Partagez | 
 
 
 

 hypnotize, I lose myself through you ... (nanarounet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
Epholia
Féminin MESSAGES : 81
INSCRIPTION : 02/10/2018
RÉGION : belgique.
CRÉDITS : myself (icon + code signature) tumblr (gifs)

UNIVERS FÉTICHE : sci-fi, fantastique, hp, charmed, marvel, dc, star wars...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Fairy Story est une ville située dans le Maryland, aux Etats-Unis. Apparue sans laisser la moindre trace, cette ville regroupe différents personnages de nos contes de fées préférés de la licence Disney. Certains se souviennent parfaitement de qui ils sont et font tout pour trouver un moyen de retourner dans leur propre monde, tandis que d'autres se complaisent à cette nouvelle vie qui regorge de beaucoup plus possibilités que leur monde enchanté.

La Sorcière des Mers, Ursula, a réussi à se faire un nom au sein de cette ville, usant de ses sortilèges, de ses potions pour parvenir à ses fins, comme elle l'a toujours fait. Une réussite qui la met aux pouvoirs, à l'instar de ses confrères tels que la Méchante Reine ou Hadès. La petite sirène, répondant au doux nom d'Ariel, était une princesse dans son monde magique, à Atlantica. Malheureusement, son arrivée à Fairy Story lui a fait fait perdre la mémoire. Elle est dans l'incapacité de se rappeler de quoi que ce soit tandis que bon nombre de personnes la reconnaissent et la saluent de bon coeur. Ursula, happée par cette arrivée, tente par tous les moyens de ramener Ariel à travers les mailles de ses filets... ou de ses anciennes tentacules... Son désir le plus précieux est d'enfin d'avoir Ariel rien que pour elle. Le tout restera de savoir si elle réussira à y parvenir...

==> possibilité que le rp soit en +18 à un moment donné. la balise hide sera utilisée.

Contexte provenant de l'univers disney modifié à notre sauce et d'une envie d'explorer une relation inédite entre ursula & ariel.


Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Epholia
Féminin MESSAGES : 81
INSCRIPTION : 02/10/2018
RÉGION : belgique.
CRÉDITS : myself (icon + code signature) tumblr (gifs)

UNIVERS FÉTICHE : sci-fi, fantastique, hp, charmed, marvel, dc, star wars...
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue



Ariel
J'ai dix-huit ans et je vis à maryland, aux états-unis. Dans la vie, je suis serveuse et étudiante en études marines et je m'en sors moyennement bien. Sinon, grâce à ma malchance et sans le savoir, je suis en compagnie d'une femme charmante, mais diabolique qui risque de me vouloir du mal et je le vis plutôt mal. Bien qu'actuellement, dans la fausse réalité de mon amnésie, je suis juste en compagnie d'une amie et que je me sens bien.



Perdue est cette jeune demoiselle amnésique en quête de réponses à toutes ces questions qui demeurent fermées à toute éventuelle curiosité. Son arrivée à Fairy Story l'a effrayé et continue de l'effrayer. Prise par des mauvais rêves qui se sont installés dans son inconscient, elle ne parvient plus à se reposer.



Son seul réconfort demeure être cette plage qui ne cesse de l'appeler... tandis qu'une ancienne vie ne cesse de la hanter, éveillant une peur de perdre le son de sa voix...




holland roden ©️ epholia
La tête est lourde. Elle est pesante. Elle se montre gigantesque et prête à exploser. Le corps est en sueur. Les draps de ce lit moelleux sont trempés et torturés, torturés par les mains de cette jeune femme qui les serre dans leurs creux en se tortillant nerveusement sur ce matelas. Encore ce même rêve… Encore ce rêve, ce cauchemar diabolique… si mystérieux et si énigmatique. Cette vision d’horreur où une cruelle dame s’empare de sa voix douce et mélodieuse, l’empêchant de pouvoir entrouvrir les lèvres pour prononcer quoi que ce soit. C’était une sensation d’effroi. Une froideur qui caressait l’échine de la jeune demoiselle qui se réveilla en sursaut, totalement en sueur. Un retour à la réalité qui fait froid dans le dos et dont Ariel ne parvenait plus à vivre comme autrefois. Jeune étudiante en études marines qui exerçait la profession de serveuse, ce n’était pas ça qui allait faire d’elle une experte dans son domaine. Néanmoins, elle se complaisait dans ces études là et au moins avait-elle cela pour se changer les idées et sortir son esprit de ces multiples rêves qui ne veulent pas s’en échapper. Le plus étonnant et le plus surprenant était que, dans ces rêves, Ariel n’avait pas ses jambes belles et lisses, mais une fabuleuse et extraordinaire queue de sirène. Une vision qui confirmait les dires de plusieurs habitants de Fairy Story qui la surnommait : « La petite sirène ».  Une petite sirène… Cela faisait sourire la jeune Ariel qui semblait avoir le même prénom que cette sirène mystérieuse… Toutefois, elle sort de son lit. Elle le quitte pour aller dans la salle de bain et se rafraîchir un bon coup. Ariel avait le besoin de se laver de tous ces mauvais rêves pour qu’ils la quittent une bonne fois pour toute. Ce n’était pas plaisant. Ça la perturbait. Elle avait cette mauvaise sensation, cette mauvaise impression de perdre un bout de sa vie. Elle ne se souvenait d’absolument rien du tout. Tout ce dont elle se souvenait, c’était son arrivée dans ce monde, vêtue d’un habit de bain. La sensation de l’air froid le lui faisait lui rappeler plus que clairement. Il faut qu’Ariel secoue son visage pour chasser cette idée de son esprit. « Je ne sais pas ce qui m’arrive… Qu’est-ce qui se passe… » Des mots prononcés dans le vide. Des mots prononcés dans un calme légendaire alors qu’elle était simplement nerveuse. Ariel soupire. Elle coupe l’eau, quitte la douche et prend une serviette pour s’essuyer la peau, le corps. Elle relève son visage vers le miroir central de la salle de bain. L’amnésique se rapproche pour avoir une vue plus nette de sa tête. « J’ai mauvaise mine… Il faut que je trouve un moyen de faire une nuit complète… » Il est vrai que la mine d’Ariel était plus pâle qu’à l’accoutumée. Ses rêves l’empêchaient presque de vivre. Elle devait rectifier le tir. Elle tapote son visage et dans un énième soupir, elle met sa serviette sur son porte pour sécher puis revêtit une tenue plus adéquate pour la journée. Inutile pour elle d’espérer dormir à nouveau. Le mieux à faire est de quitter cet appartement dans cet immeuble miteux et de se promener…

« J’aimerais tellement me souvenir… mais que faire… ? » Les bras croisés contre sa poitrine, Ariel était perdue dans ses pensées. C’était devenu un rituel depuis qu’elle était ici. Fairy Story était une ville vraiment féérique. De nombreuses personnes avaient réussi à trouver les réponses à leurs questions uniquement en émettant le besoin de les connaître. Peut-être aura-t-elle cette chance à son tour… ? Ses pas la guidèrent vers un lieu reculé, mais apaisant de la ville. Une plage. Certes, elle n’est pas gigantesque. Elle ne possède pas une étendue de kilomètres qui pourraient ravir beaucoup de couples qui auraient pris plaisir à s’y promener main dans la main, mais c’était devenu son endroit de prédilection. Un endroit qui réussissait à l’apaiser. C’était étrange, mais l’appel de la mer devenait de plus en plus fort, de plus en plus intense. Au fur et à mesure que la distance se rapprochait entre la jeune fille et ce lieu de sérénité, l’appel en devenait assourdissant. Et à chaque fois qu’Ariel allait à la plage, elle tombait sur la même personne, une certaine Vanessa. Une femme énigmatique. Une femme sulfureuse et plantureuse qui hypnotisait la jeune demoiselle de par l’énergie, la prestance qui se dégageait d’elle. Aussi, Ariel n’était-elle pas déçue de la découvrir debout sur l’eau, à la lisière de son toucher avec le sable. Le sourire aux lèvres, la douce se précipite par elle. « Ça n’est plus une surprise maintenant. J’aurai toujours à cœur de vous trouver ici. » Insouciante qu’était Ariel qui ne se satisfaisait que de très peu. La présence de Vanessa parvenait à lui faire changer encore plus les idées. Même si Ariel aurait souhaité être seule ici pour entrer en communion avec l’eau, enfant de Poséidon, elle n’était pas totalement déçue. « Cela fait longtemps que vous êtes là ? Ou vous saviez que j’allais venir ? » Souriante et presque à niveau de la perle des mers, elle s’installe précautionneusement sur le sable, les genoux repliés vers son buste. « Vous savez, je n’ai pas beaucoup d’amis, ici… Vous êtes la première personne qui est venue me voir et qui a su me tendre la main. Je vous remercie beaucoup pour ça. Vraiment. » Ariel savait se montrer reconnaissante et elle pouvait que l’être avec Vanessa. Cette dernière était dos à elle, le regard rivé vers l’horizon. Elle demeurait silencieuse. « Hum… Si vous voulez, je peux m’en aller. Je ne voudrais pas vous déranger… » Ariel se montrait toujours docile avec cette femme, comme si elle avait la crainte de la décevoir à tout bout de champ, comme si elle avait cette peur que Vanessa lui jette son venin et qu’elles finissent par ne plus être… amies. Un terme étrange pour désigner leur relation, mais autant était-ce le seul qui guidait son esprit. Alors, en attendant une réponse éventuelle de sa part, Ariel se contenta d’utiliser son index pour dessiner sur le sable ce qui lui passait par la tête tout en chantonnant silencieusement un air qui lui ait familier et qui ne quitte pas son esprit depuis son arrivée dans ce monde étrange…


Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Nanarounet
MESSAGES : 93
INSCRIPTION : 29/09/2018
RÉGION : Belgium
CRÉDITS : icons (myself), code sign (beylin)

UNIVERS FÉTICHE : HP, Star Wars, Marvel & DC, Sci-fi et aussi City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2376-nanarounet-homecoming#51650 http://www.letempsdunrp.com/t2418-mes-envies-inavouables-libre-06-06 http://www.letempsdunrp.com/t2387-les-aventures-de-nanarounet#51848 http://www.letempsdunrp.com/t2378-les-bebes-de-nanarounet
Tortue



Vanessa
J'ai 64 ans, bien que j'en apparais en avoir la moitié et je vis à Fairy Story, dans le Maryland. Dans la vie, je suis une vendeuse de potions et de sortilèges, bien qu'il s'agisse là d'une activité totalement illicite et je m'en sors relativement bien, à mon goût. Sinon, grâce à ma chance, je suis en train de me rapprocher de cette charmante sirène, obsédante à souhait et je le vis plutôt comme une revanche et une victoire que je suis prête à saisir entre mes mains.


Cruelle, sadique, égoïste, sans pitié et manipulatrice à souhait. À quoi bon se priver de ce que l'on désire posséder, et de tous le pouvoir que l'on peut acquérir une fois que l'on sait comment user des gens et de leurs faiblesses? Que peut nous apporter le monde, si ce n'est ce que l'on s'apporte à soi-même?

Séduire et enivrer. Ne faire que vaciller ce corps, cet esprit et ce coeur perdu pour le faire atterrir dans sa nouvelle demeure, et son nouveau foyer. Mon univers. Celui qui sera sien, qu'elle le veuille ou non. Tel sera son seul et unique choix... Sauf si elle préfère périr aussi douloureusement que possible...



Ashley Graham ©️️ amor fati (vava) & tumblr (gifs)

Dans la solitude de sa sombre demeure, Vanessa est assise. Vanessa attend. Elle savoure la consommation d'une cigarette, se consumant à l'extrémité d'un porte-cigarette. Tenu dans le creux de ses doigts, dans son autre main, un verre à whisky rempli d'un vin rouge, dont la robe rappelle sans difficulté l'écarlate du sang. Il ne demeure que cette solitude. Et ce silence. Celui d'une pièce luxueuse, mais demeurant sans présence, et sans vie. Juste le cliquetis mécanique et répétitif de l'horloge égrenant le temps qui passe. La sorcière des mers attend. Sa patience est d'or, bien qu'il ne s'agisse pas de sa qualité première. Mais le jeu en vaut la chandelle ! L'heure finirait par arriver. Cet instant où son for intérieur jubilerait de sa puissance, de son pouvoir, et de cette obsession qui ne cessait de dévorer ses entrailles d'une allure aussi néfaste que profondément agréable. Vanessa aimait cela. Vanessa aimait cette sensation. Elle se sentait particulièrement galvanisée et grisée parce que tout ce monde était à même de lui apporter aujourd'hui ! Car, non ! L'ancienne créature des abysses n'avait aucunement vécu son arrivée à Fairy Story comme une épreuve cauchemardesque ou douloureuse. Mais bien comme un second round. La chance de reprendre le dessus et de ne pas disparaître sous un échec cuisant et mortel. Sa faille. Sa défaite alors que le pouvoir était à porté de main... Tout cela n'était que détail et broutille du passé désormais. Ce monde, cette ville, cet endroit lui avait apporté la place qu'elle méritait et qui lui était due : celle d'une femme tumultueuse, ténébreuse et influente. Peut-être pas aux yeux de tous, mais bel et bien dans l'ombre et le secret de la conscience collective. Le véritable pouvoir n'est pas celui que l'on arbore au grand jour, mais celui qu'on exerce en cachette, afin d'orchestrer les fils du destin. Telle est cette seconde catégorie qui berçait le quotidien de celle que l'on connaissait autrefois sous le nom d'Ursula ! Elle porta son verre de vin à ses lèvres en pensant à elle : cette rouquine. Cette adversaire. Cette futile fillette. Cette image d'envie, éveillant les entrailles de vos appétits les plus inavouables. Cette cible qu'elle voulait toucher en plein centre. Cette insouciante innocente qu'elle ne voulait voir que pervertie par la noirceur et le mal qui rongeait la sorcière des océans dans les tréfonds de ses veines. Penser à cette ancienne sirène qu'elle attendait pour leur nouveau rendez-vous. Ce rendez-vous mis sous le coup du hasard, alors qu'il n'en n'était que pleinement calculé... Vanessa reposa son verre vide sur la table trônant à ses côtés. La cigarette consumée trouva sa place dans un cendrier contenant le cadavre de quelques-unes de ses soeurs. Il était bientôt l'heure d'y aller ! Notre ténébreuse gagna son miroir. Tout se devait d'être soyeux et parfait. Elle n'avait nullement troquée son image de vieille sorcière au profit du visage de la jeunesse plantureuse, pour se laisser aller et ne pas prendre soin du moindre détail ! Les cheveux furent lissés. Les cils sont ambrés de mascara. Et le rouge à lèvres mat vient dessiner et souligner l'aspect pulpeux de ses lèvres. La dangereuse était satisfaite et parfaite à ses yeux. Il était alors temps pour elle d'attraper une petite veste, venant trouver place sur ses épaules sans qu'elle n'en n'enfile les manches, et de quitter sa demeure. Le rendez-vous ne tarderait plus...

Scrutant l'horizon, c'est avec une certaine saveur que notre ancienne Ursula observa le reflet de la lune quasiment pleine à la surface de l'eau. Les vagues. La mer. Les océans. Souvenir d'un royaume lui manquant malgré tout profondément. Si elle n'en n'avait jamais été la reine, elle n'en demeurait pas moins une représentation aussi discutable que concrète de tout ce territoire. Son corps difforme d'autrefois inspirait autant d'intrigue que d'effroi et de terreur. Elle y vivait au sein de son trône de victoire sur les âmes perdues et vendues à ses vilenies. Elle y demeurait recluse mais puissante et redoutable. Un dernier aspect qu'elle s'évertuait à entretenir de main de maître, et avec brio, depuis sa nouvelle incarnation. Mais il n'y demeurait pas que de bons moments dans ces affres du passé. Le plus douloureux en était cette mort certaine, qui la conduite ici. Ce mat de navire, guidé par ce prince au pied marin tentant de sauver sa sirène, prêt à lui fendre la peau et le coeur. Cet éclair qui surgit à l'instant où la pointe s'apprêtait à transpercer son âme... Avant que la lumière du nouvel éveil ne lui fasse découvrir les rives de cette étrange ville... Tel était le souvenir qu'elle ne pouvait taire et nier face à sa conscience, bien malgré tout, et qui la gagna quelques frêles instants, quelques courtes secondes, ici et maintenant. La satisfaction de la vengeance demeurait toutefois de mise, puisque cet Eric avait trouvé la mort sous sa main. En effet, la sombre entité n'était pas la seule à être arrivée ici. Et si ce 'prince' a permis à Vanessa de découvrir l'identité de la belle Ariel, de retrouver sa trace, il va de soi qu'elle se devait de l'éliminer le plus rapidement de l'équation pour qu'il ne contrecarre pas ses plans. Et la sorcière ne s'était nullement retenue dans cette oeuvre macabre. Le corps de la victime reposait maintenant dans les profondeurs de l'océan. Tragique destinée, ou vicieuse ironie du sort... ?! Mais il n'était plus l'heure d'y penser ! Les pieds dénudés, et  la lisière des vagues, l'esprit de Vanessa fut subitement happé par la voix de cette petite sirène. Immobile et imperturbable, le visage de la brune plantureuse afficha un rictus satisfait et vicieux. 'Tu auras toujours à coeur de me retrouver ici, tant que je le déciderai...' Pensa la sorcière. Elle se refuse de se l'admettre à elle-même mais, quelque part, elle a toujours cette forme de contentement et d'appréciation de retrouver la présence de cette ancienne sirène, et d'entendre le son frêle mais mélodieux de sa voix, où l'on sent toute cette innocence que l'on a profondément envie de pervertir de toutes les façons possibles et imaginables. Demeurant toujours silencieuse, ses yeux se roulent sur elle-même lors du remerciement que lui apporte sa cadette. Si seulement elle savait... Vanessa n'agissait jamais par altruisme, mais toujours bel et bien par intérêt. Seule sa volonté comptait et lui importait. Enfin, si cela amusait Ariel de la remercier, alors soit ! En attendant, elle demeure toujours de dos, et toujours silencieuse. Son sourire carnassier reste fin et propre à sa discrétion. « Je trouve que c'est le meilleur moment pour venir profiter de la mer... Lorsque la lune est à son apogée, et qu'aucune âme ne vient polluer ces lieux... » Fit-elle, avec grâce, élégance et une fibre de sensualité mélodieuse dans le son de sa voix. « Se sentir bercée par le bruit des vagues, comme une tendre et délicate étreinte réconfortant chaque partie de son corps... Loin de cette réalité. Loin de cette ville. Loin de tout. Rien qu'une solitude pleinement et totalement apaisante. » Continua-t-elle d'exprimer, d'évoquer, sans faire particulièrement preuve de mensonge ou de tricherie pour le coup et, ce, même si chaque mot employé est lourdement pesé avant d'être prononcé. Ses mots s'étaient accompagnés d'un mouvement de main venant caresser ses bras, comme pour finement mimer un semblant d'étreinte. « Tu n'as pas encore su trouver le sommeil... Ou bien tu as encore été en proie à ces cauchemars... ? » Demande-t-elle alors, la tête légèrement tournée vers le côté, le voile de ses cheveux gardant la finesse de ses traits dans l'ombre et le secret.



You either die a hero
or live long enough to see yourself become the villain


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
hypnotize, I lose myself through you ... (nanarounet)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jane ❝ when you have nothing, we have nothing to lose ❞
» Ron - Help me lose my mind
» Ten thousand promises, ten thousand ways to lose... ♠ Oktavia
» Don't loose control [Livre I - Terminé]
» To want lose her identity. || With Plume de Roche.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy-
Sauter vers: