Partagez | 
 
 
 

 Space between (Mama Marvel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
avatar
Nimue
MESSAGES : 98
INSCRIPTION : 12/07/2018
RÉGION : Occitanie.
CRÉDITS : lilousilver, code by AILAHOZ.

UNIVERS FÉTICHE : Fantastiques à 99,9%.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue


Le contexte du RP
Mise en situation

   
La situation
   Dans un monde où le temps ne semble pas avoir la même emprise sur la population, à la croisée de la magie et des nouvelles technologies, les contes ne sont rien d’autre que la réalité. Le destin fabuleux d’illustres parents emplie les esprits et influe invariablement sur celui d’une descendance qui n’a d’autre choix que d’en suivre les pas : le Bien est norme, le Mal condamnation. Derrière la clarté et le faste de châteaux enchantés et de miroirs magiques, il y’a les laissés pour compte et les adeptes d’une noirceur inimaginable. Les universités des divers royaumes, si elles n’enseignent pas des matières parfaitement identiques, laissent avec indifférence la progéniture des mauvaises graines se débattre avec des exigences qui ne font pas partie de leur éducation. Trouver sa voie, finalement, ça n’existe pas et à la sortie, certains ont la chance d’avoir la protection parentale et la vie de prince quand d’autres n’ont que la survie comme porte de sortie.
Il ne fait peut-être pas si bon grandir dans cette si jolie monarchie.

   
Contexte inspiré Disney & contes.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Nimue
MESSAGES : 98
INSCRIPTION : 12/07/2018
RÉGION : Occitanie.
CRÉDITS : lilousilver, code by AILAHOZ.

UNIVERS FÉTICHE : Fantastiques à 99,9%.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue



Adah
Facilier

J'ai 18 ans et je vis à la Nouvelle Orléans, aux Etats Unis d'Auradon. Dans la vie, je suis étudiante à l'université et je m'en sors très bien, merci mon arnaqueur de père. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt avec plaisir.

COULEUR DIALOGUE : # A73D6A



Fille adoptive du Dr. Facilier ◊ Magie corrompue ◊ Chaotique neutre ◊


Barbara Palvin © DΛNDELION
Personne n’a vraiment le choix, ce n’est qu’une illusion, une vaste farce. Personne ne décide jamais de son destin, ce n’est qu’un moyen d’arracher les espoirs des coeurs naïfs. Adah, appuyée contre un des murs de pierre du hall de ce château qui sert de nid à déceptions - à savoir une université comme diraient certains - ne le sait que trop bien. Pourquoi ? Sans doute parce que son père fait cela mieux que personne : user des élans rêveurs des coeurs désespérés. Fils et filles de princesses se pressent sans cesse autour des bons partis, espérant un jour porter la couronne d’un ou l’autre royaume, quel qu’il soit, sans guère s’inquiéter du poids des responsabilités que cela implique. Qu’importe, à dix-huit ans, n’est-ce pas ? On leur demande d’être belles, et comme dirait cette très chère tante Ursula (c’est ainsi qu’elle aime l’appeler, elle n’a en réalité rien d’une tante) lorsqu’une femme sait tenir sa langue, elle est toujours bien plus charmante. On exige la bonté d’âme, la pureté des intentions, un peu de soumission, sûrement pas trop d’indépendance et ainsi le monde continue de tourner depuis des siècles, malgré les technologies venant corrompre les esprits si magiques des contes. C’est que l’Atlantide en a ramené, des idées, à la surface. C’est que la normalité et les secrets cachés, ça n’intéresse plus beaucoup la monarchie imperturbable, persuadée que le Mal a définitivement perdu en menace depuis que chaque héros s’est lié à son voisin pour en enfermer les pires, pour en réduire les pouvoirs, en déterrer les faiblesses. La jeunesse n’est pas si parfaite, parfois les parents enchantés s’interrogent, se demandent combien de temps, avec des irresponsables pareils, la paix tiendra et ce d'autant plus depuis que la magie a été réintroduite dans le quotidien, 10 ans plus tôt. Et puis on oublie, car sur ces terres la vie s’étire, laisse à la maturité l’espace pour faire son oeuvre. Il y’a toujours les bonnes fées pour les cas les plus difficiles, ce n’est pas si grave. Et Adah, ça la fait sourire, d’entendre la poupée qui sert de fille à Blanche-Neige être horrifiée à l’idée de devoir choisir des matières qui n’impliquent pas l’aide de quelques animaux savants. Ca la ferait éclater de rire, si elle ne tenait pas à sa discrétion, d’apercevoir la progéniture bafouée de la méchante Reine espérer ne pas avoir à prendre de leçons sur la meilleure manière de venir en aide à son prochain. Dans le brouhaha ambiant, elle est comme invisible, la brune. Elle se fond avec les ombres, son regard bleu glace se promenant sur les diverses têtes agitées ou enjouées. Elle n’est personne, elle n’a jamais été personne, parce que la Nouvelle Orléans a son mode de vie festif et ses traditions un peu à part, lointaine des autres contrées, parce que la peau de porcelaine de la jeune femme ne permet pas de l’affilier au seul père qu’elle a toujours connu. Elle n’a pas de problème avec le fait d’être une de ces illustres inconnues dont on chercher les origines à chaque rentrée et qu’on oublie, ensuite. Adah peut ainsi être ce qu’elle veut et elle n’a besoin de personne car après tout, ses amis viennent de l’au-delà.

« Tu es bien silencieuse, princesse ! » L'ombre glisse, semble sourire, ce qui pousse Adah à lever les yeux au ciel, habituée à ce qu'un monde différent se déploie dans un plan d'existence qui dépasse la plupart des habitants d'Auradon. Les morts et les ombres lui parlent, en dépit de toutes les normes établies, en dépit de ce qui est autorisé ou ne l'est pas, elle pense être née, elle ne se souvient pas de son enfance, ne s'en interroge plus tellement. Être adoptée n'est qu'un détail, Facilier n'est pas bavard à ce sujet, il se contente de rire, de lui souffler qu'elle devrait se satisfaire de sa chance. « Oh pitié, Leota, c'est pas le moment. » « Quelle rabat-joie tu fais ! Tu es la seule à m'entendre, qu'est-ce que ça risque ? Tu ne veux pas écouter une petite prédiction ? » « Je pourrais aussi te tirer les cartes, tu le sais. Quelque chose qui te rappellerait que tu es morte et que tu devrais retourner hanter ton manoir paumé. »
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 2930
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, gif > captain rogers, signature > Crazyoilmachine

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (hp, hg, âmes vagabondes), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo



Prince Jake
J'ai 18 ans et je vis à la Nouvelle Orléans, aux États Unis d'Auradon. Dans la vie, je suis prince et étudiant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, toutes les femmes sont amoureuses de moi.




zac efron ©️ Moonic
Le moment préféré de la journée de Jake est le matin, il se réveille généralement assez tôt, pour voir le soleil se lever -comme le grand romantique qu'il est- puis il va faire un tour aux écuries de l'Université pour y monter sa jument. Céleste, un cadeau de son père, Eugène Fitzherbert. Il la monte tous les jours et galope autour du lac. Il aime cette promenade où il est seul face au monde, sans toutes ces groupies qui lui tournent autour. Bien sûr, il aime attirer l'attention autour de lui, il aime ces petites princesses qui veulent se faire bien voir, il aime ces méchantes qui le dénigrent avec un air si surfait, que ce n'est que pour attirer son attention, pour sûr. Alors Jake profite juste de ces matinées, puis il arrive par le port, sa jument a les sabots trempés et lui entre royalement par les grandes portes de l'université pour faire son petite effet. Il ne se lasse jamais du spectacle.

Une fois douché et changé, il monte vers les classes. Il prend des cours d'économie, de management et de science-politique, ça ne veut trop rien dire, mais ce qu'il veut c'est contrôler un peu tout et là, il est sûr d'avoir une place tout en haut. Et rien fiers ses parents, mais cela va sans dire, il le fait depuis toujours. Il avance vers ses cours et tombe sur une hallucination. Cette femme-là, il ne la connaît pas. Il s'avance doucement, réfléchissant à une manière de l'approcher, comment se fait-il qu'il ne l'a jamais vue ? Ou qu'elle ne soit pas venue le voir ? Pourquoi son visage énigmatique et enjôleur lui est-il inconnu ? Qui est-elle ? Elle ne ressemble aucunement à une méchante, vu que le clan des "evils" aiment porter du cuir et faire du bruit. Elle ne ressemble aucunement à une gentille, puisqu'elles portent toutes des robes longues et des noeuds ridicules dans leur cheveux. Elle ressemble à un ange, une apparition soudaine. Comme si elle avait toujours été là, sans jamais être présente. Et Jake est intrigué.

« On parle toute seule princesse ? » Il l'a trouvé son moyen d'entrer en communication. Et puis, il ne manquerait pas un instant de rappeler qu'il est supérieur, parce que lui au moins, ne parle pas seul, tout un tas d'oreilles sont prêtes à l'écouter. Il lui sourit de toute ses dents -et cela peut être paraître moqueur-, puis il lui tend la main. « Prince Jake pour vous servir. » se présente-t-il, afin qu'elle lui réponde et qu'il sache enfin qui elle est.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Nimue
MESSAGES : 98
INSCRIPTION : 12/07/2018
RÉGION : Occitanie.
CRÉDITS : lilousilver, code by AILAHOZ.

UNIVERS FÉTICHE : Fantastiques à 99,9%.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue



Adah
Facilier

J'ai 18 ans et je vis à la Nouvelle Orléans, aux Etats Unis d'Auradon. Dans la vie, je suis étudiante à l'université et je m'en sors très bien, merci mon arnaqueur de père. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt avec plaisir.

COULEUR DIALOGUE : # A73D6A



Fille adoptive du Dr. Facilier ◊ Magie corrompue ◊ Chaotique neutre ◊


Barbara Palvin © DΛNDELION
« On parle toute seule princesse ? » Le regard bleu se pose sur le jeune homme qui l’interpelle, lâche le vide qu’elle semblait observer. L’indifférence sur le visage, elle se contente d’hausser un sourcil. Princesse, qu’est-ce qui leur prenait donc ? Si elle avait été princesse, Adah n’aurait certainement pas été abandonnée, n’est-ce pas ? Elle était sûre d’avoir déjà vu le prince Jake à la Nouvelle Orléans. Qu’y faisait-il ? En dehors de chercher des amourettes plus exotiques que celle de son père, évidemment. Ca l’embête, qu’il ait remarqué sa présence car qui vit sur les terres éloignées de Louisiane connaissait forcément les rumeurs sur celui qu’on nommait en murmurant the shadowman. « Prince Jake pour vous servir. » Le rire clair s’envole, incontrôlable et léger, quoiqu’un peu moqueur sur les bords. Personne n’est jamais là pour la servir. C’est elle qui sert, qui a appris avec habileté à manipuler le fil du destin d’autrui pour réaliser les rêves - et les briser. Elle est jeune, cependant, et on ne traite donc jamais directement avec elle ; ça la protège. Elle est l’apprentie des ombres, dans l’ombre d’un tuteur exigent. Jake a tendu une main qu’elle ne serre pas, qu’elle ignore superbement, sans pour autant avoir la mine méprisante de ces pimbêches de bas étage, comme elle aime les appeler. Qu’attend-il ? Qu’espère-t-il, à venir vers elle au beau milieu de l’université d’Auradon ? « Au moins, on peut dire que les cours de sourire t’ont réussi. » lâche-t-elle, un brin grinçante, le sourire mutin accroché aux lèvres. On sait qui il est, on sait forcément la progéniture de quel royaume il est, surtout. Cherche-t-il une quelconque indépendance ? L’île sur laquelle se trouvent les étudiants - de tous bords, désormais - est probablement bien plus une capitale que n’importe quel autre château alentours. Elle, elle n’est rien, elle ne vit pas dans un palace. Le manoir Facilier est effrayant, de ceux que personne n’approche sans vouloir y vendre son âme. Et dans sa petite robe bien proprette, d’un violet profond sur le haut, séparée du bas noir de jais par une ceinture rouge sang, elle n’est pas sans rappeler un code couleur vaguement connu, tel que celui de Maléfique ou de.. oh ciel, qui se souvient encore du look du sorcier caché dans le Bayou ?

Et puis, elle n’y ressemble pas, physiquement, aux habitants nés à la Nouvelle Orléans, alors elle peut bien mentir, ça ne change rien. « Adah. » La réponse n’indique rien. Un prénom, ça n’est pas bien plus qu’une pantoufle perdue ou une bague si petite qu’une seule femme peut la porter. Ca l’indiffère, qu’il soit prince. Ca l’indiffère, que toutes se pâment et s’arrachent ses faveurs. Sa beauté, ses superbes billes claires, ne lui donnent pas plus de charisme que les autres Charmants et autres délicats gentlemen peuplant les terres des contes, des fables. « Parler seule, c’est peut-être un truc de Chapelier Fou. » Air malicieux sur les traits. Démêler le vrai du faux reste difficile, dans un monde où chacun est affilié à une histoire illustre. Tous, dans l’université, sauf elle et quelques rares désignés pour tenter de réussir leur vie, pour tenter de s’extraire de la condition banale d’une populace un brin ignorée, chercher à s’élever ; gamins possédant quelques dons uniques. « Mademoiselle Neige te fait les yeux doux, tu devrais y aller. On raconte que son père veut la fiancer. Ne la contrarie pas, les jalousies de bac à sable ne sont définitivement pas mon truc. »
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 2930
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, gif > captain rogers, signature > Crazyoilmachine

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (hp, hg, âmes vagabondes), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo



Prince Jake
J'ai 18 ans et je vis à la Nouvelle Orléans, aux États Unis d'Auradon. Dans la vie, je suis prince et étudiant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, toutes les femmes sont amoureuses de moi.




zac efron ©️ Moonic
Elle refuse de serrer la main du jeune home qui prend ça pour un jeu. Sa boutade le fait fondre tout de suite, elle parle avec un phrasé si confiant, elle est une espèce rare qui n'a peur de rien. Cela fait monter en lui un désir particulier, celui de gagner. Seulement lui-même ne sait pas encore ce qu'il compte gagner : son respect ? son coeur ? sa main ? sa naïveté ? Il verra, il veut juste rentrer dans sa vie avec ses gros sabots. Tant qu'elle continuera de l'éblouir, ils se côtoieront, puis, si jamais elle cesse, alors il se trouvera une nouvelle cible. Jake est comme ça, trop direct, trop fonceur, il ne réfléchit pas beaucoup et il n'a pas écouté les longs discours moralisateurs de sa mère qui tentent de lui faire comprendre quelque chose à la vie. Non, Jake est centré sur lui-même et sur ses abdos. « Oh, tu veux faire durer le mystère, très bien, je devinerai alors. » Il sourit. « Tu sais, c'est inné le sourire chez nous, les cours de bienséance c'était pour les enfants des vilains qui arrivaient sur l'île au début. » Il lui tire la langue, elle sait tout ça, bien sûr, mais il avait envie de préciser, de se placer au dessus de ceux qui étaient réfractaires au mélange de la population, mais tout ça c'était il y a bien longtemps, il n'a en réalité aucun mérite aujourd'hui à dire cela.

« Eh bien Mademoiselle Adah, tu devrais savoir que Neige est une amie d'enfance et que jamais au grand jamais je ne l'épouserai. Elle me fait plutôt un signal pour me prévenir de quelque chose sur toi je pense. » Il se retourne et regarde la fille de Blanche Neige. Bon sang la vache, en effet elle lui fait les yeux doux. Et ce n'est clairement pas une amie d'enfance, Ruby et Jake ne se sont jamais supportés, par contre le fait qu'il ne l'épousera jamais, ça c'était bien le seul point vrai de l'histoire. « Mais tu tentes de me détourner de mon objectif principal, savoir qui tu es. » Il se pince le menton tel un styliste qui observe une nouvelle collection et examine Adah sous toutes ses coutures, en réalité il n'a absolument aucun idée de qui elle peut être et il est très mauvais en devinette. Il ira demander à quelqu'un de l'aide, mais ça, il ne lui avouera pas. Il ne se rend même pas compte que son comportement n'est pas correct. « De longues jambes, un teint pâle, un sourire angélique, des lèvres parfaites, tu dois être un fille de fées, des personnages secondaires mais indispensables. » Il fait mine de réfléchir, mais les seules fées qu'il connait son celles de la Belle au Bois dormant et franchement, ce ne sont pas les meilleures. « Oh, une des cousines de la fée clochette ? » C'est sa première tentative, combien y en aura-t-il avant qu'il ne trouve ?
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Nimue
MESSAGES : 98
INSCRIPTION : 12/07/2018
RÉGION : Occitanie.
CRÉDITS : lilousilver, code by AILAHOZ.

UNIVERS FÉTICHE : Fantastiques à 99,9%.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue



Adah
Facilier

J'ai 18 ans et je vis à la Nouvelle Orléans, aux Etats Unis d'Auradon. Dans la vie, je suis étudiante à l'université et je m'en sors très bien, merci mon arnaqueur de père. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt avec plaisir.

COULEUR DIALOGUE : # A73D6A



Fille adoptive du Dr. Facilier ◊ Magie corrompue ◊ Chaotique neutre ◊


Barbara Palvin © DΛNDELION
Si Facilier était là, à observer la scène, sans doute ne pourrait-il pas s’empêcher de rire car le jeune prince devinait une vérité qu’Adah elle-même ignorait. Une fille de fée, cela fait sourire une ombre dans l’angle du regard de la jeune fille, une silhouette qui s’esclaffe silencieusement et s’efface sans autre forme de procès. La fée Bleue avait perdu une enfant, considérée morte, dont on ne parlait pas, que la Marraine Directrice de l’Académie avait cessé de chercher parmi les étudiants depuis longtemps, car après tout, si la progéniture de Blue avait été vue en douze années, cela se serait su, non ? Et ainsi les contes n’apprenaient jamais des erreurs des autres, des Aurore et des Raiponce, justement. « Oh, une des cousines de la fée clochette ? » La bouche d’Adah forme un ‘o’ offusqué tandis qu’elle croise les bras, perchée sur des talons qui allongent encore sa charmante apparence. « Ces fées là sont si petites qu’elles ne peuvent ressentir qu’une émotion à la fois, ce qui les rend foncièrement stupides ! » Elle se décolle du mur, un froncement contrarié fronçant ses sourcils. « Ta mère ne t’a pas appris à ne pas te fier aux apparences, jeune Prince ? » Elle lui attrape le poignet, le forçant ainsi à pivoter sur lui-même, sous le regard médusé de la jolie fille Neige qui attendait probablement son tour pour un baiser d’amour véritable comme il n’en existe pas, de l’opinion d’Adah - elle pensait qu’il ne s’agissait que d’une faille à une magie de sorcière bancale, ni plus, ni moins. Il ne lui faut pas longtemps pour l’entraîner dans une alcôve, à l’extérieur de la bâtisse. « Creuse encore. »

Les deux paumes se posent sur son torse pour le pousser contre la pierre froide, le regard bleu se teintant d’un mauve profond un instant, juste le temps d’un battement de cils. « Qu’est-ce que tu espères, Jake ? » Les espoirs, ça attise toujours sa curiosité, son désir d’y goûter, d’y glisser un oeil envahissant, parce que c’est dans sa nature, dans ses veines, de ce que la fée Supérieure, la belle et délicieuse Blue a offert en héritage, parce que c’est ce que Facilier est venu corrompre de sa noirceur dés le plus jeune âge de la gamine, la libérant ainsi de ce dont lui est prisonnier : elle n’est pas liée aux esprits avec lesquels elle discute, elle ne leur doit rien, elle plie sans aucun mal les contrats là où son père d’adoption se fera dévorer un jour à abuser de pouvoirs qui ne sont pas les siens. Au poignet délicat de la jeune fille dort pourtant un bracelet d’argent orné d’une pierre d’un violet surnaturel. « L’argent, le pouvoir, les femmes ? Les notes faciles ? » Elle rompt le contact, recule gracieusement de deux pas, cet insupportable sourire joueur accroché aux lèvres. « Devine qui je suis et je t’accorderai ce que tu veux. » Terme ambiguë, elle ne précise pas de quelle nature, si c’est un voeu ou un sortilège, si c’est une habileté en négociations ou de la magie pure. « D’ailleurs est-ce qu’une de tes larmes constitue un ingrédient magique ou ta mère a épuisé le stock en sauvant ton père ? » Quoi ? C’est une question parfaitement légitime !
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 2930
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, gif > captain rogers, signature > Crazyoilmachine

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (hp, hg, âmes vagabondes), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo



Prince Jake
J'ai 18 ans et je vis à la Nouvelle Orléans, aux États Unis d'Auradon. Dans la vie, je suis prince et étudiant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, toutes les femmes sont amoureuses de moi.




zac efron ©️ Moonic
Un large éclat de rire quitte ses lèvres quand elle se vexe. Elle est si adorable, sa bouille d'ange le fait littéralement fondre. Elle se fait contrariée, elle a presque l'air menaçante. Jake aime tellement les filles qui ont du répondant et qui ne s'écrasent pas pour lui faire plaisir, il aime cette compétition qui s'installe entre eux deux, ce sentiment de devoir faire de mieux en mieux pour la faire succomber. Il a commencé un jeu dont il ignore les règles et le nom et même s'il est persuadé de son pouvoir, ce n'est même pas elle qui risque de souffrir le plus.

Quand elle lui touche le poignet, il croit avoir déjà gagné. Quand elle pose ses doigts sur son torse, il est sûr de lui. Elle est folle de sa personne. Un sourire fier s'inscrit sur ses lèvres et il n'écoute plus qu'à demi-mot ce qu'elle dit. La seule chose qu'il espère, c'est elle, dans son lit, ce soir. Et il est bien décidé à gagner ce jeu. Elle s'est pourtant déjà écartée de lui, souriant différemment de lui, mais avec une grâce qui lui est propre et que jamais il ne pourrait concurrencer. « Et si c'est toi que je veux ? » Sourire en coin, regard sexy, est-ce qu'elle va prendre peur ? Ou lui sauter dessus ? Le choix qu'il préfère est assez évident. « Bon tu n'as pas dit non pour la fée, juste pas ces pimbêche de clochette, je note. Et comme tu sembles prêtes à offrir des choses, je partirai sur la fée de la Belle et la Bête, tu sais la majestueuse qui lui propose une vie maudite. » Il se passe la langue sur les lèvres et penche la tête vers le ciel, l'air de profiter des rayons du soleil. « Mais dis-moi, j'ai combien d'essais ? » Non parce qu'il propose sans compter pour l'instant. Jake se demande un court instant s'il ne pourrait pas discrètement envoyer un texto, mais Adah semble avoir les yeux partout, elle refuserait qu'il triche. Il ne lui reste qu'à se rendre aux toilettes.

« Parce que tu veux me faire pleurer pour vérifier ? » Il la taquine, parce qu'il n'en sait rien. Il n'a jamais eu besoin -comme sa mère- de sauver son grand amour, puisqu'il n'y croit pas, ça n'a aucun sens d'essayer non ?
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Nimue
MESSAGES : 98
INSCRIPTION : 12/07/2018
RÉGION : Occitanie.
CRÉDITS : lilousilver, code by AILAHOZ.

UNIVERS FÉTICHE : Fantastiques à 99,9%.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue



Adah
Facilier

J'ai 18 ans et je vis à la Nouvelle Orléans, aux Etats Unis d'Auradon. Dans la vie, je suis étudiante à l'université et je m'en sors très bien, merci mon arnaqueur de père. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt avec plaisir.

COULEUR DIALOGUE : # A73D6A



Fille adoptive du Dr. Facilier ◊ Magie corrompue ◊ Chaotique neutre ◊


Barbara Palvin © DΛNDELION
« Et si c'est toi que je veux ? » Elle a ce sourire énigmatique qui n’a de sens que pour elle et laisse planer quelques secondes de silence, avant de finalement répondre : « Je ne fais pas partie des gains. Mais je peux forcer n’importe quelle femme à t’aimer éperdument. » A en mourir d’amour. Ce qu’elle ne compte évidemment pas préciser. « Bon tu n'as pas dit non pour la fée, juste pas ces pimbêche de clochette, je note. » Il note mal. Ce garçon est-il foncièrement stupide ou le fait-il exprès ? La croit-il vraiment capable d’être une de ces choses atrocement voyantes que sont les fées ? Ca l’amuse autant que ça la dérange. N’aurait-il pas pu opter pour des personnages moins.. moins loin de ce qu’elle est ? « Et comme tu sembles prêtes à offrir des choses, je partirai sur la fée de la Belle et la Bête, tu sais la majestueuse qui lui propose une vie maudite. » Elle rit encore, parce que c’est flatteur, il y’en a bien peu avec la puissance magique de celle-ci mais il est encore dans l’erreur, elle pourrait déjà refermer un piège autour de son joli petit coeur, tenter d’arracher son ombre pour le plier à ses quatre volontés, sans pitié. Faire du Prince une marionnette, simplement pour se distraire, et ne laisser aux autres que des miettes. « Mais dis-moi, j'ai combien d'essais ? » « Il ne t’en reste qu’un. » Le ton est sérieux, l’oeil pétillant d’envie de gagner, le minois mutin et quelque peu sournois. « Je ne suis pas une fée. » Un indice qui n’aide pas réellement, ne lui offre pas d’indication sur sa nature profonde et si elle voulait se risquer à contracter un pacte sur cette base, elle ne le pourrait pas car la magie sait ce que même l’ensorceleuse ne peut connaître, elle ne se laisserait pas abuser par l’ignorance.

« Parce que tu veux me faire pleurer pour vérifier ? » « Il y a un aspect fascinant à voir une personne pleurer des larmes sincères. » Elle ne pleure pas, Adah, elle n’a pas appris à pleurer, ce qui faisait peur aux enfants a fait partie de sa vie d’aussi loin qu’elle se souvienne, à chuchoter avec les défunts, à savoir et apprendre des sortilèges impensables pour toute personne un tant soit peu sensée. Elle s’est aisément faite accepter par ces manipulateurs de l’Au-Delà, comme on accepte une créature de Frankenstein lorsqu’on ne côtoie que des poupées vaudou. Progéniture de l’entre-deux. « Tu cherches du mauvais côté, petit Prince. » Elle a mis les mains dans les poches de sa robe et lui a tourné le dos pour se diriger vers les jardins, sans plus s’intéresser à lui ou à ses désirs. « Tu vas faire une erreur, Adah. » Leota, encore cette infernale voyante fantomatique, qui se glisse dans l’ombre d’un arbre pour souffler ses prédictions inutiles : Adah ne fait jamais d’erreurs, si elle en faisait, si elle n’excellait pas, Facilier ne l’aurait pas gardée. Elle n’est pas de ces princesses amoureuses et en vérité, la fillette d’autrefois s’était convaincue de n’être l’enfant de personne avant qu’il ne prenne soin d’elle - elle s’était faite une raison. Elle fredonne en suivant les silhouettes de la végétation sur le sol, sautillant presque d’une ombre à l’autre en fredonnant un air caractéristique de la Nouvelle Orléans, un quelque chose que la reine Tiana aurait pu laisser échapper de ses propres lèvres. « Eloigne-toi du garçon. » Elle n’écoute pas, elle est en route vers la rivière enchantée, de toute manière, et elle serait très étonnée qu’il la suive, sûrement charmé par une autre jolie femme, depuis. Elle a des préjugés ? Bien sûr qu’elle en a.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Mama Marvel
Féminin MESSAGES : 2930
INSCRIPTION : 19/09/2017
ÂGE : 24
RÉGION : île de France
CRÉDITS : avatar > MissElysium, gif > captain rogers, signature > Crazyoilmachine

UNIVERS FÉTICHE : univers venant de livres (hp, hg, âmes vagabondes), de DA (disney, avatar le dernier maître de l'air), de films (marvel, à l'eau de rose) ou réel, bref un peu tout...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1224-eljos-danser-sous-la-pluie#181 http://www.letempsdunrp.com/t1474-c-est-l-histoire-de-ma-vie http://www.letempsdunrp.com/t1388-dans-mon-monde-a-moi-il-n-y-a-que-des-poneys
Hélo



Prince Jake
J'ai 18 ans et je vis à la Nouvelle Orléans, aux États Unis d'Auradon. Dans la vie, je suis prince et étudiant et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, toutes les femmes sont amoureuses de moi.




zac efron ©️ Moonic
« Je ne fais pas partie des gains. Mais je peux forcer n’importe quelle femme à t’aimer éperdument. » Il lève les yeux au ciel « Je n'ai pas besoin de ça, tu l'as dit toi-même de Neige tout à l'heure, tu sais combien les femmes m'aiment déjà. Ce n'est pas l'amour que je cherche. » Il glisse sa deuxième phrase comme ça. Il n'a pas besoin d'amour, parce qu'il ne sait pas ce que c'est. Certes, ses parents l'aiment, mais ce n'est pas pareil. « Si tu ne fais pas partie du gain, c'est qu'on ne joue pas au même jeu alors. » souffle-t-il -avec son cigare juste pour le style- d'un air énigmatique, les yeux perdu dans le vide. Puis il se retourne vers elle pour la regarder encore. Il veut comprendre sa bouille angélique et son air machiavélique, il y a quelque chose qu'elle dégage de plus fort que juste sa personne, elle est là et en même temps absente. C'est très étrange comme sensation.

« Il ne t’en reste qu’un. » Il s'arrête ébahit, elle parle sérieusement ? Ce n'est pas drôle, les deux premiers ne pouvaient pas compter, il les avait lancé comme ça. « Je ne suis pas une fée. » Quoi ? Mince, il était tellement long. Jake réfléchit, mais rien ne lui vient, il était sûr de lui pour la fée, comment peut-il en un seul coup trouver sa mère ? « J'ai droit à un indice alors. » propose-t-il avec son sourire charmeur. Comme si c'était lui qui avançait les règles, alors qu'elle le mène en bateau depuis le début. Après tout, il s'est retrouvé dans cette alcôve à cause d'elle.

« Il y a un aspect fascinant à voir une personne pleurer des larmes sincères. » Cette femme est finalement perturbante se dit Jake intérieurement, qui regarde les gens pleurer pour le plaisir ? Les méchants, sans aucun doute. Il a donc eu son indice, a moins qu'elle ne le mène en bourrique. Jake ne sait plus à qui se fier. Il décide donc de se taire. « Les larmes sincères viennent donc des princesses, qui es-tu pour les regarder pleurer avec délice ? » laisse-t-il tout de même échapper. Puis quand il relève la tête, elle a disparu. Sérieusement ? Cette fille est une apparition divine. Il change d'avis comme de chemise en songeant à elle.

Incapable d'aller en cours après un tel épisode -de toute manière, personne ne dira rien de son absence- il tente de la retrouver, il ne songe même pas à questionner quelqu'un sur où et qui elle peut être. Il suit juste son instinct et il marche. Quand il arrive en haut du chemin qui surplombe la rivière enchantée, il se frappe la tête d'une main -digne des plus grands dessins animés- et se dit que c'était évident qu'elle serait là -alors que pas du tout. Il se penche derrière un arbre pour la regarder et, une fois de plus, il est frappé par sa beauté. Il descend un petit peu sur le terrain, essayant de faire le moins de bruit possible pour ne pas attirer son attention. Jake est pourtant persuadé qu'il existe une telle connexion entre eux deux, qu'elle soit sentir sa présence. Et sur ces belles pensées, il se prend un pied dans une racine et finit sa descente en roulé-boulé directement dans la rivière. « Hum, salut. » lâche-t-il avec plus ou moins de classe, à moitié allongé dans l'eau, les vêtements trempés, mais les cheveux toujours bien droit grâce au gel magique dont il se tartine le matin. « Ça va ? » sourire charmeur, phrase inutile.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Nimue
MESSAGES : 98
INSCRIPTION : 12/07/2018
RÉGION : Occitanie.
CRÉDITS : lilousilver, code by AILAHOZ.

UNIVERS FÉTICHE : Fantastiques à 99,9%.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue



Adah
Facilier

J'ai 18 ans et je vis à la Nouvelle Orléans, aux Etats Unis d'Auradon. Dans la vie, je suis étudiante à l'université et je m'en sors très bien, merci mon arnaqueur de père. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt avec plaisir.

COULEUR DIALOGUE : # A73D6A



Fille adoptive du Dr. Facilier ◊ Magie corrompue ◊ Chaotique neutre ◊


Barbara Palvin © DΛNDELION
Il y’a une urgence dans sa tête, quelque chose de l’ordre de l’instinct de survie qui siffle et la pousse à s’appuyer contre l’une des deux grandes colonnes romaines encore entières au bord de la rivière enchantée - elle ne s’y baigne jamais. « Hum, salut. » Le bruit dans l’eau lui indique que quelqu’un y est tombé et elle reste un instant interdite en observant le visage du Prince Jake. « Ça va ? » Non, étrangement, elle se sent mal. Elle a l’impression d’étouffer soudainement dans sa propre peau, comme si ses poumons s’étaient vidés et que l’air refuse d’y passer, asphyxiant toute son enveloppe charnelle. « Ne t’approche pas du garçon.. » Les murmures à ses oreilles s’intensifient, ça bourdonne si fort qu’elle plaque ses mains dessus, cherche à faire disparaître les injonctions qu’elle est la seule à percevoir.

Brusquement, le corps du prince est sorti de la rivière par une force invisible et éjecté sur le sol, non loin d’Adah dont les prunelles ont pris une teinte d’un violet lumineux, luisant. Il ne faut pas plus d’une seconde pour qu’un morceau de pierre s’effondre, se noie dans le cours d’eau. Cet endroit est éloigné de l’académie et assez peu entretenu, rien d’étonnant à ce que les structures autour se détériorent lentement. Le sentiment de danger s’efface, elle parvient à nouveau à respirer convenablement, elle se redresse bien que son regard demeure de cette étrange couleur. Pourquoi avoir fait cela ? Elle l’ignore, elle ne comprend pas la raison pour laquelle elle a préféré le sauver plutôt que l’observer se faire broyer tel une vulgaire marionnette, en tas de chair irrécupérable. « Ne parle de ça à personne. » L’ordre est cassant, il n’y’a plus de cinéma qui tienne, d’apparences ou de jeux : il est hors de question qu’elle passe à vie pour une gentille fille, elle ne s’en amuse qu’à partir du moment où elle le décide, où c’est son choix.

D’un geste de la main, elle influe sur l’ombre qui dégouline autant que celui dont elle est le reflet et, dés que la silhouette sur le sol se révèle ‘normale’, le garçon s’en retrouve sec. Peter Pan lui-même était ennuyé des caprices de son ombre, il ne faut jamais sous-estimer ceux qui savent jouer avec. Mère Gothel n’était-elle pas une redoutable maîtresse en ce domaine ? « Tu es complètement inconscient ! » Elle est énervée, un peu inquiétante avec ce déploiement soudain de facultés magiques, les étudiants entre ces murs étaient encore en train d’en apprendre les règles, les limites, les enchantements - seulement purs, blancs - n’étant rétablis que depuis une dizaine d’années. « Facilier. » Lâche-t-elle, plus doucement. « Mon nom, c’est Adah Facilier. » Ce qui fait automatiquement de cette gamine une progéniture de méchant que nul ne semble décidé à traiter comme telle, on ne l’a pas formée ou jugée comme les autres de son espèce, elle n’a pas de cours de gentillesse ou de compassion, comme si on l’avait juste.. oubliée.


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Space between (Mama Marvel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Marvel Civil War
» Nouveau FAQ de GW sur Space marine
» Space wolves VS tyranides
» Space Marines à vendre (pleins d'affaires)
» Chaos Space Marine Roster - Legion of the Damned

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers autres :: Disney-
Sauter vers: