Partagez | 
 
 
 

 san franciscon - morgan&louisa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
Ciloute
MESSAGES : 20
INSCRIPTION : 14/08/2018
ÂGE : 27
RÉGION : Ile de France
CRÉDITS : FRIMELDA

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2361-rp-toire-de-ciloute#51338 http://www.letempsdunrp.com/t2362-ceux-qui-naissent-dans-ma-tete-ciloute#51339
Limace


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
San Francisco, septembre 2018.
Louisa est revenue en Californie il y a maintenant deux ans. Elle n'est pas revenu à San Francisco mais à Oaklay, pas très loin de la ville. Elle savait que les tentations seraient omniprésentes, elle a fini par replonger.
Aujourd'hui, elle se décide à aller voir son ex petit ami, Morgan, qu'elle a croisé sans qu'il ne s'en aperçoive il y a quelques semaines. Depuis, elle vient ici régulièrement, avec ce besoin d'aller le voir, elle se lance enfin...

Contexte provenant de cette [url=LIEN]recherche[/url]
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Ciloute
MESSAGES : 20
INSCRIPTION : 14/08/2018
ÂGE : 27
RÉGION : Ile de France
CRÉDITS : FRIMELDA

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2361-rp-toire-de-ciloute#51338 http://www.letempsdunrp.com/t2362-ceux-qui-naissent-dans-ma-tete-ciloute#51339
Limace



Louisa Anders
J'ai 30 ans et je vis à Oakland (CA), Etats-Unis. Dans la vie, je suis au chômage et je m'en sors assez mal. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple et je le vis plutôtmal.






Alicia Vikander ©️ lempika
Il travaille ici et Louisa le sait bien. Elle est venu dans le coin il y a moins de deux semaines. C’était pas volontaire. On peut appeler ça un accident. Un accident de la vie, ce genre d’accident qu’on a pas envie de vivre. Elle, elle n’avait pas envie de le revoir, absolument pas envie de se rappeler toutes ces choses qui la plonge dans un passé douloureux. Pourtant, c’était bien lui, c’était Morgan. Il sortait de cette grande porte vitrée. Ca semblait être des bureaux, un grand immeuble avec un tas de nom d’enseignes et différents logo à gauches de la porte. De la téléphonie, des banques, des boites de transports, des cabinets d’avocat et même une boite de production de musique. Il s’en passait des choses là-dedans. Est-ce qu’il y travaillait ? Sans doute, puisque depuis qu’elle l’avait vu une première fois, elle l’avait revu, une, deux, quatre fois. Toujours à la même heure. Cœur pincé, brulant. Les yeux humides, la gorge sèches. Ça fait mal, c’est douloureux.
Elle était là, plantée depuis une heure et demi. Elle attendait, mais qu’est-ce qu’il foutait ? Les autres fois, il était déjà sorti depuis longtemps. Elle allait attendre encore. C’est dur, la torture et en même temps, elle y revient. Comme ces choses dont on sait pertinemment qu’elles sont nocives, mais on s’en fou, on y va, on y prend même du plaisir sur le moment puis on regrette. Elle regrettait déjà d’ailleurs. Elle savait même que ce ne serait pas une partie de plaisir. Mais c’était plus fort qu’elle. Plus fort que Louisa, il y avait Morgan.
Un message sur son téléphone « qu’est ce que tu fou bordel, rentre tout de suite. » c’était un ordre, on ne peut plus clair. Un message de David, son mec. Celui qui partage sa vie depuis un an, celui qui contrôle ses faits et gestes, celui qui la traque. Il lui avait donné vingt dollars pour des clopes, du riz et des pates. Elle devait être rentrée depuis une demie heure. Mais puisqu’elle attendait Morgan… elle ne répondait pas. Elle savait bien ce qui l’attendait en rentrant.
Le voilà, il se pointe, montre enfin le bout de son nez. Elle s’avance, timidement, puis plus déterminée. Il emprunte une rue, dix mètres après la sortie de l’immeuble, elle le suit. « Morgan… » murmura-t-elle, c’était à peine audible. Elle se racla la gorge et cette fois, le son était plus clair. « Morgan ! » Elle faisait peur à voir. Ses yeux creusés, ses cheveux mal coiffés, une capuche sur la tête, les mains dans les poches. Elle se cachait, moins on la voyait, mieux c’était.



Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
AMGK
Féminin MESSAGES : 2948
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 32
RÉGION : PACA
CRÉDITS : AMGK (ava), ASTRA (code sign), Trophy Eyes (text)

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t63-amgk#129 http://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 http://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
amandine



Morgan McNamara
J'ai 32 ans et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis gérant d'un label, compositeur, chanteur d'un groupe de rock et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Morgan est un businessman avant tout. Il est à la tête d'un label de musique. Il papillonne entre son émission de radio et collaboration avec divers artistes. Il a monté son label il y a 3 ans, quand son groupe s'est effondré et que leur label du moment les a lâché.


Chris Hemsworth ©️ aslaug.


C’est pas par hasard que t’as investit ces locaux là il y a quelques années. Tu avais eu pas mal de propositions via l’agence que t’avais contacté pour trouver un endroit mais sachant que cet immeuble se trouve à deux pâté de maison du boulot de Vicky, t’as lâché ton dévolu là dessus. Vicky, c’est ta tante. Elle a une demi douzaine d’année de plus que toi et vous êtes comme les deux doigts de la main. C’est elle qui t’a guidé dans cette grande ville qu’est San Francisco quand toi et ta famille avez débarqué alors que t’avais tout juste 8 ans. Elle a été super cool parce qu’elle aurait pu passer son temps à autre chose plutôt qu’avec toi, mais non. Et depuis, t’as grandit avec elle a ses côtés. Toujours là à lui demander son avis sur tout. C’est cool d’avoir une tante qui est si jeune. Elle est certainement comme une soeur pour toi. Et aujourd’hui, comme tous les jours, tu quittes tes bureaux pour aller la rejoindre dans une brasserie. Vous mangez ensemble tous les jours et au lieu de vous envoyer des centaines de SMS, vous discutez de vive voix. Vous avez toujours trop de truc à dire tous les deux. Et aux vues des choses, tu vas en avoir encore un bon paquet à lui raconter aujourd’hui.

Tu te tournes à l’annonce de ton prénom et tu fronces les sourcils d’un coup alors que tu reconnais la femme devant toi.

« Louisa ? »

Elle a une sale tête. Elle vient te voir après dix ans. Ca sent pas bon tout ça. C’est beaucoup de souvenirs de la revoir. Des bons, comme des mauvais. T’as eu tendance à te focaliser sur les mauvais après ton overdose. Et à juste titre. Il ne fallait pas que tu retombes dans ses bras. C’était synonyme de rechute et tu ne voulais pas ça.

« Qu’est ce que tu fais là ? »

Tu sens que tu vas être en retard pour ton déjeuner, mais tu sens que ça peut être important aussi. Tu te demandes si elle t’attendait ou si c’est un hasard. Tu sais pas pourquoi tu mises plutôt sur la première option.

« Tout va bien ? »

Tu n’aurais pas du poser cette question. Tu sens que ça va se retourner contre toi. T’as pas vraiment envie d’être au milieu de ses histoires mais c’est plus fort que toi de t’inquiéter pour elle alors qu’elle est sous tes yeux. Cette fille, tu l’as aimé. Beaucoup. Beaucoup trop.



Nicotine sweats and coffee breath
I thought I was so much more than this. When I look back at everything I've touched I see the lives I've ruined, dirty fingerprints. We are the common folk. We live our lives to die alone. Share our beds when the nights get cold
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Ciloute
MESSAGES : 20
INSCRIPTION : 14/08/2018
ÂGE : 27
RÉGION : Ile de France
CRÉDITS : FRIMELDA

UNIVERS FÉTICHE : vie réelle
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2361-rp-toire-de-ciloute#51338 http://www.letempsdunrp.com/t2362-ceux-qui-naissent-dans-ma-tete-ciloute#51339
Limace



Louisa Anders
J'ai 30 ans et je vis à Oakland (CA), Etats-Unis. Dans la vie, je suis au chômage et je m'en sors assez mal. Sinon, grâce à ma malchance, je suis en couple et je le vis plutôtmal.






Alicia Vikander ©️ lempika
« Louisa ? » au premier son de sa voix, le cœur de Louisa ne fit qu’un tour, un boom en pleine poitrine. Elle aurait pu fondre en larme juste là, devant lui. Juste par ce qu’il avait prononcé son prénom. Juste parce qu’il lui avait enfin accordé un peu d’attention. Juste ça, un regard, une pensée. Elle n’était plus si invisible, elle venait de renaitre de ses cendres. Elle se redressa face à lui. Elle tentait de faire face, de ne pas craquer. Elle était mal, la vie ne lui avait accordé aucun répit, pas de cadeau. Elle avait toujours fait une multitude de mauvais choix, un enchainement de mauvaise décision qui l’avaient menée au néant, à devoir dépendre des autres tout le temps. A devoir dépendre de ceux qui n’étaient pas capable de l’aimer, ceux qui se jouaient d’elle. Ceux qui profiter de ses faiblesses pour la tenir, pour la menacer, pour la réduire plus bas que terre mais sans eux où serait-elle ? Ce serait pire, c’est ce qu’elle pensait. « Qu’est ce que tu fais là ? » Elle s’approcha encore un peu plus de lui. Elle lui tendit une main, cherchant le contact, cherchant la chaleur. « J’ai besoin de toi Morgan. » elle l’avait dit, sans hésitation, elle assumait, elle était venue jusqu’à lui, elle l’avait attendue, pourquoi faire marche arrière. Elle était déterminée. « Tout va bien ? » la question fatidique, la question qu’on pose quand on sait pertinemment que la réponse est négative. Quand on fait en sorte de se contenir et qu’il suffit d’une phrase pour que tout lâche, cette phrase qui lui faisait perdre pied encore plus. Bien sûre qu’elle n’allait pas bien, quelle question… Elle se pinça les lèvres, elle secoua la tête, elle souffla, respira, pris le temps d’inspirer et d’expirer. « J’ai besoin de toi… » répétait la jeune femme. « Est-ce qu’on peut aller ailleurs ? » voix timide, faible, tremblante. Elle n’avait pas envie de se donner en spectacle ici car elle savait qu’elle pourrait exploser à tout moment, ce n’était pas l’endroit idéal. Son téléphone se mis à vibrer, sans cesse. Une pause de quelques secondes et ça recommençait, elle savait de qui il s’agissait. Elle sortie son smartphone et dix appels en absence étaient affichés et pas moins de huit messages. Des « réponds moi. », « réponds-moi salope. » « T’es ou salope » comme si ce dernier mot était un signe de ponctuation. « S’il te plait. » insista-t-elle auprès de Morgan. Elle était terrorisée.



Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
san franciscon - morgan&louisa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marie Morgane (Mary Morgan) :
» Je t'insupporte, tu m'insupportes, on s'insupporte ! (Morgan & Becky)
» Pour Morgan le blondasse trop bonnasse.
» Morgan Hayward [Validée]
» ***Mariage Tiberius Avery et Morgan Moon***

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: