Partagez | 
 
 
 

 Space between (Mama Marvel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3415
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, gif > captain rogers, signature > Crazyoilmachine

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (hp, hg, âmes vagabondes), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo



Prince Jake de Corona
J'ai 18 ans et je vis à Auradon, aux États Unis d'Auradon. Dans la vie, je suis prince et étudiant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance je suis fiancé à Adah.


zac efron © lux aeterna
« La magie ? » Il se sent soudain complètement idiot, il n'a songé à rien, il avait rapidement demandé une fois si c'était sans risque et depuis il laissait Adah gérer, toute seule, sans même se poser de questions. Quel imbécile. « C'est pas de ta faute. » murmure-t-il honteux, il est tout aussi coupable qu'elle, plus même puisqu'il n'a jamais pensé à la contraception. Il refuse qu'elle prenne le blâme, c'est ensemble ou c'est rien. Rien ? Est-ce possible ? Imagine-t-il un foetus ou un bébé ? Va-t-il pouvoir tout arrêter, est-ce plus simple ? Il ne s'en sent pas capable. Et dire qu'il était presque prêt à l'offrir au Dr Facilier. Un éclair de douleur le traverse, sans qu'il ne comprenne vraiment. Lui qui est resté choqué dix minutes est déjà prêt à le protéger au péril de sa vie ? Un tel revirement de situation est-il déjà possible ? Si seulement il savait que ce n'était que le début, il va changer d'avis au moins une trentaine de fois, pleurer, lâcher prise, l'aimer...

« Ok, on avance le mariage. » Les mots sont un automatisme, il comprend l'idée pratique qu'elle a derrière la tête -l'enfant doit être légitime. « J'appelle m.. » il s'arrête parce qu'elle a parlé en même temps, de potentiel meurtre commis par sa mère. Il se mord la lèvre, c'est possible qu'elle devienne folle. Que faire dans un cas pareil, quand la seule personne qui a toujours la réponse à tout, qui sait réagir, peut ne pas bien réagir. « Voleuse d'une magie qui n'est pas la tienne mais qui t'appartient ? Tu vas devenir ma femme, tu vas être mère de cet enfant, cette magie t'es légitime, arrête de te dénigrer. » Sa voix est plus dure qu'il ne l'aurait voulu, mais elle doit comprendre qu'elle ne vit pas pour faire plaisir à Raiponce, elle vit parce qu'elle est en droit de le faire. Il soupire et lui caresse délicatement la joue, son autre main ne lâche pas celle d'Adah. « Parce que tu me penses capable de retourner en cours ? » Son état de choc se lit encore dans ses yeux. « Viens. »

Il aurait préféré aller prévenir sa mère sans elle -principalement parce qu'elle n'a pas l'air de s'en sentir capable- mais il ne veut pas la lâcher d'une semelle. Il voit soudain une étincelle bleutée dans le haut de la pièce « Oui venez aussi » sourit-il malgré lui. Vu l'état d'Adah, elle est arrivée tout de suite pour le sortir de cours, elle n'est peut être pas une mère parfaite, il n'empêche qu'elle réagit tout de suite lorsqu'il se passe quelque chose, la fée bleue mérite d'être là si elle le veut... comme s'il pouvait l'empêcher de faire quoique ce soit. Ils trouvent Raiponce dans son bureau. L'entrée est fracassante et Raiponce s'anime tout de suite en voyant leur visage. « Pas de panique maman, on a juste un détail à régler avec toi. Hum.. » il se tourne vers Adah, comment le dire ? Doit-il tenter l'humour ? « Peut-on célébrer le mariage, disons, la semaine prochaine ? » Il n'a pas le temps d'en dire plus, Raiponce s'approche d'Adah, les yeux fixé sur la mèche dorée, disons qu'elle ne passe pas inaperçue. « Si jeune, vous devez être terrifiés. » murmure-t-elle. Raiponce semble comme perdue dans ses pensées, se souvient-elle de ses jeunes années dans un donjon ? Elle n'en est sortie qu'à leur âge, évidemment qu'elle aurait été terrifiée. Jake hausse les épaules, l'air de rien, mais c'est vrai que ça ne le rassure pas. « Tu.. nous aideras ? » demande-t-il doucement. « Bien sûr » et les larmes brillantes -presque dorées- qui jaillent semblent prête à soigner tous les maux possibles, pourtant elle ne fait que prendre son fils dans ses bras, avant de demander la permission à Adah. Jake est sur le cul, un bébé peut la faire aimer Adah ? Elle ne lui en veut pas ? Elle tient tant à être grand-mère, pouah, les mots violents. C'est sur ces pensées qu'entre Eugène. Et une fois qu'il est au courant de la situation, ce sont ces premiers mots. « Naooon, grand-père pas déjà ? Me faites pas ce coup-là. » Et il mime un évanouissement, si la tension n'était pas si forte, ils auraient peut être ri. Adah doit sincèrement se demander quelle est cette famille, en tout cas, c'est la question que se pose Jake. Raiponce redevient sérieuse tout à coup. « Donc avancer le mariage, cacher cette mèche de cheveux du moins jusqu'au mariage, trouver un traiteur plus vite, envoyer les invitations dans la journée, Jake il va falloir que tu aies une excellente note ce semestre ... » JAke écarquille les yeux, comment peut elle passer si vite d'une émotion à l'autre ?


Revenir en haut Aller en bas
 
Nimue
Nimue
MESSAGES : 134
INSCRIPTION : 12/07/2018
RÉGION : Occitanie.
CRÉDITS : lilousilver, code by AILAHOZ.

UNIVERS FÉTICHE : Fantastiques à 99,9%.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue



Adah
Facilier

J'ai 19 ans et je vis à la Nouvelle Orléans, aux Etats Unis d'Auradon. Dans la vie, je suis étudiante à l'université et je m'en sors très bien, merci mon arnaqueur de père. Sinon, grâce à ma chance, je suis presque fiancée et je le vis plutôt avec inquiétude.

COULEUR DIALOGUE : # A73D6A
ISABELLA : # B28260
RAIPONCE : seagreen
EUGENE : # 1c99a1
MULAN Jr : # 8768ea
DR FACILIER : # 90443E




Fille adoptive du Dr. Facilier ◊ Magie corrompue ◊ Chaotique neutre ◊


Barbara Palvin © tearsflight.
Elle s’effondre à nouveau en larmes dans les bras de Raiponce, désemparée à la seule idée de devoir devenir mère en plus de devoir apprendre à être une parfaite épouse et une princesse pas trop nulle. « J’vais jamais y arriver.. » Ca s’étrangle au fond de sa gorge. Elle ne voulait pas, Jake lui suffisait, elle n’avait besoin que de lui, qu’il l’aime un peu, qu’il reste avec elle. Trois, c’est trop. Et ils sont trop jeunes, des gamins dans un monde où toute vie paraît soit trop courte soit anormalement longue. Têtes couronnées aux destins tracés. « Adelaïde, reprends-toi. » Le ton de la fée Bleue est certes doux mais ne souffre aucun refus, aussitôt la gamine se détache de la reine et se redresse, essuie d’un revers de la main les traces de ses pleurs. « Naooon, grand-père pas déjà ? Me faites pas ce coup-là. » « Je.. suis désolée.. » encore. Elle baisse la tête, complètement honteuse de les mettre tous dans cette situation. Elle n’entend plus ce qu’ils racontent, ça bourdonne, ça fait une sorte de brouhaha lointain dont elle décrypte mal le sens. Un pas de recul maladroit, elle s’appuie contre le premier meuble qui se trouve à proximité. « Petite sorcière ne me voit plus ? » Elle se masse la tempe de sa main libre, déconnectée de la pièce, des êtres vivants présents autour d’elle. Bleue l’observe en fronçant les sourcils. « Il faut faire l’annonce officielle pour votre anniversaire, prince Jake. »

La baguette s’agite dans l’air, fait briller un halo clair autour d’Adah qui semble revenir à eux, à la réalité dont elle s’échappait malgré elle. Elle cligne des yeux, a l’air de les découvrir, avec cette sensation d’être partie depuis une éternité. « Pleurer consomme de l’énergie et de la magie. Tu vas devoir apprendre à rester calme, ma chérie. » Elle déglutit. Calme ? Elle a le sang chaud, elle a déjà manqué tuer Isabella sur un coup de colère, a tant de mal à gérer les émotions sans qu’elles prennent le dessus sur sa réflexion, parfois. Trop spontanée. « Je vais me charger d’envoyer les invitations, si vous le permettez, Raiponce. Et vous, jeune homme, feriez mieux de réfléchir à un moyen d’apprendre à Adelaïde la manière dont fonctionne votre héritage. » Comme s’il y’avait une formule magique pour briller, songe la concernée. Jake lui a peut-être affirmé qu’elle n’était pas illégitime, qu’elle ne volait rien à personne, elle ne parvenait pas pour autant à assimiler l’information.

Les heures ont passé. Au dîner, elle n’a presque rien mangé, n’a pas vraiment parlé tandis que tous s’animaient à l’idée d’un mariage proche et d’un enfant dont ils ont parlé sans qu’elle n’écoute. Fantomatique, elle est restée près du prince dans un silence lourd, finissant la soirée la tête appuyée contre son épaule. Elle s’est finalement abandonnée sur le lit, quand ils sont enfin montés se coucher. Pas même le temps de se défaire de la robe pourtant contraignante qu’elle dormait déjà.

…*…

« Mais enfin Adelaïde, tu es parfaite ! Respire donc un peu. » Elle n’est pas certaine de plaire à Jake, elle n’est pas sûre qu’il dira oui, pas après ces journées complètes durant lesquelles elle s’est murée dans le silence. Son père savait. Ca tournait en boucle dans son esprit. Il savait, sinon il n’aurait pas usé de cette menace. Ca la torture intérieurement parce qu’elle a l’impression qu’elle ne serait pas capable de sacrifier la petite chose cachée à l’intérieur d’elle, qu’elle ne saurait pas non plus en préserver la vie. « Tu n’es pas heureuse ? » « Si, bien sûr.. » Sa mère n’est pas idiote, elle voit bien que ce n’est pas ce que sa fille avait imaginé cependant elle n’y peut rien, elle n’est faite que d’une magie bénéfique et est, par ce fait, incapable d’arracher le foetus encombrant des entrailles, incapable d’aller contre cet ordre des choses ci. Tout au plus peut-elle glisser un joli collier bleu autour du cou gracile couvrant d’une illusion la mèche dorée alors aussitôt dissimulée. Le diadème est doucement reposé sur la tête, parfait le stratagème. « Tu vas devoir éviter une exposition prolongée à la lumière du soleil. » Elle hoche la tête et inspire profondément. L’anniversaire s’était déjà révélé éprouvant, elle n’était pas sûre de survivre à une journée de plus à ressentir tant de pression. Soit, elle n’avait pas le choix.

L’exercice de descendre ces interminables escaliers n’est pas aisé mais elle a fini par s’habituer aux robes compliquées et aux chaussures plus esthétiques que confortables - dans ce dernier cas, la magie lui manque vraiment. Elle cherche Jake des yeux dans la foule qui occupe déjà le palais, se sent particulièrement ridicule dés qu’il n’est pas là pour attirer les regards et ainsi les détourner d’elle. « Navrée pour le retard. » souffle-t-elle en attrapant sa main avant de descendre l’ultime marche. « Est-ce que tes amis sont tous venus ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3415
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, gif > captain rogers, signature > Crazyoilmachine

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (hp, hg, âmes vagabondes), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo



Prince Jake de Corona
J'ai 19 ans et je vis à Auradon, aux États Unis d'Auradon. Dans la vie, je suis prince et étudiant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance je suis sur le point de me marier de la sublime Adah.


zac efron © Hollidaysee
C'est allé si vite, mais la vie avec Adah ça semble être comme ça, tournoyant autour d'un point qu'il ne maîtrise pas. Cette semaine est passée comme un éclair, il avait à peine eu le temps d'encaisser la nouvelle que la fée bleue s'occupait de tout. L'annonce de leur mariage a eu lieu durant sa fête d'anniversaire, un week-end grandiose, comme toujours quand sa famille organise. Sauf que Jake n'a pas senti les invités heureux, à la limite surpris, pour rester positifs. Certaines ont même fait un clin d'oeil salace ; comme si elles partageaient un secret avec lui. Il les a ignoré, mais les rumeurs courent déjà. Pourtant, personne n'a rien dit, ils ont juste agi avec leurs préjugés et leurs idéaux. Jake se sentait plein de violence, à l'école il n'avait qu'une envie c'était de se défouler de cette rage, mais il avait l'habitude de garder la tête froide depuis si longtemps et maintenant qu'il n'était plus le seul en jeu c'était plus simple. Alors, il avait laissé filer cette semaine, il avait attendu qu'Adah aille mieux, tenter de la réconforter du mieux qu'il le pouvait, tout en sachant pertinemment que ça viendrait d'elle. Son mutisme était terrifiant, elle le fuyait, alors il se taisait et attendait. Il l'aimait sincèrement, voyez-vous, il comprenait que ça la dépasse autant qu'il était perdu. Tofu dormait avec elle, cela semblait la calmer un peu.

…*…

Et c'était le jour j. Son costume -fait sur mesure en une semaine, sûrement par un peu d'aide magique- était marron, il ne savait même plus si c'était son idée à lui ou non. Il faisait les cents pas dans les étages, voyant de loin la foule, il repère des sourires, des gens heureux, des amis insouciants -même à eux il ne s'est pas confié-, tous sont très beaux, mais rien ne vaut Adah. Son coeur manque un battement quand il la voit arriver vers lui. Il n'était pas prêt à ressentir une émotion si forte, il pensait juste traverser cette journée comme il l'avait fait durant toute la semaine, mais c'était son mariage. Avec la femme de sa vie. Et elle était splendide. Il sourit à retardement, laissant ses yeux s'embuer. Aucune larme, juste la vague d'amour qui lui était destinée. Il lui attrape la main et se perd dans son regard. « Je crois, mais qu'importe, ce n'est pas pour eux que je t'épouse. » avoue-t-il. Sur le moment, il ne pense à rien d'autre qu'elle, comment pourrait-il songer à ces futilités d'invités ? Elle est là, entièrement là. Aucun voile dans ses yeux, un léger sourire aux lèvres, sa main dans la sienne. « Tu m'as manquée. » avoue-t-il doucement. Elle était pourtant là, tous les jours, à côtés de lui jusque dans son lit. « Prête pour cette cérémonie ? » lance-t-il un peu nerveux. Plus tard, il remerciera le photographe parce qu'il n'a strictement aucun souvenir précis de ce qu'il s'est passé.



Revenir en haut Aller en bas
 
Nimue
Nimue
MESSAGES : 134
INSCRIPTION : 12/07/2018
RÉGION : Occitanie.
CRÉDITS : lilousilver, code by AILAHOZ.

UNIVERS FÉTICHE : Fantastiques à 99,9%.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue



Adah
Fitzherbert

J'ai 19 ans et je vis à Corona, aux Etats Unis d'Auradon. Dans la vie, je suis apprentie princesse en carton et je m'en sors très bien, merci à mon super nouveau statut. Sinon, grâce à ma chance, je suis mariée et je le vis plutôt avec inquiétude.

COULEUR DIALOGUE : # A73D6A
ISABELLA : # B28260
RAIPONCE : seagreen
EUGENE : # 1c99a1
MULAN Jr : # 8768ea
DR FACILIER : # 90443E




Fille adoptive du Dr. Facilier ◊ Magie corrompue ◊ Chaotique neutre ◊


Barbara Palvin © tearsflight.
Il est beau. Il est beau dans son costume sur-mesure. Il a de beaux yeux aussi. La robe la serre un peu, à moins que ça ne soit l’angoisse, l’attention un peu trop portée sur eux. Adah sait qu’il y’a des rumeurs, elle sait que les murmures n’ont pas tous été sympathiques à l’annonce de la date du mariage qui avait été avancée. La voilà partie pour une cérémonie. La voilà partie pour être observée sous toutes les coutures pendant des heures. « Je suis terrifiée. » avoue-t-elle, lorsqu’il lui demande si elle est prête pour la cérémonie. Sa main libre attrape le tissu sur lequel elle risquait de marcher si elle n’y prenait pas garde et elle finit par consentir à traverser la pièce. La crainte s’estompe, laisse place à une sorte de flou artistique dans son coeur, elle se sent spectatrice de l’évènement le plus important de sa vie, souffle un « oui » comme elle aurait murmuré n’importe quel autre mot insignifiant : elle tente de ne pas céder à l’envie de fuir, de courir loin, à l’image d’une Cendrillon qui entendrait sonner les douze coups de minuit.

Elle cesse d’être docile lorsqu’elle réalise la demande du photographe ; le soleil frappe au centre de la pièce, la luminosité du château de Corona est indéniable mais ce point précis, à cette heure là, semble irradier. Eviter l’exposition prolongée. Elle inspire, s’oblige à avancer, prie tous les saints de tous les univers que ça ne dure pas. Et ça se passe bien, elle arrive même à sourire. A se détendre. A danser comme si elle avait tenu ce rôle toute son existence. Accrochée à Jake, elle a l’impression de pouvoir survivre à tout. Jusqu’à ce buffet qui s’étale luxueusement. Une odeur la prend aux tripes, une odeur qu’elle sait pourtant savoureuse mais l’oblige à porter la main à ses lèvres, dans un geste étrangement fluide, bizarrement gracieux malgré son état. Adah relève le visage vers Jake, confuse. Et ses prunelles bleues s’illuminent un court instant d’un joli doré - nouveau symptôme, à l’évidence. « Oh.. c’est passé.. » Tout désagrément s’est aussitôt envolé, le sourire revient sur les lèvres et le bleu reprend ses droits dans les yeux de la jeune fille.

Tête familière au milieu de la foule pétrifie l’enveloppe charnelle, la main serre plus fort celle de Jake. Lisha. Le nouveau mari est entraîné à l’extérieur, Adelaïde offre un air mutin aux quelques invités à proximité, affirme qu’elle a besoin de kidnapper son époux et l’évasion ne tarde pas vers les jardins qu’elle n’a pourtant jamais pris le temps de visiter. « La sécurité est défaillante. » Elle l’attire dans une alcôve, comme un air de souvenir, lui arrache avec envie un long baiser. « Ma mère m’a conseillé d’éviter le soleil. Il semblerait que je risque de me mettre à briller. J’imagine que ma soeur est ici dans l’unique but de vérifier les intuitions de père. » Ses doigts jouent doucement dans la nuque du prince, taquinent la peau. « Est-ce que tu as prévu quelque chose pour ce soir ? »  

Revenir en haut Aller en bas
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3415
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, gif > captain rogers, signature > Crazyoilmachine

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (hp, hg, âmes vagabondes), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo



Prince Jake de Corona
J'ai 19 ans et je vis à Corona, aux États Unis d'Auradon. Dans la vie, je suis prince, étudiant et futur père et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance je suis mariée à la sublime Adah, femme de ma vie et future mère de notre enfant.


zac efron © Hollidaysee
Et la journée passe comme un rêve. Il est là où il faut, il sourit, gesticule, parle, mais il a presque l'impression de voir à la journée au travers d'autres yeux, que son cerveau est en mode automatique. Pourtant il profite vraiment, il ne voit qu'Adah. Elle est splendide. Et bizarrement, il a aussi conscience de l'enfant dans son ventre. Pourtant, c'est tôt, trop tôt, mais il a une énergie qui s'échappe d'elle sur laquelle il ne peut mettre de mot. Il a bien vu que le bébé guérissait le moindre de ses maux, que même ses cheveux devenaient d'or, pourtant, il sent encore quelque chose de plus. Et c'est si étrange. Il sourit naïvement et personne ne peut le juger aujourd'hui.

Sauf quand Adah l'entraîne plus loin et lui parle de Lisha. « Quoi, tu veux dire qu'il savait ? Que c'est pour cela qu'il en a parlé. » Et la terreur naît dans son esprit, qu'il était imbécile. Sur le moment, il avait failli accepter, ne se rendant pas compte de ce que le sacrifice demandait. « J'appelle ma mère pour la faire partir, elle ne doit pas savoir, personne ne doit le savoir avant... » Il s'arrête au milieu de sa phrase, avant que quoi ? Tout le monde finira par le savoir, y a-t-il un risque que les gens le sachent plus tôt ? Un bébé qui illumine les yeux de sa mère n'est-il pas capable de se défendre seul ? Un semblant de sourire s'échappe sur ses lèvres avant qu'il ne se rappelle la gravité de la situation, Lisha est dangereuse.

« Est-ce que tu as prévu quelque chose pour ce soir ? »  Il oublie le reste quand il voit son sourire, ses mains qui le caressent et son regard. Il est si bien avec elle, il pourrait défier le monde pour elle. Il va défier son père pour elle, un jour. « Tu as besoin de savoir maintenant ou tu veux te laisser porter ? » A cet instant, Raiponce fait sonner les cloches. Le doux tintement rappelle tous les invités, les deux tourtereaux regardent la foule, mais Lisha a disparu. Elle doit pourtant toujours être là, à surveiller quelque chose. Jake croise le regard de sa mère qui lit tout de suite son inquiétude, elle acquiesce. « Il est l'heure pour nos invités de voguer à leur voyage de Noce, à cause des sortilèges du Dr Facilier, ils ne peuvent quitter le domaine de Corona, emmenez-les avec moi vers leur destination. » Et le cortège se met à porter la mariée et le marié vers l'immense parc. Les invités pourtant se demande ce que cela signifie et si Adah est réellement en danger. Quoiqu'il en soit, tous comprenne qu'il y a un problème, or le mensonge et le fait de cacher des détails à son peuple rend toujours les choses plus faciles pour le méchant. Là, malgré les langues de vipères qui aiment commérer, ils se rendent tous compte de l'attachement évident de Jake pour Adah et par extension, ils aiment Adah aussi.

Le cottage est charmant, luxueux et délicat. Les invités leur souhaite un bon temps, tous avec des sourires plus ou moins goguenard qui font lever les yeux au ciel à Jake -s'ils savaient !-, mais le jeune couple entre dans le salon. La seule pièce réelle du cottage. « Ne soit pas déçue, c'est une mascarade. Quand les invités seront partis, nous sortirons par derrière, le but étant que personne ne sache rien. » Un sourire se forme sur ses lèvres. « On a le temps de faire autre chose en attendant leur départ. » souffle-t-il en prenant sa femme dans ses bras. Sa femme. Les mots sont enfin officiel. Il l'embrasse alors avec passion et le temps ne compte plus.

Deux heures plus tard, Jake juge le parfait et il donne une autre tenue à Adah, une robe toute aussi belle, mais plus confortable pour le voyage. Enfin, il sorte par la petite porte arrière et un avion privé les attend. « Nous allons visiter les îles Grecques. » annonce-t-il tout fier. L'avion devrait passer inaperçu, si petit et si officiel, dans la nuit, mais il y a toujours un risque. Raiponce a fait toutes les vérification nécessaire avec la fée bleue pour qu'ils soient inrepérable et autorisés, le pilote est un homme de confiance et Adah a enfin l'opportunité de quitter Corona. « Sauf si tu crains pour ta vie. » souffle-t-il doucement. Il ne veut pas la mettre en danger, mais sans ses ombres et pleine de soleil, son père adoptif ne devrait pas pouvoir la retrouver, non ?


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Space between (Mama Marvel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» Nouveau FAQ de GW sur Space marine
» Space wolves VS tyranides
» Space marine
» Battle Foam Space Hulk
» Recherche divers trucs Space marine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers autres :: Disney-
Sauter vers: