Partagez | 
 
 
 

 in the name of love. [ymir & christa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
Abyss
Féminin MESSAGES : 472
INSCRIPTION : 11/05/2018
ÂGE : 19
RÉGION : HDF
CRÉDITS : @Pando (vava) + VOCIVUS (gif) + ASTRA (signa)

UNIVERS FÉTICHE : Inspirés d’œuvres existantes (L'attaque des titans ; Detroit : Become Human ; The Maze Runner...) + mythologies
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1689-kiss-me-hard-before-you-go#289 http://www.letempsdunrp.com/t1690-m-l-attaque-des-titans http://www.letempsdunrp.com/t1717-mad-world#30030 http://www.letempsdunrp.com/t1713-don-t-let-go-keep-a-hold
Pigeon


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
Ymir et Christa sont en pleine formation au sein de la 104ème brigade d'entraînement. Le matin-même, durant l'habituel exercice de maîtrise de la tridimensionnalité, un de leurs camarades a perdu le contrôle de sa trajectoire. Voyant qu'il se précipitait vers un autre, elle n'a pas hésité une seule seconde à servir de rempart. Malheureusement, les lames l'ont blessée au bras.
Au beau milieu de la nuit, la voilà qui veut absolument changer son bandage toute seule.

Contexte provenant de nos p'tites têtes
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Abyss
Féminin MESSAGES : 472
INSCRIPTION : 11/05/2018
ÂGE : 19
RÉGION : HDF
CRÉDITS : @Pando (vava) + VOCIVUS (gif) + ASTRA (signa)

UNIVERS FÉTICHE : Inspirés d’œuvres existantes (L'attaque des titans ; Detroit : Become Human ; The Maze Runner...) + mythologies
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1689-kiss-me-hard-before-you-go#289 http://www.letempsdunrp.com/t1690-m-l-attaque-des-titans http://www.letempsdunrp.com/t1717-mad-world#30030 http://www.letempsdunrp.com/t1713-don-t-let-go-keep-a-hold
Pigeon



Christa Lenz
J'ai 17 ans et je vis actuellement au niveau du mur Rose, au Sud, là où sont formées les recrues. Dans la vie, je suis soldat en formation et je m'en sors comme je peux.



If I told you we could bathe in all the lights
Would you rise up, come and meet me in the sky?
Would you trust me when you're jumping from the heights?
Would you fall in the name of love?




avatar ©️ NOM CRÉATEUR


Ici, nul n’ignore à quel point Christa peut se révéler bornée.

Un infirmier compétent a soigné sa plaie après que Connie l’ait blessée. Pas intentionnellement, bien évidemment. L’accident aurait même pu éviter si la jeune femme, trop avenante, ne s’était pas précipitée entre le boulet de canon et sa future cible. Ainsi, elle a évité à Eren d’être propulsé au loin par la maladresse de leur camarade, mais en a payé le prix ; une longue coupure en travers du bras, partant du bas de l’épaule à l’extrémité du coude.  Rien de bien grave selon les bons conseils de son soigneur, mais il ne faut pas oublier de bien désinfecter et régulièrement changer le bandage, afin que le tout ne s’infecte pas.

Connie s’est excusé un bon nombre de fois après que Reiner l’ait menacé de lui faire subir le même sort le lendemain s’il ne le faisait pas. Elle a eu beau lui répéter que ce n’était rien, qu’il n’avait pas fait exprès et qu’elle n’avait même pas mal, le grand blond a refusé simplement de laisser le garçon au crâne rasé tranquille. Elle ne remarque pas tellement l’effet qu’elle produit, Christa. Là où chaque recrue a clairement discerné l’intérêt du jeune Braun pour elle, elle ne voit que de la gentillesse de sa part.

A présent que tout est calme, qu’aucune voix ne vient perturber le silence de la nuit, la blondinette erre tout près des baraques qui leur servent d’habitations durant ces trois années de formation. La coupure la démange et elle doute finalement que l’homme qui l’a prise en charge ait bien fait son travail. Jamais elle ne se permettrait de critiquer l’œuvre de qui que ce soit publiquement. Mais son esprit, elle est la seule à y avoir accès, alors elle ne se prive pas. Le plus important est qu’elle reste, aux yeux de tous, la fille altruiste qui a toujours le mot et le sourire pour ravir les cœurs.

Finalement, trop perturbée par cet énorme pansement qui s’effiloche déjà, elle s’installe dans un coin de la cour, ne prêtant aucune attention à la chair de poule qui parsème son corps. Très bien placée sous une torche éclairant l’endroit, elle s’attelle à la tâche ; défaire cette fichue bande pour en mettre une autre, bien plus propre et agréable à l’œil. Seulement, l’action se révèle bien plus difficile dans la pratique que dans la théorie, et la demoiselle se retrouve bien vite à devoir tirer de toutes ses forces sur le tissu qui refuse de se dérouler, souffrant au passage de celui-ci sur la peau fragilisée. A bout de souffle, elle s’écroule finalement en arrière, son dos heurtant le sol sans douceur. Un long et las soupir s’échappe de ses lèvres entrouvertes, alors que ses pupilles accrochent les étoiles qui scintillent juste au-dessus d’elle. « Quelle galère… »

Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
winter
Féminin MESSAGES : 1052
INSCRIPTION : 10/06/2018
ÂGE : 18
RÉGION : montréal, qc, canada
CRÉDITS : avatar : kane. gifs profil : moi. signature : anesidora (code) & pando (icons) & welcome to night vale (citation)

UNIVERS FÉTICHE : science-fiction, fantasy, réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1824-winter-amor-vincit-omnia http://www.letempsdunrp.com/t1837-rps-de-winter#34053 http://www.letempsdunrp.com/t1918-personnages-de-winter
Winter



Ymir
J'ai techniquement plus de 70 ans ans, mais j'ai vécu seulement 17 ans en tant qu'humaine. Je vis actuellement au Sud du mur Rose, dans les baraques militaires. Dans la vie, je suis soldat en formation et je m'en sors bien.



avatar ©️ moi
Ymir n'arrive pas à dormir. Elle est étendue dans son lit et elle a tenté de se positionner d'un côté et puis de l'autre, s'est forcée à fermer les yeux, à ralentir sa respiration, a essayé de se vider la tête de toute pensée, tout cela sans succès. Le couvre-feu est tombé depuis un petit moment. Elle n'arrive pas à cesser de repasser les souvenirs des événements de la journée. C'est une boucle, dans sa tête : Connie qui perd le contrôle de sa trajectoire, qui va heurter Eren, et puis Christa qui s'interpose stupidement. Christa, blessée. Christa, et cette foutu coupure sur son bras. Christa, ensanglantée, la couleur contrastant contre son uniforme beige, sa peau pâle, ses cheveux blonds.

C'était l'impuissance qui l'avait envahie, au moment de l'incident. Ymir avait eu l'infortune d'y assister, et tout c'était passé tellement vite. Elle n'avait rien pu faire. Et si l'angle avait été un peu différent, si Connie l'avait blessée davantage, si la coupure avait été plus profonde, ça aurait pu être la fin : Christa aurait pu mourir. Non pas tuée par les titans, mais dans un simple exercice militaire. Ils avaient vu des camarades mourir pendant les dernières années, Christa n'aurait pas été la première à qui cela serait arrivé. Mais Ymir n'aurait jamais l'occasion de lui dire son secret, ne saurait pas le véritable nom de la jeune fille en retour : leur promesse aurait été brisée, par l'ironie cruelle de la vie.

Ymir avait cru que son coeur s'était arrêté, lorsqu'elle avait vu Christa être blessée, et elle n'avait rien pu faire, ni pour la sauver avant, ni pour l'aider ensuite. Elle avait vu le sang, et ça avait été comme si elle ne pouvait plus respirer. Est-ce que ce ne serait pas la coupure, mais la perte de sang qui achèverait la jeune fille ? Ce n'est pas comme si elle devait s'inquiéter lorsqu'elle était blessée elle-même, depuis qu'elle était devenue... qu'elle était devenue ça. Ymir savait que ses propres blessures ne tardaient jamais à disparaître avec une bouffée de vapeur, mais Christa était complètement humaine, et les humains étaient parfois forts, mais il leur arrivait aussi d'être étonnament fragiles.

Ymir savait, logiquement, que Christa irait bien ; le soigneur qui l'avait traitée l'avait affirmé, mais la logique n'avait pas beaucoup de poids face à son inquiétude irrationnelle. Le manque de sommeil n'aidait certainement pas non plus. Ymir soupira. Qu'est-ce qui lui prenait ? Christa irait bien. La blonde ne se rétablirait pas plus vite parce qu'Ymir pensait à elle. En ce moment-même, elle était sans doute en train de dormir, et Ymir aurait dû être en train de faire la même chose. Mais après une dizaine de minutes supplémentaires pendant lesquelles son agitation ne voulait toujours pas la quitter, Ymir abandonna. Peut-être que de l'air frais lui ferait du bien.

Quittant discrètement le dortoir, Ymir se rend à la cour. Une torche est encore éclairée à chacun des coins de l'espace. Apercevant soudain une silhouette, Ymir plisse les yeux. Quelqu'un d'autre est en train de braver le couvre-feu, apparemment. Ses pas silencieux, elle s'approche légèrement, curieuse de voir si c'est quelqu'un qu'elle connaît, mais lorsqu'elle voit une chevelure blonde, elle fronçe les sourcils. Non, ce ne peut pas être... Ymir se déplace dans les ombres, approche l'autre soldat en formation à partir du côté pour ne pas être repérée, et oui, il s'agit définitivement de Christa.

Ymir soupire, un peu exaspérée. Qu'est-ce qu'elle fait là ? Elle a le temps de l'apercevoir tirer sur son bandage puis de se laisser tomber en arrière. Ymir croise les bras et s'avance de quelques pas encore, s'arrêtant à côté de la jeune fille. Lorsqu'elle l'interpelle, sa voix, parce qu'elle n'a pas du tout envie qu'elles soient trouvées et punies pour être dehors à cette heure, est basse, mais aussi sans délicatesse : « Hey. » Honnêtement, il n'est pas vraiment difficile de deviner ce que Christa essayait de faire : enlever son bandage, sans demander d'aide. « Qu'est-ce que tu fais ? » demande-t-elle quand même, son ton un peu dur - comme d'habitude, vraiment. Ymir connaît la réponse, mais elle est intéressée de voir comment Christa va défendre ses actions. Même si c'est dans un cas moins extrême que cette fois-là sur la montagne enneigée, Ymir n'aime pas voir les manifestations du complexe de martyr de Christa.

La brune laisse le temps à l'autre de répondre, et puis elle décroise les bras et s'agenouille à ses côtés. Elle tend ensuite la main. « Donne-moi ton bras, » ordonne-t-elle. Peu lui importe que Christa n'ait pas l'intention de demander de l'aide ; Ymir compte bien l'obliger à accepter la sienne.


† we found a little piece of heaven here. it is black, smooth, oblong. it hums a soft, but discordant note, and we are afraid to touch it.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Abyss
Féminin MESSAGES : 472
INSCRIPTION : 11/05/2018
ÂGE : 19
RÉGION : HDF
CRÉDITS : @Pando (vava) + VOCIVUS (gif) + ASTRA (signa)

UNIVERS FÉTICHE : Inspirés d’œuvres existantes (L'attaque des titans ; Detroit : Become Human ; The Maze Runner...) + mythologies
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1689-kiss-me-hard-before-you-go#289 http://www.letempsdunrp.com/t1690-m-l-attaque-des-titans http://www.letempsdunrp.com/t1717-mad-world#30030 http://www.letempsdunrp.com/t1713-don-t-let-go-keep-a-hold
Pigeon



Christa Lenz
J'ai 17 ans et je vis actuellement au niveau du mur Rose, au Sud, là où sont formées les recrues. Dans la vie, je suis soldat en formation et je m'en sors comme je peux.



If I told you we could bathe in all the lights
Would you rise up, come and meet me in the sky?
Would you trust me when you're jumping from the heights?
Would you fall in the name of love?




avatar ©️ NOM CRÉATEUR


Elle ferme les yeux, épuisée. La formation n’est pas de tout repos, comme il fallait s’y attendre. Elle souffre un peu plus chaque jour du manque de sommeil et de ses muscles endoloris. Il lui arrive de fondre en larmes, le soir, à l’abri sous la mince couverture, se faisant violence pour ne pas laisser ses sanglots percer le silence de la pièce. Son corps lui rappelle chaque jour sa faiblesse et son manque d’entraînement. Christa Lenz n’a pas été habituée à l’effort physique. Christa Lenz c’est la jeune fille perdue, gentille bien qu’un peu naïve, qui veut pourtant se faire sa place dans cette armée. Un environnement qui contraste avec la douceur de la blondinette.

S’isoler lui fait du bien, même si c’est pour retirer ce foutu bandage. Parce qu’à force de vivre ces journées éprouvantes, elle a besoin de pouvoir se reconnecter avec elle-même ; de passer un peu de temps loin de l’agitation générale, des bruits du dortoir et des respirations saccadées de ses camarades. Alors, ainsi étendue, en tête à tête avec la lune, elle pourrait presque dire qu’elle se sent bien. Terrassée par l’épuisement et l’effort, mais à peu près en phase avec elle-même. Du moins, jusqu’à ce qu’une voix ne fasse rater un battement à son cœur. Là, juste à côté d’elle, quelqu’un s’est posté. Et elle n’a pas besoin de tourner la tête pour comprendre de qui il s’agit ; la voix ainsi que le ton abrupte trahissent son identité ; Ymir, fidèle à elle-même, la douceur incarnée. Christa laisse, sans même en avoir conscience, un sourire épanoui prendre place au coin de ses lèvres. La jeune femme à ses côtés a beau s’acharner à jouer les dures-à-cuire, elle est devenue sa plus proche amie ; son bras-droit, son pilier. Celle sans qui elle aurait déjà abandonné, ou peut-être qu’elle serait morte, d’ailleurs. Alors, puisque c’est elle, elle n’est pas fâchée de voir son moment de tranquillité ainsi rompu. Elle se redresse, reprenant sa position initiale pour observer son bras entouré de tissu. « L’infirmier m’a conseillé de changer le bandage régulièrement… pour éviter l’infection. » Elle aussi prend soin de ne pas parler trop fort ; il serait stupide de se faire surprendre pour une raison si ridicule. « Alors c’est ce que je fais… » Convaincue d’agir pour le mieux, elle recommence à tenter de s’en débarrasser.

Au moment où la plus grande tend son bras pour s’emparer du sien, elle a un mouvement de recul. « Non, non… » Ses petits doigts tirent désespérément sur les fils, essayent de se glisser sous le bandage pour le décoller de la peau… « Je peux le faire par moi-même. » Assurément. Hors de question que quelqu’un s’occupe d’elle alors qu’elle est capable de se débrouiller seule. Se soustrayant donc à la poigne de Ymir qui s’approchait, elle reprend, toujours en faisant son possible pour enlever cet énorme pansement ; « pourquoi est-ce que tu ne dors pas ? » Plus elle tire, plus le tissu se resserre autour de sa peau, plus elle grimace de douleur. Ce n’est vraiment pas son jour.



above the clouds.
le ciel nous tombe dessus en permanence. tout le temps. les gens ne sont même pas au courant.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
winter
Féminin MESSAGES : 1052
INSCRIPTION : 10/06/2018
ÂGE : 18
RÉGION : montréal, qc, canada
CRÉDITS : avatar : kane. gifs profil : moi. signature : anesidora (code) & pando (icons) & welcome to night vale (citation)

UNIVERS FÉTICHE : science-fiction, fantasy, réel
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t1824-winter-amor-vincit-omnia http://www.letempsdunrp.com/t1837-rps-de-winter#34053 http://www.letempsdunrp.com/t1918-personnages-de-winter
Winter



Ymir
J'ai techniquement plus de 70 ans ans, mais j'ai vécu seulement 17 ans en tant qu'humaine. Je vis actuellement au Sud du mur Rose, dans les baraques militaires. Dans la vie, je suis soldat en formation et je m'en sors bien.



avatar ©️ moi
Aux mots d'Ymir, un sourire fleurit sur les lèvres de Christa, et Ymir ne peut s'empêcher un mouvement de recul, de surprise. Ymir ne cesse d'être étonnée, elle ne s'habitue pas à ce que la blonde réagisse de façon si positive à sa présence à chaque fois. Ymir a, depuis longtemps, accepté l'hostilité que ses mots et son attitude peuvent provoquer chez les autres, parce qu'elle préfère faire face à une colère véritable qu'à un bonheur factice. Mais Christa, au fil des mois, des années, l'a vue être méprisante, égoïste, dure, en colère, et elle reste à ses côtés malgré tout.

L'ébahissement qu'Ymir ressent est cependant très vite remplacé par de l'exaspération lorsque Christa répond tout à fait innocemment. Ymir s'agenouille pour l'aider et Christa, obstinée - comme d'habitude -, refuse promptement. La brune soupire intérieurement. Le mensonge de la blonde est évident, et Ymir la regarde tirer sur le bandage, tentant sans succès de le retirer. Et puis la question tombe, et Ymir se fige. Il n'est pas question qu'elle admette que l'incident de la blessure de Christa passait et repassait dans sa tête comme les images d'un cauchemar trop vif. Elle renifle, et émet un léger rire sec et moqueur. « Espères-tu que je te dise que j'étais trop inquiète à propos de toi pour m'endormir ? » raille-t-elle, et elle regrette instantannément ses mots, puisque c'est exactement ce qui s'est passé.

Elle ne laisse pas le temps à Christa de l'interroger davantage sur sa présence ici à cette heure tardive. « Je ne suis pas sûre que ton infirmier sera content, tu sais, » commence-t-elle. Ymir voit Christa grimacer de douleur, et elle se retient d'attraper son bras de force, en grande partie parce qu'elle risquerait de lui faire encore plus mal. Elle n'aime pas du tout voir Christa souffrir. Si cette dernière ne veut pas coopérer lorsqu'Ymir lui demande gentiment, et si la force n'est pas une option, alors il lui reste toujours un plan : faire culpabiliser la blonde jusqu'à la convaincre qu'accepter l'aide d'Ymir est le bon choix. « Tu sembles avoir de la difficulté à enlever le bandage que tu as déjà... mais d'accord, tu finiras sûrement par arriver à l'enlever. Cependant, en mettre un nouveau ? Avec une seule main ? Dis-moi, qu'est-ce que ton infirmier pensera, s'il voit un bandage enroulée maladroitement, ou qui n'est pas assez droit, pas assez serré ? » Elle espère que ce sera suffisant pour lui faire entendre raison.

Ymir avait espéré que c'était fini, que Christa avait cessé de diriger son désir de tuer vers elle-même. Mais elle avait eu tord. Ce n'était pas fini du tout. Quel aurait été le résultat, si Christa était morte dans ce stupide exercice ? Leur promesse aurait été brisée, condamnée à être impossible à tenir. Ymir aurait risqué la révélation de son secret - et par conséquent sa vie - pour rien, sur cette foutue montagne enneigée. Elle se trouvait encore stupide de s'être transformée pour sauver Daz. Elle ne l'avait pas fait pour lui, certainement, mais pour Christa. Ça avait été un moyen d'enlever le choix des mains de la blonde ; celle-ci ne pouvait mourir en héros si elle n'avait personne à secourir. « Te mettre devant Eren, dans le chemin de Connie... tu sais que c'était stupide, j'espère ? » demande-t-elle avec irritation. Elle est en colère contre Christa, mécontente que la deuxième chance de la blonde aurait pu être gaspillée de cette façon, que celle-ci n'aurait jamais eu l'occasion de reprendre son nom ainsi que le contrôle de sa vie.


† we found a little piece of heaven here. it is black, smooth, oblong. it hums a soft, but discordant note, and we are afraid to touch it.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
in the name of love. [ymir & christa]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» I love America
» Love Hina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers autres :: Univers anime :: Mangas-
Sauter vers: