Partagez
 
 
 

 Keep your heels, head & standars high

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 704
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

Keep your heels, head & standars high - Page 6 Empty


Ernesto
J'ai 25 ans et je vis à Londres, R-U. Dans la vie, je suis enseignant d'histoire à l'université et je m'en sors bien. Sinon je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




Eh non toujours secret
Il avait au moins pû lui prêter son épaule le temps que son corps ne puisse plus produire assez de larmes pour extirper sa peine. Oscar se calmait, doucement, au creux de ses bras. Évidemment il ne s'attendait pas à rester et passer les nuits, se contentant d'un tout petit goodbye avec cette petite touche d'adieu définitif car il en était plus que persuadé, après ce qu'il avait fait.

Ce soir il avait brisé un homme, et lui aussi aurait besoin d'un peu de temps pour s'en remettre. Au moins, il n'avait plus continué de faire l'autruche et de prétendre être quelqu'un qui n'était pas. Mais il était très loin de se douter de ce qui l'attendait, le lendemain, alors qu'il s'apprêtait à quitter dans quelques heures pour son boulot. Et si Oscar avait été détruit la veille, il s'assura qu'il en était de même pour lui. Du moins, c'est ce qu'il avait enregistré. Son coeur qui avait fait un bon en voyant le nom de Oscar, son faut espoir d'un homme amoureux qui venait de comprendre dans quoi il venait de se mettre les pieds. Son tout petit hey entre la gêne et ce fait qu'il se sentait encore tout petit et mal dans sa peau. Il découvrait à la dure que hier, ce n'était rien, et ce qu'il aurait préféré venait tout juste de se produire à travers ce téléphone, cette beuglante moderne.

Il ne disait absolument rien. Autant car il croyait mériter cette rage, que par la faute de cette surprise qui le prenait. Il se sentait devenir poussière au sol, ignorait que sa peau, celle à qui il avait attribué les meilleurs soins depuis fort longtemps, lui faisait désormais mal. Il avait envie de se débarrasser de son corps, de le laisser pourrir au sol et de fuir si loin dans les nuages pour se cacher en compagnie du remords. Et le pire dans tout ceci, était qu'il n'avait même pas eu le temps de répondre quoi que cela soit. Il venait de comprendre, que c'était bel et bien terminé, que ses petits espoirs à la con venaient d'être anéantis. Il vivait sa peine d'amour, là, maintenant, alors que ce n'était pas le temps. Il était partit en cours, en retard, remerciant malgré tout le ciel de lui avoir donné au moins cet instant de paix, pour l'heure des examens. Il surveillait sa classe, sans plus ni moins, n'avait pas besoin de manquer de craquer à chaque instant, s'occupant autrement dans ce silence et ses yeux bien rougis. Il avait pleuré avant de partir, et il pleurait de nouveau à son retour. Les restes de son coeur lui faisait mal, encore un peu plus à chaque jour pour au final se résoudre à supprimer ce numéro de téléphone. Tout était terminé, il n'aurait plus de Oscar.

Et s'il n'avait pas posé ce geste, certainement n'aurait-il jamais répondu à cet appel. Évidemment qu'il avait d'autres hobbie dans la vie que de retenir les numéros. Un appel inconnu alors que le ciel les avait couverts depuis un bon moment des draps de la nuit. Il ne dormait pas encore, il regrettait directement autant d'avoir répondu que de ne pas avoir gardé ce numéro. Il n'était pas encore prêt à recevoir une nouvelle vague de haine. Bien entendu qu'il avait reconnu cette voix, bien entendu qu'il ne s'attendait aucunement à ceci. Oscar eu un silence pendant un instant, faute de ne pas savoir sur quel sentiment il devait s'arrêter. Peut-être pas celle que l'autre espérait au final. Il ne pétait pas le feu, notre Ernesto, rongé par la culpabilité de son côté qui ne voulait pas le laisser. Se bercer encore d'illusion et d'espoir, il préférait passer son tour. « Her... You miss her. » Il se devait de se montrer raisonnable, de ressortir ce qu'il avait voulu réellement lui dire, selon ses propres impressions. « I'm not her... You don't even know me. You don't even know my name, what I do, who I really am... But she's not coming back, she can't... » Parce que si tel était sa demande, il allait effectivement se prendre un non. Ce n'était pas sain, rien de tout ceci ne l'avait jamais été. « I know she was an amazing woman... But she's just part on my imagination. » Il se doutait bien qu'il n'avait toujours pas encore réussi à l'oublier complètement, mais il lui fallait la détruire pour l'aider, un peu. Et lui aussi par le fait même, malgré sa forte crainte de se faire crier dessus encore une fois. Sauf qu'il allait raccrocher si jamais le tout devait encore arriver, question de se préserve un minimum. « I know it's hard, I know I'm an ass, and all the lovely things you said to me. I know it's over, I had my lesson. » Question de lui demander gentiment de garder sa rage pour lui, si jamais elle devait encore ressortir.
Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 671
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

Keep your heels, head & standars high - Page 6 Empty


Oscar
J'ai 26 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis mixologue et je m'en sors très bien. Sinon, je suis céibataire et je le vis bien, je ne suis pas du genre à m'attacher, ça ruine le jeu du charme.




Carl Cunard
Un silence après sa petite déclaration. Un silence où il eut le loisir de réaliser son geste plutôt stupide, et momentanément le regretter. Quel petit con il était d'avoir appelé comme ça, d'autant plus à l'heure qu'il était, pour lui annoncer quelque chose du genre comme une bombe qu'il lui larguait sur la tête. Ce n'était pas très réfléchi. Sa formulation avait vite été reprise, l'homme lui laissant comprendre que non. Non, il ne lui manquait pas ... Elle, lui manquait. Bianca. Sa princesse guerrière aux yeux océans. Elle lui manquait plus que jamais. Il aurait dû savoir, qu'elle était trop belle, trop parfaite pour être vrai, que ce n'était qu'illusion ... mais il s'était laissé berner, et maintenant, il aurait tout donné pour être auprès d'elle à nouveau.

L'homme faisait un bon boulot pour démolir les dernières de ses illusions. S'il avait encore le moindre espoir que ce soit un prank étrange et que Bianca puisse lui revenir, il les anéantissait. Parce que c'était mieux ainsi, parce qu'il fallait y mettre fin. À tout cela. À ce petit jeu qui ne pouvait pas durer, parce que ce n'était pas sain d'être amoureux de quelqu'un qui n'existait pas, qui n'était qu'un rôle. Mais ça lui faisait mal, et les larmes s'étaient remises à couler, alors qu'il écoutait en silence les propos de l'homme, une grosse boule dans la gorge. « Yeah .... Im sorry about saying that ... I mean, I kinda understand why you did it ... in a way ? Cause now that I've tasted love, I know I would do whatever it takes to make it last ... and I guess in a fucked up way that's what you did ... » Il y eut une pause, alors qu'il prenait quelques grandes respirations. « I just miss her so much ... » Il ne fit pas durer l'appel bien plus longtemps, s'excusant un peu maladroitement de l'avoir appelé pour ça, et raccrochant.

Mais il ne dormi pas de la nuit. Tiraillé par les pensées qui se bousculaient dans sa tête, et son petit coeur qui continuait d'aimer dans la souffrance. Quelque chose en lui refusait de croire que c'était fini. Que c'était tout. Que ce qu'il avait partagé avec Bianca n'était que du faux. Parce que cet homme avait certes joué un rôle, mais y avait glissé de sincères émotions. Il n'avait pas pu camoufler entièrement qui il était, pour ne créer qu'un personnage pur et dur complètement coupé de lui ... Peut-être bien qu'en quelque part, il avait eut droit à une moitié de Bianca, et une moitié de ce homme aux mêmes yeux bleus d'océan ...

Il ne savait plus. Il ne savait rien. Alors comme un con, il était allé se chercher un allier. Il se souvenait bien de cet ami qu'il avait rencontré pour la première fois à la soirée, puis revu à quelques occasions ... le moche. Il savait aussi que le moche devait être au courant de toute l'histoire, et lui saurait peut-être l'aider ...

Alors il lui avait demandé. Tout simplement. What do I do, is he serious when he says he loves me, should I try and love him too ? Il n'avait pas obtenu toutes les réponses désirées. Il aurait voulu quelque chose de plus clair, quelque chose de concret qui lui dirait un peu comment faire du sens de tout ce qui se passait dans sa tête et dans son coeur ... Mais c'était à lui de le découvrir par lui-même, le moche le lui avait bien dit. Il lui avait aussi laissé savoir que son homme -Ernesto, qu'il s'appellait- était en réalité un enseignant, qu'il avait un cours en ce moment-même. Oscar n'avait pas hésité. C'était sa chance. Il s'y était précipité.

Rien à faire qu'il soit en plein cours. Il était rentré. Il avait cherché la bonne classe, jetant des coups d'oeil pour apercevoir une tête connue, poussant la porte sans plus attendre et entrant direct ... pour ensuite un peu figer. Parce qu'il ne savait pas quoi dire. Parce qu'il avait soudainement l'attention sur lui, se sentait rougir brutalement.

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 704
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

Keep your heels, head & standars high - Page 6 Empty


Ernesto
J'ai 25 ans et je vis à Londres, R-U. Dans la vie, je suis enseignant d'histoire à l'université et je m'en sors bien. Sinon je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




Eh non toujours secret
Il aurait aimé avoir tort, que cet homme, à l'autre bout du fil détruise ses propres mots. Mais bien entendu que la réalité était tout autre, qu'il allait devoir l'oublier, payer un peu plus pour son idée stupide d'avoir faire vivre Bianca un peu trop longtemps. Il disait le comprendre, mais sans pour autant le négliger sur ce fait qu'il avait bien trouvé le moyen de le faire souffrir. Il lui avait fait comprendre qu'il l'aimait, plus qu'il ne l'avait cru, cette fameuse Bianca, et qu'il devait désormais vivre avec sa peine de coeur et ce deuil en prime. Car elle était morte, ne reviendrait certainement jamais, encore moins pour lui faire vivre une belle illusion. Cela aurait été trop malsain qu'il se déguise pour lui plaire, pour qu'il vive son amour. Autant pour Oscar que lui-même qui se serait trouvé plus blessé qu'autre chose au final, rongé par la jalousie de ne pas être elle, pour de vrai, que ce regard plein d'amour ne serait que toujours destiné au personnage. Ils s'étaient quitté, et Ernesto avait retrouvé lui aussi sa douce rivière. Il se doutait bien qu'il entendait sa voix pour la dernière fois, que c'était terminé, qu'il allait devoir vivre avec ses regrets et sa stupidité, se rebâtir tranquillement mais surement son amour propre au fil du temps.

Au contraire de notre tête blonde, il avait dormis, les yeux trop épuisés, ce besoin fondamental d'avoir la paix pour quelques heures dans sa tête. Il avait peut-être bien réussi à se remettre un peu debout, mentalement, le lendemain matin. En se disant qu'il ne pouvait pas se morfondre, qu'il devait être présent pour ses enfants qui attendaient avec impatience d'en apprendre plus sur un nouveau chapitre de l'histoire de la France. Parce qu'il n'avait pas le choix il allait porter son masque habituel et l'enlever le soir lorsqu'il rentrerait chez lui. Il avait les meilleurs des trucs pour faire partir ses imperfections, sa fatigue, ses yeux rougis. En moins de deux il était tout frais et disposé à commencer sa nouvelle journée. Non pas sans noyer son meilleur ami de textos en lui racontant sa vie, l'appel qu'il avait manqué hier. Tout simplement car il avait ressenti le besoin d'en parler avant d'affronter sa petite troupe qui l'attendait avec impatience. Ignorant qu'il ne lui répondait pas pour l'instant, parce qu'il était bien occupé avec l'ancien élu de son coeur.

Fort heureusement qu'il ne le savait pas, car certainement lui aurait-il dit de ne rien lui dire, de laisser tomber. Car lorsque le cours avait débuté, et qu'il eu une irruption dans sa classe, il n'eut que cette impression première qu'il allait mourir sur le champ. Il l'avait peut-être bien fait, accidentellement, en figeant sur place lui aussi, à voir Oscar. Mais il fut le premier à déglacer, en partie car il avait cette peur qui l'avait pris, qu'il ne soit venu que pour l'achever. Une nouvelle mauvaise phase, un Oscar qui n'avait pas fini de lui dire sa manière de penser. Il était très loin de se douter des réelles intentions, ne faisant qu'aller le rejoindre, essayant de le pousser gentiment pour lui faire comprendre de sortir. « What are you doing here? Please don't... Say anything bad in front of my students. I know you're angry at me but don't do this...» Eut-il dit en murmure. Heureusement que la classe ne contenait pas 200 élèves, réduisant son malaise de beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
 
Pupper
Pupper
Masculin MESSAGES : 671
INSCRIPTION : 06/04/2017
ÂGE : 23
CRÉDITS : Dunno

UNIVERS FÉTICHE : Un peu de tout
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t918-le-pti-moka
Donut

Keep your heels, head & standars high - Page 6 Empty


Oscar
J'ai 26 ans et je vis à Londres, Angleterre. Dans la vie, je suis mixologue et je m'en sors très bien. Sinon, je suis céibataire et je le vis bien, je ne suis pas du genre à m'attacher, ça ruine le jeu du charme.




Carl Cunard
L'homme s'était arrêté lui aussi, et pendant quelques secondes qui lui avaient semblées interminables, ils s'étaient regardé droit dans les yeux. Il avait ensuite franchi les pas le séparant d'Oscar, son corps venant rencontrer le sien dans une tentative de gentiment le pousser, alors qu'il refusa de bouger, ses pieds bien campés au sol. Le pauvre ne comprenait rien, et c'était légitime. Il ne lui avait donné aucun indice de ce qu'il ressentait réellement, que de la merde balancée violemment au téléphone puis cet appel douteux de la veille ... Qui confirmait que c'était de Bianca qu'il s'était épris ...

« Im not angry ... » Il y avait beaucoup de douceur dans son ton, un peu d'incertitude aussi. Une nouvelle vision d'Oscar, un petit accès à son âme, dévoilant un énième côté de lui. Après le lover sans attache et l'amoureux dévoué, il y avait le Oscar incertain et un peu timide. Il avait doucement pris la main de l'homme, cette main qu'il avait souvent prise alors qu'il la croyait appartenir à la femme de sa vie. La même douceur de la peau, toujours aussi agréable sous ses doigts. « I just .... I realised something. I've never been in love before. My whole life, I thought it was dumb and pointless. But then you made me fall in love. You might say it was with an illusion, something that you invented ... But surely some parts were you. It wasnt all fake. It couldn't have been. I fell in love with you ... Im still in love with the parts that were you and not Bianca » Rien à faire des jeunes qui les observaient, qui portaient attention à ses moindres mots. Il avait fini par les ignorer si aisément, complètement absorbé par l'homme devant lui, dont les traits étaient au final les mêmes ... sans makeup et artifices, simplement lui ... Simplement eux. « I have no idea what Im doing. I don't know how to be in a relationship and I know even less about being with a guy ... » Il eut un petit rire clairement gêné, se raclant un peu la gorge « ... but I wanna try with you ... If you'll have me »

Revenir en haut Aller en bas
 
Thor(pille)
Thor(pille)
Masculin MESSAGES : 704
INSCRIPTION : 05/04/2017
ÂGE : 26
CRÉDITS : Visa, Mastercard

UNIVERS FÉTICHE : .
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t915-piggy-skelly http://www.letempsdunrp.com/t1058-why-are-iphone-chargers-not-called-apple-juice
Donut

Keep your heels, head & standars high - Page 6 Empty


Ernesto
J'ai 25 ans et je vis à Londres, R-U. Dans la vie, je suis enseignant d'histoire à l'université et je m'en sors bien. Sinon je suis célibataire et je le vis plutôt bien.




Eh non toujours secret
Il ne bougeait pas, refusait de comprendre son signe, d'exécuter ses demandes silencieuses prononcés sous ses gestes de le repousser. La petite panique interne n'avait pas eu le temps de complètement éclore, alors qu'Oscar s'exprimait d'un ton doux, qu'il n'avait rien à craindre, qu'il n'était pas venu ici pour lui faire subir une phase deux de colère et l'humilier devant ses élèves. Non rien de tout ça, et il n'avait aucune idée de ce qu'il l'attendait définitivement.

Une nouvelle douceur de cette main prise, le silence complet qui régnait dans la classe alors que la majorité était en train de fondre et leurs accordaient toute leur attention. Il avait les oreilles bien rose, notre cher Ernesto. Encore un peu plus au fil des paroles qu'il savait très bien ne pas être le seul à entendre. Mais fort heureusement nul autre que lui et Oscar ne pouvait comprendre toute cette histoire. Et il comptait bien qu'il en reste ainsi. Hors de question de leur expliquer le pourquoi du Bianca, de toute cette confusion entre lui et une autre personne. Ce n'était pas vraiment de leurs affaires de toute manière, et il n'allais certainement pas étaler sa vie privée sur un diaporama pour le prochain cours pour expliquer sa propre histoire. Hors de question.

Et pour une fois il avait obtenu le silence de sa part, son regard qui réfléchissait, qui se disait que peut-être bien avait-il raison. Il n'était peut-être pas 100% Bianca, mais une bonne partie de lui, il la partageait avec elle. Il ne savait que dire, surtout gêné plus qu'autre chose, et heureux oui. Du moins son petit coeur l'était, palpitait, croyait vivre ce rêve. Car jamais n'aurait-il osé imaginer vivre un moment digne d'un film d'amour typiquement américain, que cet homme oserait venir passer la porte de son cours pour lui faire une telle déclaration d'amour. Il aurait été idiot de dire non, de dire qu'il se trompait. Et s'il avait envie de faire son égoïste pour une fois? De lui dire oui, malgré le mal qu'il lui avait fait, de lui dire qu'ils pouvaient bien tenter le coup, tous les deux, cette fois.

Il n'avait pu s'empêcher de sourire, réalisant qu'il était l'exception de monsieur, qu'il ressentait assez d'amour pour lui, à un point tel qu'il ne voulait plus le laisser partir, qu'il voulait tenter de sortir de cette zone féminine dans laquelle il avait toujours vécu jusqu'à ce jour. Il était gêné mais pas assez pour l'empêcher de se prononcer. « Of course I do... » Le silence ne perdura pas plus longtemps, des petits aww qui se faisaient entendre, avec bientôt des coups cognés contre leurs bureaux en petit acclamation pour réclamer un bisous. La honte, Ernesto qui était passé très rapidement à la couleur tomate. Il ne savait pas ce qui avait été le pire dans tout ceci. Les élèves qui assistaient à tout, ou bien alors ce fait qu'il avait osé, exécuter leurs petites demandes loin d'être silencieuse. Les mots n'avaient pas été utile, que le petit échange bien doux, devant tout le monde qui était pareil que de le crier sur tous les toits. Qu'il l'aimait, et qu'il voulait de lui comme nul autre. En tant que lui-même, et ce pour de bon.


The end
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


Keep your heels, head & standars high - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
Keep your heels, head & standars high
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
 Sujets similaires
-
» HAWKEYE ; danger, high voltage.
» 08. Going out of my head !
» Taylor Vs. Melina
» Demetria ♥ Toi & moi = Soeurs
» Slackeur dans le 29

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Europe-
Sauter vers: