Partagez
 
 
 

 we'll build our dream from the ground up (ft. flora, chimay & mama marvel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
winter
winter
Féminin MESSAGES : 1160
INSCRIPTION : 10/06/2018
ÂGE : 19
RÉGION : montréal, qc, canada
CRÉDITS : avatar : kane. gifs profil : moi. signature : anesidora (code) & pando (icons) & welcome to night vale (citation)

UNIVERS FÉTICHE : science-fiction, fantasy, réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1824-winter-amor-vincit-omnia http://www.letempsdunrp.com/t1837-rps-de-winter#34053 http://www.letempsdunrp.com/t1918-personnages-de-winter
Winter

we'll build our dream from the ground up (ft. flora, chimay & mama marvel) Empty

Le contexte du RP
Mise en situation
La situation
La next gen c'est bien, le trio d'or c'est cool, les anciens c'est mieux. On connait tous l'histoire de Harry, de Sirius, d'Albus, de Scorpius, mais qu'en est-il de l'histoire de ceux grâce à qui tout a commencé? Qu'en est-il de Helga, Godric, Rowena, Salazar? Et si on s'intéressait à eux cette fois? Parce qu'après tout, qui n'a jamais voulu savoir comment ils en sont venus à se lancer dans la construction de la plus belle école de magie du monde (les fans d'Ilvermony, on vous dédicace ce rp :l:).

(mise en situation par Chimay :l: )

Contexte provenant de cette recherche


@Floradaigh @Chimay Bleue @Mama Marvel


† we found a little piece of heaven here. it is black, smooth, oblong. it hums a soft, but discordant note, and we are afraid to touch it.
Revenir en haut Aller en bas
 
winter
winter
Féminin MESSAGES : 1160
INSCRIPTION : 10/06/2018
ÂGE : 19
RÉGION : montréal, qc, canada
CRÉDITS : avatar : kane. gifs profil : moi. signature : anesidora (code) & pando (icons) & welcome to night vale (citation)

UNIVERS FÉTICHE : science-fiction, fantasy, réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1824-winter-amor-vincit-omnia http://www.letempsdunrp.com/t1837-rps-de-winter#34053 http://www.letempsdunrp.com/t1918-personnages-de-winter
Winter

we'll build our dream from the ground up (ft. flora, chimay & mama marvel) Empty


Rowena Serdaigle
J'ai 33 ans et je vis à Great Glen, en Angleterre. Dans la vie, je suis une sorcière et je m'en sors très bien. Sinon, je suis mariée et mère et je le vis plutôt bien.

we'll build our dream from the ground up (ft. flora, chimay & mama marvel) Tumblr_mcb0lf85Bq1r78t9ro11_r2_250

zhang ziyi ©️ inkessa

Rowena a écrit:
Salazar,

J'espère, tout d'abord, que tu te portes bien. C'est mon cas. Cela fait quelques temps que nous nous sommes écrits, ainsi je ne sais pas si tes dernières recherches t'ont menées vers l'autre bout de l'Angleterre, voire l'autre bout de l'Europe. Où que tu sois, j'ai néanmoins confiance que Sophie saura te retrouver. Sache qu'il me tarde d'entendre parler de tes dernières découvertes. Peut-être serait-il possible que, pour la première fois, nous en discutions en personne ?

Telle est, en fait, la raison de l'écriture de cette lettre ; je voudrais te convier à une rencontre, pendant laquelle je te présenterais un certain projet auquel je pense, je l'avoue, depuis quelques temps. Je ne peut pas tout expliquer dans cette missive, et en discuter de vive voix sera certainement plus aisé. Néanmoins, mes réflexions portaient principalement sur le triste fait que les familles sorcières sont souvent très éloignées les unes des autres, et que nous avons besoin de davantage de lieux rassembleurs. J'espère que ces mots attisent suffisamment ta curiosité pour que tu me fasses l'honneur de ta présence.

Sache que je compte également inviter ma chère amie Helga Poufsouffle. Elle soutient plusieurs valeurs que j'admire. Elle est également talentueuse et déterminée. La rencontre se fera à la taverne sorcière vers 18h, le premier du mois prochain. Tu me diras si tu peux être présent dans ta réponse.

Au plaisir d'avoir de tes nouvelles bientôt,
Rowena Serdaigle

Rowena posa sa plume d'un mouvement décidé, satisfait, et referma son pot d'encre. Elle roula le morceau de parchemin, puis attrapa la chandelle allumée pour faire couler de la cire et appliquer le sceau de sa famille sur la lettre. Lorsque ce fut fait, elle s'approcha de sa chouette, qui était perchée sur la fenêtre. Avec un fil, elle attacha la missive à la serre de l'animal. « Pour Salazar, Sophie. » L'oiseau hulula, puis fit battre ses ailes quelques coups avant de s'envoler.  Rowena alla ensuite chercher une cape qu'elle enfila pour se protéger de la température fraîche de l'extérieur, informa sa fille et la nourrice de cette dernière qu'elle serait de retour à temps pour le souper, puis transplana.

***

« Helga, bonjour. Je suis ravie de te revoir. Puis-je entrer ? » demanda-t-elle lorsque la femme en question répondit à la porte. Il était hors du commun que Rowena visite sans prévenir, mais maintenant qu'elle s'était décidé à mettre son projet en marche, elle était fébrile de le commencer. De plus, considérant la nature joviale d'Helga, Rowena ne pensait pas qu'une visite surprise la dérangerait beaucoup.

Elle laissa la femme l'accueillir à l'intérieur, donna quelques nouvelles de sa fille Helena lorsqu'Helga s'en enquit, demanda de ses nouvelles à son tour, mais le Soleil baissait déjà à l'horizon. « Je suis navrée de ma précipitation, mais je devrai partir bientôt, Helga, ainsi j'aimerais te parler de ce qui motive ma visite aujourd'hui. » Lorsque la femme acquiesça, Rowena se lança dans des explications brèves : « Ne trouves-tu pas que nous aurions besoin de davantage d'endroits sorciers, où nous pourrions utiliser notre magie sans nous limiter, sans avoir peur du regard des moldus ? J'aimerais... j'aimerais contruire un endroit. Plus grand que la taverne, ce serait un endroit caché mais connu de tous les sorciers. Mais j'ai besoin de l'aide de sorciers tout autant puissants que moi pour le faire. Serait-ce un projet qui pourrait t'intéresser ? »



† we found a little piece of heaven here. it is black, smooth, oblong. it hums a soft, but discordant note, and we are afraid to touch it.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3627
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 25
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, gif > captain rogers, signature > Crazyoilmachine

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (hp, hg, âmes vagabondes), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

we'll build our dream from the ground up (ft. flora, chimay & mama marvel) Empty


Helga Poufsouffle
J'ai 36 ans et je vis à ville, Angleterre. Dans la vie, je suis sorcière, plutôt douée. Sinon je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




rosamund pike ©️ january cosy
Assise sur son fauteuil, Helga parcourait du regard une missive de son très cher ami inventeur, qui aimait lui envoyer ses trouvailles avant de les proposer au tribunal magique. Helga appréciait toujours de donner son avis et d'être chère aux yeux de ses amis. Son elfe de maison l'interrompit dans sa lecture et elle se hâta de rejoindre la porte d'entrée.

« C'est un plaisir de te recevoir, chère Rowena. » lui dit-elle en lui tendant une tasse de thé encore fumant. Elles discutèrent de choses et d'autres, jusqu'à l'information vraiment importante. Helga sentit ses yeux briller et vit la même lueur dans ceux de son amie. Rowena avait bien raison, il fallait créer un lieu magique pour rassembler les sorciers. Helga songea directement à un village sorcier, mais elle n'alla pas au bout de ses pensées, croyant le projet trop gros pour être réalisé. « Je suis évidemment partante et sincèrement touchée que tu songes à moi. Puis-je inviter un ami à se joindre à nous ? C'est un duelliste hors paire et ses capacités magiques ne sont plus que remarquables ! » Godric serait intéressé, à coup sûr. Elles discutèrent rapidement encore, mais Rowena devait partir et Helga voulait coucher toutes ses idées par écrit, histoire de les avoir en tête pour la soirée.

Rowena lui donna l'endroit, la date et l'heure avant de repartir et une fois seule, Helga s'attabla et sortit son nécessaire à écrire, elle décida d'écrire en premier à son ami.

Helga a écrit:
Mon très cher Godric,

Rowena, une excellente amie, m'a fait part d'un projet qui pourrait vivement t'intéresser. Je ne t'en dis pas plus, les hiboux ne sont pas sûrs ces derniers temps, alors je te prierai de me faire confiance !

Nous nous retrouvons, avec un autre de ses amis, dans notre lieu si magique à Londres vers 18h. J'espère que tu sauras décoder le lieu, j'aime te faire travailler mon cher ami.

J'espère vraiment que tu te joindras à nous.

Helga.

La jeune sorcière plia sa lettre et sourit en songeant au mal qu'elle donnait à Godric, mais le jeune magicien aimait beaucoup les devinettes et il n'aurait aucun mal à trouver la taverne. Et puis, si la lettre tombait entre de mauvaises mains, elle n'aurait divulgué aucune information.


we'll build our dream from the ground up (ft. flora, chimay & mama marvel) 2a
Revenir en haut Aller en bas
 
Chimay Bleue
Chimay Bleue
MESSAGES : 79
INSCRIPTION : 15/10/2018
ÂGE : 20
RÉGION : Celle de la bière et de la pluie
CRÉDITS : Gipher

UNIVERS FÉTICHE : HP, TWD, Post-apo, les univers loufoques, etc...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue

we'll build our dream from the ground up (ft. flora, chimay & mama marvel) Empty


Salazar
Serpentard

J'ai 32 ans et je vis à Carrickfergus, en Irlande. Dans la vie, je suis sorcier et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à mon éternelle curiosité, je suis toujours en vadrouille et je le vis plutôt avec plaisir.

Informations supplémentaires ici.


Sam Claflin ©️Moi c:

La sibérie, avec son froid glacial, ses déserts où il n’y avait pas une âme à des kilomètres à la ronde, Salazar en était tombé amoureux. C’était la deuxième fois qu’il s’y rendait, dans le cadre de ses recherches sur une magie qui tirerait son pouvoir des forces élémentaires de la nature. Le grand brun avait toujours toujours trouvé affligeant qu’il n’y ait pas plus d’expériences lancées dans ce domaine. La puissance contenue dans un fleuve, celle présente dans la terre gelée sur laquelle il se tenait, celle d’un ciel d’orage : il y avait tant de pouvoir à cet état brut, et Salazar était persuadé que les avancée dans les théories de magiques seraient formidables, si seulement tout cela pouvait être plié au désir des sorciers. C’est ainsi perdu dans ses réflexions que le trouva la pauvre chouette, de toute évidence épuisée. L’homme, en voyant l’animal, sut immédiatement d’où elle venait. Il transfigura une petite cage ornée à partir de trois pierres et, quand elle se posa enfin, y transfera l’oiseau avant de transplaner dans la seule auberge magique de la région. Une fois arrivé, il demanda à l’hôtelier de l’eau et un repas pour l’animal avant de monter dans la chambre qu’il occupait pour son séjour. Une fois le feu logé dans la cheminée et les bougies allumé, il prit place dans la chaise inconfortable en métal forgé qui faisait face à l’unique autre meuble de la pièce, une rustique table branlante dont le bois humide avait gonflé avec le temps. S’emparant de la lettre, il s’attela à sa lecture puis, après l’avoir finie, pris s’empara d’une plume et d’un bout de parchemin pour écrire sa réponse.

Salazar a écrit:
Rowena,

Sophie est sans nul doute l’être le plus robuste et fidèle qu’il m’ait été donné de voir. Son voyage a été rude, mais je peux t’assurer que je lui offrirais confort et sommeil plus que mérités avant de la laisser reprendre son envol vers paysages britanniques. Tu me prends sur le fait et je dois t’avouer que j’ai encore fui notre verte patrie pour des contrées lointaines. Mes recherches portent toujours sur la thèse exposée dans ma dernière lettre et les découvertes que j’ai faites sont absolument fascinantes. Je pense être à l’orée d’une grande avancée, enfin, et ne manquerait de t’en faire part quand nous nous rencontrerons.

Je dois encore une fois t’avouer quelque chose : si toute autre personne m’avait fait cette demande, je l’aurait probablement ignoré ou lui aurait répondu que mes recherches importaient trop pour être interrompues à un moment aussi crucial. Cependant, au fil de notre correspondance, j’ai appris à ne sous-estimer ni ton intelligence ni tes idées. Je ne te ferais donc pas l’injure de douter de ta pensée et vais hâter mon départ afin de pouvoir assister à cette réunion officieuse. Tes quelques mots ont piqué mon intérêt, et je ne saurais me pardonner de ne pas prendre part à un projet si ambitieux. Je me permettrais d’en souffler un mot à une connaissance qui pourrait être utile dans l’avancée de ces desseins : il serait profitable d’avoir autant de grands esprits que possible à la table, non?

Avec toute mon amitié,
Salazar

P.S : Helga Poufsouffle? Celle qui est derrière les nouvelles théories des créatures magiques? Celle dont on me dit qu’elle murmure à l’oreille de tous les grands esprits britanniques? Si je n’étais pas sûr d’être présent avant, je le suis maintenant. Cela fait des années que je souhaite commencer une correspondance avec elle sans jamais prendre le temps de le faire.

Une fois cette première lettre écrite, il prit une autre feuille pour consigner quelques mots, une missive plus courte que la précédente.

Salazar a écrit:
Godric,

J’ai eu une discussion des plus fascinantes avec la communauté magique de Sibérie. Une grande duelliste - je dirais, sacrilège, peut-être même plus grande que toi - m’a montré des techniques absolument époustouflantes et tout à fait éloignées du style britannique. J’en ai fait quelques diagrammes qui je pense pourrait t’intéresser. Je te propose de te les donner en personne lors d’une réunion organisée par une de mes correspondantes où je pense que ta présence pourrait être avantageuse. Cette personne m’a aussi informé qu’elle conviera Miss Poufsouffle, une dame dont la renommée est formidable et n’a probablement pas dû t’échapper. Si tu es intéressé, je te communiquerais l’adresse et l’heure.

Salazar

Il posa enfin sa plume et ferma les paupières. Avec le temps que la pauvre chouette avait mis pour le joindre, s’il souhaitait assister à cette réunion, il lui faudrait partir dans les deux à trois jours au plus tard. Transplaner était d’une utilité redoutable, mais le trajet était bien trop long pour être fait en une fois. S’il ne voulait pas s’épuiser, il lui faudrait au moins une semaine. Se levant, il entreprit donc de ranger les quelques affaires qu’il avait amené, décidé à lever le camp le lendemain en fin d’après midi, après un dernier périple dans les steppes sibériennes.


Revenir en haut Aller en bas
 
Floradaigh
Floradaigh
Féminin MESSAGES : 138
INSCRIPTION : 07/10/2018
RÉGION : franco-suisse
CRÉDITS : © pizza planet (avatar) solosands (signa)

UNIVERS FÉTICHE : city, fantasy, historique, dérivé de séries, i'm open
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue

we'll build our dream from the ground up (ft. flora, chimay & mama marvel) Empty


Godric
Gryffondor

J'ai 31 ans et je vis à Dartmoor, Devon, UK. Dans la vie, je suis un sorcier et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à mon intarissable énergie et mon sérieux, je suis un duelliste accompli et je le vis plutôt avec satisfaction.

Informations supplémentaires ici.


André Hamann ©️ Yumita


La course du soleil déclinait dans le ciel, perturbée par des jets colorés qui s'élançaient de part et d'autre de la lande. Une symphonie bariolée d'étincelles qui jaillissaient, accompagnée de roulades, de grondements à voix basse et de transpiration. Beaucoup de transpiration. Galdern était un honnête combattant, bien trop souvent sur ses gardes, vif mais pas assez attentif à son environnement. Une racine discrètement surélevée de son emplacement d'origine et sa cheville s'y accroche, faisant ployer son corps sur le sol. Il n'aura malheureusement pas le temps de s'en relever qu'une baguette ploie sur le haut de son torse revêtu du cuir brun, le faisant soupirer de dépit. « Tu triches, Godric. » bougonne-t-il comme un enfant, se redressant en position assise, les bras croisés dans son giron. Un sourcil est haussé dans sa direction suivi d'un rire qui ressemble à s'y méprendre à un aboiement, se répandant dans la vallée dissimulée par une enceinte de forêt. « Je ne triche pas, Galdern, j'utilise simplement ce que la nature m'offre, à mon avantage. Garde cela à l'esprit, c'est quelque chose qui pourrait t'être utile dans certaines situations. » répond le grand blond, son pétillant regard vert posé sur son apprenti. Il oubliait parfois que le temps apportait l'expérience et que de tendre les mains en pensant que les compétences apparaîtront de nulle part, était une utopie. La magie, comme tout le reste, s'apprenait en temps et en heure.

C'est sur le chemin du retour, galopant à vive allure, qu'ils aperçoivent deux silhouettes fendre l'air pour rejoindre leur direction. Ralentissant la cadence, fronçant les sourcils, Godric glisse son bois de noyer de son fourreau, méfiant, avant de rengainer à l'apparition de deux volatiles bien différents l'un de l'autre. Avec un sourire, il intercepte les missives, grattant les crânes plumeux des hiboux messagers, s'attardant sur place pour dévaler les parchemins des yeux. Helga aimait toujours autant s'amuser de mystères et faire travailler sa matière grise, Salazar semblait étrangement impatient, bien plus qu'à l'ordinaire. Ses mots d'habitude teintés d'une retenue piquante paraissaient plus adoucis, même s'il ne peut empêcher une grimace à la mention de la duelliste scandinave. Ses informations avaient intérêt à être prometteuses. Il attendit d'être arrivé dans sa demeure avant de prendre le temps de répondre à son correspondant au visage encore inconnu puis à la blonde au regard si tendre.

Godric a écrit:
Salazar,

Je suis impatient de déchiffrer tes diagrammes, j'en viens même à vouloir aller la rencontrer de mon propre chef pour me mesurer à elle directement. Tu sais toujours comment attiser ma curiosité. Un message d'Helga m'est également parvenu, à propos de cette fameuse réunion. J'en serai, de toute évidence, vous avez l'art et la manière de savoir comment me tenter à de nouvelles aventures.

Nous nous rencontrerons donc là-bas, cher Serpentard. Si tu ne te transformes pas en glaçon d'ici-là.

Godric

Godric a écrit:
Ma douce Helga,

Rater une occasion d'apprécier ta compagnie ? Que nenni.
Je serai là. Tu faiblis dans tes mystères, très chère.

Godric

Laissant les lettres cachetées s'envoler vers leurs destinataires, sa chouette chevêche disparaissant dans la nuit, il s'étire comme un chat avant de glisser sa cape couleur carmin sur le porte-manteau. Une excitation étirant ses tentacules à l'intérieur de son estomac à la mention de ce rendez-vous. Il allait retrouver la dame Poufsouffle, il allait enfin rencontrer Salazar. Et avoir le fin mot sur ce projet soufflé par ladite Rowena. Comptant les jours et les minutes qui restaient à patienter en attendant le moment fatidique. L'esprit moins éclairci qu'à l'accoutumée jusqu'à ce que l'heure précisée dans la missive d'Helga soit bientôt atteinte.

La taverne sorcière était un endroit chaleureux, dissimulé dans le Londres sorcier, lieu de rassemblent des magiciens souhaitant partager quelques conversations autour d'une pinte de bièraubeurre ou d'un verre de Whisky pur Feu. Légèrement sombre, encastré entre deux bâtisses, il était néanmoins animé et agréable pour qui souhaitait décompresser d'une rude journée. Ou se réunir autour d'un mystérieux projet, dans le cas de Gryffondor. Poussant la porte, les regards se tournent machinalement vers lui, quelques têtes s'abaissant dans des salutations discrètes, auxquelles il répond tout aussi simplement. Son regard se porte sur toute la pièce avant de se poser sur une silhouette à la longue chevelure de blé et il fend la foule pour la rejoindre. « Helga, ma douce ! » chantonne-t-il en arrivant, attrapant la taille de la dame pour la faire valser d'un tour entre ses bras forts, tout pétillant de joie qu'il est. Avant de la déposer avec un doux sourire coupable et se retourner vers la brune d'origine exotique qui l'accompagne. S'abaissant pour baiser doucement sa main pâle, levant les yeux sur son visage d'un charisme sévère. « Et vous devez être Rowena. Enchanté de vous rencontrer, vous l'instigatrice de cette réunion. » déclame-t-il avec une nonchalance qui tranchait avec sa haute stature, son faciès solaire et avenant. « Godric Gryffondor. »


Spoiler:
 



let's get so much feelings ☩
Revenir en haut Aller en bas
 
winter
winter
Féminin MESSAGES : 1160
INSCRIPTION : 10/06/2018
ÂGE : 19
RÉGION : montréal, qc, canada
CRÉDITS : avatar : kane. gifs profil : moi. signature : anesidora (code) & pando (icons) & welcome to night vale (citation)

UNIVERS FÉTICHE : science-fiction, fantasy, réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1824-winter-amor-vincit-omnia http://www.letempsdunrp.com/t1837-rps-de-winter#34053 http://www.letempsdunrp.com/t1918-personnages-de-winter
Winter

we'll build our dream from the ground up (ft. flora, chimay & mama marvel) Empty


Rowena Serdaigle
J'ai 33 ans et je vis à Great Glen, en Angleterre. Dans la vie, je suis une sorcière et je m'en sors très bien. Sinon, je suis mariée et mère et je le vis plutôt bien.

we'll build our dream from the ground up (ft. flora, chimay & mama marvel) Tumblr_mcb0lf85Bq1r78t9ro11_r2_250

zhang ziyi ©️ inkessa
« Je suis contente tu sois enthousiaste, » répondit Rowena avec un sourire lorsque Helga lui dit qu'elle était partante. « Bien sûr que j'ai pensé à toi, » ajouta-t-elle ensuite simplement. À ses yeux, c'était une évidence que, pour un tel projet, elle voudrait Helga à ses côtés. Enfin, elle termina : « Oui, toute aide est la bienvenue - tout particulièrement si cette aide vient d'un sorcier aussi admirable, comme tu sembles le décrire. » Rowena devait s'avouer curieuse de rencontrer cette personne dont Helga parlait avec tant d'ardeur...

Leur rencontre ne s'éternisa pas. Après un court temps de conversation supplémentaire, Rowena remercia Helga pour l'accueil chaleureux et le thé, puis transplana pour revenir chez elle. Elle arriva juste à temps pour manger au même moment que son mari et Helena, qui étaient déjà à table.

***

Sophie revint la veille de la rencontre. La chouette était épuisée mais forte. Rowena ne savait pas jusqu'où l'oiseau avait dû se rendre pour retrouver Salazar, mais elle avait confiance que ce dernier en avait bien pris soin. Elle lut la réponse sans tarder. Elle sourit lorsque Salazar complimenta Sophie. Puis, la mention de ses dernières recherches raviva l'impatience que Rowena ressentait pour la rencontre prochaine. Elle fut flattée qu'il accorde assez de confiance à elle et ses idées pour qu'il accepte sa demande à un moment qui semblait, pour lui, être très contrariant. Elle ne put qu'agréer lorsqu'il mentionna les avantages d'avoir avec eux le plus d'esprits brillants possibles - le même point avait été soulevé lors de sa rencontre avec Helga.

Rowena fut également contente que Salazar reconnaisse le nom de la Poufsouffle et les exploits accomplis par cette dernière. Elle était certaine que cette rencontre serait enrichissante pour chacun des sorciers autour de la table, le lendemain. Elle ne jugea pas nécessaire d'écrire et d'envoyer une réponse : il ne restait qu'une poignée d'heures avant qu'ils ne puissent se parler de vive voix. Rowena appela son elfe de maison, qui apparût avec un bruit de craquement. « Oui, maîtresse ? » dit-il en s'inclinant devant elle. « Rends-toi à la taverne - tu sais laquelle - et modifie la réservation que j'ai faite auprès deux, s'il te plait. Nous serons cinq au lieu de quatre. » L'elfe hocha la tête et disparut pour exécuter son ordre.

***

Pour être tout à fait honnête, Rowena n'était pas une grande amatrice de la taverne socière. Le concept de base était bien, et elle s'en était inspirée pour le projet qu'elle allait mettre en marche dès ce soir, mais dans les faits... Elle trouvait l'endroit trop petit, trop bruyant, trop mouvementé. Mais la taverne n'avait pas de meilleur équivalent, pas pour une rencontre entre cinq sorciers puissants qui discuteraient du sujet qu'elle voulait qu'ils abordent. « J'ai une réservation au nom de Rowena, » dit-elle à la serveuse au bar. Rowena ignora les regards qui se posaient sur elle, appréciatifs ou admiratifs ou surpris. La serveuse hocha la tête et pointa une table au fond, où Rowena put voir qu'une figure féminine était déjà installée ; Helga était arrivée avant elle.

Rowena fit son chemin vers l'arrière de la salle, contournant les serveurs et les clients enjoués. Sa baguette était dans sa manche, mais elle était bien tentée de la prendre en main ; elle n'aimait pas être bousculée, être frôlée sans prévenir dans le chaos des commandes et des déplacements. Elle finit cependant par arriver jusqu'à la table, et elle se détendit à la vue d'Helga. « Ta ponctualité a devancé la mienne, ma chère. » Elle s'installa devant la femme.

Elles n'eurent, cependant, pas bien le temps d'entamer une quelconque discussion, qu'un homme qui lui était inconnu s'avança jusqu'à elles. Rowena releva un sourcil amusé à la salutation enjouée qu'il échangea avec Helga. Puis, il s'abaissa et déposa un baiser sur sa main. L'estime de Rowena à l'égard de l'homme monta légèrement, à cette salutation plus délicate. La soirée aurait définitivement commencé avec davantage d'hostilités s'il avait tenté de la faire danser comme Helga. Il se présenta avec galanterie. Il était charmant. « Je suis, en effet, l'instigatrice, » confirma-t-elle. « Rowena Serdaigle. Enchantée également. » Elle reconnut son nom. Ses exploits étaient connus à travers l'Angleterre. Puisque c'était Helga qui l'avait recommandé, Rowena n'avait jamais vraiment douté de ses talents, mais elle fut tout de même soulagée que ses prouesses magiques viennent de pair avec une élocution élégante.

« Il ne manque désormais plus que Salazar et son invité à lui, » annonça-t-elle et, d'un geste de la main, elle invita Godric à s'asseoir à la place qu'il désirait. Elle ne prit pas la peine d'introduire Salazar avec ses titres et ses exploits ; il pourrait bien le faire lui-même à son arrivée. Elle était bien curieuse de voir qui l'accompagnerait ; elle savait qu'il fallait beaucoup pour que Salazar tienne quelqu'un en estime.



† we found a little piece of heaven here. it is black, smooth, oblong. it hums a soft, but discordant note, and we are afraid to touch it.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3627
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 25
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, gif > captain rogers, signature > Crazyoilmachine

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (hp, hg, âmes vagabondes), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo

we'll build our dream from the ground up (ft. flora, chimay & mama marvel) Empty


Helga Poufsouffle
J'ai 36 ans et je vis à ville, Angleterre. Dans la vie, je suis sorcière, plutôt douée. Sinon je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




rosamund pike ©️ january cosy
Helga arriva la première au lieu de rendez-vous. La sorcière aimait être en avance pour voir arriver chaque personne, c'était un trait de famille apparemment. En plus, le tavernier lui avait montré la table la plus éloignée, chaque invité devrait se faufiler au milieu des autres personnes plus au moins bruyante et déjà éméchées. Helga n'avait devant elle que la carte, elle boirait en même temps que ses comparses, évidemment. Quand la porte s'ouvrit pour laisser passer Rowena, Helga se permit un sourire. Son amie n'était pas un de celles qui passent inaperçue. Elle intrigue, elle subjugue, elle étonne. Quand Helga était arrivée, son capuchon encore sur sa tête cachant ses cheveux blonds, personne ne l'avait dévisagée de la sorte, mais Rowena ne se cachait pas, elle étincelait. Elle sourit de toutes ses dents et salua chaleureusement son amie. Il ne fallut pas plus de temps à Godric de se montrer. Jovial, heureux, grandiose, il n'eut pas besoin de demander de la place pour passer, non, chacun se mettait sur le côté instinctivement. Ce qui lui permit de faire danser Helga. Elle rit avec délice et déposa un baiser sur son front quand elle fut soulevée en l'air. Ils se connaissaient depuis si longtemps, que parfois Helga se demandaient s'ils n'étaient pas frères et soeurs. « Heureuse de te revoir, mon cher ami ! » souffla-t-elle en se rasseyant. Elle n'eut pas le temps de voir la tête de Rowena, que déjà Godric se conduisait en parfait gentleman. « Je suis heureuse que vous vous rencontriez enfin, depuis le temps que je suis persuadée que vous vous entendrez bien. Valeureux Godric, conte nous tes derniers exploits, tu étais dans le Nord ? » Elle est comme ça Helga, elle veut tout savoir, tout connaître, non pas pour alimenter les ragots mais pour se comprendre ce que ses amis vivent. Et puis, comme cela, elle détourne l'attention de sa propre personne, afin de mettre les autres en avant.

Elle songe au dernier invité, au quatrième nom. Salazar. Il résonne dans son esprit comme une musique douce, elle ne le connaît point sinon de réputation, mais pour qu'il intrigue Rowena, c'est forcément quelqu'un d'intéressant et de très intelligent. Et Helga aime les esprits brillants parce qu'ils ne fonctionnent jamais de la même manière que le sien et qu'elle aime comprendre les rouages et mécaniques.


we'll build our dream from the ground up (ft. flora, chimay & mama marvel) 2a
Revenir en haut Aller en bas
 
Chimay Bleue
Chimay Bleue
MESSAGES : 79
INSCRIPTION : 15/10/2018
ÂGE : 20
RÉGION : Celle de la bière et de la pluie
CRÉDITS : Gipher

UNIVERS FÉTICHE : HP, TWD, Post-apo, les univers loufoques, etc...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue

we'll build our dream from the ground up (ft. flora, chimay & mama marvel) Empty


Salazar
Serpentard

J'ai 32 ans et je vis à Carrickfergus, en Irlande. Dans la vie, je suis sorcier et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à mon éternelle curiosité, je suis toujours en vadrouille et je le vis plutôt avec plaisir.

Informations supplémentaires ici.


Sam Claflin ©️Moi c:

Salazar fendait les rues sales de Londres d’un pas vif, une épaisse cape de fourrure sur les épaules. Le voyage du retour ne s’était pas passé comme il l’avait prévu, et il venait juste de remettre les pieds sur le sol britannique. Des problèmes dans une auberge du Saint Empire avait bien failli lui coûter plus que quelques pièces, le retenant sur place pendant quatre longues journées, le forçant à prendre une route alternative. Les moldus n’en finissaient pas de le dégouter avec leurs guerres, leur violence. Tels des animaux s’abboyant les uns sur les autres. Il n’avait pas eu de retour de Rowena ou de Godric. Si cela ne l’étonnait pas de la part de la dame, qui avait sans doute trouvé peu utile d’envoyer une lettre aussi proche de la date butoire de leur rencontre, c’était plus fâcheux concernant son correspondant masculin. Il ne pensa que, ayant transplané tant de fois en si peu de temps, la pauvre chouette en possession de la missive lui étant destinée n’avait pas réussi à le rattraper. Autant de contre temps avaient eu le don d’empoisonner l’humeur de l’homme et c’est avec un regard noir qu’il traversait la foule afin de rejoindre le lieu du rendez-vous. Le seul baume qui pourrait l'apaiser ce soir serait la compagnie de personnes de talent, dont l’ambition égalait celle qui l’animait.

C’est à quelques pas de la taverne qu’une toute jeune fille eu le malheur de foncer droit sur le grand homme, sa bouche rose formant un “o” de surprise, ses yeux passant des jambes au torse pour finir sur le visage de Salazar. Ce dernier sentit sa bouche se crisper en un rictus mauvais. Se penchant, il attrapa la demoiselle par l’épaule.
“Alors, petite chose, l’animal t’ayant donné naissance ne t’a donc pas appris qu’il y a des gens dans ce monde qu’il vaut mieux éviter? Sais-tu ce qui arrive à celles qui sont assez stupide pour ne pas écouter leur mère?”
L’enfant avait les yeux écarquillés. Elle ne pleurait pas, ce qui était tout à son honneur, mais n’en semblait pas loin. Il laissa échapper un petit son de dégoût avant de lâcher l’épaule de la jeune fille et de se relever.
“Va, et fais attention, où ta mère n’aura plus jamais l’occasion de te dire quoi que ce soit.”
L’enfant détala et Salazar fit les dernier pas qui l’emmenèrent jusqu’à la taverne.

L’odeur de magie qui s’échappait du lieu était la seul chose qui avait le don de détendre l’homme avec autant d'efficacité. A force de voyages, il avait eu à faire à tant d’endroits de ce type dans ses voyages, bruyants, odorants et vivants, qu’ils étaient étrangement les seuls où il se sentait réellement chez lui. Salazar ota la fourrure qui lui tenait désormais trop chaud, l’accrochant à l’entrée, avant de se frayer un chemin entre la multitude de personnes dans le lieu. Les individus qui le croisait se poussaient, un sourire sur les lèvres, comme s’il étaient amis depuis des années. Sa contenance avait cet effet : grand mais pas imposant, charmant mais pas intimidant, un visage en apparence des plus sympathique. Cela pouvait s’avérer être aussi utile que désagréable, quand on était aussi dur avec la race humaine que l’était Salazar. Il regardait passer les têtes, cherchant à reconnaître quelqu’un qu’il n’avait jamais vu. Puis son regard s’accrocha à une table, vers le fond de la salle. Le charisme qui se dégageait des trois personnes qui y étaient rassemblées ne laissait aucun doute quand à leur identité. Il fendit l’espace, allant à leur rencontre. Leurs regard curieux se tournèrent vers le nouvel arrivant et il leur offrit un sourire, se tournant vers la plus sévère des deux femmes, une dame d’une autre contrée à la beauté un peu froide, dont le visage correspondait à celui qu’il pouvait imaginer derrière les lettres qui lui avait été envoyé.
“Rowena, si je ne m’abuse? Salazar, je suis absolument enchanté d’enfin pouvoir mettre un visage sur le nom de celle qui m’a accompagné dans tant de recherches. Je vous prie d’excuser mon retard, mon retour a été plus compliqué que je ne le pensais.”
Il s’empara délicatement de la main de la dame, l’effleurant des lèvres. Geste qu’il répéta avec la deuxième femme de l’assemblée. Une blonde au regard doux, dont le charme était comme l'opposé celui de Rowena Serdaigle.
“Miss Poufsouffle, c’est un honneur d’enfin vous rencontrer. Votre réputation vous précède.”
Il tendit la main à la dernière personne, un homme solide et a l’aspect jovial, dont la poigne se révéla être des plus ferme.
“Salazar Serpentard, et vous êtes?”


Revenir en haut Aller en bas
 
Floradaigh
Floradaigh
Féminin MESSAGES : 138
INSCRIPTION : 07/10/2018
RÉGION : franco-suisse
CRÉDITS : © pizza planet (avatar) solosands (signa)

UNIVERS FÉTICHE : city, fantasy, historique, dérivé de séries, i'm open
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue

we'll build our dream from the ground up (ft. flora, chimay & mama marvel) Empty


Godric
Gryffondor

J'ai 31 ans et je vis à Dartmoor, Devon, UK. Dans la vie, je suis un sorcier et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à mon intarissable énergie et mon sérieux, je suis un duelliste accompli et je le vis plutôt avec satisfaction.

Informations supplémentaires ici.


André Hamann ©️ Yumita


La taverne était remplie de bruit, de mouvement, d'une agitation qui lui était propre et c'était tout bonnement revigorant. Le point de rendez-vous de la population sorcière anglaise, là où se trouvait la plus grande concentration de mages au mètre carré. Il attirait l'attention, avec ses cheveux clairs, tirant presque sur le cuivre et ses immenses yeux d'un vert saisissant. Mais ce qui charmait, c'était son sourire, chaleureux et rempli d'une joie sincère, d'un amusement à la vue de toutes ces silhouettes amassées dans la même pièce. Il ressentait la magie vibrer dans l'air, comme des volutes de fumée qui s'échappaient de tout un chacun. Traversant la foule qui s'écartait sur son passage, impressionnée par la puissance qui s'échappait de chaque foulée, de chaque petit mouvement. Son visage soudainement éclairé par la présence de la blonde au visage si doux qu'il rappelait une mère à celui qui posait ses yeux sur elle. D'une générosité sans failles, d'une tendresse à jamais inoubliable. Helga était devenue une amie précieuse, qu'il chérissait comme une soeur à la moindre occasion.  « Les années qui passent ne font que rendre d'autant plus justice à ta beauté, mon amie. » répond-il avec un sourire ravageur. Il aimait charmer, mais ses mots étaient remplis de vérité. Il l'avait connue plus jeune mais le poids du temps ne faisait que raffermir sa joliesse. Puis il se tourne vers la froide dame qui l'accompagne, son énergie remplie de fraîcheur surprenant venant trancher avec le sourire sage et bienveillant qui étire ses lèvres. Sa logique déterminant son identité comme celle de l'organisatrice de l'événement, qui acquiesce à sa question. Et l'inlassable et frétillante curiosité de son amie pour ses aventures l'atteint à son tour et il se laisse tomber sur l'une des chaises vacantes avec délectation.  « Je me rendais à Durham pour visiter mon ancien maître de duel quand je suis tombé sur des vagabonds qui transportaient un jeune dragon visiblement maltraité. Et tu connais la défection que j'ai pour ces gens-là, Helga. » il commence, un repli amer secouant sa bouche. « Après un combat épique contre ces malfrats, j'ai fini par me retrouver avec un dragon à qui j'ai redonné sa liberté dans un endroit reculé et un apprenti, qui avait apparemment tout vu de la scène. Il s'appelle Galdern. » il décrit, de manière si vivante qu'on s'imagine la scène avec une grande netteté. Il s'approche du centre de la table, posant sa main contre sa bouche pour faire barrage malgré le ridicule de la situation et ses mots suivants s'approchent plus du murmure. « Il est jeune et impatient, mais par Merlin, je commence déjà à m'attacher à lui. » Godric était un être sensible, derrière cette couche de muscle et cette pilosité d'un blond foncé qui lui donnait un air brut, sauvage. Les inclinaisons de son coeur étaient puissantes et il n'y avait rien qu'il ne puisse y faire, quel qu’en soit la nature.

Puis la porte s'ouvre à nouveau et un homme rentre, déposant une épaisse fourrure sur la patère avant de s'avancer dans sa direction. Un frisson traverse le long de son épine dorsale, ses yeux couleur forêt s'agrippant à cette silhouette haute et mince, sertie d'un visage charismatique. Quelques secondes et il est à pleine portée de regard, se détournant d'eux pour s'approcher de l'exotique brune, sa voix venant ronronner jusqu'à l'oreille du duelliste. Tout en dualité, comme l'était son faciès au premier abord avenant. Une beauté discrète mais fascinante, trahie par l'éclat vicieux de son regard. L'égale masculin à l'intrigante veuve noire. Pour autant, il était d'une prestance à couper le souffle, ses yeux vifs revenant s'arrimer à ceux de Godric après avoir salué convenablement les deux dames présentes à leurs côtés. Son corps se figeant à la mention de son nom désormais dévoilé. Il était enfin là, son mystérieux correspondant. Il découvrait enfin le visage lié aux mots couchés sur le papier. D'une vivacité précise, d'une  morgue aiguisée comme le fil d'une épée, d'une intelligence rare. Tendant sa main pour attraper celle qui lui est tendue, encore froide du voyage. Le visage du lion est traversé par un sourire chafouin, un éclat trublion qu'on lui aperçoit parfois, qui dénote d'une malice presque jouissive.  « Paraîtrait-il que tu as des diagrammes à me faire découvrir, Salazar. Qui, je l'espère, sont à la hauteurs de tes écrits. » il souffle à son interlocuteur, d'une insolence maîtrisée. Avant de terminer sur un éclat de rire et de donner une franche accolade à son compagnon épistolaire. « Viens donc t'asseoir avec nous, Serpentard ! Mesdames, il me semble que la tablée est complète, nous pouvons donc commencer. Il manque simplement de quoi s'hydrater et une bièraubeurre serait d'une grande aide pour y remédier, n'êtes-vous pas d'accord ? » termine-t-il sur les chapeaux de roue, tout excité par les révélations qu'il avait hâte d'entendre. Il était en compagnie de sorciers puissants à discuter d'un projet si mystérieux qu'il lui en donnait de frénétiques fourmillements.  



let's get so much feelings ☩
Revenir en haut Aller en bas
 
winter
winter
Féminin MESSAGES : 1160
INSCRIPTION : 10/06/2018
ÂGE : 19
RÉGION : montréal, qc, canada
CRÉDITS : avatar : kane. gifs profil : moi. signature : anesidora (code) & pando (icons) & welcome to night vale (citation)

UNIVERS FÉTICHE : science-fiction, fantasy, réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1824-winter-amor-vincit-omnia http://www.letempsdunrp.com/t1837-rps-de-winter#34053 http://www.letempsdunrp.com/t1918-personnages-de-winter
Winter

we'll build our dream from the ground up (ft. flora, chimay & mama marvel) Empty


Rowena Serdaigle
J'ai 33 ans et je vis à Great Glen, en Angleterre. Dans la vie, je suis une sorcière et je m'en sors bien. Sinon, je suis mariée et mère et je le vis plutôt bien.

we'll build our dream from the ground up (ft. flora, chimay & mama marvel) Tumblr_mcb0lf85Bq1r78t9ro11_r2_250

zhang ziyi ©️ inkessa
Godric répondit à la question d'Helga avec un récit bien imagé. En d'autres circonstances, avec n'importe qui d'autre, Rowena n'y aurait pas cru ; une histoire de dragon ? Vraiment ? Mais non seulement faisait-elle fait confiance à Helga - qui elle-même accordait la sienne à Godric -, l'homme lui-même lui paraîssait honnête, et Rowena savait se fier à ses instincts... Ce fut juste après que Salazar les rejoignit. Il s'arrêta devant leur table, et Rowena l'observa. Elle reconnût dans ses traits, sa posture, son expression, même dans son sourire, l'homme avec qui elle avait correspondu pendant tant de temps. L'élégance et le charme de ses phrases se reflétaient dans son apparence et la façon dont il se tenait. L'homme derrière les lettres se révélait déjà à la hauteur de ses attentes.

« Vous ne vous trompez point, » déclara-t-elle alors qu'il déposait un baiser sur le dos de sa main. « De même, je suis enchantée de pouvoir associer un si charmant visage à nos missives. » Salazar savait qu'elle était mariée, ainsi Rowena ne craignait pas qu'il prenne sa remarque pour plus qu'elle ne l'était. « Je pardonne votre retard... pour cette fois, » finit-elle, avec une pointe de sévérité. La ponctualité était une valeur primordiale, pour ses parents, ses précepteurs, puis elle-même, depuis l'enfance. Manquer à celle-ci dénotait, pour Rowena, d'un manque de contrôle sur soi. Mais elle pouvait bien accorder sa clémence à Salazar pour ce soir - tout particulièrement parce qu'il revenait de si loin.

Celui-ci continua ses salutations, d'abord avec Helga puis avec Godric. Elle vit les deux hommes interagir, et elle comprit soudain: Godric a été invité par deux fois, ce soir... C'est tout à son honneur, songea-t-elle avec amusement. Ainsi, le Gryffondor était un homme plus que remarquable s'il avait à la fois retenu l'attention de la bienveillante Helga et du fier Salazar... Ce dernier les rejoignit à la table, et Godric proposa qu'ils commandent des boissons. Rowena fit signe à un employé de l'établissement. « Quatre bièraubeurres, donc ? » dit-elle, jetant un coup d'oeil à ses compagnons de table au cas où quelqu'un ne souhaite boire autre chose. Leur commande prise, le serveur s'éloigna. « Je voudrais vous remercier, tous les trois, d'avoir consenti à me joindre ce soir malgré les possibles désagréments occasionnés. J'ose avancer, cependant, que d'ici la fin de cette rencontre, vous serez bien heureux d'y avoir assisté. »

Le serveur revint avec leur commande. Rowena se permit de boire une gorgée de sa bièraubeurre avant de continuer. La boisson faisait changement du vin de sureau qu'elle buvait plus fréquemment, chez elle... Mais elle oublia bien vite son verre. C'était le moment, celui où elle devait convaincre trois des plus grands sorciers de sa génération, si ce n'est les trois (ou quatre, si elle se comptait) plus grands sorciers, de participer avec elle à un projet immense. Cela aurait pu la rendre anxieuse ou lui faire perdre contenance, mais elle était Rowena Serdaigle, et le prodigieux ne lui faisait pas peur : l'extraordinaire, elle l'analysait, le décortiquait, le comprenait... jusqu'à être apte à le reproduire.

« Comme vous le savez, j'ai un projet, qui est la raison de notre présence à tous ici ce soir. » Rowena fit une pause brève, et tâcha de croiser le regard de Salazar, de Godric, de Helga. Puis elle continua, toujours avec aplomb, sérieux, assurance : « Nous, les sorciers, sommes dispersés à travers l'Angleterre, chassés par les moldus qui nous craignent. Nous peinons souvent à nous rassembler, à nous défendre. Alors, je veux créer un lieu pour les sorciers - le créer de A à Z. Un peu comme cette taverne, peut-être, mais plus grand, plus vaste... indubitablement meilleur. Et ce ne serait pas un vulgaire commerce, mais un lieu où nous n'aurions pas à avoir peur du regard des moldus, où nous serions libres d'utiliser notre magie, d'apprendre à la perfectionner. Un lieu protégé, à la fois caché et connu, mais aussi un lieu empreint de magie, un lieu vivant. »

Elle se tut. Rowena n'entendait plus les conversations voisines, elle ne voyait plus l'agitation habituelle de la taverne autour d'elle. Son attention était entièrement focalisée vers ses compagnons. « Alors ? Intéressés ? » s'enquit-t-elle, souriante.


† we found a little piece of heaven here. it is black, smooth, oblong. it hums a soft, but discordant note, and we are afraid to touch it.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


we'll build our dream from the ground up (ft. flora, chimay & mama marvel) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
we'll build our dream from the ground up (ft. flora, chimay & mama marvel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Horse Dream RPG
» beautiful dream
» 02. « Dream on »
» [UPTOBOX] Requiem for a Dream [DVDRiP]
» Lost, dream and love

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Harry Potter-
Sauter vers: