Partagez | 
 
 
 

 Cap ou pas cap? ft. Leonnor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 
avatar
Game Over
MESSAGES : 295
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Flash


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
1716, Les Caraïbes. Margaret tente de survivre tant bien que mal dans ce petit port pirate. Elle travaille comme serveuse mais rêve d'aventure. Sa vie risque de basculer suite à la visite de son meilleur ami.

Contexte provenant de Leo
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Game Over
MESSAGES : 295
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Flash



Margaret Harper
J'ai 25 ans et je vis dans un petit port, les Caraïbes. Dans la vie, je suis serveuse et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien, je n'ai aucune envie de m'emmerder avec un homme.

Elle a eu une enfance difficile, comme beaucoup de gamins de pirates. Son père n'était qu'un vulgaire marin sur un bateau pirate, homme inconnu qu'elle ne voyait que rarement. Sa mère peinait à élever seule ses deux filles. Maggie ne faisait que rêver d'aventures. Elle voulait pouvoir un jour rejoindre son père sur son navire et vivre sa vie comme elle l'entendait. Elle jalousait son meilleur ami de pouvoir vivre ses rêves alors qu'elle était cantonné au rôle de fille. Son père disparut un jour en mer, comme tout le reste de son équipage. Sa mère mourut peu de temps après, laissant les deux soeurs seules. Alors que sa soeur ainé se maria rapidement, elle se retrouva à errer de travail en travail sans se fixer.


Keira Knightley ©️ the riddler

Je passais entre les tables, mes jupes volant au gré de mes pas. Je circulais aisément, esquivant les mains baladeuses et les clients bourrés qui commençaient à se battre ou à rouler sous les tables. Je commençais à avoir l'habitude de tout ça. Ca me fatiguait. Le sourire sur mon visage n'était qu'une façade pour réussir à avoir des pourboires et gagner un peu plus aisément ma vie. Mais intérieurement j'avais envie de frapper ces salauds qui me prenaient seulement pour une paire de fesses qu'ils pouvaient tripoter à leur guise. Un jour je finirais par craquer, je referais le visage d'un de ces types et je me ferais virer une fois de plus. Il fallait que je tienne, je le savais. A ce rythme là, si je continuais de me faire virer de tous les bars de la ville, je finirais par être obligé d'écarter les cuisses dans un bordel. Non... tout mais pas ça. J'avais ma fierté et je ne m'abaisserais pas à ça. Alors je souriais tout en esquivant discrètement leurs mains et ignorant leurs rires gras.

Mon service était pratiquement terminé quand je vis un visage bien connu arrivant dans le bar. Je souris, sincèrement pour la première fois de la journée, alors que mon meilleur ami arrivait. Plusieurs mois que je ne l'avais pas vu. Son équipage et lui étaient partis en mer depuis un moment. Il revenait enfin à son port d'attache, les poches pleines d'argent, et l'esprit certainement plein des aventures qu'il avait du vivre. Je l'enviais. Non je crevais de jalousie à l'idée de ne pas pouvoir vivre la même vie que lui, tout ça à cause du coup du sort qui avait voulu que je naisse fille plutôt que garçon.

Je lui faisais un discret signe de tête avant d'aller voir mon patron pour lui dire que mon service était fini. C'était une autre que moi qui prendrait le relai pour la soirée, moi j'avais du temps libre pour moi désormais et je comptais bien en profiter. Je remplis deux chopes de bière avant de le rejoindre à sa table.

-Bonjour bel étranger...

Je fronçais légèrement les sourcils en le regardant.

- Vous me rappelez quelqu'un que je connais. Mon meilleur ami qui s'est enfui il y a des mois. Vous avez un petit air en commun avec lui.

Je lui souris malicieusement. Il m'avait beaucoup trop manqué. Il était une des rares choses qui me permettait de ne pas péter un plomb dans mon petit enfer personnel.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Leonnor
Féminin MESSAGES : 202
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-wit http://www.letempsdunrp.com/t2237-y-a-plein-d-idees-pour-tous-les-gouts-la-dedans-7-7-idees-libres
Flash



Salomon Tully
J'ai 24 ans et je vis sur mon bateau dans les caraïbes, Pays. Dans la vie, je suis capitaine pirate et je m'en sors bien/pas bien ça dépend de quand on demande. Sinon, grâce à ma chance, je suis libre comme l'air et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


DAWID AUGUSCIK ©️ Bazzart


"Bel étranger" répétais-je avec un sourire espiègle. "Je vais venir ici plus souvent, l'accueil est plutôt bon." Je pose mes pieds sur la table en croisant les jambes. Quand on s'habitude à la piraterie, on a une légère tendance à toujours faire un peu le malin et rouler des mécaniques. De toute façon qui va nous en empêcher ? Ceux qui essaient finissent par crever comme des rats en fond de cale.  Maggie fait la maline. Depuis que j'la connais, elle a toujours été plus intelligente que moi. Ça l'empêchait pas de faire tout un tas de conneries avec moi. Disons que j'ai jamais été une mauvaise graine. On pouvait dire que la piraterie c'était un peu écrit pour moi. De toute façon, c'est pas en étant vendeur d'antiquités comme mon vieux que j'allais faire fortune. Et puis ça m'emmerde de cataloguer, j'aime l'aventure, le vent dans les cheveux, le bruits des épées. Ça c'est la vraie vie. Dommage que Maggie puisse pas venir avec moi. Les nanas ça vient pas sur les bateaux, les nanas ça portent malheur. Tous les capitaines de bateau raisonnables savent ça.

"Désolée ma belle, tu sais j'ai des responsabilités. Capitaine, gérer les hommes, tout ça tout ça. Je me tue à la tâche." J'ai toujours l'impression que je sais pas sourire autrement qu'en coin. C'est une habitude. J'ai l'sourire tordu, ça va bien à ma fonction j'imagine.  

"Tu sais bien que j'reviens toujours pour te voir. Les gars sont pas aussi bons que toi au  poker. J'ai pas d'adversaires digne de ce nom sur le bateau." Je passe un bras sur le banc sur lequel j'ai pris place. J'compte bien me trouver une petite femme au deux pendant que je suis au port. Pour le moment, cependant, c'est Maggie qui m'intéresse. Enfin, plutôt d'avoir des nouvelles. C'est la seule personne sur cette foutue terre qui me donne envie de poser pied à terre de temps en temps. C'est comme un membre de ma famille.

"Et toi alors, tu racontes quoi ?" dis-je alors qu'elle a pris place à côté de moi, me penchant pour pouvoir l'entendre dans le bordel ambiant.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Game Over
MESSAGES : 295
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Flash



Margaret Harper
J'ai 25 ans et je vis dans un petit port, les Caraïbes. Dans la vie, je suis serveuse et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien, je n'ai aucune envie de m'emmerder avec un homme.

Elle a eu une enfance difficile, comme beaucoup de gamins de pirates. Son père n'était qu'un vulgaire marin sur un bateau pirate, homme inconnu qu'elle ne voyait que rarement. Sa mère peinait à élever seule ses deux filles. Maggie ne faisait que rêver d'aventures. Elle voulait pouvoir un jour rejoindre son père sur son navire et vivre sa vie comme elle l'entendait. Elle jalousait son meilleur ami de pouvoir vivre ses rêves alors qu'elle était cantonné au rôle de fille. Son père disparut un jour en mer, comme tout le reste de son équipage. Sa mère mourut peu de temps après, laissant les deux soeurs seules. Alors que sa soeur ainé se maria rapidement, elle se retrouva à errer de travail en travail sans se fixer.


Keira Knightley ©️ the riddler

"Bel étranger. Je vais venir ici plus souvent, l'accueil est plutôt bon"

Et toujours ce petit sourire en coin qui avait le don de m'horripiler. Il s'installait, ce m'étant à son aise, les pieds sur la table. Il était tranquille, il pouvait le faire, personne ne lui dirait rien ici. Le patron ne disait jamais rien aux capitaines pirates. Il savait que c'était eux qui faisaient tourner sa boutique et même la ville. Sans les trésors qu'ils allaient voler et qu'ils revendaient il n'y avait pas de commerce. Sans l'argent que les pirates venaient dépenser dans ce bouge qu'il appelait bar, il aurait déjà fermé depuis longtemps. Il vivait grâce à l'argent des pirates alors il leur cédait à peu près tout et encore plus aux capitaines. Et Salomon... c'était un de ceux qui ramenait le plus d'argent en ville alors forcément il était intouchable. Je crevais de jalousie de ne pas pouvoir être à sa place.

"Désolée ma belle, tu sais j'ai des responsabilités. Capitaine, gérer les hommes, tout ça tout ça. Je me tue à la tâche."

Ouais ouais toujours la même rengaine. Comme si moi je m'amusais et que je glandais à servir des verres à des ivrognes pervers. J'étais peut être un peu de mauvaise humeur. Mais j'avais du mal ces derniers temps avec cette vie. Je rêvais de plus que d'être une simple serveuse. Je ne voulais pas non plus de la vie de ma soeur, être mariée à m'occuper de la maison et des gamins seule pendant qu'il serait parti en mer. Je voulais plus. Je rêvais de voyages et d'aventures. Le genre de vie auquel les hommes ont droit et qui m'était refusé pour une histoire ridicule de tuyauterie.

"Tu sais bien que j'reviens toujours pour te voir. Les gars sont pas aussi bons que toi au poker. J'ai pas d'adversaires digne de ce nom sur le bateau."

C'était normal ces hommes étaient tous des abrutis et des ivrognes pour la plupart. Je les prenais tous quand ils voulaient au poker.

"Et toi alors, tu racontes quoi ?"

Je soupirais en entendant sa question. Ma vie était trop tristement banale et beaucoup trop chiante pour qu'il y ait quelque chose d'excitant à raconter.

- Eh bien.. j'ai battu mon record en tenant ici depuis presque un an sans me faire virer. Il y a une semaine j'ai pété le nez de Dick sur la table parce qu'il m'avait pincé les fesses.

Je me retournais et lui montrais du doigt le dit Dick qui se trouvait un peu plus loin avec son nez encore explosé. Je repris une gorgée de ma bière. Je me penchais vers lui en souriant.

- Tu sais... tu n'as qu'à me prendre sur ton bateau. Comme ça je pourrais jouer au poker avec toi quand tu veux.

Je ne risquais rien à tenter ma chance même si je savais qu'il refuserait. Il croyait comme les autres à la stupide superstition comme quoi une femme à bord portait malheur.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Leonnor
Féminin MESSAGES : 202
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-wit http://www.letempsdunrp.com/t2237-y-a-plein-d-idees-pour-tous-les-gouts-la-dedans-7-7-idees-libres
Flash



Salomon Tully
J'ai 24 ans et je vis sur mon bateau dans les caraïbes, Pays. Dans la vie, je suis capitaine pirate et je m'en sors bien/pas bien ça dépend de quand on demande. Sinon, grâce à ma chance, je suis libre comme l'air et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


DAWID AUGUSCIK ©️ Bazzart


Je lui tapote la tête comme pour la féliciter d'être parvenu à rester aussi longtemps au même endroit. Faut dire qu'avec son caractère et sa tête dure comme du bois, on pouvait dire qu'elle faisait littéralement des ravages. Je ris à gorge déployée en l'entendant parler de ses exploits.

" Est-ce qu'on peut vraiment le juger pour ça ?" A force d'être en mer, je me refuse plus vraiment de remarques. J'aime bien provoquer même si c'est pour rien obtenir au final. Je sais pas j'ai toujours trouvé ça marrant et maintenant j'me permets un peu tout c'qui me passe par la tête.  Cependant là où je rigolais, je rigole plus face à la donzelle. C'est vraiment me mettre dans une situation de merde qu'elle me dise ça. J'suis pas complètement con ou totalement bourré tout le temps. J'sais bien qu'ici ça lui convient pas. Et d'ailleurs c'est bien normal parce qu'elle est trop bien pour ce bouzin.

Franchement j'sais pas si je peux faire. C'est compliqué j'suis un jeune capitaine. En même temps, c'est ma meilleure amie et je rêverais qu'elle soit là tout le temps. On se marrerait encore plus sur le vieux rafiot.  Avec mon air embarrassé, j'vois bien qu'elle a déjà deviné ma réponse. C'ptetre l'plus gros problème de Maggie, elle est trop intelligente pour ce coin. "Franchement, j'aimerais mais tu sais qu'c'est pas possible." J'ai pas besoin de lui expliquer, elle est au courant. C'est juste pas pareil pour les nanas les règles sont pas les mêmes. Cette histoire me trotte dans la tête une bonne partie de la soirée. Vraiment, c'pas un problème sur lequel j'avais réfléchi. S'il seulement il pouvait y avoir un moyen de la faire venir avec moi. P'tain, j'ai l'impression d'être con à pas trouver.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Game Over
MESSAGES : 295
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Flash



Margaret Harper
J'ai 25 ans et je vis dans un petit port, les Caraïbes. Dans la vie, je suis serveuse et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien, je n'ai aucune envie de m'emmerder avec un homme.

Elle a eu une enfance difficile, comme beaucoup de gamins de pirates. Son père n'était qu'un vulgaire marin sur un bateau pirate, homme inconnu qu'elle ne voyait que rarement. Sa mère peinait à élever seule ses deux filles. Maggie ne faisait que rêver d'aventures. Elle voulait pouvoir un jour rejoindre son père sur son navire et vivre sa vie comme elle l'entendait. Elle jalousait son meilleur ami de pouvoir vivre ses rêves alors qu'elle était cantonné au rôle de fille. Son père disparut un jour en mer, comme tout le reste de son équipage. Sa mère mourut peu de temps après, laissant les deux soeurs seules. Alors que sa soeur ainé se maria rapidement, elle se retrouva à errer de travail en travail sans se fixer.


Keira Knightley ©️ the riddler

" Est-ce qu'on peut vraiment le juger pour ça ?"

C'était sensé être un compliment? Me faire croire que j'étais tellement jolie ou un truc du genre qu'on ne pouvait pas empêcher un connard de me tripoter les fesses? Le connaissant il disait surtout ça pour me faire chier. Et ça marchait car je le foudroyais du regard alors qu'il continuait avec son petit sourire en coin. Moi je continuais de penser que Dick et les autres étaient tous des enfoirés. Je n'étais pas une pute ou un objet qu'on pouvait tripoter à sa guise, même si j'étais jolie. Il y avait un minimum de respect à avoir. Mais au moins maintenant ils savaient. Le prochain qui s'amusait à me pincer les fesses, c'était pas sa gueule que j'éclaterais.

"Franchement, j'aimerais mais tu sais qu'c'est pas possible."

Et un mensonge de plus. C'était peut être pour ça que j'étais aussi douée au poker face à lui, je savais quand il me mentait cet enfoiré. Et là il mentait c'était clair. Il était comme tous les autres mecs, il croyait à cette superstition ridicule. Il pensait qu'une femme à bord ça portait malheur. Des conneries... moi j'avais ma propre idée sur l'origine de cette croyance. A une époque il devait y avoir des femmes sur les bateaux, des femmes fortes et déterminées. Puis à force d'être en mer et en manque, ces connards de mâles sans volonté avaient du tenter de leur sauter dessus. Certaines avaient du se rebeller et leur faire bouffer leur queue comme ils le méritaient. Résultat, pour ne plus se faire défoncer comme ils le méritaient, ils avaient arrêté de prendre des femmes à bord et ils avaient continué à s'astiquer le manche seul dans leur coin. Ou à plusieurs qui sait, ce qui se passait à bord restait à bord comme ils le disaient.

On passa le reste de la soirée à discuter. Ou plutôt, il passa le reste de la soirée à boire et à me raconter les récits de ses voyages. Et moi je l'écoutais, crevant de jalousie face à tout ce qu'il avait vu.

L'heure de la fermeture arriva et je me retrouvais comme souvent à devoir le trainer pour le porter hors du bar. Je grognais sous son poids alors qu'il ne faisait aucun effort pour m'aider et qu'il braillait à tue tête des chansons paillardes. J'allais le ramener chez moi. C'était le plus sur pour lui. Il n'était pas en état de faire grand chose d'autre.

Je rentrais chez moi, dans mon petit appartement, et le laissais tomber sur mon canapé. Je n'allais pas en plus lui filer mon lit, il rêvait. Je lui retirais ses bottes en soupirant.

- T'es vraiment chiant Sal' quand tu t'y mets tu sais...

Et lui il restait là à me regarder en souriant comme un con avec son putain de petit sourire.

- Et vous êtes chiants avec vos superstitions à la con!! Tu sais très bien que je serais doué à bord, que je pourrais botter le cul de n'importe qui. Je serais meilleure que certains de tes ivrognes. Mais vous avez juste les boules qu'une femme soit meilleure que vous.

Je lui mettais un coup de pied dans sa jambe qui pendouillait au bord du fauteuil. Ils m'épuisaient tous avec leurs conneries. Et lui il m'énervait plus que tout.



Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Leonnor
Féminin MESSAGES : 202
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-wit http://www.letempsdunrp.com/t2237-y-a-plein-d-idees-pour-tous-les-gouts-la-dedans-7-7-idees-libres
Flash



Salomon Tully
J'ai 24 ans et je vis sur mon bateau dans les caraïbes, Pays. Dans la vie, je suis capitaine pirate et je m'en sors bien/pas bien ça dépend de quand on demande. Sinon, grâce à ma chance, je suis libre comme l'air et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


DAWID AUGUSCIK ©️ Bazzart


Pour être honnête, j'me souviens pas du tout de comment j'suis arrivée chez Maggie. Ça doit elle qui m'a ramené. Faut dire que j'étais sacrément beurré comme une tartine. Toutefois, j'me rappelle vaguement qu'hier j'me suis fait engueulé. Je dirais que je l'méritais un peu. C'est vrai qu'j'étais pas tellement honnête avec ma meilleure amie. J'avoue que j'avais déjà appris que rien de bon pouvait s'passer à laisser une nana seule sur un rafiot. Les gars en mer c'est des animaux et j'pourrais pas la défendre en permanence. J'sais qu'elle a pas besoin d'aide, ou du moins qu'elle pense jamais avoir besoin d'aide mais personne fait le poids face à dix gars en chien. Pas même moi d'ailleurs, c'est juste pas possible et j'sais qu'les gars du bateau ils sont pas tous particulièrement intelligents. On ramasse c'qu'on trouve. Comment vous croyez qu'un gars comme moi puisse devenir capitaine sinon ? C'est que les autres sont pas bien malins autour.  J'avais une gueule de bois sévère au réveil et les mots de Maggie tournait dans ma tête en même temps d'ailleurs que ma tête tournait. Fin bon je m'égare là. Je me servais un verre d'eau puis j'allais voir dans sa piaule. J'venais d'avoir une idée. Bon j'allais la faire enrager un peu avant d'en venir au point parce que sinon y'a pas de fun mais j'étais plutôt fier de ce qui venait de me frapper. Et j'peux vous dire que les bonnes idées quand elles viennent faut capitaliser dessus. Enfin j'savais pas si c'était une bonne idée, mais c'était ce que je pouvais faire de mieux pour faire plaisir à Maggie et puis ça serait sans doute amusant.

On s'emmerde parfois sur le bateaux pendant les longues traversées quand tout le monde est ivre et que plus personne chante. Je m'assied sur son lit et je commence à lui parler. Je sais que je prends un risque parce qu'elle déteste qu'on la réveille le matin mais j'y peux rien si toutes ses réactions me font marrer. "Maggie t'sais j'viens d'y penser mais tu saurais pas où je peux trouver des nouveaux marins pour le bateau ?" Je sens mon sourire qui s'élargit malgré moi. Parce que putain, je suis fier de ma connerie. Je sens que ça a le moyen à la fois de faire mouche dans le cerveau agile de Maggie mais aussi de l'agacer. En somme, je suis pas peu fier. Je lève les yeux au ciel en prenant un air faussement songeur. "Evidemment, il faudrait que ça soit un homme, un homme qui ressemble à un mec ou un petit jeune. Tu connais quelqu'un qui serait cap de prendre le cap ?" Sur ces mots, il tourne la tête vers elle certain qu'elle comprendra la référence à leur éternel jeu du cap ou pas cap. La véritablement question était est-ce que face à la possibilité, se débinerait-elle. "En tous les cas, j'recrute deux petits mousses ce soir à 20h devant l'auberge. J'recruterais ceux qui sauront me battre au poker, ça me fera de la compagnie." L'avenir est entre ses mains. Elle doit juste être capable de me battre sans que j'la reconnaisse. Je suis certain que ça sera facile pour elle. C'est pas pour rien qu'j'en recrute deux des gars aussi, c'est pour me brouiller les pistes. Enfin, ça s'ra pas dur de me brouiller les pistes, me connaissant je serais rond comme une queue de pelle à l'heure dite.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Game Over
MESSAGES : 295
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Flash



Margaret Harper
J'ai 25 ans et je vis dans un petit port, les Caraïbes. Dans la vie, je suis serveuse et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien, je n'ai aucune envie de m'emmerder avec un homme.

Elle a eu une enfance difficile, comme beaucoup de gamins de pirates. Son père n'était qu'un vulgaire marin sur un bateau pirate, homme inconnu qu'elle ne voyait que rarement. Sa mère peinait à élever seule ses deux filles. Maggie ne faisait que rêver d'aventures. Elle voulait pouvoir un jour rejoindre son père sur son navire et vivre sa vie comme elle l'entendait. Elle jalousait son meilleur ami de pouvoir vivre ses rêves alors qu'elle était cantonné au rôle de fille. Son père disparut un jour en mer, comme tout le reste de son équipage. Sa mère mourut peu de temps après, laissant les deux soeurs seules. Alors que sa soeur ainé se maria rapidement, elle se retrouva à errer de travail en travail sans se fixer.


Keira Knightley ©️ elusive

Je n'étais même pas certaine qu'il m'ait entendu. Quelques instants après que j'ai vidé mon sac il s'était effondré en ronflant dans mon canapé. J'avais balancé un autre coup de pied à mon soit disant meilleur ami avant d'aller me coucher à mon tour. Je mis du temps à m'endormir. Cet abruti ronflait tellement fort que je l'entendais à travers la porte fermé.

J'avais l'impression d'avoir à peine fermé quand je le sentis venir s'installer sur mon lit. Putain il savait que j'étais de mauvaise humeur au réveil tant que j'avais pas pu me faire un café et il venait exprès m'emmerder. Je m'en foutais qu'il me voit en petite tenue. Ca faisait longtemps qu'on avait arrêté de se prendre la tête avec des détails comme ça. Je l'avais jamais vu à poil cependant et Dieu me préserve un jour de cette vision de cauchemar.

"Maggie t'sais j'viens d'y penser mais tu saurais pas où je peux trouver des nouveaux marins pour le bateau ?"

Je le foudroyais du regard à cet enfoiré. Il savait très bien que je rêvais d'être un de ces marins et il venait me faire chier avec ses questions à deux balles. ET ENCORE AVEC SON PUTAIN DE SOURIRE DE MERDE!!

"Evidemment, il faudrait que ça soit un homme, un homme qui ressemble à un mec ou un petit jeune. Tu connais quelqu'un qui serait cap de prendre le cap ?"

Je le regardais sans rien dire, gardant un visage impassible. Je comprenais parfaitement le sous entendu. Il me ressortait notre vieux jeu, celui qu'on faisait quand on était gamin. J'avais une cicatrice sur le genou qui datait du jour où il ne m'avais pas cru capable de voler un pain sur l'étal du boulanger. Je l'avais fait. J'étais partie en courant. Et je m'étais étalée au sol quand le boulanger m'était tombé dessus pour récupérer son bien. Ce jour là je m'étais éclaté le genou et j'avais pris une raclée par mon père qui pour une fois était à terre.

Je ne répondais pas, commençant à réfléchir à la meilleure façon de relever son défi. Parce que j'allais le faire. Je n'allais pas le laisser croire que je n'étais pas capable de me glisser sur son bateau à son insu. Et puis c'était ma chance. J'allais enfin pouvoir me barrer de cet enfer et vivre mon rêve, monter enfin sur un bateau.

"En tous les cas, j'recrute deux petits mousses ce soir à 20h devant l'auberge. J'recruterais ceux qui sauront me battre au poker, ça me fera de la compagnie."

Je laissais échapper un petit ricanement en l'entendant.

- Tu vas te retrouver avec trop de candidats. T'es tellement nul que le premier abruti venu sachant jouer aux cartes sera capable de te batter. Maintenant dégage de mon lit!!

Je lui mettais des coups de pied jusqu'à ce qu'il dégage. Quelques heures plus tard il se décida enfin à arrêter de squatter mon appartement et à aller se trouver une pute pour passer la journée avec moi. Ce n'était pas trop tôt. Moi j'avais du boulot à faire.

Je me déshabillais et vider mon coffre à vêtements.

Prémière étape, je découpais des longues bandes de tissu dans une de mes vieilles chemise de nuit. Je les prenais et m'en servais pour bander et applatir ma poitrine. Heureusement que je n'en avais pas beaucoup à la base, c'était plus facile de les dissimuler ainsi. Une fois terminé je regardais le résultat plutôt fière de moi.

Deuxième étape, je partais à la recherche de chemise et de pantalon au milieu de mes affaires. J'en trouvais certaines mais elles faisaient encore trop féminines. Je sortais mon nécessaire à couture et m'occupais de les retravailler pour qu'ils aient de vêtements d'homme. Une fois fait je m'habillais et regardais le résultat plutôt satisfaite.

Troisième étape, j'attrapais une paire de ciseau et allais m'installer devant le miroir. J'inspirais profondément avant de commencer à me couper les cheveux sans la moindre hésitation. Je coupais, laissant mes longues méches brunes tomber au sol. Je ne m'arrêtais de couper que quand mes cheveux étaient assez courts pour me donner une allure de garçon. De jeune garçon mais bon je voulais me faire engager comme mousse, pas comme marin.

Je terminais mes préparatifs, rajoutant un chapeau qui dissimulait une partie de mon visage pour éviter qu'il ne me reconnaisse. Je préparais ensuite mon sac, y mettant quelques vêtements et surtout des sous vêtements noir pour éviter que ma mauvaise période ne se remarque sur des vêtements trop clairs.

J'étais prête dans les temps. Il était vingt heures quand j'arrivais devant l'auberge, mon baluchon sur l'épaule. Je me plaçais face à Salomon. C'était l'heure de vérité, s'il ne me démasquait pas maintenant j'avais une bonne chance de m'en sortir.

- Cap'tain... je viens pour la place de mousse.

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Leonnor
Féminin MESSAGES : 202
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-wit http://www.letempsdunrp.com/t2237-y-a-plein-d-idees-pour-tous-les-gouts-la-dedans-7-7-idees-libres
Flash



Salomon Tully
J'ai 24 ans et je vis sur mon bateau dans les caraïbes, Pays. Dans la vie, je suis capitaine pirate et je m'en sors bien/pas bien ça dépend de quand on demande. Sinon, grâce à ma chance, je suis libre comme l'air et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


DAWID AUGUSCIK ©️ Bazzart

Ahlala, j'aime le respect qu'on me donne. "Cap'tain par-ci" "captain" par-là" ça me plait bien quand même cette vie d'aventure et de liberté. En plus quand on est le chef, on a pas de compte à rendre et ça franchement c'est le pied aussi. Il est chétif le nouveau. Avec sa coupe faite à l'arrache par des ciseaux mal taillés, il a l'air de pouvoir tomber sur le sol si on le pousse un peu trop.  Mais bon ceux-là peuvent être compétents. Au pire, ils servent de casse-croûte pour les marins. Ce sont des choses qui arrivent sur les bateaux, on apprend vite à savoir se défendre. Ça fait partie de la vie. Bon j'avoue que j'en ai pas encore choppé sur le mien des gars comme ça. Mais bon, j'sais que ça peut arriver. En tous les cas, sur le premier bateau où j'étais ça a failli m'arriver une paire de fois. Enfin, bon c'est la vie de pirate aussi, tout le monde peut faire ce qu'on lui semble. Ça a ses avantages et ses inconvénients. Les p'tits gars quand ils embarquent, ils sont pas au courant de ce qui peut les attendre. Ils imaginent que c'est l'aventure. Ils sont naïfs et cons comme j'l'étais à l'époque. Ils pensent que la vie ça sera différent s'ils sont plus libres mais ils oublient qu'une bonne partie d'entre nous ce sont juste ceux qui s'intègrent pas dans la société. Les pirates c'est une société de parasites et d'anormaux. Alors forcément faut s'attendre à tout, au pire comme au meilleur.

J'suis installé tranquillement sur la chaise et je me redresse pour affronter le p'tit mousse. Jusqu'à présent, y'a qu'un gars qui m'a battu, un p'tit mousse. Ça m'a un peu impressionné parce que pour dire vrai, j'étais en train de tricher allègrement. Je suppose que l'ptit a dû tricher mieux qu'moi. Je trouve ça plutôt marrant. Le nouveau se débrouille plutôt bien. Il bluffe pas mal. Les premières manches je triche pas pour voir de quel bois ils se chauffent. Et puis j'aime bien la compétition. Cependant, les manches sont serrées et j'vois bien qu'il est sur le point de gagner à la loyale. Or j'ai pas forcément envie de me faire battre sur ce coup-là. Alors je lui sors une quinte flush royale. Et j'avoue que l'As et le Roi viennent de mes manches. J'fais un peu exprès de tricher éhontément parce que personne a jamais le courage de rien dire et ça me fait marrer de les voir me craindre alors que sincèrement j'allais pas tous les massacrer si on m'avait cramé. Je m'en serais foutu, c'est mon bateau et mes règles. Je tourne vers l'ptit qui m'a vu faire. "Bon petit, t'as perdu. Ta chance tournera peut être une autre fois.  Du vent maintenant !"lançais-je avec un air profondément désintéressé.


Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Game Over
MESSAGES : 295
INSCRIPTION : 10/07/2018
CRÉDITS : .

UNIVERS FÉTICHE : City, dérivé de films/séries/livres
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur
Flash



Margaret Harper
J'ai 25 ans et je vis dans un petit port, les Caraïbes. Dans la vie, je suis serveuse et je m'en sors pas très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt très bien, je n'ai aucune envie de m'emmerder avec un homme.

Elle a eu une enfance difficile, comme beaucoup de gamins de pirates. Son père n'était qu'un vulgaire marin sur un bateau pirate, homme inconnu qu'elle ne voyait que rarement. Sa mère peinait à élever seule ses deux filles. Maggie ne faisait que rêver d'aventures. Elle voulait pouvoir un jour rejoindre son père sur son navire et vivre sa vie comme elle l'entendait. Elle jalousait son meilleur ami de pouvoir vivre ses rêves alors qu'elle était cantonné au rôle de fille. Son père disparut un jour en mer, comme tout le reste de son équipage. Sa mère mourut peu de temps après, laissant les deux soeurs seules. Alors que sa soeur ainé se maria rapidement, elle se retrouva à errer de travail en travail sans se fixer.


Keira Knightley ©️ elusive

J'étais terriblement stressée. Je me tenais devant Salomon, essayant d'avoir l'attitude et la voix d'un mec, priant pour qu'il ne me reconnaisse pas. Et ça marcha. Je me retrouvais à la table de poker, attendant mon tour. Je le regardais jouer, notant qu'il trichait souvent avec les autres candidats qui n'y voyaient que du feu. Mon tour arriva et je m'installais en face de lui, commençant à jouer.

Il ne me reconnaissait pas et c'était une chance. Il avait l'air déjà beaucoup trop bourré pour faire vraiment attention à grand chose à part son jeu. Les premiers temps il jouait honnetement. J'avais déjà joué assez souvent contre lui pour savoir quand il jouait sérieusement et quand il trichait. Ou même quand il avait du jeu et quand il bluffait. J'étais sur le point de gagner et j'étais vraiment surprise de voir qu'il n'avait pas encore essayé de tricher. Peut être qu'il se décidait à être un minimum sérieux quand ça concernait les affaires de son bateau. Sérieusement à sa place je le ferais. Quelle image tu pouvais donner à tes hommes si tu trichais contre eux pour les recruter? Moi je n'aurais pas confiance en un capitaine qui me mentirait. Mais de toute façon là j'étais prête à tout pour monter sur son rafiot pourri.

J'étais sur le point de gagner quand cet enfoiré sorti une quinte flush royal. Ce petit con... il avait du sortir les cartes de sa manche comme il le faisait toujours, parce que le vrai roi de coeur il était dans mon jeu et pas dans le sien.

Je plantais mon jeu sur la table, le montrant bien en évidence avec le roi de coeur dedans.

- Sale tricheur... J'étais sur le point de gagner capitaine et vous le savez. Alors je ne quitterais pas cette table tant que je ne vous aurais pas battu à la loyal et que vous m'aurez pris sur votre bateau.

Je me réinstallais en face de lui et reprenais les cartes pour les redistribuer entre nous deux. Je ne partirais pas tant que je ne lui aurais pas mis la raclée aux cartes qu'il mérite.




Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Cap ou pas cap? ft. Leonnor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers fantasy :: Surnaturel-
Sauter vers: