens, le sens profond des choses s’écrivaient souvent dans les plus infimes nuances, mais cet accès était réservé à des êtres plus exceptionnels que lui.

Hugo aimait beaucoup sa tante, il y avait quelque chose de profondément rassurant en elle, de très dynamique aussi. Il lui trouvait une force et une audace maligne dont il aurait aimé être parfois doté. Son intelligence ne se résumait certainement pas à la masse de connaissances qu’elle emmagasinait, mais consistait à savoir quoi faire, comment, pour être ni envahissante, ni absente. C’était sans doute innée, ce qui, à bien y penser, arrivait à Lily dans les moments de crises. Mais James… lui, c’était encore un cas à part. Les jumeaux avaient bien raison, ils n’étaient pas les seuls à se poser cette question d’ailleurs. « Je crois que c’est la question à un million de galions. » acquiesça Hugo en se servant du thé. Ca pouvait bien changer du jour au lendemain de toute façon. Comme beaucoup trop de choses d’ailleurs, à commencer par son propre statu, passé de invisible à préfet en moins d’une demi-heure. Une part de lui était inquiétée par ces changements lorsqu’il venait l’impacter trop directement. Hugo remballait intérieurement, acceptait plus ou moins, et rien n’en sortait jamais plus qu’un soupir solitaire. Mais, enfin, présentement, le Gryffondor n’était pas du tout au centre de ce débat.

Hugo imaginait en effet mal que Luna puisse passer inaperçue où que ce soit, et encore moins paparmi des moldus. Après, dans leurs genre, et pour avoir visité quelques pays en immersion, certains semblaient assez haut perchés pour ne même pas faire attention une seule seconde. Croyez le ou non mais certains moldus étaient particulièrement étranges et s’accaparaient toujours tous les regards. « J’ai entendu parler une fois d’un festival un peu spécial. Je sais plus très bien où… Mais, je suis presque sur que là bas, vous pourriez compter jusqu’à en perdre la tête avant que votre mère soit repérée. » Ce qui promettait d’être plus que dépaysant. Hugo avait à la fois envie de voir ce genre de choses tout en se sentant si étranger à cela qu’il se l’interdisait pratiquement. Soyons franc, inconsciemment le jeune homme s’était mis trop d’interdits pour tenter quoi que ce soit de toute façon. Le cadre qu’on lui offrait lui suffisait, en théorie, en pratique… certainement.

« C’était le dernier voyage avec Rose je pense. Elle a déjà dit que c’était fini de partir en vacances avec nous. » Sa soeur était déjà adulte, contrairement à ce que prétendait toujours Hermione. Tout ça pour dire que Hugo se sentait un peu coupable d’abandonner lui aussi ses parents. Ce n’était pas les propositions qui manquaient, et pourtant, l’année prochaine, il se voyait mal laisser ses parents en tête à tête. C’était si loin en même temps… Devait-il déjà prévoir ? Devait-il déjà se poser trop de questions pour savoir où était son droit, et où était son devoir ? A force le jeune perdait un peu trop de son individualisme, à en renier ses propres désirs. Sans doute parce qu’il était en confiance avec ses cadets un soupir lui échappa dans la fumé parfumée du son thé. La réalité le rattrapait tellement vite qu’il se sentait déjà vieux. « Ce serait chouette… » Evidement, la curiosité réprimé l’inspirait. « On peut aussi négocier pour que nos deux familles se regroupent. » Enonça-t-il finalement, comme si c’était la solution miracle. « On pourrait emmener Lily aussi. »

« M’emmener où ? » résonna une voix familière dans le dos des garçons. Hugo se retourna brusquement, presque surpris de voir la rouquine dans la grande salle à cette heure, au lendemain de ses retrouvailles avec ses camarades de chambré. « Salut, Lily » Voila tout ce qui traversa sa bouche face au regard accablant qui le transperçait déjà de sa malice naturelle. « C’est bon, t’as vérifié qu’ils avaient bien mis leurs chaussettes à l’endroit ? » claqua la langue de la jeune fille entre ses dents dans un soubresaut de rire. « Parce que j’ai une nouvelle de dingue à t’annoncer, mon p’tit gars ! » Ses sourcils remuèrent d’une façon surprenante alors qu’un sourire enjoué étirait ses lèvres un peu trop largement. Clairement, ça ne lui disait rien qui vaille… Hugo regarda les jumeaux, puis sa cousine sans comprendre ce qu’il se passait de si exceptionnel. « Bon, vous me direz où vous voulez me séquestrer après ça. » s’agita Lily avant de s’assoir en face avec brusquerie. « C’est pas de votre âge, mais ça vous apprendra au moins plus de trucs que les cours d’histoire de la magie. » La rouge et or fixa Hugo en se rapprochant par dessus la table. « Tu vois Merry ? Je sais pas ce qu’elle te trouve, mais bon… Il semblerait qu’elle te trouve à son goût. »


Revenir en haut Aller en bas
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3397
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, gif > captain rogers, signature > Crazyoilmachine

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (hp, hg, âmes vagabondes), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo



Lysander Scamander
J'ai 14 ans et je vis à Poudlard. Dans la vie, je suis en quatrième année chez les serdaigle et je m'en sors bien. Sinon je suis en train de tomber amoureux et je ne sais pas trop quoi faire.


thomas brodie-sangster ©️ angel dust
Hugo semblait un peu perdu dans ses pensées en parlant de James, pensait-il à lui-même ? Lysander rongeait son frein, il aurait tant voulu tout savoir et surtout pouvoir apaiser les doutes de son aîné. Le jeune homme était très maternant avec eux, mais il était aussi un adolescent tout simplement. Et tout être humain passe par des moments de remise en question. Pourtant, Lysander reste silencieux, attendant patiemment le moment où son ami se confiera, tout en espérant qu'il existe un jour.

« Un festival de quoi ? On en a déjà fait plusieurs de musique, maman est fan de musique moldue. » Bon et leur père fan de bière moldue, donc ils s'entendent bien là-dessus. Qui l'eut cru qu'ils passeraient autant de temps chez les moldus ? Comme s'il n'y avait pas tout déjà sur place dans le monde sorcier, pourtant leur deux parents étaient des sorciers purs souches, mais tellement ouvert à la visite des arts moldus. Et dire qu'un jour Lorcan avait appris que Hermione et Luna ne s'appréciaient pas enfants... pourtant sur plusieurs points, elles se ressemblent.

Rose ne veut plus voyager avec ses parents, il est compréhensible que Hugo veuille rester avec eux, il est comme ça le grand roux, toujours le coeur sur la main, prêt à faire passer les désirs des autres avant lui-même. Lysander le reconnaît bien, un sourire s'étire sur ses lèvres, qu'il s'empresse de cacher en mangeant ses pommes de terres. Il allait répondre à la positive, quitte à se coltiner Lily, mais quand on parle du manticore on en voit la queue, voilà que la jeune fille prenait elle aussi place sur le banc. Lorcan et Lysander la saluèrent d'un geste de la main et d'un sourire. Avant de rougir quand elle les taquine. Toujours. A moins que ce soit Hugo qu'elle embête ? Qu'importe, puisque de toute manière, elle a raison, Lysander vient de se rendre compte qu'il n'a mis qu'une seule de ses deux chaussettes ce matin. Il cache bien ses pieds sous la table, espérant que ça ne se remarque pas. « Tu vois Merry ? Il semblerait qu’elle te trouve à son goût. » Le jus de citrouille que le jeune serdaigle venait de boire se retrouva éjecté en face de lui. Heureusement que Lily était en face d'Hugo et que la table suivante était assez loin. Mort de honte et en train de s'étouffer, Lysander ne trouva rien à redire et Lorcan était trop loin pour lui taper dans le dos. Lily haussa un sourcil. « Soit Lysander est jaloux, soit il trouve ça si étonnant qu'il pensait que tu finirais célibataire avec des chats. Dans les deux cas, ce n'est pas sympa pour toi Hugo. » se moque la jolie rousse avec délice. Lysander tente de regarder Lorcan pour se concentrer, mais Hugo est entre les deux jumeaux, il ne rougit pas -du moins il essaie- et inspire profondément pendant que son frère lève les yeux au ciel. « C'pas ça, je me suis juste étouffé, bon ok je suis surpris, mais t'annonce ça sans préambule et qui est Merry ? » marmonne-t-il pour tenter de détourner l'attention. Comment justifier qu'il s'est étouffé ? Comment Hugo le prend-il ? Et comment se sortir de là sans vexer son ami. Et Lily l'a-t-elle percé à jour ? Non, c'est impossible, elle préfère se moquer, si elle a utilisé le terme "jaloux" c'était sûrement pour le temps qu'ils passent ensemble. Soudain les yeux du garçon s'écarquillent. Et si Hugo était intéressé ? Et s'il sortait avec une fille ? L'information l'avait trop choqué pour qu'il pense en premier à son ami, passera-t-il moins de temps avec eux ? Le petit coeur du serdaigle se ratatine sur lui-même, mais il tente de sourire. « Enfin bon, tu restes manger avec nous ? Tous les gryffondors vont nous rejoindre ? » Pas un instant, il pense que Hugo peut décider de partir manger ailleurs avec cette phrase...


Revenir en haut Aller en bas
 
La Fougère Extraterrestre
La Fougère Extraterrestre
MESSAGES : 62
INSCRIPTION : 07/11/2018
RÉGION : Tu as déjà vu Alien Théorie ? Ca te donnera une petite idée. ;)
CRÉDITS : Tata Grillade (mon double Humain)

UNIVERS FÉTICHE : Tolkien / HP / Des trucs et des trucs
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue



Hugo
Weasley

J'ai 16 ans et j'étudie à Poudlard, dans la maison  Gryffondor. Je suis en 6ème année et je m'en sors normalement. Sinon, grâce à mon trop grand sérieux, je suis Préfet et je le vis plutôt ... ça dépends des jours.

J’ai une grande famille : Des cousins farceurs, un oncle plus que célèbre, une mère pas commode, un père rochond, une soeur qui en colle plein la vue. Mais ça, tout le monde le sait déjà.


Nick Robinson ©️ Tata Grillade

Lily démarrait au quart de tour, la machine était lancé et il était alors compliqué de l’arrêter. Des nouvelles de dingues ce n’était pas ce qui manquait en cette saison. Cependant, lorsque sa cousine jeta son annonce Hugo n’eut pas vraiment de réaction instantanée. En général il fallait bien dire que ça ne le concernait que rarement aussi directement. « Heu… oui. »  Le temps que les paroles de Lily prennent sens dans son esprit son voisin de table avait déjà recraché tout son jus de citrouille sous le choc. Ce qui sincèrement l’accapara bien plus, comme si la digestion de cette information devait se faire au second plan. « Il est juste maladroit » tempera naturellement le jeune homme en se tournant pour voir prendre état de la situation. Si on pouvait éviter de finir à l’infirmerie dès la rentrée, il aimait autant. Et puis oui, s’il s’inquiétait des chaussettes des jumeaux, il s’inquiétait aussi de leur santé générale. « Tu devrais faire plus attention. » conseilla-t-il avec bienveillance en tapotant le dos de Lysander. Hugo ne prenait jamais mal les extériorisations des Serdaigles, ils avaient droit à une encore plus vaste largesse. De là à se dire que ça avait une signification autre que celle énoncée par Lysander, on en était encore très loin.

« C’est juste une nana de 5ème année qui flache sur ce grand crétin. » Oh ça, il avait bien saisi que ça avait valeur d’exception dans le paysage, pas besoin d’en rajouter une couche. Jusque là, c’était plutôt le jugement alentour qui le perturbait plus que la nouvelle en elle-même. Hugo n’avait jamais eu de copine, il ne se souvenait même pas avoir déjà été intéressé par quelqu’un d’ailleurs. Le cas inverse ne s’était pas présenté non plus, alors franchement, le jeune homme ne savait pas vraiment s’il devait en être flatté ou s’enfuir en courant. « C’est vrai qu’on est pas mal à cette table. » Déclara Lily. « On devrait vous coloniser plus souvent. » Et sur ces paroles, elle se servit à son tour dans le plat de pommes de terre que Lysander avait rapatrié jusqu’ici. « Ils dorment encore et tu es venue juste pour ça ? » demanda Hugo tout en connaissant déjà parfaitement le réponse, qui arriva sous la forme d’un grand sourire avant d’entamer la première bouchée avec une certaine voracité. C’était mal la connaitre que d’envisager que le sujet principal était passé à la trape.

Lily mangeait en le fixant, ses doigts fins clapotaient sur la table avant qu’un soupir ne s’élève finalement au bout de deux bouchées. « Je vois que ça t’enchante. Si je lui dis ça, elle va s’effondrer la pauvre. Tu es vraiment un idiot… » Il la connaissait un peu, comme ça, Merry. Pouvait-on tomber amoureux ainsi ? Il se disait que non, car ses parents en étaient un exemple plus que flagrant. C’était sans doute ce qu’il admirait le plus chez eux, leur complicité faisant totalement abstraction de leurs différences, parce que l’amitié les liaient depuis leurs premiers pas à Poudlard. Il ne savait pas trop si cela le rendait fleur bleu, ou, au contraire, un peu trop terre à terre en ce qui concernait les relations sentimentales. Hugo avait besoin de temps pour apprécier les autres au delà d’une sympathie naturelle, autant que pour se révéler lui-même. Il était bien avec ses amis parce que la confiance l’attachait d’avantage que des coups de coeur hypothétique. En amour, ça ne pouvait pas être si différant… Peut-être que si, en fait ? Il sentait surtout que tout ça le dépassait, brusquement. Sous le regard déçu de Lily, pour une fois il avait vraiment l’impression de sortir un peu trop de cette norme qu’il affectionnait tant.

« Je sais pas quoi te dire. » avoua-t-il. « C’est pas comme si on se connaissait vraiment. » Sa franchise était encore sa meilleure arme face à sa meilleure amie, parce que malgré son apparence rentre dedans, elle le comprenait et le connaissait trop bien. Elle faisait mouche quand il faisait la sourde oreille, et ça, ce n’était pas donné à tout le monde. « Rhooo, t’es barbant. Vous êtes témoins que c’est vraiment un boulet. Elle est super jolie en plus. Y’a que toi pour faire la fine bouche. » Son ton s’était néanmoins adoucie, toujours un brin moqueur dans un emballage plus compatissant. Même son regard caressait son cousin avec une affection et un compréhension sincère. Oui, elle savait. « Laisse moi le temps de… »  « Réfléchir ? Oui, oui, je sais. Compte sur moi pour m’occuper de ça. Je vais vous la montrer tout à l’heure. Vous avez 14 ans, vous êtes bien assez grand pour avoir un avis, non ? » Elle jeta un oeil espiègle à Hugo qui en disait assez long sur ce qu’elle pensait de la poussé fulgurante des jumeaux. « Je suis sure que vous avez déjà eu des amoureuses, contrairement à cet imbécile. »

Revenir en haut Aller en bas
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3397
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, gif > captain rogers, signature > Crazyoilmachine

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (hp, hg, âmes vagabondes), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo



Lysander Scamander
J'ai 14 ans et je vis à Poudlard. Dans la vie, je suis en quatrième année chez les serdaigle et je m'en sors bien. Sinon je suis en train de tomber amoureux et je ne sais pas trop quoi faire.


thomas brodie-sangster ©️ angel dust
Les tapes dans le dos menacent de faire s'étouffer encore plus, mais il apprécie tellement le contact qu'il se dit que c'est peut être une très bonne idée de s'étouffer plus souvent. Il se foutrait des claques mentalement : agir spontanément. Il promet à Hugo d'un signe de tête qu'il fera attention, mais le serdaigle sait bien qu'il n'y fera pas tant que ça attention. Parfois, il a envie de bien faire, mais les trois quart du temps, il préfère juste agir selon ses principes et tant pis si ça ne colle pas à ce que le monde sorcier leur demande d'être.

Lily s'installe à la table et pioche dans le plat de Lysander qui sourit malgré lui. La grande salle est loin d'être pleine, il est entouré d'amis. Pourtant la discussion le gêne au plus haut point. Il ne sait pas quand il doit intervenir, ni s'il en a envie. Lorcan n'est même pas assis juste à côté, il ne peut pas s'appuyer sur lui pour savoir comment agir. Mal à l'aise, ça se ressent dans tout son corps, qui est totalement immobile. Comme bloqué sur la conversation, il doit se rappeler mentalement de respirer à intervalle régulier. « Tu es vraiment un idiot… » « Je sais pas quoi te dire. C’est pas comme si on se connaissait vraiment. » « Rhooo, t’es barbant. Vous êtes témoins que c’est vraiment un boulet. » « Laisse moi le temps de… »  « Réfléchir ?  » La conversation découle sans lui, il ne comprend pas tous les mots, mais semble rassuré, tellement rassuré qu'Hugo demande du temps. Seulement il ne peut s'empêcher qu'un jour, une fille lui plaira. Lysander ne s'est jamais trop posé de question sur sa sexualité, ou sur ses préférences, il a juste l'impression d'aimer Hugo en entier, son âme l'a touché la première, mais il ne regarde pas plus les hommes que les femmes. Et tout doucement, des sentiments commencent à prendre forme et à se créer. C'est si récent, que la violence des mots de Lily le heurte en plein fouet. Et c'est violent uniquement parce que ça le pose devant un fait accompli. Lysander doit prendre une décision, il doit parler, dire à Hugo, mais il a peur, tellement peur de tout gâcher, alors il se taira.

C'est le coup d'oeil de Lorcan qui le sort de ses pensées et il fait machine arrière pour tenter de saisir les mots de la belle rousse. Il se fige, que répondre à ça ? Heureusement, son frère à senti son malaise et prend la parole. « L'année dernière, pendant le bal de printemps » il commence à raconter une histoire, celle avec Lasya, la fille de Padma Patil. Lorcan lui en avait parlé bien sûr, mais il n'avait jamais rien dit d'autre à personne. Lysander sent les efforts énormes qu'il fait pour le protéger lui et il en est plus que touché. Comment a-t-il pu songer un instant à cacher ce secret à son frère ? Il sourit dans sa barbe. Quand Lily se tourne vers lui, il rougit et hausse les épaules. « Moi ça ne m'intéresse pas vraiment. » Étonnant comment il passe du malaise, à l'assurance. En réalité, il s'en fiche un peu, sauf d'une seule personne évidemment, alors "des amoureuses" ça lui passe au dessus. Et puis, Lily est ce qu'elle est, si jamais elle découvre, s'en est fini de lui. Pourtant, quand Lysander jette un coup d'oeil de remerciement à son frère, la rousse ne le rate pas. Qui sait les idées qu'elle pourrait développer ? « Et toi ? Raconte nous tes nombreuses histoires au lieu de crâner là, Hugo a le droit de s'intéresser à qui il veut. Selon les statistiques du Chicaneur, on rencontre l'âme soeur à 19 ans. » Il sait bien que Lily va prendre cette information avec roulement d'yeux au ciel, qu'elle ne parle actuellement pas du grand amour, mais il cherche désespérément à dire secourir Hugo. Parce que si le jeune homme pense passer son temps à les protéger, Lysander s'est mis en tête de lui rendre la pareil. Et puis, il ne songe pas un seul instant à croire que Lily a déjà eu plein d'aventures, il pense plutôt qu'elle se moque d'eux par principe.


Revenir en haut Aller en bas
 
La Fougère Extraterrestre
La Fougère Extraterrestre
MESSAGES : 62
INSCRIPTION : 07/11/2018
RÉGION : Tu as déjà vu Alien Théorie ? Ca te donnera une petite idée. ;)
CRÉDITS : Tata Grillade (mon double Humain)

UNIVERS FÉTICHE : Tolkien / HP / Des trucs et des trucs
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue



Hugo
Weasley

J'ai 16 ans et j'étudie à Poudlard, dans la maison  Gryffondor. Je suis en 6ème année et je m'en sors normalement. Sinon, grâce à mon trop grand sérieux, je suis Préfet et je le vis plutôt ... ça dépends des jours.

J’ai une grande famille : Des cousins farceurs, un oncle plus que célèbre, une mère pas commode, un père rochond, une soeur qui en colle plein la vue. Mais ça, tout le monde le sait déjà.


Nick Robinson ©️ Tata Grillade

Lorsque Lorcan prit la parole, Hugo ne s’y attendait pas vraiment. Il se sentit presque bête d’avoir pris du retard sur son cadet. Il ne s’était jamais vraiment confronté à ses sentiments, à ses attirances envers les autres, envers un genre en particulier. Sans doute qu’au fond il le savait depuis très longtemps, mais il l’avait refusé… Trop encombrant, trop inattendu de sa part. Et là, il prenait tout ça avec un peu trop de réflexion, de distance. La profondeur de son inconscient refoulé suffisait à cacher son secret, à lui-même en premier lieu. Cette conversation le méttait presque mal à l’aise, un peu, légérement, comme si elle touchait à quelque énigme inavouable, repoussée dans un coin d’ombre intangible qui le chatouillait parfois, avant d’être nié. Dans ce chuchotement intérieur, la raideur de Lysander ressentie malgré lui quand sa main se détacha difficilement de ce soutient, le rassura tout de même.

Merci, juste merci, voilà ce qui traversa son esprit à la réponse de Lysander. Le droit de s’extraire à cette éternelle sollicitation était un bien. Un jour Lily comprendrait, avant même que le jeune homme puisse se l’avouer sans doute. C’était peut-être déjà le cas… Les filles il les adorait, comme amies, comme des confidentes, et jamais une pensée ne dépasserait ce stade. Ca, c’était une étrange certitude dont la conscience le privait néanmoins. Peut-être qu’il devait essayer, l’expérience faisait loi dans de nombreux domaines. Souvent, il mettait son inexactitude et son incertitude sur le compte de l’ignorance. Mais là, tout de suite, il ne pouvait pas juste se dire que c’était une chance. Merry était mignonne, ça au moins le Gryffondor ne le réfutait pas, alors, pourquoi pas ? Si c’était ça, la norme, il se devait d’essayer, n’est-ce pas ?

« Je ne suis pas une fille facile. » Ricana Lily. Elle jeta un regard vers son cousin, un haussement de sourcils léger éclaira son visage. « Je vois que tu as déjà un avis très tranché. Hugo fait bien ce qu’il veut, je le mets seulement au courant des possibilités. » On pouvait le défendre griffes et ongles que la rouquine n’en finirait jamais de farfouiller pour autant. Hugo ne lui en voulait pas, rien n’était jamais méchant de la part de la rouquine, pas envers lui. « De toute façon, j’ai déjà quelqu’un en vu pour le futur. Mais c’est secret. Je préfère m’amuser en attendant. » Murmura t’elle avec un grand mystère. Un faux mystère en réalité, car le jeune homme savait très bien à qui elle pensait. « D’après tes statistiques, tu as encore quelques années pour réviser ton jugement. J’espère que tu es sur de toi, parce que moi… pas du tout. Je crois foncièrement qu’il faut profiter, et on verra bien si c’est bien, ou pas. » Contrairement à ce qu’elle affirmait, Lily n’était pas aussi volatile, son coeur était sur, digne de confiance. Même pour se défendre, elle savait très bien que jamais il n’en userait ainsi. Définitivement, Hugo était un « homme » de secrets. Elle avait pourtant cette audace de prouver au monde que la route droite n’était pas toujours la meilleure.

Hugo en profita pour rebondir durant ce laps de temps où elle fixait Lysander assez fière d’elle. « Bref, je vais voir pour Merry. » Hugo recentrait sur lui, les jumeaux n’avaient pas à subir cette inquisition. Le courroux de la rousse allait s’abattre sur Lysander, vu que son frère avait fait acte de bravoure en avouant son émoi. Lui, il avait l’habitude, et même si le serdaigle tentait de le protéger, ça allait tôt ou tard se retourner franchement contre lui. « Sinon, on pensait t’emmener en vacances dans un camping-car l’été prochain ? Ca te dirais pas ? J’ai besoin de toi pour convaincre mes parents de venir. » C’était une pensée plus agréable que de s’imaginer ensemble à l’autre bout du monde. Loin de Merry, loin de ce qu’on attendait d’un garçon de 16 ans normalement constitué. La simplicité même, avec des gens que Hugo aimaient, sans avoir besoin de se poser trop de questions dérangeantes, en théorie.

Revenir en haut Aller en bas
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3397
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, gif > captain rogers, signature > Crazyoilmachine

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (hp, hg, âmes vagabondes), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo



Lysander Scamander
J'ai 14 ans et je vis à Poudlard. Dans la vie, je suis en quatrième année chez les serdaigle et je m'en sors bien. Sinon je suis en train de tomber amoureux et je ne sais pas trop quoi faire.


thomas brodie-sangster ©️ angel dust
Lysander ne s'en fiche pas totalement des histoires de Lily, mais c'était surtout pour détourner l'attention et il est tellement fier d'avoir réussi qu'il se permet de sourire sans l'écouter. Il regarde discrètement Hugo pour voir comment il réagit, se concentrant sur la respiration du roux pour savoir s'il est à l'aise. Et il laisse couler le reste. Qu'importe si Lily pense que chacun doit rencontrer l'amour de sa vie, qu'importe s'il puisse s'agir de dix personnes à plusieurs moments de leur vie, ou si une seule personne leur est destinée à chacun, qu'importe si cette personne est un homme, une femme ou quelqu'un d'autre. Lysander s'en fiche royalement, vraiment. Pour l'instant, il pense un peu trop à Hugo, mais il ne se range dans aucune case.

C'est la voix un peu différente de celle pleine d'insouciance d'Hugo qui le tire de ses pensées et quand il fait le point sur ce qu'il entend, il serre un peu trop fort sa fourchette. Dit-il cela pour se débarrasser de Lily ? Ou bien a-t-il changé d'avis ? Ou l'envisage-t-il ? Lysander inspire et expire plusieurs fois le profondément et silencieusement possible pour se remettre les idées au clair. Il écrabouilla bien consciencieusement sa dernière pomme de terre avant de la mettre dans sa bouche. Elle était presque froide depuis le temps, pourtant il la mastiqua longuement.

« Oui, avec maman et papa, on essayait de convaincre Hugo de sécher les leçons moldues, ça te dirait ? » Si avoir Lily était le prix à payer pour passer des vacances avec Hugo alors il accepterait sans même hésiter. Lorcan le verrait-il du même oeil ? C'est la première fois qu'il avait pensé à lui avant même de songer à son frère. Eux qui se comprenaient d'un seul clin d'oeil, voilà qu'il montait des plans sur la comète sans s'en référer à lui. Pourtant Lorcan n'émit aucune objection. Et la discussion se déroula sans anicroche. D'ailleurs la grande salle était en train de se remplir progressivement, tout absorbés qu'ils étaient dans la programmation potentielle des vacances. Chacun savait que ça ne dépendait pas uniquement d'eux, que Lily n'avait pas clairement dit oui, que Hugo penserait à sa mère avant de choisir, mais le sujet était bien plus simple et agréable que les potentielles histoires d'amour, alors Lysander parlait. Peut être un chouïa plus que d'habitude et un poil plus énergique, mais qu'importe. Il avait le droit d'être excité de prévoir des vacances -pour dans un an- avec des amis non ?

Soudain le brouhaha lui rappela une chose. « Lorcan, on commence par l'astronomie ! » Autrement dit, la classe la plus éloigné de la Grande Salle, d'ailleurs à table, il ne restait aucun serdaigle de quatrième année. Les deux garçons se lèvent d'un même mouvement et saluent les rouquins avant de filer vers leur salle. Ils auront le temps de parler une prochaine fois, Lysander ne veut plus penser à tout ça pour l'instant.


Revenir en haut Aller en bas
 
La Fougère Extraterrestre
La Fougère Extraterrestre
MESSAGES : 62
INSCRIPTION : 07/11/2018
RÉGION : Tu as déjà vu Alien Théorie ? Ca te donnera une petite idée. ;)
CRÉDITS : Tata Grillade (mon double Humain)

UNIVERS FÉTICHE : Tolkien / HP / Des trucs et des trucs
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue



Hugo
Weasley

J'ai 16 ans et j'étudie à Poudlard, dans la maison  Gryffondor. Je suis en 6ème année et je m'en sors normalement. Sinon, grâce à mon trop grand sérieux, je suis Préfet et je le vis plutôt ... ça dépends des jours.

J’ai une grande famille : Des cousins farceurs, un oncle plus que célèbre, une mère pas commode, un père rochond, une soeur qui en colle plein la vue. Mais ça, tout le monde le sait déjà.


Nick Robinson ©️ Tata Grillade

Le temps s’étirait tranquillement entre ces murs de pierre millénaire. Enfin, voilà ce qu’il lui avait toujours semblé, mais depuis la rentré, c’était à peine si Hugo avait vu les jours, les semaines, et finalement les mois passer sans se retourner. Sa vie d’étudiant se partageait entre les cours, ses attributions de préfets, ses amis, et plus récemment de sa petite amie. Ca c’était une nouveauté pour lui, et cela lui avait prit un certain temps avant de franchement considérer la chose. On ne prenait pas de telle résolution sur un coup de tête mais à force de persévérance et de réflexion intense, le Weasley avait fatalement franchi un grand pas. Pourtant, la nouvelle, elle, n’avait fait pas aussi longuement le tour de l’école que de sa cervelle. Le jeune homme avait encore du mal avec un coté trop officiel, car après tout, même ainsi, il n’était sur de rien. Merry pouvait même lui reprocher d’être fuyant à l’occasion. Fatalement, ses sentiments, ses états d’âmes, ses questions demeuraient toujours recluses à l’abris de mensonges personnels, enfouis. Dans ces conditions cependant, le crier sur tout les toits lui semblait tout aussi impossible que d’ouvrir ne serait-ce qu’un peu son coeur à ses inclinaisons naturelles. Pas lui… Non, pas lui.

Voila dans quel impossible dilemme il s’était fourré, appréciant la compagnie et l’affection de Merry tout en étant toujours dans une réserve complexe et secrète. Hugo savait difficilement faire autrement que « avec ». Se forcer, faire bonne figure, il tenait le bon cap depuis longtemps pour se révéler brusquement, même avec les signaux intérieurs qui venaient le harceler dès qu’il fermait les yeux ou dans de rares moments de tranquillité. La vérité était avant tout qu’il ne pouvait en parler ni à lui-même, ni à Lily, cette presque extension flamboyante de sa personne… . Sauf que… au détour des couloirs, ça avait fini par jaser un peu. Sauf que… Merry ne comprenait pas que tout ceci soit si confidentiel. Ca ne l’était pas, enfin, pas totalement. Hugo ne savait plus vraiment quoi faire de ces infos qui s’échappaient de l’intimité. Avant tout il avait peur de la blesser par son incapacité à faire d’avantage pour prouver l’existence de cette relation. A force, c’était devenu presque courant que Lily regarde d’un oeil un peu trop accusateur, avant de rouler systématiquement des yeux. Allez savoir pourquoi aucun interrogatoire n’avait encore eu lieu ? Evidement que si, elle devait savoir, elle devinait tout de lui avant tout le monde. Et en même temps, pour une fois elle respectait que le sujet soit trop sensible et profondément enterré pour ouvrir son grand clappé.

« Salut » avait lancé Merry dans un sourire un peu blasé. Puis, sa main avait néanmoins trouvé la sienne, faisant presque sursauter le jeune homme. « Salut. Tu as bien dormi ? » Il ravala sa surprise, vraiment impliqué dans une question si stupide. Parce que Hugo était bien trop préoccupé par les autres, encore plus lorsqu’il les aimait bien. Merry était une personne intéressante, au moins se félicitait-il d’avoir pu mieux la connaitre ainsi. « Pas trop non. J’avais plein de choses dans la tête ». Et son regard de glace le transperça un instant. Oui, il savait trop bien ce qui avait perturbé ses songes, alors sa prise se resserra sur sa main en accuse discrète mais sincère. Il n’y avait pas encore trop de monde dans ce couloir ce matin là, et cela le soulagea un peu trop, malgré lui. La peine l’accablait de ne pouvoir faire d’avantage que de s’inquiéter pour un détail qui aurait dû lui sembler si insignifiant. Elle soupira avant de lui sourire un peu plus franchement.  « Tu veux pas me donner mon câlin du matin ? Sans ça, je ne serais pas du tout efficace je pense. » Une pointe d’espièglerie traversa ses iris tandis que la Gryffondor s’approchait un peu plus, creusant d’avantage la gêne palpable de Hugo. Ce qu’il pouvait être con… Ce qu’il pouvait être navré d’être si ingrat envers la jeune fille à la chevelure d’or. Le 6ème année se laissa aller une seconde, par reconnaissance, pour une affection réelle mais sensiblement trop terne pour lui faire battre le coeur plus que d’angoisse. Il lâcha un petit rire faussement décontracté avant d’enlacer sa petite amie, qui en profita pour s’accrocher à lui plus fermement avant de prendre son dû contre ses lèvres.

Revenir en haut Aller en bas
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3397
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, gif > captain rogers, signature > Crazyoilmachine

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (hp, hg, âmes vagabondes), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo



Lysander Scamander
J'ai 14 ans et je vis à Poudlard. Dans la vie, je suis en quatrième année chez les serdaigle et je m'en sors bien. Sinon je suis en train de tomber amoureux et je ne sais pas trop quoi faire.


thomas brodie-sangster ©️ Schizophrenic
Le temps avait passé bien trop vite. Les heures avaient succédé aux jours, puis aux semaines. Et les jumeaux n'avaient pratiquement pas revu Hugo. Au moins, ils se croisaient tous les vendredi matin, après leur cours d'Histoire de la magie. Ils n'avaient pas le temps de parler plus de dix minutes, mais c'était toujours ça de gagner. Bien sûr, Lysander essayait de le croiser, par hasard, il était pratiquement toujours le premier au petit-déjeuner et restait jusqu'à ce qu'Hugo quitte sa table, mais le sixième année travaillait déjà beaucoup, et ses devoirs de préfet étaient aussi pesant. Alors Lysander rongeait son frein, mais il n'aurait jamais cru qu'il souffrirait de ne plus avoir leur mère poule sur le dos tous les jours. C'était une habitude qu'ils avaient pris les années précédentes. Lysander faisait même parfois exprès de bien faire son noeud de cravate pour qu'Hugo le remarque, ou alors il le laissait pendre pour que le jeune weasley vienne lui refaire. Et le pire dans tout ça ? Il se sentait complètement ridicule et immature. Lorcan avait la gentillesse de ne rien dire, mais Lysander se demandait si son jumeau se rendait vraiment compte de tout et le jeune blond se gardait bien quelques détails.

Pourtant ce matin-là, il s'était levé plus tard, il n'avait pas vu Hugo au petit-déjeuner, alors il s'était rué devant son premier cours. Il connaissait l'emploi du temps de son ami par coeur, alors qu'il ne l'avait eu sous les yeux qu'une fois, mais cela avait suffit au serdaigle pour tout notifier et conserver dans son cerveau. Lysander ne laissait rien au hasard. Il tournait encore dans le couloir, faisant les cents pas, pour décider ce qu'il allait bien pouvoir dire. Comment justifier sa présence ici alors qu'il n'avait même pas cours dans cette aile-là ? Enfin ça, Hugo ne le savait peut être même pas. Oui, il pouvait juste passer devant lui, faire l'enfant surpris, lui demander de ses nouvelles, oui, ça pouvait passer. Lysander était en train de s'en convaincre, quand il vit du coin de l'oeil Merry arriver. Un sentiment qu'il ne connaissait pas encore très bien se développa dans son coeur. Pourtant, il savait bien qu'il ne se passait rien avec Merry, Hugo le leur aurait dit ! Et puis, ce n'était pas parce qu'elle était intéressée par son ami qu'il devait lui faire la peau. Il se força à respirer calmement. Sauf que lorsqu'il se retourna, Hugo lui parlait. Le serdaigle se concentra uniquement sur les émotions d'Hugo, il semblait... mal à l'aise ? D'un côté, ça rassura Lysander, mais pour une courte durée.

Lorsque les lèvres d'Hugo s'écrasèrent sur celle de Merry le coeur de Lysander rata un battement, puis deux. Le souffle court, il sentit les larmes couler. Son monde n'avait plus aucun sens, comment Hugo avait pu lui faire ça ? Ne rien lui dire ? Le mettre devant le fait accompli. Ce couloir était plein d'élèves, les rumeurs allaient courir, tout le monde saurait et Lysander l'aurait appris de la sorte ? Même pas par son ami ? Ses ongles lui rentrent dans la peau, lui déchirant l'épiderme, mais toute douleur sera moins douloureuse que cette trahison. Hugo, avec Merry.

Lysander fait demi-tour et part en courant. Il doit trouver son frère. Le seul qui puisse le comprendre et l'apaiser. En chemin, il croise Lily, pourtant, à cause de ses larmes, il ne la remarque même pas. Quand il arrive enfin dans son dortoir, Lorcan est là, ils n'ont cours que dans une heure. Lysander se jette dans ses bras. « Lorcan, Lorcan, je l'ai vu » la suite est dite si faiblement que Lorcan doit tendre l'oreille « embrasser mery ». Son frère resserre son étreinte et reste sans prononcer le moindre mot. Que peut-il dire de plus de toute manière ?


Revenir en haut Aller en bas
 
La Fougère Extraterrestre
La Fougère Extraterrestre
MESSAGES : 62
INSCRIPTION : 07/11/2018
RÉGION : Tu as déjà vu Alien Théorie ? Ca te donnera une petite idée. ;)
CRÉDITS : Tata Grillade (mon double Humain)

UNIVERS FÉTICHE : Tolkien / HP / Des trucs et des trucs
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue



Hugo
Weasley

J'ai 16 ans et j'étudie à Poudlard, dans la maison  Gryffondor. Je suis en 6ème année et je m'en sors normalement. Sinon, grâce à mon trop grand sérieux, je suis Préfet et je le vis plutôt ... ça dépends des jours.

J’ai une grande famille : Des cousins farceurs, un oncle plus que célèbre, une mère pas commode, un père rochond, une soeur qui en colle plein la vue. Mais ça, tout le monde le sait déjà.


Nick Robinson ©️ Tata Grillade


Ce que lui avait appris cette histoire était assez éloquent. Ces hésitations avaient, contrairement à ce qu'il avait toujours voulu croire, un impact non négligeable sur ceux qui gravitaient autour de lui. Hugo avait oublié sans doute de se préoccuper de ceux qui lui étaient chers. Idiot de premier ordre... Cela l'avait peiné, trop en comparaison de l'affection défaillante envers Mery. Il avait fallu que ses amis entre dans la balance pour le faire agir, prendre cette décision. Et même ainsi, il estimait presque avoir trahi... lui-même peut-être bien.

Depuis, autour, cette étrange clarté avait été assimilé, et avait semblé convenir tant bien que mal. Les effusions sentimentales en public comme en privé avaient eu ce quelque chose d'habituel dont on pouvait s'accommoder... un peu, un tout petit peu. Hugo était rentré dans ce moule, il s'y était conformé avec vaillance un temps, malgré des objections sous-jacentes qui foisonnaient à présent d'autant plus que les mois passaient. Silence toujours, parce que son devoir accompli ne faisait pas si mal illusion jusqu’à récemment. Mery faisait-elle l'aveugle ou cela la contentait-elle véritablement ? Rien qu'une apparence malgré l'amitié sincère qui les liait. Hugo devait bien s'avouer que la jeune fille le laissait souvent de marbre... sans importance... C'était ainsi maintenant. Une image bienvenue dont chacun était le miroir.

Pourtant, ca faisait mal... là, en murmure, ça faisait de plus en plus mal. Alors, de nouveau Hugo avait pris la tangente. Trop occupé qu’il disait, et les excuses se multipliaient sans cesse, pratiquement inconsciemment. Faire de la peine ou des vagues n’était pas dans son tempérament. Il agissait toujours ainsi : en s’inventant des histoires et en se leurrant sur son compte pour le “bien” du reste du monde. L’air lui manquait et le Gryffondor courbait l’échine pour continuer malgré tout, presque courageusement, à contre sens.

Ce jour là, lorsque le jeune homme échoua finalement à l’ombre d’un saule, proche du lac, le temps était doux. Il avait couru partout une bonne partie de la journée, et cet instant de tranquillité semblait indispensable. Un peu solitude ne lui faisait pas de mal dans ce tourbillon constant de préoccupations. Beaucoup d’élèves étaient encore en cours à cette heure-ci, et si on excluait quelques personnes, le parc était loin de s'effondrer sous les troubles. Hugo les observa d’un oeil, longuement. Tout chez ses camarades paraissait limpide, de leurs rires à leurs inquiétudes sur le devoir du lendemain. Il soupira, enfin, à présent que personne ne pouvait entendre. Rose aimait bien trop Mery… Rose était Rose… Sa langue ne voulait plus se délier, malgré un besoin pressant qui lui ressemblait si peu. Ses secrets remontaient à la surface, bien trop virulents pour les exprimer sans mettre son image impeccable à mal. Son regard bifurqua vers le lac, si paisible. Ses pensés lui donnaient presque mal au crâne en plus d’écraser sa poitrine. Il ne savait pas… Il ne savait plus…

Revenir en haut Aller en bas
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3397
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, gif > captain rogers, signature > Crazyoilmachine

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (hp, hg, âmes vagabondes), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo



Lysander Scamander
J'ai 14 ans et je vis à Poudlard. Dans la vie, je suis en quatrième année chez les serdaigle et je m'en sors bien. Sinon je suis en train de tomber amoureux et je ne sais pas trop quoi faire.


thomas brodie-sangster ©️ SKATE VIBE
Il avait cru qu'il s'était habitué, qu'il pouvait gérer la douleur, mais chaque fois qu'il le voyait avec Merry son coeur se serrait. Au fur et à mesure du temps, il avait fini par mettre un mot sur ce sentiment : la jalousie. Il était totalement jaloux de Mery. Pourtant, pas une seule fois il n'en avait voulu à Hugo. Ce jeune homme était trop bien, Lysander savait bien qu'un jour Hugo finirait par trouver quelqu'un d'aussi bien que lui, il était presque heureux pour lui que Mery le regarde de la sorte, qu'elle passe du temps avec lui, parce qu'Hugo était vraiment un homme bon et merveilleux. Lysander était presque soulagé que d'autres s'en rendent compte et soulagé qu'Hugo badine, parce que sinon cela aurait voulu dire que le jeune serdaigle n'aurait jamais eu aucune chance. D'ailleurs, Lysander n'était pas sûr de vouloir une chance, il n'était pas sûr de vouloir poser ses lèvres sur celles d'Hugo, il ne faisait aucun rêve étrangement érotique, non, ce qu'il voulait c'était retrouver leur relation de complicité qu'ils avaient autrefois. Retrouver ces instants où Hugo s'occupaient d'eux. Qu'importe s'il partageait l'attention avec son frère !

Pourtant, Lysander ne s'était jamais habitué. Et plus il croisait Hugo dans le couloir, plus il avait mal. Hugo ne semblait même pas aller bien. Quand leurs regards se croisent Hugo souriait, mais Lysander savait que c'était faux, parce que lui le regardait quand le rouquin pensait être invisible, et Lysander sentait son doute. Après toutes ces années, il le connaissait si bien. Lysander ne comprenait que très peu les interactions sociales, les codes, les amitiés, il se trompait les trois quart du temps sur ce que les gens attendaient de lui, pourtant, en regardant Hugo, il savait ce qu'il ressentait. Etrange cette empathie qui ne se révélait que sur une seule personne. Enfin, cela s'expliquait facilement par le fait que cette même personne était le centre du monde de Lysander.

Les sentiments que le jeune blondinet développait au fur et à mesure étaient totalement neufs. Le jeune homme ne les comprenait pas tout à fait, d'ailleurs, il ne mettait pas réellement des mots dessus, il les acceptait juste et tenter de sourire. Alors, quand il vit Hugo s'éloigner, seul, vers le parc, Lysander n'hésita pas une seconde. Parfois, il se disait qu'il ressemblait à un voyeur, mais ce n'était tout de même pas de sa faute si Hugo passait dans son champ de vision chaque fois qu'il songeait à lui ? Qu'il regardait toujours là où était son ami ? Que ses pas le dirigeaient toujours dans la direction du jeune weasley ? De toute manière, Lysander ne se posait généralement pas beaucoup de question, il agissait seulement.

« Hey, j'espère que je ne te dérange pas ? Je peux m'assoir là ? » dit le jeune homme en s'approchant et s'asseyant. Ce n'est qu'une fois assis qu'il se rendit compte qu'il n'avait pas attendu la réponse. « Ça ne va pas. » soupira-t-il. Ce n'était pas une question, mais une affirmation. Il ne parle pas de lui, mais s'adresse directement à Hugo, il tend la tête vers son ami, signe qu'il est prêt à l'écouter se confier.


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Vivre, on veut tous vivre.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» « Vivre, c'est lutter contre les démons du coeur et du cerveau. »
» Dans toutes les larmes s’attarde un espoir. Vivre sans espoir c’est cesser de vivre. PV Amy
» Il faut vivre.
» Vivre parmi les fantômes... [Sleep =) ]
» ⊱ la fureur de vivre, la fureur d'espérer.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Harry Potter-
Sauter vers: