Partagez | 
 
 
 

 A lost treasure (epholia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
Nanarounet
MESSAGES : 88
INSCRIPTION : 29/09/2018
RÉGION : Belgium
CRÉDITS : icons (myself), code sign (beylin)

UNIVERS FÉTICHE : HP, Star Wars, Marvel & DC, Sci-fi et aussi City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2376-nanarounet-homecoming#51650 http://www.letempsdunrp.com/t2418-mes-envies-inavouables-libre-06-06 http://www.letempsdunrp.com/t2387-les-aventures-de-nanarounet#51848 http://www.letempsdunrp.com/t2378-les-bebes-de-nanarounet
Tortue


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
En quête de richesse, de renommée et de gloire, deux équipages pirates se lancent dans la quête du trésor perdu de Thomas Cavendish, dit le Conquérant des Mers ! Ce dernier, lors de sa mort, a laissé un message codé pour quiconque pourrait comprendre ce message et localiser ce trésor perdu. L'équipage du Jolly Roger, mené de main de maître par le redoutable Capitaine Crochet, est entré en possession de ce précieux message. Mais, c'est l'équipage du Diosamares, aux mains de l'intrépide et redoutable Capitaine Aguilera, qui se veut détenir la Clé des Abîmes, artefact indispensable pour espérer atteindre le fabuleux trésor perdu du pirate... Une quête aventureuse s'avérant à l'aube de la légende de ces deux grands capitaines !

Contexte provenant de cette recherche sur Crochet



You either die a hero
or live long enough to see yourself become the villain


Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Nanarounet
MESSAGES : 88
INSCRIPTION : 29/09/2018
RÉGION : Belgium
CRÉDITS : icons (myself), code sign (beylin)

UNIVERS FÉTICHE : HP, Star Wars, Marvel & DC, Sci-fi et aussi City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2376-nanarounet-homecoming#51650 http://www.letempsdunrp.com/t2418-mes-envies-inavouables-libre-06-06 http://www.letempsdunrp.com/t2387-les-aventures-de-nanarounet#51848 http://www.letempsdunrp.com/t2378-les-bebes-de-nanarounet
Tortue



James
Crochet

J'ai 31 ans et je vis à bord du Jolly Roger, sillonnant les mers des Caraïbes. Dans la vie, je suis capitaine de mon navire pirate et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma témérité, je suis en quête du trésor perdu de Cavendish, le Conquérant et je suis persuadé que cela fera naître ma légende.




Colin O'Donoghue ©️ Nanarounet

- Quelques heures auparavant, mer des Caraïbes -

« Vague scélérate à tribord ! » Hurla l'un des membres d'équipage, à travers le bruit de la pluie battante, le grondement des éclairs et le fracas des vagues faisant vaciller le navire de part et d'autre. Tout le monde s'activait sur le pont afin de tout mettre en oeuvre pour traverser cette solide et redoutable tempête. Une tempête qui avait déjà coûté la vie à deux membres de l'équipage du Jolly Roger. Emportés par les vagues, ces deux loups de mer n'avaient eu aucune chance. Et le temps n'était pas propice à des adieux, ni à pleurer leurs mémoires. Et, ce, encore moins pour le capitaine manoeuvrant fermement la barre de son bâtiment de sa seule main valide ! « Mettez toute voile dehors ! Et abritez-vous si vous ne voulez pas finir dans les bras de Neptune, bande de chiens galeux ! » Rugit froidement et sévèrement la voix de Crochet. Puisque la vague scélérate arrivait droit sur eux, à tribord... Alors le navire virerait de bord pour l'affronter face à face, et engager un affrontement en face à face ! Une décision qui ne manqua pas d'alerter le second du capitaine. Digne de confiance, homme avisé, sage et de conseil, Monsieur Mouche n'en demeurait pas moins un couard qui n'avait guère la trempe du plus timoré pirate présent sur ce navire ! Au grand regret du Capitaine Crochet ! « Capitaine... Mais nous... Nous allons nous retrouver par six pieds de fond si vous voulez affronter cette vague... » Le regard sombre, la mâchoire serrée, le Capitaine maintenait toutefois le cap qu'il s'était destiné. Les plaintes de Mouche ne pourraient aucunement le faire vaciller, ou même changer de décision en la matière ! « Nous serons emportés par les abysses si nous restons là sans rien faire, Monsieur Mouche ! Et les vagues scélérates ne s'affrontent que d'une seule manière ! Si vous ne voulez pas en faire partie, la planche reste à votre disposition ! » Oui, malgré la relation de confiance et presque amicale qui unissait les deux hommes, Crochet ne faisait jamais dans le sentiment, encore moins lorsque l'on voulait remettre en cause ses décisions ! Et puis, même s'il n'était pas à la tête de son équipage de pirates depuis plus d'un an, il n'en demeurait pas moins un loup de mer expérimenté, et sachant comment agir face aux caprices du redoutable Neptune !

C'était l'instant de vérité. Si tout l'équipage était à son poste et affichait une mine peu rassurée, le Capitaine semblait inflexible face à ce risque de mort imminente. Une caresse d'effroi lui parcouru l'échine, mais rien ne se laissait traduire sur son faciès colérique et déterminée. « Allez, amène toi ma jolie ! Tu verras que ta puissance n'est rien comparée à mon Crochet... » Marmonna-t-il pour lui-même, la mâchoire serrée, alors qu'il demeurait sa main solidement sur la barre, son crochet légèrement placé en avant de ladite barre, comme un signe de menace et de provocation envers cette déferlalnte marine. La vague était haute. Impressionnante ! Le navire tiendrait-il le choc ? Là était toute la question ! « L'artimon nous a lâché ! » Scanda la voix de Monsieur Mouche, après le bruit d'un violent craquement de bois. Crochet tourna rapidement sa tête derrière lui, l'air furieux, en voyant la petite voile et le bout de ce mat être totalement emporté par la force tempétueuse de ce cauchemar marin. « On est en train de perdre le mat de misaine ! » Hurla l'un des pirates se trouvant à la proue du navire. « Secouez-vous bande de crève-la-faim ! Si on ne traverse pas cette vague, je vous traquerai en Enfer pour vous tuer de façon encore plus sanglante ! » Rétorqua la voix puissante et sérieuse du capitaine. Aussitôt dit, aussitôt fait ! Plusieurs des matelots s'activèrent à soutenir la pression pour que le mat de misaine ne cède pas. Le bateau continua d'avancer. Le Jolly Roger suivait la courbe ascendante de cette vague. Des crépitements se faisaient entendre de part et d'autres du bâtiment. Mais l'équipage, sous les ordres de son redoutable capitaine, tint bon. Le sommet craquelé de la vague s'approche. Elle est comme sur le point de retomber, de se refermer sur elle-même. « Lâchez-tout ! » Hurla le Capitaine. Son expression pour faire comprendre à cette bande de bois sans soif de se planquer et de se mettre à couvert ! Perdre des membres d'équipage supplémentaire pourrait revenir cher au forban. Et sa fierté en prendrait un coup ! Dans son ambition de devenir un capitaine légendaire, Crochet tenait indirectement à conduire son équipage dans cette même légende. Et les légendes ne se construisent pas sur un équipage mort ! Tous les matelots étaient accroupis, se retenaient aussi fermement qu'ils le pouvaient à tout ce qui se trouvaient à leur portée. Crochet maintenait solidement sa barre, alors qu'il agrippa Mouche à l'aide de son crochet. « Vous comptez vous enfuir, Monsieur Mouche ?! » Lance-t-il moqueur, provoquant, alors que le navire bascule vers l'avant et se laisse retomber sur le dos de cette vague meurtrière. Ce fut alors des cris de joies et des exclamations de fierté qui résonnèrent partout sur le pont du navire. Même de l'hilarité sembla poindre le bout de son nez. Et tandis que le crochet relâcha la silhouette de son homme de confiance, ce dernier se remit de ses émotions, en revenant aux côtés de son capitaine. « Je... Euh... Co... » Crochet se mit à rire du plus profond de ses entrailles, donnant une tape solidement amicale et joyeuse dans le dos de Monsieur Mouche. « Je vous l'ai promis, mon ami ! La mort elle-même n'osera jamais nous affronter tant que nous serons sur les flots ! »

- Actuellement, mer des Caraïbes, île de Tortuga -

Le Jolly Roger avait accosté sur la célèbre île de Tortuga. Repaire des pirates et de tous les forbans parcourant les sept mers, c'était le lieu de prédilection pour que Crochet et son équipage puissent profiter de quelques bienfaits de la vie sur Terre, ainsi que d'acquérir les ressources nécessaires afin de guérir les stigmates laissés par la tempête sur le bâtiment du capitaine. L'artimon et le mat de misaine n'avaient pas survécu. Et la coque était ébréchée à différents endroits, de la proue à la poupe. Pour Monsieur Mouche, c'était même un miracle que le Capitaine soit parvenu à mener son équipage et son bâtiment à bond port. Mais pour James, Mouche n'avait que le don d'exagération à chaque fois que l'équipage tout entier venait de traverser une quelconque épreuve ! Laissant quartier libre à ses hommes, l'ancien matelot anglais trouva refuge dans son lieu de prédilection : la Taverne du borgne maudit ! Un lieu de rafraîchissement et de très charmantes compagnies, une fois que l'on alignait les quelques pièces d'or pour profiter de ces services particuliers ! Et oui, Crochet n'en demeurait pas moins un homme, un pirate et un homme des mers comme les autres. Si les attaches à terre lui étaient totalement inconnues, il ne se refusait jamais de profiter des plaisirs d'Aphrodite auprès de l'une ou de l'autre généreuse créature à la petite vertu... Mais pour l'heure, il avait surtout retrouvé les plaisirs d'une bonne lampée de Rhum, tout en se complaisant à partager ses maigres aventures avec quelques autres pirates fiers et prétentieux à souhait. Il s'agissait là de la meilleure source d'inspiration du 'jeune' capitaine. Car, oui, le Jolly Roger ne naviguait pas sur les mers depuis aussi longtemps que ça. Toutefois, sa soif de grandeur n'avait d'égal que la nature intrépide de son capitaine. Et, en tant que tel, James se faisait un poing d'honneur d'entendre toutes les histoires, et toutes les légendes possibles et imaginables, pouvant exister afin d'en triompher ! Ce n'était pas d'ailleurs pour rien que le pirate détenait secrètement en sa possession un message codé qui, selon la légende, mènerait au plus grand trésor perdu n'ayant jamais existé ! Une véritable aubaine pour cet enthousiaste et ambitieux capitaine ténébreux. D'ailleurs, il ne manqua pas de le manifester lorsqu'il entendit des voix s'élever à propos de ce mystérieux trésor ! « Cavendish, le conquérant ? Personne ne pourra trouver son trésor ! Tu sais pourquoi ? Parce que c'est un mythe pour que des imbéciles perdent leur vie à essayer de le trouver ! » Rétorqua un des poivrots présents non loin du bar. Crochet se retourna avec un sourire malicieux. Il finit d'une gorgée son verre de rhum et s'avança à ladite table. C'est d'un coup sec et brutal qu'il annonça sa présence, en plantant la pointe de son crochet sur le bois de la table en question. « Le trésor du Conquérant ? Il n'est pas un mythe ! Et si tu oses mettre en doute ma parole... » Son crochet quitta la surface boisée pour que son arc arrondi vienne à la rencontre du menton du bavard. « Mon crochet te le fera regretter dans la plus atroce des douleurs ! » Sinueux, vicieux, arrogant, Hook n'allait pas se priver d'une parole pouvant faire sa renommée future ! « Et comment tu peux être certain de ce que tu dis ? T'as de quoi nous le prouver ? » Lança un autre pirate 'arhumatisé'. Crochet se mit alors à rire, avant de sortir un bout de papier de l'intérieur de son veston. « Ceci, très chers amis, est le message codé qu'à laisser ce vieux Conquérant avant d'être pendu ! Et, il se trouve que le Jolly Roger recherche deux nouveaux loups de mer avant de lever l'ancre, demain à l'aube ! Alors, si vous pensez que ce n'est qu'une légende, qu'un mythe... Restez volontiers comme votre camarade assis ici à vous ennivrer jusqu'à la mort... Mais si vous croyez, un seul instant, que ce trésor peut réellement exister... Les deux premiers à se présenter aux abords de mon bâtiment demain matin seront embarqués pour partir à la conquête de cette légende ! » Conclut le Crochet, avant de ranger précieusement son bout de papier à sa place, avant de tourner les talons, et de se diriger vers la sortie de la taverne, tel un prince, tel un souverain. Voilà comment faire preuve de vanité, de défi et de recrutement dans le même instant... Et d'attiser certainement les convoitises. Mais James ne craignait nullement la compétition !



You either die a hero
or live long enough to see yourself become the villain


Revenir en haut Aller en bas
 
 
A lost treasure (epholia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LOST LE RPG
» cursed treasure
» Alice always lost... [Validée]
» Why the U.N. Lost credibility in Haiti
» Lost in blue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy-
Sauter vers: