Partagez
 
 
 

 Cap ou pas cap? ft. Leonnor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
Leonnor
Leonnor
Féminin MESSAGES : 250
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-with http://www.letempsdunrp.com/t2237-y-a-plein-d-idees-pour-tous-les-gouts-la-dedans-7-7-idees-libres
Flash

Cap ou pas cap? ft. Leonnor - Page 2 Empty


Salomon Tully
J'ai 24 ans et je vis sur mon bateau dans les caraïbes, Pays. Dans la vie, je suis capitaine pirate et je m'en sors bien/pas bien ça dépend de quand on demande. Sinon, grâce à ma chance, je suis libre comme l'air et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


DAWID AUGUSCIK ©️ Bazzart



Je hausse les épaules avec un sourire provocateur. C'est pas l'avis d'un marin d'eau douce qui va me faire changer d'avis aussi facilement. Cependant, j'avoue que j'aime bien la détermination du petit marin. Il a une tronche qui me revient bien alors j'décide de jouer un peu plus pouvoir ce qu'on peut faire sortir du minot. Je prends mon air le plus détaché et j'm'en foutiste. C'est le même air que j'prenais quand mes parents essayaient d'me faire la morale pour que je reprenne la boutique d'antiquité. Au final, sont bien contents que j'leur ramène de quoi alimenter la fameuse boutique. Je prends mon sourire le plus moqueur et je réponds. "Qu'est-ce qui m'oblige à dire oui ? L'honneur ? Tu crois qu'on joue avec les mêmes règles dans le monde de la piraterie ?" Je m'esclaffe, sachant bien que ça va faire réagir toute mon équipe. Ils savent quand rigoler et quand se montrer agressifs. " Tu crois qu'on gagne sa vie en étant honnête moussaillon ? " Je suis pas encore décidé à savoir si je lui donne sa chance ou non. C'est plus facile et plus marrant comme ça. Et je crois que tout le monde savait que j'aimais une victoire facile. Cela restait une victoire.

"Bon, allez, je CONSSENS à te redonner une seconde chance honnête si tu réponds à une question. C'est quoi être pirate ?" C'était une question qui semblait simple mais je me rappelle comme mon avis avait changé quand j'avais embarqué sur un bateau. J'me rends compte maintenant que c'est c'qui permet de discerner les gens qui ont ce qu'il faut pour être pirate et les autres. Présentement, j'aimais le regard de défi que me lançait ce petit. On verra bien s'il continuerait sur sa lancée.

Revenir en haut Aller en bas
 
Game Over
Game Over
MESSAGES : 966
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Donut

Cap ou pas cap? ft. Leonnor - Page 2 Empty


Margaret Harper
J'ai 25 ans et je vis dans un petit port, les Caraïbes. Dans la vie, je suis serveuse et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien, je n'ai aucune envie de m'emmerder avec un homme.

Elle a eu une enfance difficile, comme beaucoup de gamins de pirates. Son père n'était qu'un vulgaire marin sur un bateau pirate, homme inconnu qu'elle ne voyait que rarement. Sa mère peinait à élever seule ses deux filles. Maggie ne faisait que rêver d'aventures. Elle voulait pouvoir un jour rejoindre son père sur son navire et vivre sa vie comme elle l'entendait. Elle jalousait son meilleur ami de pouvoir vivre ses rêves alors qu'elle était cantonné au rôle de fille. Son père disparut un jour en mer, comme tout le reste de son équipage. Sa mère mourut peu de temps après, laissant les deux soeurs seules. Alors que sa soeur ainé se maria rapidement, elle se retrouva à errer de travail en travail sans se fixer.


Keira Knightley ©️ elusive

"Qu'est-ce qui m'oblige à dire oui ? L'honneur ? Tu crois qu'on joue avec les mêmes règles dans le monde de la piraterie ? Tu crois qu'on gagne sa vie en étant honnête moussaillon ?"

Je me contentais de le foudroyer du regard sans répondre. Je savais bien que non, que les choses n'étaient pas aussi simples. On ne devenait pas pirate et on ne le restait pas en faisant preuve de gentillesse et de respect. Ca c'était bon pour les soldats de l'empire britannique, qui faisaient des courbettes à leur adversaire avant d'engager le combat. On était pas comme ça c'était sur mais je pensais qu'il y avait quand même un minimum de choses à respecter.

"Bon, allez, je CONSSENS à te redonner une seconde chance honnête si tu réponds à une question. C'est quoi être pirate ?"

Je souris en coin, le même sourire exaspérant qu'il avait tendance à faire. C'était une question piège je le sentais venir. Si je ne répondais pas ce qu'il voulait entendre il ne me prendrait pas. Pourtant je savais que je ne pourrais pas répondre ce qu'il pensait. On était tous différents. On avait tous une conception différente de ce que c'était que d'être un pirate. Est ce qu'on avait tous tort pour autant? Non j'étais plutôt d'avis qu'on avait tous un peu raison dans le fond. Que le fait qu'on pense une chose à un moment ne voulait pas dire qu'on penserait ça toute notre vie, ou que ce qu'on croyait était faux. On changeait, on évoluait, ce qui était vrai pour nous à un instant ne le serait plus à un autre.

Pourtant je me forçais à lui donner une réponse, peut être pas celle qu'il voulait mais celle qui me semblait juste pour moi sur le moment.

- C'est une question compliquée ça capitaine... Je dirais qu'être pirate c'est être libre. Libre d'aller où bon nous semble, de mener la vie que l'on désire. Libre de prendre ce qu'on veut aux autres sans avoir de comptes à rendre, sans se plier aux règles de leur société ridicule.

Je lui souriais un peu plus largement avant de continuer.

- Enfin... aussi libre que notre bien aimé capitaine nous le permet.

Il voulait jouer au con. Il allait voir qu'on pouvait être deux à jouer à ce petit jeu là.

- Mais pour en revenir à cette partie truquée de poker... je maintiens que vous avez tort, capitaine. Ce n'est pas en mentant et en escroquant ses hommes qu'on arrivera à gagner leur respect. Je pense surtout que c'est le meilleur moyen de finir avec une dague plantée entre les omoplates.

J'avais sortie ma dague pendant mon petit discours, m'amusant à jouer avec tout en le fixant dans les yeux. Je n'allais pas le faire, je tenais trop à lui pour lui faire du mal, mais je voulais qu'il le croit, qu'il voit que je n'avais pas froid aux yeux et que je n'avais pas peur de le menacer.


Revenir en haut Aller en bas
 
Leonnor
Leonnor
Féminin MESSAGES : 250
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-with http://www.letempsdunrp.com/t2237-y-a-plein-d-idees-pour-tous-les-gouts-la-dedans-7-7-idees-libres
Flash

Cap ou pas cap? ft. Leonnor - Page 2 Empty


Salomon Tully
J'ai 24 ans et je vis sur mon bateau dans les caraïbes, Pays. Dans la vie, je suis capitaine pirate et je m'en sors bien/pas bien ça dépend de quand on demande. Sinon, grâce à ma chance, je suis libre comme l'air et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


DAWID AUGUSCIK ©️ Bazzart


C'était toujours marrant de se foutre de la gueule des petites mousses comme ça. On a toujours l'impression qu'il flippe pour tout et rien. Celui-là, il a quand même les couilles bien accrochées, excusez la vulgarité, et ça me fait plaisir. J'aime bien ceux qui ont le courage de donner leur opinion. A dire c'était pas la réponse la plus importante mais qu'il donne son avis. Qu'il ose mettre en doute son capitaine. J'avoue que j'avais pas tant que ça de valeureux membres d'équipage que j'aurais considéré comme capables de réfléchir. Ils sont bien braves et ils font toujours c'que je leur demande mais niveau intellect on comprend pourquoi ils sont pas les capitaines. On se marre bien mais ça manque pas un peu de piquant. Je lui fais un sourire en coin pour montrer mon accord à la phrase qu'il rajoute. Il est pas mal ce mousse. Voilà qu'il me menace le corniaud. Bon, il est sans doute pas assez con pour penser qu'il pourrait me poignarder au milieu de tous ces gens mais il fait le malin. J'aime bien ceux qui font les malins, parfois ce sont les premiers à mourir mais ce sont aussi ceux qui ramènent les plus gros trésors.

"C'est quoi ton nom d'jà petit ?" dis-je avec un air taquin. "Si tu veux v'nir sur l'bateau, il va falloir me ranger ton cure-dent. Tu pourras toujours me le planter entre les omoplates la prochaine fois que tu perds au poker. A la loyale cette fois." lançais-je avant de me redresser de mon séant. "Bon, le recrutement est maintenant terminé les gars. Arthur et l'autre petit qu'a pas froid aux yeux, rendez-vous à vingt heures ce soir, on part sans vous si vous êtes en retard." clamais-je alors que je me tournais pour retourner dans le bar me rendant compte brusquement que je n'avais pas vu Maggie de la soirée. Elle aurait pu me prévenir que c'était son jour de repos. Je voulais lui dire aurevoir avant de partir. Je me tourne vers le barman et lui demande où elle est. Il hausse les épaules me répondant que lui aussi, il aimerait bien savoir. Je m'installe dans un coin pour siroter du rhum alors que le nouveau mousse est venu nous rejoindre. Je sais pas où est passé l'autre mais j'sais qu'il sera au rendez-vous. Je n'ai aucun doute là-dessus.


Revenir en haut Aller en bas
 
Game Over
Game Over
MESSAGES : 966
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Donut

Cap ou pas cap? ft. Leonnor - Page 2 Empty


Margaret Harper
J'ai 25 ans et je vis dans un petit port, les Caraïbes. Dans la vie, je suis serveuse et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien, je n'ai aucune envie de m'emmerder avec un homme.

Elle a eu une enfance difficile, comme beaucoup de gamins de pirates. Son père n'était qu'un vulgaire marin sur un bateau pirate, homme inconnu qu'elle ne voyait que rarement. Sa mère peinait à élever seule ses deux filles. Maggie ne faisait que rêver d'aventures. Elle voulait pouvoir un jour rejoindre son père sur son navire et vivre sa vie comme elle l'entendait. Elle jalousait son meilleur ami de pouvoir vivre ses rêves alors qu'elle était cantonné au rôle de fille. Son père disparut un jour en mer, comme tout le reste de son équipage. Sa mère mourut peu de temps après, laissant les deux soeurs seules. Alors que sa soeur ainé se maria rapidement, elle se retrouva à errer de travail en travail sans se fixer.


Keira Knightley ©️ elusive

"C'est quoi ton nom d'jà petit ? Si tu veux v'nir sur l'bateau, il va falloir me ranger ton cure-dent. Tu pourras toujours me le planter entre les omoplates la prochaine fois que tu perds au poker. A la loyale cette fois."

Je rangeais mon couteau dans ma poche, continuant de le regarder d'un air mauvais.

"Bon, le recrutement est maintenant terminé les gars. Arthur et l'autre petit qu'a pas froid aux yeux, rendez-vous à vingt heures ce soir, on part sans vous si vous êtes en retard."

Je le regardais un moment sous le choc. Ce n'était pas possible... j'avais réussi... j'avais réussi à me faire passer pour un mec. J'étais suffisamment convaincante pour qu'il me prenne pour un mec sans me reconnaitre. Mais en plus j'avais réussi à me faire recruter sur son bateau. Bien fais pour ta gueule enfoiré! Ca lui apprendrait à me balancer sans arrêt qu'une femme n'était pas capable de servir à bord d'un bateau. J'allais lui montrer que j'étais tout autant capable que n'importe quel marin. Et le jour où je me déciderais à lui révéler qui je suis, je me délecterais de la gueule de con qu'il aurait. Je lui effacerais son petit sourire en coin pour une fois.

- Je m'appelle Ma... Matthew... Mais on m'appelle Matt.

Je me mordis la lèvre, me maudissant pour la faute que j'avais failli faire. Il allait falloir que je sois prudente désormais. Jouer le jeu quelques minutes c'était une chose. Mais maintenant j'allais devoir tenir mon personnage en permanence devant une bande de mecs plus ou moins fréquentables. Mais j'allais y arriver. J'en étais certaine.

Je les laissais partir et rentrais chez moi pour terminer de préparer mes affaires. Une fois que je fus certaine d'avoir tout pris je partais au bateau, embarquant plus d'une heure avant l'heure où il m'attendait. Je ne pus m'empêcher de sourire en mettant pied sur le pont du bateau. C'était tellement bon. J'étais enfin entrain de vivre mon rêve.

Une semaine plus tard j'avais déjà commencé à déchanter. La bouffe était dégueulasse mais bon ça j'avais l'habitude. Le boulot était plutôt dur mais ça je m'y attendais. On ne pouvait pas rester les bras ballants sur un bateau. Il y avait toujours une tache à accomplir tant qu'on était de quart. J'étais plutôt fière de réussir à tenir le rythme. J'étais toujours la première levée et la dernière couchée de mon quart. Je faisais en sorte que jamais personne ne me voit me déshabiller ou même aller me soulager. Je donnais plutôt bien le change pour le moment et j'en étais heureuse. J'avais sympathisé avec certains membres d'équipage et les taquineries bon enfant entre nous étaient fréquentes.

Non... mon problème se situait au niveau de l'autre mousse. Ce petit connard d'Arthur, j'allais me le faire un de ses jours. Il s'était mis en tête de se lancer dans une compétition avec moi, pour être le meilleur mousse du bateau. Manque de chance pour lui, j'étais plus doué et plus agile. Je compensais la force qu'il avait par mon adresse et ça le faisait chier. Alors il passait son temps à tenter de me discréditer aux yeux de l'équipage. Si on devait tendre une corde à deux, il faisait exprès d'y mettre le moins de force possible, histoire que je rale qu'il ne se bougeait pas. Il pouvait alors prendre son petit air innocent qu'il forçait tant qu'il pouvait et qu'il n'y pouvait rien si ça ne bougeait pas. Je passais pour une faible et devais ensuite supporter les moqueries de l'équipage. Et tout était comme ça... il en faisait le moins possible pour me faire passer pour une nulle.

J'avais tenu tant bien que mal comme ça jusqu'au jour où j'avais explosé. Ce mec était incompétent en plus d'être abruti. On était entrain de travailler sur les cordages, sous les ordres du lieutenant et du timonier. Je tirais de mon côté, lui il en foutait pas une du sien. Le lieutenant nous hurlait dessus de nous secouer mais comme toujours il rétorquait avec son petit sourire qu'il en faisait déjà trop et que j'étais trop maigrichon pour bosser sur un bateau. Je continuais de tirer en le foudroyant du regard mais cet abruti se marrait et en foutait pas une. Il tirait tellement peu sur la corde que lorsque le bateau prit une vague plus forte il perdit l'équilibre et tomba comme une merde lachant la corde. Sauf que je me retrouvais déséquilibré et que je failli basculer dans le vide à cause de lui. Je me rattrapais de justesse avant de réparer ses conneries. Lui il était encore là à se marrer quand je me jetais sur lui pour lui refaire le portrait à ma façon. Peut être qu'avec quelques dents en moins il arrêterait de se marrer comme ça.

Il fallut plusieurs hommes pour me maitriser et m'empêcher de continuer à lui casser sa petite gueule de connard.

C'était comme ça que je me retrouvais devant la porte du capitaine, à attendre que celui ci me reçoive pour parler de mon comportement. Une semaine que je ne l'avais aperçu que brièvement. Je pensais qu'il ne m'avait pas remarqué mais... quand le lieutenant m'avait dit qu'il voulait me voir, j'avais commencé à flipper. Soit il venait me parler d'Arthur... soit il m'avait démasqué...

Revenir en haut Aller en bas
 
Leonnor
Leonnor
Féminin MESSAGES : 250
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-with http://www.letempsdunrp.com/t2237-y-a-plein-d-idees-pour-tous-les-gouts-la-dedans-7-7-idees-libres
Flash

Cap ou pas cap? ft. Leonnor - Page 2 Empty


Salomon Tully
J'ai 24 ans et je vis sur mon bateau dans les caraïbes, Pays. Dans la vie, je suis capitaine pirate et je m'en sors bien/pas bien ça dépend de quand on demande. Sinon, grâce à ma chance, je suis libre comme l'air et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


DAWID AUGUSCIK ©️ Bazzart


Ha ces petits mousses, ils sont toujours les premiers à vouloir jouer des poings. Je les blâme pas. Je veux dire une petite baston quand on a bien bu c'est arrivé à tout le monde ici. Mais sur mon bateau, on est tous des frères et là personne avait consommé. De plus, c'était dangereux pour tout le monde quand l'ambiance n'était pas bonne. J'avais tout fait pour pas avoir à intervenir. Faut laisser les petits gars se débrouiller avec leurs emmerdes, c'est encore ce qui marche l'mieux. J'ai appris assez vite que ne rien faire c'était souvent mieux que de faire n'importe quoi. Mais bon, parfois en tant que capitaine, on doit taper du poing sur la table.  J'comptais parler au deux pour avoir le fin  mot de l'histoire mais je devais commencer par celui qui avait agressé l'autre. Ça semblait logique que son crime soit le premier après tout.  Après, j'étais pas con, j'avais vu que les deux c'était un peu compliqué. Ça arrive parfois, la compétition, l'envie d'être le meilleur des nouveaux de faire ses preuves etc. On est des mecs après tout. Parfois sur le bateau après longtemps en mer, on finit par se retrouver à avoir besoin de se défouler un peu. J'vous raconte pas ce que j'ai déjà croisé dans les cales du bateau. Le moins qu'on puisse c'est que les p'tits gars sont plutôt créatifs. Y'en a même un une fois qu'a essayé de faire passer sa gonzesse pour un mousse histoire de l'avoir sous la main. La pauvre minette a demandé à se faire débarquer quatre jours plus tard. C'est pas un endroit très épanouissant pour une demoiselle bien éduquée. Faudrait être une sacrée sauvageonne pour apprécier cette ambiance de rhum et de chansons grivoises.

Ha ! Je vois la silhouette de mon petit mousse se dessiner derrière la porte Je lui fais signe d'entrer et je prends mon air sérieux. J'aime pas jouer les capitaines chiants mais bon c'est toujours marrant de les regarder flipper quand j'prends mon regard pas content. "Bon Matt, c'est quoi ce bordel ? Enfin, je veux dire j'sais que la vie sur le bateau c'est chiant parfois mais on frappe pas ses camarades. Bon sauf si le mec te pique ta meuf mais vous êtes des frères maintenant. C'est toi d'ailleurs qui avait de grands discours de camaraderie sur la piraterie. Je vais te laisser cinq minutes pour m'expliquer pourquoi vous vous battez comme deux gonzesses en cloque du même mec. Je prendrais une décision ensuite." J'aime foutre un peu la pression. Même si je vais pas le jeter au requin, c'est sûr que s'ils continuent de s'écharper y'en a un des deux qui va dégager fissa. On est tous dans le même bateau et littéralement. Je suis assis sérieusement pour une fois. D'ordinaire quand j'accueille les gens, j'ai souvent un air désintéressé et les pieds sur la table. Là, je suis posé normalement, les mains sur la table avec la sévérité nécessaire à la capitainerie. J'aime bien le petit Matt en plus. Les autres ont que des choses positives à dire dessus. J'veux dire il est nouveau mais il est malin et ça ça fait toute la différence. Même s'il a encore besoin de cultiver ses petits bras de fille. Mais ça, c'est une autre histoire.

Revenir en haut Aller en bas
 
Game Over
Game Over
MESSAGES : 966
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Donut

Cap ou pas cap? ft. Leonnor - Page 2 Empty


Margaret Harper
J'ai 25 ans et je vis dans un petit port, les Caraïbes. Dans la vie, je suis serveuse et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien, je n'ai aucune envie de m'emmerder avec un homme.

Elle a eu une enfance difficile, comme beaucoup de gamins de pirates. Son père n'était qu'un vulgaire marin sur un bateau pirate, homme inconnu qu'elle ne voyait que rarement. Sa mère peinait à élever seule ses deux filles. Maggie ne faisait que rêver d'aventures. Elle voulait pouvoir un jour rejoindre son père sur son navire et vivre sa vie comme elle l'entendait. Elle jalousait son meilleur ami de pouvoir vivre ses rêves alors qu'elle était cantonné au rôle de fille. Son père disparut un jour en mer, comme tout le reste de son équipage. Sa mère mourut peu de temps après, laissant les deux soeurs seules. Alors que sa soeur ainé se maria rapidement, elle se retrouva à errer de travail en travail sans se fixer.


Keira Knightley ©️ elusive

J'attendais qu'il m'en donne l'ordre et finalement j'entrais dans la cabine. Il était là, se tenant sérieusement derrière son bureau. J'étais étonné de le voir dans cette position, le connaissant je pensais le trouver affaler sur sa chaise, les jambes sur le bureau, montrant à quel point il se foutait de tout ça. Sauf que là il se tenait droit, me regardant. Putain je n'aurais pas tenu longtemps. Je pensais vraiment que passé les premiers moments je pourrais continuer à tenir mon petit jeu. Il fallait croire que je n'étais pas aussi douée que je le croyais. J'étais certain qu'aucun homme de l'équipage ne m'avait démasqué. Alors il avait du le deviner tout seul. Mais putain comment il avait fait. Il ne m'avait pas démasqué quand j'étais à quelques centimètres de lui pour mon embauche et là en une semaine sans pratiquement le voir, il avait réussi à me démasquer. Il faisait chier. Il allait me débarquer au prochain port et me planter là j'en étais certaine. Il n'en aurait rien à foutre que j'avais assuré jusqu'à présent sur son rafiot pourri. Parce que j'avais assuré, il était obligé de le reconnaitre cet enfoiré!! Mais il ne le ferait pas, justement parce qu'il était un putain d'enfoiré.

Je me tenais devant lui, attendant que la sentence tombe. Je ne lui ferais pas le plaisir de raler ou de le supplier de me garder. C'était hors de question. J'attendrais dignement.

"Bon Matt, c'est quoi ce bordel ? Enfin, je veux dire j'sais que la vie sur le bateau c'est chiant parfois mais on frappe pas ses camarades. Bon sauf si le mec te pique ta meuf mais vous êtes des frères maintenant. C'est toi d'ailleurs qui avait de grands discours de camaraderie sur la piraterie. Je vais te laisser cinq minutes pour m'expliquer pourquoi vous vous battez comme deux gonzesses en cloque du même mec. Je prendrais une décision ensuite."

Je restais un instant à le fixer, la bouche entrouverte. Oh putain j'étais tellement soulagé. Cet abruti continuait de me prendre pour un mec. C'était plus qu'évident quand on voyait comment il me parlait. Il croyait vraiment que je m'étais battu pour une histoire de fille. Il était tellement loin de la vérité... Mais putain moi j'étais tellement soulagé. Bon il me restait à me sortir de cette histoire avec l'autre abruti mais c'était toujours moins grave que si il avait capté que j'étais Maggie.

Je me reprenais et le fixais, nullement impressionné par son air de grand patron. Comme si il pouvait encore m'impressionner depuis le temps que je le connaissais.

- Capitaine.... ce n'est pas une histoire de femme. Je ne voulais pas vous importuner avec cette histoire. Vous avez certainement mieux à faire que de vous occuper de querelles d'équipage...

Un peu de flatterie ça ne ferait pas de mal. Il avait un tel orgueil qu'il serait certainement ravi de voir le petit mousse venir lui lécher le cul.

- Mais ce mec est un connard. Il prend un malin plaisir à me faire passer pour un incapable sans force dans le but de se flatter lui même. Tout à l'heure il ne mettait pas assez de force dans notre manoeuvre pour tendre les cordes. Je le sais parce que s'il avait correctement tiré sur sa corde, il n'aurait pas pu être déstabilisé par la vague qui nous a frappé. Il en a laché son côté de la corde me déstabilisant à mon tour. J'ai failli passer par dessus bord par sa faute, d'où ma réaction.

Je restais un instant silencieuse, attendant de voir s'il réagirait, puis je continuais.

- J'aime la vie à bord capitaine. J'apprécie mes camarades et j'aime travailler avec eux mais... lui je peux pas. J'accepterais ma punition mais jamais je ne regretterais de lui avoir donné ce qu'il mérite.

Voilà au moins c'était dit. Je ne regrettais pas ce que j'avais fait et si je devais le refaire, je n'hésiterais pas une seconde à lui refaire le portrait à ce connard.


Revenir en haut Aller en bas
 
Leonnor
Leonnor
Féminin MESSAGES : 250
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-with http://www.letempsdunrp.com/t2237-y-a-plein-d-idees-pour-tous-les-gouts-la-dedans-7-7-idees-libres
Flash

Cap ou pas cap? ft. Leonnor - Page 2 Empty



Salomon Tully

J'ai 24 ans et je vis sur mon bateau dans les caraïbes, Pays. Dans la vie, je suis capitaine pirate et je m'en sors bien/pas bien ça dépend de quand on demande. Sinon, grâce à ma chance, je suis libre comme l'air et je le vis plutôt bien.


Informations supplémentaires ici.




DAWID AUGUSCIK ©️ Bazzart






Je passe mes doigts sur mes tempes. Pourquoi il fallait toujours que ce putain d'ego masculin entre en ligne de compte. C'était toujours un bordel singulier ça franchement. J'sais que c'est chiant d'essayer d'être diplomate. Pour être honnête, je doute pas du fait que ça soit compliqué de s'entendre avec tout l'monde. Bon moi je m'en fous je suis capitaine, si j'aime pas la gueule de quelqu'un, j'le vire illico presto du bateau. Je soupire quand je l'entends me faire son cirque. J'ai pas l'impression qu'il me respecte beaucoup. En fait, j'crois même que c'est un peu l'contraire. J'ai sans doute l'air con mais ce sont pas deux flatteries qui vont m'faire oublier ce qu'il s'est passé. Les p'tites histoires de mousse comme ça c'était plutôt classique. L'autre p'tit avait tenu le même genre de versions aux gars. Dans le fond, j'm'en tape de savoir lequel des deux a raison mais il va falloir qu'ils apprennent à vivre ensemble. Comme je vois qu'il me prend pas trop au sérieux, mes traits se durcissent encore. C'est pas tous les jours que j'ai l'air aussi sévère. Souvent j'suis plutôt détendu mais être capitaine c'est aussi savoir taper sur les doigts.  



"C'est pas une querelle très intéressante, j'espère que tu en as conscience. Moi ça va être simple, si vous vous comportez comme ça tous les deux, et que ça nuit à l'équipage, je vous débarque à la prochaine escale. Ce sont pas les petits mousses qui manquent. Alors ou vous trouvez un moyen de travailler ensemble, ou vous êtes un poids pour l'équipage. J'dis pas que c'est facile et peut être que c'est pas juste mais tout l'équipage n'a pas à supporter vos petites disputes. Est-ce que c'est bien compris ou est-ce que tu vas encore essayer de t'en sortir en me faisant la danse du ventre ? Qu'on soit bien clair, j'ai l'air sympa, peut-être même que tu penses que je suis con ou qu'on peut pas me faire confiance, mais tu devrais apprendre à pas me sous-estimer." Je préfère être sympa que chiant comme ça mais bon, les pirates ce sont juste des enfants avec des sabres parfois. "Si lui je ne fais pas d'efforts, je compte sur toi pour te comporter comme quelqu'un que j'aurais envie de garder. Si tu aimes vraiment l'équipage, tu prendras la bonne décision." Ce n'est pas une conversation ouverte, c'est la présentation d'un état de fait. Franchement j'étais bien tranquille à cuver mon rhum alors qu'on vienne me faire chier pour des babillages, ça me brise les noisettes franchement.  

Revenir en haut Aller en bas
 
Game Over
Game Over
MESSAGES : 966
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Donut

Cap ou pas cap? ft. Leonnor - Page 2 Empty


Margaret Harper
J'ai 25 ans et je vis dans un petit port, les Caraïbes. Dans la vie, je suis serveuse et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien, je n'ai aucune envie de m'emmerder avec un homme.

Elle a eu une enfance difficile, comme beaucoup de gamins de pirates. Son père n'était qu'un vulgaire marin sur un bateau pirate, homme inconnu qu'elle ne voyait que rarement. Sa mère peinait à élever seule ses deux filles. Maggie ne faisait que rêver d'aventures. Elle voulait pouvoir un jour rejoindre son père sur son navire et vivre sa vie comme elle l'entendait. Elle jalousait son meilleur ami de pouvoir vivre ses rêves alors qu'elle était cantonné au rôle de fille. Son père disparut un jour en mer, comme tout le reste de son équipage. Sa mère mourut peu de temps après, laissant les deux soeurs seules. Alors que sa soeur ainé se maria rapidement, elle se retrouva à errer de travail en travail sans se fixer.


Keira Knightley ©️ elusive

Je serrais les dents alors qu'il parlait, essayant de ne rien montrer de mon état d'énervement. Je ne comprenais pas pourquoi le lieutenant avait ramené cette affaire devant le capitaine. Peut être pour nous impressionner et éviter qu'on la ramène trop ensuite. Ca n'allait pas marcher, j'espérais que cet abruti de lieutenant s'en rendrait compte. Moi je n'avais rien fait de mal si ce n'était me défendre. Quant à l'autre con, je doutais que quoi que ce soit puisse pénétrer son crâne épais, encore plus une réprimande du capitaine. Il continuerait de me faire chier et je continuerais de ne pas me laisser faire. Je tenterais juste d'être plus maline que lui.

Je me retenais de sourire alors qu'il parlait du fait que je le prenais pour un con. Je le prenais pas pour un con, je savais qu'il en était un. Que ce soit bien clair, je l'adorais, ce n'était pas mon meilleur ami pour rien. Mais je devais bien reconnaitre que parfois il agissait comme un vrai con et là comme il était à jouer les grands capitaine derrière son bureau il en était un parfait exemple.

Mais je gardais mon sérieux tout le long de son petit discours. Il ne m'avait rien fit auquel je ne m'attendais pas. J'allais devoir la jouer serrer si je voulais garder mon poste mais je n'allais pas me laisser faire par un petit connard.

- Merci capitaine. Je vous promets que je ne vous embêterais plus avec tout ça. J'aime mon boulot ici et travailler sous vos ordres. Je n'ai aucune envie de débarquer.

Je le saluais alors qu'il me donnait congés et je quittais sa cabine pour retourner me mettre au travail. Comme je m'y attendais, l'autre con se contentait de sourire bêtement en me voyant, persuadé que j'avais pris plus cher que lui niveau engueulade. Il recommençait à en faire le moins possible, me poussant à forcer toujours plus pour compenser son manque de travail. Sauf que cette fois j'avais arrêté. J'avais suffisamment observé la façon de travailler des anciens pour noter quelques astuces. Je n'étais pas plus forte qu'eux et je ne le serais jamais, mais ma force je pouvais la compenser par mon agilité. C'était comme ça que petit à petit, à force d'observation et de travail, je devins meilleur que lui. J'accomplissais les tâches rapidement avec dextérité pendant qu'il était encore entrain de galérer. Finalement il dut se mettre au boulot pour de bon pour réussir à suivre ma cadence. A force d'en foutre le moins possible, il avait fini par rester au même point, tas de muscles inutile ne sachant pas se servir de sa cervelle.

Je n'avais pu m'empêcher de sourire en voyant le lieutenant me féliciter d'un ton bourru un jour sur la qualité de mon travail. Ce n'était rien, mais je savais que dans la bouche de cet homme cette simple remarque valait tous les éloges du monde. Il le vit et je sentis son regard noir se poser sur moi. J'allais en chier, mais je ne me laisserais pas faire.

C'était quelques jours plus tard qu'il décida de passer à l'action. On devait débarquer le lendemain. J'étais dans la cale occupé à vérifier l'arrimage de notre chargement, occupation rébarbative mais qui d'autre mieux que le mousse pouvait s'y atteler. J'étais la tête dans les tonneaux quand je l'entendis arriver derrière moi.

"Tu crois que je sais pas ce que tu fais la brindille? Tu croyais que j'allais rester sans rien dire? On ne devient pas subitement un bon marin quand on est une merde de brindille comme toi. Alors dis moi, tu te fous à genoux devant qui? Le lieutenant? Le second? Le capitaine? Peut être même les trois?"

Je sentais le rouge me monter aux joues. Je restais dos à lui, occupée à continuer mon travail.

- Je vois pas de quoi tu parles. Je fais mon boulot c'est tout.

"Te fous pas de ma gueule le mioche. Je sais très bien que tu te fais prendre par eux. Alors moi aussi je veux ma part pour que je ferme ma gueule."

Je le sentis avec horreur me saisir par les cheveux et me forcer à me mettre à genoux devant lui. Il était entrain de défaire son pantalon de sa main libre, me tenant toujours fermement de l'autre. Il ne savait pas que j'étais une femme mais pour le moment il s'en foutait. Une pipe restait une pipe peut être importe qui la faisait. Il valait mieux qu'il ne sache pas que j'étais une femme, sinon j'étais certaine que j'aurais à subir bien pire. Mais je n'étais pas prête à me laisser faire là non plus. Hors de question que je m'abaisse à sucer un porc tel que lui. Je profitais qu'il était occupé à défaire son pantalon pour me tordre sous sa main et me redresser. Je lui balançais un coup de genoux dans les parties le pliant en deux sous la douleur. Je continuais, relevant mon genoux plus haut pour lui éclater le visage. Il tombait à terre sous le choc et j'en profitais pour me mettre sur lui, le maintenant au sol.

- Ecoute moi bien connard. Je ne suis pas le putain de suceur de queue du bateau et je ne le serais jamais. Et même si je l'étais, ta queue serait la dernière que je voudrais toucher. Je suis un meilleur marin que toi et si cette pensée te fait chier tu n'as qu'à te casser. Moi il est hors de question que je m'en aille. Essaye encore une fois de fourrer ta mini saucisse dans la bouche et je te l'arrache. C'est clair?

Il hocha la tête, les larmes aux yeux et du sang plein le visage. J'espérais que cette fois le message était passé et que cette merde me foutrait la paix. Au moins on avait fait ça discrètement. Je doutais qu'il se vante de s'être fait frappé comme ça par le mousse gringalet. Je me relevais et mettais un dernier coup dans son espèce de spaghettis flasque qui dépassait de son pantalon avant de sortir.

Je n'entendis pas parler de cette histoire ni ce jour là, ni le lendemain. Il n'avait pas répondu quand on lui avait demandé comment il s'était cassé le nez. Il m'évitait et ça me convenait parfaitement. Je faisais mon boulot sans personne pour m'emmerder et je me débrouillais de mieux en mieux. Je gagnais même le droit à quelques heures de liberté quand on débarqua au port le lendemain. Je descendais avec des matelots, riant avec eux, avant de me soustraire à eux alors qu'ils partaient au bordel. J'eus droit à des remarques, je me fis traité de puceau effrayé mais je partais quand même, ignorant leur rires gras.

Je les laissais à leurs occupations alors que je partais me promener dans le marché. J'avais mes quelques pièces en poche, ma première paye à bord du navire pirate et les restant de mon dernier boulot de serveuse. Je flanais, regardant avec envie les boucles d'oreille que je voyais.

- C'est pour ta petite amie, petit gars?

- Non c'est...

Je me reprenais rapidement, retrouvant mon rôle. Je n'étais plus une jeune femme s'achetant des bijoux. J'étais un matelot, un gars qui ne portait plus ce genre de bijoux.

- C'était pour ma mère. Mais j'ai pas assez.

Je reposais les bijoux et continuais de regardais l'étal de la marchande. C'est là que je la vis. J'avais du mal à y croire. J'avais même douté qu'elle puisse exister. Je me souviens encore. J'étais dans ma dernière taverne quand j'en avais entendu parler. C'était un vieux marin qui racontait qu'il avait détenu une carte menant sur une île gardée par des morts qui marchaient. Ils protégeaient un fantastique trésor. Il avait détenu la carte et il comptait partir à la recherche du trésor mais il s'était tout fait voler un soir qu'il avait trop bu. Depuis il l'a recherché. Elle était facile à reconnaitre selon lui, il y avait le dessin d'un crâne au centre d'un soleil dans le coin supérieur droit. Et elle était là... sous mes yeux, la carte avec son crâne.

- Combien pour la carte?

- Ca? Mais ça vaut rien ça mon gars. Un bout de dessin fantaisiste. Dis moi combien tu as et je te ferais un prix sur les boucles d'oreille pour ta maman.

- Si ça ne vaut rien, ça ne vous fera rien de vous en débarrasser. Deux pièces d'argent c'est bon?

Elle hésita un instant avant d'accepter l'argent que je lui tendais. Je repartais rapidement vers la bateau, ma précieuse carte serrée contre moi. Il fallait que je parle à Salomon de toute urgence. J'espérais qu'il était encore à bord et pas parti faire la tournée des bordels avec les autres marins.

Je ne fus pas déçu de le trouver sur le pont, en grande discussion avec l'autre connard, quelques instants avant qu'il ne vole par dessus bord. Je le regardais faire, avec un sourire en coin que je n'arrivais pas à retenir. Je jubilais, j'étais enfin débarrassé de lui, mais bien vite la peur me reprit. Et si je devais subir le même sort?

Je montais lentement, la boule au ventre, avant d'aller affronter mon capitaine.

- Capitaine est ce que... est ce que je pourrais vous parler? S'il vous plait...

J'avais peur qu'il me dise non et putain j'avais encore plus peur de finir par dessus bord comme l'autre. Mais je ne pouvais pas laisser passer cette chance qu'on avait.


Revenir en haut Aller en bas
 
Leonnor
Leonnor
Féminin MESSAGES : 250
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-with http://www.letempsdunrp.com/t2237-y-a-plein-d-idees-pour-tous-les-gouts-la-dedans-7-7-idees-libres
Flash

Cap ou pas cap? ft. Leonnor - Page 2 Empty



Salomon Tully

J'ai 24 ans et je vis sur mon bateau dans les caraïbes, Pays. Dans la vie, je suis capitaine pirate et je m'en sors bien/pas bien ça dépend de quand on demande. Sinon, grâce à ma chance, je suis libre comme l'air et je le vis plutôt bien.


Informations supplémentaires ici.




DAWID AUGUSCIK ©️ Bazzart






Sur un bateau, tout le monde a des oreilles. Quand on est cap'tain, on finit toujours par avoir des petites souris qui nous remontent des histoires intéressants. L'fait est que j'avais commencé à les observer les deux zigotos. J'voulais quand même savoir ce qui se passait sur ce bateau. J'avais ce petit gars qui s'appelle Miles, il est toujours  à l'affût de tous les ragots sur le rafiot, une vraie gonzesse. En  fait Mag' aurait l'air d'un bonhomme à côté. Il fallait dire qu'elle était plutôt jolie mais pas vraiment délicate. Le genre de nana qui serait fichue de vouloir vous la mettre bien profond si vous m'excusez mon manque de délicatesse. J'me demande si elle m'en veut de m'être barré sans lui avoir dit aurevoir une dernière fois. D'un côté, j'y peux rien si elle était pas là quand je suis passée ! Je suis quand même certain qu'elle va me le reprocher et m'en faire voir de toutes les couleurs quand j'vais revenir. M'enfin, vous me connaissez, j'adore m'écouter parler et je suis déjà en train de me perdre dans mes propos.  



Du coup, le petit Miles, il était venu me raconter que le petit mousse dont j'ai oublié l'nom déjà arrêtait pas d'emmerder l'autre mousse. Que l'petit gars en question était plutôt valeureux mais qu'il avait l'impression que c'était pas juste une petite rivalité. J'avais hésité sur la manière de procéder et pour finir j'avais décidé de confronter le petit merdeux histoire de voir de quoi il retournait. Et de base j'ai pas aimé le ton qu'il employait avec moi. Tout mielleux, l'hypocrisie poussée à l'extrême. Alors, j'suis un gars simple, je prends tous les compliments et les flatteries mais là il était à deux doigts de se foutre de ma gueule. Enfin en tous les cas, ça me semblait pas trop respectueux. J'repensais en même temps à toutes les petites histoires que Miles m'avaient racontées. C'étaient des détails mais c'est pas bon pour le moral de l'équipe. En prime, le gars est pas foutu de faire son taff. Et pour couronner le tout, et ça franchement c'est impardonnable vu mes qualités, le gars me prend pour un con. On peut essayer de me mettre un couteau dans le dos, ça va je comprends. On peut essayer de m'assommer avec une bouteille pour me voler ma thune mais douter de mon intelligence, ça a le don de me faire frétiller de là où il ne faut pas.  



J'la sens pendant qu'il fait son speech, ma colère en train d'enfler. J'ai jamais été très bon à me contrôler. On dit parfois que j'ai du tempérament. Maggie dit juste que j'ai un caractère de merde. En même temps, c'est pas comme si elle était mieux lotie. Je compte plus le nombre de fois où elle m'a mis un coup dans les parties pour une remarque qui ne lui avait pas plu. Je dis ça pour elle moi qu'elle a l'air d'avoir un peu pris du poids en trois mois que je ne suis pas revenue sur l'île. Pendant que je repense à ça, je vois que l'autre continue ses simagrées. Et je sais pas, peut être que c'est juste parce que je peux. Peut-être que c'est juste parce que je suis capitaine mais là brusquement ce troufion sur mon bateau ça me brise les noix. Je m'approche de lui et je l'attrape par le col pour le faire passer par-dessus bord. Ça fait bien rire les marins. J'vois bien à leur tronche qu'ils sont contents. De ce que je sais en plus la plupart de mes gars les plus fidèles le portait pas dans son cœur. J'me penche sur le rebord de mon magnifique bateau en précisant au gars qu'en ce qui me concerne il peut continuer à barboter avec les requins et qu'on l'a assez vu parmi nous. Le petit con m'invective de tous les noms, je me penche en le regardant avec un sourire carnassier et ça le mérite de le calmer instantanément. Au moins le merdeux commence à comprendre que dans les grandes eaux faut pas faire le malin avec les gros poisson.  



Je dois avouer que c'était quand même satisfaisant de jeter quelqu'un en dehors du bateau. Ma bonne humeur est revenue après mon emportement. J'suis facile à énerver mais probablement tout autant à calmer. J'ai l'humeur changeante qu'ils disent sur le rafiot. Le cap'tain il est comme l'océan, il peut changer d'humeur en un battement d'yeux.  Les miens se tournent d'ailleurs vers le petit mousse qui vient de revenir du marché et qui m'apostrophe. J'tourne la tête vers lui et m'approche mettant une main lourde sur son épaule en me penchant vers lui.  



"Hey p'tit gars ! Bon, comme tu peux voir tu vas être le seul mousse dans le coin pendant un moment. Viens" dis-je tout en l'entrainant par l'épaule vers ma cabine pour pouvoir avoir un entretien avec lui.  Je m'affale sur une pile de coussins dans un coin de ma cabine et tapote sur la place à côté de moi pour qu'il vienne me rejoindre. J'sors une bouteille de rhum d'un coin. C'est pas la meilleure bouteille de la baraque mais c'est toujours mieux que ce qu'on peut trouver en fût actuellement dans le bateau. Certains racontent que si tu bois trop de cette gnôle, ça peut te rendre aveugle sur un malentendu. " T'as trouvé un truc intéressant pendant que t'étais au marché p'tit ? Tiens prends" rajoutais-je en lui tendant la bouteille sans la moindre trace de délicatesse ou de subtilité.  

Revenir en haut Aller en bas
 
Game Over
Game Over
MESSAGES : 966
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Donut

Cap ou pas cap? ft. Leonnor - Page 2 Empty


Margaret Harper
J'ai 25 ans et je vis dans un petit port, les Caraïbes. Dans la vie, je suis serveuse et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien, je n'ai aucune envie de m'emmerder avec un homme.

Elle a eu une enfance difficile, comme beaucoup de gamins de pirates. Son père n'était qu'un vulgaire marin sur un bateau pirate, homme inconnu qu'elle ne voyait que rarement. Sa mère peinait à élever seule ses deux filles. Maggie ne faisait que rêver d'aventures. Elle voulait pouvoir un jour rejoindre son père sur son navire et vivre sa vie comme elle l'entendait. Elle jalousait son meilleur ami de pouvoir vivre ses rêves alors qu'elle était cantonné au rôle de fille. Son père disparut un jour en mer, comme tout le reste de son équipage. Sa mère mourut peu de temps après, laissant les deux soeurs seules. Alors que sa soeur ainé se maria rapidement, elle se retrouva à errer de travail en travail sans se fixer.


Keira Knightley ©️ elusive

Est ce que j'allais subir le même sort que l'autre connard? Salomon était bien capable de faire ça. C'était un con. Il aurait pu vouloir trancher le problème entre eux en allant au plus simple. Ils s'engueulaient? Et bien si il se débarrassait des deux il n'y aurait plus d'engueulades et plus de problème. Il n'aurait pas eu à prendre partie ni même à trop se mouiller dans l'histoire. Ca lui ressemblait. Je me tendais en le sentant poser sa main sur mon épaule. Il allait me balancer par dessus bord comme l'autre. Petit enfoiré. Il allait gagner son pari à la con. Il allait pouvoir jubiler et me prouver que je n'étais pas capable d'être un bon marin, la preuve il m'avait viré en ignorant que c'était moi. Ca n'était pas sensé se passer comme ça. Je devais bien bosser, lui montrer que j'étais un bon marin, tout autant capable que lui. Et là, quand il m'aurait largement félicité pour mon travail, je lui aurais révélé que c'était moi et qu'il n'était qu'un abruti à avoir cru que je n'en étais pas capable. Sauf que là, j'allais bientôt aller barboter avec les poissons. Ils verraient tous que j'étais une femme quand je sortirais dégoulinante d'eau, les vêtements collés à mes formes. J'étais dans la merde. Il allait bien se foutre de moi ce connard quand il me verrait sortir de l'eau. Putain que je le détestais.

"Hey p'tit gars ! Bon, comme tu peux voir tu vas être le seul mousse dans le coin pendant un moment. Viens"

Je le suivais, ne semblant pas croire ce qui était entrain de se passer. Je n'allais pas passer par dessus bord. Cet andouille me gardait à bord et j'allais être libéré de l'autre enfoiré qui nageait avec les poissons. Ahah prend toi ça dans la gueule Sal'. Rien n'était fini et j'allais te les faire bouffer tes grands airs de petit con prétendant que je n'étais pas capable d'être un bon marin. Surtout que si ma carte était bonne et que j'avais raison pour l'île, on allait trouver un sacrément beau trésor grâce à moi. Et reprends toi ça dans la gueule enfoiré. J'étais l'un des meilleurs marins qu'il avait à son bord et ça il devrait s'en rendre compte même si ça devait lui faire un second trou du cul. Ca lui ferait pas de mal de toute façon. Deux trous du cul valent mieux qu'un non?

Je le suivais dans la cabine et allais m'installer sur les coussins avec lui. Je me mettais un peu à distance de lui, préférant comme toujours qu'il évite de me froler de trop près. J'avais dissimulé mes seins mais j'avais toujours peur que ça ne se sente.

" T'as trouvé un truc intéressant pendant que t'étais au marché p'tit ? Tiens prends"

Je récupérais la bouteille et en but une longue gorgée avant de la lui rendre. Ce truc était vraiment immonde. Il parait que si on en buvait trop on pouvait devenir aveugle. En tout cas y'a un mec qui le prétendait. Je ne sais pas si c'était vraiment l'alcool qui l'avait rendu aveugle ou autre chose mais il en était persuadé lui et il le criait à qui voulait bien l'entendre dans le bar, avant d'en recommander un autre verre.

- Ouais cap'tain. Je trainais un jour dans une taverne et y'avais un vieux marin qui racontait une histoire. Il parlait d'une île qui cachait une trésor fabuleux. Elle était gardé par une armée de morts qui se relevaient pour venir tuer les marins qui s'aventuraient là. Tous les marins qui tombaient finissaient par se relever pour venir grossir les rangs de cette armée. Il racontait qu'il avait eu une carte qui permettait de se rendre sur l'île et d'emprunter un chemin sûr pour éviter les morts. Sauf que cette carte il se l'était fait voler... Je... je pense que je l'ai retrouvée.

Je lui tendis la carte avant de reprendre la bouteille d'alcool pour une nouvelle gorgée.

- Elle est comme il l'a décrite, avec le même symbole en haut là. C'est peut être que les conneries d'un vieux fou à moitié sénile mais si y'a un trésor là bas je me suis dit que ça vaudrait le coup de vous en parler.

Je comptais sur le fait qu'il soit suffisamment fou et inconscient pour qu'il se lance avec moi là dedans. Et si on trouvait un trésor là bas, j'aurais tout gagné. Je pourrais lui trouer le cul bien comme il faut.


Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Cap ou pas cap? ft. Leonnor - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Cap ou pas cap? ft. Leonnor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: