Partagez | 
 
 
 

 Just a heartbeat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
 
avatar
Meryma
MESSAGES : 20
INSCRIPTION : 28/07/2018
RÉGION : Normandie
CRÉDITS : moi meme

UNIVERS FÉTICHE : fantasy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2115-je-s-appelle-groot-speciale-de http://www.letempsdunrp.com/t2120-les-aventures-de-meryma http://www.letempsdunrp.com/t2116-je-suis-plusieurs-dans-ma-tete
Limace


Le contexte du RP
Mise en situation

La situation
2063 - Terre - Europe - France
Après une avancée technologique fulgurante, l'humanité est à bout de souffle. Cancer et famine sont les maux les plus répandus. Il n'existe plus que deux classes, dans le monde entier : les pauvres et les affamés.

Après dix ans d'une épidémie qui réduisit le nombre d'êtres vivants aux trois-quarts, il ne reste quasiment rien de la grandeur de l'Humain. Un bug informatique à échelle mondiale anéantit les derniers soubresauts d'internet ; les centrales nucléaires tombèrent en panne sans que même les ingénieurs les plus diplômés parviennent à les faire repartir ; les derniers extracteurs de pétrole et autres combustibles furent détruits par les terroristes rendant les derniers véhicules à moteur à combustion inutilisables. On abandonna petit à petit les téléphones mobiles, ordinateurs et tablettes. Les nations du monde entier se coupèrent peu  à peu les unes des autres.

Désormais chacun ne pouvait plus compter que sur soi, et sur les brèves sursauts de solidarité que l'apocalypse provoqua.

Contexte totalement inventé pour LTRP
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Meryma
MESSAGES : 20
INSCRIPTION : 28/07/2018
RÉGION : Normandie
CRÉDITS : moi meme

UNIVERS FÉTICHE : fantasy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2115-je-s-appelle-groot-speciale-de http://www.letempsdunrp.com/t2120-les-aventures-de-meryma http://www.letempsdunrp.com/t2116-je-suis-plusieurs-dans-ma-tete
Limace



Marotea
J'ai 36 ans et je vis sur les routes de France. Dans la vie, je suis homme à tout faire ancien boxeur professionnel et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt très mal.

Maro est un homme brisé depuis la mort de sa femme et la disparition de sa fille. Mais il a  su surmonter sa peine pour pouvoir survivre dans ce nouveau monde qu'il qualifie volontiers de sauvage. Pourtant il est de ceux qui y trouve une certaine quiétude malgré tout. Sous ses airs de gros dur c'est en fait un homme profondément bienveillant et altruiste. Vous ne pourriez pas mieux tomber en cas de pépin, que ce soit pour défendre votre vie, ou réparer votre bicyclette.

Il trimbale toujours avec lui un sac à dos qui en a vu d'autres, dans lequel il garde précieusement une corde, une ou deux gourdes, un t-shirt et un pantalon de rechange, une trousse de premiers secours et de la viande séchée. Il porte à la ceinture un grand couteau de chasse dans son étui prêt à être dégainé.




avatar ©️ Angie
Il y avait une dizaine de jours que Maro était arrivé dans la petite communauté installée là au coeur d'un petit village de Provence. L'été était chaud, le soleil harassant, l'air irrespirable, même les nuits leur refusaient la fraîcheur salutaire. Pourtant l'homme ne chaumait pas et n'hésitait pas à prêter main forte pour les récoltes au jardin tôt le matin à la fraîche relative. En fin de matinée il faisait le tour du petit village menant par la bride un âne qui portait de chaque côté d'une selle de bât de l'eau puisée un peu plus haut à la source naturelle. Après le déjeuner de midi, après une courte sieste d'une demi-heure, le colosse reprenait les petits et gros travaux d'aménagement et de réparation, là où on avait besoin de gros bras. Le milieu d'après-midi il accompagnait de nouveau pour la tournée générale d'eau fraîche. Il était important de rationner, mais en ces temps chauds, il était aussi important de ne pas déshydrater les habitants, notamment les plus jeunes et les plus âgés. En fin de journée, avant que le soleil disparaisse derrière les collines, Marotea emmenait les enfants jouer à la rivière. Et quand il se retrouvait enfin seul, il en profitait pour ôter ses vêtements et faire quelques brasses dans l'onde rafraîchissante.

Le moins qu'on puisse dire c'est que le voyageur ne s'ennuyait pas. Il avait prévenu le chef du village, l'ancien boucher, un homme d'une cinquantaine d'années, à l'air débonnaire, toujours souriant. Il ne resterait pas longtemps avec eux, mais il participerait autant que possible. Alors, s'ils avaient de gros travaux à faire, qu'ils profitent de sa présence. Dans ces moments-là au moins, Maro n'avait pas le temps de laisser son esprit vagabonder vers ses souvenirs douloureux, lorsqu'il avait encore une vie, une famille, une réputation.

Il plongea sous la surface pour laisser l'eau froide chasser ses pensées sombres et attrapa un caillou au fond de la rivière. Il émergea en inspirant profondément quelques mètres plus loin. Puis il revint vers la berge. Il était entièrement sorti de l'eau lorsqu'il perçut un craquement de brindille dans les fourrés non loin. Il tourna la tête et scruta l'endroit de ses yeux plissés, sans se soucier si on pouvait le voir dans sa tenue d'Adam.

Il tenait fermement dans son poing serré son caillou pêché au fond de la rivière.
Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Mélicendre
Féminin MESSAGES : 96
INSCRIPTION : 23/07/2018
ÂGE : 35
RÉGION : PACA
CRÉDITS : Cherry♥walkeR

UNIVERS FÉTICHE : C'est OpenBar chez moi !
PRÉFÉRENCE DE JEU : Femme

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2080-on-ne-menlevera-pas-de-lidee-q http://www.letempsdunrp.com/t2086-carnet-de-bord-couvert-de-cendres#41008 http://www.letempsdunrp.com/t2090-melicendre-et-ses-multiples-personnalites#41143
Tortue



Julia
J'ai 29 ans et je vivais à Londres, Angleterre. Dans la vie, j'étais prête à entamer des études de médecine et du coup, je m'en sortais plutôt pas mal, mais aujourd'hui, je baroude. Sinon, grâce à ma malchance, je suis une célibataire qui a perdu son fiancé et je le vis plutôt très mal.



Alicia Vikander ©️ Tumblr
Mais quelle belle journée de merde !

Cela faisait une semaine que Julia marchait seule, qu'elle essayait de trouver à manger et de l'eau, ce qui était plutôt une réussite en France. Elle était venue ici pour survivre, la vie en Angleterre n'était plus du tout possible après l'explosion du dernier réacteur nucléaire il y avait de cela dix années déjà...

Dix ans...

Julia s'était demandée pourquoi elle était encore en vie...

Son futur époux, ses parents, ses animaux... Aucun n'avait survécu à cette catastrophe. Rien que d'y penser, les larmes lui montèrent de nouveau aux yeux. À l'époque, la jeune femme avait décidé de fêter son enterrement de vie de jeune fille à Bali, avec ses copines. Vous allez sans doute dire que 19 ans, c'est quand même jeune pour se marier...

Mais avec Mickaël, c'était du sérieux. Ils se connaissaient depuis cinq ans, étaient en couple depuis deux ans et projetaient une vie ensemble épanouissante, pleine de challenge ! Alors quand les infos qui passaient encore sur les grands écrans avaient annoncé la catastrophe, Julia n'y avait pas cru jusqu'à ce que l'hôpital se charge de lui annoncer les mauvaises nouvelles en série...

Elle n'avait même pas eu le droit de retourner dans son pays pour y enterrer ses proches, à cause de la radioactivité très forte. Elle n'avait même pas pu leur dire adieu... Son cœur s'était serré un nombre incalculable de fois à ses souvenirs d'autres temps heureux et insouciants...

Et depuis, elle ne s'arrêtait pas de marcher, espérant pouvoir regagner un jour son pays natal pour constater de ses propres yeux à quel point son passé avait souffert.

Mais aujourd'hui, ce n'était pas un de ses jours de chance !

Julia avait tout fait pour fuir un gang de voyous qui voulait repeupler la terre avec elle comme seule femme, histoire de ne pas appeler un viol "un viol", et en plus de cela, elle était tombée d'une falaise, certes pas très haute, mais assez durement pour être blessée.

La cheville droite tordue, la jeune femme était tellement mal tombée qu'elle s'était embrochée l'abdomen dans une branche d'arbre qui traînait au sol. Depuis, elle boitillait avec ça, elle ne voulait pas l'arracher de peur de mourir par hémorragie massive... Ce qui était complètement con puisqu'elle priait n'importe qui de l'arracher à la vie pour rejoindre les siens.

Mais son instinct de survie était plus fort. Elle se serait suicidée il y avait dix ans si elle croyait vraiment en ses propres prières.

Au moment où elle pensait bien perdre conscience, elle sentit l'odeur de l'eau et le bruit d'une rivière par delà la forêt qu'elle était en train de traverser. Elle ne se rendit pas compte qu'elle était en train de faire une infection à cause de la branche et qu'elle montait en température.

À peine le temps de marcher sur une brindille, Julia traversa le fourré dans lequel elle s'enfonçait et tomba au sol, sans se douter qu'elle avait bien trouvé la rivière, avec quelqu'un dedans qu'elle ne vit pas du tout...


Revenir en haut Aller en bas
 
avatar
Meryma
MESSAGES : 20
INSCRIPTION : 28/07/2018
RÉGION : Normandie
CRÉDITS : moi meme

UNIVERS FÉTICHE : fantasy
PRÉFÉRENCE DE JEU : Les deux

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letempsdunrp.com/t2115-je-s-appelle-groot-speciale-de http://www.letempsdunrp.com/t2120-les-aventures-de-meryma http://www.letempsdunrp.com/t2116-je-suis-plusieurs-dans-ma-tete
Limace



Marotea
J'ai 36 ans et je vis sur les routes de France. Dans la vie, je suis homme à tout faire ancien boxeur professionnel et je m'en sors plutôt bien. Sinon, grâce à ma malchance, je suis célibataire et je le vis plutôt très mal.

Maro est un homme brisé depuis la mort de sa femme et la disparition de sa fille. Mais il a  su surmonter sa peine pour pouvoir survivre dans ce nouveau monde qu'il qualifie volontiers de sauvage. Pourtant il est de ceux qui y trouve une certaine quiétude malgré tout. Sous ses airs de gros dur c'est en fait un homme profondément bienveillant et altruiste. Vous ne pourriez pas mieux tomber en cas de pépin, que ce soit pour défendre votre vie, ou réparer votre bicyclette.

Il trimbale toujours avec lui un sac à dos qui en a vu d'autres, dans lequel il garde précieusement une corde, une ou deux gourdes, un t-shirt et un pantalon de rechange, une trousse de premiers secours et de la viande séchée. Il porte à la ceinture un grand couteau de chasse dans son étui prêt à être dégainé.




avatar ©️ Angie
Il s'était attendu à tout sauf à ça ! Maro laissa tomber la pierre et fit un pas vers la jeune femme qui venait littéralement de tomber devant lui. Il se rappela tout à coup qu'il était nu comme un ver et alla prestement passer son bermuda avant de revenir vers elle, toujours torse nu.

-Hey ! Qu'est-ce qui s'est passé ? Tu es blessée ? demanda-t-il à l'inconnue en l'examinant vite-fait du regard. Il y avait longtemps qu'il ne s'embarrassait plus du vouvoiement en rencontrant quelqu'un. L'apocalypse avait balayé beaucoup de tabous.

A première vue, rien de cassé mais l'ancien sportif remarqua vite la cheville droite tordue et bien sûr, la branche plantée sur le côté. Comment avait-il pu manquer ça ! Il y avait du sang en masse, la jeune femme était pâle comme la mort et bouillante comme une cocotte minute ! Elle était en train de tourner de l'oeil, il ne fallait pas trainer. Marotea ne réfléchit pas plus longtemps et se pencha pour passer un bras sous les jambes de l'intruse, une bras sous ses épaules et la souleva. Dieu qu'elle était brûlante ! Après la petite séance rafraîchissante dans la rivière, le contact de cette peau bouillante n'était pas des plus agréable. Et elle sentait la mort. Depuis combien de temps n'avait-elle pas pris une douche, bon sang ?!

Maro marcha aussi vite qu'il le put en direction du village, son fardeau commençant à lui peser dans les bras, quand il rencontra les premières habitations et leurs occupants. L'homme leur demanda de préparer un lit avec des draps propres, de l'eau bouillantes, des linges propres pour essayer la plaie et bien sûr tout ce qu'ils pourraient trouver en désinfectants dans la réserve. Et si le médecin du village pouvait ramener ses fesses et au trot, ce serait pas du luxe !

Il installa la jeune femme dont la température semblait encore être montée et commençait à délirer, et observa de plus près la plaie sous le t-shirt, en attendant le médecin. C'était pas beau à voir. Pourvu que le foie ou la rate ne soit pas touché ! Pour le reste, si elle s'en sortait, elle aurait mal pendant un bon moment.

Tout à ses réflexions, Maro ne remarqua pas son regard posé sur lui. Il sursauta en la voyant qui l'observait en silence.

-Euh... salut. Moi c'est Marotea. Je t'ai trouvé près de la rivière. Le médecin arrive, on va s'occuper de toi, t'en fais pas.

-Alors, qu'est-ce qu'on a cette fois ? demanda une voix féminine en entrant dans la maison.

Quand on parle du loup, pensa le métis. Il offrit un doux sourire à la blessée et laissa sa place à la doctoresse. Chirurgienne en son temps, s'il y avait bien quelqu'un qui pouvait sauver cette fille, c'était Réna. Maro sortit de la maison pour aller récupérer ses affaires. Il repasserait quand les soins seraient terminés. Dans ce domaine, il ne pouvait pas faire grand-chose.

Bon sang, ces yeux... pensa-t-il en quittant la pièce. Elle avait les mêmes yeux "qu'elle"... s'en était troublant.
Revenir en haut Aller en bas
 
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
 
 
Just a heartbeat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jessy Heartbeat [ la perfection même ]
» Heartbeat, just like a first time • Joshey
» in the dark I can hear your heartbeat › milan
» DAWN の I need a heartbeat
» nalà ~ this is my heartbeat song.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
 
LE TEMPS D'UN RP :: Place des artistes :: Univers science-fiction :: Survival/Apocalyptique-
Sauter vers: