Partagez | 
 
 
 

 Space between (Mama Marvel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3397
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, gif > captain rogers, signature > Crazyoilmachine

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (hp, hg, âmes vagabondes), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo



Prince Jake
J'ai 18 ans et je vis à Auradon, aux États Unis d'Auradon. Dans la vie, je suis prince et étudiant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance je suis tombé dans les filets de la sublime Adah et je ne sais plus trop ce que je ressens.


zac efron ©️ lilousilver
Et voilà qu'elle pleure à nouveau, comprenant des choses qu'il n'envisage même pas. Jake joue avec la vie, qui de toute manière est faite pour lui. Alors il ne s'est jamais soucié des autres ou des conséquences. Voilà pourquoi Adah a pu balayer si facilement sa petite vie bien rangée et voilà pourquoi il s'est autant remis en question depuis qu'il l'a rencontrée. Ses larmes et ses mots sibyllins, sa tristesse, sa peine, tout ça lui fend le coeur. Jake, lui qui était le bourreau, celui qui jouait, se pensait supérieur, s'est réellement attaché à Adah. Et voilà qu'il n'en a même pas le droit sans la faire souffrir ?

Soudain il entend et comprend qui est le Dr Facilier. Les vilains dans les films sont toujours facile à abattre, méchants certes, mais ils ont une faille. Pourtant, les mots si durs d'Adah remettent en cause tout ce qu'il pensait et croyait ; il tombe de haut. Il ne veut pas le rencontrer, jamais. Ses yeux écarquillés, il veut tenter une blague, mais détendre l'atmosphère après ce qu'il vient t'entendre, mais rien ne lui va. Et puis il se pose une question cruciale : quel rôle a-t-elle joué là-dedans ? Et préférait-elle réellement sa vie d'avant ? « Nous trouverons Maléfique. » promet-il à mi-voix. S'il cessait de parler de son père adoptif, peut être qu'il oublierait cette conversation à jamais. Les images qui lui restent en tête -Adah dans une robe de mariée à ses côtés, puis Adah morte- l'empêcheront sûrement de dormir. « Et le prix de Maléfique s'adaptera à la personne qui demande c'est ça ? » Il se mord la lèvre, elle demandera de leur personne, c'est sûr, rien ne sera jamais facile, mais rien ne sera jamais horrible que le Dr ... non, ne pas penser à lui. Pourtant, Jake frissonne en songeant à Maléfique, il ne l'a jamais vu et n'avait jamais prévu de la voir. Il n'a aucune idée d'où aller et d'où chercher.

« Tu sais ce qu’il advient lorsqu’on brise le coeur d’une fée, Jake ? » « Non » murmure-t-il, surpris de la question. Le jeune prince ne s'était jamais imaginé que cela avait une conséquence réelle, il ne connaissait que l'histoire de Clochette et encore dans les grandes lignes, il n'avait jamais cherché à comprendre la fée. Jamais cherché à comprendre les faits avant de savoir qu'Adah en était une en réalité.


Revenir en haut Aller en bas
 
Nimue
Nimue
MESSAGES : 134
INSCRIPTION : 12/07/2018
RÉGION : Occitanie.
CRÉDITS : lilousilver, code by AILAHOZ.

UNIVERS FÉTICHE : Fantastiques à 99,9%.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue



Adah
Facilier

J'ai 18 ans et je vis à la Nouvelle Orléans, aux Etats Unis d'Auradon. Dans la vie, je suis étudiante à l'université et je m'en sors très bien, merci mon arnaqueur de père. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt douloureusement.

COULEUR DIALOGUE : # A73D6A



Fille adoptive du Dr. Facilier ◊ Magie corrompue ◊ Chaotique neutre ◊


Barbara Palvin © MORPHINE.
« Nous trouverons Maléfique. » Un pauvre sourire vient orner les lèvres d’Adah qui ne sait pas vraiment ce qu’il convient de dire : devrait-elle le remercier ? « Et le prix de Maléfique s'adaptera à la personne qui demande c'est ça ? » Il lui fait malgré lui réaliser combien il serait dangereux d’aller trouver la maîtresse du mal en sa compagnie ; une sorte d’angoisse la prend aux tripes, la terreur de le voir payer le prix de sa liberté à elle. Les ailes se baissent un peu plus encore tandis qu’il affirme ignorer ce qu’il advient des fées au coeur brisé - doit-elle seulement lui dire ? Doit-elle seulement admettre le pincement au myocarde ressenti quand il a relégué cette histoire au rang d’énième flirt sans importance. C’est d’une voix basse comme un murmure qu’elle finit par lui répondre : « Leur coeur peut noircir leur âme, la blessure indélébile. Elles sont les gardiennes du bien et des héros depuis des siècles et si elles n’ont pas vraiment le droit d’aimer, c’est parce que ça peut les détruire. » Elle se mord la lèvre inférieure en se relevant. « Tout le monde n’est pas aussi solide que la fée Bleue, Jake. Et tout le monde n’est pas capable de s’en relever comme a su le faire Maléfique. » Il y’a une sorte de tendresse dans sa façon de le regarder, elle le couve de ses billes claires et bienveillantes, elle en brillerait presque de la larme de soleil qu’il a déposé au creux de sa poitrine, contre le malheureux organe battant dans sa cage thoracique. « Je ne veux pas que tu viennes avec moi, elle en profiterait pour que tu sois la victime de mon marché avec elle. » Adah défroisse sa robe et efface d’une étincelle de magie le mascara ayant coulé de ses joues.

« Je ne peux pas provoquer l’amour mais je peux t’offrir une belle vie, tu as toujours un voeu à faire. Isabella et toi pourriez partir sur des bases plus simples, je pourrais vous assurer un héritier ou la paix pour un certain nombre d’années. » C’est le rôle d’une bonne fée, d’oublier son intérêt, de s’oublier pour veiller sur ses protégés. Elle aimerait pouvoir dire sincèrement que ça lui fait plaisir de le savoir fiancé, de savoir qu’il ne sera pas seul et qu’il pourra prendre le rôle qui doit être le sien mais il n’en est rien. Doucement les lèvres se posent sur les siennes, un long baiser au goût d’adieu, des amers regrets de sa nature, de la sorcière à l’agonie, de la fée abandonnée, de l’immortelle condamnée à la solitude. Quelle fille ne serait pas fière de descendre de la plus belle des étoiles, de la dirigeante inflexible des créatures ailées ? Aurait-elle choisi Facilier ou Blue ? « Tu diras à ta mère que je suis navrée de ne pas avoir été là pour toi. » Lorsqu’il était plus jeune, de ne pas avoir appris ce dont il avait réellement besoin, de ne pas avoir veillé à son bonheur, de ne pas avoir été l’amie qu’elle aurait dû être depuis toujours auprès du jeune garçon aux larmes magiques.

Revenir en haut Aller en bas
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3397
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, gif > captain rogers, signature > Crazyoilmachine

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (hp, hg, âmes vagabondes), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo



Prince Jake
J'ai 18 ans et je vis à Auradon, aux États Unis d'Auradon. Dans la vie, je suis prince et étudiant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance je suis tombé dans les filets de la sublime Adah et je ne sais plus trop ce que je ressens.


zac efron ©️ lilousilver
Y avait-il seulement des cours sur l'histoire des espèces à l'école ? Apprend-on aux héros ce qui se passe chez les fées et comment se comporter ? Jake n'a jamais été très assidu en cours, mais il est persuadé qu'on ne l'a jamais averti des moindres danger. Il comprend alors à quel point les héros sont ignares, et les compagnons, les fées, le aides, bref tous les autres sont là pour les les remettre sur la voix et réparer leurs erreurs. Jake est-il seulement capable de s'en sortir seul ?

Il reste silencieux face à une Adah murmurante. A cet instant précis, il sait ce qu'il doit faire, mais il n'en a aucune envie. Il sait qu'il doit la laisser partir, rêver d'elle toutes les nuits, la regarder de loin -si elle se laisse voir-, imaginer sa vie, mais ne plus jamais l'approcher. Sauf qu'il est bien trop égoïste pour ça. Il va trouver une solution. « Tu ne penses pas que le prix sera moi dans tous les cas ? » souffle-t-il avec désespoir. Il n'est pas mégalo au point de tout ramener à lui, mais au vu de tout ce qu'elle vient de lui dire, il ne peut qu'envisager ça. « Si ça te coupe de moi, n'est-ce pas préférable que je paie ? » Il ne pense pas un instant à décharger son fardeau ou au fait qu'elle lui sera redevable toute sa vie, non, c'est juste le fils d'une princesse qui veut se sacrifier en tout bien tout honneur.

Lorsqu'elle l'embrasse il l'arrière goût de ses larmes, le goût de l'adieu. Elle le chasse de sa vie, elle refuse de souffrir plus encore, parce que ce qui l'attend ce n'est pas une métaphore du coeur brisé, c'est la mort. Pourtant, il insiste. « C'est un adieu, comme ça ? Tu balaies tout d'une main ? Tu ne veux pas plutôt essayer de tout faire changer ? De révolutionner le monde, nos croyances et nos vies ? Qui te dit que ça ne marchera jamais ? Regarde donc Mal et Le Célèbre Prince. » Il fronce les yeux se demandant si cette histoire est aussi réelle qu'il le croit. Et si dans quelques années ils mourraient tous ? « Je refuse d'obtenir mon voeux. Je refuse de parler à ma mère. Tu fais ce que tu veux, ton devoir si tu crois que ça l'est, mais je ne reste pas témoin de ça. » Il avait voulu être plus fort, la soutenir, l'encourager, l'accompagner chez Maléfique, mais il a peur d'Adah. Va-t-elle le virer ? Le forcer à l'oublier ? En est-elle capable ?

Jake a envie de claquer la porte, de la secouer, de l'embrasser, d'agir, mais il se contente de lui tourner le dos et quitter les terrasses. Il trouvera une solution.


Revenir en haut Aller en bas
 
Nimue
Nimue
MESSAGES : 134
INSCRIPTION : 12/07/2018
RÉGION : Occitanie.
CRÉDITS : lilousilver, code by AILAHOZ.

UNIVERS FÉTICHE : Fantastiques à 99,9%.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue



Adah
Facilier

J'ai 18 ans et je vis à la Nouvelle Orléans, aux Etats Unis d'Auradon. Dans la vie, je suis étudiante à l'université et je m'en sors très bien, merci mon arnaqueur de père. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt douloureusement.

COULEUR DIALOGUE : # A73D6A



Fille adoptive du Dr. Facilier ◊ Magie corrompue ◊ Chaotique neutre ◊


Barbara Palvin © MORPHINE.
La main se tend vers lui tandis qu’il tourne le dos, qu’il se détourne de cette fatalité. Cette même main qui retombe le long du corps féminin ; elle n’a pas réussi à répondre, à lui dire qu’il pourrait souhaiter la libérer, les libérer, qu’il pourrait réclamer qu’elle perde ces ailes qui sont sa prison. Elle n’est plus assez égoïste avec lui pour le dire, trop fière aussi pour le supplier de l’aider. Elle ne pensait pas souffrir autant pour un idiot de prince. Elle a l’impression d’entendre les morceaux de son coeur s’éparpiller, éclater comme un miroir brisé et planter dans sa chair le venin de l’abandon. Le goût de ses lèvres semble imprimé, brûlure sur son âme malmenée. Aimer, n’est-ce pas laisser l’autre partir ?

…*…

Adelaïde a beaucoup pleuré, depuis. Elle s’est isolée, comme chaque fois que l’impossible réalité s’en est prise à ses espoirs déçus.
Le château de Raiponce n’a rien perdu de sa splendeur. Elle se sent incroyablement petite face au bâtiment, face aux fenêtres éclairées, aux illuminations qui luttent contre le crépuscule finissant. Elle sait qu’elle ne devrait pas être là, que le bal donné ne rassemblait qu’une élite sociale dont elle ne faisait sans doute pas partie. La Fée Bleue y était, à n’en pas douter. Elle n’a plus d’ailes, la jeune fille. La robe noire dénote dans le décor qu’elle approche, seuls les escarpins argentés donnent à sa tenue les airs de contes que chacun arbore toujours dans de telles réception. Elle est en retard mais peut-on seulement l’être lorsque personne ne vous attend ?

Elle passe la porte ouverte avec un certain calme, lèvres rouges et regrets sur le myocarde. Isabella sera si belle. Isabella est forcément présente, n’est-ce pas la volonté des deux familles que de se rapprocher jusqu’à ne faire qu’une ? Les yeux bleus se teintent de tristesse, un instant, le temps d’un battement de cils.

Un des fils de Gaston dont elle a encore oublié le prénom ne tarde pas à la remarquer, lui qui ne se souvient pas non plus d’elle, de leur première rencontre. Cette fois, elle n’oppose aucune résistance à l’écouter se vanter de ses exploits, digne gamin fier des apprentissages de son père. « Et toi, avec ta jolie frimousse, t’es fiancée ? » La question tombe dans la conversation pour le moins ennuyeuse qu’elle fait mine d’écouter, l’esprit embrumé d’idées noires. « Non.. libre comme l’air. » Mensonge. Elle ne se sent pas libre, elle se sent attachée à ce Prince auquel elle ne pouvait prétendre et même le charme d’Eugène qu’elle observe de loin ne parvient à lui rappeler qu’il n’avait pas sa place à ce rang, pas plus qu’elle. Elle ignore si Jake est présent, s’il daignera apparaître. Est-il avec sa mère ? « C’est quoi ton petit nom ? » « Adelaïde. » « Hé c’compliqué. T'es au moins de la haute, toi. » Haussement d’épaules. Compliqué, comme sa naissance. Même dissimulées, ses ailes semblent peser une tonne contre son coeur.

Revenir en haut Aller en bas
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3397
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, gif > captain rogers, signature > Crazyoilmachine

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (hp, hg, âmes vagabondes), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo



Prince Jake
J'ai 18 ans et je vis à Auradon, aux États Unis d'Auradon. Dans la vie, je suis prince et étudiant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance je suis tombé dans les filets de la sublime Adah et je ne sais plus trop ce que je ressens.


zac efron ©️ Ante mortem
Il était parti en claquant la porte, il savait bien que s'il ne faisait pas le premier pas, elle ne le ferait pas. C'était à lui -preux chevalier- de le faire, sauf qu'il ne savait définitivement pas où la trouver. Elle était une ombre, impossible à attraper, c'était toujours elle qui l'avait trouvé. Il avait osé espérer que dotée d'ailes, elle serait moins fugace et pourtant cet espoir était vain. Il ne l'avait pas aperçu. Et les secondes d'attentes s'étaient transformées en heure puis en jour. Que pouvait-il faire ? Il avait longuement hésiter à aller voir la fée bleue, il voulait lui expliquer ce qu'elle ressentait et ce qu'elle vivait, le calvaire qu'elle vivait, mais il avait si peur de se tromper, si peur que la fée bleue ne l'écarte de sa vie. Alors, imbécile, il s'était tu. Et avait attendu.

N'y tenant plus, il était allé voir sa mère. Il avait pris son courage à deux main, il lui avait demandé d'organiser un soirée de présentation. La soirée que Raiponce lui réclamait depuis si longtemps, parce que cela le faisait entrer en société plus fortement encore qu'aucune action, à part des fiançailles. Sauf que pour annoncer des fiançailles, il faut passer par la soirée de présentation. Alors des tas de femmes étaient invités, certains hommes aussi, surtout des hommes respectable et déjà engagés. Sauf que les invitations n'étaient pas respectées, beaucoup d'autres personnes venaient à ces soirées, par curiosité ou par envie de nuire.

Le voilà le grand jour, Jake était dans sa chambre, assis sur sa chaise, à écouter les recommandation de sa mère. Seulement, il n'écoutait que d'une oreille, il n'était pas prêt. Ni à passer la soirée avec Isabella, ni à chercher Adah dans la foule. Et si elle ne venait pas ? C'était son regain depuis deux jours. Il n'avait fait cela que pour la voir elle, mais se sentirait-elle invitée ? En avait-elle envie ? En temps que fée protectrice, elle était obligée de se montrer dans ces soirées -il avait questionné sa mère- mais elle devrait avoir envie de le fuir comme la peste.

L'heure venue, la musique s'adoucit en une valse délicate, les lumières s'éteignent, un espace se crée au milieu de la foule et, au bras de sa mère, Jake descend les escaliers richement décoré. Au centre de la salle de bal, ils se mettent à danser. Le regard si fier de sa mère met le jeune homme mal à l'aise, mais il tente de faire comme si de rien n'était, il a envie de la rendre heureuse. Il est son seul fils, l'héritier, il doit penser à leur futur. Il avale difficilement sa salive. Puis soudain, il la voit. Il serre un peu trop fort la main de sa mère et se reprend au plus vite. Zeke, fils de Gaston. Il a envie de l'étrangler, mais il ne peut rien faire, pas maintenant. Pas dans l'immédiat. Tous les regards sont sur lui. Il hésite à courir la voir et tout lâcher, mais le regard de sa mère l'en empêche. Il danse ensuite avec Isabella, comme le veulent ses parents, le regard d'Eugène le rend triste -si seulement son père savait et comprenait-, mais il tente de croiser le regard d'Adah plus d'une fois du regard et il est persuadé qu'elle l'a vu.

Alors, quand il peut enfin s'échapper, il marche d'un pas décidé vers la jeune femme. « C'est ma soirée, tu n'es pas invité, tu dégages Zeke. » Il ne l'a pas encore regardée depuis qu'il s'est dirigé vers elle. Enfin, il pose ses yeux sur son corps. Bon sang, qu'elle est magnifique, pourquoi le torture-t-elle. Il lui tend la main et l'invite à danser. Elle n'a pas vraiment le choix. Les soupirs de déception de ne pas avoir été choisie, les gloussements quant à sa tenue si sombre, les regards de jalousie, tout ça, il s'en fiche. « Merci d'être venue, pardonne-moi je n'aurai pas dû partir comme cela, et ne disparait plus jamais. » lâche-t-il dans un souffle. Il pensait que sa voix était assurée, seulement il souffre, cela s'est senti. Il espère juste que personne n'est assez prêt pour entendre. Et qu'ils pourront s'exiler pour discuter.


Revenir en haut Aller en bas
 
Nimue
Nimue
MESSAGES : 134
INSCRIPTION : 12/07/2018
RÉGION : Occitanie.
CRÉDITS : lilousilver, code by AILAHOZ.

UNIVERS FÉTICHE : Fantastiques à 99,9%.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue



Adah
Facilier

J'ai 18 ans et je vis à la Nouvelle Orléans, aux Etats Unis d'Auradon. Dans la vie, je suis étudiante à l'université et je m'en sors très bien, merci mon arnaqueur de père. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt douloureusement.

COULEUR DIALOGUE : # A73D6A



Fille adoptive du Dr. Facilier ◊ Magie corrompue ◊ Chaotique neutre ◊


Barbara Palvin © MORPHINE.
Elle a tenté de fuir ce regard qu’il cherchait, prête s’il le fallait à accorder sa main à Zeke. Il avait sans doute des qualités, un charme quelconque, quelque part, que personne n’avait déterré. Le ton cassant l’a d’ailleurs surprise, Jake était-il redevenu le garçon plein d’arrogance qu’elle avait rencontré plusieurs mois auparavant ? Au sein de l’aristocratie, redevenait-il l’imbuvable gamin aux collections de demoiselles ? La main tendue la sidère. Ses yeux cherchent un échappatoire, dans cette foules d’envieuses, un moyen de ne pas avoir à être le centre de l’attention. Sa robe noire attire les commentaires avant même que sa peau ne rencontre celle du Prince - elle n’a pas le droit de refuser, elle le sait. « Merci d'être venue, pardonne-moi je n'aurai pas dû partir comme cela, et ne disparait plus jamais. » Elle ne sait pas quoi lui répondre. Elle ne sait pas vraiment pourquoi elle a finalement décidé d’être là, sûrement pour mettre un terme aux espoirs, pour assister en personne à une quelconque demande officielle si impatiemment attendue par Isabella. Cette même Isabelle qui la transperce des yeux, la fixe avec une forme de jalousie intense dont elle se serait délectée, autrefois.

Un tour sur elle-même, la main toujours accrochée à celle de Jake, danse correctement exécutée, valse qu’elle a donc apprise depuis la dernière fois. Et le noir, soudain, se dégrade vers du violet foncé. La robe scintille, donne à la silhouette certes moins d’outrageuse séduction mais des airs de princesse, de ces histoires qu’on raconte sur celle d’Aurore ou Cendrillon. A la dernière note de la musique, elle ne parvient pas à bouger, perdue dans les océans bleus de ses yeux, sans aucune envie de faire appel à la raison. « Je.. me suis sentie abandonnée.. » aveu de faiblesse. Pour la première fois, elle accepte d’être vulnérable, sans feindre de pouvoir le gérer, d’être capable de l’assumer, et même si ce n’est qu’un murmure, c’est plus que ce qu’elle a vraiment avoué depuis le début de cette histoire.

Il lui faut plusieurs secondes avant de réaliser que l’assemblée est surprise, qu’elle est la seule avec probablement Jake à n’avoir pas remarqué que c’est la Fée Bleue, sa mère, qui a joué de sa magie pour transformer sa tenue, un doux sourire aux lèvres. A n’avoir pas entendu non plus l’exclamation offusquée d’Isabella, persuadée d’être humiliée volontairement. Quand le brouhaha perce la bulle de ses pensées, elle ne peut que céder à l’envie de la fuite, cette éternelle fuite qui fait partie d’elle, les doigts se débattent pour se détacher du jeune homme et elle peine à attraper le bas de sa robe pour pouvoir aligner les pas précipités. Elle est arrêtée en heurtant maladroitement Eugène, dont chacun savait qu’il avait l’incroyable don de toujours se trouver au bon endroit, au bon moment. Une exclamation, un « ooh » traverse la salle, indique que chacun est désormais suspendu à la réaction paternelle. Le rose monte aux joues de la gamine qui recule de quelques pas, baisse le nez avec embarras. « Je suis désolée monsieur.. je voulais juste.. » S’évaporer, encore, toujours, se faire oublier du monde.

Et la Marraine de Cendrillon, dans un coin, agite la baguette joyeusement en direction du duo à l’attention de Jake, espérant qu’il comprenne que c’est le moment ou jamais d’intervenir.

Revenir en haut Aller en bas
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3397
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, gif > captain rogers, signature > Crazyoilmachine

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (hp, hg, âmes vagabondes), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo



Prince Jake
J'ai 18 ans et je vis à Auradon, aux États Unis d'Auradon. Dans la vie, je suis prince et étudiant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance je suis tombé dans les filets de la sublime Adah et je ne sais plus trop ce que je ressens.


zac efron ©️ Ante mortem
Et ils dansent, serrés l'un contre l'autre, une terrible valse. Adélaïde danse d'ailleurs vachement bien, lui excelle bien sûr, il s'entraîne depuis qu'il a trois ans. Alors, pendant un cours instant, il oublie tout, la foule, les jeunes filles et leurs regards noirs, les attentes de sa mère. Non, il n'a qu'Adah devant lui. Ils ne parlent même pas, ils se regardent juste en valsant. Cette scène est surréaliste, hors du temps et Jake en savoure chaque seconde.

Malheureusement, la musique s'arrête, le temps reprend son cours, même ses oreilles se débouchent pour entendre les murmures, les raclements de gorge, les bruits d'irritations. Mais seule la phrase d'Adah vient s'implanter dans son cerveau : elle l'a mal vécu et elle le lui a dit. Son coeur se retourne et Jake se sent coupable. Il ouvre la bouche, mais ne sait pas quoi lui répondre. Une promesse vide de sens qu'il ne pourra pas tenir ? Il n'a pas le temps de choisir qu'elle s'est enfuie, encore, comme toujours. Désemparé, Jake ne sait pas comment réagir. Étrangement, il tourne son regard vers Mulan, c'est une de ses seules réelles amies, une des seules qui puisse imaginer et comprendre ce qu'il se passe sans même qu'il n'ait besoin de lui expliquer. Elle clin deux fois des yeux, il ne comprend pas le symbole, alors elle indique Marraine la Bonne Fée de la tête. Et la scène qu'il voit le choque. Eugène a bloqué Adah. Son père a bloqué son Adah ? Pourquoi ? A-t-il compris ? Quel est le but ? Adah bredouille, Jake ne comprend pas, son père agit toujours avec de la suite dans les idées, ce n'est sûrement pas un hasard.

Prenant son courage à deux, bravant tous les codes possibles et inimaginable, Jake se tourne avec lenteur vers sa mère. « Mère, j'ai choisi, je souhaite me fiancer avec Adélaïde. » Le cri vient du fond de son coeur, le temps s'arrête une nouvelle fois avant d'exploser. Isabella est sûrement détruite, mais Jake n'a d'yeux que pour Adah. Comment va-t-elle réagir ? Que va-t-elle laisser transmettre ? Restera-t-elle de marbre ? Va-t-elle l'envoyer chier avec brutalité ? Comment s'esquivera-t-elle cette fois-ci ?


Revenir en haut Aller en bas
 
Nimue
Nimue
MESSAGES : 134
INSCRIPTION : 12/07/2018
RÉGION : Occitanie.
CRÉDITS : lilousilver, code by AILAHOZ.

UNIVERS FÉTICHE : Fantastiques à 99,9%.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue



Adah
Facilier

J'ai 18 ans et je vis à la Nouvelle Orléans, aux Etats Unis d'Auradon. Dans la vie, je suis étudiante à l'université et je m'en sors très bien, merci mon arnaqueur de père. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt douloureusement.

COULEUR DIALOGUE : # A73D6A



Fille adoptive du Dr. Facilier ◊ Magie corrompue ◊ Chaotique neutre ◊


Barbara Palvin © MORPHINE.
La gifle est partie seule. Le son sec s’est fait entendre sur la joue du jeune homme. Une seconde à peine après son geste, Adah a porté la main à sa bouche, choquée elle-même de son réflexe, visiblement confuse, désorientée. Elle ne sait pas vraiment pourquoi elle a cédé à cet élan relativement violent, pourquoi elle lui en a collé une alors que son coeur bat à tout rompre. Le silence s’impose dans la salle, un instant. Est-ce que ça ne vaudrait pas le coup de poêle légendaire ? Un long baiser s’en suit, contradiction totale entre les deux comportements. L’assemblée est peut-être choquée, elle n’en sait rien, le monde cesse d’exister, les normes et les contraintes s’effacent de son esprit tandis que les doigts pressent l’épaule masculine, légèrement tremblants. « Elle ne peut pas ! Elle n’a pas le sang royal ! » Le charme est rompu lorsque la voix délicate d’Isabella parvient à ses oreilles, la détachant de Jake. « Il est certainement plus royal que celui d’Eugène. » Adah ne reconnait pas la personne qui parle, presque sûre qu’elle l’a déjà vu traîner avec le prince, sans certitude.

Un débat. La situation provoque un débat au sein duquel la gamine se sent terriblement mal à l’aise pourtant elle ne fuit pas, elle reste à proximité de Jake sans dire un mot. A-t-elle seulement le droit de rétorquer ? Qui refuserait une telle union ? Corona n’est certes pas le plus grand royaume des états unis d’Auradon mais son poids diplomatique ne paraît pas négligeable - sûrement grâce à la présence de la magie dont avait hérité le fils unique. « Si la Fée Bleue est reine, alors Adelaïde n’est-elle pas princesse ? » Princesse. Le terme lui provoque un frisson d’angoisse, elle n’en mérite pas le titre, elle n’en a même jamais voulu. Pourquoi était-elle tombée pour lui ? Pourquoi n’avait-elle pas pu passer son chemin. « Jake, tu es promis à Isabella et je ne serai jamais rien d’autre que la fille de Facilier. » Encore une fois, la foule d’invités s’offusque, semble découvrir qu’ils ont sous les yeux la progéniture d’un criminel effrayant, adepte du vaudoo et de la manipulation des âmes pures. « C’est peut-être pas mon père par le sang mais ma magie.. sera toujours un peu la sienne. Tu es sûr que c’est ce que tu veux pour ton royaume ? Avec Isabella, tu pourrais diriger un territoire tellement plus grand. » La Belle et la Bête n’étaient-ils pas ceux qui avaient la plus grande influence au sein de la terre des contes ? Leur fils avait déjà une promise douteuse, personne ne désirait que cela devienne une tradition dérangeante de s’unir au pire de ce que leur société pouvait faire naître.

Les billes bleues d’Adah croisent ceux d’Eugène et de Raiponce, la poussant à baisser le regard. Elle n’a pas refusé la demande mais elle craint les réactions de ces parents qui, elle le suppose, ne veulent que le bien de leur fils. La longue chevelure enchantée de cette mère l’inquiète, qui plus est. Repousse-t-elle chaque fois qu’on la lui coupe ? Le Soleil persistait-il dans leur sang, quoiqu’il arrive ou les ombres de la jeune fille seraient-elles incompatibles ? Pire encore, les fées peuvent-elle vraiment se permettre une vie de mortelles ?

Revenir en haut Aller en bas
 
Mama Marvel
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 3397
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, gif > captain rogers, signature > Crazyoilmachine

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (hp, hg, âmes vagabondes), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo



Prince Jake
J'ai 18 ans et je vis à Auradon, aux États Unis d'Auradon. Dans la vie, je suis prince et étudiant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance je suis amoureux de la sublime Adah et j'espère qu'elle aussi.


zac efron ©️ Ante mortem
Une claque, un baiser. La joue en feu, le coeur réchauffé. Encore une fois, Adah est trop rapide pour Jake. Il se contente de la regardé l'air hagard. A-t-elle perdu la tête ? Pourquoi tant de violence ? Doit-il laisser passer ? Si oui, qu'est-ce que cela dire de lui ? « Ne me gifle plus jamais. » souffle-t-il, avec une pointe de douleur dans la voix. Ce n'est pas un ordre violent et sec, d'ailleurs peu de monde a du entendre dans le brouhaha qui s'est ensuivit. Jake remercie la fille de Mulan avec un soupir soulagé. Pourquoi Isabella est encore en train de mettre son grain de sel ?

« Mais arrête avec ça bon sang ! Isabella et moi ne sommes promis de rien du tout. Sinon je serais déjà fiancé, il n'y aurait pas cette soirée ici et je ne te demanderai pas à toi. » Il soupire, las de déballer les mêmes arguments à chaque fois. Quand voudra-t-elle donc bien l'entendre ? « Isabella et moi ne nous entendons même pas, qui ici a des parents qui se détestent ? Personne. Tu m'entends ? Même si on continue à faire vivre des contes de fée, à croire qu'on doit s'unir parce qu'on est prince et princesse blabla, tout le monde descend de parents qui ont bravé des interdits et qui s'aiment. Alors soit tu me le dis clairement que tu me détestes, soit tu arrêtes de me repousser. » Fier de sa tirade, Jake se tient droit. Puis il se rend compte qu'ils sont cernés de plein de gens, tous suspendus aux lèvres d'Adah, qu'elle peut le briser en un rien de temps. Qu'il suffit de lui dire non et tout sera fini. Jake sera humilié, Isabella victorieuse. Non. Même si Adah le refuse, il choisira quelqu'un d'autre, un petit parti, une femme sympa, qu'il pourra finir par aimer, mais jamais cette grande cruche. Jamais.

Il pose sa main sur le bras d'Adah pour la dissuader de répondre tout de suite. « Maman, tu veux vraiment que je sois malheureux ? Que je me marie pour faire bonne figure afin que nos royaumes s'agrandissent ? Sincèrement ? » Les invités se mettent à jaser, ils ont bien eu une belle animation pour la soirée. Raiponce n'ose répondre tout de suite, alors elle claque des doigts. « Nous devrions continuer cette discussion en privé je pense, si vous pouviez tous ... continuer à faire la fête sous la surveillance de Marraine la bonne fée ? Et nous nous retirons dans le petit salon tous les cinq. Ou rentez chez vous si vous le préférez. » Un sourire avenant, les bras tendus, un geste aux musiciens qui se remettent à jouer, puis les deux couples accompagnés de la fée bleue sortent de la salle de bal surpeuplée.

Jake prend la parole sitôt entré, il veut être sûr que tout le monde comprenne ce qu'il a à dire. « Mère, Père, je sais que vous me connaissez, mais croyez-moi, ce n'est pas un énième caprice, je ne tiens pas à bousculer l'ordre établi juste pour vous embêter. Seulement, je ne tiens pas à rester ici pour diriger une parcelle de terrain comme un grand Seigneur accompagné d'une femme moyenne pour vous faire plaisir. J'aime Adah, Adélaïde qu'importe, sincèrement. » Il se tourne vers la jeune femme, c'est la première fois qu'il dit ces mots. Va-t-elle le gifler à nouveau ? « Je t'aime suffisamment pour t'offrir la vie que tu veux, alors c'est sa mon voeux, libère-toi, sois libre pour être celle que tu entends. Et si tu veux passer ton existence à mes côtés, je serais là. » Une déclaration des plus sincère qu'il n'ait jamais prononcée. Est-ce que quelqu'un pourrait reconnaître le coureur de jupon de princesse de début d'année ?


Revenir en haut Aller en bas
 
Nimue
Nimue
MESSAGES : 134
INSCRIPTION : 12/07/2018
RÉGION : Occitanie.
CRÉDITS : lilousilver, code by AILAHOZ.

UNIVERS FÉTICHE : Fantastiques à 99,9%.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue



Adah
Facilier

J'ai 18 ans et je vis à la Nouvelle Orléans, aux Etats Unis d'Auradon. Dans la vie, je suis étudiante à l'université et je m'en sors très bien, merci mon arnaqueur de père. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt douloureusement.

COULEUR DIALOGUE : # A73D6A



Fille adoptive du Dr. Facilier ◊ Magie corrompue ◊ Chaotique neutre ◊


Barbara Palvin © MORPHINE.
Le souffle se coupe. Le spasme qui la traverse se change en lente asphyxie qui l’oblige à s’appuyer sur le bureau à proximité. Les ailes réapparaissent, s’agitent avec affolement, signe d’une forme de souffrance soudaine sitôt le voeu prononcé. La jolie teinte violette se meurt, noircit la jolie fée sans pitié sans faire réagir la Fée Bleue pour autant, dont le calme légendaire n’a d’égal que son âge - personne ne saurait le déterminer, à vrai dire. L’obscurité se fait lentement lumière, le noir remplacé par le blanc sur les ailes qui cessent leur mouvement frénétique. Adah semble reprendre son souffle, certes difficilement mais l’air revient remplir ses poumons, les billes bleues clignotant du mauve caractéristique que Jake avait bien connu, en début d’année. C’est probablement parce que Bleue ne s’inquiète pas qu’aucun secours n’est réclamé, elle observe intriguée ce qui secoue la magie de sa progéniture abîmée par une éducation presque contre-nature.

« Inspire doucement. » finit-elle par conseiller. « Adah. C’est toujours Adah. » affirme enfin la jeune femme à l’attention du prince, quand elle parvient à se redresser, à retrouver le contrôle d’elle-même et des spasmes qui la traversaient jusque là. La robe de noir et de violet demeure telle que la Marraine l’avait voulu durant leur danse pourtant elle paraît différente, encore, dans sa globalité, comme si la fée n’était plus totalement bienveillante, comme si la fille de Facilier parvenait à ressurgir au travers d’une nature incompatible avec, malgré tout. « Tu sais que ça va être long, toute une vie, en te mariant si jeune ? »

Elle a un peu de mal à s’imaginer avec la bague au doigt, fidèle jusqu’à ce que la mort la sépare de lui. Un peu de mal aussi à envisager devoir faire bonne figure, représenter quelque chose de positif pour un royaume qui n’avait qu’un fils. Son regard se tourne vers la fenêtre, sur le paysage qui s’étend à l’extérieur du château qui domine le territoire, île sublime reliée par un pont à la terre. Est-ce plus paisible qu’ailleurs ? Est-ce la raison qui a toujours poussé Jake par delà les frontières et les princesses en tous genres ? « Ton père a mérité sa place en ramenant ta mère auprès des siens.. moi je n’ai rien fait. Et si votre royaume ne m’acceptait pas ? » L’inquiétude se lit dans le froncement de ses sourcils, dans ses bras qui se croisent presque timidement, aussi. « Je ne sais même pas d’où je viens. Je vais les contrarier.. »

La Fée bleue soupire. Quelque chose de triste passe dans ses yeux aussi clairs que les astres. Elle aurait sincèrement préféré taire son passé, elle qui le conserve mystérieusement, préfère demeurer l’intouchable, l’éternelle étoile au-dessus de l’humanité. Devoir avouer avoir perdu son enfant avait déjà été compliqué pour elle. « Il était le roi d’un lointain pays aujourd’hui disparu. Parce que j’ai exaucé son voeu sincère de diviser sa vie en deux afin de sauver celle de son épouse, il a exaucé le mien quelques temps avant de mourir. » Prétendre qu’Adelaïde n’était pas sidérée serait mentir, elle en est si choquée que ses bras retombent le long de son corps. Combien de fois allait-elle devoir se sentir orpheline, d’un côté et de l’autre ? « Tu portes le nom qu’il aurait voulu donner à sa première fille s’il avait pu avoir des enfants avec celle qu’il aimait. »

Le silence tombe, le temps pour laisser la jeune fille digérer l’information. « Isabella a peut-être le sang le plus royal de tout Auradon mais il n’a pas la magie qui coule dans les veines de Jake. Tu pourrais envisager de faire perdurer une autre forme de paix. » Un sourire doux se dessine sur les lèvres de la mère qui observe le jeune homme. Il est plein de défauts mais finalement, elle l’aime bien, et elle sait qu’une vie plus calme l’attendrait auprès de lui plutôt qu’en suivant les choix terribles que ferait Facilier pour Adah. « Nous n’avons pas eu vos avis. » Cette fois, elle s’adresse aux parents de Jake, avec politesse mais sans en faire des tonnes d’un protocole qui aurait exigé qu’elle offre quelques révérences - si tant est qu’elle soit encore réellement une simple roturière s’étant incrusté à la fête.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Space between (Mama Marvel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nouveau FAQ de GW sur Space marine
» Space wolves VS tyranides
» Space marine
» Battle Foam Space Hulk
» Recherche divers trucs Space marine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers autres :: Disney-
Sauter vers: