Partagez
 
 
 

 "La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 100
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Sign : Tumblr - Icon : ghostsinthedaylight

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903
Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 2 Empty


Isaac Samuel Jacobs
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis chef de la chirurgie et je m'en sors bien, mais uniquement en apparence. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis plutôt bien certains jours et moins bien d'autres.




avatar ©️ NOM CRÉATEUR


Animé par la colère, ils s’entendaient sans vraiment se comprendre. Ça ressemblait une course sans fin dans celui qui sera le plus blessant avec les mots et Isaac savait pertinemment qu’il avait une capacité extraordinaire à détruire tout ce qui comptait pour lui. Mais la jeune femme semblait ne voir que l’homme buté et blessant, sans même tenter de savoir la réelle signification de ces paroles, ce qui fit pousser un long soupir à Isaac qui ferma les yeux un bref instant, comme pour tenter de s’apaiser intérieurement et posa son regard sur elle « Je n’ai jamais dit cela ! Tu me reprocher beaucoup de choses, mais pas le fait d’avoir, ne serait-ce qu’un jour, regretté notre rencontre ! ». Les dents serrées, il en voulait à Jo en cet instant. Il pensait qu’elle était devenue comme une amie avec le temps, et voilà qu’elle pensait qu’il lui reprochait son entrée dans son existence… Toute cette histoire, cette colère, risquait bien d’avoir pour unique conséquence, leur éloignement mutuel.

Ce fut, néanmoins, la gifle qui le ramena à la raison et après un moment, il relâcha la colère éprouvée jusque-là, pour laisser place au doute et la culpabilité qui le rongeaient de l’intérieur. En l’entendant lui demander de ne pas évoquer le décès de Logan, il releva son regard sombre sur elle et son cœur se serra. Il avait oublié qui elle était pour son ami et ce qu’ils éprouvaient sûrement l’un pour l’autre. Il resta alors silencieux, se giflant mentalement contre cette absence.

Les mots rassurants de Jo contrastaient fortement avec le ton glacial qu’elle employait pour lui parler, pour le rassurer, alors qu’il était complètement perdu. C’était son ami, il lui devait la vie, et maintenant qu’il aurait pu lui rendre la pareille, il était aux abonnés absents. Mais la jeune femme n’avait pas tort, la culpabilité aurait été plus grande s’il était mort entre ses mains. « Comment tu te fais ?! Comment tu fais pour savoir comment je vais réagir, comment je pense… C’est… perturbant ». C’était le moins que l’on puisse dire. Elle savait, avant lui-même, comment il allait se sentir, comment il allait réagir. Alors oui, ça perturbait Isaac qui était toujours aussi étonnée de la perspicacité de Jo à son encontre.

Il mit cela dans un coin de son esprit, tout comme la colère ressentie et s’approcha de Jo qu’il serra dans ses bras tout en s’excusant, mais le retour ne fut pas celui auquel il s’attendait ! Elle le repoussa et il sentit son cœur se serrer à ses mots et auxquels il souffla « Je t’avais prévenu… » Parce que oui, Isaac avait prévenu mainte fois la jeune femme qui il était vraiment et maintenant, elle payait le prix de cette confiance qu’elle avait voulu lui donner, cette chance, qui finalement, n’avait causé que de la douleur pour eux deux.

Lorsque la porte se referma sur la jolie brune, Isaac ferma un instant les yeux avec force et cogna soudainement contre le mur. Il put sentir ses os se brisaient sous le choc, lui tirant un cri de douleur qu’il fit taire entre ses dents. En sortant de la petite pièce, il réussi à trouver un interne qui s’occupa de lui et lui prescrivit des anti-douleurs assez forts pour calmer la douleur. Il venait de se briser un doigt mais sur une main qui valait des millions. Mais actuellement, c’était la dernière chose dont se soucier Isaac qui patienta en salle d’attente.

Les heures lui parurent interminables jusqu’au moment où le Dr. Frey sortit du bloc opératoire et le rassura sur l’état de son ami qui avait été transféré en salle de réveil. Isaac se saisit de son portable et appela Jo « Il est en salle de réveil » puis raccrocha sans même attendre une réponse de sa part et se saisit du flacon, avalant une des pilules donnaient par son interne quelques heures auparavant.

Isaac mit une bonne heure avant de se décider de se rendre au chevet de son ami et lorsqu’il arriva, la jeune femme était déjà arrivée. Il prit appui contre l’entrée de la porte « D’après Frey, il devrait pouvoir courir et se faire à nouveau tirer dessus d’ici un mois ou deux » puis ajouta « Je repasserai plus tard ».


Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 80
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 2 Empty


Joséphine
Read

J'ai 35 ans et je vis à Manhattan. Dans la vie, je suis psychologue et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Un peu folle, un peu illuminée et décalé. J'aime la vie, les rires et la joie. Côté coeur, c'est mon choix de vivre seule sans aucune attache. Les princes ça existent seulement au rayon biscuits.  


"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 2 493f19c3f4f42a6b308a044e69fd99b6
moi même


Comment savait-elle qu'il allait agir ainsi avant même qu'il y ait pensé lui ? La réponse était simple… C'était son métier. Il était peut-être bon voir même excellent dans son domaine, mais Jo' assurait plutôt pas mal dans le sien. Elle n'avait pas eut besoin de le faire s'installer dans un canapé et de le faire parler durant des heures pour cerner le personnage. Le problème s'était sa propre réaction. Ayant la formation qu'il fallait pour gérer ce genre de situation, elle laissait ses sentiments prendre le dessus. Enfin, elle n'avait jamais eu la prétention d'être parfaite, et elle savait bien que les conseils qu'elle donnait, étaient bien difficile parfois à appliquer.

Mais Isaac n'était pas un patient, il était devenu au fils du temps peut-être pas un ami au sens propre du terme. Quelqu'un a qui elle tenait, à sa façon. Ce petit chaton perdu qui avait peut-être besoin d'elle. Le voir dans un tel état de colère, elle pouvait gérer. C'était la détresse que cela cachait qui lui faisait mal au cœur. Il était déjà tellement abîmé par la vie. Tout en le traitant de connard, Jo' réalisait qu'elle tenait vraiment à ce type. Elle ne savait pas pourquoi, pas comment mais il y avait quelque chose. Quelque chose qui l'empêchait de le laisser partir à la dérive. Quelque chose qui la poussait à lui répondre, à ne pas se laisser faire. Pour le faire réagir…

Et pourtant elle ne parvenait pas à passer au dessus de tout ce qu'il avait dit. Elle avait besoin d'un peu de temps pour encaisser, digérer. Ça irait mieux dans quelque temps… Mais là, tout de suite elle avait besoin d'air, de ne plus le voir, de ne plus être si proche de lui. Elle avait pourtant respiré son parfum pendant qu'il la serrait contre lui. Comment faisait-il pour avoir cette aura rassurante ? Elle ne l'expliquait pas et cela lui fit presque peur.

Le coeur serré, la gorge nouée Jo' s'engouffra dans le premier ascenseur, heureuse qu'il soit vide. Elle colla son dos contre la cage, leva le visage vers la lumière avant de se passer les deux mains sur le visage. Intérieurement, elle fit une prière à Dieu, à l'univers, à n'importe quoi. Il ne fallait pas que Logan meurt. Elle voulait le revoir sourire, l'entendre rire à nouveau. Lorsque la petite secousse se produisit annonçant l'arrivée à l'étage désiré, Jo hésita. Faire demi tour, retourner dans la salle d'attente ? Mais elle sortie de l'ascenseur et rejoignit sur bureau. Ça ne servirait à rien de faire les cent pas. Même si elle ne fut pas grandement efficace, ses pensées s'échappant toujours vers les deux hommes.

Puis son téléphone vibra et elle souffla un simple « -oui... » remplit d'angoisse. Elle avait peur d'entendre une mauvaise nouvelle. Un poids énorme s'envola de sa cage thoracique lorsqu'elle entendit les quelques mots d'Isaac. Jo' n'eut pas le temps de répondre quoi que se soit qu'il avait déjà raccroché. Elle ne perdit pas une seconde de plus. Il fallait qu'elle puisse le voir.

Pourtant elle mit quelques secondes avant de pousser la porte. Logan semblait si paisible endormit dans ses draps blancs. La jeune femme entra, et elle se mordit la lèvre inférieure, retenant des larmes de joies de venir mouiller ses joues. Il était vivant… Il respirait encore… La jeune femme prit place sur la chaise qui se trouvait à côté du lit, saisissant la main de Logan. Elle déposa un baiser dans sa paume, avant de la coller contre sa joue, ses yeux ne quittant pas l'agent de police. « -n'imagine même pas m'impressionner avec une cicatrice en plus... » souffla-elle, persuadé qu'il pouvait l'entendre. Elle sourit en embrassant sa paume nouveau.

Depuis combien de temps était-elle assise là à le regarder… Pourquoi avait-elle sursauté en entendant la voix d'Isaac surgir de nul part ? Pourquoi avait-elle perdu son sourire ? Pourquoi avait-elle déposé avec douceur la main de Logan sur le drap ? Elle se sentait comme prise en faute. Après tout, ils ne s'étaient jamais affiché devant Isaac. « -non restes, c'est moi qui m'en vais... » répondit Jo' en se levant.

Elle fit face à Isaac quelques secondes et souffla : « -merci d'avoir appelé.  Je repasserais demain, lorsqu'il sera réveillé… Si… Si jamais… Enfin tu sais où me trouver si y'a besoin. » Si il avait besoin. C'était ce qu'elle avait voulu dire. Glissant une mèche de cheveux derrière son oreille, elle s'effaça pour laisser Isaac prendre sa place. « -essai de dormir un peu... » ajouta-t-elle avant de partir.


Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 100
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Sign : Tumblr - Icon : ghostsinthedaylight

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903
Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 2 Empty


Isaac Samuel Jacobs
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis chef de la chirurgie et je m'en sors bien, mais uniquement en apparence. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis plutôt bien certains jours et moins bien d'autres.




avatar ©️ NOM CRÉATEUR


C’était silencieux qu’Isaac s’était appuyé contre l’encadrement de la porte, observant, l’espace d’un instant, la jeune femme au chevet de son ami. Il ne savait pas réellement quelle était le lien qui les unissait tous les deux, si c’était de la simple affection ou bien plus que cela, mais il comprit que c’était fort au moment-même où il vit Jo serrer la main de Logan dans la sienne avec douceur.
Peut-être par crainte de se faire surprendre et de s’attirer encore plus les foudres de Jo à son égard, il décida de signaler sa présence en la rassurant sur l’état de son ami. Mais ce qui le perturba, ce fut la réaction de cette dernière qui reposa la main de Logan sur les draps immaculés de blanc, comme si elle craignait sa réaction ou qu’elle était prise en plein méfait. Pourtant, Isaac comprenait qu’elle lui tienne la main, qu’elle soit à ses côtés en ces moments difficiles… Pourtant, alors qu’il s’apprêtait à partir, elle le retint en lui expliquant que c’était elle qui partait. Il voulait répondre que ce n’était pas nécessaire, qu’elle pouvait rester auprès de lui, mais elle s’était déjà levée et s’était déjà avancée vers lui, le remerciant de l’appel et lui demandant de la prévenir en cas de besoin. Il souffla un simple « D’accord » sans la quitter des yeux alors qu’il entra dans la chambre et il baissa la tête tel un enfant prit en faute, relevant simplement ses yeux noirs et esquissant un doux sourire « Je vais essayer ». Isaac eut du mal à refermer la porte derrière elle, et se décida plutôt d’aller s’asseoir auprès de Logan, toujours inconscient « Tu es vraiment un abruti ! Et tu es inconscient et je te parle… Je suis sûrement encore plus abruti que toi ». Il prit appui contre le dossier du siège en soupirant, levant les yeux au plafond « Tu as foutu une sacrée pagaille, gamin… Tu as intérêt à te rétablir rapidement parce qu’il y en a une qui a besoin de toi et tu n’as pas le droit de la laisser filer… ». Isaac se leva, posa sa main sur l’épaule de Logan et après un dernier regard sur les constantes stables de ce dernier, décida qu’il était temps pour lui de regagner son appartement…

Comment avait-il réussi à se retrouver devant l’appartement de Jo était un mystère insoluble pour le quarantenaire ivre qui frappait à la porte de la jeune femme en plein milieu de la nuit. Les raisons de cette excursion nocturne était, aussi, un grand mystère. Pourtant, il attendait que Jo vienne lui ouvrir.

En rentrant chez lui quelques heures plus tôt, il avait souhaité rester sage et s’était couché sans boire une goutte d’alcool. Mais il ne cessait de penser à ce qui était arrivé à Logan, de son état qui était toujours inquiétant, mais aussi et, la dispute houleuse qu’il avait eu avec la jeune femme. Tournant encore et encore dans ses draps de satin, il avait fini par trouver du réconfort dans la bouteille de scotch déjà bien entamé de la veille et décida de mélanger le doux breuvage à ses anti-douleurs. Complètement ivre, effondré dans son canapé, il avait réussi, malgré tout, à trouver son chemin jusqu’au hall de son appartement où il fit appeler un taxi. Les deux premiers avaient refusé la course au vu de son état d’ébriété, mais le troisième n’était pas contre l’idée de finir sa soirée en beauté.

Isaac attendait, maintenant, devant l’appartement de la jeune femme, frappant une nouvelle fois et attendit que la porte ne s’ouvre. Il n’était pas assez bourré pour ne pas tenir debout ou encore vaciller, mais assez pour lui permettre de se retrouver devant son appartement, alors que ce n’était vraiment pas le moment.

Quand la porte finie par s’ouvrir, Isaac se rapprocha de la jeune femme « Tu as eu un aperçu de ma personnalité, bah voici le reste princesse ! » avant d’ajouter « Je suis le pire des connards et j’ai tout gâché ! Tooooout gâché ! » Puis il s’appuya contre le mur « J’ai la tête qui tourne. Pas bonne idée de mélanger un millésime avec des antidouleurs… Pas bonne du tout ! » Appuyé contre le mur, il tourna la tête en direction de la jeune femme « J’ai essayé de dormir, promis ! Mais je n’ai pas arrêté de penser à Logan, puis à toi, puis à nous tous… Et j’ai bu, beaucoup bu, je n’ai fait que ça… Boire et encore boire et je ne me sens pas bien… Tu n’aurais pas des toilettes ?! »

La tête au-dessus de la cuvette, il rejetait tout ce qu’il avait pu emmagasiner ces dernières heures et prit place à même le sol lorsqu’il eut fini, posant sa tête contre le mur « Tu n’avais pas le droit de me dire de dégager de mon bloc ! Et tu sais quoi ?! Je t’en veux pour ça ! Parce que j’aurai pu être celui qui sauvé Logan au lieu d’être le connard qui t’a pourri ta journée ! Eh oui ! » fit-il en levant les mains en l'air « Logan n'est pas sortit d'affaire... Frey n'a pas géré, comme toujours et moi... J'aurai pu le sauver» riant nerveusement avant de vomir de nouveau ce qui lui restait au fond de l’estomac, puis une fois encore, se redressa tout en ajoutant « Je suis pitoyable !». Isaac était assis à côté de la cuvette des toilettes, l’estomac retourné, complètement ivre et tout cela, dans l’appartement de la jeune femme. Il savait qu’au petit matin, il s’en voudrait de faire endurer cela à la jeune femme, et il n’aurait qu’un souhait, disparaître à tout jamais de son existence. Mais pourtant, ce soir, il ne souhaitait qu’une chose, être là, même si c’était l’alcool qui l’avait ramené jusque-là…



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 80
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 2 Empty


Joséphine
Read

J'ai 35 ans et je vis à Manhattan. Dans la vie, je suis psychologue et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Un peu folle, un peu illuminée et décalé. J'aime la vie, les rires et la joie. Côté coeur, c'est mon choix de vivre seule sans aucune attache. Les princes ça existent seulement au rayon biscuits.  


"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 2 493f19c3f4f42a6b308a044e69fd99b6
moi même


Impossible de trouver le sommeil ou de se reposer quelques heures seulement. Jo tournait et se retournait entre ses draps. L'oreiller gauche avait l'odeur de Logan… Lorsqu'elle avait enfouie le visage dedans, la jeune femme avait pensé que cela lui aurait fait du bien. Au lieu de ça, elle avait sentit son coeur se serrer et elle s'était mise à pleurer. La journée qui venait de passé avait été éprouvante. Elle avait encaissé beaucoup de chose, avait laissé la colère la gagner et prendre le dessus.

Ses émotions étaient totalement en vrac. Il y avait le soulagement de savoir que Logan était encore vivant, l'angoisse que quelque chose se passe alors qu'elle était chez elle, la colère contre Isaac, la déception face à sa réaction, l'envie de l'aider à surmonter ça, la frustration de ne pas parvenir à lui faire entendre raison, la culpabilité d'avoir été blessante…

Lorsqu'elle était rentrée chez elle, Jo' avait décidé de prendre un bain. D'ordinaire elle optait pour la douche mais pas ce soir. Espérant que cela l'aiderait à y voir plus claire, à se détendre, et laver tout cela. La chaleur et l'odeur du bain moussant procurant une atmosphère rassurante, elle s'était glissée dans l'eau, avait longé la tête dessus en se laissant couler. Retenant sa respiration, elle était restée quelques secondes ainsi, coupé du monde, du bruit, de tout. Elle était restée peut-être une heure dans l'eau… Jusqu'à ce que celle-ci soit froide et que ses doigts soient fripés. Les cheveux encore dégoulinants dans son dos, elle s'était penché pour observer ce qu'il y avait dans le frigo. Mais elle n'avait pas faim… Alors Jo' avait opté pour une infusion, qu'elle avait bu assise sur le bord de la fenêtre, accompagné par une cigarette un peu adaptée. Oui, elle avait pensé que ça l'aiderait aussi à trouver le sommeil…

Lorsqu'elle entendit tambouriner à sa porte, Jo' se leva avec précipitation, essuyant ses larmes à la va vite, reniflant. Tenta quelques secondes de paraître présentable pour ouvrir la porte peu importe qui se trouvait de l'autre côté. Mais dans son t-shirt trop grands, ses jambes à l'air, ses cheveux en bataille, et ses yeux rougit, non elle n'avait pas vraiment l'apparence de la jeune femme en super forme.

Son regard se posa sur Isaac, un Isaac ivre. « -Iz qu'est ce que tu fais là ? » demanda-t-elle avec de la douceur dans la voix. La jeune femme n'eut pas le temps d'ajouter quoi que se soit à par « -chut parle moins fort ! » Il allait ameuter tous ses voisins ! « -je te crois... » souffla-t-elle en le chopant par la chemise pour le faire entrer au plus vite chez elle. Il manquait plus que ça… Jo' poussa un soupire. Et c'était ça le doué des chirurgien de l’hôpital. Elle eut une folle envie de lui répondre que chez elle, on chiait dans le couloir. Question idiote, réponse idiote. Mais elle préféra le pousser en avant pour qu'il aille au plus vite rendre la tête dans la cuvette et non pas sur le parquet.

Jo cala ses fesses contre le baignoire, juste à côté, le laissant à son affaire. Elle le trouva tellement triste… Croisant les bras, elle le regardait sans rien dire, le laissant déverser ce qui lui restait sur le coeur. Comment ça pas tiré d'affaire ? Est ce que c'était la vérité ? Ou est ce que c'était simplement l'ego d'Isaac qui parlait encore pour lui, dédaignant l'autre chirurgien ? « -je te le fais pas dire... » souffla Jo en se redressant. « -lèves toi. » ordonna-t-elle, le tirant par la bras pour l'aider à se relever. Bien entendu il tituba et elle le colla contre le mur pour qu'il le flanche pas. « -aide moi. » ajouta-t-elle en commençant à défaire les boutons de sa chemise. Lorsque se fut chose faite, elle le fit tourner sur lui même, lui retira le vêtement avant de le pousser pour qu'il entre dans la douche. Là, elle alluma l'eau, bien froide. Ça l'aiderait sûrement à décuver.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 100
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Sign : Tumblr - Icon : ghostsinthedaylight

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903
Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 2 Empty


Isaac Samuel Jacobs
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis chef de la chirurgie et je m'en sors bien, mais uniquement en apparence. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis plutôt bien certains jours et moins bien d'autres.




avatar ©️ NOM CRÉATEUR



Bien épris par l’alcool qu’il avait ingurgité quelques heures auparavant, Isaac se moquait bien de savoir si sa voix risquait d’alerter le voisinage. Tout ce qui importait au quarantenaire, c’était de venir s’excuser de son comportement, de soulager sa conscience, même si l’alcool avait davantage tendance à faire exhumer les reproches que les compliments chez le chirurgien.
Conduit par la jolie brune jusqu’à la salle de bain, il ne mit pas longtemps avant de régurgiter les antidouleurs et l’alcool consommés tout en évoquant, à voix haute, l’état encore incertain de son ami, mais aussi les reproches qu’il avait formulé à l’encontre de Jo un peu plus tôt dans la journée.
La tête posée contre le mur carrelé de la salle de bain, il aurait sûrement souligné l’état de la jeune femme, mais aussi sa patience presque religieuse à son égard, mais encore aurait-il fallu qu’il soit assez sobre pour le faire ! Encore dans les vapes, ressentant toujours les effluves de l’alcool, il obéit silencieusement à la jeune femme qui l’aida à se redresser. Son regard brun ne quittait pas Jo, pas une seule seconde, alors que cette dernière lui déboutonnait la chemise. Qu’avait-il fait dans la vie pour mériter qu’une femme telle que cette dernière, soit présente dans sa vie ?! Il tournoya sur lui-même, lui donnant un peu le vertige, et prit appui sur Jo en lui attrapant le bras, mais continua de se laisser guider jusque dans la douche.
En y entrant, en sentant l’eau glacial couler sur sa peau d’ébène, il eut le souffle coupé et alors qu’il tenait toujours le bras de Jo, il eut pour seul réaction que de l’attirer à lui « Hors de question que je me mouille tout seul ». Il laissa glisser sa main dans le bas du dos de la jeune femme, tout en restant respectueux et, même s’il était encore bourré, souffla « Tu ne risques rien », comme pour rassurer la jeune femme. Il ne comptait rien faire de déplacer, ou encore de violent, il voulait simplement ne pas être seul…

Isaac retira sa main du bas du dos de Jo et s’appuya contre le mur de la douche, se laissant glisser contre ce dernier pour finir par s’asseoir, ramenant ses jambes contre son torse. Il était encore à moitié habillé, complètement glacé par la douche, mais il s’en moquait. Fixant un point invisible devant lui, il sentit les larmes couler sur son visage. L’alcool avait l’effet d’exulter le ressentit, les sentiments, et c’était actuellement le cas. Il se pinça l’arrête du nez tout en fermant ses paupières et resta silencieux. Il se moquait bien de se montrer fragile et à fleur de peau devant Jo.

Puis, au bout de quelques instants, il inspira profondément et releva ses yeux en direction de Jo « Je me souviens encore du jour où on était en Afghanistan, ça faisait maintenant quelques semaines qu’on s’était rencontré et il nous a ramené une chèvre au camp… Comment te dire que tout le monde s’est moqué de lui, dont moi le premier. Il disait qu’elle traînait dans le coin et qu’une chèvre, ça pouvait toujours servir et le pire, c’était qu’il semblait si convaincu… J’ai fini par l’aider à lui faire un enclos. Ça nous a mis toute la nuit pour le construire et faire entrer cette chèvre dedans » puis il se mit à rire « Son propriétaire est venu la chercher au levé du jour en nous insultant de voleur de bétail. Tu aurais dû voir sa tête à ce moment-là… C’est le petit frère que je n’ai jamais eu et Frey m’a appelé tout à l’heure en me disant qu’il avait fait un arrêt et que son état n’était pas assez stable pour savoir s’il allait s’en tirer ». Puis les larmes coulèrent de nouveau et posa sa tête contre le mur de la douche. Il se passa une main sur le visage, comme pour effacer tout cela de son visage et tourna la tête en direction de Jo, tout aussi trempé que lui « Je pense que la douche m’a éclairci les idées… On pourrait peut-être éteindre l’eau… ». Il se redressa légèrement et éteignit l’eau.

Il ne fallut pas longtemps pour qu’il commence à frissonner de froid, mais il n’avait pas envie de quitter cet endroit feutré pour le moment. Il tourna ses yeux bruns sur la jeune femme et passa un bras autour de son corps trempé et l’attira à lui pour tenter de la réchauffer « Je suis sincèrement désolé de tout ce que je t’ai fait endurer alors que ce que tu traverses… » il se tut avant de poser son menton contre la chevelure brune de Jo « Je ne sais pas de quel genre est votre relation, mais ce que je sais, c’est que tu as très bien choisiiii, c’est un type bien… Et il boit bien moins que moi » Ajouta-t-il en riant. Bon, il lui restait encore quelques microgrammes d’alcool dans le sang, mais c’était en bonne voie. Il regarda la jeune femme et de son autre main, vint caresser sa joue avec douceur « Comment tu te sens ? » avant d’ajouter « J’ai vraiment un sale goût dans la bouche » et ralluma l’eau au-dessus d’eux, lui tirant un cri de surprise alors qu’il tentait de se rincer la bouche. Il éteignit de nouveau l’eau et s’assis aux côtés de Jo « J’ai encore des remontés d’alcool… »



Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 80
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 2 Empty


Joséphine
Read

J'ai 35 ans et je vis à Manhattan. Dans la vie, je suis psychologue et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Un peu folle, un peu illuminée et décalé. J'aime la vie, les rires et la joie. Côté coeur, c'est mon choix de vivre seule sans aucune attache. Les princes ça existent seulement au rayon biscuits.  


"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 2 493f19c3f4f42a6b308a044e69fd99b6
moi même


Jo' fut assez surprise de voir qu'Isaac obéissait à ce qu'elle lui dictait. Bon, elle ne reçu pas d'aide de sa part pour la chemise, mais il n'avait pas protesté. Pas question qu'elle lui retire plus ça. C'était déjà presque déplacé. Enfin, elle l'avait déjà vu torse nu mais là il était ivre et pouvait très bien se faire n'importe quel film. Et ça n'était pas le but recherché. Elle voulait juste qu'il redescende un peu, maintenant qu'il avait baptisé ses toilettes, la chose serait peut-être plus facile.

Enfin, la jeune femme ne s'était pas attendue à ce qu'il l’entraîne avec lui sous le jet d'eau froide. Cela lui tira un petit cri de surprise, avant qu'elle ne se retrouve coller à Isaac. Elle le regarda les sourcils levé comme pour lui faire comprendre qu'elle n'avait pas peur de lui. Ivre ou pas. Même si elle n'avait traité de connard dans la journée, la jeune femme savait très bien que Jacobs était un homme qui avait des bonnes manières avec les femmes. Un frisson la parcouru à cause de la température de l'eau. Ou peut-être parce qu'il venait de la lâcher…

Boire… Jo' avait envisagé de descendre quelques verres, mais elle avait opté pour un pétard, dont les effets s'étaient estompés depuis quelques heures déjà. Pour le moment, elle n'avait pas dis grand-chose, mais en même temps, ça n'était pas elle qui était venu chercher de la compagnie.

Le regardant glisser peu à peu sur le sol de la douche, elle se mordit la lèvre inférieure, cherchant quelques secondes que faire, que dire alors qu'elle l'observait. Qu'elle voyait ses épaules bouger comme s'il sanglotait. Parce qu'il sanglotait vraiment… La coeur de Jo' se fendit en deux. Le voix si humain était tellement étrange. Il devait vraiment avoir confiance en elle pour se laisser aller de la sorte. A son tour elle s'installa le dos contre le mur, à coté de lui. Aller savoir pourquoi, elle posa sa tête sur son épaule, comme si cela avait un pouvoir apaisant. Pour lui ? Pour elle ? Elle bougea doucement lorsqu'il passa une main sur son visage.

Jo ne regarda pas Isaac lorsqu'il se mit à évoquer son souvenir. Elle sourit tout simplement regardant les gouttes d'eau ruisseler sur le carrelage. Plus il parlait, plus elle se demandait quel rôle elle jouait dans tout ça. Est ce qu'elle était vraiment celle qui devait porter ce poids ? Est ce que cela ne la plaçait pas à un rang qu'elle n'était pas prête à assumer ? Ils n'avaient jamais parlé de couple à proprement dit. Ils se voyaient, passaient quelques soirées ensemble, couchaient ensemble… Mais elle avait fait comprendre à Logan dès le début qu'elle ne voulait rien de sérieux, rien avec trop de love. Parce qu'elle n'était pas prête pour ça, parce qu'elle ne désirait pas ce genre d'histoire.

Et voilà qu'il était entre la vie et la mort. Voilà qu'elle se retrouvait à avoir cette boule au ventre, cette peur de le perdre. Qu'elle se retrouvait à soutenir Jacobs. C'était lui qui souffrait réellement. Lui qui avait de la peine… Jo cligna des yeux lorsque l'eau ne coula plus. Elle s'était perdue dans ses pensées l'espace de quelques secondes. Elle serra les dents lorsque Jacobs lui fit son petit discours. Ce qu'elle traversait ? Bien choisi ? Il n'avait donc pas la moindre idée du genre de relation qu'elle avait avec Logan. Est ce qu'elle devait lui en parler ? Elle avait l'impression d'être une imposteur. Elle fronça les sourcils en ayant du mal à comprendre les derniers mots. Le choix qu'elle avait fait, la comparaison avec la consommation d'alcool ? Qu'est ce qu'il voulait dire par là ?

Enfin la suite la fit rire aux éclats. « -tu as une haleine de chacal... » répondit-elle en le regardant ouvrir à nouveau l'eau. « -j'dois avoir une brosse à dent neuve à quelque part." Un sourire pour Iz et elle ajouta : « -j'ai froid… A cause de toi… Donc je vais te chercher la brosse à dent et filer me changer. » Elle se leva en lui adressant un sourire, son t-shirt mouillé collant à ses formes, laissant apparaître ses siens qui pointaient à cause de l'eau froide. Jo' s'éloigna pour aller fouiller dans le placard sous l'évier, et finit par trouver ce qu'elle cherchait. Elle déposa la brosse à dent sur le coin de l'évier, avant de se saisir d'une serviette pour elle, et d'une pour Isaac. « -tiens... » souffla-t-elle en lui tendant la serviette. « -pas sur que j'ai un jogging qui soit à ta taille par contre. »

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 100
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Sign : Tumblr - Icon : ghostsinthedaylight

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903
Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 2 Empty


Isaac Samuel Jacobs
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis chef de la chirurgie et je m'en sors bien, mais uniquement en apparence. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis plutôt bien certains jours et moins bien d'autres.




avatar ©️ NOM CRÉATEUR



Jamais, auparavant, le chirurgien s’était retrouvé ainsi, faible, ébranlé, devant une autre personne que lui-même. A dire vrai, il pouvait compter sur les doigts d’une seule main, le nombre de fois où il s’était laissé aller à ses émotions de la sorte. L’alcool avait sûrement une part de responsabilité dans son état, mais Logan n’était pas innocent non plus, tout comme la jeune femme. C’était un tout qui avait fini par épuiser Isaac qui, trouvant réconfort dans l’appartement de Jo, s’était laissé aller pour la première fois, sans craindre, ne serait-ce qu’une seconde, un jugement de sa part. Bien au contraire, elle avait déposé sa tête contre son épaule.
Tout du long qu’il parla, comme pour s’aider lui-même à se sentir mieux, Jo ne prononça pas le moindre mot, mais resta, malgré tout, près de lui, trempée et sûrement morte de froid. Le seul moment où elle répliqua quelque chose, c’est lorsqu’il souligna son haleine infecte qui l’a fit rire aux éclats. Sans comprendre la raison, il sourit lui aussi, et cela sans la quitter des yeux « Ça fait du bien de t’entendre rire à nouveau » avant d’ouvrir de nouveau l’eau froide sur leurs corps déjà bien trempés. Il hocha simplement de la tête lorsqu’elle lui proposa une brosse à dent avant d’aller se changer.

Isaac ne quitta pas du regard, ne serait-ce que l’espace d’une seconde, la jeune femme qui se leva dans un t-shirt trempé qui soulignait ses jolies formes, laissant transparaître le moindre détail de son anatomie du haut. Il se gifla mentalement tout en secouant la tête. Il se passa une main sur le visage, comme pour reprendre ses esprits et se redressa, quittant l’habitacle de la douche, complètement trempé. Son pantalon de costume lui collait à la peau, tout comme ses chaussettes et son boxer, mais peu importait. Isaac rendit le sourire à Jo tout en se saisissant de la serviette qu’elle lui tendit et de la brosse à dent qu’elle lui apporta « Merci » avant de rire à la remarque de la jolie brune « Pas sûre non plus vu tes courbes… Enfin je veux dire ton corps… ta taille… » Il ferma les yeux avec violences tout en se tapant le front « Vu que tu es une femme… C’est ce que je voulais dire » avant d’ouvrir à nouveau les yeux « Enfin, je ne veux pas dire que tu n’as pas de jolies courbes, bien au contraire… » il sourit avant de prendre conscience de ce qu’il venait de dire, posant sa main sur ses lèvres « Oh ! je suis désolé ! C’était déplacé, pardon ».

Le quarantenaire fini par se cacher derrière sa serviette, ne pouvant disparaître autrement, puis posa de nouveau son regard brun sur la jeune femme « L’alcool » fit-il comme pour expliquer son comportement. En effet, le quarantenaire sobre ne se serait jamais permis une telle chose, contrairement au quarantenaire encore un peu bourré qui se trouvait dans sa salle de bain.
Il termina de s’essuyer, puis se brossa les dents avant d’ajouter « Je me sens mieux, merci » et enfila sa chemise, seul vêtement sec qui lui restait « Tu n’as pas un pantalon d’un ex petit-ami ? Ou de Logan ? Parce que je ne suis pas assez bourré pour me promener en boxer dans ton appartement » fit-il en souriant. Puis il décida de se retourner, et retira son pantalon de costume qu’il déposa dans un coin, et noua la serviette autour de sa taille « Il va vite sécher… Je peux te demander une dernière chose ? Est-ce que tu aurais du café s’il te plaît ? ».

Bon, en étant sobre, il aurait sûrement gardé son pantalon, se serait excusé auprès de la jeune femme, aurait appelé le premier taxi qui se présentait et serait rentré chez lui, mais pour le moment, tout cela n’était pas d’une logique implacable pour Isaac qui ressentait encore les effluves de l’alcool remonter. Et il espérait qu’un café lui permettrait d’inhiber le reste d’alcool qui lui restait dans le sang.

« J’aime beaucoup ton appartement ! Demain, je vais appeler une décoratrice et faire la même chose chez moi ! Ça va être top ! » avant de se saisir de la tasse de café « Merci » et avala une gorgée. C’était meilleur que le scotch et les antidouleurs. Il se saisit de son portable, un message de Frey qui le rassura en lui disant que les constantes étaient, pour le moment, stables. Il eut un soupir de soulagement alors qu’il releva ses yeux bruns sur la jeune femme « Logan se maintient… C’est bon signe » Dit-il pour rassurer Jo tout en prenant une importante gorgée de café, comme s’il souhaitait que le breuvage agisse rapidement. Il s’avança vers cette dernière « Écoute, je tiens à m’excuser de mon comportement de cette après-midi, mais encore plus de celui de ce soir… Je n’avais pas le droit de venir chez toi, de la sorte, complètement ivre, et te prendre la tête alors que tu as bien plus important à penser » Il sourit avec douceur « Mais merci… Merci de ne pas avoir refermé la porte sur moi, de m’avoir accueilli et écouter ». Combien de personnes auraient refermés la porte sur lui ? L’ignorant ouvertement après toutes les paroles blessantes qu’il avait prononcé à l’égard de Jo. Pourtant, elle lui avait, malgré tout, ouvert sa porte…. Pourquoi ?!




Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 80
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 2 Empty


Joséphine
Read

J'ai 35 ans et je vis à Manhattan. Dans la vie, je suis psychologue et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Un peu folle, un peu illuminée et décalé. J'aime la vie, les rires et la joie. Côté coeur, c'est mon choix de vivre seule sans aucune attache. Les princes ça existent seulement au rayon biscuits.  


"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 2 493f19c3f4f42a6b308a044e69fd99b6
moi même


Jo' avait bien conscience que sa tenue n'était pas la meilleure, mais c'était lui qui l'avait forcé à finir sous la douche ! De toute façon elle allait filer bien vite dans sa chambre pour passer autre chose. Elle était gelée. La réflexion d'Isaac, enfin plutôt son bafouillage la fit sourire. Elle posa le bout de ses doigts sous son menton pour lui faire fermer la bouche et souffla : « -tais toi ça vaut mieux. » Son sourire se voulait rassurant même si cela l'amusait. Les hommes… Jo' le laissa se cacher sous la serviette et cela la fit sourire de plus belle. « -bien sur… Tout est de sa faute ! » ironisa la jeune femme. « -tournes toi. » Elle n'allait pas tremper tout son appart pour se rendre dans sa chambre, alors lorsqu'il lui tourna le dos, Jo' retira son t-shirt pour s'enrouler dans une serviette de bain. Puis elle quitta la salle de bain en souriant, le laissant parler seul.

Une fois dans sa chambre, Jo' enfila au plus vite un jogging et un t-shirt, avant de sécher un peu plus ses cheveux. Puis elle se lança dans un recherche de fond de placard pour trouver un pantalon à Jacobs. Non, il n'y avait pas de tiroir réservé pour Logan chez elle. Il n'y laissait même pas sa brosse à dent. « -j'suis désolée j'ai juste un caleçon d'un ex… J'ai rien de mieux. » Et oui, attitude d'ado peut-être mais elle aimait bien dormir en caleçon masculin. Bref… Elle n'avait pas mieux alors c'était à prendre ou à laisser. « -je ferais pas de photo t'en fais pas. » lança Jo en se dirigeant vers la cuisine pour préparer deux boissons chaudes. En faisant chauffer l'eau elle pensa à Sheldon Cooper de la série The Big Bang Theory. Une boisson chaude pour remonter le moral des gens… Pff quelle soirée… Quand est-ce que tout cela allait s'arrêter ?

Un café pour Jacobs, une infusion pour elle. « -hors de question. » répondit Jo lorsqu'il parla de la déco de son appartement. « -et tu l'as déjà vu si mes souvenirs sont bons... » Oui, il était déjà venu ici et l'avait déjà complimenté sur la déco. Il lui restait encore combien de gramme ? Jo' baissa les yeux sur sa tasse lorsqu'il lui donna les dernières infos sur l'état de Logan. Tant mieux… Jo s'installa dans le canapé, le dos contre l'accoudoir, les pieds sur l'assise, les genoux sous le menton.

Jo' écouta avec attention ce qu'il lui expliqua ensuite. Pardon, merci… Elle se doutait qu'il finirait par dire cela. Que pouvait-elle répondre ? Elle poussa un soupire avant d'ouvrir la bouche pour répondre : « -De rien... » Que pouvait-elle répondre de plus ? Est ce qu'elle avait eut le choix ? Vu sa force de mouche elle n'aurait pas été capable de le mettre dehors. « -j'suis désolée également. J'aurai dut t'épauler au lieu de ça je me suis laissée gagner par la colère. Le plus éprouvé de nous deux ça doit être toi… » Un pincement de lèvres. Est ce qu'elle en parlait ? Non… « -mais ça va aller… Il va s'en sortir. » Et ça ira mieux demain…

« -j'lui parlerais pas de cet après midi et de ce soir. » Non, elle n'avait pas envie que Logan soit au courant. Qu'il apprenne qu'elle n'avait pas assuré, qu'elle s'était emportée contre son meilleur ami. Il n'avait pas besoin de savoir qu'elle et Jacobs s'étaient déchirés. « -tu te sens mieux ? » finit-elle par demandé en levant les yeux sur lui.

Revenir en haut Aller en bas
 
Manhattan Redlish
Manhattan Redlish
MESSAGES : 100
INSCRIPTION : 26/04/2018
CRÉDITS : Sign : Tumblr - Icon : ghostsinthedaylight

UNIVERS FÉTICHE : City
PRÉFÉRENCE DE JEU : Homme

http://www.letempsdunrp.com/t1582-the-suspens-killing-me#25903
Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 2 Empty


Isaac Samuel Jacobs
J'ai 42 ans et je vis à Manhattan, New York. Dans la vie, je suis chef de la chirurgie et je m'en sors bien, mais uniquement en apparence. Sinon, grâce à ma chance, je suis divorcé et je le vis plutôt bien certains jours et moins bien d'autres.




avatar ©️ NOM CRÉATEUR



Elle était bien loin l’assurance naturelle du chirurgien lorsqu’il s’agissait d’une femme ! Et d’autant plus lorsque cette dernière se trouvait dans un haut qui moulait, à la perfection, ses formes… Toutes ses formes ! Mais le sourire que lui fit Jo et ses doigts sur son menton le rassura. Elle n’avait pas mal pris son bafouillage enfantin et pour se faire pardonner et montrer sa bonne foi, si l’on pouvait dire cela ainsi, Isaac s’exécuta lorsque Jo lui demanda de se retourner. Il se retenait de ne pas jeter un coup d’œil en arrière.

Quant à lui, il ne pouvait troquer son pantalon que pour une serviette autour de la taille. C’était toujours mieux que rien. Il haussa les épaules, comme si ce n’était rien et lui répondit avec un sourire taquin « Je vais garder le mien, je préfère ». Il se rendit dans le salon après avoir demandé un café à la jeune femme. Oui, il abusait ! Mais il avait encore l’esprit embrumé et son sens du discernement était encore un peu en rade.
En attendant patiemment, il observa le salon comme si c’était la première fois qu’il le découvrait et se mit à rire en entendant Jo qui refusait ouvertement qu’il lui pique son intérieur pour le reproduire chez lui. Puis elle souleva le fait qu’il avait déjà vu son intérieur. Il fronça les sourcils, chercha brièvement dans sa mémoire et reprit « Oui… ».
Après un petit moment où il se concentra sur Logan, sur son état, et qu’il ingurgitait le café qu’on lui avait donné, il se décida à s’excuser de son intrusion, mais n’oublia pas, non plus, de la remercier et cela tout en se dirigeant jusqu’au canapé où il prit place, s’asseyant sur le côté pour faire face à Jo, son coude posé sur le dossier alors que sa tête reposait sur son poing à peine fermé. Isaac baissa les yeux en entendant la jeune femme s’excuser à son tour, mais il fut étonné des derniers mots de la jeune femme « De ce que j’ai pu comprendre, vous n’êtes pas qu’ami avec Logan… Je me trompe ?! S’il te plaît, ne me prends pas pour un idiot… Je n’aime pas être idiot ». Pas de reproche, pas d’agressivité dans sa voix, il restait calme, sûrement épuisé par la journée éprouvante qu’il avait eu. « Et merci de garder le silence, j’apprécie ».

Il termina sa tasse de café qu’il garda dans sa main alors qu’il se battait pour maintenir ses yeux ouverts « Logan a complètement changé » il ferma les yeux tout en continuant d’une voix faible et endormie « Il n’arrête pas de sourire, une vraie adolescente » il sourit tout en gardant ses paupières closes « J’avais du mal à comprendre pourquoi, mais maintenant, je comprends mieux » Cette quiétude qu’il éprouvait aux côtés de Jo, sa douceur, son côté rassurant… Comment ne pas avoir envie de sourire à ses côtés ?!

En sentant son bras se dérober sous sa tête, il sursauta et releva son regard brun sur Jo tout en se frottant les yeux « Il serait peut-être temps pour moi de rentrer » dit-il alors qu’il posa sa tête contre le dossier du canapé, croisant ses bras sur son torse. La position assise ne semblait pas le déranger « Je vais appeler un taxi… ». Isaac se motiva et réussi à se redresser tout en souriant à Jo « Je vais te laisser tranquille » puis se leva du canapé et s’approcha de la jeune femme.
Il déposa une main sur son visage et déposa un baiser sur son front « Merci d’avoir pris soin de moi princesse » souriant, il ne la quitta pas des yeux et approcha son visage du sien, ses lèvres frôlant les siennes, il s’arrêta, ferma les yeux « Je dois y aller, on se voit demain ». Il retira sa main du visage de la jeune femme et retourna dans la salle de bain pour enfiler son pantalon encore trempé…




Revenir en haut Aller en bas
 
Charly
Charly
Féminin MESSAGES : 80
INSCRIPTION : 24/04/2018
ÂGE : 31
RÉGION : Haut de France
CRÉDITS : Bones_Obsessor

UNIVERS FÉTICHE : City, HP
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Tortue

"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 2 Empty


Joséphine
Read

J'ai 35 ans et je vis à Manhattan. Dans la vie, je suis psychologue et je m'en sors moyen. Sinon, grâce à ma chance, je suis célibataire et je le vis plutôt bien.

Un peu folle, un peu illuminée et décalé. J'aime la vie, les rires et la joie. Côté coeur, c'est mon choix de vivre seule sans aucune attache. Les princes ça existent seulement au rayon biscuits.  


"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 2 493f19c3f4f42a6b308a044e69fd99b6
moi même


Jo' eut un léger froncement de sourcils. Logan n'avait rien dit à Isaac ? Pas un mot sur leur relation ? Elle trouvait ça étrange et en même temps, il s'agissait d'une amitié de mecs et non pas de nanas qui se confiaient tous. Enfin d'un certain côté c'était pas plus mal. Même si les mots qu'Iz employa renforcèrent le sentiment de malaise qu'éprouvait Jo'. « -il ne t'a rien dit... » souffla la jeune femme pour seul réponse. Sa voix était neutre, pas d'étonnement, pas de surprise, pas non plus de questionnement. Un simple constat. S'il s'était arrêté ici, peut-être que Jo serait parvenu à passer au dessus. Mais il continua à parler de Logan, de son sourire, de sa joie de vivre. Et elle qui n'avait été capable de lui offrir qu'une relation bancale. « -je ne sais pas ce que tu imagines mais… Je ne te prends pas pour un idiot. » D'accord à la base c'était pas ça qu'elle avait prévu de dire.

En même temps elle aussi elle se sentait plus légère, plus heureuse depuis qu'elle fréquentait le policier. Il apportait un petit truc en plus à sa vie. Même si elle ne savait pas trop ce qu'elle voulait, ce qu'elle éprouvait. De toute façon, c'était pas avec Jacobs qu'elle allait en parler puisqu'il était en train de s'endormir. Même pas sur qu'il était entendu sa dernière phrase.

Jo' fut à deux doigts de cracher dans sa tasse lorsqu'elle le vit partir en avant et se réveiller en sursaut. C'était tellement drôle de le voir ainsi se laisser aller, ne plus rien commander. Même si lorsqu'il était arrivé elle avait maudit l'alcool et ses effets, il fallait bien avouer que c'était un peu drôle quand même. Cela adoucissait un peu tout ça. « -tu ne tiens même pas debout... » souffla-Jo alors qu'il prétendait appeler un taxi et rentrer chez lui. « -tu peux dormir sur le canapé si tu veux. » elle était sérieuse dans sa proposition.

Lorsqu'il se pencha vers elle, Jo lui adressa un doux sourire. Comment pouvait-on être autant blessé et cabosser par la vie ? Elle ne bougea pas d'un millimètre lorsqu'il approcha ses lèvres des siennes, son regard plongé dans le sien. La jeune femme déglutit avec difficulté, sentant son cœur s'emballer soudainement. Qu'est ce qu'il y avait chez lui qui l'attirait tant ? Heureusement il s'éloigna et elle put fermer les yeux quelques secondes. Réfléchir… Remettre ses idées en place. Rester assise ici, ne rien dire de plus à part bonne nuit… Et pourtant…

Pourtant elle se leva et cala son épaule contre le montant de la porte de la salle de bain. « -ne rentres pas, pas un taxi ne voudra de toi dans cet état. On dors très bien sur mon canapé. » Elle n'avait pas encore regarder Isaac, ne sachant pas s'il était habillé ou non. « -tu sais… Je pensais qu'il t'avait parlé de lui et moi. Du fait que… Qu'il n'y a rien de sérieux. Qu'on ne fait que passer du bon temps... » Et merde pourquoi est ce qu'elle était en train de lui dire ça. « -je tiens à lui tu sais… Mais pas comme une petite amie exclusive tu vois ce que je veux dire ? Non en fait laisse tomber. Oublies ce que je viens de dire. Je vais te chercher un oreiller. »

Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé


"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
 
"La vie d'un homme ne tient qu'à un cheveu" [Jo / Lo / Iz]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Stanley Lucas, l'homme des occupants.
» Qui sera le sauveur d’Haïti ? La « diaspora » ? L’homme providentiel ?
» Quand un homme a honte de lui, il est impitoyable pour les autres. [PV Take et Shy]
» L'homme au long nez ou Uldry D. Kenneth.
» L'homme qui parlait à l'oreille des chevaux...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers réel :: Amérique du Nord-
Sauter vers: