Partagez
 
 
 

 "On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 80
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Tortue

"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis à ville, USA. Dans la vie, je suis gérante d'une boutique de vêtement de luxe, mais aussi businesswoman dans un bien plus gros domaine et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis un élctron libre et je le vis plutôt bien.

Jo gère l'export de cargaison de cocaine pour Delmonte. C'est elle qui recrute les jeunes femmes qui vont monter dans les avions et passer les douanes.

"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 Tumblr_mi0pe6xLjX1s59qcio1_250
"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 Tumblr_p74uqtWnZZ1wtpjito1_500


avatar ©️ moi


« -c'est pas parce que j'ai pas de ride que j'ai mon d'expérience... » répliqua Jo' avec un petit sourire en coin avant de prendre sa bière et d'en boire une gorgée. Elle appréciait cette ambiance légère qui s'installait peu à peu entre eux. C'était agréable de ne pas avoir à faire attention à ce qu'elle pouvait dire. Juste passer une bonne soirée sans prise de tête. Peut-être aurait-elle du se méfier, rester sur ses gardes. Pourtant ce n'était pas l'impression qu'il lui donnait, et ce qu'elle avait de faire.

« -les apparences peuvent être trompeuses... »
ajouta Jo' lorsqu'il souligna le fait qu'elle ne donnait pas l'impression d'être une femme qui voyageait. Certes talons hauts mais elle aimait aussi bien le luxe que la montagne ou le calme reposant d'une journée au bord d'un lac. « -c'est peut-être moi la mauvais élève… » répondit Jo' avec un petit mouvement de lèvres sur le côté et un léger haussement d'épaule.

Elle se pinça ensuite les lèvres en écoutant la réponse de Sam à sa question. « -c'est très gentleman de ta part… Charitable aussi sans doute. Mais est ce que toi tu étais heureux ? » Puis elle ajouta bien vite : « -non oublie ça n'est pas à moi de poser une nouvelle question. Et ça ne me regarde pas. » Oui, elle n'avait pas envie de le replonger dans ses souvenirs qui pouvaient peut-être être douloureux. Mais elle trouvait ça assez élégant de sa part d'avoir penser au bonheur de sa femme avant l'envie de sauver leur mariage. Ça voulait aussi dire qu'il n'avait pas eut envie de changer pour éviter de signer ces papiers qui signait la fin de leur relation.

« -ne t'excuses pas, c'est ma faute… » Jo' lui sourit avec tendresse avant de répondre à sa question : « -pour renouer avec mes origines… Ma mère était française. Elle m'en parlait souvent lorsque j'étais gamine. J'avais envie de connaître un peu plus ce pays. Plus les semaines passaient moins j'avais envie de rentrer. Il y avait toujours quelque chose d'autre à découvrir. Et puis il y a eut un homme… Quand j'ai compris qu'il était marié, j'ai pris un billet d'avion et je suis rentrée. » C'était la partie un peu moche de l'histoire… Mais elle ne regrettait pas pour autant cette relation. Même si elle l'avait vraiment détesté sur le coup…

Jo' visa, et par miracle ou par chance elle parvint à faire rentrer une boule. Elle leva les bras au ciel : « -yes !! » Avant de se mettre à rire, heureuse de ce maigre succès. « -me demande pas comment j'ai fais... » commenta-t-elle avant de viser à nouveau pour cette fois-ci louper. « -si tu devais te définir par un des péchés capitaux, tu serais lequel ? » oui ça n'était pas une question ordinaire mais bon, elle voulait sortir un peu des sentier battus. Elle lui tendit la queue de billard avant de reprendre son verre, calant ses fesses contre le table, le regardant s'avancer vers le billard. « -tu les connais au moins les péchés capitaux ? » demanda la jeune femme avec un sourire amusé pour le taquiner. Elle discutait avec un homme qui semblait avoir une certaine culture. Alors elle imaginait qu'il avait cela quelque part dans sa mémoire. Si ça n'était pas le cas, elle lui citerait.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 100
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Sign : Tumblr - Icon : ghostsinthedaylight

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903
Tortue

"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 Empty


Isaac S.
Jacobs

J'ai 46 ans ans et je vis à la Nouvelle-Orléans, États-Unis. Dans la vie, je suis agent du FBI infiltré et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis célibataire et je le vis plutôt bien car qui pourrait supporter une telle vie ?!

"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 180909093601266015
"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 180909093934644817


avatar ©️ Manhattan Redlish


Depuis son infiltration, il y a de ça quelques années, Isaac pouvait compter sur les doigts d’une seule main, les jours qu’il avait passé en ressentant une telle quiétude. Les soirées en tout décontraction et en si bonne compagnie étaient devenues une denrée si rare qu’il fallait le souligner. C’était tellement perturbant qu’Isaac n’arrivait pas totalement à se détendre. Il levait, de temps à autre, un regard sur le monde qui les entourait afin de vérifier que personne ne pouvait le reconnaître. Puis Jo se mettait à parler de nouveau et Isaac oublia ce qui l’avait fait lever les yeux, pour se concentrer uniquement sur elle et la soirée qu’ils passaient tous les deux. Un énième sourire sur les lèvres de l’agent infiltré alors que la soirée ne faisait que commencer et il rétorqua simplement « Intéressant ».

Isaac ne savait pas vraiment s’ils étaient deux inconnus, des amis à en devenir ou plus… Et à dire vrai, il s’en moquait fichtrement. Il voulait seulement oublier l’illégalité constante dans laquelle il vivait, des cauchemars qui le hantaient la nuit, les individus qui trépassaient sur son passage… Il n’avait jamais été aussi vraie avec une autre personne ce soir que depuis quelques années et cela malgré les mensonges qu’il avait pu dire sur sa véritable identité… Et les mots de Jo le fit grimacer intérieurement, masquant l’effet de ces paroles derrière un léger sourire amusé « Plus souvent que l’on ne pourrait le penser » Répondit-il autant pour elle que pour lui avant d’ajouter « Hum… On peut dire que c’est à moitié notre faute, comme ça, pas de véritable fautif ». Une gorgée de bière, un sourire, mais il disparu en se rappelant son mariage et le divorce qui avait suivi. Une fois encore, Isaac se surprit de la sincérité dont il fit preuve à l’encontre de Jo. Il partagea une partie de son passé qui était inconnue de tous, à l’exception de sa proche « famille ».
Isaac releva les yeux, surpris par la réponse de Jo qui le fit rire doucement. Elle lui posa une nouvelle question avant de se raviser, ce qui le fit froncer légèrement les sourcils « Non, ne t’en fais pas… Je tenais à elle, mais pas assez pour me battre pour elle. Donc, d’une certaine façon, je n’étais pas si heureux que ça, sinon j’aurai tenté de la retenir davantage ». Il haussa les épaules et décida de poursuivre le petit jeu avec Jo et posa une question après un bref moment d’absence en repensant à tout cela.

Le quarantenaire l’écouta avec une attention certaine, plissant légèrement les yeux comme intrigué par la révélation que venait de lui faire Jo. Il fallait croire qu’autant l’un que l’autre, sentimentalement, le chemin avait été semé d’embuche « Ils sont loin les comptes pour enfants qu’on nous lisait sur les belles histoires d’un prince et d’une princesse » Fit-il pour alléger l’ambiance et puis la jolie brune réussi à faire rentrer une boucle avant de s’exclamer joyeusement. Isaac leva les bras en signe d’approbation « Tu n’es pas si mauvaise élève tout fin de compte » puis elle rata le coup suivant, ce qui l’amusa. La question de Jo le fit hausser les sourcils, étonné par sa question « Un péché capital… Question intéressante… » Il prit la queue de billard et se mit à réfléchir avant de rire de bon cœur « Ai-je l’air si ignorant que cela ? Et moi qui pensais que j’arrivais à te séduire par mon esprit, finalement tu n’es intéressé que par mon physique » Fit-il taquin avant d’ajouter avec plus de sérieux « La colère… Ça serait celui qui collerait le plus à ma personnalité ». Il joua mais rata le trou à son tour et se redressa tout en réfléchissant à une question « Est-ce que tu as des enfants ? Ou tu en voudrais ? » avant d’ajouter « Ce n’est pas une proposition, n’ait crainte ».

Isaac lui tendit la queue de billard avant de regarder son portable. Un message qui lui demandait s’il était disponible ce soir pour distribuer une cargaison. Il hésita, se retourna en direction de la jolie brune, et répondit que non, pas ce soir. Le travail attendrait cette fois-ci et après une énième gorgée de bière, s’appuya sur la table et proposa « Tu as faim ? »





 
«Red is a new black»
«Nous devenons ce que nous sommes. Vous ne pouvez pas juger un livre sur sa page couverture. Mais on le peut à partir  des premiers chapitres et plus certainement encore quand on a lu le dernier.» RED © Chester
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 80
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Tortue

"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis à ville, USA. Dans la vie, je suis gérante d'une boutique de vêtement de luxe, mais aussi businesswoman dans un bien plus gros domaine et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis un élctron libre et je le vis plutôt bien.

Jo gère l'export de cargaison de cocaine pour Delmonte. C'est elle qui recrute les jeunes femmes qui vont monter dans les avions et passer les douanes.

"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 Tumblr_mi0pe6xLjX1s59qcio1_250
"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 Tumblr_p74uqtWnZZ1wtpjito1_500


avatar ©️ moi


Pourquoi est ce qu'elle avait évoqué cet homme ? Ça n'était pas vraiment l'exemple même de la femme indépendante et libre qu'elle souhaitait donner. Mais plutôt celle de l'imbécile qu'elle avait été, incapable de voir clair à travers les signes qui étaient pourtant évident. « -je crois simplement que les sentiments sont capable de vous rendre aveugle… Dans mon cas l'amour, dans le votre celui de vouloir faire votre boulot au mieux. Malheureusement ça fait souffrir... » Jo' aurait pu conclure avec un : c'est la vie. Mais elle n'en avait pas envie. Parce qu'elle avait décidé de changer depuis cet homme, de prendre sa vie réellement en main et de ne plus se laisser avoir. Bon d'accord son ex était encore un peu envahissant mais c'est lui qui avait mal ce coup-ci.

« -j'aurai sûrement fait un très mauvaise princesse… » ajouta Jo' avec un sourire en coin, avant de poser ça question qui venait d'on ne sait où. Un rire joyeux sortie de la gorge de Jo' lorsqu'il insinua qu'elle le prenait pour un idiot. « -tu dis n'imp'. Pour ma défense, on ne sait jamais sur qui on tombe et quelle culture la personne peut avoir. Tout le monde n'a pas forcement cette référence ou n'a pas forcement vu Seven. » Un sourire avant qu'elle ne le laisse répondre. Jo' plissa légèrement les yeux et répondit : « -intéressant... » comme il l'avait déjà fait à plusieurs reprise durant la soirée.

Jo' fut à deux doigts de s'étouffer avec la question qu'il lui posa en retour. Et elle répondit sans doute avec trop d'empressement : « -non… Non, non je n'ai pas d'enfant. Et non je ne compte pas en avoir. Il y a quelques années j'aurais répondu que je n'étais pas prête, et que je verrais plus tard ou bien encore que je n'avais pas encore trouver celui avec qui je voulais les faire. Aujourd'hui, je sais que je n'en veux pas. Par pure égoïsme. Parce que j'aime ma vie telle quelle est actuellement et qu'elle ne correspondrait pas pour élever des enfants. » Oh non ça c'était certain…

Jo' joua à son tour et après avoir mit une boule, elle se retourna vers Sam et répondit en souriant : « -je meurs de faim. Je serais trop partante pour un hamburger et des frites ! Enfin… Sauf si tu veux quelque chose de plus sophistiqué. » Un sourire en coin, elle termina sa bière en attendant la réponse de Sam, quelle espérait positive parce qu'elle n'avait pas vraiment envie de manger quoi que se soit d'autre.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 100
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Sign : Tumblr - Icon : ghostsinthedaylight

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903
Tortue

"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 Empty


Isaac S.
Jacobs

J'ai 46 ans ans et je vis à la Nouvelle-Orléans, États-Unis. Dans la vie, je suis agent du FBI infiltré et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis célibataire et je le vis plutôt bien car qui pourrait supporter une telle vie ?!

"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 180909093601266015
"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 180909093934644817


avatar ©️ Manhattan Redlish


Isaac baissa les yeux un instant. Elle avait raison. L’amour faisait souffrir et c’était la raison pour laquelle le quarantenaire tentait de l’éviter au mieux depuis son divorce. Pourquoi tomber de nouveau amoureux, planifier un futur à deux pour que finalement, il n’y ait que souffrance ?! Finalement, ils avaient plus de point en commun qu’il ne l’aurait pensé avec la jolie brune. Isaac releva son regard sur Jo et fit référence aux comptes pour enfant afin de souffler un vent de légèreté sur l’ambiance légèrement pesante qui venait de s’immiscer entre eux. Un rire passa les lèvres de l’agent et haussa les épaules « Les princesses des comptes sont ennuyeuses de toute manière ». Il ponctua sa phrase d’un clin d’œil avant de souligner que Jo le prenait pour un inculte avec taquinerie. Un nouveau rire alors qu’il ne la quittait pas des yeux « Je n’ai pas vu Seven. J’ai eu le droit à bon nombre de cours de catéchisme étant enfant par contre », puis il répondit la colère car c’était celui qui lui correspondait le mieux. On pourrait même dire qu’il lui collait à la peau… Mais Jo ne sembla pas effrayée, mais plutôt intriguée, ce qui le fit froncer les sourcils, intrigué. Mais garda ses questionnements pour plus tard et décida de poser une question à son tour. Sa réaction l’amusa. Il acquiesça de la tête. Rare étaient les femmes qui ne voulaient pas d’enfant, mais sa réponse était tout à fait légitime et il comprenait sa vision des choses «
Ce n’est pas égoïste à mes yeux. Il vaut mieux ne pas avoir d’enfants que de les délaisser… ».

Une gorgée de bière pour conclure ses paroles et il lui proposa de manger un morceau car son estomac criait famine. Il se mit à rire et rétorqua « Le homard et le caviar seront pour une prochaine fois, zut ! » Il sourit et ajouta « Ça me va très bien ». Il lâcha un billet sur la table, saisit leurs affaires et quittèrent le bar pour trouver un restaurant qui proposait des hamburgers et des frites. Ce qui n’était pas bien compliqué, même à la Nouvelle-Orléans. Il inspira l’air frais de dehors, bien loin de l’odeur de bière et de fumée qui stagnait dans le bar et chercha dans sa mémoire où ils pourraient bien manger un morceau.

Isaac posa sa main dans le bas du dos de Jo et avança dans la rue où ils se trouvaient « Si mes souvenirs sont exacts, il y a un restaurant de street-food pas loin », mais lorsqu’il posa son regard au loin, il y vit l’un des hommes de main de Delmonte… Que faisait-il ici ? Il avançait dans leur direction et ce n’était pas bon du tout pour lui, ni pour elle. Isaac posa son regard avec empressement sur Jo, puis sur toutes les issues possible alors que l’individu approchait et ni une, ni deux, il attira la jeune femme dans un cul de sac, la plaqua avec douceur contre le mur en brique et un important duel s’enclencha en lui… Devait-il rester ainsi dans la petite ruelle sombre, mais la jolie brune risquait de le prendre pour un allumé de l’entraîner ici pour rien. De l’autre, si l’homme de main le surprenait, il risquait de tout foutre en l’air et ça, il ne le souhaitait pas non plus.
Le quarantenaire entendait les pas se rapprocher, il fallait se décider rapidement. Il croisa le regard de Jo, posa sa main glaciale sur son visage et l’embrassa, en priant que cet abruti qui foutait tout en l’air, ne le reconnaisse pas dans la pénombre.

Isaac se recula lentement et réouvrit les yeux, priant pour qu’il ne s’en prenne pas une ou qu’elle ne prenne pas ses jambes à son cou « Désolé, mais c’était un cas de force majeur… » Il jeta un coup d’œil dans la ruelle pour vérifier que ce dernier était partit et il reposa son regard sur Jo « Tes lèvres ont le goût de la bière ». Un clin d’œil et il s’extirpa du cul de sac « Toujours d’accord pour manger un morceau ? ». Isaac ne voulait pas qu’elle s’en aille à cause de cet écart de conduite, mais il pourrait tout à fait le comprendre si elle décidait de mettre fin à leur soirée.






 
«Red is a new black»
«Nous devenons ce que nous sommes. Vous ne pouvez pas juger un livre sur sa page couverture. Mais on le peut à partir  des premiers chapitres et plus certainement encore quand on a lu le dernier.» RED © Chester
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 80
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Tortue

"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis à ville, USA. Dans la vie, je suis gérante d'une boutique de vêtement de luxe, mais aussi businesswoman dans un bien plus gros domaine et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis un élctron libre et je le vis plutôt bien.

Jo gère l'export de cargaison de cocaine pour Delmonte. C'est elle qui recrute les jeunes femmes qui vont monter dans les avions et passer les douanes.

"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 Tumblr_mi0pe6xLjX1s59qcio1_250
"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 Tumblr_p74uqtWnZZ1wtpjito1_500


avatar ©️ moi


Aller avoir pourquoi, chaque fois qu'il ouvrait la bouche pour répondre quelque chose, cela collait parfaitement à ce que Jo' aurait aimé entendre. Les princesses ennuyantes… S'il avait la moindre idée de l'opinion qu'elle avait là dessus ! Le sujet des enfants et de son choix de ne pas en avoir, là aussi il répondit quelque chose de parfait. Enfin de parfaitement en adéquation avec ce qu'elle ressentait.
Un sourire amusé passa sur les lèvres de la jeune femme lorsqu'il évoqua les cours religieux, elle avait du mal à l'imaginer avec ce genre d'éducation. Cela accentuait encore le fait qu'il était impossible de connaître les gens d'un seul regard. Et c'était sans doute ce qui intriguait le plus la jeune femme ce soir. Ce type était une sorte de mystère à lui tout seul.

L'idée d'aller manger quelque chose ne lui déplaisait pas, et ce fut d'un pas serein et calme qu'elle sortie du bar en compagnie de Sam. « -Je te suis... » Elle n'avait pas l'intention de le contre dire, même si pour elle ça aurait plutôt été dans l'autre sens… Enfin bref, ça pouvait être amusant. En tout cas bien plus que le visage qui se dessinait non loin. Jo' détestait croiser des hommes des mains de son patron, ils avaient toujours le chic pour croire qu'elle était leur propriété, ou encore une prostitué sur qui ils avaient tous les droits. Hommes de mains ne voulaient pas dire avec un cerveau… Malheureusement. Bon… Soit elle baissait la tête, soit elle balançait enfin qu'ils se plantaient de chemin. Ainsi ils ne tomberaient pas nez à nez avec l'armoire à glace…

Mais c'était sans compter sur Sam qui sembla soudaine prit d'une envie soudaine de visiter une petite ruelle sombre. Jo' se retrouva dos contre le mur, son corps collé à celui de cet homme avec qui jusqu'à présent elle avait entretenu une certaine distance. Ce qui faisait qu'elle passait une très agréable soirée. Elle croisa son regard, et dans sa tête elle finit par se dire que c'était peut-être la diversion qu'il lui fallait. Elle n'y avait pas pensé mais bon… Au moins elle saurait s'il embrassait bien.

Elle lui rendit son baiser, savourant ce contact malgré le lieu pas vraiment parfait pour cela. Lorsqu'il s'éloigna avec lenteur, elle sourit en entendant son excuse. Qu'est ce qu'il voulait dire par là ? L'espace de quelques secondes elle se demanda s'il avait eu peur de quelqu'un ou de quelque chose… Si ce baiser avait été une échappatoire également pour lui, enfin c'était l'impression que ça donnait. Mais elle préféra chasser cette idée de sa tête et rire avant de se mordre les lèvres. « -j'espère juste que la prochaine fois, le cas de force majeur aura lieu dans un autre endroit... » Un sourire en coin avant qu'elle ne décolle son dos du mur, et n'avance vers Sam. « -j'ai toujours faim… et je vais faire le guide si tu veux bien… » Elle le prit par la main, avant de traverser la rue, pour prendre quelques mètres plus loin une rue un peu moins fréquentée. Quelques minutes plus tard, sans avoir lâcher une seule secondes la main de Sam, Jo' passait la porte d'un petit restaurant qui servait des burgers et des frites à tomber par terre.

« -Salut Tony ! »
lança la jeune femme en s'accoudant au comptoir bien loin de l'attitude presque bourgeoise de sa boutique de luxe. « -si tu veux bien, on aimerait deux sheese burger avec des frites. » L'homme lui adressa un sourire, et après avoir échangé quelques mots de plus, Jo' se décala avec Sam pour laisser les autres clients commander. « -un peu de patiente et tu verra tu n'ira plus jamais manger de frites ailleurs. » Oui elle avait décidé de faire comme si il n'y avait pas eu de baiser au détour d'une ruelle sombre. Pas la peine d'en faire une montagne. Elle n'avait plus 18ans.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 100
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Sign : Tumblr - Icon : ghostsinthedaylight

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903
Tortue

"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 Empty


Isaac S.
Jacobs

J'ai 46 ans ans et je vis à la Nouvelle-Orléans, États-Unis. Dans la vie, je suis agent du FBI infiltré et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis célibataire et je le vis plutôt bien car qui pourrait supporter une telle vie ?!

"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 180909093601266015
"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 180909093934644817


avatar ©️ Manhattan Redlish


Dans la vie, il existe des situations qui nécessite d’agir dans l’urgence. Des situations où le délai de réflexion est divisé par dix. C’était un peu le cas pour Isaac lorsqu’il a aperçut la silhouette d’un des hommes de main de Delmonte. C’est ainsi que ses lèvres se sont posées sur celle de Jo au croisement d’une ruelle sombre. Elle risquait de se méprendre sur ses intentions voire même de le repousser hâtivement, mais c’était un risque qu’il devait prendre. Même s’ils avaient pu flirter légèrement dans le bar, les intentions d’Isaac n’étaient pas celles-ci. Il n’avait pas souhaité embrasser la jolie brune et encore moins de la sorte. Il ne savait pas pourquoi, mais il aimait cette relation où ils se découvraient mutuellement, même si tout cela était fondé sur un mensonge, son mensonge entre autre… Néanmoins, contre toute attente, elle lui rendit son baiser. Il aimait le goût de ses lèvres. Il prétexta un cas de force majeur. C’était assez vague pour être interprété de la manière que bon lui semblait et cela sans mettre en péril son identité et son travail.
Un sourire taquin se glissa sur ses lèvres en l’entendant répondre tout en haussant les sourcils, quelque peu surpris et glissa un « Intéressant » avant de se mettre à rire « Je te suis mademoiselle ». Il la laissa saisir sa main et se laissa conduire dans les rues de la Nouvelle-Orléans, amusé.

Ils finirent pas franchir la porte d’un petit restaurant qui ne payait pas de mine à l’extérieur, mais dont l’odeur lui chatouillait les narines et ne faisait qu’accentuer son appétit. Il fit un bref signe de tête à l’encontre du fameux Tony qui semblait être une connaissance de la jolie brune et ils prirent place après que cette dernière ait passé commande. Il apprécia le fait qu’elle ne faisait pas toute une histoire du baiser volé dans une ruelle en cul de sac et sourit « Tu sembles être une habituée des lieux, dis-moi ». La jeune femme semblait être à son aise dans ce petit restaurant qui contrastait énormément avec la boutique de luxe dont elle avait la responsabilité.

Isaac prit appui sur le dossier de sa chaise et observer un bref instant la jeune femme « Pourquoi tenir une boutique de luxe ? ». Il avait posé la question à voix haute et ajouta pour justifier son indiscrétion « Tu as changé de comportement en entrant ici… Tu es plus naturelle » avant de rétorquer « J’aime beaucoup cette Jo, là ».

Ledit Tony apporta le repas à Jo et Isaac, et le quarantenaire devait bien avouer que l’odeur était sous aussi alléchante que la vue du cheeseburger qui se trouvait devant lui. Il glissa alors un « Bon appétit » avant de piquer une frite à la jeune femme, juste pour le plaisir de la taquiner « Je sens que ça va être notre point de rendez-vous régulier ! » avant de croquer un morceau dans son hamburger. Il s’essuya la bouche et ajouta « Tu expliqueras à François pourquoi je ne viens plus manger chez lui après ça ! ».

Un sourire à l’attention de Jo et poursuivit son repas, un sourire sur les lèvres. Il appréciait vraiment cette petite soirée qui tournait à l’improvisation totale et c’était rafraichissant.






 
«Red is a new black»
«Nous devenons ce que nous sommes. Vous ne pouvez pas juger un livre sur sa page couverture. Mais on le peut à partir  des premiers chapitres et plus certainement encore quand on a lu le dernier.» RED © Chester
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 80
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Tortue

"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis à ville, USA. Dans la vie, je suis gérante d'une boutique de vêtement de luxe, mais aussi businesswoman dans un bien plus gros domaine et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis un élctron libre et je le vis plutôt bien.

Jo gère l'export de cargaison de cocaine pour Delmonte. C'est elle qui recrute les jeunes femmes qui vont monter dans les avions et passer les douanes.

"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 Tumblr_mi0pe6xLjX1s59qcio1_250
"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 Tumblr_p74uqtWnZZ1wtpjito1_500


avatar ©️ moi


Le petit restaurant n'avait pas la grande classe. Une déco sombre, classique. Rien de tape à l'oeil, rien de particulier. Pourtant il y avait pas mal de monde assis aux différentes tables. C'était la qualité de la nourriture qu'on trouvait ici qui donnait à ce lieu sa réputation. Et franchement, pas besoin de tableaux d'artistes ou de lustre étrangement moderne pour déguster et apprécier un burger et des frites. C'était bon, rapide, pas cher. Le patron et les serveuses étaient agréables. Aucune raison d'aller ailleurs. « -lorsque j'étais ado j'ai fais quelques petits boulot d'été ici. Le père de Tony était un ami de ma mère. Alors je suis plus qu'une habituée… » Tony avait été le frère exemplaire que les siens n'avaient jamais été. C'était peut-être grâce à lui et à leur amitié de jeunesse si elle n'avait pas mal tourné. Maintenant que les années avaient passé, ils étaient toujours resté proches.

La visage de Jo se fendit d'un sourire lorsqu'elle entendit la question de Sam. C'était une bonne question. « -parce que j'aime l'argent ! » répondit Jo en se mettant à rire. Elle sourire ensuite à son interlocuteur avant de répondre : « -plus sérieusement, parce que je n'avais pas envie de servir des frites toutes ma vie. L'odeur à la fin de la journée c'est une horreur ! »

Elle adressa un sourire à Tony lorsqu'il vint les servir. Pas de clin d’œil complice, pas de haussement de sourcils pour un vieux sous entendu. Ils avaient dépassés cela depuis bien longtemps, et n'étaient plus des gamins. Elle n'avait surtout pas besoin d'une autorisation de qui que se soit pour voir un homme. Et il y avait bien longtemps qu'elle ne se confiait plus sur ses histoires de cœur. « -tu m'en dira des nouvelles. » lança Jo' en réponse au bon appétit de Sam.

Elle mangea quelques frites avant d'ajouter sans soulever le fait qu'il semblait vouloir la revoir. « -Je sais que je suis différentes au boulot. Mais c'est deux mondes différents. Les gens qui viennent dans mon magasin ont une certaines classe, un certain rang. Ça n'empêche pas que ça soient des cons assez souvent. Je ne peux pas être aussi spontanée ou naturelle avec ma clientèle. Parce que ça ferait tâche dans leur monde. » Elle mordit dans son burger, prit le temps d'avaler et ajouta : « -mais ça ne me gêne pas, ce que je voulais c'était vivre autrement, ne pas avoir peur de la facture chaque fin de mois, ne pas trimer comme ma mère pour presque rien. »

Elle n'avait pas franchement envie d'évoquer son passé familiale Son père qui s'était tiré lorsqu'elle avait trois ans, sa mère réduite à prendre plein de petits boulot pour joindre les deux bouts. Le plus âgé de ses frères en prison et l'autre drogué… Non, elle n'avait pas envie de confier ça à Sam.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 100
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Sign : Tumblr - Icon : ghostsinthedaylight

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903
Tortue

"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 Empty


Isaac S.
Jacobs

J'ai 46 ans ans et je vis à la Nouvelle-Orléans, États-Unis. Dans la vie, je suis agent du FBI infiltré et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma chance , je suis célibataire et je le vis plutôt bien car qui pourrait supporter une telle vie ?!

"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 180909093601266015
"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 180909093934644817


avatar :copyright:️ Manhattan Redlish


En entrant dans le petit restaurant de quartier, Isaac découvrit une autre femme que celle qu’il avait abordé quelques semaines auparavant. C’était comme si elle était elle-même en ces lieux et qu’à l’extérieur, elle jouait un rôle opposé. D’une certaine manière, le quarantenaire fut touché de savoir qu’elle lui faisait assez confiance pour le laisser entrevoir une autre facette d’elle-même. Cela l’intrigua et en bon flic, il la questionna. Appuyé contre le dossier de son siège, il sourit devant l’anecdote qui rattaché Jo à cet endroit « C’est un peu comme chez toi ici » compléta-t-il tout en balayant le petit restaurant du regard. Puis il osa lui demander alors la raison de son choix de carrière et un rire franc s’extirpa de la gorge du quarantenaire face à la sincérité dont fit preuve Jo « Sincère, j’aime ça ! ». Après tout, on ne choisissait pas un travail pour l’unique plaisir de s’y rendre, le salaire a aussi son importance « J’avoue que sentir Chanel c’est plus agréable que sentir McDonald’s » répliqua-t-il amusé.

Isaac avala une gorgée de bière et hocha d’un signe de tête avant de commencer à manger tout en soulignant le fait qu’il risquait de prendre de nouvelles habitudes. Jo se mit à se confier sur la raison qui faisait qu’elle était différente au travail, mais aussi pourquoi elle avait emprunté la voie du luxe plutôt qu’une autre. Tout en mangeant quelques frites, il lui prêta une oreille attentive « Il faut savoir s’adapter à son univers ». Il était bien placé pour le comprendre. Cela faisait bien longtemps maintenant qu’il jouait un double jeu entre sa vie au FBI et sa vie aux côtés de Delmonte, jonglant entre ce qu’il devait faire et ses principes. Isaac posa son regard sur la jeune femme un instant et lui sourit avec douceur. Il fallait croire qu’il n’était pas le seul à traîner un passé douloureux et compliqué…

Son téléphone se mit à sonner et après une brève hésitation, se décida à répondre sans prendre la peine de regarder le nom de son interlocuteur.

- « … »
- « Ah Maria, comment vas-tu ? » fit-il un peu gêné.
- « … »
- « Hum… De quoi ?! »
- « … »
- « Ah oui… oui, je suis avec quelqu’un… »
- « … »
- « Maria, s’il te plaît » il se râcla la gorge, mal à l’aise. « Je te rappelle demain, d’accord ?! Bonne soirée ».
- « … »

Isaac raccrocha, prit une gorgée de bière comme si le breuvage allait l’aider à reprendre contenance et s’expliqua « Désolé… ». Bon, dit comme ça, ça laissait plus penser à une autre femme dans sa vie qu’autre chose et même s’il n’avait aucun compte à rendre à la jolie brune au vu de leur relation plus amicale qu’autre chose, il se décida quand même de préciser « C’était Maria… Une femme d’environ soixante-dix ans qui a une main de fer dans un gant de velours, même si j’ai plus senti le fer derrière ma tête quand je faisais les quatre cents coups, que le velours » dit-il amusé et répliqua « C’est celle qui a géré en partie mon éducation et elle a entendu à ma voix que je n’étais pas seul… Enfin bref… On parlait de quoi déjà ? Ah oui, les burgers, excellents ! ».

Isaac termina son assiette et se leva en soufflant « je reviens » et partit payer la note, sans omettre le pourboire un peu plus conséquent que d’habitude au vu de la relation qu’entretenait Jo avec cet endroit. Il retourna auprès de la jolie brune et souffla « Est-ce que la Jo de ce soir acceptera de m’accompagner faire une promenade nocturne au bord du Mississipi avant que je la raccompagne ? ». Isaac avait apprécié la compagnie de la jolie brune naturelle qui était entrée dans ce restaurant, bien loin de la facette qu’elle laissait entrevoir à l’extérieur et il ne voulait pas finir la soirée pour le moment. Il ne voulait pas être de nouveau seul à avec ses démons dans la pénombre de sa chambre, écoutant la circulation de la rue qui ne semblait jamais s’estomper. Il voulait être encore un peu ce Samuel…







 
«Red is a new black»
«Nous devenons ce que nous sommes. Vous ne pouvez pas juger un livre sur sa page couverture. Mais on le peut à partir  des premiers chapitres et plus certainement encore quand on a lu le dernier.» RED © Chester
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 80
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Tortue

"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 Empty


Jo' Read
J'ai 37 ans et je vis à ville, USA. Dans la vie, je suis gérante d'une boutique de vêtement de luxe, mais aussi businesswoman dans un bien plus gros domaine et je m'en sors très bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis un élctron libre et je le vis plutôt bien.

Jo gère l'export de cargaison de cocaine pour Delmonte. C'est elle qui recrute les jeunes femmes qui vont monter dans les avions et passer les douanes.

"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 Tumblr_mi0pe6xLjX1s59qcio1_250
"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 Tumblr_p74uqtWnZZ1wtpjito1_500


avatar :copyright:️ moi


Lorsque le téléphone de Sam sonna, la jeune femme se pinça les lèvres entre elles, avant de les cacher derrière sa serviette tout en baissant les yeux. Elle tenta de ne pas écouter la conversation, mais elle capta tout de même le prénom d'une femme. Jo prit son verre et avala une gorgée en regardant ailleurs, depuis quand elle écoutait ainsi les conversations privés. Enfin en même temps s'il avait mit son téléphone en silencieux. Enfin bref… Ce n'était rien de bien grave. Après tous, ils étaient juste en train de manger un burger.

« -c'est rien... » répondit-elle Mais il sembla avoir besoin de se justifier ou en tout cas lui expliquer qui était cette Maria. L'âge de cette femme, puis les explications qu'il ajouta firent sourire Jo jusqu'à la faire rire aux éclats lorsqu'il revint au sujet. « -les burgers oui... » souffla-t-elle un délicieux sourire sur les lèvres. « -tu n'es pas obligé de m'expliquer tous ça… J'suis pas du genre à faire des scènes en public. » Un clin d'oeil avant qu'elle ne finisse son verre en souriant toujours.

« -hé non att... » Roh mince… Elle n'avait pas été assez rapide pour aller régler. C'était assez étonnant de tomber sur un homme qui avait encore des bases du gentleman… D'ordinaire c'était plutôt on partage la note. Ça ne m'empêcha pas de jouer à la femme indépendante et de lui lancer un petit regard de reproche. Puis elle se pinça les lèvres et secoua la tête négativement. « -nope… impossible. Même si j'aurai adoré. Mais pas ce soir. » Jo attrapa son sac et sortie du restaurant en précédent Sam. Une fois dehors, elle fit quelques pas, avant de dire en levant les yeux sur le bel homme qui l'accompagnait : « -une prochaine fois. Ça c'est mon numéro privé, envoie moi un sms et on verra si ça colle à mon emploi du temps. » Tout en disant cela elle avait glissé sa carte avec son numéro griffonner au dos dans la poche de veste de Sam.

« -à la prochaine alors Sam… » souffla-t-elle sa main posée sur la poche du costume. Un clin d'oeil et elle lui souhaita une bonne fin de soirée avant de lever le bras pour appeler un taxi. Elle savait très bien ce qui les attendaient si elle poursuivait cette soirée. Et une nouvelle fois, elle avait eut cette envie de ne pas tout gâcher, de prolonger les choses de cette façon.

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo] - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
"On peut rêver devant la beauté, on agit devant le danger" [Isaac/Jo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» L'un des fils de Sarkozy devant un tribunal.
» La beauté n'attend pas... [2 filles recquises]
» Devant votre écran....
» Et maintenant, on peut paniquer? [pv les voyageurs + Seb]
» Le vent attise le feu. Sauve qui peut? (With you,Hanade)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: