Partagez
 
 
 

 love of my life (ft; goldzmoon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
Morning Rain
Morning Rain
Féminin MESSAGES : 54
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 25
RÉGION : in taehyung's bed sorry not sorry
CRÉDITS : myself (avatar & icons profil)

UNIVERS FÉTICHE : univers réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t2390-n-u-m-b http://www.letempsdunrp.com/t388-blood-sweat-and-tears-fiches-personnages#4469
Tortue

love of my life (ft; goldzmoon) Empty


Minha
McDowell

j'ai 16 ans et je vis à busan, corée du sud. dans la vie, je suis étudiante au kyungnam high school et je m'en sors très bien dans la vie. sinon, je suis célibataire endurcit et j'le vis moyennement bien.

elle à sauté deux classes quand elle était petite ce qui fait qu'elle est en dernière année de lycée à son âge // c'est une grande timide qui n'ose pas avouer ce qu'elle ressent de peur d'être rejeté // ses seules amies le sont simplement parce qu'elle à de l'argent // elle est l'héritière d'une grande compagnie coréenne de renom // elle utilise le prénom de minha mais s'appelle en réalité phillipina // elle est moitié coréenne, moitié américaine.


© morning rain // ft. @goldzmoon
cela faisait plusieurs jours que la jeune americano-coréenne était en panique. elle avait perdu quelque chose de précieux à ses yeux, quelque chose qu'elle aurait aimé garder secret et qui était sûrement à l'heure actuelle, tombée dans les mains des mauvaises personnes. pourtant, elle ne désespérait pas vraiment de cette perte puisqu'elle était convaincu de retrouver cette chose assez rapidement. elle avait fouillé de fond en comble sa chambre. mit sans dessus-dessous ses affaires à la recherche de cette maudite lettre. une lettre me diriez-vous, rien de bien important ! sauf que pour minha, c'était grave d'avoir égaré ce bout papier. en réalité, la demoiselle avait cette fâcheuse habitude d'écrire des lettres aux garçons qui lui plaisaient et de les enfermer dans une boite à tout jamais, n'ayant ps le courage de la donner à la dite personne. alors oui, vous imaginez si quelqu'un tombait sur ça et avait l'idée de la donner à la personne à laquelle elle était destinée. une boule au ventre était apparut et après un moment de panique total, elle s'était dit que la lettre était peut-être restée coincée dans un bouquin de classe qu'elle avait laissé dans son casier à l'école. alors le lundi matin, elle s'était levée tôt et avait sauté dans le bus dès qu'il fut arrivé à son arrêt pour pouvoir foncé dans le lycée dès qu'elle fut sur place. elle tournait son cadenas à code jusqu'à ouvrir la porte en métal et fouiller de fond en comble tout ce qu'il contenait. rien, que-nenni, le néant. mais où était donc cette foutue lettre ?! elle tapait un grand coup de pied dans son casier, énervée avant que les gens ne la regarde de travers. la jeune femme était du genre très discrète mais cette fois-ci, c'était la goutte d'eau qui avait fait déborder le vase. son cerveau avait déraillé et la voilà à frapper des poings contre la porte avant se mettre à pleurer. bon sang, est-ce qu'elle l'avait vraiment perdue et qu'elle était tombée dans les mains de quelqu'un qui connaissait young-tae ? un frisson la parcourut de part en part avant qu'elle ne reprenne sur elle et referme son casier pour se rendre en classe.

à midi tapante, lorsque la cloche avait retenti dans tout le bâtiment, minha s'était rendu dans le réfectoire, ses écouteurs dans les oreilles, le best of de queen à fond pour s'isoler et essayer de penser à autre chose qu'à ce papier manuscrit qui pouvait la ruiner en quelques secondes. elle avait donc prit ce dont elle avait envie, c'est à dire un bibimbap, quelques kimbap et une soupe aux algues avant de régler à la caisse et s'était installée dans son coin avant quelques unes de ses "connaissances" ne viennent squatter à sa table. elle n'avait pas pour autant retiré ses écouteurs, le nez plongé dans son bol brûlant pour ne s'occuper seulement que de ce qu'elle pouvait mettre dans sa bouche. puis un brouhaha se fit entendre malgré la musique assez forte qui s'échappait de ses airpods, un brouhaha et quelques cris d'ailleurs mais bon, elle n'avait d'abord pas prêté attention à tout cela, bien trop occupée à manger. ce n'est que quand une fille tapota son épaule qu'elle daigna relever le visage, cuillère dans la bouche, l'air perdu, elle regardé la fille plus âgée en face d'elle qui lui faisait un signe de la main pour qu'elle tourne la tête. un sourcil arquée, minha se demandait ce qui pouvait bien se passer et soudain, elle se décida à regarder dans la direction indiqué par la fille et manqua de cracher sa soupe. ça aurait été clairement peu glamour. la brunette toisa de haut en bas la personne et se demandait si c'était bien réel avant de réaliser que oui. alors elle avala rapidement le liquide chaud puis retira ses écouteurs, se leva et se courba pour le saluer avant de déglutir. "sunbae-nim ?" furent peut-être les seuls mots qu'elle réussit à tirer de son gosier avant qu'elle ne mette pause à sa musique. qu'est-ce que young-tae faisait ici ? pourquoi se tenait-il devant elle comme si il avait envie de lui parler de quelque chose ? minha humecta sa lèvre inférieure avant de tirer néanmoins un sourire au garçon.
Revenir en haut Aller en bas
 
goldzmoon
goldzmoon
MESSAGES : 5
INSCRIPTION : 04/11/2018
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : université/city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Limace

love of my life (ft; goldzmoon) Empty


Park Young Tae
J'ai 18 ans et je vis à Busan, Corée du Sud. Dans la vie, je suis étudiant en astronomie et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt quand même bien.

Ancien quaterback au lycée - A un charme naturel - Timide - Sociable - Adore contempler les étoiles pour se vidée la tête ou pour simplement admirer leur beauté. - Étudiant à l’université de Dong-eui


ultraviolences ©️ @noctua
Il un jour de ça, Taehyung avait fait éruption chez moi , un sourire conspirateur collé au visage, ne présageant rien de bon à venir. Il faisait son petit con comme à son habitude, essayant de me faire passer un message en disant qu’il avait un truc pour moi , mais ne sait pas si je méritais de l’avoir ou pas. Comme je n’avais pas le temps de jouer à ces jeux de gamin, bien trop ancré dans mes études dont les travaux commençaient à s'empiler déjà dès les deux premières semaines. Alors je lui ai demandé d’aller directement à son point ou sinon j’allais lui botter ses sales fesses de crétin hors de ma chambre d’étudiant, plus qu'irrité qu'il me fasse chier comme ça. Finalement, ayant bien compris que ma menace était loin d’une plaisanterie, il sort de son sac une lettre dont mon nom était inscrit sur le dessus. Je ne reconnais pas l’écriture, mais je sais que c’était l’œuvre d’une fille vue sa propreté du comment était écrit chaque syllabe de mon nom en caractère hangeul. J’allais prendre la lettre pour y lire son contenue, mais Taehyung retire cette dernière hors de portée, me faisant, sans vraiment avoir le choix, promettre de l’aider à étudier, car bien que mon horaire était déjà assez plein comme ça, je comprenais les intentions de mon ami. Il avait sincèrement besoin de moi , car il voulait à tout prix terminer son dernière année au lycée et enfin rentré à l’université , ne voulant pas redoublé une deuxième fois.sa Par conséquent, j’accepte de l’aider par compassion, mais aussi par ma curiosité était bien piqué par l'inconscience de ce que contenait cette lettre. Finalement, il me la donne et je le congédie, ne voulant pas son nez fureter sur mes affaires et lire derrière mon dos. Ayant cramé ses intentions, il me fait une mine boudeuse auquel je réponds par un regard noir, ne marchant pas dans sa manipulation. Il hausse des épaules et part finalement sans demander son reste. Enfin seule, je déchire l’enveloppe et déplie la feuille qu’y était à l’intérieur. Bouche bée ,après avoir lu son intégralité, je toise la porte, pensant que Taehyung s’y trouve derrière, se moquant de moi pour avoir gobé l’histoire rien pour obtenir de moi ce qu’il voulait. Après avoir vérifié qu’il n’y avait pas mon idiot d’ami derrière ma porte, je retourne m'asseoir sur la chaise de mon bureau, encore abasourdi, réalisant enfin que ce n’était pas une plaisanterie. C’était vraiment Minha qui l’avait écrit ? Quand ? C’était récent ? Je ne pouvais savoir sachant que la lettre n’était pas daté. Je regarde l’heure, 11h49, j’avais encore le temps de me rendre à mon lycée à l’heure du dîner. Oui je me rappelle encore de l’horaire de ce dernier, difficile de l’oublier après 5 ans qu’il s’est bien imprégné dans ma tête. Je prends les clés de ma moto, ma veste, mon portefeuille et mon portable. N’oubliant pas non plus la lettre.

Dépassant un peu la limite demander, j’arrive en quelques minutes au lycée. Bien sûr , avec le bruit que faisait ma bécane, j’avais attiré les regards sur moi. De tout le monde. Malgré la gêne que je pouvais avoir avec leur air consterné de me revoir ici, je ne paye pas plus attention à eux, me dirigeant vers le réfectoire. Sans que je n’ai à le demander, les gens se poussaient de mon chemin d’un naturel déstabilisant, me rappelant des souvenirs de mes années passé ici. Arrivée aux portes de la cafétéria, je scanne la salle pour trouver Minha non loin , ses earpods aux oreilles, mangeant tranquillement dans son coin malgré que tout le monde ai arrêté leur activité pour m’observer. Ne m’ayant pas remarqué, la fille à côté d’elle lui tapa sur l’épaule pour attirer son attention sur moi. Surprise, elle avala de travers sa soupe, je grimaçais , concerné qu’elle ne s’étouffe pas. Finalement, elle reprend son souffle et me salua comme le veut la tradition. “Hum annyeong.’’ la saluais-je à mon tour en lui offrant un sourire amical. Vue son air mal à l’aise, je comprends vite qu’elle est loin d’aimer d’être le sujet des regards dans tout le réfectoire ou qu’elle se demandait pourquoi j’étais ici et précisément, pourquoi j’étais venu vers elle. “Euhhh , ça te dérange pas qu’on aille un peu plus loin” lui demandais-je en pointant du pouce derrière moi vers les portes de sortie. “J’ai besoin de te parler” il n’y avait rien de rassurant en prononçant ces mots, sachant le mythe qui se cachait dessus présageant toujours quelque chose de mauvais derrière. “T’inquiètes, c’est rien de grave” tentais-je de la rassurer , vue son air paniqué. Je n'étais vraiment pas doué avec les filles, malgré qu’on croit le contraire. Je me montrais toujours gentil et aimable, mais je vivais intérieurement une angoisse pas possible, ayant toujours peur de dire un truc stupide. Surtout, quand il s’agit de Minha.
Revenir en haut Aller en bas
 
Morning Rain
Morning Rain
Féminin MESSAGES : 54
INSCRIPTION : 23/02/2017
ÂGE : 25
RÉGION : in taehyung's bed sorry not sorry
CRÉDITS : myself (avatar & icons profil)

UNIVERS FÉTICHE : univers réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

http://www.letempsdunrp.com/t2390-n-u-m-b http://www.letempsdunrp.com/t388-blood-sweat-and-tears-fiches-personnages#4469
Tortue

love of my life (ft; goldzmoon) Empty


Minha
McDowell

j'ai 16 ans et je vis à busan, corée du sud. dans la vie, je suis étudiante au kyungnam high school et je m'en sors très bien dans la vie. sinon, je suis célibataire endurcit et j'le vis moyennement bien.

elle à sauté deux classes quand elle était petite ce qui fait qu'elle est en dernière année de lycée à son âge // c'est une grande timide qui n'ose pas avouer ce qu'elle ressent de peur d'être rejeté // ses seules amies le sont simplement parce qu'elle à de l'argent // elle est l'héritière d'une grande compagnie coréenne de renom // elle utilise le prénom de minha mais s'appelle en réalité phillipina // elle est moitié coréenne, moitié américaine.


© morning rain // ft. @goldzmoon
elle avait clairement la boule au ventre, un nœud atroce dans l'estomac qui lui donnait des nausées. elle se demandait bien la petite, qu'est-ce que l'ancien quaterback de l'équipe des holangi pouvait faire ici et surtout à l'heure du repas, devant sa table, à la regarder elle. ELLE ! pas une autre fille, pas une gamine bien plus belle qu'elle mais, elle, minha mcdowell, gosse de riche qui essayait de se faire passer pour inaperçu sur cette maudite planète. la brunette avait manqué de s'étouffer avec une algue lorsqu'elle avait croisé le regard du grand coréen et heureusement pour elle, elle avait rattrapé le coup en se forçant à avaler correctement ce qui risquait de passer de travers. elle s'était levée puis s'était courbé dans la plus simple des traditions, l'appelant sunbae-nim parce que oui, il était plus âgé qu'elle mais aussi plus expérimenté dans n'importe quel domaine. puis, elle avait buggé, attendant une réponse de la part du garçon qui n'avait pourtant pas fléchit un genou pour lui rendre son bonjour. bon, il lui avait dit verbalement, c'était déjà ça. mais... est-ce que ça commençait à sentir mauvais par ici ? oui. et minha était loin de s'attendre à ce qui viendrait par la suite des révélations. elle avait la gorge sèche et suppliait qu'il lui parle pour pouvoir prendre de quoi boire, de quoi s'hydrater avant de faire un malaise devant tout le monde mais, voilà qu'en ouvrant la bouche, il avait dit avoir besoin de lui parler, et évidemment, minha et sa timidité, un teint cadavérique venait de remplacer son teint de pêche habituel. parler ? comment ça parler ? de quoi surtout... se demanda-t-elle. sans en avoir vraiment conscience, elle hocha la tête positivement et pivota sur elle-même pour venir attraper son plateau et faire à nouveau face à l'étudiant. elle déglutit à nouveau avant d'hausser un sourcil comme pour lui dire qu'elle était prête à partir d'ici. mais bien sûr, durant leur marche quelque peu rapide -évidemment avec un géant d'un mètre quatre-vingt avec vous, pas de quoi marcher à pas de fourmi- le brouhaha avaient reprit, le silence s'était fait oublier pour qu'on entende parler d'eux. tout le monde se demandait bien ce que les deux coréens pouvaient foutre ensembles et si ensembles étaient le mot juste.

minha serrait ses doigts fortement contre les poignets en métal de son plateau avant de suivre le brun jusqu'à un arbre, son arbre fétiche à vrai dire, celui qu'elle avait décrété comme étant le sien depuis son arrivée dans ce lycée il y a de cela maintenant 3 ans. il y avait une table en bois ici et c'était l'occasion pour elle de continuer son repas si seulement, l'arrivée du garçon ne lui avait pas coupé l'appétit. parce qu'elle crevait la dalle la demoiselle et qu'elle se voyait mal aller en cours de sport cet après-midi sans n'avoir rien avalé et surtout, pour courir le ventre vide et se faire un joli petit malaise sur la piste rouge. elle finit donc par poser son plateau là, faisant signe au garçon de s'asseoir et checkant de temps à autre que personne ne les observe. en général, il était interdit de sortir du réfectoire avec les plateaux mais pour le coup, minha s'en fichait un peau beaucoup, elle voulait savoir ce que young-tae avait à lui dire. pourtant, si vous pensiez que c'était elle qui allait faire le premier pas, vous vous détrompiez. c'est une timidité maladive qui venait de la prendre de part en part et hormis avoir le nez une nouvelle fois fourré dans sa soupe, elle n'arrivait pas à porter le moindre regard vers le garçon qui lui plaisait depuis bien des années. c'était d'ailleurs la première fois qu'ils se retrouvaient seuls depuis la maternelle et elle ne se doutait pas que la lettre qu'elle avait écrite il y a quelques jours était en sa possession et qu'il l'avait eut par le biais de taehyung. ah, si elle le croise minah, jurez-vous qu'il entendra parler d'elle ! le brunette saisit alors ses baguettes puis attrapa une tranche de kimbap avant de la mettre dans sa bouche puis, parce qu'elle était bien trop polie, elle en saisit une deuxième qu'elle tendit au garçon avant d'enfin lui faire face tandis qu'il commençait à prendre timidement la parole. est-ce que lui aussi l'était ? "t'en veux ?" qu'elle lui demandait avant de se rendre compte que le moment était mal choisit alors, elle fit une petite moue et posa la rondelle dans un coin de l'assiette au cas où tae finirait par avoir un creux. parce qu'elle se doute, il était sûrement en train de louper lui-même son heure de repas pour venir la voir.
Revenir en haut Aller en bas
 
goldzmoon
goldzmoon
MESSAGES : 5
INSCRIPTION : 04/11/2018
CRÉDITS : little liars

UNIVERS FÉTICHE : université/city
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Limace

love of my life (ft; goldzmoon) Empty


Park Young Tae
J'ai 18 ans et je vis à Busan, Corée du Sud. Dans la vie, je suis étudiant en astronomie et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt quand même bien.

Ancien quaterback au lycée - A un charme naturel - Timide - Sociable - Adore contempler les étoiles pour se vidée la tête ou pour simplement admirer leur beauté. - Étudiant à l’université de Dong-eui


ultraviolences ©️ @noctua
Les bienfaits de ne plus être au lycée, c’est surtout que j’avais un horaire indépendant, qui suivais seulement la disponibilité du cours, mais que je pouvais moi-même choisir son emplacement, soit tôt dans le matin ou tard dans l’après-midi. J’étais plutôt quelqu’un de matinal, car mon attention était plus en alerte qu’en après-midi, surtout si j’avais la dalle. Donc la majorité de mon horaire était rempli le matin et j’avais la fin de ma journée de libre. J’étais souvent à la bibliothèque, car oui, je prenais très au sérieux mes études, vu le prix exorbitant pour un semestre, je ne voulais pas décevoir mes parents en ramenant un mauvais bulletin à la fin. Je n’allais pas non plus passé une éternité aux études, j’étais plus que pressé de mettre mon statut d’étudiant dans le passé et enfin travaillé avec un salaire plus haut que 10.50$ de l’heure qu’offrait mon emploi à la librairie du coin. Le seul petit bémol de ne plus être au lycée, c’est de ne plus croiser Minha dans les couloir. Chaque jour, je ne pouvais passer une bonne journée si je n'apercevais pas que sa silhouette au loin, de dos ou de face, même qu’un aperçu de sa tête parmi les autres, rien de voir une petite parcelle d’elle me donnait un petit boost de bonne humeur. Maintenant qu’on fréquentait deux établissements différent, j’ai du me résoudre à regarder son instagram (que j’ai pu trouver par des recherches un peu poussées, mais que j’ai trouvé tout de même). Ce n'était pas pareille, mais c’était tout de même ça. Je me rappelle encore l’époque de ma deuxième année au lycée, tandis qu’elle débutait sa première. La frappante transformation de mon amie d’enfance ne m'avait pas laissé indifférent. Sentiment répandu dans mon groupe de potes qui ne se sont pas gêné d’avoir des commentaires déplacés à son égard ou des regards un peu trop indécents qui a fait surgir une jalousie aiguë et violente. Jamais j’étais quelqu’un qui pouvait avoir la colère facile, ou même être froid, j’étais aimable au premier contact, donc l’avertissement,qui était sorti plutôt comme un grognement, si l’un d’entre eux oserait, ne serait-ce que posé qu’un doigt sur elle, je m’assurais que ça sera leur dernier jour. Leur air abasourdi a valu de l’or ,car jamais je m’étais adressé à eux de cette façon.Vu le traitement qu’ils servaient aux filles de notre année, ils devront passer sur mon corps pour oser en faire de même à Minha. Bien sûr après la surprise passé, j’étais la coqueluche de leurs moqueries. Ils avaient vue clair comme moi, comme dans un livre ouvert. Ils ont tout de suite compris que j’avais un kiff sur elle et ne se dérangeais pour m'agacer un peu à ce sujet. Bien sûr je les faisais taire avec un coup-de-poing bien placé, peu enclin à bavarder sur le sujet Minha. Ça ne les arrêtait pas, mais au moins ils avaient compris le message et ne lui courraient pas après.

Ayant eu cette lettre dans mes mains, un petit espoir à vu le jour. Je n’avais jamais osé poursuivre à demander de sortir avec elle. J’avais trop peur de m’emballer dans mes mots et effrayée. Car c’était toujours cette impression amère que ma présence la rendait mal à l’aise. Pas seulement aujourd’hui. Depuis l’heure où j’étais rendu en deuxième. On s’était éloigné l’été qui avait suivi pour une raison que j’ignore encore aujourd’hui. C’est arrivé, c’est tout. Quand je la croisais dans les corridors et la saluais. Elle en répondait de même, mais marchait d’un pas pressés par la suite, comme si le diable était à ses trousses. Ça m’a toujours laissé perplexe, sachant que je n’ai rien fait de spécial pour qu’elle se sente intimidée en ma présence. Comme je ne voulais pas la contrarier, j’ai gardé mes distances, la saluant de temps à l'autre, mais toujours à distance. Alors cette lettre m’a un peu surpris, car jamais j’aurais cru qu’elle ressentait des sentiments à mon égard. Cette fois-ci, j’avais besoin de réponse, je voulais savoir si c’était quelque chose du passé ou bien, c’était encore récent. “Non, c’est bon , mange” refusais-je gentiment, le ventre trop noué pour avaler quoi, ce soit. J’avais mal pris mon moment pour lui demander ça, mais je ne pouvais pas attendre plus longtemps. J’attendais qu’elle entame une bonne partie de son dîner avant de poursuivre. “J’ai trouvé ça” lui dis-je en posant la lettre sur la table avant de le glisser dans sa direction. “En fait, ce n'est pas moi qui l’ai trouvé, mais un ami” je grattais l’arrière de ma tête, essayant de chercher mes mots et proprement dire ce que je désirais vraiment savoir. “Hummm...je...euh.. Je voulais savoir si c’était vrai ou qu’une mauvaise blague de sa part” dis-je d’un faux rire jaune, espérant que ça ne soit pas le dernier choix.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


love of my life (ft; goldzmoon) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
love of my life (ft; goldzmoon)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Let your love come true
» LOUIS&EOWYN X I don't even need your love
» I'd risk my life for two things. Love and revenge. // Killian J. Flynn [Terminé]
» oh baby, you should go and love yourself.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Asie-
Sauter vers: