Partagez | 
 
 
 

 PARTNER IN CRIME ☽ ft Alles.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 1825
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope



Aiden O'Callaghan
J'ai 17 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis en cavale et peut-être dans la merde et je m'en sors plus ou moins bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je n'ai pas la tête à me mettre en couple.




noah centineo ©️ Faith


« Attends. T’es vraiment en train de penser que j’étais une victime là-bas ? Qu’on pouvait me passer dessus à n’importe quel moment ? » C’était vexant. D’accord Aiden n’avait ni la carrure ni la mentalité d’un caïd mais il s’était plutôt bien défendu pendant tout le temps où il avait été en prison. Bon, il s’était fait casser la gueule deux, trois… ok une dizaine de fois, mais il avait aussi su se faire respecter. En tout cas personne n’avait jamais abusé de lui et le plus qu’il se soit pris dans le cul, c’était un coup de pied. Il n’avait pas envie de passer pour un gars fragile ni même profondément gentil. Surtout pas auprès de Gigi. Il voulait être un homme, un vrai, et ce désir remontait déjà à plusieurs années. En tant que gay, on l’avait pas mal charrié par le passé. Ah c’est toi qui dois faire la fille ! et d’autres phrases du genre. « J’suis pas un héros Gigi. J’ai tué deux personnes, des innocents. En fait j’étais plutôt d’accord avec la décision du juge. » Elle avait soulagé sa culpabilité quelques nuits. S’il s’était enfui avec l’autre garçon, c’était pour revoir sa mère. Avant qu’elle ne s’en aille.

L’ambiance avait failli se tendre. En fait… Elle se tendit bel et bien mais dans un autre sens. Lorsque Gigi vint lécher sa joue, Aiden frissonna. Chaque contact avec lui le rendait presque dingue. Peut-être était-ce la frustration dû à la prison, ou alors cette idée de cavale, ou bien simplement l’effet Gigi. Un léger sourire orna ses lèvres sans qu’il ne puisse le contrôler. « C’est bien, tu n’es donc pas qu’un homme de parole… » Ne rougis pas. Stp ne rougis pas ou j’te casse la gueule. Il s’en passait des choses dans sa tête. Comment démontrer à Gigi qu’il n’était pas un fragile s’il rougissait au moindre contact ? Quelle plaie. Mais peut-être qu’il l’était, fragile. Qu’il était un vrai gentil et qu’il n’avait pas la moindre once de pouvoir en lui. A part le pouvoir de passer pour un débile. Un peu gêné, il se concentra sur son petit-dej qu’il engloutit assez rapidement. Ils allaient devoir reprendre la route de toute façon. Mais avant… « Pourquoi t’as accepté que je vienne ? Je suppose qu’avec ce que t’as entendu de moi, t’as dû te douter que j’allais pas être très utile, alors… »

Revenir en haut Aller en bas
 
dunk
dunk
Féminin MESSAGES : 45
INSCRIPTION : 02/10/2018
ÂGE : 20
RÉGION : lost in salem
CRÉDITS : solsken (av) anesidora (sign)

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle, mais si tu veux m'emporter dans ton univers, je fais ma valise
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2391-dites-au-diable-que-je-lui-vol http://www.letempsdunrp.com/t2399-salem-s-madness#52183 http://www.letempsdunrp.com/t2393-skyzoderline#51944
Limace



Gigi
Park

J'ai 17 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis un étudiant solitaire désormais en cavale et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




Gigi se mordait la joue pour se punir d'être si peu diplomate. Il n'avait jamais vraiment su comment s'exprimer avec les autres, ça n'était pas au programme scolaire et ça n'était pas son QI sur-développé qui lui filerait un coup de main quant aux relations sociales. C'est principalement la raison pour laquelle la plus part du temps, il se contentait de rester muet ; il était plus facile de se taire que de risquer la boulette à tout moment et risquer de blesser quelqu'un d'une parole maladroite. Voilà pourquoi, au lycée, il était toujours seul, pourquoi il restait à l'écart et qu'il semblait un mystère ; son manque de voix, son manque d'amis, questionnait tout le monde. C'était volontaire, il voulait seulement ne pas faire de mal, au puéril d'une vie plate et solitaire. Aujourd'hui encore, il avait prouvé qu'il n'était réellement pas doué quand il s'agissait de s'exprimer et il s'en était automatiquement rendu compte, c'est ce pourquoi il se promettait de faire attention. Tout ce qu'il avait voulu lui dire c'est qu'il s'était fait du souci pour lui, ni plus, ni moins. Il n'aurait jamais été jusqu'à dire qu'il s'était laissé faire. Qui se laisserait faire frapper dessus par des criminels en manque de sensations fortes ? Alors Gigi s'était abstenu pour cette fois, ne répondant rien ; il s'était seulement rattrapé en changeant l'atmosphère en quelque chose de plus.. chaleureux, parce que ça, il savait faire.

« Je te l'avais dis », souriait-il en terminant son milk-shake dans un bruit de paille crispant, signalant qu'il ne restait plus rien dans le fond de son verre. Ses iris ne bougeait pas, posés sur lui comme une ancre dans les profondeurs de l'océan ; il l'observait. C'était sa façon d'apprendre à connaître les gens. C'était difficile de parler, de poser des questions, les bonnes. Lui, il les posait toujours à côté, c'était maladroit, parfois trop indiscret, trop peu réfléchi, sûrement trop brusque et ça avait par le passé, fait fuir pas mal de monde. « Tourne la langue sept fois dans ta bouche avant de parler » lui avait longtemps répété sa mère, « sept décennies » aurait sûrement été le terme plus adéquat. La question d'Aiden l'extirpait de ses songes, mais il comprenait son incompréhension - « je n'attendais rien de toi, je me fiche de tes capacités, bonnes ou mauvaises, d'ailleurs tu es libres de partir quand tu le souhaites », prononçait l'adolescent, « j'ai toujours été seul, pas par envie mais plutôt par dépit, parce que c'est plus facile pour moi que ça le serait pour les autres d'entendre ce qu'ils n'ont pas forcément envie de savoir, c'est un peu flou, je sais », là encore, dans sa tête ça paraissait clair, mais les mots ne parvenaient pas à sortir de la même façon qu'ils raisonnaient dans son esprit. « T'es la seule personne qui m'est supporté assez longtemps sans m'en mettre une et pourtant on partageait une cellule alors je me suis dis que ça serait cool de partager une évasion avec toi », finissait-il par conclure.

« Je continue de croire que t'es un héro, tu pourras dires ce que tu veux, je m'en fiche », marmonnait-il en se redressant, adossé à la chaise inconfortable sur laquelle il était installé ; « d'ailleurs j'ai jamais pensé qu'on pouvait te passer dessus facilem.. ». Gigi ne terminait pas sa phrase. Son regard s'était arrêté sur cet homme, assit la table derrière Aiden et qui ne cessait de les fixer. Il pouvait le voir pianoter sur l'écran de son portable avant d'élever ce dernier jusque son oreille. Il avait comprit ; ils devaient partir. Un plan venait de se ficeler dans son esprit pour quitter la station sans éveiller aucun soupçon aux yeux de cet individu. L'adolescent reposait alors les yeux sur Aiden pour éclater de rire comme si celui-ci venait de dire quelque chose de très amusant, puis, finalement, il reprenait légèrement son sérieux. Il s'était levé afin de se pencher convenablement sur son acolyte pour atteindre son oreille ; « j'ai pas le temps de t'expliquer mais fais moi confiance », lâchait-il dans un murmure, un sourire aux coins des lèvres pour détourner les pensées de celui qui les observait depuis un petit moment maintenant. Gigi attrapait la main d'Aiden pour l'inciter à se lever avant de le pousser devant lui afin de le faire avancer en direction des toilettes ; « je suis désolé », marmonnait-il doucement, une parole rapidement suivit par la claque qu'il venait de lui mettre aux fesses. Putain, dans quoi je m'embarque encore, pensait-il.

Il se saisissait de nouveau de sa main, éprit par ce jeu d'acteur qui l'amusait plus qu'autre chose, il avançait désormais à reculons pour faire face à son partenaire ; « s'il croit qu'on est un couple très amoureux, en nous voyant rentrer dans les toilettes il s'imaginera qu'on y est pour faire des trucs qui sont plus de son âge et alors il pensera pas à la porte de secours, du coup il regardera pas dans quelle voiture on s'en va et une fois la police ici, nous on sera déjà très loin ». Ce n'est qu'une fois devant la porte qu'il daignait agripper le t-shirt d'Aiden pour l'attirer davantage contre lui, appuyant sur la poignée, un rictus éclairant son visage comme si la situation était tout bonnement adéquate. « Après vous, monsieur », ricanait Gigi en le tirant avec lui à l'intérieur de la pièce sombre, claquant la porte de son pied. Aussitôt à l'abri du regard de ce papy, il s'éloignait de son acolyte, il ne s'était pas demandé une seconde si le plan lui allait, s'il était d'accord avec tout ce cirque, mais il n'avait pas eu le choix. Il ne perdait plus une seconde et trouvait la sortie tant espérée pour rejoindre le véhicule aux côtés d'Aiden afin de reprendre rapidement la route, soulagé d'être dorénavant loin de ce nid à problème. « Je connais un endroit où on peut aller, personne ne viendra nous chercher là-bas, les autorités ne savent même pas que cette maison existe, on y sera tranquille, sauf si.. », voilà que ça lui coûtait de devoir terminer sa phrase, il ne voulait plus être seul, il ne voulait plus de cette solitude maintenant qu'il avait goûté à la compagnie de ce garçon qu'il n'avait pas encore assez découvert à son goût - « si tu veux t'en aller ? ».


† tous les jours le même t-shirt comme bart simpson ; do, ré, mi, fa, puis j'ai touché le sol.
Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 1825
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope



Aiden O'Callaghan
J'ai 17 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis en cavale et peut-être dans la merde et je m'en sors plus ou moins bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je n'ai pas la tête à me mettre en couple.




noah centineo ©️ Faith


Aiden était content d’entendre tout ça. Content d’entendre que Gigi ne l’avait pas emmené pour se servir de lui, content de faire de lui un homme moins solitaire aussi. Après, peut-être qu’il mentait, Aiden ne le connaissait pas assez pour le savoir, mais il voulait le croire. Il le laissa continuer, jusqu’à ce que d’un coup, son regard ne change. Aiden fronça les sourcils sans comprendre, sans même s’imaginer que quelqu’un pouvait les observer. Il n’était pas assez à l’affût, il n’avait pas encore les réflexes de l’évasion. Quand Gigi demanda de lui faire confiance, il hocha la tête. Comment pourrait-il faire autrement ? Il avait un peu mis sa vie entre ses mains, ce n’était donc pas maintenant qu’il n’allait plus l’écouter. En un rien de temps il se retrouva entraîné vers les toilettes d’une façon un peu étrange… et légèrement excitante. Bah, Aiden était un homme et Gigi venait très précisément de lui mettre une claque au cul alors il faillit presque un instant oublier que c’était stratégique. Certes, Gigi ne lui avait rien dit mais il pensait avoir deviné le pourquoi du comment, ce pour quoi il évita de trop s’emballer. « Je crois que je vais faire des beaux rêves cette nuit… » dit-il en souriant. Il allait se remémorer cette proximité pendant longtemps, même si malheureusement, il manquait un baiser. Il voulut rendre les choses plus crédibles mais Aiden n’osa pas perturber le plan de son acolyte, ni même les perturber tous les deux ou encore se prendre un râteau. Aussi, il fut un peu frustré quand ils se détachèrent une fois arrivés dans les toilettes pour prendre la sortie de secours.

« J’sais pas pourquoi j’aime bien tes plans. » Gigi n’était clairement pas moche alors se faire passer pour son copain c’était un honneur ! Il suivit le garçon jusqu’à la voiture sans même se poser de question, comme si tout était normal pour lui et surtout sans se douter de ce qu’il se passait dans sa tête. A sa question, il fronça les sourcils. « Quoi ? Mais non enfin. J’ai pas envie de partir. Ca m’a touché ce que t’as dit, et c’est pas cool d’être seul. Moi j’t’aime bien alors je reste tant que tu veux de moi ! » Il se permit de lui ébouriffer les cheveux avec un sourire. « De toute façon j’ai nulle part où aller. Plus de maison. Et j’me sens bien avec toi alors roule ! » Un nouveau sourire et il attacha sa ceinture, pas décidé à s’en aller. « En fait, bien joué pour avoir gardé ton sang-froid. »

Revenir en haut Aller en bas
 
dunk
dunk
Féminin MESSAGES : 45
INSCRIPTION : 02/10/2018
ÂGE : 20
RÉGION : lost in salem
CRÉDITS : solsken (av) anesidora (sign)

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle, mais si tu veux m'emporter dans ton univers, je fais ma valise
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2391-dites-au-diable-que-je-lui-vol http://www.letempsdunrp.com/t2399-salem-s-madness#52183 http://www.letempsdunrp.com/t2393-skyzoderline#51944
Limace



Gigi
Park

J'ai 17 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis un étudiant solitaire désormais en cavale et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




Un sourire amusé logeait ses lèvres lorsque son partenaire de route déclarait aimer ses plans, lui aussi avait particulièrement apprécier les traîner dans une situation telle que celle-là. Gigi se découvrait doucement, il se trouvait des facettes qu'il n'avait auparavant jamais soupçonné et étrangement, ça lui plaisait. C'était une renaissance, une nouvelle vie et il espérait malgré tout, qu'elle soit plus agréable que la précédente. Quoi qu'il en soit, tout se passait très vite, les mots échappaient de la bouche d'Aiden avant que sa main ne vienne lui ébouriffer les cheveux. Le voilà un brin rassuré – dieu sait qu'il avait énormément de mal à faire confiance, à croire les promesses qui pouvaient être faites, les paroles endoctrinées qui le berçait souvent d'illusions douloureuses mais cette fois, il décidait d'y croire. Il décidait de croire qu'il resterait, qu'il le ferait, qu'il ne serait pas déçu. Tant pis si ça signifiait se jeter dans un profond gouffre, il était prêt à courir le risque, à perdre le peu qu'il lui restait – il ne laisserait plus gagner la solitude. Je t'aime bien, gravait son esprit d'une marque indélébile. Des mots qu'on ne lui avait jamais dit ; difficile d'apprécier quelqu'un qui ne se laissait pas approcher, me direz-vous. Je me sens bien avec toi, ça tournait en boucle, sans répit. C'est en démarrant qu'il se remémorait toutes ces fois où il avait inspiré le malaise, la crainte, la peur chez autrui, toutes les fois où on avait évité son regard, où les murmures avaient cessés lors de son passage dans un couloir, qui aurait pu jour affirmer que quelqu'un, qu'une âme aussi intéressante que celle d'Aiden déclarerait se sentir bien à ses côtés. Il serait mentir de dire que Gigi n'était pas déboussolé et déstabilisé par de pareilles paroles, cependant, il gardait la tête froide, ça n'était pas le moment de se tromper de route.

« Je sens qu'on va bien s'amuser », lâchait-il simplement, un sourire à la commissure des lèvres. Il savait que ça n'était que le début, qu'ils allaient devoir apprendre à travailler main dans la main, à se faire aveuglément confiance s'il désirait mener une vie plus ou moins tranquille et tout ça, ça leur demanderait du temps et probablement de longues discussions où ils apprendraient à se trouver des similitudes. Les mots de son acolyte lui arrachait un mince rire cristallin ; « tu rigoles ou quoi ? J'étais ultra paniqué », il avait seulement apprit à le cacher derrière un regard impassible et détaché, comme tous les autres sentiments qu'un humain puisse ressentir. « Une fois qu'on sera arrivé à la sortie de la ville tu pourras téléphoner, mais ne reste pas plus de quarante secondes, je sais que c'est court mais ils ont sûrement mit tes proches sur écoute et je préfères qu'on ne prenne pas de risque », commençait Gigi, il étai préférable de débuter avec une mauvaise nouvelle pour enchaîner avec une meilleure - « je connais quelqu'un qui va nous procurer des téléphones truqués, tu pourras téléphoner autant que tu veux, le signale du portable proviendra d'une ville dans laquelle nous ne sommes pas, à des kilomètres d'ici, ça mettra les autorités sur de fausses pistes et on sera tranquille », concluait l'adolescent. Il n'avait pas de famille à appeler, pas d'amis à prévenir, il gardait seulement un cellulaire pour appeler quelques contacts qui seraient susceptible de les aider, ni plus, ni moins. « J'espère que t'es prêt à devenir l'un des fugitifs les plus recherchés des états-unis, je sais pas pour toi mais j'ai toujours rêvé d'être une star », plaisantait-il - finalement, c'était plutôt un accomplissement, un peu sordide, mais il avait au moins réussi quelque chose et il était hors de question que ça se termine en échec, quitte à risquer le tout pour le tout.


† tous les jours le même t-shirt comme bart simpson ; do, ré, mi, fa, puis j'ai touché le sol.
Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 1825
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope



Aiden O'Callaghan
J'ai 17 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis en cavale et peut-être dans la merde et je m'en sors plus ou moins bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je n'ai pas la tête à me mettre en couple.




noah centineo ©️ Faith


« Hein ? » Aiden ouvrit grand les yeux quand Gigi avoua qu’il avait beaucoup paniqué. Ca ne s’était pas vu l’ombre d’une seconde ! C’était impressionnant, ce calme. Peut-être un peu inquiétant aussi. Ca voulait dire que Gigi était bon comédien… et Aiden espérait vraiment qu’il n’ait pas à se servir de cette qualité contre lui. Qu’il n’était pas en train de le faire d’ailleurs. Stop Aiden. Tu dois lui faire confiance. Sans lui, t’es mort. Alors ferme ta gueule et sois entier, ça se passera comme ça doit se passer. « Bah j’suis vachement impressionné ! T’as réagi en deux secondes et tout… Je sais pas si je suis capable de ça moi. Tu m’apprendras ? » Il réfléchit deux secondes avant de faire la moue. « J’ai l’impression que tu dois m’apprendre tout un tas de trucs en fait. J’essaie de trouver à quoi j’peux servir, promis, je me creuse les méninges. » Il voulait absolument se sentir indispensable à ce voyage. Mais il ne trouvait pas comment… Il avait certainement plein de qualités ! Mais toutes n’étaient pas propices à l’avenir de fugitifs. « Compris chef, pas plus de quarante secondes ! » Il allait s’y tenir et les utiliser seulement pour rassurer sa mère qui avait du être mise au courant de sa fuite. La pauvre devait tellement s’inquiéter…
Il sourit à la remarque de son nouvel ami. Célèbre. Il n’en avait jamais rêvé, surtout s’agissant d’être un criminel célèbre. Mais pourquoi pas… « Tu vas rendre hyper bien sur les photos des avis de recherche ! D’ailleurs, j’ai une question… Sûrement un peu bête mais… Comment on fera quand nos visages seront diffusés partout ? Une casquette et des lunettes feront pas illusion très longtemps… » Il fit la moue. Aiden se sentait vraiment comme un boulet, il ne savait rien faire du tout.

Jusqu’à quelques heures plus tard ! Alors qu’ils roulaient depuis le matin et qu’ils arpentaient une route plutôt isolée, un pneu avait crevé. Et si Aiden n’avait pas le permis, il était toutefois assez doué en mécanique. Alors enfin c’était sa chance ! L’occasion de prouver qu’il ne servait pas à rien. « Tu fais le guet pendant que je regarde ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
dunk
dunk
Féminin MESSAGES : 45
INSCRIPTION : 02/10/2018
ÂGE : 20
RÉGION : lost in salem
CRÉDITS : solsken (av) anesidora (sign)

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle, mais si tu veux m'emporter dans ton univers, je fais ma valise
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2391-dites-au-diable-que-je-lui-vol http://www.letempsdunrp.com/t2399-salem-s-madness#52183 http://www.letempsdunrp.com/t2393-skyzoderline#51944
Limace



Gigi
Park

J'ai 17 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis un étudiant solitaire désormais en cavale et je m'en sors comme je peux. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




Gigi avait lui-même conscience qu'il n'était pas facile à cerner, ça relevait de l'impossible pour être honnête. Sa capacité d'observation lui indiquait que son acolyte devait d'ailleurs probablement se poser beaucoup de question, des questions auxquelles il ne pourrait certainement pas répondre avec des mots. Après, ça valait quoi la parole d'un meurtrier tel que lui ? Rien, vraiment rien du tout. Alors, il le prouverait pas des actes, il prouvait qu'il ne l'utilisait pas en le gardant à ses côtés jusqu'au bout, jusqu'à ce que Aiden en ait marre, ne le supporte plus, parce qu'il était intimement convaincu que ce serait lui, qui partirait le premier. Il était invivable, imprévisible, souvent ingérable et son nouvel ami n'avait certainement pas besoin d'un poids comme lui pour une aventure aussi risquée et dangereuse que celle-ci. Quoi qu'il en soit, il profitait uniquement du moment présent pour l'instant, c'était amplement suffisant. « Je sais pas si ça s'apprend, si tu l'avais repéré avant moi t'aurai agis de la même façon, je crois que c'est un réflexe, tu les as aussi seulement tu le sais pas encore, tu verras, on va devenir des pros de la cavale », malgré la situation sérieuse dans laquelle ils étaient, il ne pouvait s'empêcher d'étirer un sourire, sincèrement heureux à l'idée de goûter à cette divine liberté, mais plus encore de la partager aux côtés de quelqu'un d'aussi surprenant, intéressant et incontestablement fascinant.

La question d'Aiden lui arrachait un rictus amusé, il le comprenait, c'était normal de s'inquiéter de la sorte, personne n'avait véritablement envie de retourner en prison, surtout si c'était pour finir au trou jusqu'à la fin de leurs jours, surtout qu'après une tentative telle que celle-là, la peine annoncée lors du procès se voyait rallonger de dix ans, quinze selon les dégâts causés en dehors des murs, cela dit, il ne laisserait jamais un tel événement se produire ; « tu peux parler m'sieur je suis le mannequin des criminels », ricanait Gigi avant de reprendre un peu plus sérieusement ; « si tu songes à couper tes cheveux, oublie, je les aime bien comme ça, alors n'y pense même pas, compris ? » et il était catégorique. Les petites boucles lui donnait un côté innocent, ce qui finalement était assez ironique. « Mes cousines laissaient toujours leurs déguisements là-bas, je suis sûr qu'on pourra mettre la main sur des perruques, tu ferais une très belle rousse », se moquait l'adolescent en imaginant son acolyte avec une wig sur le crâne. Quoi qu'il en soit, il passait un agréable moment, le ciel s'assombrissait toujours un peu plus au fil des heures, jusqu'à ce qu'un élément inattendu ne vienne se mettre au travers du plan ; un pneu venait de céder, pas malin en effet.  Gigi avait au moins la chance d'être aux côtés de quelqu'un qui s'y connaissait, puisque lui ne s'était jamais  intéressé à la mécanique, tout ce qu'il savait faire avec une voiture, c'était la conduire. « D'accord, si jamais t'as besoin d'aide hésite pas, il y a une roue de secours dans le coffre je crois », informait l'adolescent en extirpant son corps du véhicule, bras croisés, il faisait les cents pas en observant Aiden qui lui, était d'autant plus attirant lorsqu'il semblait concentré ; « alors, tu- mh, tu t'en sors ? te fais pas mal, j'ai pas inclue d'infirmière dans le plan et j'ai seulement le bac pansement, je serai capable de te recoudre un doigt avec une aiguille à tricoter », toujours prendre les choses avec humour, ça lui permettait de se détendre.


† tous les jours le même t-shirt comme bart simpson ; do, ré, mi, fa, puis j'ai touché le sol.
Revenir en haut Aller en bas
 
ALLES
ALLES
Féminin MESSAGES : 1825
INSCRIPTION : 15/06/2018
ÂGE : 21
RÉGION : Bourgogne
CRÉDITS : giphy

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais je ne suis pas fermée à tester d'autres choses.
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2044-mm-celui-qui-voulait-etre-pere-sans-reponse
vanellope



Aiden O'Callaghan
J'ai 17 ans et je vis à Chicago, USA. Dans la vie, je suis en cavale et peut-être dans la merde et je m'en sors plus ou moins bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je n'ai pas la tête à me mettre en couple.




noah centineo ©️ Faith


Gigi avait beau avancer avec certitude que ça ne s’apprenait pas, qu’il l’avait sûrement aussi en lui, Aiden n’était pas d’accord. Il paniquait vite. Certes il s’était endurci en prison, était presque devenu un autre pour se protéger mais maintenant qu’il était libre d’être lui-même, il ne s’en privait pas. A savoir un garçon maladroit, qui n’était pas une grosse brute mais qui était jovial, drôle, et présent pour les autres. En prison il avait dû paraître froid, se faire respecter, et si ça n’avait pas toujours été un franc succès – d’ailleurs personne n’avait peur de lui au final – il avait réussi à se tenir loin des gros cons et des psychopathes. Jusqu’à la cavale ? En effet, selon les rumeurs qui avaient circulé tout au long de son séjour là-bas, Gigi en était un. Mais lui aussi devait jouer un rôle à ce moment-là car depuis qu’ils étaient dehors, il n’était plus du tout le même. La prison ça changeait un homme. Et la liberté, ça rendait simplement heureux. C’était un personnage tellement attachant, peu importait ce qu’il avait fait, pourquoi il l’avait fait. Il n’avait pas l’air capable de tuer de sang-froid, sans raison. Alors c’était quelqu’un de bien. Pour le moment, il ne savait pas quels pourraient être les sujets de discorde entre eux. Ils avaient l’air de s’entendre trop pour avoir de quoi se disputer ! Et c’était mieux comme ça, ils n’avaient pas intérêt à perdre de temps avec des embrouilles de gamin.
Aiden lui sourit, sincèrement préoccupé par ses mots. « Gigi. Ne minimise pas tes capacités et tes exploits. J’aurais pas pu faire ça. Même si ce n’est pas la capacité que tout le monde rêve d’avoir… C’est toi, le pro ! Tu dois croire en toi. » Gigi avait l’air modeste. Ca ne collait pas avec le côté psychopathe qu’on lui présupposait à la prison. Il n’avait pas non plus l’air d’un sociopathe car il se souciait des autres. D’Aiden en tout cas. Après tout, il lui avait déjà parlé deux ou trois fois des téléphones, parce qu’il avait compris que ça comptait pour lui.

Mais en plus de tout ça il était dragueur ! Aiden n’était peut-être pas toujours très vif d’esprit mais il comprenait les allusions de Gigi et les appréciait beaucoup. Il ne put s’empêcher de rire à ses remarques. Il n’avait pas non plus envie de couper ses cheveux, mais s’il fallait le faire… « Des perruques, beurk… Et j’suis pas une fille d’abord ! Moi je suis un homme, un vrai. J’suis actif moi monsieur. » Attendez, il venait vraiment de parler du rôle qu’il se donnait au lit ? Arrêtez-le ! Ok, il comprenait les allusions, par contre pour y répondre il avait toujours été assez nul. Clairement, la drague… Bah heureusement qu’il avait une belle gueule quoi. « Sans déconner. Les perruques c’est pour de vrai ? J’crois que les gens sont plus intelligents que ça tu sais… Oh ! J’pourrais te maquiller. J’ai servi de cobaye plus jeune pour une amie, j’aimerais bien essayer l’inverse un jour. » Il fit la moue. « Soudainement je réalise que cette phrase ne me donnera pas l’air plus viril. Alors euh… bah oublie tout ce que je viens de dire. » Nouveau sourire, un peu embarrassé cette fois. Il ferait mieux de se taire…

Ce pneu crevé sonnait comme une bénédiction pour Aiden. Enfin il pouvait servir à quelque chose. Il se tourna un instant vers Gigi qui semblait s’inquiéter et sourit doucement. « Tu t’inquiètes pour moi ? C’est beaucoup trop mignon ça. » Ca lui donnerait presque envie de se faire mal ! Mais avec sa maladresse, ça arriverait bien assez tôt. Il tâcha de se concentrer pour bien faire les choses et, même s’il tâcha son haut, s’en sortit avec tous ses doigts. Il plaça la roue crevée dans le coffre et se retourna vers Gigi, tout fier de lui. « Tadaaaa. Ca mérite un bisou non ? »

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
PARTNER IN CRIME ☽ ft Alles.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» I`m just a girl looking for a partner in crime ■ damon
» Partner in crime ~ Samuel & Zackary
» Look for a partner for rp (c'est bien ça en anglais hein?)
» crime contre l' humanité
» A qui profite le crime ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: