Partagez | 
 
 
 

 san francisco. morgan&jamie (amgk)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
 
avatar
AMGK
Féminin MESSAGES : 2948
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 32
RÉGION : PACA
CRÉDITS : AMGK (ava), ASTRA (code sign), Trophy Eyes (text)

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t63-amgk#129 http://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 http://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
amandine



Morgan McNamara
J'ai 32 ans et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis gérant d'un label, compositeur, chanteur d'un groupe de rock et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Morgan est un businessman avant tout. Il est à la tête d'un label de musique. Il papillonne entre son émission de radio et collaboration avec divers artistes. Il a monté son label il y a 3 ans, quand son groupe s'est effondré et que leur label du moment les a lâché.


Chris Hemsworth ©️ STARFIRE


Tu reconnais la mélodie qu’il joue au fur et à mesure des notes qu’il gratte. C’est une de ses chansons. Une qui t’avait particulièrement touché à la première écoute. T’aurais presque envie de lui demander de la chanter là maintenant, mais vous êtes au milieu d’une conversation qui est assez délicate et t’as pas trop envie de couper ce moment. Tu lui demanderas de chanter plus tard. Vous avez toute la nuit.

Le visage de Jamie remonte vers le toi et tu soutiens son regard suite aux révélations que tu viens de faire. Tu vois bien qu’il en reste pas insensible, même s’il essaie. Ca change un peu de son attitude depuis que vous vous êtes revu. Il a un peu l’air d’être dans le monde des blasés, même si niveau musique, il se donne entièrement. Il ne peut pas se cacher sous des faux semblants quand ça touche la musique et t’aimes ça, parce que tu peux le retrouver comme avant. Cette passion qui l’anime quand vous êtes en brainstorming, ça t’avais trop trop trop manqué. Beaucoup trop, mais tu ne l’avoueras pas. Tu ne veux pas lui faire ce plaisir. Tu profites donc simplement en silence. Entre deux révélations.

Puis tu peux pas t’empêcher de lui poser la question. Tu veux le voir s’animer d’un quelconque sentiment que ce soit le regret, la tristesse. Tout sauf l’indifférence. C’est ce que tu veux. T’en as marre de le voir comme ça. Peut être qu’en étant le premier à s’ouvrir à l’autre, ça va aider à faire changer la donne ? Tu sais pas. T’espères. Tu te sens con d’espérer quoi que ce soit venant de lui. Il t’a laissé comme une vieille merde il y a 3 ans de ça. Il mérite pas que tu veuilles quoi que ce soit venant de lui mais pourtant c’est le cas. Ce mec, tu l’as dans la peau. Musicalement parlant. Bien entendu. Il fait une fausse note et tu comprends par là que tu as touché une corde sensible. Il pourra répondre n’importe quoi, tu sais qu’il n’est pas indifférent contrairement à ce qu’il veut laisser croire et ça c’est tout ce que tu voulais.

Sa réponse ne te satisfait pas totalement. Tu comprends qu’il referait tout pareil et t’aurait espérer quelques aveux, mais non. Tant mieux pour lui au fond, mais t’es égoïste sur le coup. Il fait un parallélisme avec ta vie à toi. Est-ce qu’il veut te dire que vous êtes pareil ? Tu en doutes. Vous êtes loin d’être pareil. Tu laisses sa mélodie remplir la pièce, ne cherchant pas à répondre à ça. Tu veux qu’il continue sur sa lancée surtout. Et il le fait, te regardant dans les yeux. Les voilà enfin. Les explications sur son silence radio. Son « il était trop tard pour nous » résonne fort dans tes oreilles. « Nous ». Toi et lui. T’essaies de ne pas le prendre à la lettre. Il parle bien évidemment du groupe de manière globale. Mais quand même. T’as aimé ce « nous ». Tu hoches lentement la tête quand il termine ses explications.

« J’ai rêvé que tu me recontactes pour revenir… Pendant des mois. »

Tu murmures. Tu t’es penché vers lui sans t’en rendre compte et vos genoux se touchent à présent. Tu ne coupes pas le contact.

« J’avais même fait une liste de tous les arguments en ma faveur. »

Tu ne parles que de toi, égoïstement. Tu ne parles pas au nom du groupe. T’as envie de faire ça une affaire personnelle, parce que le groupe, c’était vous deux et puis les autres ensuite. Ils ne sont que musiciens, ils n’ont pas autant de poids que vous, les compositeurs, paroliers, leaders.

« Et puis je me suis fait à l’idée que tu ne reviendrais jamais… Jusqu’à l’autre jour. »

Est-ce que t’es en train de sous entendre qu’il peut revenir dans le groupe ? Peut être.



Nicotine sweats and coffee breath
I thought I was so much more than this. When I look back at everything I've touched I see the lives I've ruined, dirty fingerprints. We are the common folk. We live our lives to die alone. Share our beds when the nights get cold
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 765
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut



Jamie Lawrens
J'ai 29 ans ans et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis (ancien chanteur et front man) guitariste dans un groupe de musique à succès et je m'en sors financièrement très bien. Sinon, grâce à mes conneries, je suis célibataire et je le vis plutôt pas très bien.


Il y a trois ans, Jamie était un bout en train, quelqu'un de simple, de drôle, qui ne se prenait jamais la tête, avec qui il était difficile de se disputer, quelqu'un d'impossible à détester. Il était co-fondateur d'un groupe de musique et il s'éclatait, il était entouré de ses amis. Mais le succès lui a tourné la tête et en moins d'un an, il est devenu avide de succès, complètement obnubilé par la célébrité, obsédé par l'envie de se faire connaître, lui et son groupe. Il a entraîné ses gars dans cette spirale, il est devenu stressé et agressif. Puis il a brutalement quitté le groupe, laissant ses amis derrière lui. Il s'est rapidement retrouvé à la tête d'une nouvelle équipe, plus portée vers ses idées. Il a embrassé la notoriété qu'il cherchait. En un an, son groupe est devenue une référence nationale, ils ont enchaîné les succès, les tournées, les shows. Pris dans la spirale de la célébrité, Jamie s'est laissé aller à tous les vices. Drogue, alcool, sexe, il n'a rien épargné à son corps. Et le pire est arrivé un an plus tôt. Victime d'une overdose que son agent a réussi à cacher, Jamie s'est retiré lui-même de la tête du groupe et n'a plus osé tenir un micro depuis. Le groupe a été remanié, repensé et le succès est toujours au rendez-vous. Mais Jamie n'est plus le même. Réservé, effacé, froid et distant, il ne reste plus rien du gamin insouciant qu'il était.


jamie c. bower ©️ PRINCESS
Jamie savait qu’il risquait gros en acceptant cette collaboration. La première fois qu’il avait revu Morgan, il était prêt à parier qu’il lui en voulait trop pour qu’ils puissent travailler ensemble et peut-être qu’il l’espérait réellement au fond. Peut-être qu’il voulait que Morgan soit le premier à capituler, à dire qu’il n’était pas capable d’assumer un travail d’équipe avec Jamie, qu’ils ne pourraient s’entendre sur rien. Parce qu’il aurait alors été facile de faire croire que tout ça ne l’affectait pas, qu’il ne pensait pas au passé et aux conséquences que ses choix avaient eu. Mais non, dès le moment où ils avaient parlé musique, dès l’instant où ils avaient commencé à travailler, ils avaient retrouvé cette harmonie qui ne les avait pas quittés. Ils se comprenaient, ils n’avaient même pas besoin de parler la plupart du temps, ils étaient dans leur bulle, dans leur moment. Et ça, c’était la chose qui manquait le plus à Jamie, la seule et unique chose qu’il regrettait après ces années derrière lui, sans qu’il ne soit encore prêt à l’avouer. Il savait donc déjà, depuis l’instant où ils avaient recommencé à travailler ensemble, il avait compris qu’il ne serait pas capable de maintenir son masque d’indifférence devant son ancien ami. Pas après ce qu’ils avaient vécu, pas après avoir passé des heures à travailler, pas alors qu’il était fatigué d’être sur la défensive. Il avait maintenu son bouclier en place toute la journée, il avait le droit de le baisser légèrement, même si cela signifiait qu’il prenait le risque de se dévoiler. Mais il était bien, apaisé et il n’allait pas changer ça tout de suite, pas alors qu’il pouvait expliquer les sentiments qui l’avaient traversé des années auparavant. Voilà un an qu’il voulait recontacter Morgan, s’excuser de ce qu’il avait fait. Il n’avait jamais osé le faire, pas après deux ans d’un silence parfait. Il n’avait pas pris son courage, il avait laissé la distance se creuser davantage et les morceaux s’effriter plus encore. Leur amitié, Jamie l’avait piétiné et il ne pouvait pas vraiment s’étonner de se prendre des remarques en retour, il ne devait s’en prendre qu’à lui-même s’il ne recevait que du mépris. Mais Morgan semblait l’écouter avec attention. Sa musique et lui, comme au bon vieux temps et il se laissait guider par le regard qu’il sentait sur lui sans chercher à le relever trop souvent. Il jouait ses notes, inlassablement et sans s’interrompre, sans augmenter ses pressions et sans les relâcher. Il jouait de manière égale. « J’ai rêvé que tu me recontactes pour revenir… Pendant des mois. » Si les yeux de Jamie étaient sur ses cordes et ses doigts les caressant une seconde avant, ils étaient à présents rivés sur les genoux de Morgan qui venaient d’effleurer les siens. Il aurait aimé avoir le réflexe de les reculer, de s’éloigner mais il ne le fit pas. Il ne quitta pas ce contact des yeux pendant de longues secondes tandis que Morgan continuait à lui parler. Mais il avait du mal à se concentrer sur trois choses en même temps et il n’était pas question pour lui d’arrêter de jouer. « J’avais même fait une liste de tous les arguments en ma faveur. » Jamie releva les yeux, le regard incertain. En sa faveur. Celle de Morgan, pas celle des autres. Jamie avait toujours eu l’impression d’avoir quitté Morgan plus qu’il n’avait quitté le groupe réellement. Il avait toujours eu cette relation spéciale avec le plus âgé, cette connexion et il y avait bien une chose dont il était sûr, c’était que s’il avait répondu à Morgan, il serait revenu. Il se mordit légèrement la lèvre en détournant les yeux. « Tu n’aurais pas eu besoin de plus de deux arguments. » Admit-il, la gorge serrée. « T’aurais même pas eu à me convaincre en fait. » Il serait revenu en entendant simplement le son de sa voix. Il le savait et il n’avait aucun mal à l’admettre aujourd’hui. Trois ans auparavant, le jeune homme se cachait derrière sa fraîcheur et sa bonne humeur pour dissimuler ses peurs et ses doutes. Un an en arrière, il avait utilisé sa célébrité, le sarcasme et sa grosse tête mais aujourd’hui, devant Morgan, il n’arrivait plus à faire semblant. Il bougea légèrement mais au lieu de s’éloigner, il eut l’impression de frôler davantage les genoux du plus âgé avec les siens. Il s’interrompit avant de laisser Morgan continuer. « Et puis je me suis fait à l’idée que tu ne reviendrais jamais… Jusqu’à l’autre jour. » Il releva la tête, surpris. Il chercha une réponse à une question qui venait de lui traverser l’esprit dans le regard bleu et intense de Morgan. Mais il ne la trouva pas. Il fronça les sourcils, il ne savait pas trop comment il devait interpréter sa phrase. Il finit par laisser glisser ses doigts et par interrompre sa mélodie, sans lâcher Morgan des yeux. Il déglutit, peu sûr de lui. « Je rêvais de ça, je rêvais de célébrité, j’ai trouvé tout ce que je voulais, je voulais partir en tournée, remplir les salles, je suis fier de ce que j’ai réalisé, de ce que j’ai accompli. J’ai voulu te recontacter quand j’ai réussi à reprendre mon souffle après deux années de pure folie mais j’étais persuadé que tu m’enverrais chier. » Il haussa les épaules, pas parce que ça le laissait indifférent mais pour montrer à Morgan qu’il aurait compris. Il se mordit légèrement la lèvre en plantant ses yeux dans ceux de son ancien ami, la voix incertaine. « Qu’est-ce que tu veux dire par « jusqu’à l’autre jour ? » Il ne savait pas comment l’interpréter, il préférait ne laisser aucune zone d’ombre entre eux, plus jamais. Il parcourut un instant la pièce des yeux avant d’ajouter, le regard posé sur leur travail de la journée. « Je sais que les choses ne redeviendront jamais comme avant mais j’aime ce qu’on fait et je suis sûr que notre collaboration va avoir un rendu exceptionnel ! » Il se jetait des fleurs mais il savait combien il était meilleur avec Morgan. Sa phrase, c’était sa façon de se demander s’ils avaient un avenir ensemble à nouveau, peut-être une réconciliation ?




Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
AMGK
Féminin MESSAGES : 2948
INSCRIPTION : 22/02/2017
ÂGE : 32
RÉGION : PACA
CRÉDITS : AMGK (ava), ASTRA (code sign), Trophy Eyes (text)

UNIVERS FÉTICHE : Réel mais ouverte aux autres univers
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t63-amgk#129 http://www.letempsdunrp.com/t125-love-life#803 http://www.letempsdunrp.com/t64-les-perso-d-amfly#136
amandine



Morgan McNamara
J'ai 32 ans et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis gérant d'un label, compositeur, chanteur d'un groupe de rock et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Morgan est un businessman avant tout. Il est à la tête d'un label de musique. Il papillonne entre son émission de radio et collaboration avec divers artistes. Il a monté son label il y a 3 ans, quand son groupe s'est effondré et que leur label du moment les a lâché.


Chris Hemsworth ©️ STARFIRE


Tu sais pas si tu dois être énervé ou pas par les révélations de Jamie. Alors comme ça t’aurais pas eu besoin d’insister beaucoup pour qu’il revienne parmi vous ? Putain de merde. Tu t’y attendais pas à celle là. Tu te demandes si t’aurais pas dû faire le premier pas pour renouer vu la facilité que ça aurait pu être visiblement. Tu étais tellement brisé à l’époque de le perdre. T’avais l’impression que ça en était fini de votre groupe mais non. Tout a continué. Sans lui, certes, mais ça a continué. A un moindre degré aussi mais quand même. Rien n’est mort. C’était juste une autre façon de faire. Une vie sans Jamie à tes côtés et ça c’était quand même un gros changement. Mais la preuve est que tout peut changer dans une vie, suffit d’être assez patient parce que le voilà. Toi et ta nouvelle vie qui est parfaite, plus lui qui est de retour, ça ne pouvait pas être mieux. C’était des souffrances au début, mais t’as réussi à passer outre. La vie est pas toujours facile mais t’as su gérer et le karma est de ton côté on dirait bien. Parfait. Parce qu’au fond tu lui en veux quand même. Par principe. Tu ne peux pas le laisser reprendre sa place dans ta vie comme si de rien n’était. Il pourrait te refaire la même mascarade dans quelques temps et t’en as assez des trahison amicales. Ca fait mal. T’es un dur mais au fond t’es un gros tendre. Tu pleures pas mais tu restes des heures dans ton lit à regarder le plafond en écoutant des chansons tristes.

Vos genoux en contact plus que jamais, tu le regardes dans les yeux, toujours un peu halluciné par ce qu’il vient de t’avouer. Ce que tu dis ensuite le désarçonne et ça te fait plaisir de voir qu’il est confus comme ça. Tu ne lâches pas ses yeux, t’es un peu comme en train de le défier de se défaire le premier. A la place il continue son explication que tu écoutes avec attention. Qu’est ce qu’il va bien pouvoir t’avouer encore ? Tu aimes savoir qu’il a souffert de votre séparation. Vous deux, c’était pas rien et pas seulement pour toi. Il te le prouve là maintenant. Parce que oui, t’en as douté. Vu qu’il s’est barré du jour au lendemain, tu t’étais mis en tête que vous deux, depuis tout ce temps, c’était que du vent, qu’il n’y avait jamais rien eu de sincère. Qu’il n’était qu’un gros connard qui profitait des gens pour la célébrité jusqu’à ce qu’une nouvelle opportunité plus alléchante pointe son nez.

Tu ne sais pas quoi lui dire suite à ses révélations alors tu restes silencieux. Il te questionne à propos de ce que t’as dit juste avant et franchement, tu ne sais pas toi même ce que t’as voulu dire par là. Tu lâches un soupire plus pour relâcher la pression dans tes poumons qu’autre chose. Pour en venir à une certaine réflexion suite à sa question mais il enchaîne. Il n’a pas tort. Votre collaboration envoie du lourd alors que vous êtes dessus depuis seulement quelques heures. Tu le regardes, toujours dans tes pensées.

« Les choses ne reviendront jamais comme avant. »

Ca, c’est sûr. T’es ferme à ce sujet. Il faudrait vraiment un évènement exceptionnel pour qu’il en soit autrement. Tu laisses glisser sa question d’un peu plus tôt comme la conversation a continué. De toute façon tu ne sais pas vraiment quoi lui répondre à ce sujet, donc une esquive n’est pas si mal.

« Je ne peux plus compter sur toi. »

T’enfonces le clou même s’il n’y a pas vraiment besoin. Jamie est conscient de tout ça. Tes yeux toujours ancré dans les siens, c’est ton tour de poser les questions.

« Qu’est ce qu’il s’est passé Jamie ? Tu leur as fait à l’envers à eux aussi que vous avez tant besoin d’un coup de pub avec moi comme ça ? C’est quoi votre deal maintenant ? T’es juste guitariste sauf pour le tube qu’on va leur sortir ? Pourquoi t’aurais un passe droit cette fois ? Je veux comprendre. »

A moins qu’il ne chante pas sur votre chanson au final, mais t’en es pas moins sûr vu ce dont vous avez parlé depuis qu’il est arrivé. Tu l’as trop visualisé chanter certains bout. Un véritable duo. Est-ce que t’es en train d’essayer de regagner sa confiance avec ces questions ? Peut être bien.



Nicotine sweats and coffee breath
I thought I was so much more than this. When I look back at everything I've touched I see the lives I've ruined, dirty fingerprints. We are the common folk. We live our lives to die alone. Share our beds when the nights get cold
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
j!han
MESSAGES : 765
INSCRIPTION : 25/02/2017
ÂGE : 28
RÉGION : occitanie
CRÉDITS : eudoxis (icon)

UNIVERS FÉTICHE : réel, fantastique, hp ♥
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t421-m-f-new-generation-albus-scorpius-en-cours
Donut



Jamie Lawrens
J'ai 29 ans ans et je vis à San Francisco, USA. Dans la vie, je suis (ancien chanteur et front man) guitariste dans un groupe de musique à succès et je m'en sors financièrement très bien. Sinon, grâce à mes conneries, je suis célibataire et je le vis plutôt pas très bien.


Il y a trois ans, Jamie était un bout en train, quelqu'un de simple, de drôle, qui ne se prenait jamais la tête, avec qui il était difficile de se disputer, quelqu'un d'impossible à détester. Il était co-fondateur d'un groupe de musique et il s'éclatait, il était entouré de ses amis. Mais le succès lui a tourné la tête et en moins d'un an, il est devenu avide de succès, complètement obnubilé par la célébrité, obsédé par l'envie de se faire connaître, lui et son groupe. Il a entraîné ses gars dans cette spirale, il est devenu stressé et agressif. Puis il a brutalement quitté le groupe, laissant ses amis derrière lui. Il s'est rapidement retrouvé à la tête d'une nouvelle équipe, plus portée vers ses idées. Il a embrassé la notoriété qu'il cherchait. En un an, son groupe est devenue une référence nationale, ils ont enchaîné les succès, les tournées, les shows. Pris dans la spirale de la célébrité, Jamie s'est laissé aller à tous les vices. Drogue, alcool, sexe, il n'a rien épargné à son corps. Et le pire est arrivé un an plus tôt. Victime d'une overdose que son agent a réussi à cacher, Jamie s'est retiré lui-même de la tête du groupe et n'a plus osé tenir un micro depuis. Le groupe a été remanié, repensé et le succès est toujours au rendez-vous. Mais Jamie n'est plus le même. Réservé, effacé, froid et distant, il ne reste plus rien du gamin insouciant qu'il était.


jamie c. bower ©️ PRINCESS
Les choses ne seraient plus jamais comme avant. Morgan n’avait plus confiance en lui. Il encaissa les deux informations sans broncher cette fois parce que c’était plus ou moins la réponse qu’il attendait déjà en réalité. Il savait que les choses avaient changé. Il resta silencieux un instant en plantant son regard dans celui de Morgan. Il ne pouvait plus compter sur lui. C’était évident. Le plus âgé lui en voulait et il n’avait pas l’intention de laisser Jamie revenir et faire comme si ces trois années n’avaient pas existées et ce n’était certainement pas l’intention de Jamie de toute manière. Il s’était justement passé trop de choses, il y avait trop de zones d’ombres, de non-dits. À mesure que Jamie regardait Morgan, à chaque fois qu’il croisait son regard d’un bleu incroyable, qu’il observait les traits masculins de son visage, qu’il entendait le son de sa voix, il se souvenait avec une clarté déconcertante de la raison qui l’avait poussé à s’enfuir loin de Morgan. Il se rappelait les pensées qui avaient agité son cerveau et les envies qui avaient pris possession de son corps et il en frissonnait rien que d’y penser à nouveau. Il ne se rendit pas compte qu’il avait ralenti le rythme de ses doigts contre les cordes tandis que toute l’attirance qu’il avait éprouvé pour son ami refaisait surface en lui et il se détestait pour ces pensées, ces idées. Et quand Morgan ouvrit la bouche, sa première question figea le plus jeune et ses doigt cessèrent leur danse. Il interrompit sa musique à mesure que les questions percutaient ses oreilles. Il secoua la tête par réflexe et un tremblement parcourut son corps entièrement en entier quand Morgan aborda le sujet de la chanson. Son regard en détresse se dirigea immédiatement vers le travail qu’ils avaient abattu en quelques heures et il n’en revenait pas de ne pas avoir évoqué cet aspect de leur collaboration. Il ne croyait pas une seconde qu’il avait envisagé un duo avec Morgan. Comme s’il avait oublié toute l’année écoulée et ce qu’il s’était passé un an plus tôt. Il se débarrassant de sa guitare et la posa sur la table basse un peu trop brutalement. La colère parcourait son corps mais pas contre Morgan. Contre lui-même. Il se releva brusquement en frôlant les genoux du musicien pour se dégager de cette proximité qui était en train de le rendre fou et il s’éloigna en direction de la table qu’ils avaient utilisé pour travailler. Il balaya leur labeur d’un regard avant de passer une main dans ses cheveux indisciplinés. « Ce sont les conneries que la presse à scandale a voulu faire gober aux fans, je me suis retiré de moi-même, je ne chante plus et j’ai laissé la gestion du groupe à Isaac mais je n’ai jamais eu l’intention de les lâcher et je n’en n’ai toujours pas l’intention.  » Il était ferme et presque froid. Parce qu’il détestait l’idée que Morgan puisse penser ça de lui, qu’il puisse le croire capable de faire ce genre de chose à nouveau. Il avait changé. Il aimait son groupe et aucun de ses membres ne lui faisait le même effet que Morgan. Il était à l’abri. Mais ça, le plus âgé ne pouvait pas le deviner. Il n’avait aucune idée de ce qui avait traversé la tête de Jamie à son sujet. Il poussa un soupir. « Je ne chanterai pas pour cette chanson. Je ne chante plus. Ce n’est pas une question de besoin mais c’est clairement un choix marketing. Le label aime ce que vous faites , ils voulaient collaborer avec un label local, ramener le groupe à ses racines. Et tu commences à avoir une notoriété certaine dans le domaine. » Localement, c’était même plus que certain. Mais si Jamie avait entendu le nom du label avec lequel ils allaient bossés avant d’avoir accepté, il n’était pas certain qu’il l’aurait fait. Qu’il n’aurait pas tout fait pour annuler ou pour chercher un autre label avec lequel travailler. Mais il ne regrettait pas la façon dont les choses s’étaient passées. Il n’arrivait pas regretter d’être ici, même si la conversation le mettait en difficulté. Parce qu’il aurait voulu tout dire à Morgan, lui avouer la raison pour laquelle il s’était retiré du devant de la scène et pourquoi il ne chantait plus. Mais il ne le pouvait pas. Personne n’était au courant et les choses devaient rester ainsi. « Si on suit ta logique, c’est Isaac qui devrait être là à ma place et bosser sur cette chanson avec toi. Mais j’ai demandé à le faire, le groupe suit encore mes décisions. » Et ils le consultaient d’ailleurs bien trop souvent. Les membres du groupe respectaient la décision de Jamie mais ils avaient du mal à ne pas le regarder quand une question importante s’annonçait. Tout comme Isaac qui ne pouvait pas s’empêcher de lui demander s’il voulait chanter avant chacun des concerts qu’ils donnaient. Jamie finit par se retourner pour affronter bravement le regard de Morgan. Il s’appuya contre leur table de travail et interrogea son nouveau collaborateur du regard. « Tu sais que si la chanson est un succès, ils parlent d’une mini tournée dans quelques villes pour promouvoir la chanson. Vous seriez prêts à faire ça ? » Rien n’était encore officiel ni décidé ni même abordé mais Jamie voulait l’avis de Morgan avant que les choses aillent jusque là. Il ignorait si le groupe avait changé sa vision des choses. Il ne s’agissait pas d’une tournée à l’échelle nationale mais ces quelques dates mettraient clairement les membres de son ancien groupe sur le devant d’une scène plus connue que la leur. Il rêvait depuis des années de rejouer avec Morgan pour un concert aussi important et y flamme dansait déjà dans le fond de ses yeux en l’imaginait.




Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
san francisco. morgan&jamie (amgk)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Marie Morgane (Mary Morgan) :
» Journal : Jamie Langenbrunner signe avec Toronto
» Je t'insupporte, tu m'insupportes, on s'insupporte ! (Morgan & Becky)
» Pour Morgan le blondasse trop bonnasse.
» Morgan Hayward [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: