Partagez | 
 
 
 

 Singing in the wind ~Libre~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
En ligne
avatar
Seolanne
Féminin MESSAGES : 119
INSCRIPTION : 29/09/2018
ÂGE : 35
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : Contemporain
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Chicago, automne 2018
Fiona est une jeune femme qui a été élevé avec une cuillère en argent dans la bouche, dans un milieu principalement masculin et protecteur. Elle n'a jamais questionné son éducation. Jusqu'au jour de ses dix-huit. Ayant surpris une conversation qui ne lui était pas destinée, elle a pris conscience de la réalité de son monde. Depuis, elle a quitté les ponts avec la Famille. A maintenant 32ans, elle sait qu'elle est toujours dans la sphère surveiller même si les contacts sont toujours indirect.
Il ne va pas lui laisser le choix après un ordre direct de son père et sa volonté propre. Ils
vont conduire Xà la ramener au sein du clan. Qu'elle le veuille ou non.


Contexte provenant de cette Between gunds and burn
Revenir en haut Aller en bas
 
En ligne
avatar
Seolanne
Féminin MESSAGES : 119
INSCRIPTION : 29/09/2018
ÂGE : 35
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : Contemporain
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur
Tortue



Fiona
Callaghan

J'ai 32ans ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis Peintre et modèle et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


Ava Gardner - Ava Gardner by Clarence Sinclair Bull
bromide print, circa 1947


-A mardi, lance  Sean, d'une voix enjouée, toujours le  dernier élève à sortir de son cours. Occupée à ranger les chevalets, remettre les pots de peintures à leur place, Fiona relève la tête et lui adresse un léger sourire alors qu'il passe la porte.
-Bon week-end, et si tu as le temps, essaie d'observer la manière dont les couleurs se modifient selon la hauteur à laquelle tu te places
-Will do, miss!
sur ces derniers mots, la porte se referme, laissant la jeune femme dans une solitude relative. Dans les différents studios, elle peut percevoir les murmures des autres étudiants qui quittent leurs cours. Il ne s'agit pas là d'une école ou d'une université, mais d'un regroupement de divers professeurs qui enseignent leur passion à ceux qui en ont le temps et l'argent. Cours de Danse, Photographie, Sculpture, dessin sont ainsi réunis dans cette arcade située sur une rue piétonne. Cela va faire maintenant 3 ans que la jeune femme donne des cours privés et collectifs et elle adore cette ambiance particulière.  Ses élèves progressent et sont motivés. Particulièrement sa classe du vendredi soir qui forme un groupe dynamique et unis. Ce n'est pas rare qu'ils se retrouvent tous pour boire un verre après le cours, mais pas ce soir.

Fiona refuse de laisser sa salle dans le joyeux bordel qui caractérise ses cours  mais à conscience que le temps risque de lui manquer cruellement. Néanmoins, elle sait d'expérience que laisser les différents pinceaux et pigments à l'air libre, sans rincer les premiers et fermer hermétiquement les  seconds est la recette parfaite pour un résultat désastreux le lundi. Elle étouffe une grimace de douleur lorsque sa cuisse heurte sèchement le coin de la table des natures mortes alors qu'elle s’avançait pour remettre dans le placard les différents objets qui lui ont servis. La jeune femme en sera quitte pour un  énième bleu. Ramassant ses mèches brunes en chignon lâche, un crayon de couleur lui servant  à le maintenir en place, elle observe d'un air critique l'espace. Ce n'est pas parfait, mais cela ira. Si elle tarde d'avantage, elle risque de se mettre sérieusement en retard. Quelques secondes, Fiona caresse la possibilité de rentrer chez elle pour prendre une douche et se changer mais un bref coup d'oeil à sa montre la ramène sur terre. Non, elle devra y aller comme elle est. Et tant pis si son jean noir est orné de quelques éclats de peinture et que sa blouse  grenat est peut être un peu trop simple pour l'occasion. Au moins ses escarpins à talons carrés de la même teinte que sa chemise rehaussent un peu le niveau.

Soigneusement, la jeune femme ferme à clefs sa salle, salue distraitement les derniers retardataires et s'engouffre dans l'avenue. Bercée par l'animation de la ville, la peintre s'allume rapidement une cigarette, regrettant de ne pas avoir prévu un manteau un peu plus épais. Les vents de l'automne qui proviennent des grands lacs promettent déjà les frimas hivernaux. Ramenant la bride de son sac à main sur l'épaule, ses prunelles absinthes s'égarent sur la rivière Chicago. Malgré son retard de plus en plus certain, elle s'immobilise sur le pont pour admirer les derniers rayons de soleil qui s'immolent dans l'onde glacée. Il a beau n'être que 18h30, le crépuscule s’amorce déjà.  Les vibrations de son telephone la tire de sa reverie et avec un soupire de regret, Fiona se détourne de la symphonie de couleur pour prendre connaissance de son interlocuteur. Légèrement agacée, elle écrase sur la rambarde son mégot de  cigarette tout en prenant l'appel. Il ne lui faut que quelques secondes pour que celui trouve son repos dans la poubelle la plus proche alors qu'elle assure qu'elle n'est plus qu'à dix  minutes. Que oui, elle sait que c'est important. Que non, elle ne sera pas en retard. Et que la stresser d'avantage n'est pas franchement le moyen le plus efficace.  Toute à sa conversation, la brune ne remarque pas la berline qui s'est silencieusement glissée à sa hauteur.  Quand elle raccroche enfin et reprend une pleine conscience de son environment, elle se crispe immédiatement. Son pas s'allonge alors qu'elle refuse délibérément de regarder les vitres teintés du véhicule au luxe discret. Celui ci finit par s'arrêter à sa hauteur, bloquant l'intersection qu'elle allait devoir traverser. Une des portières s'ouvre, dans une invitation évidente.

-Non, tranche le timbre sec de Fiona, sans même chercher à savoir qui sont le chauffeur et passager, pratiquement certaine de leurs identités.

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Singing in the wind ~Libre~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: