Partagez
 
 
 

 "La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 100
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Sign : Tumblr - Icon : ghostsinthedaylight

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903
Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 5 Empty


Isaac Samuel Jacobs
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis chef de la chirurgie et je m'en sors bien, mais uniquement en apparence. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis plutôt bien certains jours et moins bien d'autres.

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 5 180908041355228477


avatar ©️ NOM CRÉATEUR


« Sur le toit dans cinq minutes » Le ton était donné. En lisant le bref message de Jo, il poussa un long soupir et tenta de profiter de ces cinq précieuses minutes qu’elle venait de lui offrir pour terminer sa phrase. Cela faisait bien plus d’une heure maintenant qu’il l’avait commencé, sans parvenir à la terminer. Il jeta un regard à sa montre, ferma ses dossiers et récupéra sa veste de costume qu’il enfila tout en sortant de son bureau. Il n’adressa pas un mot à sa secrétaire, bien trop préoccupé par ce qui allait suivre. La jeune femme ne lui avait sûrement pas donné rendez-vous dans le seul but de lui demander comment il allait…

En arrivant au sommet de la bâtisse, il put voir que Jo était déjà présente et il n’eut le temps de demander comment elle allait ou si Logan dormait, que cette dernière prit la parole, semblablement énervée contre lui. Il n’osait pas bouger, il n’osait pas parler. Il ne faisait que l’écouter, son cœur serré en la voyant partagée entre rire et pleurs. Lorsqu’elle se retourna, le quarantenaire en profita pour avancer d’un pas en sa direction, mais il s’arrêta, tel un enfant prit en faute, lorsqu’elle lui fit face. Mais qu’avait-il fait ?! Il tenta de s’approcher de nouveau de Jo, posant sa main sur sa taille et la serrant contre lui. Depuis son arrivée sur le toit, il n’avait rien dit, et il continuait ainsi. Pour le moment, Isaac souhaitait seulement que la jeune femme s’apaise, se calme. Quelques minutes s’écoulèrent et le portable d’Isaac sonna. Sans même un regard pour le petit appareil, il l’éteignit. Ce n’était pas le moment d’être dérangé.

Isaac posa son regard brun sur Jo et osa enfin prendre la parole « A la manière dont tu as réagi hier soir, après… Enfin tu vois, je pensais que c’était parce que tu tenais à Logan de la même manière qu’il tenait à toi… » Il commençait à ne plus rien comprendre sur leur relation « Il est amoureux de toi, mais si tu ne l’aimes pas, alors quitte-le… Enfin met fin à votre relation. Qu’est-ce que tu veux que je te dise ?! Je ne suis pas conseiller conjugal. Je te demande juste d’attendre qu’il se rétablisse assez pour encaisser la nouvelle, tout simplement » Un soupir. Tout ça devenait vraiment compliqué.
Il s’approcha à nouveau de la jeune femme, fronçant les sourcils, semblablement préoccupé par les mots prononcés par Jo juste avant « Juste une précision : Comment ça Logan est jaloux ?! Et pourquoi tu dis être coincée ? » Ils étaient amis. Alors pourquoi la jeune femme avait l’impression d’être coincée entre eux deux. Enfin amis… C’était un mot bien officiel pour définir ce que leur relation était réellement. Parce que si ses souvenirs étaient bons, elle lui avait rendu son baiser elle aussi, et elle avait serré ses doigts devant la chambre de Logan… Lui aussi était coincé entre les deux.

Le chirurgien se saisis de la main de la jolie brune dans la sienne et lui sourit avec amusement « Et comment ça je suis un emmerdeur ?! Je trouve au contraire que je suis un homme plein de charme, sexy, irrésistible. Tu ne peux pas me contredire princesse » faisant ainsi référence à l’attirance qu’elle éprouvait pour lui, mais il redevint plus sérieux « Tu veux savoir quoi faire princesse ? Quitte-le. Il s’en remettra, ne t’en fais pas. Je l’emmènerai boire des coups, draguer des filles et au bout d’un moment, ça lui passera… Mais ne te rends pas malheureuse pour une question de bonne conscience. Tu n’as rien fais de mal. Tu m’entends ?! Tu n’as rien fais de mal, donc tu n’as pas te mettre dans des états pareils… Parce que quand je te vois comme ça, je ne me sens pas bien ».

Il ne savait pas vraiment s’il était parvenu à trouver les bons mots pour apaiser Jo, mais au moins, il était là si elle avait besoin de lui.




 
«Red is a new black»
«Nous devenons ce que nous sommes. Vous ne pouvez pas juger un livre sur sa page couverture. Mais on le peut à partir  des premiers chapitres et plus certainement encore quand on a lu le dernier.» RED © Chester
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 80
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 5 Empty


Joséphine
Read

J'ai 35 ans et je vis à Manhattan. Dans la vie, je suis psychologue et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Un peu folle, un peu illuminée et décalé. J'aime la vie, les rires et la joie. Côté coeur, c'est mon choix de vivre seule sans aucune attache. Les princes ça existent seulement au rayon biscuits.  


"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 5 493f19c3f4f42a6b308a044e69fd99b6
moi même


Lorsqu'il la prit dans ses bras, Jo' se débattit en battant des bras, le repoussant en lâchant entre ses dents : « -ah non ça c'est trop facile ! » Elle s'éloigna de quelques pas, non hors de question c'était pas comme ça qu'ils allaient régler le problème ! Au mieux ça allait juste l’aggraver ! Elle posa sur Iz un regard noir lorsque son foutu téléphone sonna. Heureusement pour lui, il ne décrocha pas. Non, elle n'allait pas se calmer, il fallait que ça sorte. « -non mais t'as loupé un épisode hier soir ? Parce que si je me souviens bien tu m'as dis que tu n'étais plus bourré lorsque tu m'as embrassé ! Excuses ma réaction mais merde il était peut-être entre train de crever et moi j'allais… Ah tu fais chier ! » finit-elle par conclure en lui tournant à nouveau le dos.

« -Réaction purement masculine. Largue le mais attends un peu quand même… Histoire de faire ta connasse en douceur... » elle marmonnait pour elle même tout ça, levant les yeux au ciel, serrant les dents. Isaac ne lui était d'aucune aide. « -et c'est tout ce que tu retiens qu'il est jaloux ?! » ironisa Jo' en le regardant tout en croisant les bras sur la poitrine. « -bien sur que je suis coincée ! J'suis psychologue Iz ! Pour des gamins certes mais j'ai fais des études et je sais très bien ce qu'on est en train de faire. » Ils se voilaient la face ! La réponse était là ! « -alors tu pourra dire ce que tu voudra, réconfort, ou je sais pas quoi encore, ce baiser c'était pas que du vent comme j'essaie de m'en convaincre depuis ce matin. » Peu à peu elle s'était calmée en parlant, et elle se sentait mal. Elle poussa un soupire avant d'ajouter en regardant au loin. « -on lui a raconté que c'était ta petite amie qui t'avais fais sortir du bloc. Il m'a tapé une scène dont je me serais bien passé. A la base on se voyait seulement pour passer un moment sympa. J'ai jamais signé pour le rôle de la petite amie en larmes, aimante et aux petits soins."

Iz trouva ça drôle de lui prendre la main et de faire un peu d'humour. Elle râla en retour en lui adressait un superbe : « -fermes là Iz... » Comme si c'était le moment de lui dire ça ! « -c'est pas moi qui suis venue t'embrasser, mélange pas tout. » répliqua-t-elle pour le rembarrer un peu. « -le quitter ? C'est ça ton conseil ? » répondit Jo' en ouvrant grand les yeux. « -j'peux pas ! Pas là ! Ça serait trop cruel ! Et dans le genre je te donne la preuve que je t'ai mentis en beauté ! Il nous a vu parler derrière la vitre, et maintenant il se fait des films ! » La jeune femme se passa une main lasse sur le visage, soupirant en même temps. « -j'lui ai dis qu'entre toi et moi y'avait rien. Que c'était particulier, mais qu'il avait pas à être jaloux. Sauf que… » Il fallait qu'elle se rende à l'évidence. « -sauf que j'ai pas envie d'être fliqué à chaque fois que je te vois, pour n'importe quel geste. Et j'ai pas envie de foutre la merde dans votre amitié. Tu comprends ? » Elle était la plus sérieuse du monde.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 100
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Sign : Tumblr - Icon : ghostsinthedaylight

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903
Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 5 Empty


Isaac Samuel Jacobs
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis chef de la chirurgie et je m'en sors bien, mais uniquement en apparence. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis plutôt bien certains jours et moins bien d'autres.

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 5 180908041355228477


avatar ©️ NOM CRÉATEUR


Ce fut en écartant les bras qu’Isaac se recula d’un pas, repoussé par une Jo, vraisemblablement énervée contre lui. Qui pourrait la blâmer pour cela ?! C’était nul autre que lui qui l’avait mise dans cette situation et, malheureusement, il ne parvenait pas à trouver la solution qui pourrait l’aider à se sortir de tout cela.
Et comme d’habitude, lorsqu’il avait besoin d’être seul, sans être dérangé, son téléphone sonnait, mais cette fois-ci, son interlocuteur s’adresserait à sa messagerie et il n’aurait pas vraiment le choix surtout entre le regard noir que lui lança Jo et le fait qu’il n’avait, tout simplement, pas envie de répondre.

Bon… Jo ne parvenait vraiment pas à se calmer, bien au contraire. Chacune de ces paroles semblaient l’énervée encore plus. Il était bien loin de l’homme apaisant qui avait su trouver les mots par le passé. Il baissa la tête et fixa un point invisible sur le sol bétonné du toit, mais releva seulement son regard brun, les sourcils froncés « Et tu allais quoi ?! Succomber ?! Tu crois que j’ai calculé mon coup Jo ?! Tu crois que j’ai décidé ce soir-là que j’aurai envie de t’embrasser ?! ». Super ! Isaac se mettait, lui aussi, en colère. Ça ne risquait pas d’arranger les choses entre eux tout ça…
« Eh oui Jo ! Je suis un homme ! Mais Logan est aussi mon ami et je culpabilise assez comme ça de… bref » Oui, il culpabilisait d’avoir eu envie de déposer ses lèvres sur les siennes, d’avoir voulu sentir son corps contre le sien, et cela alors que son meilleur ami se battait pour sa vie et qu’il s’accrochait au seul souhait de revoir Jo. Oui, il s’en voulait ! Alors oui, il tentait d’arrondir les angles, tout simplement. Mais alors que la colère commencée à les animer tour à tour, il avait fallu qu’Isaac bloque sur la jalousie de Logan, ce qui n’était pas au goût de la jolie brune qui le lui reprocha « Logan n’est pas un type jaloux. C’est pour ça que je retiens l’information » et de nouveau, ses sourcils se froncèrent en entendant l’analyse de Jo. Il était complètement perdu et ne savait pas quoi répondre à cela… Ce baiser avait eu aussi du sens pour Jo… « Non mais tu as cru à mon histoire d’hier ?! Jo… s’il te plaît… J’essayais juste de nous convaincre tous les deux que ce n’était rien, mais je n’arrête pas d’y penser… » Si au moins ça avait été seulement du vent, comme le disait si bien la jeune femme…

En entendant ce que lui expliquait Jo, il lâcha un « Quel connard ce Frey de mes deux ! Il ne pourra jamais apprendre à fermer sa gueule celui-ci ! » avant de poser son regard sur la femme en face de lui « Je ne suis pas psy, mais c’est une analyse de professionnel quand même. C’est un fait avéré, c’est un con comme on n’en fait plus ! » ses poings s’étaient serrés malgré lui, jusqu’à éclaircir la jointure de ses doigts. Il inspira profondément et desserra ses poings tout en répondant « Tu n’as pas à tenir ce rôle princesse et je n’avais pas le droit de te le faire tenir » et se saisit de la main de Jo, tentant d’alléger le tout avec humour, mais une fois encore, cela n’eut pas l’effet escompter… « Certes » Ajouta-t-il simplement « Mais tu n’étais pas mécontente, faut l’avouer ». Là, il risquait de s’en prendre une et décida alors de lâcher sa main.

Isaac décida finalement de lui donner une solution… Une solution douloureuse, mais une solution quand même. Il haussa les épaules à la question rhétorique de Jo. Oui, c’était sa solution. Mais ce n’était pas celle de cette dernière apparemment « A dire vrai, il ne se fait pas des films… » parce que ça voudrait dire que rien de tout ça ne s’était passé entre eux deux, alors que c’était le cas. Mais Jo avait réussi à le rassurer, et se trouvait au milieu d’une amitié qu’elle ne voulait pas briser… Alors quoi faire ?!

Isaac poussa un long soupir et répondit un simple « Je comprends » avant d’approcher de Jo. Il posa ses mains sur les épaules de cette dernière « Je suis là, Jo… Oublie tout ça, juste un instant » et tenta de la serrer à nouveau contre lui, restant à l’affût du moindre refus et murmura « Pourquoi ça nous arrive à nous princesse ? » il ferma les yeux avec force et souffla un « j’aimerai que tu n’es jamais rencontré Logan… »





 
«Red is a new black»
«Nous devenons ce que nous sommes. Vous ne pouvez pas juger un livre sur sa page couverture. Mais on le peut à partir  des premiers chapitres et plus certainement encore quand on a lu le dernier.» RED © Chester
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 80
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 5 Empty


Joséphine
Read

J'ai 35 ans et je vis à Manhattan. Dans la vie, je suis psychologue et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Un peu folle, un peu illuminée et décalé. J'aime la vie, les rires et la joie. Côté coeur, c'est mon choix de vivre seule sans aucune attache. Les princes ça existent seulement au rayon biscuits.  


"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 5 493f19c3f4f42a6b308a044e69fd99b6
moi même

« -oh non non non ! C'est moi qui m’énerve ! Pas toi ! » répliqua la jeune femme comme si cela allait le calmer directement. Comme si elle était la seule à pouvoir éprouver de la colère. Comme si ça allait pouvoir arranger les choses… « -succomber ? Ouais ba visiblement j'en étais pas loin, comme une conne ! Merci à ton téléphone pour une fois ! » C'était de la mauvaise fois. Clairement. Et la vérité. Si ce téléphone n'avait pas sonné, ils seraient allés bien plus loin et ils ne seraient sans doute pas capable de se regarder en face. « -tu culpabilises ? C'est pas toi qui as dut mentir en le regardant droit dans les yeux ! » Iz en avait peut-être l'habitue, mais pas elle. Et Jo' se sentait tellement mal vis à vis de ça.

« -pas jaloux ? T'es sur que c'est ton meilleur pote ? Parce que désolé de te l'apprendre mais si il est jaloux. Et à chaque fois j'ai droit au même refrain ! J'veux savoir ce qu'il y a entre toi et Isaac… » C'était à croire qu'Iz n'avait jamais vu ce côté de la personnalité de Logan. Ce côté que Jo avait déjà vu trop de fois à son goût.

Et voilà qu'il lui balançait à la figure qu'il lui avait sortie tout son baratin pour que sa petite conscience soit bien tranquille. « -bien sur que j't'ai cru ! Pourquoi t'y penses encore ? Parce que c'était pas rien ? T'y avais déjà pensé avant ?! » Non en réalité elle ne voulait pas qu'il réponde à cette question. Parce que ça n'allait rien arranger du tout. Bien au contraire.

« -j'te contredirais pas sur ce point. » répliqua la jeune femme d'un ton presque boudeur. Si elle avait le médecin en face d'elle, elle serait sûrement capable de le gifler et de lui dire d'aller se faire foutre ! Pourquoi les gens se mêlaient toujours de ce qui ne les regardaient pas ! « -oui justement, c'est bien ça le souci ! » Si elle l'avait repoussé, si elle l'avait giflé pour lui remettre les idées en place lorsqu'il l'avait embrassé, ils ne seraient pas en train de se prendre la tête et elle ne serait pas dans la merde.

« -roh bravo tu nous aides beaucoup avec des commentaires pareils ! » Oui, c'est bon elle était une menteuse doubler d'une connasse sans coeur. Pas la peine d'en rajouter. « -tu voulais que je dise quoi ? Ah non tu hallucines pas, c'est pas la morphine mon gars. Pendant que tu te battais pour survivre, ba nous on était prêt à se sauter dessus alors que les draps de mon lit avait encore ton parfum ! » Rah elle ferma les yeux avec rage, serrant les poings. « -tu l'as vu… J'peux pas lui faire ça… Et j'peux pas mentir plus non plus… » En soupire de lassitude abaissa ses épaules alors qu'elle gardait les yeux fermés.

Lorsqu'il la prit dans ses bras, elle le laissa faire cette fois-ci. Fatiguée de tout ça, de se battre contre elle même et sa conscience. Le visage blottit contre son torse, elle soupira à nouveau. Pourquoi avait-il se pouvoir rassurant ? Il lui posa une question, et elle fut à deux doigts de répondre avec humour : parce que tu as un charme fou et que tu es irrésistible, pour citer ses propres mots. Mais la phrase qu'il prononça ensuite l’interpella. Qu'est ce qu'il voulait dire par là exactement. Jo' releva la tête et s'écarta quelque peu de lui avant de dire les sourcils froncés : « -c'est toi qui m'as poussé vers lui, et tu dis ça maintenant ? Sois sincère Iz, qu'est ce que tu aimerais de nous ? » Allait-il répondre vraiment ou éluder la question.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 100
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Sign : Tumblr - Icon : ghostsinthedaylight

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903
Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 5 Empty


Isaac Samuel Jacobs
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis chef de la chirurgie et je m'en sors bien, mais uniquement en apparence. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis plutôt bien certains jours et moins bien d'autres.

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 5 180908041355228477


avatar ©️ NOM CRÉATEUR


La mâchoire contractée, Isaac avait envie de lui demander si elle plaisantait ! N’avait-il pas des raisons, lui aussi, d’être en colère ?! Pourtant, il resta silencieux et encaissa la remarque de cette dernière qui continuait d’être agacée par tout ce qu’il pouvait dire. Néanmoins, il ne s’attendait pas, un seul instant, à ce que Jo avoue à voix haute, que la veille, elle aurait succombé. Complètement interloqué, il resta sans mot dire, mais fut bien vite réveillé par la nouvelle remarque de la jolie brune. Il secoua la tête, comme s’il venait de se réveiller brusquement et fronça les sourcils « Tu plaisantes j’espère ?! Avant que tu arrives, j’étais face à lui et je l’écoutais parler de toi, sans pouvoir lui dire que… » Les yeux clos, la mâchoire contractée à se la briser, il se tût. Ils culpabilisaient tous les deux. C’était un fait. Pourquoi en parler ?!

Même si Jo commençait à douter de l’amitié qui le liait à Logan, il n’en restait pas moins qu’il connaissait assez son ami pour ne l’avoir jamais vu jaloux jusqu’à ce jour. Mais quand elle précisa que c’était de leur relation à eux qu’il était jaloux, alors il fallait croire que leur « amitié » n’était qu’au faux semblant dont eux seuls croyaient. Pourtant, Isaac ne répondit rien, au risque de chambouler davantage la jeune femme, et ce n’était pas ce qu’il désirait. Il souhaitait uniquement la calmer, apaiser son esprit, ses doutes.

« Oh ! Doucement Jo ! Je commence à ne plus réussir à te suivre ! » Fit-il en haussant la voix et ajouta « Non, je n’avais pas pensé à t’embrasser avant, mais quand je l’ai fait, oui, j’en avait eu envie et non, ce n’était pas rien, sinon ça ne me perturberait pas de la sorte et toi non plus ! Et oui, j’y pense encore. Qu’est-ce que tu crois ?! J’ai la tête à l’envers moi aussi, sauf que je ne te donne pas rendez-vous sur le toit pour en parler, j’essaie de me convaincre tout seul que je délire et c’est tout ! » Il ferma les yeux, poussa un long soupir pour tenter de se détendre, mais l’évocation de Frey le fit sortir à nouveau de ces gongs. Pour une fois, depuis le début de leur conversation, Jo était d’accord avec lui.

Malheureusement, c’était trop beau pour durer et la jeune femme s’en prit de nouveau à lui, semblant ne pas vouloir décolérer. Il baissa la tête, tel un enfant prit en faute, n’osant pas regarder la jolie brune dans les yeux. Elle avait raison. Ils n’avaient pas le droit de le faire souffrir. Pas maintenant. Pas comme ça.

Ce fut donc sans un mot qu’il la serra contre lui, et fut ravi de voir qu’elle se laissait faire. Il posa dans un premier temps une question rhétorique, avant d’avouer qu’il aurait aimé qu’elle ne rencontre jamais l’homme allongé dans les draps blancs de son lit d’hôpital et qui leur causait tant de soucis. A ce moment-là, Jo s’écarta de lui et baissa à nouveau son regard, avant de le relever presque aussitôt à la question que lui posa la jolie brune.
Il laissa ses bras retomber le long de son corps sans la quitter des yeux et souffla « En ce qui concerne Logan… Quand je t’ai poussé dans ses bras… Le soir de notre après-midi tous les deux… Je me disais que c’était le mieux pour toi. Parce que c’est un homme bien, tout simplement et que c’est ce que tu mérites. Mais maintenant… Je ne sais plus Jo… » et ajouter autre chose à cela, serait répondre à la seconde question, mais malheureusement, il n’avait pas la réponse, ou tout du moins, il ne voulait pas se l’avouer « Je dois y aller » et tourna des talons.

Isaac commença à s’avancer jusqu’à la porte qui mène au toit, tout en se maudissant de ce qu’il était en train de faire. Il était lâche. Il fuyait. Elle avait baissé sa garde avec lui, elle avait osé prononcer cette question à voix haute et lui ?! Il partait… Il fuyait… Une fois encore. Sa main sur la poignée de la porte, il resta interdit. Il ouvrit la porte, mais ne poursuivit pas sa route. Il la referma sur lui, avant même d’avoir franchi le seuil et revint auprès de la jeune femme avec hâte, posa sa main sur son visage, l’autre sur sa hanche et l’embrassa à pleine bouche, comme si sa vie en dépendait. Comme s’il avait envie de répondre à sa question par ce simple geste.

Il retira ses lèvres des siennes avec une infinie lenteur, mit un instant avant d’ouvrir à nouveau les paupières et souffla « Toi »

Elle voulait une réponse, elle venait d’en obtenir une sans mensonge, sans sous-entendus. Juste la vérité. Maintenant, c’était à elle de choisir…




 
«Red is a new black»
«Nous devenons ce que nous sommes. Vous ne pouvez pas juger un livre sur sa page couverture. Mais on le peut à partir  des premiers chapitres et plus certainement encore quand on a lu le dernier.» RED © Chester
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 80
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 5 Empty


Joséphine
Read

J'ai 35 ans et je vis à Manhattan. Dans la vie, je suis psychologue et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Un peu folle, un peu illuminée et décalé. J'aime la vie, les rires et la joie. Côté coeur, c'est mon choix de vivre seule sans aucune attache. Les princes ça existent seulement au rayon biscuits.  


"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 5 493f19c3f4f42a6b308a044e69fd99b6
moi même


Est ce qu'elle devait être rassurer d'entendre tout ça ? Qu'il lui dise qu'elle n'était pas seule à se prendre la tête comme une dingue pour ce baiser. D'un certain côté c'était bien qu'il lui avoue, d'un autre ça ne faisait pas avancer les choses. Au contraire, c'était encore plus perturbant. Pourquoi avait-il eut envie d'elle ? Pourquoi ce soir là ? Pourquoi elle ?! Tant de questions qui tournaient dans la tête de Jo'. Tant de questions sans réponses. Réponses qu'elle ne voulait pas connaître au risque d'envenimer un peu plus encore la situation.

Il l'avait poussé vers Logan. C'était lui qui les avaient fait se rencontré, lui qui lui avait dit que c'était un homme bien et qu'elle devait lui donner une seconde chance. Si elle avait su où cela les mènerait, elle n'y serait pas allée. Jo' aimait les choses simple, elle aimait sa vie comme elle l'était avant. Vivre seule, avoir des relations sans lendemain. Elle n'était pas de celles qui tombent amoureuse. Seulement de celles qui s'attachent à ceux qu'il ne faut pas. Et elle en avait encore la preuve aujourd'hui. En regardant Isaac elle savait que c'était du grand n'importe quoi. Il lui avait dit lui même qu'il n'était pas un homme bien, pas celui à qui il faut s'attacher. Pourtant… Pourtant elle aimait être avec lui. Son humour, son sourire, son charme…

La jeune femme avait osé poser la question. Cette question importante et flippante. De la réponse qu'il lui donnerait découlerait bien des choses. Mais au lieu de ça, il préféra prendre la fuite et la laisser là, seule sur le toit. Impuissante, elle le regarda s'éloigner, ne sachant trouver les mots pour le retenir ou provoquer une vraie réponse. En même temps elle l'avait bien cherché. Comme si il pouvait lui dire véritablement. Il n'en savait peut-être rien lui même. Complètement déstabilisé par ce qui s'était passé, et ce que ça avait déclenché.

Jo se pinça les lèvres de rage et de tristesse à la fois, le coeur serré dans un étaux. Le voir partir ainsi, c'était la goutte de trop… Alors elle se tourna pour regarder le ciel, tenter de trouver un peu d'air pour essayer de retrouver un peu d'équilibre. Non, elle n'allait pas lui courir après ou le force à parler. Cela ne servirait à rien.

Jo entendit le son de la porte qui se referme, et son coeur se serra un peu plus. Voilà, elle se retrouvait seule face à tout ça. Incapable de savoir comment agir et comment gérer tous ce qu'elle ressentait. Puis elle entendit des pas et se retourna. La main d'Isaac sur son visage, l'autre sur sa hanche, et ses lèvres qui prenaient possession des siennes… Voilà ce qui arriva.

Surprise et pourtant presque heureuse qu'il soit revenu, elle n'avait pas pensé qu'il allait agir ainsi. Elle ne s'était pas attendue à ce baiser, et cette tendresse dans ce geste. Sans réfléchir, elle entoura le visage d'Isaac de ses mains et répondit à son baiser, les paupières closes. Ce fut le souffle court qu'elle posa son front contre le sien lorsque leurs lèvres se détachèrent enfin. « -Iz... » souffla-t-elle avec une douceur infinie. Elle n'était pas capable de le regarder. « -on peut pas faire ça... » ajouta Jo' le coeur lourd tout en l'embrassant une nouvelle fois. « -pas maintenant... » précision qui aurait ou non du sens pour lui. Cela laissait sous entendre bien des choses…

Un nouveau baiser avant qu'elle n'ouvre les paupières pour regarder Isaac. Qu'est ce qu'elle avait fait pour mériter une situation pareil ? Qu'est ce qu'il avait de si spécial pour qu'elle ait envie de lui dire oui, d'accord là tout de suite maintenant ?

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 100
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Sign : Tumblr - Icon : ghostsinthedaylight

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903
Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 5 Empty


Isaac Samuel Jacobs
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis chef de la chirurgie et je m'en sors bien, mais uniquement en apparence. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis plutôt bien certains jours et moins bien d'autres.

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 5 180908041355228477


avatar ©️ NOM CRÉATEUR


Au moment où il sentit les mains de Jo se poser tout contre visage, et qu’elle lui rendit son baiser, Isaac comprit alors qu’il avait fait le bon choix en ne prenant pas la fuite. Ils étaient attirés l’un à l’autre, tels des aimants. C’était un fait. Ils arrivaient à se comprendre, à se détester, mais ils tenaient, avant tout, l’un à l’autre. Où est-ce que tout cela allait les mener, telle était la question. Néanmoins, en cet instant, Isaac n’avait pas envie d’y répondre, ni même l’envie d’y penser.
Pour le moment, il souriait avec douceur alors que son front était posé contre celui de la jolie brune et qu’elle souffla son nom, pas comme une supplique, mais avec douceur. Pourtant, son cœur se serra en l’entendant lui dire qu’ils ne pouvaient pas faire ça… Oh non… Pas encore une fois… Mais elle précisa et il sentit à poids se retirer sur ses épaules. Il sourit et rendit le baiser de Jo avant de poser sa main sur son visage « Je sais. J’attendrai le temps qu’il faudra princesse » et la serra une fois encore dans ses bras, déposant un baiser sur son front. Il n’avait pas envie de retourner de redescendre et briser ce doux moment qu’il passait avec la jeune femme.


Mais son biper sonna et lorsqu’il se mit à lire le message inscrit sur le petit appareil, il crut défaillir « Logan… » fut le seul mot qu’il parvint à prononcer avant de se précipiter jusqu’à la chambre de son ami. Il couru aussi vite que ses jambes le lui permettaient, bousculant quelques membres du personnel soignant et évitant de peu, certains patients. Il avait l’impression que la distance ne faisait que s’accroître à chacun de ses pas.

Puis il pénétra dans la chambre de son ami. La respiration haletante, le cœur qui battait à tout rompt, sa vue était quelque peu brouillée par la montée d’adrénaline, il chercha du regard celui qui avait des réponses. Mais il entendit l’heure du décès être prononcée alors que l’infirmière recouvrit le corps de Logan d’un drap blanc. A cet instant, son esprit prit conscience de ce qui se déroulait sous ses yeux et ses jambes flageolaient sous le coup de l’émotion. Il murmura des « non » incessants, alors qu’il se reculait sans même prendre le temps de jeter un regard là où il se dirigeait. Dès que sa main rencontra un mur, il se laissa glisser tout contre, son corps tremblant, les larmes coulant sur ses joues.
Il regardait tour à tour chaque membre du personnel soignant présent dans la chambre, en espérant trouver des réponses, mais aucun d’eux ne parvenait à maintenir son regard. Isaac ramena alors ses jambes contre son torse et enfoui sa tête dans ses mains. Il n’avait pas le droit de l’abandonner de la sorte ! Il n’avait pas le droit de mourir ainsi… Puis il sentit une main se poser sur son épaule et se dégagea brusquement, lançant un regard noir à son interne qui décida de se reculer.

Isaac était désemparé, détruit de l’intérieur… Il ne sut combien de temps il resta là, replié sur lui-même dans un coin de la chambre et s’en moquait bien. Les larmes avaient cessé de couler, mais son cœur le faisait toujours autant souffrir. Le quarantenaire se releva avec difficulté et s’avança jusqu’au corps sans vie de son ami, de celui qu’il considérait comme son petit-frère, celui qui lui avait sauvé la vie et qu’il n’avait jamais pu lui rendre la pareille. Il s’apprêtait à retirer le drap blanc de son corps, mais laissa son geste en suspens. Voulait-il garder en mémoire l’image de son corps sans vie ? Ou du sourire qu’il avait affiché, fier de lui, lorsqu’il avait ramené cette chèvre au camp militaire en Afghanistan ?! Il se laissa tomber, telle une masse, sur le siège à ses côtés… et laissa, de nouveau, les larmes couler « Finalement, c’est toi l’emmerdeur Logan… Tu n’avais pas le droit de nous laisser ainsi… » L’emmerdeur… Jo… Il s’essuya brusquement les larmes du revers de sa main et rejoignit Jo…

En arrivant près de la jeune femme, il ne savait pas quoi dire… Il n’arrivait pas, lui-même, à apaiser la douleur qu’il éprouvait en cet instant, alors comment le faire pour une autre personne ?! Il resta donc à ses côtés, lui faisant ainsi comprendre qu’il était là si elle avait besoin…





 
«Red is a new black»
«Nous devenons ce que nous sommes. Vous ne pouvez pas juger un livre sur sa page couverture. Mais on le peut à partir  des premiers chapitres et plus certainement encore quand on a lu le dernier.» RED © Chester
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 80
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 5 Empty


Joséphine
Read

J'ai 35 ans et je vis à Manhattan. Dans la vie, je suis psychologue et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Un peu folle, un peu illuminée et décalé. J'aime la vie, les rires et la joie. Côté coeur, c'est mon choix de vivre seule sans aucune attache. Les princes ça existent seulement au rayon biscuits.  


"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 5 493f19c3f4f42a6b308a044e69fd99b6
moi même


Il fallait être réaliste, même si jamais elle n'aurait imaginé cela, elle tenait à Isaac bien plus qu'elle n'osait l'avouer. Il y avait quelque chose de spécial entre eux. Ce petit mot qu'il avait prononcé répondait parfaitement à sa question. Et elle venait de lui donner sa propre réponse. Le simple fait de l'embrasser en retour, et de ne pouvoir se détacher de lui était une réponse. Jo' hocha la tête lorsqu'il lui dit qu'il attendrait. Il fallait d'abord qu'elle remettre de l'ordre, et qu'elle parvienne à quitter Logan. Mais la vie avait décidé de le faire pour elle…

Lorsque le biper d'Isaac sonna, Jo le fixa du regard et s'il avait prit quelques secondes pour le voir, il aurait pu y lire de la peur. Elle avait bien entendu le prénom qu'il venait de prononcer. Son sang se glaça et elle manqua soudainement de souffle. Jo' aurait du le suivre tout de suite, courir aussi vite que lui. Au lieu de ça elle resta figé l'espace de quelques secondes. Encore une fois quelques secondes de trop…

Jo' n'était pas étrangère au protocole lorsqu'il y avait un problème dans une chambre. Être présente, pleurer, crier, hurler peut-être… Cela n'aiderait pas… Alors elle laissa les médecins et le personnel soignant faire leur job. Et elle assista impuissante à leur sortie de la chambre. Soudainement, elle avait froid, comme si l'âme de Logan venait la serrer dans ses bras comme pour un dernier adieu… Elle avait du mal à respirer et pourtant restait étonnamment calme. Comme si elle était ailleurs, son regard fixé sur le drap blanc qui recouvrait le visage de l'homme à qui elle avait mentit quelques heures plus tôt… Planté au milieu du couloir, devant les vitres de cette chambre dans laquelle se trouvait Isaac en pleure…

Jo' fit prise d'un vertige et ce fut l'interne d'Isaac qui vint à son secours, l'aidant à s’asseoir sur l'une des chaises du couloir. La jeune femme ferma les yeux avec force, cherchant en elle un peu de force. Elle accepta le verre d'eau que le jeune homme venait de lui apporter, mais n'y toucha pas, le prenant dans sa main comme une marionnette. Logan était… C'était impossible… Non… Elle n'avait pas envie d'y croire et pourtant… Pourtant elle voyait bien que le moniteur avait été éteint… En silence des larmes se mirent à couler sur ses joues, et elle finit par lâcher le verre sur le sol, cachant son visage dans ses mains.

Le corps secoué de spasme, Jo' souffla : « -pardon… Pardon… Pardonne moi je t'en pris... » Peut-être qu'il pouvait encore l'entendre, peut-être qu'il était encore là, quelque part… Que maintenant il savait. Elle n'avait pas la force d'entrer dans cette chambre, pas la force non plus de s'approcher du lit, encore moins d'Isaac…

Lorsque celui-ci s'approcha dans le couloir, elle leva les yeux sur lui. Jo se leva avec lenteur avant de tendre les bras et se venir se blottir contre lui. A nouveau elle colla son front contre le sien et souffla : « -je suis tellement désolée… » Comment lui dire qu'elle était là pour lui alors que son meilleur ami ne l'était plus. Soudainement elle se mit à redouter qu'il ne commence à lui en vouloir. Si elle l'avait laissé opéré, peut-être que Logan serait toujours vivant…

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 100
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Sign : Tumblr - Icon : ghostsinthedaylight

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903
Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 5 Empty


Isaac Samuel Jacobs
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis chef de la chirurgie et je m'en sors bien, mais uniquement en apparence. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis plutôt bien certains jours et moins bien d'autres.

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 5 180908041355228477


avatar ©️ NOM CRÉATEUR


Vous êtes vous déjà demandé si vous étiez endormi ou réveillé lors d’un mauvais cauchemar ? Parce que c’était le cas d’Isaac en cet instant. Le quarantenaire se demandait si tout cela n’était pas tout simplement un mauvais rêve duquel il allait se réveiller en sursaut… Mais il avait beau être à l’affût du moindre signe qui pourrait lui faire comprendre qu’en effet, il s’était endormi sur son sofa, après un verre de trop, rien ne lui parvenait. C’était belle et bien la réalité qui lui assenait un coup de poignard en plein cœur au moment où il avait baissé sa garde… Et malheureusement, par sa faute, il n’était pas le seul à endurer la perte de Logan. Jo était intime avec ce dernier, elle avait partagé des choses avec lui et voilà, qu’en un soupir, il n’était plus. Et quand Isaac arriva dans le long couloir à l’odeur aseptisé et qu’il posa son regard embrumé sur elle, son cœur se serra davantage. Elle était aussi désemparée que lui. Il resta là, interdit devant elle, attendant qu’elle fasse le premier geste. Comme s’il craignait de mal agir. Mais elle vint, finalement, se blottir contre lui, son front contre le sien, en s’excusant. Durant un bref instant, Isaac avait laissé ses bras le long du corps, avant de, finalement, la serrer dans ses bras. Les paupières closes, il avait envie d’éclater de colère, à l’encontre de Jo qui lui avait fait quitter le bloc, mais aussi de Frey qui avait été juste un connard. Pourtant, sa raison, son expérience, lui rappela que ce n’était qu’une conséquence de l’opération et que personne n’était coupable à l’exception du destin. Il serra alors davantage Jo contre lui et souffla « Tu n’as rien fais Jo… » et resta là, ainsi blottit l’un contre l’autre, comme si ça les aiderait à panser leur peine un peu plus vite…

Pourtant, ça n’avait pas été le cas. Cela faisait maintenant un an que Logan avait quitté ce monde et Isaac avait tiré un trait sur sa vie passée car New York lui rappelait que trop de souvenirs de feu son ami. Pourtant, il avait tenté… Mais en vain… Il avait quitté l’hôpital de New York et son poste prestigieux, pour celui de professeur en médecine à l’université de Boston. Soit à plus de 300km de sa ville natale, mais aussi de Jo. Comment construire une histoire après cela ?! Il était tombé dans l’alcool à la mort de son ami, buvant à outrance pour tenter d’oublier. Ce n’était pas une vie pour celle qu’il aimait. Parce que oui, Isaac avait finalement réussi à mettre un terme sur ce qu’il éprouvait et c’était l’amour. Et parce qu’il l’aimait véritablement, il avait préféré fuir, en espérant qu’elle l’oublie avec le temps et cela tous les jours. Pourtant, lui, n’y parvenait pas.

Durant cette année, dans cette nouvelle ville, à ce nouveau poste, Isaac avait fini par trouver un équilibre. Il se rendait aux réunions d’alcooliques anonymes deux fois par semaine et cela faisait maintenant 8 mois qu’il ne buvait plus, troquant son verre de scotch contre la cigarette. Une nouvelle addiction, mais au moins, celle-ci ne lui embrumé pas l’esprit. Pourtant, dans cette nouvelle vie, loin de tout, un chainon manqué pour que sa vie soit parfaite : Jo. Combien de fois avait-il eu envie de l’appeler, de lui envoyer un message… Mais à chaque fois, il raccroché avant la première sonnerie ou effacé le message qu’il s’apprêtait à lui envoyer.

Debout devant la tombe de son ami, un an après son décès brutal, il s’autorisa un shooter alors qu’il en posa un sur le dessus de la pierre tombale « A ta santé vieux frère », réduisant à néant ces 8 mois de sobriété pour la mémoire de Logan « Tu nous manques à un point, tu n’as pas idée » il ferma les yeux, retenant ses larmes et jeta un regard à son portable avant de reposer ses yeux sur la tombe de son ami « Je ferai attention à elle… promis ». Il ramassa la bouteille qu’il jeta à la première poubelle qui se trouva sur sa route, appela un taxi et donna l’adresse de Jo, priant, espérant pour qu’elle n’ait pas changé d’adresse.

Faisant les cent pas devant sa porte, il ne cessait de se demander si c’était la bonne idée, puis une petite voix enfantine l’interpella « Monsieur… Vous devez frapper pour que la personne vienne vous ouvrir, vous savez ». Isaac se mit à sourire à l’enfant jusqu’au moment où elle entendit sa mère « Logan, allez viens, on rentre » . Le quarantenaire sentit son cœur rater un battement. Le destin avait une drôle de manière de faire les choses. Il frappa contre le bois de la porte de Jo et attendit patiemment. Jamais il n’avait été aussi angoissé de sa vie. Et quand la porte s’ouvrit, il posa son regard brun sur la jeune femme « Je ne m’en sortirai pas seul Jo, j’ai besoin de toi… »






 
«Red is a new black»
«Nous devenons ce que nous sommes. Vous ne pouvez pas juger un livre sur sa page couverture. Mais on le peut à partir  des premiers chapitres et plus certainement encore quand on a lu le dernier.» RED © Chester
Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 80
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 5 Empty


Joséphine
Read

J'ai 35 ans et je vis à Manhattan. Dans la vie, je suis psychologue et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Un peu folle, un peu illuminée et décalé. J'aime la vie, les rires et la joie. Côté coeur, c'est mon choix de vivre seule sans aucune attache. Les princes ça existent seulement au rayon biscuits.  


"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 5 493f19c3f4f42a6b308a044e69fd99b6
moi même


Deux journées… Quelques heures où s'étaient mêlé dans de choses, de sentiments contradictoires… Deux journées qui avait radicalement fait basculer la vie de Jo'…

Malgré les sentiments naissant et encore si confus qu'elle ressentait pour Isaac, toute cette histoire de mensonge l'avait abîmé. Et il lui avait fallu du temps pour remonter la pente. Prendre du recule… Le départ d'Iz et son problème avec l'alcool n'avait pas aidée au début. Mais avec le temps, le fait de ne plus le voir se détruire ainsi avait été une sorte de soulagement. Quelque chose en moins à gérer. Ainsi Jo' avait pu se concentrer sur elle-même, accorder des soins à ses propres blessures.

Elle avait démissionné, ne se sentait plus capable d'apporter de la joie et de la lumière à tous ces enfants qui comptaient sur elle. Comment pouvait-elle le faire alors qu'elle se sentait si sombre en dedans. Aujourd'hui elle avait ouvert une petit atelier d'art thérapie, ouvert à qui voulait allier les deux bien faits. Elle ne passait pas son temps à essayer d'aider les autres. L'art s'en chargeait.

Elle avait changé la déco de son appartement, et coupé ses cheveux. Doucement elle était parvenue à redevenir elle même, à recoller les morceaux de son âme et surtout ceux de son cœur. Toutes les deux semaines Jo' apportait des fleurs sur la tombe de Logan. Sa manière à elle de lui dire qu'elle ne l'oubliait pas. C'était également son chemin de rédemption. Il lui manquait… Mais pas autant qu'Isaac. Pourtant jamais elle n'avait prit son téléphone pour l'appeler, jamais elle n'avait envoyé un sms. Jamais elle n'avait cherché à savoir où il avait refait sa vie. Elle espérait qu'il allait bien. Enfin mieux…

Ce matin là, elle attendait un colis qui devait être livré chez elle. Jo' s'était levée tôt et avait fait du yoga, ainsi qu'un peu de méditation. Sa manière à elle de se créer une bulle de protection, un havre de paix… Cela lui permettait de retrouver la paix. Lorsque l'on frappa à la porte, elle était en train de faire bouillir de l'eau pour boire du thé. Pieds nus, en tenue de sport, elle se dirigea avec rapidité vers l'entrer pour ne pas faire attendre le livreur. Mais lorsque son regard se posa sur l'homme qui se tenait sur le palier, son cœur loupa un battement. « -Iz... » souffla-t-elle en posant une main sur son coeur, trop surprise de le voir là.

Elle ne savait même pas comment réagir, pourtant elle s'était imaginée tant de fois ce moment. L'espérant de tout son coeur. Et voilà qu'il se tenait là, devant elle. Que faire d'autre à part s'avancer vers lui, entourer son visage de ses mains. Coller son front contre le sien et murmurer : « -moi aussi j'ai besoin de toi… » Puis l'embrasser avec tendresse, retrouver le goût de ses lèvres, l'odeur de son parfum… Le retrouver lui et ne plus jamais le quitter…

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Stanley Lucas, l'homme des occupants.
» Qui sera le sauveur d’Haïti ? La « diaspora » ? L’homme providentiel ?
» Quand un homme a honte de lui, il est impitoyable pour les autres. [PV Take et Shy]
» L'homme au long nez ou Uldry D. Kenneth.
» L'homme qui parlait à l'oreille des chevaux...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: