Partagez | 
 
 
 

 Rules are rules. They are here for a reason ▬ Nightblood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 
nightblood
nightblood
Féminin MESSAGES : 2066
INSCRIPTION : 11/02/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Poitou-Charentes
CRÉDITS : masayume (avatar); mon ami tumblr (gifs) + moi-même (sign)

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique, science-fiction !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t55-badum-tss#111 http://www.letempsdunrp.com/t250-journal-d-une-princesse http://www.letempsdunrp.com/t61-schyzophrenie-aigue-de-dreamy
Luigi



Emilia Bloom
J'ai 20 ans et je vis à Philadelphie, Pennsylvanie, USA. Dans la vie, je suis jeune étudiante en littérature et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis seule et je le vis plutôt comme je peux.

Informations supplémentaires ici.


Emily Rudd ©️ ultraviolences
Un mois. Quatre longues semaines s'étaient écoulées depuis ce soir là, depuis cette soirée où, qu'elle le veuille ou non, quelque chose avait changé entre Emilia et Hiram. Parfois le soir, elle y pensait encore. A son souffle près de son oreille, sur le pallier de chez eux. Ces quelques mots soufflés, un dilemme posé, une réponse sans en être une, laissant la jeune fille plus troublée que jamais, que ce soit dans ses interrogations, ou ses sentiments. Les entrevues de la jeune fille avec le juge se firent plus rares. Au petit déjeuner, il partait rapidement travailler comme s'il l'évitait. Le soir, c'est à son tour à elle d'aller travailler ses cours. Un jeu du chat et de la souris silencieux, fuis moi je te suis, suis moi je te fuis, qui ne semble pas trouver de fin. Emilia n'arrive pas à savoir ce qu'elle veut, ou du moins, si une part d'elle commence à l'accepter, elle sent que du côté d'Hiram, les choses sont différentes. Il est bien moins proche d'elle, physiquement. Se contente d'un baiser sur sa tempe avant de la laisser dormir. De quelques mots échangés, des regards appuyés, avant de gagner chacun leur chambre. Et plus les jours passaient, plus cette situation pesait à Emy, qui ne savait tout simplement pas comment récupérer l'attention d'Hiram. Ni même de quelle manière elle voulait cette attention. Chose curieuse que l'être humain.

Ce vendredi, Emy s'était mis en binôme avec Lucas. Ces derniers jours, ils s'étaient tous les deux rapproché, et malgré sa réserve vis à vis des garçons, elle avait fini par bien comprendre qu'il la draguait. Ils avaient un devoir à finir pour le lendemain, et c'est à ce moment là qu'Emilia, elle a posé ça comme ça, sans trop réfléchir. « T'as qu'à venir à la maison le temps qu'on termine ? » C'est une mauvaise idée. Une très mauvaise, très dangereuse idée. Et elle le sait au fond, la blonde. Peut-être même que ça la motive un peu, secrètement. « Hiram... j'veux dire, le mec avec qui je vis est pas là, il bosse et rentre tard en ce moment. » Et Lucas, c'est un homme comme un autre après tout. Alors il accepte naturellement, ravi de passer du temps seul à seul avec Emilia.

A 21h, ils sont tous les deux dans sa chambre, sur son lit, le nez sur leurs exercices. Sauf que Lucas, il regarde bien plus Emilia que les cours, et elle en a bien conscience. Une part d'elle en est un peu effrayée. Une autre, a envie de pousser le vice, de repousser ses limites. Quand elle lève les yeux vers lui, son expression est neutre. Elle cherche à savoir ce qu'il veut, quand il se penche finalement vers elle pour revenir l'embrasser. Et elle se laisse faire, le coeur qui s'emballe un peu, sans trop savoir s'il provoque ça, ou si c'est l'adrénaline de la situation, le danger d'être chez elle. "J'voulais le refaire depuis la soirée de la dernière fois." avoue finalement le jeune homme, avant que ce ne soit Emilia qui, à son tour, se redresse pour venir lui faire face. « Tu pourrais... recommencer ? » qu'elle propose dans un souffle, avant de se pencher en avant pour revenir l'embrasser. Avec douceur, précaution. Comme si Emilia, était en pleine découverte. De ces baisers, de ses sentiments, de tout, finalement. Jusqu'à ce que la porte s'ouvre.



as long as we got each other, nothing can stop us.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Leonnor
Leonnor
Féminin MESSAGES : 233
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-wit http://www.letempsdunrp.com/t2237-y-a-plein-d-idees-pour-tous-les-gouts-la-dedans-7-7-idees-libres
Flash



Hiram Zaccario
J'ai 43 ans et je vis à Philadelphie, Pennsylvanie, USA. Dans la vie, je suis juge spécialement dans les enfants et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis seul et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


Bradley Cooper ©️ white rabbit


Ces derniers temps, Hiram se faisait fantôme dans les environs d'Emilia parce qu'il ne voulait pas la croiser sous peine de faire une bêtise. Il attendait d'être de nouveau maître de lui-même pour ne pas répéter les événements d'il y a un mois. Il y parvenait difficilement. Le soir parfois, il se remémorait la scène sans pouvoir s'en empêcher. Seul dans son lit à se retourner pour retrouver son calme d'antan, il se morigénait de voir ses pensées devenir de moins en moins innocentes avec le temps. Il avait espéré naïvement qu'avec la distance, cela suffirait à le remettre d'aplomb mais force était de constater que c'était bien tout le contraire qui se passait. Hiram se sentait stupide d'être terrifié par ce petit bout de femme qui hantait ses nuits. Il trouvait que ça confinait à la stupidité de se comporter ainsi.  Ce soir-là, il se sentait un peu mieux. Le juge avait passé une journée harassante. Ça avait eu le mérite de lui permettre de calmer ses ardeurs. Ce soir, il avait décidé d'arranger un peu les angles avec Emilia, d'aller lui parler un peu. Le brun ne savait pas vraiment ce qu'il comptait lui dire mais il avait conscience qu'il ne voulait pas étioler leur lien.

Il monta les marches qui menaient à la chambre de sa douce et entrouvrit la porte comme il avait l'habitude de le faire depuis toujours. Emilia avait toujours dit qu'il était le bienvenu à tout instant…manifestement celui-ci faisait exception. La colère monta en lui comme un le souffle d'un dragon. Qu'est-ce qu'elle se permettait de faire sous son toit ?! Comment osait-elle ? Avec un autre que toi en plus Hiram, quelle honte ? Susurra sa conscience. La scène fut brusque. Hiram n'avait même pas eu le temps de se rendre compte de ce qu'il était en train de faire. Il attrapa le gosse par le col et le jeta abruptement au sol. L'autre l'observa incrédule semblant ne pas comprendre ce qui se passait. Finalement la lumière semble se faire en lui. Il se redresse commençant un semblant de protestation, qu'un coup de poing monumental dans la mâchoire fait taire.  "Casse-toi et estime toi heureux de repartir en un seul morceau." gronde-t-il. La rage brûle dans les yeux de l'autre mais il est manifestement un peu impressionné par Hiram parce qu'il ne demande pas son dû et décide de repartir en disant aurevoir à Emilia de la main. L'inconnu a manifestement compris le message. Hiram éructe, c'est bien la première fois de sa vie qu'il sent autant de colère flotter en lui. " Tu te prends pour qui Emilia ? C'est chez moi ici. T'as déjà couché avec lui ici ? Sous MON toit. Réponds-moi !" Il bloque la sortie par sa stature et la dévisage. Et dire qu'il avait l'impression d'être calme. Il revoit en boucle la main de l'homme commencer à se glisser sous le t-shirt de son Emilia. Ça continue d'entretenir sa rage comme si c'était de l'essence.


Revenir en haut Aller en bas
 
nightblood
nightblood
Féminin MESSAGES : 2066
INSCRIPTION : 11/02/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Poitou-Charentes
CRÉDITS : masayume (avatar); mon ami tumblr (gifs) + moi-même (sign)

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique, science-fiction !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t55-badum-tss#111 http://www.letempsdunrp.com/t250-journal-d-une-princesse http://www.letempsdunrp.com/t61-schyzophrenie-aigue-de-dreamy
Luigi



Emilia Bloom
J'ai 20 ans et je vis à Philadelphie, Pennsylvanie, USA. Dans la vie, je suis jeune étudiante en littérature et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis seule et je le vis plutôt comme je peux.

Informations supplémentaires ici.


Emily Rudd ©️ ultraviolences
Un baiser. Puis un autre. Et encore un autre. Emilia, elle en redemande, elle cherche l'affection qui lui manque, qui lui fait défaut, et pourtant quelque chose sonne faux. Mais elle ne s'arrête pas. Elle laisse les cours sur le côté, elle se redresse, cherche un peu plus de contact. La main chaude Lucas glisse sous son haut, elle frissonne. Puis la porte s'ouvre. La poupée se fige, tourne un regard surpris vers Hiram, dont la fureur danse dans les yeux. Mais Em n'a pas le temps de réagir ni de se défendre - bien qu'elle n'ait pas grand chose qui puisse lui servir d'argument - que son camarade de classe lui est arraché pour se retrouver à Terre.« Hiram ! Ca va pas la tête ? » Tout se passe si vite qu'elle a à peine le temps de réagir. Elle se redresse mais déjà, Lucas fait de même pour répondre au tuteur de la jeune fille, qui ne se gêne pas pour venir coller son poing dans le visage de l'étudiant. Emilia reste muette, figée. Elle sait qu'elle ne peut rien dire, rien faire pour le protéger. Et de toutes façons, est-ce qu'elle voulait vraiment qu'il reste ? Il valait mieux pour lui qu'il s'en aille. Et c'est la tête baissée qu'elle laisse le jeune homme partir, dévaler les escaliers de la maison, probablement pour partir au plus vite et au plus loin d'ici. Il y a fort à parier que la prochaine entrevue en cours risque d'être froide et silencieuse.

Et bien entendu, la colère d'Hiram se tourne vers elle. Emilia se décide enfin à se dresser sur ses deux jambes pour lui faire face, séparée de lui par quelques mètres qui vont de son lit à la porte de sa chambre. « Quoi ? Non ! On faisait que bosser sur un cours. » Elle désigne les tas de livres du bout du doigt, avant de froncer les sourcils, la gorge nouée. Elle essaie de garder son calme et de ne laisser transparaître aucune émotion lorsqu'elle ajoute : « On s'est juste embrassé, c'est pas un drame Hiram ! » Bien sûr que c'en est un. Et elle le sait très bien. Mais elle le défie du regard, attend qu'il dise qu'est-ce qui le dérange exactement. Car quelque chose lui dit que ce n'est pas seulement qu'elle ai fait ça sous son toit, le problème.



as long as we got each other, nothing can stop us.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Leonnor
Leonnor
Féminin MESSAGES : 233
INSCRIPTION : 23/08/2018
ÂGE : 26
RÉGION : IDF
CRÉDITS : Joumana Medlej

UNIVERS FÉTICHE : ça dépend de quel pied je me suis levé ce matin
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://www.letempsdunrp.com/t2229p10-sharing-tea-wit http://www.letempsdunrp.com/t2237-y-a-plein-d-idees-pour-tous-les-gouts-la-dedans-7-7-idees-libres
Flash



Hiram Zaccario
J'ai 43 ans et je vis à Philadelphie, Pennsylvanie, USA. Dans la vie, je suis juge spécialement dans les enfants et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis seul et je le vis plutôt bien.

Informations supplémentaires ici.


Bradley Cooper ©️ white rabbit


Hiram a réagi sous l'impulsion du moment mais maintenant il toise Emilia. Ses yeux perçants dardent sur elle un regard peu amène. A dire vrai, c'est le même que lorsqu'il est persuadé qu'un criminel est coupable. Qu'Emilia est coupable ne fait aucun doute à ses yeux. Comment peut-elle se permettre de faire ça ? C'est de la pure provocation et tout le monde le sait ici. Du moins, c'est la phrase qui tourne dans la tête d'Hiram alors qu'il l'observe. Il sent en lui un torrent de lave se déverser. Cette fois, ça sera difficile de se calmer. Elle a dépassé une ligne. Une ligne finie qu'il ne connaissait même pas lui-même avant de l'avoir franchi. Son Rubicon personnel. Ce n'est plus la peine de raisonner avec lui. L'homme est à un stade où il n'écoutera pas. Comme s'il avait déjà écouté à un moment. Les mots franchissent ses lèvres aussi venimeux qu'il est en colère.

"Et c'est quoi ton cours ? L'anatomie ?" Il soupire lourdement surtout lorsqu'elle commence à se défendre. Comme si elle pensait que c'était le moment de se défendre comme ça. Elle ne comprend rien. Pourquoi ne comprend donc-t-elle jamais rien ? "Le problème c'est que tu fais ça pour me provoquer. Pour me mettre en colère ou pire. " Il fronce les sourcils et s'approche d'elle sans la quitter du regard. Ses yeux se font plus sombres comme teintés d'une aura inquiétante. "Ou alors, tu veux me rendre jaloux ? C'est ça que tu fais hein ? Tu crois qu'un homme adulte s'intéresserait à une gamine innocente et naïve qui ne connait rien de la vie ?" Il lui répond avec un air méprisant, il veut faire mal. Il sait très bien qu'il vient d'appuyer sur des boutons qui lui seront également préjudiciables mais pour l'instant, il ne voit pas le problème. "Tu vas me répondre que t'es plus une enfant Emilia ? Si t'es plus une enfant, prouve le moi, j'attends de voir." Il se met face à elle pas certain de quelle réaction il aimerait qu'elle est. Il doit se rendre à l'évidence que leur relation est en train de changer lentement et qu'il est, par son comportement, l'artisan d'une redéfinition de leur rapport : en bien ou en mal.

Revenir en haut Aller en bas
 
nightblood
nightblood
Féminin MESSAGES : 2066
INSCRIPTION : 11/02/2017
ÂGE : 25
RÉGION : Poitou-Charentes
CRÉDITS : masayume (avatar); mon ami tumblr (gifs) + moi-même (sign)

UNIVERS FÉTICHE : Réel, fantastique, science-fiction !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t55-badum-tss#111 http://www.letempsdunrp.com/t250-journal-d-une-princesse http://www.letempsdunrp.com/t61-schyzophrenie-aigue-de-dreamy
Luigi



Emilia Bloom
J'ai 20 ans et je vis à Philadelphie, Pennsylvanie, USA. Dans la vie, je suis jeune étudiante en littérature et je m'en sors bien. Sinon, grâce à ma chance, je suis seule et je le vis plutôt comme je peux.

Informations supplémentaires ici.


Emily Rudd ©️ ultraviolences
Bien sûr qu'il est furieux. Emilia, elle serait parfaitement aveugle si elle ne le voyait pas au premier coup d'oeil. Et à vraie dire, elle n'avait même pas besoin de le voir pour le savoir. Elle savait que s'il débarquait dans une telle situation, il pèterait les plombs. Mais pourquoi ? pour quelle raison exactement ? C'est ça qui l'intéressait le plus, la blonde. Il réplique avec véhémence et colère, devant une Emilia qui garde les bras croisés et ne lâche pas du regard son tuteur. « Non. » Qu'elle répond simplement, sachant très bien que plus elle argumenterait, plus il allait se mettre en rogne. Mais est-ce qu'y a le moindre moyen qu'il se calme, après tout ? Alors finalement, elle repart de plus belle. Affirme que ce n'était rien de plus qu'un baiser, qu'il n'y a pas de quoi en faire tout un plat. Cependant, les lèvres de la jeune femme se serrent lorsqu'il assure qu'elle fait ça pour le provoquer. Les traits d'Emilia se ferment, et elle secoue la tête. « Je savais pas que t'allais arriver. » Elle ne le savait pas, mais ne l'espérait-elle pas un peu, au fond ? Plus Hiram s'approche, plus ses paroles sont acerbes et blessantes. Emilia elle reste plantée face à lui, au milieu de sa chambre, mais plus les mots de l'homme viennent, plus elle serre les dents. Elle ouvre la bouche, s'apprête à répondre, mais il la prend de court en reprenant les mots qu'elle s'apprétait à dire. Elle n'est plus une enfant. Elle n'est plus l'adolescente qu'il a rencontrée. Et il est temps qu'il s'en rende compte une bonne fois pour toute. « J'suis plus une enfant, Hiram, et je vais te le prouver. » et c'est sans réfléchir plus longtemps qu'elle fait un pas dans sa direction tout en attrapant les pans de son tee-shirt qu'elle retire. Et elle sait à son coeur qui s'affole qu'elle va bien trop loin, Emy. Mais elle est en colère. Elle est furieuse à cause des mots qu'Hiram vient d'employer. Furieuse parce qu'il continue de l'empêcher de grandir et de devenir la femme qu'elle veut être. « Est-ce que c'est le corps d'une enfant que tu vois là ? Regardes moi ! » Sa voix tremble. Ses yeux brillent. Colère, frustration, détermination, crainte. Bien trop d'émotions contenues dans un corps si petit, et pourtant bien celui d'une femme. « T'as dit que t'attendais de voir, la dernière fois à la soirée, ça te suffisait pas ? » Et elle sait pas trop de quoi elle parle. De sa tenue, ou de ce rapprochement bref qu'elle n'a pourtant pas su s'ôter de la tête ?


hj : j'ai deux mois de retard, je suis impardonnable, j'ai eu un grooos passage à vide et je viens seulement de me remotiver. pardon pardon pardon, je comprendrai si tu veux abandonner le rp I love you



as long as we got each other, nothing can stop us.
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Rules are rules. They are here for a reason ▬ Nightblood
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Extreme Rules - 25 avril 2010 (Résultats)
» [UploadHero] Bending the Rules [DVDRiP]
» tywin ϟ why don't we break the rules already?
» N.W.O Extreme Rules 2013 - 4 Mai 2013 (Carte)
» N.W.O Extreme Rules Non-Officiel Résultats (Version Vote)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: